Aller au contenu
Argon

Deux concours distincts en 2020 ?

Messages recommandés

Argon

L'un des problèmes associés à la réforme en cours du CRPE, avec des épreuves en fin de L3 dès 2020, était le devenir des étudiants de L3 actuels, qui n'auront pas eu de formation spécifique en licence et seront en M1 MEEF l'an prochain (ainsi que des étudiants de M1 actuels qui n'auraient pas le concours cette année...)

Il semble qu'on s'oriente vers un double concours en 2020, l'un en fin de M1 selon l'ancien système (enfin, l'actuel..), l'autre en fin de L3 selon le nouveau, qui reste à préciser...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

A moins qu'ils n'en gardent qu'un au niveau L3 donc qu'une "génération" se voit contrainte de faire une année de Master "pour rien".

Ce qui m'inquiète, c'est l'incidence sur nos salaires et notre statut de cette baisse de niveau de recrutement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sandra3

Ils parlaient de rémunération à 400 euros apres réussite des épreuves écrites de L3 a L4 et 800€ apres réussite des oraux de L4 à L5 ...

Pour les candidats libres,salariés, avec des enfants à charge je ne vois pas comment on pourra suivre ... Peut être que des aménagements seront prévus ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Il y a 10 heures, Goëllette a dit :

A moins qu'ils n'en gardent qu'un au niveau L3 donc qu'une "génération" se voit contrainte de faire une année de Master "pour rien".

C'était une possibilité, mais ça ne semble plus être l'hypothèse de travail du Ministère — d'où mon message...

Il y a 10 heures, Goëllette a dit :

Ce qui m'inquiète, c'est l'incidence sur nos salaires et notre statut de cette baisse de niveau de recrutement...

  Non, rien ne change en termes de niveau de recrutement, toujours avec un master : c'est seulement l'admissibilité qui se fera en L3, l'admission étant à la fin du M2. En pinaillant, on pourrait même dire que le niveau d'admission est relevé, puisqu'elle n'est plus acquise qu'avec un master complet, au moment de la titularisation aujourd'hui, plutôt qu'à la fin du M1.

Il y a 1 heure, sandra3 a dit :

Ils parlaient de rémunération à 400 euros apres réussite des épreuves écrites de L3 a L4 et 800€ apres réussite des oraux de L4 à L5 ...

Pour les candidats libres,salariés, avec des enfants à charge je ne vois pas comment on pourra suivre ... Peut être que des aménagements seront prévus ???

  Ca, c'est en effet un vrai problème.

 Cela dit, pour les étudiants en formation initiale, les choses changent peu : en moyenne, sur le master complet (M1 + M2), ils gagneront à peu près autant qu'avant, mais réparti sur deux ans...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mercure732
il y a une heure, Argon a dit :

   Cela dit, pour les étudiants en formation initiale, les choses changent peu : en moyenne, sur le master complet (M1 + M2), ils gagneront à peu près autant qu'avant, mais réparti sur deux ans...

Mais ça veut dire plus de bourse ou logement étudiant la première année donc quand même grosse perte...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
il y a 22 minutes, Mercure732 a dit :

Mais ça veut dire plus de bourse ou logement étudiant la première année donc quand même grosse perte...

Je ne connais pas le détail, et ça dépendra sans doute des plafonds de ressources, etc.  Mais a priori, si : ils resteront étudiants en M1 et même en M2 (c'est là qu'est la mauvaise affaire !) : en fin de licence, ce sera juste l'admissibilité, donc un "prérecrutement", même si le contour n'en est pas encore clair (et je trouve que les syndicats étudiants ne se bougent pas beaucoup pour le faire préciser, ou pour sensibiliser les députés qui vont bientôt voter cette loi).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LORIVAL

Ma fille est en L3 sciences de l'éduc, elle sera concernée par cette réforme.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sandra3

Bonjour Lorival,

Tu nous confirmes donc que les écrits seront en L3 et les oraux en M1 ? Et cette histoire de rémunérion ?

Merci pour ta réponse 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Il y a 2 heures, sandra3 a dit :

Bonjour Lorival,

Tu nous confirmes donc que les écrits seront en L3 et les oraux en M1 ?

Non. Dans le nouveau système, toutes les épreuves d'admissibilité (et de prérecrutement) auront vraisemblablement lieu en L3. Rien en M1, et admission seulement en fin de M2 (mais avec un taux de réussite de l'ordre de 90% pour ceux qui valideront par ailleurs le Master...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sandra3

Donc deux de formation apres les écrits en L3  puis les oraux à la fin de ces deux ans ? 

Mais Ca fait super peur ... 

En imaginant cette fameuse rémunération et si tu rates les oraux en fin de M2 ... tu aurais fait ces sacrifices pour rien ?

Et celui qui veut se reconvertir comme moi en ce moment ? Il va faire comment pendant ces deux annees ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
il y a 9 minutes, sandra3 a dit :

Donc deux [ans ?] de formation apres les écrits en L3  puis les oraux à la fin de ces deux ans ?

  Les rumeurs ne descendent pas encore à ce niveau de précision. On en saura en principe (un peu) plus fin octobre.

  Cela dit, ça m'étonnerait. Deux ans de formation professionnelle après les écrits (enfin... à mi-temps, au mieux), assurément. Mais j'imagine qu'il n'y aura plus d'évaluation théorique par l'employeur au terme des deux ans — on a ou on n'a pas son master, point — et que l'admission se fera surtout sur une évaluation professionnelle, comme la titularisation aujourd'hui.

 En revanche, il semblerait logique que les épreuves d'admissibilité, en L3, comprennent à la fois des écrits et des oraux, quitte à les faire en deux étapes, comme aujourd'hui...

il y a 9 minutes, sandra3 a dit :

Mais Ca fait super peur ...

  Au contraire, cette logique de pré-recrutement suggère que l'admission ne soit plus qu'une formalité pour éliminer les erreurs de casting manifestes, et que presque tous les pré-recrutés soient admis. On a évoqué une proportion de 90%...

  En revanche, il ne faudra pas planter son master. Mais au pire, ce sera l'affaire d'un redoublement...   (je soupçonne qu'un des éléments qui ont pu peser est le nombre croissants de fonctionnaires-stagiaires qui plantaient délibérément leur M2  — en ne rendant pas leur mémoire à temps, par exemple... — pour pouvoir faire un an de plus, tranquilles, en étant payés à 100% pour un mi-temps. Refaire un an comme allocataire sous-payé, ce sera sans doute moins tentant...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vibo47

Bonsoir à tous et toutes,

Je suis désolée mais cela m'inquiète un peu aussi car on ne parle pas vraiment de celles et ceux qui passent le concours en 3ème voie comme moi. Les contours du projet de réforme sont flous. Cette voie va-t-elle être supprimée? J'ai tellement de PE autour de moi qui proviennent de cette voie et qui s'éclatent dans leur boulot et qui sont de réels professionnels, qu'il serait dommage de tout arrêter...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 8 heures, Argon a dit :

En revanche, il ne faudra pas planter son master. Mais au pire, ce sera l'affaire d'un redoublement...   (je soupçonne qu'un des éléments qui ont pu peser est le nombre croissants de fonctionnaires-stagiaires qui plantaient délibérément leur M2  — en ne rendant pas leur mémoire à temps, par exemple... — pour pouvoir faire un an de plus, tranquilles, en étant payés à 100% pour un mi-temps. Refaire un an comme allocataire sous-payé, ce sera sans doute moins tentant...)

Planter son M2 est plus intéressant que réussir son concours ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
il y a 31 minutes, Goëllette a dit :

Planter son M2 est plus intéressant que réussir son concours ? 

Ce sont des fonctionnaires stagiaires, qui ont déjà réussi le concours en M1.  En M2, ils sont à mi-temps, en classe et à l’ESPE, et c’est une année assez lourde. L’année suivante, c’est parti, ils sont à plein temps.

Sauf que...  s’ils valident *presque* tout leur M2, mais s’arrangent pour ne pas l’avoir quand même, ils ne sont pas titularisés et repiquent le M2. Toujours à mi-temps en classe, et... presque rien à l’ESPE. Pour le même traitement, ça peut être assez cool...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

D'accord !

Mais tu es sûr qu'ils gagnent autant en restant à l'ESPE que s'ils étaient titularisés ? Ça m'étonne !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
il y a 17 minutes, Goëllette a dit :

Mais tu es sûr qu'ils gagnent autant en restant à l'ESPE que s'ils étaient titularisés ? Ça m'étonne !

La différence n’est pas significative, sauf pour le retard d’ancienneté.

Cela dit, je crois que quelques Rectorats ne marchent pas, et les forcent à re-suivre tous les cours..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JoCool

Effectivement, je n'ai pas d'exemples sous la main, mais d'un point de vue du salaire, ça se joue à 300 à 400 € d'écart. Ce n'est pas rien, mais pour certains étudiants qui sont encore nourris, logés, blanchis chez papa et maman, ça peut valoir le coup de se faire une année "tranquille".

Perso, ça ne me viendrait même pas à l'idée tellement cette année de stage avant titularisation me saoule : cours inutiles à l'ESPE, pseudo-mémoire bidon à rendre qui rajoute du boulot alors qu'on en a assez et visites toutes les 5 minutes dans ma classe par la ribambelle de tuteurs (heureusement, pour les tuteurs, ils sont de bons conseils). J'ai hâte d'être titulaire pour être un peu tranquille. Alors refaire une année sous ce régime, non merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

C'est pour cela qu'il y a du bon et du mauvais à recruter au niveau licence et que, comme tout, il ne faudrait pas rejeter tout en bloc mais cerner ce qui est vraiment dangereux et lutter pour que ça ne se passe pas.

Personnellement, vu le niveau en Français et en Maths de base de certains de mes collègues, je verrais bien un concours après la licence qui trie sur des critères en rapport avec le niveau minimum exigible dans ces matières ainsi que la motivation réelle pour le métier, puis deux années de Master avec un renforcement en culture générale et de véritables cours de pédagogie, de droit de la fonction publique, de réalité de la vie dans une école, et non des conférences et des mémoires où l'étudiant doit inventer son métier alors qu'il ne le pratique pas encore réellement.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sandra3

Et ceux qui n'ont pas de licence (sportif de haut niveau par exemple) ne valideront donc pas de master ? Juste un entretien de titularisation auSsi ?

Pour la troisième voie, je ne vois pas l'intérêt d'enlever ce petit pourcentage de place à des gens qui veulent se reconvertir dans l'en en sachant que derrière les épreuves ils feront aussi  les deux ans ...le même parcours ...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sandra3

Deux de formation et de suivi ce n'est pas deconnant mais la rémunération qu'ils annoncent avec .... Les espe sont dans de grandes villes : avec 400 €, dans mon cas, je ne paye meme pas l'essence et le péage avec ca ... Enfin passe d'un salaire correct à ca ...meme une hyper motivation et la meilleure volonté possible ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Il y a 2 heures, sandra3 a dit :

Et ceux qui n'ont pas de licence (sportif de haut niveau par exemple) ne valideront donc pas de master ?

  Là encore, pas d'informations à ce stade, mais je ne vois pas pourquoi ce serait le cas. S'ils sont dispensés de diplômes pour passer le concours et qu'ils le réussissent, ils seront probablement inscrits d'office en M1, et valideront le master comme les autres...

 

Il y a 2 heures, sandra3 a dit :

Pour la troisième voie, je ne vois pas l'intérêt d'enlever ce petit pourcentage de place à des gens qui veulent se reconvertir dans l'en en sachant que derrière les épreuves ils feront aussi  les deux ans ...le même parcours ...

  C'est l'un des points de la réforme auxquels il faudra être attentif, c'est sûr. Par le passé, on avait eu une offensive (manquée) des IUFM/ESPE pour que seuls les étudiants de leurs masters puissent passer le concours. Il y a des chances pour qu'on assiste à quelque chose de similaire de la part des ESPE/INSPE pour leurs futures licences — et que ça rencontre les mêmes objections...

Il y a 2 heures, sandra3 a dit :

Deux de formation et de suivi ce n'est pas deconnant mais la rémunération qu'ils annoncent avec .... Les espe sont dans de grandes villes : avec 400 €, dans mon cas, je ne paye meme pas l'essence et le péage avec ca ... Enfin passe d'un salaire correct à ca ...meme une hyper motivation et la meilleure volonté possible ...

  Oui, il faut espérer la mise en place de dispositifs plus adaptés !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
artsamie

400€, pour les reconversions pro, comment fait on ?

je fais le master meef à distance car je dois travailler à temps plein (je suis AED). qu'est ce qu'ils veulent qu'on fasse avec 400€ (perte de 800€ pour moi) ? 

même pour les boursiers, ils sont perdants aussi (mon frère est également en master meef mais pour le capes, il est boursier dernier échelon).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ant06

Ce qui est cocasse, c'est qu'aujourd'hui déjà des académies (région parisienne) prennent moins de candidats qu'il n'y a de postes à pourvoir car, à partir d'un certain rang, le niveau est considéré comme trop faible.

Je ne pense pas qu'en ouvrant le concours aux bac+3 on fasse augmenter ce dernier. 🙄

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a une heure, ant06 a dit :

Je ne pense pas qu'en ouvrant le concours aux bac+3 on fasse augmenter ce dernier. 🙄

Ce dernier quoi ?

Le problème est le niveau des bacheliers, qui n'a cessé de baisser.

A mon époque, le concours était à Bac+2 et c'était largement l'équivalent du Master actuel, de même que le Bac de mes aînés était l'équivalent de mon Deug.

En gros, on a brossé l'opinion publique dans le sens du poil avec les fameux 80% d'une classe d'âge au Bac et on a créé des générations de bacheliers incapable de faire des études supérieures puis on a créé des filières permettant à ces bacheliers de "monter" jusqu'au Master sans que leur niveau en Culture Générale ne croisse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Il y a 14 heures, Goëllette a dit :

En gros, on a brossé l'opinion publique dans le sens du poil avec les fameux 80% d'une classe d'âge au Bac et on a créé des générations de bacheliers incapable de faire des études supérieures puis on a créé des filières permettant à ces bacheliers de "monter" jusqu'au Master sans que leur niveau en Culture Générale ne croisse.

D'un autre côté, on leur ouvre des débouchés : le nombre de doctorats augmente aussi assez vite, en on commence à en voir d'un niveau tout à fait adapté à cette nouvelle donne...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

C'est à dire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Argon
Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

C'est à dire ?

Que la chute de niveau a commencé à contaminer les thèses de doctorat — et les sciences de l'éducation n'y sont pas pour rien, même si ça commence malheureusement à être vrai dans toutes les disciplines.

Pour moi, c'est la fin du modèle français des diplômes d'Etat : à partir du moment où aucun diplôme, même le plus élévé, ne garantit que son détenteur sait vraiment lire, écrire et compter, les diplômes ne valent plus rien en eux-mêmes. A partir de là, comme dans le modèle américain, on est obligé d'aller regarder de plus près, de distinguer les diplômes des "bonnes" universités — ou, pour les universités de second rang, les "bonnes" filières —  qui gardent encore leur valeur ; et ceux qui ne valent guère que le prix du papier sur lequel ils sont imprimés.

Bref : comme d'habitude, au nom d'un égalitarisme mal compris, on renforce l'élitisme à tout crin, quand ce n'est pas la ploutocratie...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Ok, nous sommes d'accord. J'ai un instant pensé que tu voulais dire le contraire ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
JoCool

J'ai constaté ça également. Quand je vois les Master MEEF qui ont les mêmes cours depuis la licence, y a de quoi se poser des questions. Et quand je dis les mêmes, c'est exactement les mêmes, je le tiens d'une collègue qui a passé son M2 l'an dernier et qui est EFS cette année. Et quels cours sont proposés aux EFS ? Les mêmes qu'en licence et en master MEEF bien sûr 😢

Il y a 22 heures, ant06 a dit :

Ce qui est cocasse, c'est qu'aujourd'hui déjà des académies (région parisienne) prennent moins de candidats qu'il n'y a de postes à pourvoir car, à partir d'un certain rang, le niveau est considéré comme trop faible.

Je ne pense pas qu'en ouvrant le concours aux bac+3 on fasse augmenter ce dernier. 🙄

Le côté encore plus pervers de tout cela, c'est qu'ils ne prennent pas assez de monde, sous prétexte que le niveau est trop faible, mais comme il y a besoin d'enseignants, les académies vont ensuite démarcher les candidats en liste complémentaire du CRPE pour leur proposer un contrat de vacation.
La plupart du temps, ces contrats sont mal payés et les contractuels ne sont pas ou très peu formés.

On remplace ainsi les fonctionnaires par des contractuels corvéables à merci, faisant disparaître un peu plus le statut de fonctionnaire, rendant le métier encore plus précaire et encore moins bien payé, tout en proposant un service public qui devrait être de moins bonne qualité puisque les contractuels ne sont pas formés (même s'ils sont de bonne volonté). Je dis devrait car en la matière, on ne peut présager de rien localement, mais au niveau global, c'est statistiquement ce qui se passe quand on ne forme pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

C''est ça, mais y compris sur ces forums, il y en a pour cautionner cette triste réalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×