Jump to content
fred369

Changer pour une méthode de lecture non mixte ?

Recommended Posts

Goëllette

Et vous, Zorro, vous avez tout compris et vous seul pouvez les aider ... sans intérêt quelconque bien sûr !

Share this post


Link to post
Share on other sites
fred369

Et vous, Zorro, vous avez tout compris et vous seul pouvez les aider ... sans intérêt quelconque bien sûr !

Je n'ai pas dit cela : j'ai au contraire dit que le maître était le mieux placé pour l'aider.

De plus mon cas n'intéresse personne. Oui, je n'ai pas bien gagné ma vie. Mais est-ce le plus important ?

Voudriez-vous parler du fond plutôt ? Ou n'avez-vous rien à dire que vous ne puissiez justifier ? Si c'est le cas, je ne pense pas que vos réactions ad hominem intéressent quelqu'un ici.

Ce que je constate, c'est que 3 intervenants arrivent à faire taire les autres, en utilisant les procédés habituels : disqualifier la parole de celui qui les contredit en mettant le doute sur ses intentions, ses diplômes, son honnêteté, etc. sans chercher à lire ce qu'il écrit et à y répondre. Ils polluent l'échange pour éviter de se questionner sur ce qu'ils font. C'est une manière de se protéger et je comprends car ce n'est pas facile de questionner ses pratiques. Cela demande une bonne dose d'humilité et si j'étais à votre place, je n'aurais peut-être pas eu moi-même cette humilité. J'écris donc que je vous comprends. Vous avez le droit de faire l'autruche mais je vous demande juste de laisser les autres se questionner s'ils le veulent sans chercher systématiquement à dénigrer ce que j'écris, à laisser penser que ce que j'écris n'est pas fondé, est faux, etc. Chacun est libre de se faire une opinion et vous ne me connaissez pas assez pour pouvoir faire le juge de paix. Laissez le débat se dérouler, de grâce.

Tout cela est dommage car le sujet est important. Si votre souci était de réduire la quantité importante de jeunes qui n'accèdent pas à la lecture, vous devriez accepter l'échange, défendre vos positions si vous pensez vraiment qu'elles sont justes et peuvent aider les autres, vous mobiliser. La critique est facile...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mel(yMélo)

sinon j'ai relu des papiers fort riches d'Ouzoulias dans le Café Péda

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filounet

Que j'aimais Ouzouillias !

Et j'ai moi-même appris à lire avec la méthode naturelle.

Sous une apparence de flou, elle demande en réalité une grande rigueur, quand elle est appliquée en milieu ordinaire (pas dans le privé, avec les enfants des parents convaincus et qui feront le nécessaire à la maison).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Janine R

Bonjour,

Je viens de découvrir ce sujet que je trouve très instructif pour certains propos quelque peu excessifs, mais aussi et surtout pour ceux qui s'installent dans un débat à la hauteur des enjeux.

Fred369 invite les auteurs de "Je lis, j'écris" à s'expliquer sur le vocabulaire peu susceptible d'être connus d'élèves de CP. Co-auteur (Janine Reichstadt) de ce manuel je veux bien le faire. La méthode syllabique permet aux élèves de pouvoir déchiffrer de façon habile et précise tous les mots de la leçon du jour (fort nombreux très tôt), ce qui leur donne la possibilité de demander aisément la signification des mots qu'ils ne connaissent pas. Nous avons choisit d'aller largement au-delà du vocabulaire du quotidien, du familier, auquel s'arrêtent la plupart des manuels, pour que précisément les enfants, tous les enfants, puissent enrichir leur lexique, condition du développement de leurs connaissances. N'est-ce pas dans les mots que nous pensons?

Nous touchons là à une ambition de démocratisation scolaire qui nécessite un débat large et sérieux sur ce qu'implique cette réalité incontournable: savoir très bien lire est absolument crucial pour toute l'histoire scolaire des élèves.

Sur cette question de la méthode, vous pouvez aller si vous le souhaitez sur www.democratisation-scolaire.fr, vous y trouverez dans la rubrique Débats, un texte que j'ai "commis": "Enseigner la lecture: une question de méthode ou à chacun sa pratique? "

Share this post


Link to post
Share on other sites
mra

Je n'ai pas compris pourquoi vous vous en preniez à Fred plein de chiffres. Je n'ai pas trouvé du tout ses propos méprisants à l'égard des enseignants et le discours est argumenté même si on n'est pas d'accord. La fin de l'année, peut-être?

Ensuite j'enseigne à des enfants en difficulté, mon cas est différent...

Mais en 6° SEGPA j'ai permis d'apprendre à lire à des gosses avec des méthodes anciennes. Mon élève autiste est en train d'apprendre à déchiffrer. Je sais bien que je devrais faire du global mais bon..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Mais en 6° SEGPA j'ai permis d'apprendre à lire à des gosses avec des méthodes anciennes. Mon élève autiste est en train d'apprendre à déchiffrer. Je sais bien que je devrais faire du global mais bon..

Ouh la vilaine !

Quelle méthode : Böscher ?

Pour ce qui est de la difficile fin d'année (la pire de ma carrière tant tout le monde est fatigué et déprimé), je ne suis pas sûre que Janine R. enseigne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...