Aller au contenu
emmashell

Sauter la fin du CE1 quand on est en CP-CE1 et

Messages recommandés

emmashell

Bonjour les EDPiens, parents et enseignants,

Ma fille de 7ans 1/2 est en CE1 (pas de particularité jusque là, apprentissage normal de la lecture en CP, résultats très bons depuis le début de sa scolarité quelle que soit la classe), mais dans une classe de Cycle 2 (CP + CE1). Et, normal, l'enseignante se partage entre les deux niveaux.

Ma fille me répète à longueur de temps qu'elle s'ennuie en classe, qu'elle en a assez de ne faire que maths et français, et jamais rien d'autre.

J'ai rencontré, à ma demande, l'enseignante ce matin. Elle reconnaît qu'elle fait très peu de musique, d'arts visuels, et qu'en découverte du monde elle se base uniquement sur le programme de CP, qui à ses dires est largement suffisant...(je ne suis pas d'accord, mais là n'est pas la question) .

Elle me dit que ma fille est très scolaire et se montrerait déstabilisée par tout ce qui sort de l'ordinaire (je tombe sur les fesses en entendant cela, car ma nénette ne demande que ça, de faire enfin autre chose). Mais elle pense que Julie-Anne est seulement un "petit singe savant" (si vous saviez comme cette expression me hérisse !), et elle est persuadée que je fais tout apprendre à Julie-Anne à l'avance. Ce qui n'est absolument pas le cas. Je ne fais que répondre à ses demandes quand elle en exprime, et la "laisse vivre sa vie", enfin, je crois... Mes seules exigences sont : que les leçons soient sues, comme les mots de dictée ou les poésies. Je ne fais rien d'autre. Ah si, je l'amène au conservatoire... et à la piscine. Mais cela n'est pas scolaire !

Là où je ne comprends pas, c'est le "braquage" de l'enseignante vis-à-vis de ma demande de faire faire un peu autre chose à Julie-Anne quand elle a fini son travail. Elle me répond : il y a des livres, des fiches, le travail pas fini à finir... et puis avoue "et puis c'est tout". Je lui demande si un décloisonnement ne pourrait pas s'envisager, avec une classe de Cycle 3, et là, c'est le "non" complet et total. Impossible matériellement.

Bon. Alors, je lui demande si on pourra envisager le passage anticipé en CE2 dès maintenant ou le plus vite possible, car Julie-Anne sait toutes ses tables de + comme de x, conjugue sans erreur, raisonne avec aisance, sait résoudre de nombreux problèmes qu'elle va piocher elle-même à la fin de son fichier de maths (CapMaths), soutient des discussions avec des adultes sans ciller... argumente...

J'ajoute que quand j'ai eu le malheur une fois de faire finir à la maison le travail par Julie-Anne, ce fut le drame : "maîtresse a dit qu'on ne devait pas écrire sur ce cahier à la maison" ; je lui fais remarquer" c'est quand même écrit à terminer, non ?"... Julie-Anne l'a quand même fini, sans que j'aie besoin de vérifier. Et là, ce matin lors du RV, j'apprends que Julie-Anne avait raison : la maîtresse me balance "je n'apprécie pas du tout les petits commentaires que vous mettez dans son cahier". Car au seul endroit où j'ai fait finir Julie-Anne à la maison, j'ai écrit "fait à la maison le (date)" : c'est ça qui lui fait croire que je fais faire des trucs en plus ou en avance à ma fille. La maîtresse rajoute : le travail fait à l'école est celui fait à l'école. Quand c'est écrit à terminer, c'est à terminer en classe." Bon, mais elle ne l'avait jamais dit avant non plus... en tout cas, pas aux parents.

Donc je m'excuse auprès de la maîtresse, et lui indique que JE ne recommencerai pas. J'insiste pour lui faire comprendre que je ne fais RIEN faire en avance à Julie-Anne, et que si elle sait telle ou telle chose c'est parce qu'elle se l'est appris toute seule (en regardant telle émission, en feuilletant tel livre...) je ne la force jamais (sauf pour manger !).

Je voudrais votre avis : est-ce que j'insiste pour un saut de classe, ou non ? Je la fais tester ou non ? (son frère de 15 ans est autiste Asperger, c'est à dire autiste de haut niveau, QI de 126, a un an d'avance et s'éclate au lycée en TMD - filière musique pré-professionnelle, suite des classes à horaires aménagés pour la musique-, sa soeur de 12 ans, est en 5ème normale, a 152 de QI et n'a jamais sauté de classe, elle est née en fin novembre, conformément aux entretiens que nous avions eus avec sa maîtresse qui était mon amie, et elle semble heureuse de n'avoir pas sauté de classe, elle est seulement très anxieuse car elle veut toujours avoir des 20/20).

Aujourd'hui, je suis (é)perdue : je ne veux pas gâcher la vie de ma louloute dans une classe où je sais qu'elle s'ennuie ferme, et ne sais pas si le saut de classe sera une bonne solution. Est-ce seulement un pb lié à l'organisation de cette école (par classes de Cycle) ? Et d'attendre qu'elle soit en CE2 (donc CE2+CM1+CM2) l'an prochain résoudrait tout... d'un coup ?

Vos avis SVP ? Des conseils ? De parents et d'enseignants ?

Merci d'avance...

MHL (alias Emmashell) maman totalement culpabilisée et enseignante enragée de voir du temps perdu comme ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mamiebrossard

Le problème, c'est que déjà si elle n'a pas vu le programme de ce1 en découverte du monde, il y a toute l'histoire, les sciences et la géo de ce2 qui représente un boulot énorme alors il faudrait déjà voir ce qu'elle sait en hist-géo, sciences, où elle en est en maths (le sgrands nombres, les opérations posées déjà vus en ce2,) la conjugaison .... ..

Si elle maîtrise tout ça ET qu'elle se sent capable et souhaite aller en ce2 et que la collègue de ce2 est d'accord, pourquoi pas mais si une des choses citées n'est pas "positive", je dirai que non, ce n'est pas une solution et alors pourquoi ne pas demander à la maîtresse, si elle peut apporter des livre spour faire des exposés, ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cyrille1

L'année dernière, j'ai accueilli un enfant de CE1 après les vacances de février.

C'est vrai il n'avait pas vu le début du programme d'histoire, de géo et de sciences. Mais il s'ennuyait tellement que sa maîtresse a proposé un saut de classe. Il a fini l'année au CE2 dans ma classe (c'était la petite mascotte du groupe-classe) et c'est aujourd'hui (j'ai suivi tous mes ce2 au cm1), l'un des meilleurs élèves. Sa seule difficulté réside dans l'habileté manuelle ; rien de bien méchant.

Alors essaye de proposer le saut de classe, on ne sait jamais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JulieMarmotte

La question me semble être de savoir si l'ennui provient de ce que cette maîtresse est un peu débordée par le fait d'avoir deux niveaux (dont celui de CP, où les élèves sont peu autonomes parce que sans doute pas encore tous lecteurs), ou bien si ta fille s'ennuierait aussi dans un CE1 "normal". Dans le premier cas, les choses devraient s'arranger d'elles-mêmes l'an prochain (et en attendant, tu peux peut-être prendre l'initiative de l'autoriser à emporter des livres dans son cartable, voire des jeux de logique, ou lui donner des pistes pour s'occuper seule : écrire des histoires et les illustrer, par exemple), dans le second cas, un saut peut s'envisager, sans trop se prendre la tête sur ce qui lui manque ou non. Si elle a les facilités de ses aînés, elle apprendra pendant que les autres réviseront :lol:

Cela dit, dans ce cas, il faut se dire que le saut ne résout pas tout non plus, et qu'on risque de se retrouver dans une situation semblable assez rapidement. Ma fille a glissé de CP en CE1 en septembre 2007 et s'ennuie déjà de nouveau en CE2 (mais la maîtresse est plus ouverte et cherche une solution, d'autant que pour nous, un second saut semble exclu, sauf situation inextricable dont ce serait la seule issue).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
roadrunner

Je pense qu'il serait intéressant de la faire tester, puis de se renseigner sur les spécificités des enfants à très haut qi, et tout faire pour que l'école prenne réellement en compte ses besoins.

La maintenir dans la situation que tu décris ne me semble pas une bonne chose pour elle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JulieMarmotte
Je pense qu'il serait intéressant de la faire tester, puis de se renseigner sur les spécificités des enfants à très haut qi, et tout faire pour que l'école prenne réellement en compte ses besoins.

La maintenir dans la situation que tu décris ne me semble pas une bonne chose pour elle.

Je crois que cette maman a une petite connaissance du sujet ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
roadrunner

Il faut parfois aller largement au delà d'une petite connaissance pour pouvoir prendre des décisions qui ne vont pas toujours dans le sens des acteurs de l'école publique...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Charivari

Nous, profs du primaire, sommes parfois difficiles à comprendre :

- tantôt on se plaint que les parents ne suivent pas assez leurs enfants

- tantôt on leur reproche la vivacité de leurs enfants et on met cette vivacité sur le compte d'un bourrage de crâne à la maison :sleep: : un enfant en avance est, pour un grand nombre de profs, forcément un enfant que l'on surstimule à la maison :scratch:

Tout ça pour dire que je te souhaite bon courage :wub: et je laisse les copines te conseiller (PS : j'ai le malheur d'avoir 2 enfants qui ont sauté une classe, et je ne vous raconte pas l'étiquette de mauvaise mère que je trimballe)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
roadrunner

Voilà...

Il peut être difficile en tant que parent de se faire entendre à l'école.

Le système est fait pour que nous "normalisions" les enfants.

L'écoute qu'un parent peut trouver dépend des interlocuteurs. Très peu d'enseignants sont au fait des problèmes que peut poser un enfant EIP, il est surtout "dérangeant". Le "surdoué" idéal est pour beaucoup un enfant parfait et sa souffrance, sa sensibilité, spécifiques, sont rarement comprises.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dhaiphi
Si elle maîtrise tout ça ET qu'elle se sent capable et souhaite aller en ce2 et que la collègue de ce2 est d'accord,

C'est mon avis également. :smile:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmashell

Je vous remercie de vos avis et suggestions.

J'avoue que je suis encore très partagée : la laisser végéter dans cette classe, mais la faire tester quand même, si jamais son cas est évoqué en conseil de cycles, histoire d'avoir un papier, une preuve ... un appui s'il me prenait, avec son papa (pas très chaud, après l'expérience du grand frère), de demander le saut de classe. Mais prévoir des petits bouquins à lire dans son cartable, pourquoi pas. Je voudrais bien savoir ce qu'en pensera sa maîtresse...

Et l'autre possibilité : laisser faire, quand même, et attendre qu'elle entre dans la classe de Cycle 3, où, à mon avis, et inévitablement, elle va là aussi se faire remarquer. J'espère en bien.

Je précise que la réunion de rentrée ne s'est faite qu'avec les enseignants des 4 classes de Cycle 2, et qu'on n'a jamais vu la tête des enseignants des classes de Cycle 3. Je ne les connais pas, et je crois même que Julie-Anne ne les connais pas non plus. Comme si on entretenait l'écart entre cycles, alors qu'on peut faire des rapprochements.

Quant à l'ennui ressenti par ma fille, s'il venait du fait que la maîtresse a du mal à gérer son temps entre les deux niveaux, oui, c'est certain. Ma nénette me dit qu'elle a l'impression que la maîtresse passe toujours plus de temps avec les CP qu'avec les CE1 (ça me paraît difficile de faire autrement). Et qu'elle les laisse, les CE1, souvent se débrouiller tout seuls. Pour plein de choses. Les seules choses qu'elle fait vraiment avec les CE1 c'est le français et un peu de maths. Quoi d'étonnant que ma fille s'ennuie ? Pas de matières dites d'éveil, ou tellement peu, du sport, un tout petit peu d'arts visuels et quasiment pas de musique. Seul l'anglais est proposé de façon régulière, et c'est en regroupant les Ce1 d'une autre classe de Cycle 2.

Conclusion : je laisse passer les vacances, et je cherche comment lui faire faire un bilan complet non traumatisant. Elle n'est quand même pas malade...

Si d'autres avis émergent, ils sont évidemment les bienvenus, car je reste indécise et très perplexe.

MHL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JulieMarmotte
(PS : j'ai le malheur d'avoir 2 enfants qui ont sauté une classe, et je ne vous raconte pas l'étiquette de mauvaise mère que je trimballe)

:lol: :lol: :lol:

De mon côté, je me demande bien ce qui est le pire pour mon image ? Ma fille qui se balade avec son année d'avance, ou mon fils qui a passé son année de PS à apprendre à lire, et est têtu comme une bourrique, mais n'a pas sauté de classe pour l'instant ? (et pour qui, au passage, je ne demande aucun saut non plus ...)

Je crois qu'en fait, je m'en fiche, tant qu'ils vont à l'école sans rechigner :bleh:

Cela dit, je ne sais ce qu'il en est de la formation des PE, mais côté PLC, rien concernant les élèves à particularités, que ce soit les IP, les dys, les TDA/H ... A croire qu'ils n'existent pas. Alors chacun se débrouille comme il peut et comme il veut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmashell
(PS : j'ai le malheur d'avoir 2 enfants qui ont sauté une classe, et je ne vous raconte pas l'étiquette de mauvaise mère que je trimballe)

:lol: :lol: :lol:

De mon côté, je me demande bien ce qui est le pire pour mon image ? Ma fille qui se balade avec son année d'avance, ou mon fils qui a passé son année de PS à apprendre à lire, et est têtu comme une bourrique, mais n'a pas sauté de classe pour l'instant ? (et pour qui, au passage, je ne demande aucun saut non plus ...)

Je crois qu'en fait, je m'en fiche, tant qu'ils vont à l'école sans rechigner :bleh:

Cela dit, je ne sais ce qu'il en est de la formation des PE, mais côté PLC, rien concernant les élèves à particularités, que ce soit les IP, les dys, les TDA/H ... A croire qu'ils n'existent pas. Alors chacun se débrouille comme il peut et comme il veut.

Je vous adore.

Moi aussi, j'ai cette impression de "mauvaise mère" que je vois dans les yeux de la maîtresse.

Et question formation des PE à l'IUFM , je confirme qu'il n'y a RIEN. C'est d'ailleurs pour qu'on se sente un peu moins bêtes face à ce phénomène (EIP ou simplement enfant doué) que j'ai écrit dans le Wiki d'EDP, parce qu'on nous a bien entendu parlé des RASED, et donc des enfants en difficultés, à peine des enfants handicapés (au point que l'IEN se sentait gêné quand ils nous a fait venir en séance plénière sur le sujet du handicap) mais jamais de ceux qui vont trop vite pour le mammouth.

Je crois qu'on peut bien l'appeler comme ça, notre Education Nationale, hein, dès qu'on ne rentre pas dans le moule, que ce soit en tant qu'élève ou en tant qu'enseignant aussi d'ailleurs...

Continuez à me raconter comment vous feriez, car je crois qu'il va falloir que je convainque mon mari. Lui est persuadé qu'il suffit d'attendre, moi, je vois ma fille qui rentre ce soir de l'école en jubilant : pour les vacances, elle a enfin quelques opérations à faire (5 je crois, je pense qu'elle va vite déchanter...) C'est dire si elle est en demande !

Bien à vous

MHL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dhaiphi
Personnellement, si je veux faire travailler mon enfant pendant les vacances, je lui donne du travail et il le fait... même si la maitresse n'a pas donné ces travaux. C'est encore moi qui décide chez moi...

Whaou ! Quelle autorité ! :bleh::lol:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dhaiphi
Par contre, je constate que tu respectes enfin les règles élémentaire de la citation. :sleep:

Mon intention n'a jamais été de les enfreindre. :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmashell
Par contre, je constate que tu respectes enfin les règles élémentaire de la citation. :sleep:

Mon intention n'a jamais été de les enfreindre. :wink:

J'adore les interventions de "dhaiphi" (= "défi" ?).

Pour ce qui est des opérations données à ma fille, je pense que la maîtresse a culpabilisé quand même.

Je sais, comme elle doit le savoir aussi, que les devoirs écrits sont interdits...

Mais ma nénette n'a pas laché prise : elle m'a raconté qu'elle est allée de son propre chef demander des maths à la maîtresse (là, c'est moi qui suis restée scotchée !) que celle-ci aurait pu les lui refuser...

Je demanderai dès la rentrée les coordonnées du psy scolaire, tout en faisant passer un autre test à côté, pour corroborer...

Merci à vous.

MHL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JulieMarmotte
Je demanderai dès la rentrée les coordonnées du psy scolaire, tout en faisant passer un autre test à côté, pour corroborer...

Euh ... tu ne peux pas faire ça. Il faut un délai d'un an au moins entre deux passations du même test. Donc, les psys du privé et les psys sco utilisant les mêmes tests, il va y avoir un problème ! Et les résultats ne seront pas corroborés : le second a toutes les chances de donner des résultats supérieurs au premier, par effet d'entraînement.

Il va falloir faire un choix. Si la problématique est uniquement scolaire, et si tu sens le psy sco ouvert sur la problématique de la précocité, tu peux te contenter de passer par lui. Si tu pressens d'autres soucis, ou si le psy sco rechigne à voir ton enfant, à le tester, etc. alors passe par un psy privé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dhaiphi
Euh ... tu ne peux pas faire ça. Il faut un délai d'un an au moins entre deux passations du même test. Donc, les psys du privé et les psys sco utilisant les mêmes tests, il va y avoir un problème ! Et les résultats ne seront pas corroborés : le second a toutes les chances de donner des résultats supérieurs au premier, par effet d'entraînement.

Il va falloir faire un choix. Si la problématique est uniquement scolaire, et si tu sens le psy sco ouvert sur la problématique de la précocité, tu peux te contenter de passer par lui. Si tu pressens d'autres soucis, ou si le psy sco rechigne à voir ton enfant, à le tester, etc. alors passe par un psy privé.

Chère Julie Marmotte, vous lire est un plaisir qui rend plus intelligent. :smile:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JulieMarmotte
Chère Julie Marmotte, vous lire est un plaisir qui rend plus intelligent. :smile:

:blink::glare:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmashell
Il faut un délai d'un an au moins entre deux passations du même test. (...) le second a toutes les chances de donner des résultats supérieurs au premier, par effet d'entraînement.

Effectivement, je n'avais pas pensé à cela. Mais pour moi, les psy scolaires ne faisaient pas passer le WISC IV, mais un K-ABC. Donc, il n'y aurait que peu d'effet d'entraînement, puisque pas le même test.

A moins qu'ils aient évolué aussi -enfin- du côté des psy scolaires... ?

Quelqu'un sait-il quel test et proposé en passation scolaire ?

MHL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JulieMarmotte
Il faut un délai d'un an au moins entre deux passations du même test. (...) le second a toutes les chances de donner des résultats supérieurs au premier, par effet d'entraînement.

Effectivement, je n'avais pas pensé à cela. Mais pour moi, les psy scolaires ne faisaient pas passer le WISC IV, mais un K-ABC. Donc, il n'y aurait que peu d'effet d'entraînement, puisque pas le même test.

A moins qu'ils aient évolué aussi -enfin- du côté des psy scolaires... ?

Quelqu'un sait-il quel test et proposé en passation scolaire ?

MHL

Ca varie peut-être d'un psy sco à l'autre. Je sais que par chez moi, c'est WISC IV en primaire, comme du côté des conseillers d'orientation psychologues (dans le secondaire).

Mais c'est peut-être différent chez toi ... Auquel cas, effectivement, le problème ne se pose pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JulieMarmotte
Chez nous, les deux sont utilisés... selon quel critère? Je n'en sais rien, je demanderai quand je verrai la psy scol de mon secteur...

Pourras-tu nous faire profiter du résultat de tes investigations, s'il te plaît ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmashell
Pourras-tu nous faire profiter du résultat de tes investigations, s'il te plaît ?

Bien sûr, c'est tout l'intérêt du forum...

Et moi, selon ce qui se fait dans l'école d'ici, je vous dirai également... le ou les résultats.

MHL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hamster

Chez nous, test WISC IV.

Anecdote: un enfant l'a passé en septembre avec la psy scolaire et a eu 87.

En juin suivant, le psy du CMP lui a fait passer, et ce gosse a eu 78.

Je n'irai pas jusqu'à déduire que l'effet d'entrainement ne fonctionne jamais, mais pour ce gosse, et ben.. Le CE1 est très dur, il est non lecteur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JulieMarmotte

Il y a bien d'autres facteurs que l'entraînement qui entrent en ligne de compte : compétence de celui/celle qui fait la passation, relation entre le testé et le testeur, l'étayage mis en place (correct, excessif, insuffisant ...), ce qui s'est passé entretemps pour l'élève ... et puis, il y a une marge d'erreur, qui est assez importante. 9 points, c'est possible (par exemple, quand on mesure un QI de 82, l'intervalle de confiance est 74-90 ... ce n'est donc pas aberrant). En tout état de cause, le potentiel intellectuel de cet enfant ne semble pas favorable à sa réussite scolaire telle qu'on l'entend habituellement, telle que la plupart des parents la rêvent pour leur enfant (ce qui ne préjuge en rien de la réussite de sa vie, si on l'aide à ne pas avoir une image de soi trop dégradée, si on lui apporte l'aide nécessaire et si le moment venu, on favorise une orientation positive pour lui).

Cela n'empêche qu'il existe bel et bien, en règle générale, un effet d'entraînement qui interdit la passation d'un même test avant un an.

Quelles conclusions en a tirées le psy du CMP (second intervenant, qui a testé l'enfant 9 mois après le psy sco ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hamster

La même que la psy sco (c'était à une équipe éducative)

L'enfant n'est pas déficient, n'ira pas en Clis, et tout a été tenté du côté scolaire... reste ... la prise en charge psy familiale. (demandée depuis 3 ans)

Et là... la mère recule...

:sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JulieMarmotte
La même que la psy sco (c'était à une équipe éducative)

L'enfant n'est pas déficient, n'ira pas en Clis, et tout a été tenté du côté scolaire... reste ... la prise en charge psy familiale. (demandée depuis 3 ans)

Et là... la mère recule...

:sleep:

Mais là, c'est un autre problème ... ça n'a rien à voir avec le QI.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emmashell

Je reviens vers vous après une période de calme (vacances et suite du RV avec la maîtresse, je suppose).

Mais là, je recommence à être en colère. :mad: Hier, l'enseignante de ma fille a devant toute la classe "démonté" ma nénette, qui pourtant s'est montrée honnête...

Lundi soir, pour hier mardi, elle devait apprendre sa leçon sur la formation du passé composé. Elle l'a même dictée à une de ses copines par téléphone, car ladite copine avait oublié son cahier. J'ai jugé que c'était suffisant comme façon de revoir une leçon. Il y avait également une poésie à revoir. Quand je l'ai fait réciter, j'ai constaté une petite faute de copie que je lui ai signalée, et elle m'a dit qu'elle l'avait corrigée avec son stylo. Moi, je me suis contentée de le lui signaler. Je n'ai rien écrit.

Eh bien, hier la maîtresse n'a pas apprécié (puisque c'est comme ça qu'elle dit) le fait que ma fille non seulement sache sa leçon, mais en plus (chose que je ne lui ai jamais dite) ait ajouté les accords, car elle avait remarqué qu'avec être, le participe passé s'accordait avec le sujet. Mais elle ne l'a jamais formulé comme ça : elle m'a dit hier soir, "j'ai mis e parce que c'était une fille et qu'il y avait être". La maîtresse serait montée sur ses grands chevaux et aurait dit devant tout le monde " c'est encore ta mère qui est passée par derrière et qui t'a fait faire les accords". Ma fille s'est défendue et elle a dit que la vérité : "maman ne m'a rien dit. Je le sais toute seule".

Et quand elle a récité sa poésie, la maîtresse a regardé son cahier, a vu la faute corrigée, et a rajouté : "Et là, c'est encore ta mère qui est passée par derrière ! c'est une écriture d'adulte !" Or, ce n'est que ma fille qui a écrit dans son cahier.

Et elle le lui a aussi dit... Et la maîtresse ne veut pas la croire : elle lui a dit devant toute la classe qu'elle était une menteuse. :sad:

Ma fille est dégoûtée, hier soir, elle n'arrivait pas à dormir à cause de ça, elle s'est relevée vers 22heures pour venir m'en parler !!! :cry:

Je ne comprends plus cette maîtresse : elle devrait être heureuse qu'un élève, quel que soit le moyen, sache déjà certaines choses : ça lui allègera son travail à elle, elle pourrait même lui demander de venir expliquer à ses camarades comment elle fait pour écrire correctement quand il y a le verbe être (comme en PMEV, lors du bilan, ceux qui savent faire expliquent à ceux qui ne savent pas encore ...), et en quoi un s oublié dans une poésie, corrigé (peu importe par qui) la met dans un tel état devant tous les élèves ?

Je ne comprends pas son attitude qui consiste à rabaisser ma fille en permanence.

J'ai un RV avec une psy spécialisée en précocité, en avril, et à la limite, je préférerai qu'on m'annonce que ma fille n'est pas précoce, mais qu'elle est seulement "normale", mais bien "intelligente". Et que cette maîtresse aurait intérêt à oublier ses propres médiocrités... que je crois deviner de plus en plus sous cette carapace de méchanceté.

Qu'en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
canelle

Va voir la maîtresse pour lui parler de ce jugement hâtif: montre ton mécontentement sans sombrer dans les insultes. Une instit doit être capable de revenir sur ce genre d'erreur. Et si elle pense toujours malgré cela que c'est elle qui a raison, dis- lui d'éviter ce genre de remarques devant l'enfant, à moins d'avoir une preuve tangible.

C'est petit de s'acharner comme ça sur de si petites choses...

Ta fille apprend de manière abrupte quel type de personnages on peut rencontrer au cours de sa vie... et oui, une maîtresse conne, peut être, cela peut exister, mais quoi qu'il en soit, il ne faut pas sortir de ses gonds et l'insulter et attendre que la colère passe, car devant les autres, c'est sûrement elle qui aura le dernier mot... Ta fille est en droit de ne pas aimer cette maîtresse si rien ne s'arrange...

Les enseignants qui gèrent bien le relationnel, c'est pas si fréquent que ça!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Malakime

Juste :wub: pour ta poupette..

Je pense aussi que tu devrais en parler à l'instit et lui dire les conséquences de ses propos, j'espère bien que ce n'est pas ce qu'elle souhaitait..

Ya des gens vraiment :blink: ..

Je te trouve très patiente..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez à la discussion

Vous pouvez écrire votre message maintenant et créer votre compte ensuite. Si vous avez déjà un compte sur notre site, connectez-vous pour l'utiliser.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...