• Annonces

    • André Jorge

      UN SUJET PAR THEME DE DISCUSSION !   01/07/2017

      MERCI DE RESPECTER LE REGLEMENT ET L'ORGANISATION DU SITE ET DE NE PAS CREER DE SUJET FOURRE-TOUT, DE SUJET PAR NIVEAU DE CLASSE, MAIS DE CREER UN SUJET PAR THEME DE DISCUSSION/QUESTION. Dans un souci de lisibilité et d'efficacité, nous vous rappelons l'obligation de : - créer un nouveau sujet par thème de discussion. - à poster votre sujet dans le bon forum, afin de permettre à tous les membres de vous lire et de répondre à vos questions, quel que soit leur niveau de classe actuel, d'autant plus que les membres expérimentés ont déjà effectué plusieurs niveaux de classe et peuvent vous aider. - à faire en sorte de partager vos discussions avec tous les membres du site. Cf. Merci.
    • André Jorge

      EFFICACITE ET LISIBILITE   01/07/2017

      Dans un souci d'efficacité et de lisibilité du site, il vous est demandé lorsque vous publiez sur le site : - de respecter l'esprit de partage d'EDP, en privilégiant les échanges avec TOUS les membres (et pas seulement ceux qui ont le même niveau de classe que vous). - de systématiquement faire une recherche, avant de créer un nouveau sujet. - de donner un titre précis à votre sujet et de formuler clairement votre demande ou question. - de ne pas faire de hors sujets (et de créer plutôt une nouvelle discussion pour parler d'autre chose). - de respecter l'organisation du site et de publier dans les bonnes rubriques. Merci.
sevcyr

Besoin d'aide, gros conflit avec l'école de mes enfants, ne sais plus quoi faire ...

98 messages dans ce sujet

Bonjour,

Poste Supprimé sous vos conseils :-(

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand un enseignant a un souci , il s'adresse à une association , l'autonome de solidarité qui conseille et aide pour sortir du conflit, mais aussi défend devant la cour de justice les enseignants accusés.

Dans ton récit il apparait simplement que la communication avec la directrice n'a pas existé.

Tu as le sentiment de ne pas avoir été entendue et apparemment les enseignants ont eu le sentiment d'être attaqués.

Est ce que le père de tes filles pourrait demander rendez-vous pour que les explications puissent être données et entendues?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ressort effectivement un gros problème de communication avec cette personne.

Tu peux demander de l'aide auprès du médiateur de ton secteur :

http://www.education.gouv.fr/pid282/le-mediateur-de-l-education-nationale-et-de-l-enseignement-superieur.html

En te souhaitant bon courage et en espérant que cette personne t'aidera à ®établir le dialogue avec l'école.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour. :)

Les enseignants de cette école font certainement de leur mieux pour empêcher les problèmes. Je ne conçois pas qu'il en soit autrement.

On peut se retrouver dans des situations très difficiles à gérer et on fait toujours de son mieux... En ce qui me concerne, l'année dernière, j'avais dans ma classe de CM2 un élève violent et je n'ai pas toujours réussi à l'empêcher de frapper gratuitement les autres élèves. Il y a deux ans, j'avais un élève qui voulait se suicider, a fait deux tentatives (chez lui), et j'étais sous pression : à moi de gérer et de faire de mon mieux avec le peu de moyens à ma disposition. Il fallait que tout se passe bien et quand ça n'a pas été le cas, je me suis fait remonter les bretelles...

Bref...

Ils disent que je dois dorénavant adopter un comportement respectueux, que le dossier a été transmis a leur avocat et la prochaine fois ils demandent des dommages et interêts ...

Non mais c'est une blague ??? Il est passé où l'interêt de ma fille là ?? on me fait passer pour la méchante, on met ma fille aux oubliettes et c'est moi qu'on met en porte a faux ??

Je trouve ca honteux, je suis révoltée je ne sais mm plus quoi faire ...

Il faut bien comprendre que l'intérêt de votre fille n'est absolument pas remis en cause. Ce qui est remis en cause, à juste titre (si je tiens compte de ce que vous avez écrit), c'est votre intervention en public et les propos tenus...

Il faut effectivement que vous aillez un comportement respectueux en toutes circonstances, veiller à ce que vos propos ne portent pas atteinte à l'intégrité professionnelle des enseignants et donc qu'ils ne puissent pas être utilisés contre vous.

Ce courrier ne vous empêche donc pas de continuer vos démarches pour tenter de régler les problèmes.

Questions :

- votre fille, ne peut-elle simplement pas éviter de se trouver à proximité de l'élève qui pose problème ?

- d'autres parents ont-ils les mêmes soucis ?

- y a-t-il un représentant des parents de la classe de votre fille ? Si oui, pouvez-vous lui demander de vous aider dans vos tentatives de communication avec la directrice ?

Enfin, s'il n'y a pas moyen de régler les problèmes, n'est-il vraiment pas possible de changer d'école ? Si j'avais été dans cette situation, c'est la première chose que j'aurais faite (à condition, bien sûr, que ce soit possible et que ce soit vraiment une solution).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que l'idée que ton mari demande un rendez-vous par écris dans le cahier de liaison de ta fille ( penses à dater cet écris) est une bonne idée, et attends de voir leur réaction.

Les écrits, toujours les écrits....et là c'est ta parole contre la leur, ils sont 4....

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si j'ai bien lu, les problèmes actuels (relatifs au genou) n'émanent que d'un seul élève.

Donc question : avez-vous discuté avec les parents de l'enfant incriminé ? (Ils ont quand même aussi un rôle à jouer, les enseignants et l'Inspection académique ne sont pas les seuls intervenants dans la vie de cet enfant !)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois moi aussi que cette histoire doit être gérée par l'école en priorité, les règlements de comptes entre parents à la sortie j'en ai fais un peu les frais cette année, ce n'est pas une bonne solution. Tu peux cependant demander à être informée de l'évolution de la situation concernant les conflits entre cet enfant et ta fille.

Pour ce qui concerne le refus de recevoir ton mari je tenterais ma chance à nouveau, par écrit, et s'il y a refus, je demanderais qu'il me soit notifié par écrit également ( des traces toujours des traces....).

Pour ce qui concerne le changement d'équipe c'est certainement (avant tout ) un choix des enseignants.

Pour ce qui est de la réponse au courrier, il doit y avoir des écrits qui ont été transmis à l'autonome, qui je pense peut te les transmettre.

Enfin pour ce qui concerne la surveillance de la cour, mais lorsque celle-ci est toute petite, on ne peut pas tout voir, malgré toute la bonne volonté du monde....

Mais quoi qu'ils se passe, il me semble absolument nécessaire de ne pas discuter de tout ça à la grille de l'école, il y a toujours des oreilles qui traînent ( pas forcément malveillantes, mais....comme on ne sait jamais, il est préférable de prendre les devants).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous avez parfaitement le droit de répondre à ce courrier, avec AR évidemment.

Lorsque je me suis retrouvée dans le cas de l'enseignante attaquée, j'ai fait appel à l'autonome qui a envoyé une mise en demeure aux parents concernés. Le médiateur de l'EN qui a alors été sollicité pour rétablir le dialogue entre les parents et l'école, a conseillé à ceux-ci de répondre sinon cela signifiait qu'ils reconnaissaient comme étant exact, le contenu de la lettre.

Après je ne saurais vous conseiller plus, déjà parce que nous n'avons que votre version (que je ne remets pas en cause, hein :smile: ) mais surtout parce que cela dépasse mes compétences et que je ne sais pas trop comment vous pourriez formuler votre réponse.

D'autre part, avez vous pensé à contacter l'IEN et à lui demander un entretien ? Puisque visiblement il n'y a pas moyen de communiquer avec l'équipe enseignante, il peut être un recours.

Sachez toutefois que nous, en temps qu'enseignant, sommes toujours un peu "agacés" quand les parents vont se plaindre à l'IEN ou pire encore au DASEN, sans avoir tenté d'évoquer avec nous les problèmes. Cependant, comme le dialogue est rompu avec l'école, vous n'avez finalement pas vraiment le choix :getlost:

Bref, le médiateur me semble vraiment être une excellente option, la réponse à l'autonome aussi.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reste dubitative . Plus il y a d'interventions plus les griefs s'ajoutent .

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pris contacte avec une personne de l'APE cette apres-midi. Elle m'a expliqué qu'ils ont jeté l'éponge face à la directrice et qu'il n'y a plus d'APE à l'école depuis la rentrée...

Elle m'a expliqué quelques différents que la directrice ( institutrice également ) a eu avec des élèves suite à quoi les parents ont du les retirer de l'école.

Une élève a fait pipi dans sa culotte en classe. Elle lui a fait faire plusieurs fois le tour de la classe les fesses mouillées pour ne pas qu'elle recommence.

Elle a également jeté un livre au visage d'un enfant, il y a eu de nombreux actes et conflits et elle va me donner la liste des parents concernés ainsi que leur attestation ( après leur accord)

Elle m'a expliqué que tous ont baissé les bras, les parents ont changé leurs élèves d'école, l'APE n'existe plus, que c'est une personne qui est visiblement influente, de quelle manière elle l'ignore.

J'aimerai répondre au courrier et abandonner mais sachant que ca dure depuis des années, je me dis que d'autres élèves & parents risquent d'en pâtir et je trouve aussi très agaçant

que cette personne agisse sans aucune impunité...

Mazette, tout cela a l'air bien pire que la situation que vous nous avez exposée au départ, à savoir "votre fille enquiquinée à la récré par un autre élève qui l'a blessé 2 fois au genou"...

Je suis perplexe, tout ce que vous dites m'a l'air hautement improbable... troll ?

Je reste dubitative . Plus il y a d'interventions plus les griefs s'ajoutent .

+ 1

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne dis pas que c'est vrai, mais ce n'est pas parce qu'on parle d'une collègue (directrice ou pas) que les accusations contre cette personne sont fausses. J'ai beaucoup tourné dans beaucoup d'écoles. Oui il y a des parents parano, oui sur les forums il y a des trolls, mais oui il y a une infime minorité, mais il y en a quand même de profs qui maltraitent parents et/ou enfants, et qu'on devrait virer manu militari...

Bref ça ne fait pas avancer le schmilblick mais voilà...

Pour moi la solution sevcyr c'est de contacter l'IEN = inspecteur de l'éducation nationale. C'est pas la procédure "normale" l'IA. Rapprochez vous de l'inspection du secteur (beaucoup plus apte à réagir et supérieur hiérarchique des enseignants) pour faire une réunion entre vous et l'équipe enseignante afin de faire un point là dessus : trouver des solutions pour votre fille, voir comment organiser un transfert d'école si nécessaire, voir s'il y a de vrais problèmes dans l'équipe (ne parlez pas des on dit par contre, des fois certains parents inventent n'importe quoi car ils ont été vexés par une remarque sur leur enfant, exemple : cette année j'ai des parents qui me disent que je n'aime pas les enfants et que je les "traumatise" car j'ai dit que leur enfant devait grandir et qu'ils devaient le lâcher)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis partagée en lisant ce post.

Ce que tu décris dans ton premier message au sujet de ce qui arrive à ta fille, Sevcyr, me semble effectivement préoccupant et le ton que tu emploies me semble(ait?) posé et "objectif" (même si, dans tout conflit, surtout lorsqu'il s'agit de son enfant, il est difficile d'être objectif).

Après, au fil de tes autres messages, j'ai trouvé ton ton de plus en plus agressif et vindicatif, et des choses m'interpellent de ta part : traiter l'équipe enseignante de "bande de menteurs", raconter que tu passais en voiture près de la cours de récréation pour voir comment cela se passait, l'attention que vous portez à "radio trottoir", le fait que vos griefs (sans lien forcément les uns avec les autres et de gravité différente) s'accumulent etc.

Il est tout à fait possible que l'équipe enseignante et la directrice "dysfonctionnent" et que vous ne soyez pas face aux meilleurs professionnels qui soient... mais je me permets d'émettre l'avis, à la lecture de vos derniers messages, que l'équipe enseignante a des raisons d'avoirs des griefs contre vous et que vous vous êtes peut-être laissés débordés par la situation sans vous en rendre compte... Attention à ne pas vous mettre en tord également!

Je pense qu'il faut tenir compte de la lettre pour réajuster vous aussi votre attitude (l'autonome de solidarité ne se permettrait pas ce genre de courrier si il n'y avait pas de raison et 4 enseignants ne prendraient pas le risque de mentir effrontément...). Prenez contact très vite avec le médiateur de l'éducation nationale, c'est à mon avis le meilleur conseil à vous donner!

Bon courage à vous et vos enfants.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup Biscottine.

Je vais en faire une demande,

dois-je quand même signaler tout ca à la circonscription de l'école ? ou mon courrier AR fait a l'inspection académique avant les vacances suffit ?

Je viens de retrouver la lettre que j'ai écrite à l'inspection académique en 2014

dedans il est bien écrit, que la directrice n'a pas souhaité s'étaler sur le sujet avec nous je la cite : les problèmes sont internes à l'école vous n'avez pas à vous en mêler.

Je dis bien dedans qu'elle a visiblement pris des mesures pour que notre fille ne soit plus embêté, que notre fille nous a demandé de rester lors des récréations et ce que j'avais oublié, que nous l'avions retiré de la cantine ( elle y est retournée depuis). La directrice a donc pris des mesures pour que votre fille ne soit plus embêtée. Celles-ci ne vous ont pas donné satisfaction . Il faudrait que vous nous disiez ce que vous attendiez, vous. Quelles mesures auriez-voulu que la directrice prenne à l'égard de l'enfant qui embête votre fille ?

J'écris bien dedans que je fais ce courrier aussi pour qu'il y ai une traçabilité de ce conflit dont on a été mis à l'écart par la directrice,

Je précise le nom d'une enfant qui a subit exactement la même chose que ma fille, jusqu'à ce que ses parents la retire de l'école. Vous allez me trouvez abrupte, mais tant pis : vous servir des cas d'autres élèves en citant leurs noms (même avec accord des parents) afin de défendre votre cause personnelle n'est pas un procédé recevable. De même, vous n'avez pas à vous poser en justicière de tous les problèmes passés subis par les élèves de cet établissement. Concentrez-vous sur le cas de votre fille. Cela ne rendra votre démarche que plus crédible.

Il y a également ce paragraphe très important que j'avais oublié je cite mes écrits :

- De plus il me paraît anormal que la directrice dise à notre fille : " ce qu'il se passe à l'école doit rester à l'école, si tu veux le dire à ta mère dis lui, mais je n'ai pas envie de la voir tous les jours ". Là encore, dites-nous : allez-vous voir la directrice tous les jours avec des doléances ?

en relisant notre courrier on se rend compte des faits & dire qui étaient déjà bien bloqués avec la directrice ( la fois où j'ai fondu en larme devant elle ) Vous devez vous réfléchir à ce qui déclenche chez vous cette perte de contrôle. Vous êtes une adulte, vous devez garder la tête froide et réussir à analyser la situation actuelle avec un peu de recul, même si en tant que parent on a tendance à se laisser déborder par l'émotion quand les faits touchent à nos enfants.

D'ailleurs il est également spécifié dès le début du courrier que ma fille subissait des bousculades des insultes et des croche pattes ( la blessure de cette année)

Soyons sincère : ce que vit votre fille ressemble à du harcèlement (si l'on ne se fie qu'à votre description des faits). Dans ce cas, la première des choses à faire, c'est de la soustraire à cela et pas seulement durant 5 petits jours d'ITT. Ce qui signifie bien sûr, changement d'établissement. Et pour vous, réussir à faire table rase (psychologiquement) de vos soucis relationnels avec la directrice de cette école.

Est ce que quand je demande l'intervention du médiateur je dois fournir tous les papiers .?

- courrier 2014 et 2015, ITT, dispense de sport, + le leur par l'autonome ?

- ai je le droit de demander la copie des courriers qu'ils ont fait à l'autonome ? je suis curieuse de savoir ce qu'ils ont noté dessus ..

L'AR que je souhaite faire auprès du maire pour lui faire part que ce sont des élèves dont ma fille qui font l'entretien des classes est il " provocateur " ? " too much " car en échange ils ont un bonbon, mais elle leur interdit aussi d'en ramener ( dans le règlement) ...

Allez, je vais encore être cash avec vous (décidément ;) ) : autrefois, du temps des pupitres en bois et de l'écriture à la plume, il était souvent de tradition dans les écoles que chaque élève entretienne son pupitre et c'était à celui qui aurait le pupitre le plus brillant. Comme un jeu...

De même, durant les quelques minutes avant la sortie, les élèves se battent presque pour avoir le droit d'effacer le tableau, ça leur plaît beaucoup.

Autre exemple, passer avec la poubelle à papier entre les tables pour récupérer les chutes, c'est ce que nous appelons "un métier".

Peut-être ne voyez-vous dans tout cela que de "l'entretien de la classe", nous autres enseignants, y voyons autre chose pédagogiquement parlant.

Attention de pas mal interpréter mes propos : je vous parle de menues tâches, pas de récurer la salle de classe de fond en comble avec les gants en caoutchouc et le CIF.

Le coup du bonbon, c'est très moyen je trouve, ce n'est pas quelque chose que j'agrée.

Encore une fois, il nous est très difficile de porter un jugement sur un simple forum, sans jamais avoir vu en vrai le vécu de ces élèves.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos commentaires nénuphar, je ne vous trouve ni abrupte ni cash, mais juste, je vous demande votre point de vu, vous y répondez objectivement, et c'est ce que je suis venue ( aussi ) chercher ici, en plus des conseils.

Effectivement, l'année dernière nous avions vu un changement radical dans le comportement des élèves envers ma fille. Je le reconnais et je l'ai annoncé dans le courrier que j'ai écrit cette année a l'inspection académique. Pourquoi ce changement a eu lieu je l'ignore, la directrice a refusé de m'écouter, et je n'ai jamais reçu de réponse au courrier que j'avais écrit à l'inspection (celui de 2014). Toujours est il que ma fille n'était plus embêté, et tant mieux.

Votre fille était déjà embêtée l'an dernier. Cela a cessé suite certainement à l'intervention de l'enseignante, il n'y a pas d'autre explication. Donc elle a agi efficacement.

Quant au courrier resté sans réponse, normal car 1) vous vous êtes trompée d'interlocuteur 2) l'IA est une administration qui ne répond pas personnellement aux lettres des usagers (j'utilise volontairement le terme "usager" car en tant que parent d'élève, vous êtes un usager de l'école publique).

Aujourd'hui ce qui ne me donne pas du tout satisfaction, vis à vis de cette personne, c'est qu'elle refuse qu'on intervienne auprès d'elle quand on rencontre des soucis comme ceux là.

- Elle m'a refusé le papier d'accident

- Elle a refusé de regarder la blessure de ma fille

- En allant la voir j'aurai préféré qu'elle me dise, qu'effectivement ma fille fut bléssée 2 semaines de suite par le même élève, qu'ils vont lui parler, ou améliorer la qualité de surveillance dans la cour, quelque chose qui nous rassure ma fille et moi, pour qu'il n'y ai pas de 3eme fois .. contrairement à ça on a entendu : changez d'école, - l'enfant est brutal c'est comme ca faut faire avec - on peut laisser votre fille sur un banc au moins il ne lui arrivera rien etc...

Ce qui vous retourne, c'est en fait principalement le manque de diplomatie et de communication de l'enseignante. Cela doit être désagréable à vivre, j'en conviens, mais cela vaut-il le coup de se mettre la rate au court-bouillon ?

- A sa reprise après ses 5 jours d'ITT Ma fille a été isolée a une récrée sans aucune explication dans une salle .. ( je ne suis pas allée la voir ni écrit de mot je n'ai rien dit ...)

- j'aurai aussi aimé qu'o me prévienne des blessures de ma fille plutôt que de les découvrir moi même ...

Sans explication, donc c'est encore une défaillance dans la communication qui est en cause. Ce qui est plutôt important, ce n'est pas tant "dans une salle" (car je présume qu'il y a une explication valable, sinon pourquoi dans une salle et pas sur un banc de la cour comme à l'habitude ?), c'est "isolée". Votre fille était-elle seule dans la salle ? Si oui, c'est là que le bât blesse.

Ensuite, votre fille vous a-t-elle tout dit ? Le fait qu'elle soit dans cette salle avait-elle une rapport avec son ITT (qui était finie) ou bien aurait-elle été punie pour une toute autre raison ? En CM2, on est déjà grande, on fait parfois des grosses cachotteries à maman. ;)

- En citant les noms, je cherche à montrer que je suis loin d'être un cas isolé ... mais je retiens le fait de me concentrer sur ma fille.

- pour cette phrase ci : " ce qu'il se passe à l'école doit rester à l'école, si tu veux le dire à ta mère dis lui, mais je n'ai pas envie de la voir tous les jours "

Non, la directrice je ne l'ai vu que pour l'inscription, en 2014 pour le 1er soucis et avant les vacances pour lui parler de la blessure, depuis c'est mon mari qui y allait juste pour la remise des bulletins, elle a dit ça à ma fille car elle l'a vécu avant moi lors d'un de ses conflits avec une maman qui y allait tout le temps, et qui a fini par retiré sa fille de l'école (d'où le fait que j'ai précisé le nom de l'enfant)

Donc la directrice, qui est aussi une personne humaine avec ses faiblesses et sa sensibilité comme vous et moi, a été traumatisée. Vous voyez, si on creuse un peu, on trouve facilement des explications à son comportement. Chat échaudé...

Je suis une personne malheureusement très sensible, me faire " rembarrer " par elle alors que j'etais venue ( avec mon mari) lui demander de l'aide, la manière dont elle l'a fait, c'était juste incorrect. Elle continuait de marcher sans même s'arrêter ni nous regarder, il a fallut lui emboîter le pas, elle nous à littéralement envoyer bouler ne voulant rien savoir .. ma fille souffrait, on venait d'arriver dans la commune, à ce moment on se sent complètement seule, c'est sa maîtresse, c'est la directrice .. Que faire ? on a donc écrit à l'aide à l'inspection académique.(1er courrier)

"L'affaire" s'est dès le départ mal engagée. Son attitude à la limite de l'impolitesse qui vous a heurté combiné à votre installation récente dans cette commune a accentué votre mauvais ressenti. Là-dessus, un courrier à l'IA sans tambour ni trompettes (chose qui a sans doute fortement déplu à l'équipe enseignante comme vous pouvez vous en douter), et voilà un petit sac de nœuds.

elle est actuellement en CM2, l'année prochaine elle ira au collège elle va changer d'établissement. Nous avons hâte que l'année se termine... Plus que 2 mois et demi à tenir.

Sauf si elle y retrouve les mêmes élèves que ceux qui l'embêtent actuellement (en un peu plus grands donc un peu plus virulents...)

- En ce qui concerne l'entretien des classes, jje me souviens que de notre temps aussi on voulait effectivement nettoyer le tableau etc,

elle désigne un groupe d'élèves et qu'ils le veulent ou non chacun a une tâche ( nettoyage de tableau, ramassage des papiers, nettoyer la classe avec le balai, ramasser les saletés balayer- fermer les volets etc il faut que la classe soit nickel a l'exception ils ne lavent pas le sol, ils le balayent seulement) et contre 1 bonbon.

Le système petite tâche contre bonbon ne me plaît guère dans le cadre scolaire comme je l'ai dit, mais le reste ne me choque pas (à condition que cette remise en ordre ne la classe après y avoir passé la journée soit brève, quelques minutes. Si cela dure une demi-heure, c'est clairement hors de propos sur les heures de classe).

Ils sont désignés qu'ils le veuillent ou non, ce n'est pas choquant, l'école n'est pas le Mac Do, on ne choisit pas ses activités à la carte. Du moment qu'il y a un tour de rôle, c'est OK.

Après j'aurai d'autres questions car je ne m'y suis jamais réellement intéressée, mais hier j'ai donc eu au téléphone une dame de l'APE soit association des parents d'élèves ( qui n'existe plus dans l'école), qui a vécu des choses similaires, qui m'a donné le téléphone d'autres mamans, qui pareil ont du retirer leurs enfants de l'ecole, et d'une dame qui est parents d'élèves..

C'est là que je ne comprends pas elle a été élue parents d'élèves mais il n'y a plus d'APE ? c'est pas pareil les 2 ?

APE = association de parents d'élèves. S'il y a eu des élections de parents d'élèves pour cette année scolaire 2014/15, il y a donc une APE.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi, ce qui me choque le plus en temps que maman c'est que si ce que vous dites est vrai, comment pouvez vous y laissez vos filles ???

A son entrée en CP mon fils se faisait harceler par 4 autres élèves et la maitresse laissait faire et pire était complice, entre autres elle appelait mon fils "monsieur je sais tout" ... bref, il est revenu à la maison avec des vêtements coupés à plusieurs reprises (à chaque fois la maitresse n'avait rien vu, soit disant) et un soir il est revenu avec des marques de crayons plantés en haut de la nuques et qui descendaient entre les omoplates, j'ai expliqué la situation au directeur, j'avais mal pour mon fils. Il n'a jamais remis les pieds dans cette école !!! et dans sa nouvelle école aucun souci... notre priorité en tant que parent c'est de protéger nos enfants après on peut faire de la paperasse...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui m'agace aussi, c'est d'etre mise sur le banc des accusés, par les professeurs parce que soit disant je les aurait agréssé, d'avoir été mise ici sur le bancs des accusés pour être éventuellement un troll, et là de me faire passer pour une mauvaise maman car mes filles sont encore scolarisées la bas .. C'est une blague ???

Je suis venue chercher de l'aide, je ne suis pas venue pour me faire juger .. Bien sure que c'est dur pour nous mais il faut bien comprendre qu'il y a eu 1 premier gros conflit, que nous n'avons pas laissé nos enfants sans rien faire !! on a été voir la directrice certes, elle nous a envoyé boulé, on a écrit a l'inspection académique certes, on a pas eu de réponse, on venait la rassurée lors des récréations ( c'est pas notre role de base les instit aurait pu le faire) et en plus on se fait juger de venir a ces moments là, on la retire de la cantine, car elle ne voulait pas se retrouver avec les éleves, on a fait notre possible à ce moment là ... Les choses ont fini par rentrer dans l'ordre jusqu'à début mars. Si ma fille avait eu comme votre fils des marques de crayons plantés du haut de la nuque jusqu'en bas des omoplates bien sure madame que j'aurai été de suite porter plainte et que je ne me serai pas contenter de paperasse comme vous dites ...

Je pense que la gravité des blessures et des actes n'est pas la meme non plus ... il y a des degrés,

Outre ces 2 moments que j'ai évoqué, elles ne sont pas non plus malheureuses, elles ont leurs amis, elles passent aussi des bons moments, le choix pour nous est justement difficiles d'où les questions que nous nous posons, et les vacances tombent très bien d'ailleurs ...

Bien sure que nous protégeons nos enfants, fuir n'est pas forcement la solution non plus, et il n'est pas dans l’intérêt des professeurs & de la directrice que ma fille rentre a nouveau avec des blessures. Le nécessaire a été fait une 1ere fois, et je vais faire en sorte qu'il en soit ainsi cette fois aussi toujours est il que nous ne laisserons pas faire.

Ma fille aînée qui est justement assise a coté de moi ne veut pas changer d'école, je viens de lui poser la question, elle ne veut pas quitter ses copines, elle me dit clairement : c'est pas grave elle m'a isolée que 1 fois maman, certes ca fait mal de savoir tout ca mais si elle se sent capable de l'assumer ( j'arrive pas a croire que j'écris ca) je pars quand même du principe que c'est une personne a part entière, que malgré ses 11 ans, elle sait ce qu'elle veut et surtout ce qu'elle ne veut pas ... elle sait que nous sommes derrière elle, que nous ne la lâcherons pas, et vous savez quoi, je suis fière d'elle, et finalement vous pouvez dire que je suis une mauvaise maman et tout ce que vous voulez, le fait de vous écrire tout ca me fait réaliser certaine chose, et oui je suis fiere de ma fille, de ses choix, de son courage, de sa force de caractère et je ne suis pas une mauvaise maman, je protège ma fille, avec ses choix,

Les enfants sont parfois plus sages que leurs parents...

Les réponses des intervenants ne vous satisfont apparemment pas et en plus de cela, vous vous sentez agressée par les pistes de réflexion que l'on tente de vous apporter.

Difficile dans ces conditions de mener un dialogue plus avant...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les réponses des intervenants je les accepte ( vous l'avez dit plusieurs fois vous même vous n'êtes pas tendre avec moi dans vos réponses ) dès lors où je suis venue ici chercher des réponses & des critiques mais en aucun cas des accusations ou des jugements ( je suis une mauvaise maman, je ne protege visiblement pas mes enfants, je suis un troll ...)

vous me dites que je ne peux être objective en tant que maman, je peux penser finalement que vous ne l'êtes pas en tant qu'enseignant ..

Je remercierai néanmoins Sybilline ( lien médiation) , André Jorge pour ses réponses, , Natoo pour les écrits qui restent ...

Lexie pour ses conseils pour mon courrier et les demandes que je puisse faire

Sophely, merci bcp pour votre message

Karja, pour le conseil aussi de ne pas mêler les autres au soucis de ma fille,

merci a vous aussi Timis, Biscottinne.

Merci Nénuphar car vous m'avez apporter de bons conseils aussi ( je pense) qui vont me permettre de garder la ligne droite et de ne pas sortir de mon chemin.

J'ai accepté vos critiques dommages que vous les avez mêlé à des accusations et des jugements.

sevcyr,

que les choses soient claires : je, nous tous ici ne vous connaissons pas dans la vraie vie. N'importe qui peut se mettre derrière un clavier et écrire ce qui lui passe par la tête.

Ce que vous nous avez décrit par rapport à ce qui se passe dans l'école de votre enfant, la façon dont vous l'avez exposé, m'a semblé si "gros" que cela amené à m'interroger sur la possibilité d'un troll. Je ne vous ai pas accusé d'être un troll, je me suis légitimement posé la question. Vous comprenez la nuance...

De même, Castille85 ne vous a pas accusé d'être une mauvaise mère. Elle relève simplement vos propos : votre enfant se fait insulter, frapper à l'école ou bien est fait chuter de manière répétée et volontaire jusqu'à en avoir un épanchement de Synovie et cela dure depuis 2 ans. cela l'a fait penser à du harcèlement et pour elle, changer urgemment l'enfant d'établissement scolaire est de mise (ce en quoi elle a parfaitement raison).

Il y a des torts du côté de l'équipe enseignante, comme laisser une enfant seule sans surveillance, ce n'est pas OK.

Dernier conseil : il ne vous reste que 2 mois comme vous l'avez écrit. Peut-être pourriez-vous remettre les choses à plat dans un petit courrier (pas 3 pages, quelque chose qui se lise rapidement le matin avant la classe) que votre fille (et non pas vous) transmettrait à sa maîtresse. Courrier dans lequel vous expliqueriez ce que vous nous avez dit ici, à savoir (je vous cite en italique) :

Je suis une personne malheureusement très sensible, j’étais venue ( avec mon mari) demander de l'aide, on venait d'arriver dans la commune, à ce moment on se sent complètement seule.

Que vous cherchiez simplement une oreille attentive et du réconfort vis-à-vis de l'émotion que vous ressentiez. Que vous regrettez que les choses aient pris une telle tournure par défaut de communication et que vous souhaitez que l'année scolaire se termine de manière sereine, dans la confiance envers l'équipe enseignante de l'école et le respect mutuel.

Enfin, vous voyez ce que je veux dire, juste un petit mot de ce type. Il ne s'agit pas de vous abaisser mais de boucler ces 2 petits mois dans un climat plus serein, pour vous, pour votre enfant (c'est très dur à vivre pour une enfant de savoir qu'il y a conflit entre sa maîtresse et sa maman), pour les enseignants.

Bref, calmer le jeu.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On va partir du principe que tout ce que vous dîtes est vrai...Dans ces conditions vous auriez dû porter plainte à la gendarmerie pour l'agression de votre fille.

Je n'encourage pas ce genre de démarche, mais quand toute la chaîne des responsables est en faillite (enseignants, mairie, APE, IEN = mais ça, on a l'habitude), il faut faire bouger les choses. La maîtresse va avoir peur, l'institution qui a horreur qu'on lui fasse mauvaise presse va avoir peur, et vous allez voir que votre affaire va bouger.

D'ailleurs, voyez cet article, certains portent plainte pour des choses plus futiles :

https://fr.news.yahoo.com/%C3%A0-9-ans-dispute-amoureuse-finit-%C3%A0-gendarmerie-191310725.html

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien sûr que Castille85 a porté un jugement tout à fait malvenu à votre encontre.

Vous semblez au contraire être une maman attentive à ses enfants, et qui cherche activement des solutions aux problèmes qu'ils rencontrent, je m'explique donc mal son commentaire.

Mais bref, je poste uniquement pour vous signaler que, effectivement on ne sait rien de la véracité de ce que vous rapportez (ce qui est le cas de tous les messages écrits sur un forum, en fait...) et que donc vous obtiendrez forcément des réactions négatives, au milieu d'autres plus constructives. C'est inévitable.

Concentrez-vous donc sur ce qui vous aide et laissez tomber le reste.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je comprends votre désarroi. Autant même dans une toute petite cour surveillée un accident peut arriver, autant j'ai connu des enseignants qui refusaien d'intervenir auprès des enfants, autant j'en connais qui malgré tous leurs efforts sont dépassés par certains conflits entre enfants.

quelques petits conseils:

- demandez rendez-vous par écrit, car un enseignant a tout à fait le droite de refuser de vous recevoir un soir sans avoir été prévenu

- pendant l'entretien, commencez par le positif( remercier l'intervention de l'an dernier ou autre), exprimer votre inquiétude, et vous êtes tout à fait en droit de demander une déclaration d'accident vu l'itt du médecin. Dites bien que vous ne remettez pas en cause la surveillance, mais que vous souhaitez faire les démarches pour que cet enfant cesse de répéter ces actes.

- vous êtes aussi en droit d'exprimer votre inquietude concernant le fait que votre fille soit laissée seule, car ce n'est absolument pas autorisé

-laissez tomber l'histoire de bonbons, en vous focalisant sur un problème essentiel vous gagnerez en crédibilité, je fais moi même réaliser tout ce que vous signalez comme nettoyage à mes élèves, c'est essentiel pour qu'ils respectent les lieux.

-finissez sur une note positive vis à vis de l'enseignant ( même si vous n'en pensez pas moins, pour apaiser la situation, la remercier du temps pris et signaler que vous savez bien à quel point c'est difficile de tout maitriser)

- écrivez à l'ien, qui doit vous répondre sous 15 jours, et non à l'ia restez très factuel sans ressenti mais en demandant quelles sont les démarches à suivre.

Bon courage, et positivez il y a peu de chances que celà se reproduise vu l'ampleur qu'a pris l'incident!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On va partir du principe que tout ce que vous dîtes est vrai...Dans ces conditions vous auriez dû porter plainte à la gendarmerie pour l'agression de votre fille.

Je n'encourage pas ce genre de démarche, mais quand toute la chaîne des responsables est en faillite (enseignants, mairie, APE, IEN = mais ça, on a l'habitude), il faut faire bouger les choses. La maîtresse va avoir peur, l'institution qui a horreur qu'on lui fasse mauvaise presse va avoir peur, et vous allez voir que votre affaire va bouger.

D'ailleurs, voyez cet article, certains portent plainte pour des choses plus futiles :

https://fr.news.yahoo.com/%C3%A0-9-ans-dispute-amoureuse-finit-%C3%A0-gendarmerie-191310725.html

Dans le cas relaté, l'enseignante a agi dans l'intérêt de la victime et cela efficacement. Toute la chaîne n'est donc pas en faillite.

Par contre, ce qui est sûr, ce genre de plainte dans un village ou une petite commune, ensuite bonjour l'ambiance... :heat:

Le comportement de l'enfant qui s'acharne sur la fille de sevcyr est inacceptable, ça c'est sûr. Un petit tour par la gendarmerie arrangerait les choses tu crois ? Ne serait-ce pas plus raisonnable de se rapprocher des parents du "coupable" en premier lieu comme je le suggérais dans un de mes premiers messages ?

Les relations se sont dégradées parce que sevcyr a écrit directement à l'IA. Suite à cela, courrier de l'Autonome en boomerang. Si de nouveau, il y a plainte à la gendarmerie directement, sans discuter d'abord avec les parents de l'enfant incriminé... c'est le serpent qui se mord la queue.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On va partir du principe que tout ce que vous dîtes est vrai...Dans ces conditions vous auriez dû porter plainte à la gendarmerie pour l'agression de votre fille.

Je n'encourage pas ce genre de démarche, mais quand toute la chaîne des responsables est en faillite (enseignants, mairie, APE, IEN = mais ça, on a l'habitude), il faut faire bouger les choses. La maîtresse va avoir peur, l'institution qui a horreur qu'on lui fasse mauvaise presse va avoir peur, et vous allez voir que votre affaire va bouger.

D'ailleurs, voyez cet article, certains portent plainte pour des choses plus futiles :

https://fr.news.yahoo.com/%C3%A0-9-ans-dispute-amoureuse-finit-%C3%A0-gendarmerie-191310725.html

Et approuves-tu le contenu de l'article ?

La volonté de faire peur... :thumbdown:

Surtout que dans le cas relaté, l'enseignante a agi dans l'intérêt de la victime et cela efficacement. Toute la chaîne n'est donc pas en faillite.

Par contre, ce qui est sûr, ce genre de plainte dans un village ou une petite commune, ensuite bonjour l'ambiance... :heat:

Le comportement de l'enfant qui s'acharne sur la fille de sevcyr est inacceptable, ça c'est sûr. Un petit tour par la gendarmerie arrangerait les choses tu crois ? Ne serait-ce pas plus raisonnable de se rapprocher des parents du "coupable" en premier lieu comme je le suggérais dans un de mes premiers messages ?

Comme toujours, dans ces histoires qui sont relatées sur ce forum, nous n'avons qu'un point de vue. Par contre, des histoires de ce genre, où le droit de l'enfant à aller à l'école sans avoir la boule au ventre parce qu'il va s'y faire "embêter" est bafoué, on sait tous que ça existe, ce n'est pas un fantasme.

On sait tous aussi que l'institution ne prend pas en compte ce problème et qu'elle ne fait rien. Il suffit de voir les témoignages de collègues dans ce forum sur leurs classes difficiles qui ne se situent pas forcément en ZEP. Je crois que beaucoup ici seront d'accord, nous qui sommes au contact des élèves tous les jours, pour dire que nous vivons une crise éducative sans précédent. On a des classes agitées, bavardes, qui ont du mal à se mettre au travail et il arrive parfois que dans ce monde où certains élèves (j'ai bien dit "certains") pour lesquels les limites et les règles sont floues, cela déborde sur un comportement de harcèlement vis-à-vis d'autres enfants plus faibles.

L'histoire de sevcyr n'est pas vérifiable, mais il y a un fond de véracité qui peut nous interpeller, nous enseignants. Il y a actuellement un problème de limites, chez les enfants, mais parfois aussi chez les enseignants : le maître ou la maitresse mal embouchée qui ne règle rien, sinon sous la contrainte, ça existe.

Alors voila, Nénuphar, je vais répondre à tes interrogations. Moi, en tant que parent, s'il m'arrivait la même histoire qu'à cette maman, eh bien oui, en dernier recours, j'irai porter plainte. Si après avoir essayé d'actionner tous les leviers (enseignants, parents, mairie, IEN = cause perdue d'avance mais on pourra pas dire qu'on l'a pas fait) et bien j'irai à la gendarmerie. Parce qu'il y a une transgression de la loi, et que la loi protège les plus faibles et c'est pour cela qu'elle doit être appliquée. N'oublions pas que dans un post précédent, sevcyr fait référence à des humiliations et à un cahier jeté à la figure d'un élève.

Dans l'idéal, il faudrait qu'il y ait rapidement une enquête interne de l'institution, dès que des problèmes de ce genre apparaissent (harcèlement de la part d'élèves ou comportement borderline d'un enseignant), cela apaiserait tout le monde car les gens sentirait que quelqu'un prend en charge leur problème. Quand ce n'est pas le cas, le dernier recours, c'est le dépôt de plainte.

Donc, en ce qui concerne l'article ci-dessus, je préférerais 1 000 fois que le problème puisse se régler en interne rapidement, mais, comme rien n'est organisé à ce niveau là dans notre belle institution, les gens n'ont pas confiance et se tourne vers la justice...qui a autre chose à faire. Je crois que le recours à la justice dans les histoires entre enfants vient de l'incapacité de l'EN à gérer ce genre de problèmes. Mais autant le motif parait futile pour celui qui a tiré les cheveux (voir article), autant lorsqu'il s'agit de harcèlement avec coups et blessures, pour moi, si c'est mon enfant et que je vois que personne ne fait rien, cela ira vite à la gendarmerie. Contrairement à ce que l'on veut nous imposer depuis maintenant plus de 30 ans, tout ne peut pas se résoudre par le dialogue, ou plutôt, que faire lorsque le dialogue est absent...Eh bien il faut faire respecter la loi quitte à faire peur.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense effectivement que cette proposition est bonne et qu'il faut tenter de revoir la maitresse en étant diplomate et en notant le positif aussi. Et de lui exposer votre ressenti, vos émotions, sans la juger elle.

Je comprends tout à fait votre situation mais je me mets aussi du côté de l'enseignante (même si à vos dires elle n'agit apparemment pas toujours comme il le faut, mais on ne connait pas son histoire, son passé je veux dire).

Pour m'expliquer, je prends ma propre expérience : j'étais deux années dans une petite école de 2 classes. La directrice était appréciée des parents, tout se passait bien, jusqu'au jour où un parent a essayé de lui parler le matin au portail, juste quand on venait de frapper dans les mains pour faire ranger les élèves. Sa classe se rangeant derrière un mur elle était obligée d'y aller, de plus le parent en question était devant le portail depuis 10 minutes, il a attendu qu'on frappe pour parler.. Donc la directrice lui a dit qu'elle n'avait pas le temps de lui parler et a tourné les talons. Ce parent a tourné ça en scandale, il a avisé l'ensemble des autres parents de l'APE (tout petit village donc les choses vont vite !) que la directrice l'avait jeté blabla et après ça a été vraiment affreux pour elle. Tous les parents commençaient à lui reprocher tout et n'importe quoi. Alors forcément, elle était moins souriante et accueillante avec eux (même si elle a tâché de rester toujours impartiale et diplomate, le coeur n'y était plus) et elle est partie.

L'année suivante c'est moi qui étais directrice. Je n'ai pas eu de problèmes, à part un parent dont j'avais la fille en classe. C'était un papa célibataire qui couvait beaucoup ses enfants. Et dès que sa fille avait une égratignure, que son collant était filé ou qu'un stylo avait disparu, il montait au créneau et venait nous accuser de ne pas surveiller, que sa fille était harcelée, etc. En automne, elle recevait de la part de garçons des marrons dans la figure. La fille se plaignait à son père qui venait après crier au portail. En creusant un peu, on a découvert que si les garçons faisaient ça, c'est que cette fille les insultait. Sauf qu'en parlant avec elle, non c'est pas vrai, c'est eux qui m'ont traitée de p*te... Comme ça faisait deux ans que j'avais cette enfant dans ma classe, je savais que même si elle était toute mignonne et qu'on aurait pu lui donner le bon dieu sans confession, je sentais bien qu'elle avait une double facette (elle avait un an de moins que ses camarades ayant sauté une classe petite, et elle commençait déjà à se transformer en petite femme + son papa la croyait quoi qu'elle dise et la gâtait beaucoup). Bref, dans la foulée on a interdit les marrons à l'école et on a tout ramassé. Mais le père a été comme ça toute l'année. Toujours a venir se plaindre de quelque chose que sa fille lui racontait juste à la sortie des classes, souvent à propos de problèmes qu'on avait vus et réglé, parfois après sa confession à elle qu'elle avait aussi embêté les garçons avant qu'elle ne reçoive qq chose en retour (insulte, tape ou autre). Mais toujours le père revenait à l'école après que sa fille lui ai raconté la moitié pour m'eng**ler e dire que si ça continue il changera sa fille d'école etc. A chaque fois j'essayais de lui expliquer qu'on avait régler le problème et que sa fille n'était pas parfaitement innocente, mais souvent à ce moment-là il se détournait de moi pour parler à un autre parent.. En fin d'année, après un énième mot dans le cahier (quelqu'un a donné des coups de feutre sur son étui à lunettes, quelqu'un lui a volé son stylo à bille, quelqu'un s'est moqué d'elle parce qu'elle est la fille du président de l'APE (oui j'ai oublié de préciser que ce père en question était donc président de l'ape) (et soi dit en passant, les autres enfants ne se sont pas moqués d'elle mais juste on râlé après elle car elle se la jouait un peu en disant "mon père c'est le président !")), bref donc après un énième mot dans son cahier de liaison, j'ai lui ai rendu son cahier de loin, donc en le jetant sur la table (ou plus exactement en lui donnant de l'élan pour le faire glisser jusqu'à sa place). Comme j'ai toujours été du genre "nature" avec mes élèves, ils savent que je fais ça pour distribuer les cahiers, les feuilles ou autre, ça ne les choque pas, je ne fais pas ça méchamment au contraire, et je m'excuse toujours si dans l'élan ça tombe par terre ou sur eux (bon dit comme ça, ça fait violent, mais je vous assure que c'est pas du tout le cas ! Vous voyez, c'est dans le sens où vous êtes au tableau et vous voulez rendre un cahier à l'enfant au 3ème rang, eh bien on se penche et donne un peu d'élan au cahier pour qu'il atterrisse au bon endroit.). Bref !! Donc après cette histoire de cahier, le père est venue me voir au portail (toujours au portail soi dit en passant aussi, devant public etc, toujours) pour me dire que c'est scandaleux, que j'ai jeté le cahier sur sa fille e que si j'ai un problème avec lui je n'ai qu'à lui en parler plutôt qu'agresser sa fille. J'ai essayé de répondre, mais il était déjà parti.

Et c'était tous les 3 jours comme ça. Une fois, il a même arrêté la voiture au milieu de la route pour revenir suite à quelque chose que sa fille lui a dit (c'était parce que j'avais demandé à sa fille de venir avec un autre vêtement le lendemain, il s'agissait d'un mini short vraiment vraiment court que je trouvais inapproprié à l'école.. Le père a dit que c'était très bien comme vêtement.. (et après il râle que sa fille se fasse trop regarder par les garçons...)).

Donc tout ça pour dire que parfois, on peut être traumatisé par certains parents et qu'on se méfie après de tous.

Comme vous l'avez dit, si je m'en souviens bien, il y avait un autre parent qui avait des problèmes avant votre histoire, et qui allait voir la directrice tout le temps non? Peut-être que ça s'est très mal fini et que maintenant elle a peur qu'il lui arrive des gros problèmes judiciaires ou autre et qu'elle est trop sur la défensive. C'est sûr qu'au lieu de vous fuir elle aurait pu regarder le genou de votre fille et vous dire "je comprends, je vais faire attention à ce que ça ne se reproduise plus". Mais après chacun son caractère et sa façon de gérer (ou mal gérer) les problèmes qui nous tombent dessus.

Donc pour résumer, très bonne idée d'aller la voir en temps que "partenaire de l'éducation de votre fille" plutôt qu'en tant qu'accusateur. Ce qui sera évidemment difficile à lui expliquer (pour obtenir le rdv je veux dire) mais il faut essayer pour finir sereinement l'année pour tout le monde.

PS : désolée pour le pavé !! J'ai toujours eu du mal à faire simple ^^

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu à gérer un conflit entre enfants avec "participation" des familles, cette année. Ce n'est pas facile, chaque famille campant sur ses positions, dispute sur le parking devant l'école.....Et là j'ai pas aimé du tout, d'abord parce que radio barrière peut dans ce cas jouer à plein (pour ou contre ), ensuite parce que je trouve que ça donne une mauvaise image de l'école et de l'équipe.

J'ai reçu les 2 familles séparément alors qu'elles demandaient à être reçues ensemble, je leur ai dit les même choses, proposé les mêmes solutions, et un suivi si nécessaire de chaque enfant. J'ai rappelé lors de ces entretiens qu'elle était la place des familles à l'école, mon rôle d'enseignante, et ai bien expliqué que je suis une professionnelle et que ce qui ce dit à l'extérieur de l'école doit y rester. Je leur ai également demandé de me faire remonter tout incident par écrit. Je leur ai aussi expliqué que pour gérer un conflit il est impératif que j'en sois informée, en premier lieu par les élèves, s'ils ne me disent rien je ne vois pas comment agir. C'est une petite expérience, mais je la trouve révélatrice de l'embrasement possible de ce genre de situation.

Les vacances vont vraisemblablement aider à apaiser les esprits.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.