Jump to content

Suspendu car trop sévère


--anonyme--
 Share

Recommended Posts

Le 15/12/2017 à 23:27, --anonyme-- a dit :

Je suis dépassée par ce que si dit ici et qui ne concerne pas  le lien que j ai cité ... nouvelle sur le forum j ai l’impression qu’il y a des règlements de compte qu me dépassent .

Je ne manquerai pas de donner des nouvelles ... et si par malheur certaines ont raison et que moi j’ai tort de faire confiance à mon collègue , je saurais également le dire .

 

oui, car ça m'intéresse ce sujet ... et les médias ne nous diront rien ... 

Link to comment
Share on other sites

je te comprends...;)

il y a ici parfois des propos très durs et accusateurs,qui n'ont rien à faire ici...Ce qui m'étonne toujours,c'est que nous sommes censés proner dans nos classes le respect;la tolérance,la bienveillance...nous en sommes bien loin ici..;c'est comme dans mon école,des attaques,des accusations,bref la mauvaise ambiance,comme ici souvent.

.j espère avoir des nouvelles de ton collègue.:)

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, borneo a dit :

Pour moi, être soutenu par 70 familles n'est pas une preuve de bonne foi. Quand on voit avec quelle facilité on mobilise les foules dans notre pays, ça donne à réfléchir.

Tu veux parler des obsèques de Johnny ?

  • Merci 1
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

On ne sait pratiquement rien de cette affaire...

Citation

Des plaintes émanant de collègues mais aussi de parents d’élèves seraient à l’origine du courroux de l’Éducation nationale.

« Coups bas, manœuvres malsaines assénés à un professeur très investi dans la vie de son village », dénoncent les manifestants.

https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/a-ligre-des-parents-haussent-le-ton

Pour moi, ça ressemble à un règlement de compte tout ça... mais au moins, il a du soutien :

Citation

Depuis sa suspension le 9 novembre, l’enseignant des CM1-CM2 a reçu le soutien d’un comité constitué de parents, d’élèves, anciens ou actuels, ainsi que du milieu associatif local. Qui réclament une réintégration rapide sur son poste.

 

Le 15/12/2017 à 19:26, --anonyme-- a dit :

Dès fois je me dis , qu'il vaut mieux ne rien faire faire dans sa classe ... au moins on ne risque pas de sanction

C'est également ce que je me dis parfois... en conformité avec le principe du "pas de vagues".... Je suis persuadé d'une chose : quand les cas sont trop difficiles à gérer, il vaut mieux penser d'abord à se protéger. Il faut avant tout penser à soi !

L'enseignant, voire l'école, doit de son côté utiliser (et pouvoir montrer qu'ils ont utilisé) toutes les ressources et appliqué tous les dispositifs existants pour aider l'enfant et la famille, protéger les autres enfants, etc. mais une fois que les solutions sont épuisées, que l'on n'entrevoit pas d'améliorations, il ne faut parfois pas insister...

Et les problèmes de discipline, c'est l'affaire de toute l'école : on ne peut les régler que si tout le monde s'accorde et s'implique, professeurs, direction, parents.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Goëllette a dit :

Tu veux parler des obsèques de Johnny ?

Exactement. Et on veut donner son nom à des écoles. Les bras m'en tombent...

Link to comment
Share on other sites

Un de mes collègues a été victime d'une plainte de parents pour avoir mis leur enfant au coin dans la classe. L'élève en question était insupportable (je l'ai eu un an en classe). Plainte classée sans suite mais du coup, plus rien ne m'étonne... Des parents ont exigé de moi de présenter des excuses à leur fils de CM1car je lui avais dit (je cite) : "tu te comportes comme un bébé !" (ce qui soit dit en passant était tout à fait vrai !)...  alors oui, on marche un peu sur la tête, c'est sûr...

PS : il me semble connaître cette Inspectrice (en tout cas, j'en connais une qui porte le même nom, même prénom et qui n'est plus dans mon département justement sans savoir où elle avait été nommée depuis son départ)...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, ronin a dit :

Risso il a été suspendu pourquoi ? tu te souviens ?

Jacques Risso défendu par le SNUDI FO qui est parvenu à faire condamner toute la hiérarchie!

 

 

Link to comment
Share on other sites

Oui. FO a très bien bossé et je le dis d'autant plus facilement que je ne suis pas à FO. L’État a été condamné à cinq reprises dans l'affaire Risso. Mais l'IEN qui est à l'origine de toute l'affaire a été seulement muté, les deux Dasen concernés et le recteur qui n'ont pas respecté le protocole de sortie de crise pourtant signé entre les syndicats et le ministère n'ont rien eu. L'administration a également modifié le dossier administratif du collègue. Pour quelles sanctions ? à part l'IEN, rien.

 

Notre hiérarchie est toute puissante et intouchable. On a tous connu des collègues parfois très limite à qui il n'arrive jamais rien, et des collègues qui n'ont rien ou presque à se reprocher qui se font pourrir voire harceler. Notre hiérarchie pratique souvent le harcèlement moral comme mode de management et ça n'a pas l'air de déranger trop de monde. Si on faisait preuve d'un minimum de corporatisme, tout cela serait difficilement envisageable. Mais contrairement à ce que répètent les idiots utiles, notre profession n'est pas du tout corporatiste. Chacun dans son coin en espérant que ça ne lui tombe pas dessus.

 

J'en viens à me demander si les inspecteurs n'ont pas raison de nous marcher sur la gueule. Vu qu'il n'y a pas de réaction en face, pas d'esprit de corps, pourquoi se priver ? et puis, comme il n'y a pas de fumée sans feu.....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, RififiHype a dit :

Des parents ont exigé de moi de présenter des excuses à leur fils de CM1car je lui avais dit (je cite) : "tu te comportes comme un bébé !" (ce qui soit dit en passant était tout à fait vrai !)...  alors oui, on marche un peu sur la tête, c'est sûr...

Et tu as accepté de t'exécuter ? :blink:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, RififiHype a dit :

Un de mes collègues a été victime d'une plainte de parents pour avoir mis leur enfant au coin dans la classe. L'élève en question était insupportable (je l'ai eu un an en classe). Plainte classée sans suite mais du coup, plus rien ne m'étonne... Des parents ont exigé de moi de présenter des excuses à leur fils de CM1car je lui avais dit (je cite) : "tu te comportes comme un bébé !" (ce qui soit dit en passant était tout à fait vrai !)...  alors oui, on marche un peu sur la tête, c'est sûr...

PS : il me semble connaître cette Inspectrice (en tout cas, j'en connais une qui porte le même nom, même prénom et qui n'est plus dans mon département justement sans savoir où elle avait été nommée depuis son départ)...

D'où la nécessité d'être syndiqué dans un syndicat qui défend vraiment nos intérêts pour ne pas avoir à s'abaisser à ce genre de délire et pas subir de pression en cas de refus "d'excuses"...Aucun texte règlementaire n'impose de nous faire subir ce genre d'humiliation publique!

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, ronin a dit :

Oui. FO a très bien bossé et je le dis d'autant plus facilement que je ne suis pas à FO. L’État a été condamné à cinq reprises dans l'affaire Risso. Mais l'IEN qui est à l'origine de toute l'affaire a été seulement muté, les deux Dasen concernés et le recteur qui n'ont pas respecté le protocole de sortie de crise pourtant signé entre les syndicats et le ministère n'ont rien eu. L'administration a également modifié le dossier administratif du collègue. Pour quelles sanctions ? à part l'IEN, rien.

 

Notre hiérarchie est toute puissante et intouchable. On a tous connu des collègues parfois très limite à qui il n'arrive jamais rien, et des collègues qui n'ont rien ou presque à se reprocher qui se font pourrir voire harceler. Notre hiérarchie pratique souvent le harcèlement moral comme mode de management et ça n'a pas l'air de déranger trop de monde. Si on faisait preuve d'un minimum de corporatisme, tout cela serait difficilement envisageable. Mais contrairement à ce que répètent les idiots utiles, notre profession n'est pas du tout corporatiste. Chacun dans son coin en espérant que ça ne lui tombe pas dessus.

 

J'en viens à me demander si les inspecteurs n'ont pas raison de nous marcher sur la gueule. Vu qu'il n'y a pas de réaction en face, pas d'esprit de corps, pourquoi se priver ? et puis, comme il n'y a pas de fumée sans feu.....

+1

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, RififiHype a dit :

Un de mes collègues a été victime d'une plainte de parents pour avoir mis leur enfant au coin dans la classe. L'élève en question était insupportable (je l'ai eu un an en classe). Plainte classée sans suite mais du coup, plus rien ne m'étonne... Des parents ont exigé de moi de présenter des excuses à leur fils de CM1car je lui avais dit (je cite) : "tu te comportes comme un bébé !" (ce qui soit dit en passant était tout à fait vrai !)...  alors oui, on marche un peu sur la tête, c'est sûr...

PS : il me semble connaître cette Inspectrice (en tout cas, j'en connais une qui porte le même nom, même prénom et qui n'est plus dans mon département justement sans savoir où elle avait été nommée depuis son départ)...

Pour peu que tu veuilles faire un minimum ton travail tu te retrouves forcément avec ce genre d'accusation. J'ai eu notamment le cas avec un gamin qui me répondait très mal (visiblement il en avait le droit), un qui faisait des blagues racistes (que ses parents trouvaient drôles), un que j'aurais du laisser se lever et hurler en permanence en classe..... Bref moi personnellement cela ne m'étonne même pas ce genre de cas.

 

J'ai eu une collègue accusée de traîner les enfants par les cheveux dans le couloir, ni les ATSEMs ni nous n'avons rien vu mais la justice a préféré croire le couple de parents (qui eux n'étaient pas dans l'école) et suspendre l'instit.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Pablo a dit :

J'ai eu une collègue accusée de traîner les enfants par les cheveux dans le couloir, ni les ATSEMs ni nous n'avons rien vu mais la justice a préféré croire le couple de parents (qui eux n'étaient pas dans l'école) et suspendre l'instit.

C'est cette affaire ?

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/une-institutrice-de-maternelle-condamnee-pour-avoir-tire-les-cheveux-d-un-eleve_1298087.html

ou celle-là ?

http://www.20minutes.fr/societe/1853755-20160527-institutrice-condamnee-violences-11-eleves-maternelle

 

Quand on tape sur google institutrice et cheveux tirés, on trouve plein de choses, ça fait peur....

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Goëllette a dit :

Et tu as accepté de t'exécuter ? :blink:

Ben non bien sûr ! :lol:

J'ai tourné la chose de sorte de bien faire comprendre que si leur enfant ne changeait pas tout de suite d'attitude, il allait droit dans le mur au collège... Bon, pas sûre que j'aie été entendue, après tout, ils verront bien quand il y sera, au collège... c'est LEUR enfant...

Link to comment
Share on other sites

Il y a plusieurs années j'ai eu une maman à qui j'avais osé dire: "si vous continuez comme cela, vous allez droit dans le mur". Quelques années plus tard, je l'ai croisé dans la rue et elle m'a dit : "on y est allés dans le mur". Cela m'a beaucoup attristé. Gamin déscolarisé.

Link to comment
Share on other sites

C'est malheureusement le sort de tous les élèves avec les parents desquels j'ai eu des soucis lorsqu'ils étaient dans ma classe et qu'ils ne voulaient pas endosser leur part de responsabilité dans les difficultés et d'efforts dans la réussite de leurs enfants.

Et ça m'attriste vraiment que des élèves qui avaient surtout besoin d'un "coup de pied aux fesses familial" se soient noyés dans les dédales des dys-hyper et autres prétextes déresponsabilisant qui les a amenés ... droits au mur à la fin de leurs études, effectivement !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, borneo a dit :

Ni l'une ni l'autre. L'enquête a prouvé que c'était faux mais le mal était fait.

Link to comment
Share on other sites

Comme je le disais plus haut s'il n'a rien fait, j'espère comme Ronin que les syndicats et avocats sont actifs. Et s'il y a une raison ignorée à ce stade, j'espère qu'il n'y aura pas d'effet boomerang pour les autres collègues.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Même si ça va être compliqué pour les parents de le prouver, je plains cet enseignant et je me demande où on va !

Avec un peu de chances, la plainte sera classée sans suites ...

Link to comment
Share on other sites

Et une petite punition pour les parents qui se plaignent de façon injustifiée ( puisque décision du tribunal) serait-elle judicieuse ?????

Pfff je rêve !!!!

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Ola-ilou a dit :

Et une petite punition pour les parents qui se plaignent de façon injustifiée ( puisque décision du tribunal) serait-elle judicieuse ?????

Pfff je rêve !!!!

Tu ne crois pas si bien dire... j'évoque plus haut dans ce sujet le cas d'un collègue ayant subi une plainte pour avoir mis un élève au coin. En tant que directrice, j'ai du témoigner à la gendarmerie. A la fin de l'audition (mon collègue n'était toujours pas au courant, je n'avais pas le droit de l'informer tout le long de l'enquête avant sa propre audition), le gendarme m'a informée que de toute façon, c'était clair que ce serait classé sans suite et qu'eux, de leur côté, allaient ouvrir une enquête judiciaire contre la famille car (je cite) : "ces gamins là, on les retrouve toujours en délinquance juvénile, autant anticiper...". Et bing !!! (ça soulage, même si dans le fond de mon coeur, je trouvais gonflé qu'il m'avoue ça !).

Link to comment
Share on other sites

Le 17/01/2018 à 12:29, --anonyme-- a dit :

Pour info , le collègue a été réintégré par décision du tribunal administratif ... MAIS l'histoire n'est pas finie.

Les deux familles à l'origine du signalement et se plaignant d'un acharnement sur leurs enfants (punitions injustifiés  suppressions d'activités et donc selon elles, harcèlement moral ) ont porté plainte en gendarmerie. 

Ce n'est pas le fait d'être sévère qui est en cause ... mais le fait que le collègue punisse régulièrement ces deux enfants de manière injustifiée selon les familles. 

A suivre  ....

 

Le collègue devrait aussi porter plainte pour diffamation et/ ou défaut d'éducation et demander rapidement la protection fonctionnelle.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 17/01/2018 à 12:29, --anonyme-- a dit :

Pour info , le collègue a été réintégré par décision du tribunal administratif ... MAIS l'histoire n'est pas finie.

Les deux familles à l'origine du signalement et se plaignant d'un acharnement sur leurs enfants (punitions injustifiés  suppressions d'activités et donc selon elles, harcèlement moral ) ont porté plainte en gendarmerie. 

Ce n'est pas le fait d'être sévère qui est en cause ... mais le fait que le collègue punisse régulièrement ces deux enfants de manière injustifiée selon les familles. 

A suivre  ....

 

Alors, c'est toi qui avait raison, et j'en suis bien contente.

J'espère que tout cela se finira bien pour lui, et qu'il est bien accompagné.

Je ne comprends pas pourquoi les collègues ont aussi remonté des choses, tu en sais plus de ce côté?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, RififiHype a dit :

Tu ne crois pas si bien dire... j'évoque plus haut dans ce sujet le cas d'un collègue ayant subi une plainte pour avoir mis un élève au coin. En tant que directrice, j'ai du témoigner à la gendarmerie. A la fin de l'audition (mon collègue n'était toujours pas au courant, je n'avais pas le droit de l'informer tout le long de l'enquête avant sa propre audition), le gendarme m'a informée que de toute façon, c'était clair que ce serait classé sans suite et qu'eux, de leur côté, allaient ouvrir une enquête judiciaire contre la famille car (je cite) : "ces gamins là, on les retrouve toujours en délinquance juvénile, autant anticiper...". Et bing !!! (ça soulage, même si dans le fond de mon coeur, je trouvais gonflé qu'il m'avoue ça !).

C'est rare quand même, mais c'est bien dommage !

Link to comment
Share on other sites

Le 15/12/2017 à 18:38, ronin a dit :

J'étais ironique, je pensais que c'était évident. Décidément. Les PLC sur d'autres forums se montrent plus empathiques que des PE. J'hallucine. Avec l'autonomie certains vont avoir des surprises. 

L’autonomie : késako ? On a ouvert un carton et j’ai pas vu ??

Link to comment
Share on other sites

L'autonomie c'est moins de cadrage national, plus de pouvoir au local et donc moins de garanties pour nous. T'inquiète ça arrive très vite. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, ronin a dit :

L'autonomie c'est moins de cadrage national, plus de pouvoir au local et donc moins de garanties pour nous. T'inquiète ça arrive très vite. 

Merci. Lu sur un autre sujet. Plus de 10 ans à faire dans ces conditions. Je change complètement de style de vie pour me détourner de toute cette gabegie. Peu de consommation, aucune fréquentation du centre-ville, cuisine perso au maximum... repos mental. Le moins d’achats possible. J’arriverai peut-être à traverser tout ça. Reste à en faire prendre conscience à l’ado. Et sinon tant pis, j’aurai essayé. 

Triste monde. Tristes sires.

Link to comment
Share on other sites

  • André Jorge changed the title to Suspendu car trop sévère

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...