Jump to content

privé de sortie


vivirousse

Recommended Posts

La mère de mon "cas" (un "petit" cas, juste des insolences à répétition, un refus de l'autorité et des violences "limitées" envers ses camarades) a tout à fait compris que je conditionne la sortie à un comportement irréprochable durant les 3 jours qui précèdent. Le directeur m'a soutenue. Il s'est tenu à carreau , il est sorti.

Tiens, comme par hasard !

Comme quoi on généralise un peu vite le "c'est pas de sa faute , il est en souffrance" à quelques petits malins , comme le mien, qui en jouent à outrance ...

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 39
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • dhaiphi

    10

  • vivirousse

    6

  • montagny

    4

  • Gribouillette

    3

Je pense que c'est le terme "priver" qui ne va pas. C'est-à-dire que ne pas emmener des enfants en sortie dans le but de les sanctionner me semble inadmissible.
Pas à moi. Il me semble tout à fait naturel d'exiger d'élèves normaux un comportement correct en sortie. J'ai déjà sanctionné de cette manière quelques élèves qui avaient été particulièrement infects envers les autres, les parents bénévoles encadrant et les guides du musée que l'on visitait. Résultat : la sortie suivante, ils l'ont passée à l'école.
Par contre, je peux comprendre qu'on hésite à emmener un élève très difficile si on craint pour sa sécurité ou celle des autres. Mais avant d'en arriver à ne pas l'emmener, on peut envisager les différentes solutions proposées dans ce post, ou même demander à ses parents de venir à la sortie aussi (personnellement c'est ce que je ferais, avec beaucoup d'explications aux parents).
On peut tout envisager, y compris que les parents de l'élève en question se révèlent encore plus difficiles à gérer que le gosse lui-même (situation vécue). Mais cela vaut peut-être le coup d'essayer...

Petite anecdote pour finir : juste avant le stage de ski annuelle, nous avertissons fermement nos élèves qu'à la moindre incartade envers un adulte encadrant (moniteur ou parent), le coupable serait exclu du reste du stage. Une année, ce fut le cas pour un gamin, très bon skieur mais assez odieux (insultes diverses envers ses camarades et des parents accompagnateurs). Donc exclusion. Les géniteurs du gamin font un scandale et l'IEN de l'époque, mû par de grandes idées, nous somme de réintégrer le gosse. Dont acte. Le souci, c'est que tous les parents bénévoles se sont alors désistés, ce qui entrainait automatiquement l'annulation du stage pour manque d'adultes accompagnateurs. Le susdit IEN, tout affolé, retourna donc illico-presto sa veste, contacta la famille de l'insolent pour valider notre décision. Comme quoi, hein...

Link to comment
Share on other sites

A ma connaissance, il n'y a rien dans les textes sur les sorties scolaires qui permette de "trier" parmi les minots ceux que l'on emmène, et ceux que l'on laisse à l'école.

Au contraire, il y est bien précisé que:

- les sorties scolaires ne sont pas du mumuse occupationnel

la sortie scolaire ne constitue pas seulement un surplus de nature divertissante à la scolarité

- mais du travail de classe, d'école, concernant donc tous les mouflets

Elles s'intègrent au projet d'école et au projet pédagogique de la classe.

Bon, le coeur tout empreint de charité laïque, je comprends parfaitement qu'il soit plus facile de faire classe en triant les moujingues, que ce soit en les refilant aux collègues ou en ne les prenant pas en sortie. On garde juste les bons, les travailleurs, les sages-comme-une-image et les tous-gentils-tous-propres.

Ceci dit, je ne pense pas que ce soit le but de l'école.

Reste alors les questions de sécurité, citées par plusieurs collègues...

Là, pas de discussion possible, c'est une certitude que l'on ne va pas faire prendre des risques à l'ensemble d'un groupe d'élèves pour le plaisir de trimballer un gamin ingérable.

Mais, petite réserve, les exemples mis en avant parlent d'élèves de CM2

Or, on discute là de 3 bambins de maternelle. Si cette collègue ne se sent pas de gérer, une journée entière,ces primo-délinquants, ces monstres sanguinaires et brutaux de 4 et 5 ans, elle devrait peut-être envisager son reclassement professionnel en pouponnière.

Ceci dit, d'après la rumeur publique, il paraît que l'on assiste à des débordements difficilement gérables au sein des couveuses... :devil_2:

Autant dire qu'en pareil cas, j'aurais la même réaction que Vivirousse et Dajta: ou elle amène en sortie tous ses élèves, ou la sortie est refusée...

cette enseignant est reponsable de son groupe et adulte, donc libre de ses décisions...

Ce genre de niaiserie, Deenne22, a déjà coûté assez cher à pas mal de collègues. Affaire du Drac, des Lauves, etc... Combien de condamnations, combien de dirlos dans la mouise faudra-t-il encore pour sortir des mentalités de boy-scout ?

Cette enseignante est responsable de son groupe ?

Oui... Mais de tout son groupe, de toute sa classe, pas de ceux qu'elle trie

Cette enseignante est adulte ?

Non... Un adulte fait son travail sans chercher à le refiler aux autres

Libre de ses décisions ?

Non... En attendant l'avènement du doux royaume d'Anarchie, où chacun fait ski lui plait, plait, plait, on reste encore soumis à des lois qui font des dirlos les responsables de la sécurité des élèves et leur donnent l'obligation d'autoriser, ou refuser, les sorties scolaires, et ce, non sur des caprices persos, mais sur des questions de pédagogie et de sécurité des élèves

Thierry fabre

Link to comment
Share on other sites

Autant dire qu'en pareil cas, j'aurais la même réaction que Vivirousse et Dajta: ou elle amène en sortie tous ses élèves, ou la sortie est refusée...

Fort bien dans ce cas, elle peut opter pour faire la sortie afin de ne pas léser la majorité et laisser l'ingérable se défouler jusqu'à l'accident. Son point de vue sera peut être entendu à l'avenir...

Link to comment
Share on other sites

laisser l'ingérable se défouler jusqu'à l'accident

On parle de bambins de 4 ou 5 ans, Daiphi...

Ingérables ?

Thierry fabre

PS Maintenant, si tu signales simplement qu'il serait judicieux de laisser un gamin, (même pénible) avoir un accident, histoire de "faire entendre son point de vue", c'est effectivement une option :cry:

Link to comment
Share on other sites

ils ne sont pas si ingérables que cela puisque les autres collègues les acceptent dans leur classe. elles ne sont pas maso!

Je pense surtout que la collègue veut être tranquille. que ferait-elle si elle avait un élève en intégration comme on en a tous de plus en plus! On ne choisit pas ses élèves! C'est sur que si on sort de la classe tous les pénibles, cela devient une classe idyllique, moins d'enfant, plus de calme....De plus la collègue qui fait son mi temps ne réagit pas de la même façon.

Pour exemple, j'ai fait ma sortie aujourd'hui avec 29 élèves de PS sur la journée. Les plus pénibles en classe se sont très bien tenus et d'autres se sont révélés difficiles parce que les parents étaient là.

Link to comment
Share on other sites

laisser l'ingérable se défouler jusqu'à l'accident

On parle de bambins de 4 ou 5 ans, Daiphi...

Ingérables ?

Thierry fabre

PS Maintenant, si tu signales simplement qu'il serait judicieux de laisser un gamin, (même pénible) avoir un accident, histoire de "faire entendre son point de vue", c'est effectivement une option :cry:

J'ai déja vu des gamins de 4 ou 5 ans en pleine crise, de véritables boules de nerfs, nécessitant la présence de 2 adultes pour le contenir. Oui, ça existe.

Après je ne connais pas le cas. Je ne me prononcerai pas. .

Link to comment
Share on other sites

laisser l'ingérable se défouler jusqu'à l'accident

On parle de bambins de 4 ou 5 ans, Daiphi...

Ingérables ?

Thierry fabre

PS Maintenant, si tu signales simplement qu'il serait judicieux de laisser un gamin, (même pénible) avoir un accident, histoire de "faire entendre son point de vue", c'est effectivement une option :cry:

J'ai déja vu des gamins de 4 ou 5 ans en pleine crise, de véritables boules de nerfs, nécessitant la présence de 2 adultes pour le contenir. Oui, ça existe.

Après je ne connais pas le cas. Je ne me prononcerai pas. .

Pareil, j'ai un élève dans ma classe qui hurle dès qu'on lui dit quelque chose, crache sur tout le monde (l'atsem et moi-même y compris), griffe, tape, mord lors de ses crises d'hystérie.

Il est capable d'envoyer valser les chaises de la classe, jette tout ce qui est à portée de sa main sur les autres élèves.

Récemment, il s'est mis à déchirer mes affichages.

Et il est en TPS...

Il est vrai que dans mon cas, il réagit de la même manière avec tous les enseignants de l'école...

Link to comment
Share on other sites

laisser l'ingérable se défouler jusqu'à l'accident

On parle de bambins de 4 ou 5 ans, Daiphi...

Ingérables ?

Thierry fabre

PS Maintenant, si tu signales simplement qu'il serait judicieux de laisser un gamin, (même pénible) avoir un accident, histoire de "faire entendre son point de vue", c'est effectivement une option :cry:

J'ai déja vu des gamins de 4 ou 5 ans en pleine crise, de véritables boules de nerfs, nécessitant la présence de 2 adultes pour le contenir. Oui, ça existe.

Après je ne connais pas le cas. Je ne me prononcerai pas. .

J'ai dans ma classe cette année une élève qui en pleine crise est ingérable et qui nécessite la présence d'un adulte pour elle seule pour 20 mn environ et bien entendu cette élève n'a pas d'AVS...ça c'est pour planter le décor de la non difficulté des élèves en maternelle, ce ne sont pas les mm soucis mais ils sont bien présents et de plus en plus ( et ce n'est pas moi qui l'invente mais les services de soins...)

Par contre, je pars en voyage scolaire et j'emmène cette élève, il ne me viendrait pas à l'idée de la laisser à l'école seulement je prends dans mon encadrement une personne pour cet enfant et voilà.

Link to comment
Share on other sites

D'accord avec les derniers témoignages mais je trouve difficile à lire ce sjugements d'autres qui méprisent cette enseignante de ne pas arriver à gerer ces trois loulous !

Franchement, je trouve ça dommage sad.gif

Link to comment
Share on other sites

Laconique...

Je signalais simplement que je connaissais ta façon de voir et que ta prise de positon ne me surprend pas. Je suis persuadé que tu pourrais faire de même à mon sujet.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...