Aller au contenu
Rosalie

"le quoi de neuf?"

Messages recommandés

Rosalie

Bonjour !

depuis le début de l'année j'ai mis en place le "quoi de neuf?" avec mes élèves de MS. Chaque matin, les enfants qui le souhaitent s'inscrivent et viennent parler ensuite devant les autres de ce qu'ils veulent (évènement, "trésor" qu'ils ont ramené etc etc). ça marche du tonnerre, ils adorent :D , s'écoutent, se posent des question...et parfois il y a tant d'inscrits que je ne peux pas faire passer tout le monde en début de matinée. :(

Le "quoi de neuf" a lieu le matin jsute avant les rituels (date, présents-absents).

Aujourd'hui, ma complément de mi-temps a été visitée par le conseiller pédagogique qui , d'après ce que j'ai compris, a trouvé le moment "quoi de neuf"+ rituels trop long, et a dit qu'une fois par semaine celà suffirait (pour le quoi de neuf).

Il a dit aussi d'"abréger la date"...genre que les enfants déplacent les curseurs, mais de ne pas les faire chercher mais de dire uniquement "on est LUNDI"...(par exemple).

Et de profiter de ce moment collectif pour faire des séances de lecture (autour d'albums, la couverture etc)...( ce que l'on fait, mais pas systématiquement tous les jours, et qd on le fait, on va forcément plus vite sur certaines choses autre).

Bref, je voulais savoir si vous faites un "quoi de neuf?", ce que ça donne...??

Pour les ritules? vous les faites rapidement?

c'est vrai que le moment collectif du matin est svt long...mais comment tout faire?????

Il a aussi dit que les MS ne devaient plus se reposer après les vacances, direct sur les bancs pour lecture d'album (ce sera le moment de repos)...je trouve moi qu'ils ont encore besoin de s'allonger un peu, de se retrouver dans le calme et avec eux même après le bruit de la cantine, de la cour etc.

bref, ça a mis la confusion dans mon esprit ces remarques !!!!

qu'en pensez vous?? :wub:

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Malakime
Bonjour !

depuis le début de l'année j'ai mis en place le "quoi de neuf?" avec mes élèves de MS. Chaque matin, les enfants qui le souhaitent s'inscrivent et viennent parler ensuite devant les autres de ce qu'ils veulent (évènement, "trésor" qu'ils ont ramené etc etc). ça marche du tonnerre, ils adorent :D , s'écoutent, se posent des question...et parfois il y a tant d'inscrits que je ne peux pas faire passer tout le monde en début de matinée. :(

Le "quoi de neuf" a lieu le matin jsute avant les rituels (date, présents-absents).

Aujourd'hui, ma complément de mi-temps a été visitée par le conseiller pédagogique qui , d'après ce que j'ai compris, a trouvé le moment "quoi de neuf"+ rituels trop long, et a dit qu'une fois par semaine celà suffirait (pour le quoi de neuf).

Il a dit aussi d'"abréger la date"...genre que les enfants déplacent les curseurs, mais de ne pas les faire chercher mais de dire uniquement "on est LUNDI"...(par exemple).

Et de profiter de ce moment collectif pour faire des séances de lecture (autour d'albums, la couverture etc)...( ce que l'on fait, mais pas systématiquement tous les jours, et qd on le fait, on va forcément plus vite sur certaines choses autre).

Bref, je voulais savoir si vous faites un "quoi de neuf?", ce que ça donne...??

Pour les ritules? vous les faites rapidement?

c'est vrai que le moment collectif du matin est svt long...mais comment tout faire?????

Il a aussi dit que les MS ne devaient plus se reposer après les vacances, direct sur les bancs pour lecture d'album (ce sera le moment de repos)...je trouve moi qu'ils ont encore besoin de s'allonger un peu, de se retrouver dans le calme et avec eux même après le bruit de la cantine, de la cour etc.

bref, ça a mis la confusion dans mon esprit ces remarques !!!!

qu'en pensez vous?? :wub:

Dans le classe de MS/GS où j'ai fait mon stage, l'instit limitait le passage au quoi de neuf (qu'elle appelait entretien) à trois par jour. Ils mettent leurs étiquettes sur un tableau divisé en 4 pour les 4 jours de la semaine.

Chaque élève passe pendant environ 10 mns (débat inclus). Si ce qu'ils racontent devient moins pertinent ou concerne une autre histoiren la maîtresse le leur signale ce qui lui permet de limiter la longueur. L'enfant anime ensuite le débat en donnant la parole à ses camarades. Je ne crois pas que les élèves soient frustrés par la limitation car ils ont quand même le temps de raconter ce qu'ils veulent. Ils ne se rendent pas compte de la limite car elle est mise de façon diplomate.

Si ça prend trop de temps pour toi le matin, peut être devrais tu faire passer que deux élèves par exemple. Par contre, malgré le fait qu'il se déroule juste avant les rituels, je trouve que sa consistance pédagogique fait que ce n'est pas "trop" d'y passer 30 mns par jour... Peut être pourrais tu justifier ce choix auprés de ton conseiller pédagogique.

Quant à la date l'instit prenait le temps de la leur faire écrire à tour de rôle, chercher, répéter et je trouve que c'est également très consistant. C'est évident que son intérêt premier n'est pas informatif... Mais encore une fois il faut sûrement le justifier... Enfin comme je le dis souvent ce n'est que l'avis d'une Pe 1 :)

Aurore

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titi77

Il a dit aussi d'"abréger la date"...genre que les enfants déplacent les curseurs, mais de ne pas les faire chercher mais de dire uniquement "on est LUNDI"...(par exemple).

un peu contradictoire, je trouve! Lorsque les enfants repèrent les éléments de la date, on est bien ds la lecture, non?

c'est vrai que le moment collectif du matin est svt long...mais comment tout faire?????

J'ai trouvé le truc en sollicitant les enfants-responsables pendant le temps d'accueil (avant le regroupement): ils ont leur carte-responsabilité "blue-tackée" sur leur étiquette présence qui leur indique ce qu'ils doivent faire. Ainsi, les enfants tournent la roue du jour, colorient le calendrier, cherchent les étiquettes de la date, indiquent la météo, formulent le menu de la cantine sous forme de photos (pubs) aimantées sur une ardoise.

Bref, lorsqu'on arrive en regroupement, il ne reste plus que les responsabilités de la cantine, des présents-absents et des comptines à effectuer + lire les uatres responsabilités faites (roue du jour, date, météo).

Il a aussi dit que les MS ne devaient plus se reposer après les vacances, direct sur les bancs pour lecture d'album (ce sera le moment de repos)...je trouve moi qu'ils ont encore besoin de s'allonger un peu, de se retrouver dans le calme et avec eux même après le bruit de la cantine, de la cour etc.

dans notre circonscription, les Conseillers péda + l'IEN insistent bcp sur le rythme et la nécessité de relaxer les enfants. Pour les ms et les gs, je les fais asseoir à table, bras croisés, foulard de maman sur la tête (c'est leur petite maison!) et aucun bruit pdt 10 minutes avec ou sans musique de relaxation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lul

à propos du quoi de neuf, je trouve ce lien particulièrement bien fait :

http://ecole.saint.didier.free.fr/quoi_de_neuf_c1.htm

moi ça me semble logique de pratiquer le "quoi de neuf" tous les jours, il me semble que c'est aussi ce que préconise la pédagogie institutionnelle, si cela correspond à une réelle institution dans ta classe :) et pour son fonctionnement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
maleyle

Et que pensez-vous de cette pratique une fois par semaine en élémentaire ? Utile ou pas ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titi77

Je pense, dans le sens où cela peut permettre de faire tomber les tensions inhérentes à un groupe-classe...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinette

Dans ma classe de MS/GS le quoi de neuf n'est officialisé que le lundi matin. Les enfants désirant participer s'inscrivent en arrivant sur le tableau.

Ca n'empêche pas que l'un d'eux ait à raconter qqchose de particulièrement interressant en regroupement un autre jour de la semaine. Mais si l'un d'eux a, par exemple un objet à présenter, c'est en principe le lundi. Sinon ce serait tous les jours qu'ils me rapporteraient des zinzins et que le temps de regroupement durerait 1 heure!

En élémentaire je pense que ce moment peut aussi être intéressant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Princesse Leia

le "quoi de neuf ?" est à l'origine une pratique issue de la pédagogie freinet et de sa "descendante" la pédagogie institutionnelle. il permet un échange libre entre les enfants qui ont quelque chose à raconter et ceux qui souhaitent poser des questions ou réagir au sujet. il ne s'agit pas d'un moment autour du langage mais plutôt de la communication et du vivre ensemble. il permet à chacun de prendre sa place dans le groupe-classe, de partager, d'apprendre à connaître et à comprendre l'autre dans ses différences culturelles et familiales, ses choix, son expérience. Chacun doit pouvoir y parler libremement sans contrainte de place mais on peut par exemple limiter le temps de réaction à une question par enfant.

ce qui y est dit doit rester secrêt puisque l'on ouvre ici un espace de parole, où l'enfant va se livrer petit à petit en commençant parfois par une simple écoute et puis si le climat est suffisamment propice par un échange au moment des questions et peut-être par une présentation personnelle. chaque enfant est tenu au silence à l'extérieur de la classe comme c'est aussi le cas pour l'adulte et c'est grâce à cela que certains enfants s'autoriseront à se livrer.

pour ma part, en lien avec les techniques de pédagogie institutionnelle : quoi de neuf tous les matins avec petits et grands mélangé. les petits qui souhaitent participer par des questions ou des présentations sont bien entendu accepté même s'ils ne sont pas encore à même de répondre aux questions, il participe à ce moment d'une manière ou d'une autre. Parfois ils n'écoutent que d'une oreille mais comprennent quand même la fonction de ce moment et ce n'est que rarement qu'ils posent problème d'un point de vue sonore. les grands s'inscrivent sur le tableau pendant l'accueil. le temps moyen est de 20 mn mais ce moment est trés attendu et les enfants ne comprendraient pas qu'il n'existe plus.

quand à moi, je suis en retrait derrière le groupe, je prends des notes sur le contenu des présentations, je comptabilise les participations au moment des questions cela me permet de mieux connaître mes élèves et de démarrer la journée d'un pied plus léger pour tous. j'utilise toujours les mêmes mots qui marquent ainsi les étapes de ce moment si particulier.

je crois qu'avant de mettre en place ce genre de pratique il faut se demander pourquoi on le fait et quels sont les objectifs même si ceux-ci sortent de l'intitulé figé des IO. notre rôle est bien sûr d'appliquer les programmes mais nous faisons tellement plus pour aider les enfants à grandir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dodlod

je fais aussi le quoi de neuf dans ma classe de 28 GS.

L'année dernière pendant un stage en CP, il était institué le lundi matin mais j'avais trouvé cela très "chiant" et je m'étais dit que je ne le referais plus car ça partait dans tous les sens.

cependant, j'y suis tout de meme revenue à ce quoi de neuf parce que je me dit que c'est le seul moment où les enfants peuvent parler librement de ce qu'ils veulent.

mais je reste sur le lundi exclusivement ou le koi de 9 est sur le week-end; ils me racontent ce qu'ils ont fait le week-end, ce qui permet de faire doucement la transition entre la maison et l'école puis que je le fais avant les rituels et puis cela travaille aussi le langage d'évocation.

ça me permet aussi à moi de rebondir sur certaines chose comme lundi, les enfants m'ont raconté qu'ils étaient allés nettoyer la rivière (ça tombe bien, on est sur la foret et la protection de l'envirronement!!)

mais par contre, je ne me verrais pas le faire tous les jours!

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Princesse Leia

Et pourtant il se passe des choses dans leur vie tous les soirs après l'école et parfois le matin avant d'y venir.... les adultes trouvent tout naturel d'évoquer leurs petits tracas devant la tasse de café le matin... c'est aussi ça : un sas qui permet de laisser le reste de côté pour mieux démarrer la journée, ne plus penser à ce qui pose problème, dire ce qui leur brule les lèvres : ce soir je vais au ciné... anodin sans doute mais si ça ne sort pas dans ce genre de situation ils vont te bassiner ainsi que les autres toute la journée. Là tu ouvres un espace de libre expression qui est officiel car il est institutionnalisé tous les matins et que tous les enfants écoutent et peuvent participer et c'est cette particularité même qui en fait ce qu'il est et pourquoi il devient si important pour les enfants. En plus, les plus timides prennent l'habitude de voir et d'entendre les autres s'exprimer librement...

moi l'année dernière dans ma classe de MS c'est le dernier mois que les derniers se sont lancés et ils étaient libérés de cette démarche. il faut leur montrer que c'est possible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nanou68

J'étais en stage dans une classe de GS où la maitresse "faisait" le "quoi de neuf" tous les jours. Elle limitait à trois élèves. Par contre deux questions pouvaient être posées après chaque intervention en utilisant un baton de parole. Quand à la question de le faire tous les jours ou seulement le lundi, je pense que certains élèves se rappellent déjà difficilement ce qu'ils ont fait le jour précédant alors la semaine dernière !

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosalie

Merci à tous pour vos réponses ! :D

Après de grandes réflexions, seule et avec ma collègue de mi-temps, et après 2 jours (lundi et mardi) avec 12 inscrits au "quoi de neuf?"par jour !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :huh: ...nous pensons mettre en place le quoi de neuf 2 fois par semaine (le lundi, il y a déjà le retour des cahiers de vie+ le retour de la mascotte+ les trésors). Avec des inscriptions au quoi de neuf la semaine précédante....

je sais, ce n'est plus la démarche du "quoi de neuf?" de base :cry: , mais trop d'enfants veulent y participer...et pquoi en choisir et pas d'autres....

bref, pour réussir en s'en sortir on va sans doute essayer cette technique :

le vendredi, 8 enfants s'inscrivent pour la semaine suivante (lundi:4, vendredi:4)...et pourront dc venir parler.

Je sais, c'est pas l'idéal, mais j'arrive pas à trouver mieux ! et impossible d'en faire passer 12 par jour, et si je limite : ça revient au même : les enfants qui avaient qqchose sur le coeur à dire par exemple sont frustrés.....

bon, je suis tjrs à l'écoute si vs avez des idées...etc etc etc !!

merci ! :D

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
anzyla

Chez nous,c'est le "que nous as tu apporté aujourd'hui?" juste après la cantine à 13h30!

Nous avons un bout de mur où nous affichons le dessin, la photo, la fleur en plastique, la carte de téléphone... (avec la permission de l'enfant bien sur ;) )

Chaque matin les enfants aiment bien regarder ce bout de mur avec tous ces..trésors!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roserouge100

Princesse Léia, quelques précisons encore s'il te plaît ?

Justement comment inciter les enfants à poser des questions ?

Même parès avoir visité le site de l'école Saint-Didier, je n'ai pas encore bien compris.

Voilà comment j'ai fait mon essai :blush:

Au lieu que c'était moi qui donnait la parole aux enfants : un élève venait à côté de moi pour donner la parole à ses petits camarades (parfois problèmes d'affinités : l'enfant interroge ceux qu'il aiment le plus), comment faire pour que certains élèves ne monopolisent pas trop la parole ? Souvent ils racontent la même chose plusieurs jours de suite ? Comment faire pour qu'il n'y a pas baisse d'intérêt pour l'activité : arrêter, quand ça commence à s'agiter ? A quels moments travailler la syntaxe ? Je suis encore dans le flou à propos de cette pratique

merci pour les éclaicissements...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Princesse Leia

les premières fois ou si par hazard, personne ne pose de questions, je lève le doigt pour demander une clarification et en général, cela génère des questions de la part des élèves, pas besoin qu'elles soient nombreuses... juste assez pour que l'enfant sente qu'il a été entendu des autres.

quand une question ou une remarque est reprise par plusieurs enfants, au début je disais "déjà demandé" ou "déjà dit, on passe" et du coup les enfants ont repris ces formulations à leur compte et puis je répète encore régulièrement que si on entend une question qui est la même que celle qu'on veut poser, on baisse le doigt... même si ce n'est pas toujours au point !

je limite à une intervention courte par enfant : il pose une question et on lui répond puis on change de question. en général, ce moment dure 15 à 20 min et c'est un peu long pour les Ps mais c'est un moment qu'il faut partager et en général, je ne l'ai reprend pas trop, ils écoutent, bougent un peu ou rêvent mais si l'un d'eux intervient (j'en ai un qui en a très envie mais qui évidemment n'a pas du tout conscience des règles) il sait qu'il aura sa place et qu'il sera entendu. généralement, la parole se règule assez bien car certains enfants ne parlent pas beaucoup ou pas alors que d'autres si et d'autres encore trop centrés sur eux, ne posent des questions qu'une fois leur présentation faite au groupe, avant ils sont dans l'attente et je trouve que c'est aussi en cela un bon exercice pour apprendre à écouter l'autre quelque soit les conditions.

si un enfant raconte la même chose plusieurs jours de suite c'est que pour lui, il ne s'est pas débarrasser de ce qu'il avait besoin de dire qui l'empêche peut-être d'avancer... dans la mesure du raisonnable (2 ou 3 fois) je laisse faire, il verra de lui-même que les questions diminuent. s'il persiste plus longtemps, on peut tout à fait lui dire qu'il a suffisamment évoqué le sujet en renvoi au "déjà dit".

personnellement c'est l'enfant qui présente qui va interrroger ses camarades, il est face à eux et à moi qui me tient derrière le groupe (cela permet à l'enfant de diriger son regard, en début d'année ou pour certains enfants en particulier, c'est le regard de la maîtresse qu'on cherche, et là, il rencontra forcément celui des autres enfants dans un balayage visuel naturel. en général, les enfants commencent par un côté et continuent ainsi pour interroger mais si un enfant n'est pas interroger ou que celui qui présente hésite un peu, je lui désigne d'un signe une question à prendre ou j'annonce le prénom d'un enfant, certains enfants ne sont pas prêts à distribuer la parole et cette dernière solution les soulage d'un poids.

quand à la syntaxe, je dirais pour ma part qu'elle n'a pas officiellement sa place ici. je m'explique : c'est un moment de vivre ensemble alors, bien sûr il m'arrive de reformuler des phrases ou des mots que les enfants n'ont pas compris même après une deuxième fois (on ne laisse pas un enfant s'embourber dans une situation de non compréhension, il ne voudrait plus reparler) mais en règle général, le travail sur la langue est fait plus particulièrement au moment du langage autour d'un album ou d'un évènement mais aussi tout naturellement tout au long de la journée et des échanges informels.

j'espère avoir été claire, bonne pratique

VP

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roserouge100

ok merci beaucoup pour cette longue réponse

est-ce que c'est du genre quelqu'un raconte son week-end et les autres posent des questions, et s'ils n'ont pas de questions à poser ? Quelqu'un d'autre prend la parole pour dire ce qu'il a à dire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Princesse Leia

je reprends ton exemple : un enfant raconte son week-end chez papi et mamie... personne ne pose de questions ? c'est rare en fait mais on y remédie parce que la maîtresse pose une question sur le lieu, le moment, les relations entre les personnages... l'action. et là en général, la réponse génére une nouvelle curiosité. parfois, le fond est intéressant mais l'enfant n'a pas su le raconter et quelques précisions aident à relancer l'intéret de l'auditoire. même s'il n'y a qu'une seule question d'enfant (ça n'arrive que très rarement je le répète) l'enfant qui raconte sait qu'il a été entendu. ça suffit à être rassuré sur sa place dans le groupe.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vivirousse

feriez-vous un quoi de neuf? avec des PS MS? Ou peut-être juste les MS l'après midi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Princesse Leia

oui, à la manière dont je le faisais l'année dernière avec mes MS : j'avais commencé un mois après la rentrée et je pense qu'après noël avec des petits ça doit pouvoir facilement se lancer en parlant des cadeaux..... en fait, je n'appellais pas ça le quoi de neuf mais plutôt des présentations car l'enfant s'exprimer à partir d'un objet qu'il venait montrer à la classe avec un support c'est plus facile(jouets mais aussi livre carte postale objet fabriqué ou de déco... quelque chose qu'on aime bien) souvent au début, il montre l'objet et ne dit rien alors je relance : explique nous ce que c'est, d'où il vient, est-ce qu'il est à toi, comment on s'en sert..;etc. je pose des questions mais bientôt quand ils comprennent qu'ils ont vraiment un droit de parole libre autour de la présentation, les enfants veulent réagir mais pas forcément en terme de questionnement, plutôt : moi aussi j'en ai un... oh ! c'est beau.... etc

mais, c'est déjà ça...! des choses se passe de l'ordre de l'ouverture de soi, de la relation à l'autre, de la curiosité des objets... et je propose que l'objet soit posé sur la "table des présentations" où tous pourront le voir de près tout au long de la journée. évidemment, c'est moins long qu'avec des GS ! mais j'en été trés contente en fin d'année, il n'y avait que deux enfants qui n'avaient jamais fait de présentations mais qui réagissaient quand même à celles des autres : les choses s'étaient déjà enclenchées... même s'il faut un peu plus de temps pour eux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Roserouge100

ok

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
vivirousse

Merci beaucoup Princesse Leia!

J'expérimente à la rentrée!!!!! :blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosalie

bonjour ! (et bonnes vecances!)

Prncesse Leia ! question pour toi ! : pour le quoi de neuf?, tes élèves s'inscrivent avant? (au moment de l'accueil?). combien as tu d'inscrits?

car, mon problème est là : le quoi de neuf a un succès fou et donc de jour en jour de plus en plus d'inscrits...et je ne m'en sors plus, j'y passerai mes journées...dc j'aimerais restreindre...mais en même tps, s'ils ont envie de parler...

bref, ils s'inscrivent quasiment tous pour parler de tout et de rien..;certains avec supports, d'autres pas. As tu des "règles" avec eux à ce niveau là?

je pensais mettre en place des inscriptions en fin de semaine pour la semaine suivante avec un nombre limité d'enfants...et leur rappeler la veille qu'ils sont de "quoi de neuf?" le lendemain, afin de les encourager à raconter qqchose de + important (pr le moment, la plupart raconte "n'importe quoi" histoire de dire qqchose). qu'en penses tu? (je ne suis pas super satisfaite mais je ne trouve pas de solution)

j'attds encore ton avis et tes "règles" !!! merci !!! :P

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Princesse Leia

mes élèves de GS (les petits ne participent que rarement et cela reste spontané même si je pense très fort qu'ils finiront par s'imprégner des "règles") s'inscrivent pendant l'accueil ou au moment où la cloche sonne le rangement...

effectivement, chez nous aussi, le quoi de neuf a beaucoup de succés... je passe entre 15 à 20 min, à la fois je me dis que c'est beaucoup et d'un autre côté je me dis qu'il s'agit d'un moment important pour eux : là se construit l'unité du groupe, là se développe le courage d'être un face aux autres et surtout c'est une occasion unique pour eux de pouvoir discuter librement autour d'un sujet qui les préoccupe, poser des questions ou réagir, tout en respectant un protocole de gestion (écouter l'enfant qui se livre, lever le doigt, attendre son tour et se remettre en question si la question a été posée avant moi). je m'explique : sauf à de rares occasions (hésitations ou premières présentations) c'est l'enfant qui parle qui interroge les enfants qui lèvent le doigt... la plupart du temps, je ne suis qu'observatrice mais je me permet aussi de lever le doigt de temps en temps, attendant qu'on m'interroge pour poser une question de fond, relancer l'intérêt du groupe pour une présentation timide...

par contre, j'essaie tant que possible de faire le quoi de neuf en début de matinée, et en cela je ne peux pas envisager de s'inscrire la veille pour le lendemain car même si parfois les enfants abordent des événements un peu lointain, le but est de se décharger l'esprit pour entrer dans le temps de l'école, comme par exemple des adultes pourraient discuter autour du premier café en arrivant au travail, avant de commencer leur journée de labeur... par contre, s'il s'agit d'une présentation d'objet, je me permet de différer à un moment plus propice de la journée puisque l'objet, lui, est immuable alors qu'il n'y a plus vraiment d'intérêt à parler d'un événement agréable ou désagréable devant tout le groupe si on a déjà eu l'occasion de le raconter une ou plusieurs fois individuellement ou par petit groupe...? j'espère que je me fais comprendre ???

je crois qu'il ne faut pas confondre le quoi de neuf avec ce qui pourrait ressembler plutôt à un échange thématique comme on pourrait le faire autour d'un projet de classe ou autre... si trop d'enfants détournent le quoi de neuf pour parler d'événements trop lointain ou réévoquer toujours le même aprés deux ou trois fois, il faut leur réexpliquer ce que veut dire "quoi de neuf ?" . voilà....

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
polgara

Je fais remonter ce "vieux" sujet parce que je compte mettre en place un quoi de neuf dans ma classe à la rentrée.

D'abord merci, ça m'a permis d'éclaircir les choses et de mieux affiner ce que je voulais faire.

Cependant j'ai une question : est-ce que les enfants ont le droit de s'inscrire tous les jours où une fois qu'ils sont passés dans la semaine ils ne peuvent plus le faire ?

J'ai peur que ça soit toujours les mêmes qui se précipitent pour s'y inscrire et que du coup les autres soient frustrés de ne pas pouvoir participer.

Merci pour vos réponses

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×