Jump to content

Exclusion de mon fils !


Recommended Posts

Mon fils est au collège. Hier, il rentre et m'explique que plusieurs gamins du collège ( environ 15 à 20 élèves) l'ont pris à parti (coup, giffle..)il s'est défendu. Le soir même je contacte la CPE qui me dit que mon fils à gifflé un élève, et qu'il risque d'être exclus 1 journée. je lui explique ce qu mon fils m'a raconté (la prof de musique à tout vu de sa fenêtre, elle lui a même demandé s'il allait bien et pris le nom des élèves ). Ce jour, je contacte de nouveau la CPE qui confirme que l'autre gamin a reçu la giffle pendant la bagarre de la veille . Toutefois ils envisagent toujours l'exclusion de mon fils pour un jour. En effet, cette année le collège exclura une journée toute élève qui fait preuve de violence. Sauf que dans le cas de mon fils, il se défendait contre plusieurs agresseurs, qui tous ne seront pas sanctionnés. Seul mon fils et un autre.Que dois-je faire ?

Link to post
Share on other sites
gribouille93

Mon fils est au collège. Hier, il rentre et m'explique que plusieurs gamins du collège ( environ 15 à 20 élèves) l'ont pris à parti (coup, giffle..)il s'est défendu. Le soir même je contacte la CPE qui me dit que mon fils à gifflé un élève, et qu'il risque d'être exclus 1 journée. je lui explique ce qu mon fils m'a raconté (la prof de musique à tout vu de sa fenêtre, elle lui a même demandé s'il allait bien et pris le nom des élèves ). Ce jour, je contacte de nouveau la CPE qui confirme que l'autre gamin a reçu la giffle pendant la bagarre de la veille . Toutefois ils envisagent toujours l'exclusion de mon fils pour un jour. En effet, cette année le collège exclura une journée toute élève qui fait preuve de violence. Sauf que dans le cas de mon fils, il se défendait contre plusieurs agresseurs, qui tous ne seront pas sanctionnés. Seul mon fils et un autre.Que dois-je faire ?

Je ne vois que le dialogue. Moi, je prendrais un rendez-vous avec le principal du collège et le CPE afin d'expliquer et de mettre au clair ce sujet ; la prof. de musique peut apporter son témoignage également.

Link to post
Share on other sites

tout est dit

témoignage de la prof

sans ton fils même s'il se défend est en tort

je sais que c'est facile à dire, mais la vie en société fait qu'on ne doit se faire justice soi même.

Je comprends bien qu'il a bien fait de ne pas se faire frapper question de crédibilité mais il s'est fait justice seul et n'a pas prévenu après.

S'il avait signalé la chose, sans doute seraient-ils plus indulgents...

Link to post
Share on other sites

Il étaient une dizaine sur lui. Ils ont monté un guet apen dans les toilettes . Tous cela parceque la semaine derniere mon fils était assis à une table en permanence et qu'il à refuser de partir, quand 3 des gamins sont venus et lui ont demandé de "dégager". Honnêtement, une dizaine de personnes m'agressent je me defend aussi.Non seulement ils a été frappé et insulté, mais en prime parcequ'il se defend on le sanctionne. C'est lui la victime.D'ailleurs,un des gamins a reconnu qu'ils l'ont frappé et que mon fils n'a fait que se défendre.

Link to post
Share on other sites

D'ailleurs,un des gamins a reconnu qu'ils l'ont frappé et que mon fils n'a fait que se défendre.

Dans ce cas la réponse doit en effet être proportionnée à l'attaque et si il est parvenu à en coller une à un de ses agresseurs, ce ne peut lui être reproché.

Link to post
Share on other sites
JulieMarmotte

Effectivement, il vaut mieux parier sur les témoignages extérieurs, et celui de la prof a le mérite de la crédibilité pour l'administration.

Ensuite, certes, on ne se fait pas justice soi-même. Mais quand on est agressé, on a le droit de se défendre sur le moment. Ca s'appelle la légitime défense, et ça n'a rien à voir avec une justice expéditive et personnelle.

Avis de prof de collège.

Link to post
Share on other sites

Au pire, après discussion avec l'équipe, tu peux demander à ce que cette exculsion ne figure pas dans le dossier de ton fils.

Mon n°2 a été exclu du collège une journée pour je ne sais plus quoi.

Comme il n'avait jamais eu de gros soucis de discipline, il a été négocié que cette sanction n'apparaîtrait pas dans son dossier scolaire s'il se tenait à carreau jusqu'à la fin de l'année.

Link to post
Share on other sites

Mon n°2 a été exclu du collège une journée pour je ne sais plus quoi.

Tu dirais trafic de stupéfiants, c'est bénin et courant mais un "je ne sais plus quoi" c'est quand même extrêmement grave. :blink:

Link to post
Share on other sites

3 gamins peuvent dans la salle de surveillance tenter de faire la loi en intimant l'ordre à un autre de dégager ?

Question : où sont les adultes ?

15 à 20 gamins peuvent en agresser un autre dans l'enceinte du collège sans que l'agressé n'ait d'autre ressource que de se défendre lui-même ?

Question : où sont les adultes ?

Certes, nul ne doit se faire justice à lui-même, mais en l'occurrence, si la version de ton fils est exacte, il ne s'agit pas de cela. Et c'est quand même le monde à l'envers de sanctionner un élève qui a été livré à lui-même dans ces circonstances.

Si les faits sont avérés, il y a manifestement défaut de surveillance. Alors certes, les établissements secondaires manquent cruellement de surveillants dans la plupart des cas, mais de là à faire porter le chapeau à une victime, personnellement, je trouve ça gratiné.

Que le chef d'établissement de ce collège s'adresse plutôt à sa hiérarchie, avec l'appui des syndicats et des parents d'élèves, afin d'obtenir une dotation en surveillants adaptée aux besoins de son établissement me semblerait une réponse autrement plus sérieuse.

Link to post
Share on other sites

Comme Mogwli... Où étaient les assistants d'éducations ? et en perm et dans les toilettes... On sait que c'est là que bcp de choses se passent...

Link to post
Share on other sites

Mon n°2 a été exclu du collège une journée pour je ne sais plus quoi.

Tu dirais trafic de stupéfiants, c'est bénin et courant mais un "je ne sais plus quoi" c'est quand même extrêmement grave. :blink:

:D

Bon, mon fils est sorti du collège depuis deux ans quand même. Depuis, j'ai dormi, donc, j'ai oublié. D'autant que, heureusement pour lui, il n'a jamais renouvelé l'expérience.

Link to post
Share on other sites

Où étaient les assistants d'éducations ?

Comme le dit Mogwli, ils n'étaient pas là ni ailleurs car ils ne sont pas assez nombreux.

Ce phénomène est connu et reconnu mais rien ne bouge naturellement, il faudrait alors dégager des moyens financiers...

Link to post
Share on other sites

Où étaient les assistants d'éducations ?

Comme le dit Mogwli, ils n'étaient pas là ni ailleurs car ils ne sont pas assez nombreux.

Ce phénomène est connu et reconnu mais rien ne bouge naturellement, il faudrait alors dégager des moyens financiers...

Nous on est quatre ou cinq pour environ 600/650 élèves soit 120/130 élèves par surveillants dans la cour.

Après on sait tous que les toilettes sont un "point chaud" et on vire régulièrement les attroupements qui s'y forment.

Pour la permanence il peut arriver quand les élèves s'installent que l'un dise à l'autre de dégager, tout dépend de la taille de la permanence, si on accueille deux ou trois classes en même temps, qu'ils s'installent en même temps, c'est difficile de tout voir, de tout entendre. Là encore, avec mes collègues, on a décidé de placer les élèves. Les faire entrer deux par deux et les installer nous-même.

En fait ce qu'il faut c'est en parler au principal mais avec les surveillants pour proposer ce genre de solutions car il ne faut pas oublier que les assistants d'éducation n'ont aucune formation et sont responsables de nombreux ados (ce qui inclut leur sécurité (séparer les bagarres, être au courant de qui veut taper qui, les faire circuler dans les couloirs), leurs problèmes personnels (nombreux sont ceux qui viennent voir les surveillants en premier lieu pour un souci familial), leur petits soucis de santé (quand l'infirmière n'est pas là ça retombe sur les surveillants), leur scolarité (aide aux devoirs), etc.) tout cela on ne s'en rend pas forcément compte quand on n'exerce pas ce travail.

Link to post
Share on other sites
Goëllette

Il faut demander un conseil de discipline, avec une petite enquête. Généralement, les profs entendent chacun séparément, puis ensemble, et la lumière se fait assez vite.

Je ne suis pas sûre que ce soit les profs qui s'en occupent, bonheur du secondaire par rapport au primaire !

Mon n°2 a été exclu du collège une journée pour je ne sais plus quoi.

Tu dirais trafic de stupéfiants, c'est bénin et courant mais un "je ne sais plus quoi" c'est quand même extrêmement grave. :blink:

:D:D

3 gamins peuvent dans la salle de surveillance tenter de faire la loi en intimant l'ordre à un autre de dégager ?

Question : où sont les adultes ?

15 à 20 gamins peuvent en agresser un autre dans l'enceinte du collège sans que l'agressé n'ait d'autre ressource que de se défendre lui-même ?

Question : où sont les adultes ?

Certes, nul ne doit se faire justice à lui-même, mais en l'occurrence, si la version de ton fils est exacte, il ne s'agit pas de cela. Et c'est quand même le monde à l'envers de sanctionner un élève qui a été livré à lui-même dans ces circonstances.

Si les faits sont avérés, il y a manifestement défaut de surveillance. Alors certes, les établissements secondaires manquent cruellement de surveillants dans la plupart des cas, mais de là à faire porter le chapeau à une victime, personnellement, je trouve ça gratiné.

Que le chef d'établissement de ce collège s'adresse plutôt à sa hiérarchie, avec l'appui des syndicats et des parents d'élèves, afin d'obtenir une dotation en surveillants adaptée aux besoins de son établissement me semblerait une réponse autrement plus sérieuse.

Pourtant, dans un collège, à nombre d'élèves égal, ils sont potentiellement bien plus nombreux !

Et surtout, ils ne sont pas multitâches, ce qui facilite les choses !

Où étaient les assistants d'éducations ?

Comme le dit Mogwli, ils n'étaient pas là ni ailleurs car ils ne sont pas assez nombreux.

Ce phénomène est connu et reconnu mais rien ne bouge naturellement, il faudrait alors dégager des moyens financiers...

Je me répète : à nombre d'élèves égal, nous sommes responsables de nos élèves de leur entrée à leur sortie, dans la cour, dans les rangs, en classe. Ce qui n'est pas normal, au collège, vu le nombre d'adultes en plus, c'est que les élèves puissent se déplacer dans les couloirs seuls, et puissent stationner dans des recoins sans surveillance.

Donc j'accepte cette demande de moyens pour le secondaire mais ... une fois qu'on nous aura donné des moyens à nous, pour rattraper le retard que nous avons !

Sinon, pour l'histoire de la bagarre, il est quand même important que votre fils puisse comprendre qu'on ne se fait pas justice soi-même et que, si jamais on y est obligé, il faut tout de suite après en informer un adulte ... si on en trouve un !

Je pense qu'effectivement, il sera judicieux, tout en ne niant pas la part de responsabilité de votre fils, d'une part, de mettre dans la balance le défaut de surveillance, et d'une autre, l'absence de sanctions pour certains des agresseurs.

Ca fera sans doute reculer l'Administration du collège, bien plus qu'un "la vie d'ma mère, il a rien fait mon fils !" qui a le don d'énerver et de radicaliser. :wink:

Bon courage.

Link to post
Share on other sites

que, si jamais on y est obligé, il faut tout de suite après en informer un adulte ... si on en trouve un !

:D

Ca fera sans doute reculer l'Administration du collège, bien plus qu'un "la vie d'ma mère, il a rien fait mon fils !" qui a le don d'énerver et de radicaliser. :wink:

Expression qu'il ne serait guère surprenant d'entendre de la bouche des génitrices de la partie adverse.

Link to post
Share on other sites

que, si jamais on y est obligé, il faut tout de suite après en informer un adulte ... si on en trouve un !

:D

Ca fera sans doute reculer l'Administration du collège, bien plus qu'un "la vie d'ma mère, il a rien fait mon fils !" qui a le don d'énerver et de radicaliser. :wink:

Expression qu'il ne serait guère surprenant d'entendre de la bouche des génitrices de la partie adverse.

C'est pour provoquer ? Tu ne sais rien de la partie adverse !! Que de stéréotypes !! LA violence est partout : aucune classe sociale n'est épargné. cela me fait peur de te savoir enseignante ! Ou alors tu caches bien ton jeu, un peu provocatrice mais très objective sur le terrain :)

Link to post
Share on other sites

Dans cette situation, il faut rencontrer le principal accompagné d'un parent d'élève élu (cela aide beaucoup car ils se connaissent et cela facilite les choses). Par expérience en tant que surveillante et mon expérience au collège en tant que prof, la situation est bizarre. Soit ton fils ne te raconte pas tout (ce qui est normal), soit ton fils est vraiment une victime et c'est grave car cela veut dire que le CPE prend décision sans fondement (peu problable enfin j'espère). Le mieux c'est dont une rencontre pour en savoir plus ... Transcris ce que ton fils a dit pour ne pas oublier les mots dits et le témoignage de la prof. Je pense qu'elle a du être déjà entendue !! Bon courage ;)

Link to post
Share on other sites

Toujours pas de nouvelles de la CPE. Mon mari a fait une lettre au proviseur.Quand à la parole des enfants je sais qu'il faut faire attention. Cependant j'insiste particulièrement auprès de mes enfants pour qu'ils disent la vérité. Lorsque mon fils fait des bétises (petites ou grandes ) il les a toujours assumées, même si la conséquence en est une sanction. Par contre il est très sensible à l'injustice, et cela le révolte de voir qu'il va être sanctionner gravement, alors qu'il ne faisait que se défendre. Il a conscience qu'il n'aurait pa du donner de giffle ,mais sous le giffles , coups et insultes qu'il recevait lui même, il n'a pas été capable d'agir autrement.Pour plus d'infos, Il a eu très peur, d'autant plus que ce gamin, attendait mon fils à la sortie de l'école le soir même de la bagarre et que pour éviter justement cette bagarre , il est sortie par l'arrière du collège alors que le règlement l'interdit. Dès qu'il est rentré à la maison il m'a expliqué la situation par ailleurs, il savait que l'enseignante de musique était au courant de l'affaire.Nous attendons de voir l'issue. Merci de vos temoignages.Etre parent n'est pas facile tous les jours !

Link to post
Share on other sites

Dur dur d'être parent :(, on en sait quelque chose ! Si les faits que tu dis s'avèrent vrais menace d'aller porter plainte à la police si un élève l'attend à la sortie, d'habitude cela fait réagir les principaux car ils n'aiment pas ça ^^

Link to post
Share on other sites

Je me répète : à nombre d'élèves égal, nous sommes responsables de nos élèves de leur entrée à leur sortie, dans la cour, dans les rangs, en classe. Ce qui n'est pas normal, au collège, vu le nombre d'adultes en plus, c'est que les élèves puissent se déplacer dans les couloirs seuls, et puissent stationner dans des recoins sans surveillance.

Donc j'accepte cette demande de moyens pour le secondaire mais ... une fois qu'on nous aura donné des moyens à nous, pour rattraper le retard que nous avons !

Oui mais au collège ce sont les seuls assistants d'éducation + CPE qui font la surveillance dans la cour. Donc on se retrouve à un surveillant pour environ 100 élèves.

Toujours pas de nouvelles de la CPE. Mon mari a fait une lettre au proviseur.Quand à la parole des enfants je sais qu'il faut faire attention. Cependant j'insiste particulièrement auprès de mes enfants pour qu'ils disent la vérité. Lorsque mon fils fait des bétises (petites ou grandes ) il les a toujours assumées, même si la conséquence en est une sanction. Par contre il est très sensible à l'injustice, et cela le révolte de voir qu'il va être sanctionner gravement, alors qu'il ne faisait que se défendre. Il a conscience qu'il n'aurait pa du donner de giffle ,mais sous le giffles , coups et insultes qu'il recevait lui même, il n'a pas été capable d'agir autrement.Pour plus d'infos, Il a eu très peur, d'autant plus que ce gamin, attendait mon fils à la sortie de l'école le soir même de la bagarre et que pour éviter justement cette bagarre , il est sortie par l'arrière du collège alors que le règlement l'interdit. Dès qu'il est rentré à la maison il m'a expliqué la situation par ailleurs, il savait que l'enseignante de musique était au courant de l'affaire.Nous attendons de voir l'issue. Merci de vos temoignages.Etre parent n'est pas facile tous les jours !

Votre fils fait-il confiance aux assistants d'éducation ? au CPE ? Il faut qu'il dise ce qui se passe. Nous on fait attention à la sortie, on surveille les petites groupes et ce qui se passe. La semaine dernière une petite est venue nous dire qu'une autre l'attendait à la sortie pour la taper et je peux assurer que le CPE est allé chercher l'autre petite dehors et a réglé toute l'histoire dans son bureau. Il faut vraiment qu'il en parle en tête à tête avec un adulte de la vie scolaire du collège pour que tous gardent un oeil sur le groupe qui harcèle votre fils. Nous on sait qui s'entend avec qui et quand on voit certains s'approcher de certains autres on reste très vigilants.

Link to post
Share on other sites

Une ou deux fois l'année dernière il est allé se plaindre on l'a envoyé voir ailleurs. Je pense qu'il est resté sur cette impression. Je viens de lui expliqué qu'il devait aller voir la CPE ou un surveillant si cela se reproduit.J'espère sincèrement que non.

Link to post
Share on other sites

Dur dur d'être parent :(, on en sait quelque chose ! Si les faits que tu dis s'avèrent vrais menace d'aller porter plainte à la police si un élève l'attend à la sortie, d'habitude cela fait réagir les principaux car ils n'aiment pas ça ^^

C'est ce que mon mari a mis dans le courrier pour le proviseur.

Link to post
Share on other sites
barbotinne

Alors

1- si ton fils a été agressé, tu peux porter plainte contre les agresseurs auprès de la police ou de la gendarmerie, avec si il faut certificat médical

2- Tout ce qui n'est pas prononcé en conseil de discipline ne figure plus dans le dossier scolaire de l'élève à la fin de l'année et si ça apparait sur le bulletin c'est illégal.

3- Chez nous sont exclus par mesure conservatoire les élèves concernés quand il y a un soucis "physique" (les élèves en sont venus aux mains), pour déjà éviter les éventuelles représailles et laisser le temps au collège de démeller l'histoire (en général un jour ou deux maximum), et quand il y a agression vis à vis d'un autre élève nous rappelons toujours aux parents qu'ils peuvent porter plainte, sachant que le collège porte toujours plainte en son nom quand il y a agression (et pas bagarre, oui grosse différence dans notre établissement..., bagarre = les 2 cherchent et se battent, agression, il y a une victime agressée qui se défend ou nom mais qui est bien la victime d'un acte délibéré et préparé)

Link to post
Share on other sites
Goëllette

que, si jamais on y est obligé, il faut tout de suite après en informer un adulte ... si on en trouve un !

:D

Ca fera sans doute reculer l'Administration du collège, bien plus qu'un "la vie d'ma mère, il a rien fait mon fils !" qui a le don d'énerver et de radicaliser. :wink:

Expression qu'il ne serait guère surprenant d'entendre de la bouche des génitrices de la partie adverse.

C'est pour provoquer ? Tu ne sais rien de la partie adverse !! Que de stéréotypes !! LA violence est partout : aucune classe sociale n'est épargné. cela me fait peur de te savoir enseignante ! Ou alors tu caches bien ton jeu, un peu provocatrice mais très objective sur le terrain :)

C'est à moi que cette réflexion s'adresse ? :blink:

Pas compris.

Link to post
Share on other sites

Non pas toi mais celle qui l'as écrit mais à celle qui saura se reconnaître ^^ Car pour moi, c'estchoquant de tels propos de la part d'un enseignant. C'est digne de discussions de comptoir :(. En tant que professionnel, nous avons une éthique et une prise de distance. Et parfois, des gens utilisent un langage moins grossier mais sont encore plus insultant ! Et puis pas la peine d'être aussi agressive ;). Ici, il s'agit d'aider une maman en détresse !!!

Link to post
Share on other sites

Non pas toi mais celle qui l'as écrit mais à celle qui saura se reconnaître

Ne t'inquiète pas Goëlette, "celle qui l'as écrit" c'est sans doute moi (naturellement diront certains). :lol:

Link to post
Share on other sites
Goëllette

Non pas toi mais celle qui l'as écrit mais à celle qui saura se reconnaître

Ne t'inquiète pas Goëlette, "celle qui l'as écrit" c'est sans doute moi (naturellement diront certains). :lol:

Dhaiphi ou Dhaiphette ? :D

Link to post
Share on other sites

Enfin des nouvelles. Elles sont bonnes. La prof de mon fils a confirmé le version de ce dernier. Plusieurs élèves l'ont gifflé, bousculé... Il ne sera pas sanctionné (car il était en legitime défence) par contre pour 4 gamins se sera un jour d'exclusion.Merci à toutes de votre soutien.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...