Jump to content
sophsoph

demander/refuser un remplacement

Recommended Posts

Athénéa

Je profite de ce post pour vous poser une question.

Je suis enceinte de numéros 3 et 4 ;), mon congé mat débute officiellement le 11 octobre pour se terminer le 6 juin. J'imagine ne pas reprendre après le 6 juin, et je ne sais pas du tout si je pourrai commencer l'année ou pas....

Pensez-vous qu'il soit possible de demander à ce qu'un TR soit déjà nommé avant les vacances d'été pour qu'on puisse se mettre d'accord sur la classe?

Share this post


Link to post
Share on other sites
PommeD'Api

Ca ne coûte rien de demander en tout cas ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Athénéa
il y a 8 minutes, PommeD'Api a dit :

Ca ne coûte rien de demander en tout cas ;)

Et à qui?

IEN de circo (qui n'est qu'à titre pro chez nous et personne nommé l'an prochain), au bureau du remplacement?

Share this post


Link to post
Share on other sites
PommeD'Api

Hmm je dirais bureau des remplacements mais peut-être qu'en prévenant ton inspection, ils pourraient faire remonter :idontno:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diosc
il y a 8 minutes, Athénéa a dit :

Et à qui?

IEN de circo (qui n'est qu'à titre pro chez nous et personne nommé l'an prochain), au bureau du remplacement?

La secrétaire de circo ne prend pas la décision seule pour ces remplacements.

C'est l'IEN qui valide...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Athénéa
il y a une heure, Diosc a dit :

La secrétaire de circo ne prend pas la décision seule pour ces remplacements.

C'est l'IEN qui valide...

La secrétaire de circo ne gère pas les remplacements. Le bureau départemental s'en occupe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Athénéa
Il y a 1 heure, PommeD'Api a dit :

Hmm je dirais bureau des remplacements mais peut-être qu'en prévenant ton inspection, ils pourraient faire remonter :idontno:

Ok merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Diosc

ça change d'un endroit à un autre alors.

Sur ma circo à Marseille, après avoir informé la secrétaire de circo d'une absence quelqu'elle soit même pour maternité, ou demander d'y être placé.

Cette dernière après avis de l'IEN nous place ou non sur le remplacement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
bouliecr

2 ans de brigade, j'ai refusé une mois un remplacement d'une matinée pour des raisons personnelles : envoyée 1 période dans cette école, je rentrais le soir en pleurant à cause des collègues ... Du coup quand elle m'a annoncé ce remplacement, j'ai répondu direct que je ne pouvais plus y mettre les pieds, que j'en étais pas capable ... 

Et pour un congé mat prévu j'ai prévenu une brigade du remplacement et elle l'a eu ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
sosogirafe

Athénéa, même si dans ta circo la secrétaire ne gère pas les remplacements, je passerai quand même par l'IEN pour faire remonter ma demande. Ou alors, tu peux, de manière informelle, téléphoner à la secrétaire pour lui demander si cela est possible comme demande et à qui tu dois/peux t'adresser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Athénéa
il y a une heure, sosogirafe a dit :

Athénéa, même si dans ta circo la secrétaire ne gère pas les remplacements, je passerai quand même par l'IEN pour faire remonter ma demande. Ou alors, tu peux, de manière informelle, téléphoner à la secrétaire pour lui demander si cela est possible comme demande et à qui tu dois/peux t'adresser.

Ok merci. Je vais faire comme ça!

Share this post


Link to post
Share on other sites
olera

Je suis assez partagée sur cette histoire de remplacement refusé ... D'un côté, je trouve effectivement que cela relève du bon sens ( et du maintien de la sécurité des élèves) de faire en sorte que chaque remplacement se déroule au mieux, que chaque remplaçant puisse travailler dans de bonnes conditions, et qu'on ne lui impose pas des classes qu'il ne se sent pas capable de gérer.

D'un autre côté, j'ai eu une classe difficile pendant deux ans (une Ulis en collège, avec principalement des "grands" entre 14 et 16 ans, en rupture totale). La deuxième année, j'ai été enceinte et il s'est trouvé que mon état a nécessité un arrêt de 3 semaines. J'ai retrouvé des élèves au bord de l'explosion, 7 remplaçants s'étant succédés au gré des refus de revenir. La gestion des classes conflictuelles n'étant pas mon fort, j'avais eu un mal de chien à établir un cadre de travail  à peu près serein ; je ne l'ai jamais vraiment récupéré entre cet épisode et mon congé mat.

Alors je sais que ça se fait, mais j'ai du mal à avoir un avis tranché, tant il me semble compliqué de préserver à la fois l'intérêt des enseignants et celui des élèves.  

Share this post


Link to post
Share on other sites
flosamy

On peut toujours demander un remplacement. Comme une école peut toujours demander tel remplaçant mais refuser, y'en a qui doivent se le permettre, perso je trouve ça abusé!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Le 12/06/2016 à 17:33, flosamy a dit :

On peut toujours demander un remplacement. Comme une école peut toujours demander tel remplaçant mais refuser, y'en a qui doivent se le permettre, perso je trouve ça abusé!

Pour quelle raison une école pourrait choisir un remplaçant mais pas un remplaçant son remplacement ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Just_Summer

Ce n'est pas la même chose de choisir un remplacement et de refuser un remplacement. Je comprends qu'on puisse refuser cela-dit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
flosamy
il y a 19 minutes, Goëllette a dit :

Pour quelle raison une école pourrait choisir un remplaçant mais pas un remplaçant son remplacement ?

Je n'ai jamais dit que l'un ou l'autre pouvait choisir mais simplement que l'un ou l'autre pouvait demander à l'inspection...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Ok, je l'avais compris différemment. 

Pour moi, du moment que l'intérêt du service est respecté et que les TR et les équipes sont préservées au maximum, il me semble qu'il est mieux que le choix de chacun soit respecté. En regardant à ce que ça ne soit pas toujours les mêmes écoles qui reçoivent les TR problématiques et les mêmes TR qui se tapent les écoles et les classes compliquées quand d'autres ne vont que là où ils veulent et où ils n'ont pas fichu la panique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lylibellule

Le danger, avec les remplaçants qui se permettent de refuser des remplacements, c'est que les gentils "'moutons" (dont je fais partie) se collent aux postes les plus compliqués. On se doute que je vais réussir à tenir le coup.

Et voilà comment se retrouver 2 mois sur une ULIS professionnelle et l'année suivante sur un ITEP à l'année. C'est le revers de la médaille quand tu réussis à survivre à ce genre de remplacement et que tu ne dis jamais rien.

Perso, j'ai obtenu un autre poste à la rentrée, mais si ce n'était pas le cas, je serai allée gentiment dire à l'IEN que j'avais dépanné sur une longue durée et que j'étais prête à "passer le flambeau à d'autres"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Ton cas est extrême, car on n'est pas forcément un fumiste quand on refuse d'aller en ULIS ou en ITEP.

Il peut aussi être décliné "plus simplement" au sein d'une circonscription en des TR qui se permettent d'exiger de n'aller qu'en maternelle, par exemple, puis que sur du remplacement court (toujours en maternelle), puis pas dans cette école (maternelle bien sûr), surtout dans celle-ci (avec la complicité du directeur, d'où ma remarque sur les demandes des écoles), puis, ..., et qui menacent de se mettre en arrêt dès qu'ils sont contrariés.

Donc, comme pour avoir la paix, l'IEN accepte leurs caprices, les autres TR de la circonscription se retrouvent à devoir aller essentiellement en élémentaire, même quand ils préféreraient eux aussi aller en maternelle, bloqués sur du remplacement long, même quand ils préféreraient du court, etc, ...

Et ça, plusieurs années d'affilée !

Il est donc parfois bon que ces TR tapent de temps en temps du poing sur la table en disant "Moi aussi, j'aimerais aller dans les beaux quartiers, en maternelle, sur des remplacements courts, ...)" et que les IEN se risquent à envoyer les TR capricieux plus souvent là où ils disent ne pas vouloir aller, parce qu'ils ne s'arrêteront peut-être pas si souvent que ça ... Et puis ça évitera sans doute que les TR consciencieux s'arrêtent eux aussi, au bout d'un moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites
lylibellule
Il y a 19 heures, Goëllette a dit :

Ton cas est extrême, car on n'est pas forcément un fumiste quand on refuse d'aller en ULIS ou en ITEP. Fumiste non, mais il est anormal que ce soit toujours les mêmes qui héritent de ce type de remplacements. Il faudrait "tourner" sur tous les ZIL.

Il peut aussi être décliné "plus simplement" au sein d'une circonscription en des TR qui se permettent d'exiger de n'aller qu'en maternelle, par exemple, puis que sur du remplacement court (toujours en maternelle), puis pas dans cette école (maternelle bien sûr), surtout dans celle-ci (avec la complicité du directeur, d'où ma remarque sur les demandes des écoles), puis, ..., et qui menacent de se mettre en arrêt dès qu'ils sont contrariés. C'est bien là le coeur du pbm. Mais les plus dociles, à force de tirer sur la corde, s'épuisent aussi... et sans remerciement ou reconnaissance. D'ailleurs, on m'a refusé les points de bonificationalables pour le mouvement v auxquels on peut prétendre lors des remplacements sur postes ASH (1 point par année). Motif: je suis titulaire de mon poste de ZIL!! C'est fort de café! Un non titulaire (c'est-à-dire qqn avec peu d'ancienneté dans notre secteur) n'aurait pas fait long feu...

Donc, comme pour avoir la paix, l'IEN accepte leurs caprices, les autres TR de la circonscription se retrouvent à devoir aller essentiellement en élémentaire, même quand ils préféreraient eux aussi aller en maternelle, bloqués sur du remplacement long, même quand ils préféreraient du court, etc, ...

Et ça, plusieurs années d'affilée !

Il est donc parfois bon que ces TR tapent de temps en temps du poing sur la table en disant "Moi aussi, j'aimerais aller dans les beaux quartiers, en maternelle, sur des remplacements courts, ...)" et que les IEN se risquent à envoyer les TR capricieux plus souvent là où ils disent ne pas vouloir aller, parce qu'ils ne s'arrêteront peut-être pas si souvent que ça ... Et puis ça évitera sans doute que les TR consciencieux s'arrêtent eux aussi, au bout d'un moment.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 4 heures, lylibellule a dit :

Ton cas est extrême, car on n'est pas forcément un fumiste quand on refuse d'aller en ULIS ou en ITEP.Fumiste non, mais il est anormal que ce soit toujours les mêmes qui héritent de ce type de remplacements. Il faudrait "tourner" sur tous les ZIL.

Il ne devrait même pas être admissible de mettre des personnels non formés sur ce type de poste, ne serait-ce que par respect pour ces élèves, quel que soit le mérite du débutant "qui s'y colle".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...