Jump to content
fred369

Changer pour une méthode de lecture non mixte ?

Recommended Posts

fred369

Bonjour à tous,

De plus en plus de voix s'élèvent pour dire que les méthodes non mixtes, avec une seule voie pour enseigner la lecture, donnent de bien meilleurs résultats. Les enfants apprennent à lire plus vite et mieux, et le résultat est encore plus spectaculaire pour les enfants vivant dans des milieux culturels pauvres : ils rattrapent une bonne partie de leur retard.

Tous les jours, nous entendons parler du faible niveau des élèves en français, de leurs difficultés à s'exprimer, etc. Et si on essayait d'abandonner les méthodes mixtes. Si plusieurs le faisaient ici, nous pourrions mettre en commun les résultats obtenus. Vérifier ensemble s'il n'y aurait pas un effet de méthode.

Une étude faite dans des classes montre la supériorité des méthodes où l'apprentissage du déchiffrage est mené de manière intensive. L'entraînement au déchiffrage améliore le niveau de compréhension des textes. Les méthodes mixtes passent souvent trop vite là-dessus.

Aussi, il est dit qu'avec une méthode mixte, l'enfant ne sait plus quelle méthode utiliser pour lire. Face à un texte, il va déchiffrer certains mots, reconnaître d'autres qu'il connaît, deviner certains par le contexte, d'autres grâce aux images, d'autres mot-outils qui glissent sans être perçus par sa conscience, etc. Toutes ces stratégies mêlées l'empêchent d'accéder à la compréhension que donne une phrase déchiffrée en totalité à un bon rythme (c'est la vitesse de déchiffrage qui conditionne la qualité de la compréhension).

Comment réagissez-vous face à un article comme celui-là : http://www.humanite.fr/comment-lecole-peut-elle-apprendre-lire-tous-574071

A vous lire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
chableu

Je n'ai pas de recul,cependant en observant les extraits du manuels,je suis génée par exemple par la page du R où sont abordées toutes ses utilisations:avant et après des voyelles....

En tout cas,elle vend bien son manuel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
fred369

C'est vrai qu'il est dommage que tout ce travail soit associé à la promotion d'une méthode de lecture. Indépendamment de cette méthode, sachant qu'il y a une bonne quinzaine de méthodes qui respectent aujourd'hui ces principes, la question est : ne serait-il pas temps d'abandonner les méthodes mixtes qui ont cherché à ménager la chèvre et le chou, et qui visiblement ont échoué ? Quelqu'un l'a-t-il fait dans ce forum ? Peut-il témoigner ? Les méthodes non mixtes ont longtemps été présentées comme ringardes mais j'ai l'impression que de plus en plus d'instit les utilisent. Qui ? Pourquoi ? Comment ?

Je lance ce sujet en pensant aux enfants qui seront accueillis en septembre. Comment leur donner le meilleur ? Leur faciliter cet apprentissage ? En abandonnant si besoin certaines de nos convictions ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
fluffy

Je ne comprends pas bien ton message. Qu'appelle-tu méthode mixte?

Parce que j'ai justement l'impression qu'il y a beaucoup ici d'enseignants qui utilisent et sont convaincus par les méthodes syllabiques et cela depuis plusieurs années.

Share this post


Link to post
Share on other sites
chableu

Qui peut donner des noms de méthodes mixtes?Je ne vois pas trop car je suis très débutante en cp.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

A chaque époque sa mode en matière de lecture à l'école alors que les élèves de maintenant ne sont pas plus bêtes que nous ne l'étions et leurs parents pas aussi illétrés que ceux des années 50, donc il n'y a aucun intérêt à utiliser une méthode exclusivement syllabique en CP en France, et ce qui est certain, c'est qu'elle n'apprend qu'à déchiffrer et non à comprendre. Elle n'est justifiable qu'en CLIS et pour les primo-arrivants.

Donc ça, c'est faux :

L'entraînement au déchiffrage améliore le niveau de compréhension des textes. Les méthodes mixtes passent souvent trop vite là-dessus.

Depuis 6-7 ans, les méthodes mixtes passent bien au contraire beaucoup de temps là-dessus, délaissant les exercices permettant d'améliorer la lecture rapide des élèves et donc ralentit leur accès au sens.


Qui peut donner des noms de méthodes mixtes?Je ne vois pas trop car je suis très débutante en cp.

Quasiment toutes les méthodes sauf Boscher ou éventuellement Léo et Léa.

Share this post


Link to post
Share on other sites
fluffy

Je ne crois pas qu'on puisse qualifier Taoki de méthode mixte non plus. ;) et il y en a d'autres...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

C'est vrai.

Share this post


Link to post
Share on other sites
fred369

A chaque époque sa mode en matière de lecture à l'école alors que les élèves de maintenant ne sont pas plus bêtes que nous ne l'étions et leurs parents pas aussi illétrés que ceux des années 50, donc il n'y a aucun intérêt à utiliser une méthode exclusivement syllabique en CP en France, et ce qui est certain, c'est qu'elle n'apprend qu'à déchiffrer et non à comprendre. Elle n'est justifiable qu'en CLIS et pour les primo-arrivants.

Donc ça, c'est faux :

L'entraînement au déchiffrage améliore le niveau de compréhension des textes. Les méthodes mixtes passent souvent trop vite là-dessus.

Voila justement une de ces idées fausses qui a été tellement répétée que l'on a finit par le croire. Il n'y a plus grand monde pour croire que déchiffrer et comprendre s'opposent. De très très nombreuses études ont démontré le contraire : les enfants qui comprennent le mieux sont ceux qui déchiffrent le mieux. Croire que l'on peut accéder au sens des textes sans savoir déchiffrer est une erreur qui vient du fait que l'on a essayé d'appliquer les stratégies de lecture des lecteurs adultes à la situation des enfants en cours d'apprentissage. Il n'y a guère que les adeptes de l'Association Française de la Lecture pour défendre encore ce point de vue et certains parmi eux ont reconnu s'être trompés sur ce sujet.

Les méthodes mixtes qui créent de vrais problèmes lorsque l'enseignant ne sait pas compenser leurs défauts, il y en a un paquet : à peu près 90% des méthodes utilisées dans les classes. Rue des Contes, A l'école des albums, Ribambelle, Ratus, Un monde à lire pour les plus connues. Taoki est très syllabique mais il y a quand même des mots outils qui sont introduits alors qu'il serait tout à fait possible de s'en passer.

Des méthodes non mixtes, il y en a une quinzaine sur le marché aujourd'hui (il n'y en avait que deux il y a 10 ans). Elles ont toutes quelques petits défauts, mais elles respectent le fonctionnement du cerveau de l'enfant et sont efficaces. Le maître lui n'a qu'à se laisser guider. Cela évite bien des erreurs. Franchement, plutôt que de répéter des sentences qui nous ont mené là où nous sommes (20% de mauvais lecteurs en fin de primaire), osons tester ces méthodes...

Share this post


Link to post
Share on other sites
André Jorge

Taoki est une méthode syllabique :

http://www.taoki-cp.editions-istra.com/

A chaque époque sa mode en matière de lecture à l'école

La lecture n'a jamais été une affaire de mode.

Donc ça, c'est faux :

L'entraînement au déchiffrage améliore le niveau de compréhension des textes. Les méthodes mixtes passent souvent trop vite là-dessus.

Sur quoi te bases-tu pour l'affirmer ? Si tu as des infos, textes, etc. je suis preneur. :)

Les statistiques ne prouvent-elles pas au contraire que des enfants qui ont utilisé une méthode syllabique sont meilleurs en compréhension ? Cf. Un exposé de Liliane Sprenger-Charolles, directrice de recherche, CNRS :

La tâche de l'école est d'amener progressivement l'enfant à l'automatisation dans les mécanismes d'identification des mots écrits, pour qu'il puisse comprendre ce qu'il lit.

https://www.youtube.com/watch?t=50&v=lpjQN8Hpl1E

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
tina3513

C'est bien le probleme de la dénomination. Il y a une etude faite il y a quelques années sur l'utilisation des méthodes mixtes et syllabiques. Seules Léo et Léa, Borel maisonny, les alphas étaient considérés comme syllabique. Toaki etait pour eux une methode mixte a tendance syllabique, alors que pour moi c'est évidemment une methode syllabique. Surtout que ma collègue utilise rue des contes et ca n'a vraiment rien a voir.

persô j'adhère plus à la methode syllabique. Les recherches tentent à me donner raison. Je ne sais pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
fluffy

Oui, pour moi aussi Taoki est une vraie méthode syllabique.

J'ai reçu récemment en specimen une nouvelle méthode qui se targuait d'être syllabique et qui dès la première page utilisait des mots avec des sons complexes. :glare:

Share this post


Link to post
Share on other sites
fred369

Comment s'appelle-t-elle ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
chableu

Certes,mais ne faut-il pas demander aux élèves de mémoriser l'orthographe de certains mots?

Que savez-vous de fabulire?

Share this post


Link to post
Share on other sites
fred369

Fabulire est une méthode mixte à forte composante globale. Elle cumule pas mal de défaut. A oublier...

L'enfant n'est pas un adulte : il lui faut apprendre petit à petit, pas à pas. Il y trouve beaucoup de plaisir car il maîtrise son apprentissage et se voit progresser à vue d'oeil. Il acquiert un nouveau pouvoir : celui de pouvoir lire les mots qu'on lui fait lire. Il n'a pas besoin d'une assistance du maître, d'images qui l'aident dans sa lecture. Il est le maître à bord et c'est un grand bonheur pour lui ! Fabulire ne permet pas de faire vivre cela à l'enfant. Elle va le laisser longtemps dans l'incertitude.

L'orthographe s'imprime en commençant par lire des formes régulières, puis des formes plus complexes. Tout doit être progressif.

Share this post


Link to post
Share on other sites
biscottinne

C'est pas que je veux voir des complots partout, mais, fred369, 5 messages à ton actif, tous concernant la méthode syllabique, avec un parti pris très clair et des arguments très détaillés (j'ai l'impression de lire un livre ou une présentation de manuel), mais soit dit en passant, peu référencés (tu ne donnes pas tes sources) et, dans ton premier message, tu donnes un lien vers la vidéo d'un auteur qui par d'UN manuel (qui vient de sortir, si j'ai bien compris)...

Tu ne serais pas en train de nous vendre ton truc? c'est pas le problème de la méthode syllabique, hein, mais j'ai l'impression que le débat n'en est pas tout à fait un...

Aller, si c'est pas ça, je m'en excuse. Mais j'ai tellement vu ce type de message sur le forum (et ailleurs) : nouvel utilisateur, premier message ventant plus ou moins habillement une méthode, un manuel, un matériel, une "idée"...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
fluffy

Comment s'appelle-t-elle ?

Tyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
biscottinne

ah oui, puis tu ne dis jamais, comme la plupart des utilisateurs du forum, qui sont des enseignants, "les élèves que j'ai eu, tel élève, j'ai pu observer telle chose en classe", bref, tu ne parles jamais de ton expérience propre, mais tu parles "en général".

Aller, maintenant, je sors!

Share this post


Link to post
Share on other sites
fluffy

Ah ben c'est sûr qu'il n'y a pas vraiment débat. Nous sommes déjà un grand nombre ici à être convaincus de la méthode syllabique, entre les alphas, taoki et les autres :D

C'est pour ça que j'ai commencé par demander où fred voulait en venir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
fred369

ah oui, puis tu ne dis jamais, comme la plupart des utilisateurs du forum, qui sont des enseignants, "les élèves que j'ai eu, tel élève, j'ai pu observer telle chose en classe", bref, tu ne parles jamais de ton expérience propre, mais tu parles "en général".

Aller, maintenant, je sors!

Oups pardon, je ne me suis pas présenté. Cela fait longtemps que je suis inscrit car j'aime bien vos échanges mais je n'avais pas osé intervenir. Je sors du bois. Cela fait plus de 15 ans que j'aide des enfants en difficulté après l'école. Et j'ai vu la souffrance des enfants qui n'arrivaient pas à apprendre à lire avec les méthodes mixtes. J'en ai sorti quelques uns du trou mais je voudrais tant pour eux que l'on en finisse, que les enseignants ne rament plus avec les méthodes que les éditeurs vendent à grand coup de publicité et de copinage avec les pontes de l'Education Nationale. Je ne crois pas le ministère capable de changer cette situation mais je crois en l'intelligence des enseignants capables de s'informer par eux-mêmes, sans n'avoir plus à répéter les poncifs des gourous pédagogiques.

Je n'ai de lien avec aucune méthode de lecture.

Share this post


Link to post
Share on other sites
fred369

Ah ben c'est sûr qu'il n'y a pas vraiment débat. Nous sommes déjà un grand nombre ici à être convaincus de la méthode syllabique, entre les alphas, taoki et les autres :D

C'est pour ça que j'ai commencé par demander où fred voulait en venir.

CA, ça me fait chaud au coeur, mais ce n'est pas ce que je vois dans les classes où j'aide les enfants. Il n'y a même pas de méthode : des textes de littératures jeunesse choisis au petit bonheur la chance, et à partir de là, un semblant de progression. Certains enfants sont dégoûtés en moins d'une semaine. Sinon, je vois de plus en plus "A l'école des albums". Et il est vrai, Taoki qui commence à apparaître. C'est déjà beaucoup mieux, à part les quelques mots outils qui ne servent à rien qu'à faire croire que certains mots ont un autre statut.

Share this post


Link to post
Share on other sites
fluffy

Oui, enfin, il y a quelques mots outils c'est vrai, mais d'une part la plupart de ces mots ne sont pas déchiffrables car ils ne répondent pas aux règles de la syllabique, et d'autre part, on arrive très bien à suivre Taoki sans exiger un apprentissage militaire de ces mots ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
cara

Je pense que c'est l'utilisation de la méthode qui en fait toute l'efficacité. Le débat n'a donc pas lieu d'être !

Share this post


Link to post
Share on other sites
cyrille1

Le déchiffrage ne permet pas forcément une meilleure compréhension.

Essayer de lire un texte scientifique très pointu, vous saurez le déchiffrer mais pas le comprendre car il vous manquera un élément essentiel : le vocabulaire.

C'est la même chose pour les enfants. Sans vocabulaire élémentaire pas de compréhension malgré un très bon déchiffrage.

Il y a aussi des enfants qui confrontés à un mot qu'ils ne connaissent pas, vont en lire un autre qui phonologiquement s'en rapproche et qu'ils connaissent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
chableu

En tout cas,je suis en plein choix de méthode pour les cp de l'an prochain.

Il y a 4 ans j'avais choisit à l'école des albums.C'était mon premier cp et elle est très rassurante pour le PE débutant car très cadrée.Mais en fin d'année ce cadre m'a agacée cependant les élèves étaient lecteurs (sauf un qui était en maintien avec de gros troubles).

Pour mon 2ème cp l'an prochain je cherche une méthode efficace pour les élèves et qui me laisse de la marge en lecture d'albums et en production d'écrit.Du coup je me demande si ce que je cherche ce n'est pas une méthode syllabique.... :secret: :scratch: :heat: :ohmy:

Share this post


Link to post
Share on other sites
cyrille1

Bonjour à tous,

De plus en plus de voix s'élèvent pour dire que les méthodes non mixtes, avec une seule voie pour enseigner la lecture, donnent de bien meilleurs résultats. Les enfants apprennent à lire plus vite et mieux, et le résultat est encore plus spectaculaire pour les enfants vivant dans des milieux culturels pauvres : ils rattrapent une bonne partie de leur retard.

Tous les jours, nous entendons parler du faible niveau des élèves en français, de leurs difficultés à s'exprimer, etc. Et si on essayait d'abandonner les méthodes mixtes. Si plusieurs le faisaient ici, nous pourrions mettre en commun les résultats obtenus. Vérifier ensemble s'il n'y aurait pas un effet de méthode.

Une étude faite dans des classes montre la supériorité des méthodes où l'apprentissage du déchiffrage est mené de manière intensive. L'entraînement au déchiffrage améliore le niveau de compréhension des textes. Les méthodes mixtes passent souvent trop vite là-dessus.

Aussi, il est dit qu'avec une méthode mixte, l'enfant ne sait plus quelle méthode utiliser pour lire. Face à un texte, il va déchiffrer certains mots, reconnaître d'autres qu'il connaît, deviner certains par le contexte, d'autres grâce aux images, d'autres mot-outils qui glissent sans être perçus par sa conscience, etc. Toutes ces stratégies mêlées l'empêchent d'accéder à la compréhension que donne une phrase déchiffrée en totalité à un bon rythme (c'est la vitesse de déchiffrage qui conditionne la qualité de la compréhension).

Comment réagissez-vous face à un article comme celui-là : http://www.humanite.fr/comment-lecole-peut-elle-apprendre-lire-tous-574071

A vous lire...

D'où tiens-tu cette affirmation ?

La méthode de lecture ne fait pas tout. C'est ce que l'enseignant en fait dans sa classe.

De quelle étude parles-tu ? Celle de Stanislas Dehaene ? Si c'est celle-ci ,il est très facile de la démonter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
calia

En tout cas,je suis en plein choix de méthode pour les cp de l'an prochain.

Il y a 4 ans j'avais choisit à l'école des albums.C'était mon premier cp et elle est très rassurante pour le PE débutant car très cadrée.Mais en fin d'année ce cadre m'a agacée cependant les élèves étaient lecteurs (sauf un qui était en maintien avec de gros troubles).

Pour mon 2ème cp l'an prochain je cherche une méthode efficace pour les élèves et qui me laisse de la marge en lecture d'albums et en production d'écrit.Du coup je me demande si ce que je cherche ce n'est pas une méthode syllabique.... :secret::scratch::heat::ohmy:

Autre solution (si tuas bien aimé à l'école des albums) : tu débutes avec la méthode complète, tu ne prends que le 1er fichier, puis dans la 2e partie de l'année tu t'éloignes de la méthode en utilisant d'autres albums, mais en gardant la progression de son.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

A chaque époque sa mode en matière de lecture à l'école alors que les élèves de maintenant ne sont pas plus bêtes que nous ne l'étions et leurs parents pas aussi illétrés que ceux des années 50, donc il n'y a aucun intérêt à utiliser une méthode exclusivement syllabique en CP en France, et ce qui est certain, c'est qu'elle n'apprend qu'à déchiffrer et non à comprendre. Elle n'est justifiable qu'en CLIS et pour les primo-arrivants.

Donc ça, c'est faux :

L'entraînement au déchiffrage améliore le niveau de compréhension des textes. Les méthodes mixtes passent souvent trop vite là-dessus.

Voila justement une de ces idées fausses qui a été tellement répétée que l'on a finit par le croire. Il n'y a plus grand monde pour croire que déchiffrer et comprendre s'opposent. De très très nombreuses études ont démontré le contraire : les enfants qui comprennent le mieux sont ceux qui déchiffrent le mieux. Croire que l'on peut accéder au sens des textes sans savoir déchiffrer est une erreur qui vient du fait que l'on a essayé d'appliquer les stratégies de lecture des lecteurs adultes à la situation des enfants en cours d'apprentissage. Il n'y a guère que les adeptes de l'Association Française de la Lecture pour défendre encore ce point de vue et certains parmi eux ont reconnu s'être trompés sur ce sujet.

:noelblush: Qui es-tu pour affirmer cela ? Un enseignant de la base ou bien un théoricien d'en haut ? Un militant ?

Je veux bien les liens vers ces "très nombreuses études", ainsi que le pedigree de leurs auteurs.

J'ai personnellement constaté plusieurs fois tout au long de ma carrière que, justement, un élève qui doit ânonner pour lire met plus de temps à comprendre un texte que celui qui photographie rapidement le mot entier et accède donc plus rapidement au sens.

Si nous sommes obligés de revenir en arrière et réutiliser des méthodes syllabiques utilisées du temps où les parents ne savaient pas lire, c'est que le niveau a beaucoup baissé et notamment la capacité à faire des efforts, que ce soient les élèves ou leurs parents.

Les élèves ne sachant soit-disant pas lire à l'entrée en 6è sont souvent des enfants qui n'ont pas pu entretenir cette lecture à la maison.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

ah oui, puis tu ne dis jamais, comme la plupart des utilisateurs du forum, qui sont des enseignants, "les élèves que j'ai eu, tel élève, j'ai pu observer telle chose en classe", bref, tu ne parles jamais de ton expérience propre, mais tu parles "en général".

Aller, maintenant, je sors!

Oups pardon, je ne me suis pas présenté. Cela fait longtemps que je suis inscrit car j'aime bien vos échanges mais je n'avais pas osé intervenir. Je sors du bois. Cela fait plus de 15 ans que j'aide des enfants en difficulté après l'école. Et j'ai vu la souffrance des enfants qui n'arrivaient pas à apprendre à lire avec les méthodes mixtes. J'en ai sorti quelques uns du trou mais je voudrais tant pour eux que l'on en finisse, que les enseignants ne rament plus avec les méthodes que les éditeurs vendent à grand coup de publicité et de copinage avec les pontes de l'Education Nationale. Je ne crois pas le ministère capable de changer cette situation mais je crois en l'intelligence des enseignants capables de s'informer par eux-mêmes, sans n'avoir plus à répéter les poncifs des gourous pédagogiques.

Je n'ai de lien avec aucune méthode de lecture.

Quels sont tes diplômes, ta formation ?

Ah ben c'est sûr qu'il n'y a pas vraiment débat. Nous sommes déjà un grand nombre ici à être convaincus de la méthode syllabique, entre les alphas, taoki et les autres :D

C'est pour ça que j'ai commencé par demander où fred voulait en venir.

CA, ça me fait chaud au coeur, mais ce n'est pas ce que je vois dans les classes où j'aide les enfants. Il n'y a même pas de méthode : des textes de littératures jeunesse choisis au petit bonheur la chance, et à partir de là, un semblant de progression. Certains enfants sont dégoûtés en moins d'une semaine. Sinon, je vois de plus en plus "A l'école des albums". Et il est vrai, Taoki qui commence à apparaître. C'est déjà beaucoup mieux, à part les quelques mots outils qui ne servent à rien qu'à faire croire que certains mots ont un autre statut.

Tu devrais passer le concours, tu sauveras davantage d'élèves et avec un peu de chances, tu cesseras de mépriser les PE.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

En tout cas,je suis en plein choix de méthode pour les cp de l'an prochain.

Il y a 4 ans j'avais choisit à l'école des albums.C'était mon premier cp et elle est très rassurante pour le PE débutant car très cadrée.Mais en fin d'année ce cadre m'a agacée cependant les élèves étaient lecteurs (sauf un qui était en maintien avec de gros troubles).

Pour mon 2ème cp l'an prochain je cherche une méthode efficace pour les élèves et qui me laisse de la marge en lecture d'albums et en production d'écrit.Du coup je me demande si ce que je cherche ce n'est pas une méthode syllabique.... :secret::scratch::heat::ohmy:

La bonne méthode, c'est celle en laquelle tu crois, dans laquelle tu te sens bien et tu t'investis.

Après, il y a le contexte familial qui fait que nos élèves ont davantage de difficultés maintenant à apprendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...