Jump to content
sophsoph

demander/refuser un remplacement

Recommended Posts

sophsoph

Bonsoir!

Est-ce que ça vous arrive de refuser un remplacement car trop loin/trop dur/trop quelque chose?

Inversement, ça vous arrive de vous mettre d'accord avec des titulaires pour les remplacer sur un terme plus ou moins long?

Pendant un temps, on avait toujours le même brigade, puis un jour la classe a été assez pénible et il y a eu souci avec les parents...et depuis, il n'est plus revenu. Je me demandais s'il y a avait des "petits arrangements" avec la secrétaire ou pas. L'idée n'étant pas de juger les raisons des uns ou des autres, mais d'assouvir une curiosité. Accessoirement aussi, de savoir si ça se fait de "réclamer" quelqu'un en qui on a confiance pour les joyeusetés de fin d'année (sorties diverses/fête/kermesse...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
nola

Refuser, ça ne m'est jamais arrivé.

Demander ou être demandé au secrétariat par une collègue, oui, ça arrive.

C'est dans l'intérêt de tout le monde que les remplacements se passent le mieux possible. J'ai même eu droit à la classe découverte sur un remplacement de 3 semaines, mais l'IEN m'avait dit que je pouvais refuser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
JaneFramboise

Ici c'est monnaie courante de demander/refuser...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Elodyie

Je trouve que refuser un remplacement ça ne se fait pas (mis à part cas extrême où on se sent en danger, je pense à une collègue enceinte qui a été en danger dans une classe, je comprendS qu'elle refuse ensuite d'y aller). Je n'ai jamais refusé en tous cas, mais j'ai déjà dit "ok, mais bon ça fait deux fois de suite que c'est moi, la prochaine fois ce sera quelqu'un d'autre?" Histoire de dire gentiment qu'on laisserait volontiers notre place sur cette classe-là :lol: 

 

Sinon oui j'ai déjà indiqué ma préférence pour une école et une directrice demande parfois si c'est possible que ce soit moi. Mais la secrétaire fait comme elle peut être ne le permettrais jamais de râler si elle n'a pas pu! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
dadounette

En 8 ans de brigade je n'ai jamais rien refusé, par contre j'ai déjà demandé s'il était possible que ce soit moi qui remplace tel ou tel congé. Et pareil, des collègues que je connaissais et avec qui j'avais déjà travaillé on appelé la secrétaire pour me demander. 

MAIS, je sais de source sûre que certains collègues ne se gênent pas pour refuser certains remplacements. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
berberanza

Je n'ai jamais refusé (bon en deux ans, je n'ai pas eu le temps non plus) mais je me permettrai de refuser ulis, segpa, etc... Bon après si vraiment, personne d'autre n'est dispo pour un remplacement de la sorte, je le ferai mais je ne m'en sens pas du tout capable de gérer ces classes là. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
nola
il y a 7 minutes, berberanza a dit :

Je n'ai jamais refusé (bon en deux ans, je n'ai pas eu le temps non plus) mais je me permettrai de refuser ulis, segpa, etc... Bon après si vraiment, personne d'autre n'est dispo pour un remplacement de la sorte, je le ferai mais je ne m'en sens pas du tout capable de gérer ces classes là. 

Mais non, mais non: on a tous en nous des ressources insoupçonnées. Au bout de 2 mois comme contractuel, ils m'ont envoyé en IMpro finir l'année scolaire. Hé bien, j'ai réussi à arriver jusqu'au mois de juillet. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
berberanza
il y a 2 minutes, nola a dit :

Mais non, mais non: on a tous en nous des ressources insoupçonnées. Au bout de 2 mois comme contractuel, ils m'ont envoyé en IMpro finir l'année scolaire. Hé bien, j'ai réussi à arriver jusqu'au mois de juillet. ;)

C'est très gentil mais j'ai une très mauvaise expérience dans une classe Ulis Collège, en tant qu'AVS individuelle et j'avoue que je redoute ces postes là à cause de cette année là. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cécile13-44

J'ai râlé pour certains remplacements mais je les ai tous faits, même ULIS+SEGPA, au départ envoyée pour une semaine, je débarque au collège (70 km aller simple) et on m'accueille avec :

"Ah c'est toi qui remplaces Mme X pour 1 mois ?" 

"Pardon ?"

Finalement je suis restée 2 semaines dessus (et c'était horrible) car j'avais un remplacement CLIS 15 jours plus tard, prévu de longue date. La CLIS qui sauve de l'ULIS !

En revanche, je me suis permis de dire à la secrétaire du Pôle remplacement, après coup "Plus jamais de SEGPA ou ULIS pour moi", et elle de répondre : "Ah...et CLIS ça va ?" "Bon ok pour CLIS".

Au final elle ne m'a plus envoyée en collège, je ne sais pas si elle a tenu compte de ma demande ou si elle avait simplement du monde pour ces remplacements, mais on est toujours plus entendu quand on a joué le jeu au moins une fois ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cécile13-44

J'en ai oublié un morceau...

Pour une demande de remplacement, tout dépend aussi du moment de l'année : une copine était en arrêt tout le mois de septembre et m'a proposé de prendre sa classe, le Pôle n'a jamais voulu car c'était une autre circo et qu'en septembre, bin il y avait l'embarras du choix dans les TZR (logique, on a tenté hein).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Dans l'idéal, tout doit être fait pour que les remplacements se passent le mieux possible, donc oui, un TR devrait pouvoir être entendu s'il demande à ne pas retourner quelque part, ou si le remplacement est long alors qu'il préfère le court, ou l'inverse. C'est même du bon sens, il me semble.

Seulement voilà, avec les suppressions de postes de ces 10 dernières années, les gestionnaires n'ont pas toujours le choix, et en plus, c'est souvent les mêmes écoles (pas forcément les plus difficiles a priori) qui posent problème, et dans ces écoles, les mêmes collègues qui s'absentent, donc à un moment donné, il faut bien mettre quelqu'un à cet endroit. 

L'autre problème des gestionnaires est aussi que certains TR ont plus tendance que d'autres à avoir des exigences ou à "créer le clash" dans une école dans laquelle ils ne veulent plus retourner, et la mauvaise solution est de "tirer sur la corde" de ceux qui n'osent pas refuser ou bien ceux qui assurent, au risque qu'eux aussi se rebellent.

Ce qui serait bien, quand il y a un problème avec un TR dans une école, surtout quand c'est répétitif (soit que CE TR a des soucis partout ou que dans CETTE école, ou pour remplacer CE collègue ou CETTE classe précise, plusieurs TR ont des difficultés), c'est d'essayer d'en rechercher l'origine et de faire en sorte que ça ne se reproduise plus, plutôt que de se contenter d'essayer de trouver "le pigeon" qui va se coltiner le remplacement ou bien l'école qui acceptera le TR déficient sans rien dire.

 

Il y a 5 heures, sophsoph a dit :

Accessoirement aussi, de savoir si ça se fait de "réclamer" quelqu'un en qui on a confiance pour les joyeusetés de fin d'année (sorties diverses/fête/kermesse...)

L'idéal serait, quand des enseignants programment ce type de "joyeusetés", qu'ils les assument en y étant présents et que, s'ils prévoient d'être absents, ils ne s'engagent pas dans des projets de ce type et laissent le TR nommé en position de décider s'il part ou non en classe verte, est d'accord pour défiler en pingouin dans les rues du village un samedi après-midi, chanter au monument aux morts le 8 mai ou se sent d'accompagner 25 zozos faire du rafting dans les gorges du Verdon, ...

C'est fou ce qu'il y a de collègues à remplacer les semaines de lotos, de carnaval, de sorties et de fêtes d'écoles !!  :devil_2:

Share this post


Link to post
Share on other sites
institi92

J'ai déjà émis des réserves, des réticences lorsqu'on me proposait des remplacements beaucoup trop loin de chez moi, mais ça n'a jamais changé quoi que ce soit pour moi. En gros je suis brigade, j'ai signé pour travailler sur tout le département, et maintenant il faut assumer.

:sad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
tatiana27

+ 1 Goëllette

institi92, sauf que, bien souvent, en début de carrière, tu ne fais pas vraiment le choix d'être brigade et si c'est un choix finalement, il est souvent "contraint" vu les conditions du mouvement... Ce n'est pas contre toi hein, j'entends le même discours mais je ne me gêne pas pour leur rappeler.

Share this post


Link to post
Share on other sites
sophsoph
Il y a 6 heures, Goëllette a dit :

L'idéal serait, quand des enseignants programment ce type de "joyeusetés", qu'ils les assument en y étant présents et que, s'ils prévoient d'être absents, ils ne s'engagent pas dans des projets de ce type et laissent le TR nommé en position de décider s'il part ou non en classe verte, est d'accord pour défiler en pingouin dans les rues du village un samedi après-midi, chanter au monument aux morts le 8 mai ou se sent d'accompagner 25 zozos faire du rafting dans les gorges du Verdon, ...

C'est fou ce qu'il y a de collègues à remplacer les semaines de lotos, de carnaval, de sorties et de fêtes d'écoles !!  :devil_2:

En général, tu es rarement absent(e) par choix... Priver une école de fête de fin d'année parce que tu n'es pas sûr(e) de pouvoir être là le jour J, je ne suis pas sûre que ça passe bien au niveau des parents et des enfants (et de notre coop qui serait mise à mal d'ailleurs). Par ailleurs, je peux tout assumer toute seule au besoin, mais si je suis épaulée par quelqu'un de sympa, ça ne me dérangera pas :wink:.

Après, en effet, prévoir une classe découverte quand tu sais que tu seras en congé mat', par exemple, ça ne se fait pas, on est bien d'accord.

Share this post


Link to post
Share on other sites
institi92

D'accord avec toi Tatiana27. Je sais que ce n'est pas contre moi.

Exactement,je vis dans un coin très difficile à obtenir avant 10 ans. J'ai fait l'erreur de demander le poste de Brigade à l'issue de mon année de PES en pensant naïvement que le service serait toujours arrangeant au vue de ma situation familiale..Et quand on me dit qu'il faut maintenant assumer ce que j'ai demandé et signé, je m'emporte. J'ai le sentiment d'être un pion déshumanisé qu'on déplace à sa guise sur cet échiquier qu'est notre département. D'ailleurs je n'ose plus dire que ce poste me saoule dans les écoles. Heureusement qu'internet est là pour se décharger un peu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 2 heures, sophsoph a dit :

En général, tu es rarement absent(e) par choix... Priver une école de fête de fin d'année parce que tu n'es pas sûr(e) de pouvoir être là le jour J, je ne suis pas sûre que ça passe bien au niveau des parents et des enfants (et de notre coop qui serait mise à mal d'ailleurs). Par ailleurs, je peux tout assumer toute seule au besoin, mais si je suis épaulée par quelqu'un de sympa, ça ne me dérangera pas :wink:.

Après, en effet, prévoir une classe découverte quand tu sais que tu seras en congé mat', par exemple, ça ne se fait pas, on est bien d'accord.

De par mes expériences de TR, d'adjointe, de directrice, je peux t'affirmer que, bien, entendu, on n'est pas toujours absent par choix, mais qu'il y a beaucoup de collègues qui, sachant pourtant qu'ils vont être arrêtés dans l'année (grossesse, opération, ...), organisent quand même des classes vertes, des sorties sportives, des spectacles, ..., justement pour la période où ils n'y seront plus. De même qu'il y a des collègues qui acceptent silencieusement des projets d'école de ce type et qui, curieusement, se font porter pâles les jours dits. Et ça, ça n'est pas normal, car ça fait pression sur le TR les pour assumer à leur place. 

Heureusement, de plus en plus d'IEN interdisent aux TR d'effectuer des sorties la première semaine de leur remplacement et insistent pour qu'ils aient le choix de partir ou non en classe de découverte. Du coup, ils exigent qu'il y ait des échanges de services au sein des titulaires pour assumer l'absence d'un enseignant devant sortir. C'est très bien pour la sécurité, pour le respect des TR mais également, ça limite les abus, les titulaires se défaussant devant rendre des comptes à leurs collègues et non simplement mettre dans la panade un TR qu'ils ne reverront peut-être plus.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 2 heures, institi92 a dit :

D'accord avec toi Tatiana27. Je sais que ce n'est pas contre moi.

Exactement,je vis dans un coin très difficile à obtenir avant 10 ans. J'ai fait l'erreur de demander le poste de Brigade à l'issue de mon année de PES en pensant naïvement que le service serait toujours arrangeant au vue de ma situation familiale..Et quand on me dit qu'il faut maintenant assumer ce que j'ai demandé et signé, je m'emporte. J'ai le sentiment d'être un pion déshumanisé qu'on déplace à sa guise sur cet échiquier qu'est notre département. D'ailleurs je n'ose plus dire que ce poste me saoule dans les écoles. Heureusement qu'internet est là pour se décharger un peu.

Effectivement, le poste de Brigade est peu compatible avec l'éducation d'enfants en bas âge, surtout lorsqu'on habite à l'opposé du coin du département où il y a la majorité des remplacements à effectuer. C'est un fait, et quelque part, il est vrai que tu as signé en connaissance de cause.

Ensuite, il y a la gestion "au jour le jour" et l'attitude des TR, leurs exigences, ce que tu appelles "arrangeant".

Si par là, tu veux dire que, parce que tu as des enfants, on devrait te placer exclusivement près de chez toi et dans les écoles qui t'arrangent, il est évident que ce n'est pas possible. On te placera là où il y a des besoins, certes en fonction de tes désidératas, s'ils ne sont pas trop nombreux et exigeants, mais aussi en respectant les autres TR, y compris ceux qui n'ont pas d'enfant, et surtout en fonction de l'intérêt du service et pour dépenser le moins possible. Si tu es rattaché d'un côté du département, on t'enverra peu de l'autre côté, même si tu y habites.

(Je précise que mon "TU" est général et ne se fait pas le procès d'insititi92 !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cécile13-44

Je n'aurais pas mieux dit Goëllette !

Share this post


Link to post
Share on other sites
PommeD'Api
Il y a 12 heures, berberanza a dit :

Je n'ai jamais refusé (bon en deux ans, je n'ai pas eu le temps non plus) mais je me permettrai de refuser ulis, segpa, etc... Bon après si vraiment, personne d'autre n'est dispo pour un remplacement de la sorte, je le ferai mais je ne m'en sens pas du tout capable de gérer ces classes là. 

Pour ma part, l'ASH c'est niet, j'ai déjà donné, ils savent ce que ça a donné donc je me permettrai de leur rappeler. Au pire du pire, l'option C ne m'a pas trop dérangée mais sur l'option D, c'est mort, j'ai trop souffert dessus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just_Summer

Oui mais tu n'as pas refusé d'emblée. Tu as testé et maintenant tu sais pourquoi tu refuses ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
nola

Les sorties, c'est rien.

J'ai eu droit au remplacement de congé couches patho + maternité de septembre à avril en CP avec une collègue qui avait prévu de faire sans manuel de lecture parce que "c'est mieux avec des albums et tu es expérimenté, tu pourras préparer ça" et plainte à l'inspection parce que, au final, j'ai récupéré des Ratus et fait avec.

Mais bon, il n'empêche qu'un TR devrait pouvoir dire ce qu'il pense et assumer son statut en ne refusant pas de remplacements.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Krystalin33

Bonjour,

Etant placée de l'autre côté, il m'arrive souvent que des ZIL (je ne sais si c'est la même chose que TZR ?) me demandent de ne plus aller dans telle école ou telle autre pour des raisons parfois futiles ou bien à l'inverse pour des raisons réelles de mal-être ou une situation délicate. Si c'est parce que ça s'est passé mal, on peut comprendre et faire en sorte de ne plus remettre la personne dans une situation similaire. Néanmoins, si on peut se montrer "arrangeant" lorsque les moyens sont là, ce n'est plus possible quand les nécessités de service sont prégnantes. Lors des épidémies particulièrement, c'est très difficile à réaliser. Dans la mesure du possible, on essaie de combiner les choses entre les demandes des écoles et celles des remplaçants, mais c'est souvent délicat et parfois impossible.

Quant aux brigades (que je ne gère pas), je comprends qu'il ne soit pas facile d'être ballotté de ci-de là durant un an ou plusieurs années. Cela dit, mieux vaut y voir les côtés positifs : ce type d'enseignement est particulièrement formateur. En effet, vous croisez dans bien des écoles, des personnels qui travaillent différemment selon le milieu où ils enseignent, des manières d'enseigner différentes selon le niveau de classe, des populations d'élèves d'âges très larges et issus de milieux sociaux très variés. C'est une réelle richesse pour tout débutant dans ce métier.

Une réalité à prendre en compte, c'est que ce n'est pas particulièrement compatible avec une situation délicate (une mère d'enfants en bas âge qui se retrouve seule par exemple) mais dans ce cas, il est toujours possible de demander une mutation chaque année, car dans de tels cas il se peut qu'ils prennent en compte votre situation du moment. D'autant qu'il paraît que plus on demande à muter, plus cela a de poids à mesure des années (surtout quand il y a des enfants au centre de cette situation difficile). Cela ne veut pas dire que vous aurez d'emblée ce que vous demandez, mais peut-être qu'être ZIL est mieux qu'être brigade, car dans ce cas, s'il n'y a pas la stabilité sur une école sur plus de deux semaines, il en reste néanmoins que les déplacements sont plus sur une zone moins large (une circonscription en principe).

J'imagine qu'il ne doit pas être non plus évident pour les personnels qui s'occupent du mouvement, de faire en sorte que tout personnel de l'EN soit pris en compte individuellement dans ses demandes. Mais je reste persuadée qu'une fois entrée dans cette grande maison, tout personnel fait ce qu'il faut pour en contenter le plus possible.

En un sens, je pense que nous devrions déjà nous dire que nous avons la chance d'avoir du travail durablement, et un poste qui nous plaît, pour lequel on s'est décarcassé. D'autres personnes ne peuvent pas en dire autant autour de nous. Ayant été longtemps dans la situation de ces personnes, et galérant pour trouver du travail, je n'ai jamais été aussi heureuse que depuis cette année, réalisant enfin des rêves que j'avais définitivement enfouis en pensant ne plus jamais pouvoir les réaliser parce que je me retrouvais seule. Aujourd'hui, j'ai un emploi stable, une maison que je viens d'acheter, et je suis pourtant maman solo avec un ado. Ma première année a été difficile, comme vous, je fais beaucoup de KM pour aller travailler, et cela m'a beaucoup fatiguée. Mais j'ai toujours été présente à mon poste, parce que je savais que ma présence était importante voire essentielle. J'ai souvent été travailler alors que j'aurais dû rester dans le fond de mon lit, et mon chef me tançait pour cela.

Aussi, je pense que vous devez vous jeter à plein régime, dès vos premières années en tant que titulaires remplaçants, dans ce métier pour lequel vous vous êtes formés longuement et durement (ce n'est vraiment pas facile de devenir professeur, j'ai moi-même essayé et abandonné !) c'est que vous en avez la passion, la force, et le courage et que vous l'avez montré assez pour qu'on vous donne votre titularisation. La vie ne fait de cadeaux à personne, il faut simplement savoir prendre ceux qu'elle nous apporte et y entrevoir tous les aspects positifs qu'ils revêtent, autant que faire se peut.

Je suis bien la première à râler de devoir faire tous ces km quotidiennement, ça a même un effet néfaste sur ma santé, mais voila, le fait est que pour la première fois de ma vie, je me lève le matin sans la boule au ventre que j'avais quand j'allais bosser autrefois sur un poste dans lequel je ne me sentais pas à l'aise. Malgré la fatigue, le stress de certaines périodes j'ai toujours été présente. Je suis consciente que vous vous sentez probablement corvéables à merci, c'est un peu ce qui ressort de vos échanges, mais regardez par l'autre bout de la lorgnette : pour vous qui êtes arrivés au Saint-Graal, combien sont tombés ? Vous êtes une élite, sachez vous demander, quand vous n'en pouvez plus, pourquoi êtes-vous là ? Pour quelles raisons restez-vous ? Qu'est-ce que ça vous apporte de positif ?

L'année s'étire c'est vrai, et juillet semble encore loin, mais ce sont les semaines les plus riches en émotion qui vous tendent les bras dans chaque école où vous passerez. Je suis certaine que nombreux sont les TR qui trouvent au fond de tous ces passages dans différentes écoles, un fil rouge, une raison à leur condition qui leur semble difficile. Je vous encourage à trouver votre fil rouge, ce lien qui fera de votre (vos) année(s) de TR, une (des) année(s) pleine(s) de rires, de surprises, d'apprentissages, de remise en question positives.

Courage à tous, je sais combien votre place est peu enviée. Je sais aussi combien cette richesse vous donnera au contraire, des avantages certains une fois que vous aurez "votre" classe par rapport à une personne qui aura eu la "chance" d'avoir obtenu un poste à l'année sur la même école !

:sorcerer:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Tu es Secrétaire d'IEN ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Krystalin33
il y a 24 minutes, Goëllette a dit :

Tu es Secrétaire d'IEN ?

Cela se voit à ce point ? ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diosc
il y a 52 minutes, Krystalin33 a dit :

Cela se voit à ce point ? ^^

C'est la première phrase de ton commentaire qui le dit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Et la façon de parler du remplacement qui sent "l'intérieur", donc soit les propos d'un IEN ou d'un CPC, soit celle d'un administratif qui bosse à l'Inspection.

Et comme tu dis que tu as voulu être prof, c'est que tu ne l'es pas, donc ...

Il y a juste l'histoire de l'achat de la maison grâce à ce boulot qui me tracasse, car secrétaire d'IEN, c'est "catégorie C", donc pas le Pérou question pouvoir d'achat., et déjà que les PE ont du mal à pouvoir emprunter ...

Et le fait que tu parles de TZR (secondaire) ...

 

Mais dans le vécu de la gestion du remplacement, tu auras remarqué que nos visions ne sont pas très éloignées ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne

C'est surtout marqué dans sa signature....

bon par contre le ïatus sur aller au boulot même malade dit par un administratif..... j'aimerais bien voir la personne dans le même état physique face à une classe

Et non ce n'est parce qu'on demande à changer de poste chaque année qu'on a plus de points du fait du nombre de demandes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
JaneFramboise
il y a 19 minutes, barbotinne a dit :

 

Et non ce n'est parce qu'on demande à changer de poste chaque année qu'on a plus de points du fait du nombre de demandes.

Par contre, il me semble que lors des permutations, réitérer la demande rapporte des points non ? Peut-être parlait-elle de cela ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
tatiana27

Tu veux une blague sur le nombre de points accordés lorsqu'on demande chaque année de plus le même département? 5!... :clown:

Share this post


Link to post
Share on other sites
JaneFramboise
il y a 37 minutes, tatiana27 a dit :

Tu veux une blague sur le nombre de points accordés lorsqu'on demande chaque année de plus le même département? 5!... :clown:

Ah oui en effet ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...