Aller au contenu
chriiisss

Classe multi niveaux PS/MS/GS : avis

Messages recommandés

chriiisss

Bonjour, 

Je suis dans une école de 3 classes, nous n'avons pas encore les effectifs pour l'année prochaine mais nous commençons à réfléchir aux classes que nous ferons. En effet en l'état actuel, aucune de nous 3 ne souhaite avoir de PS "pur" l'an prochain (ce qui était le cas jusqu'à présent).

Nous envisageons plusieurs possibilités dont celle de faire 3 classes  multi niveaux (PS-MS-GS). Nous souhaitons donc avoir l'avis de PE et d'atsem qui ont fait cette expérience et recueillir les points positifs et négatifs de cette organisation.

Une autre question se pose, la configuration de nos locaux : 2 classes sont aux 2em étage mais les seuls sanitaires sont en rdc. (il y a déjà eu une classe de PS/MS à l'étage mais l'enseignante et l'atsem ne sont plus dans l'école donc impossible d'avoir leur ressenti).

merci par avance pour vos témoignages !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
abel27

Je l'ai fait en remplacement. 6/7 ps 6/7 ms et 13/14 gs. J'avais bien aimé. J'étais aussi à l'étage et les toilettes en dessous, pas de souci.

Le seul problème était qu'on avait que 2 atsems pour 3 classes et qu'1 des 3 a été bloqué sur la classe de ps/ms pour s'occuper d'un enfant sans avs.

S'il y a une atsem par classe, c'est faisable. Les petits progressent bien dans ces conditions et c'est très agréable d'avoir son petit groupe de grands l'après-midi.

Points négatifs : ça fait quand même plus de prep. J'avais aussi des groupes multi-niveaux donc pas évident à gérer le qui fait quoi !.

Bilan : je referai et je préfèrerai à une classe de ps pur (où c'est l'enfer jusqu'à toussait voir noël).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hélènelouise

J'ai une classe multi niveaux maternelle depuis maintenant 8 ans et je trouve cela vraiment enrichissant pour moi et pour mes élèves. (école 3 classes mais de la TPS au CM2 donc pas le choix en fait)

dans ma classe j'ai 2 TPS, 7 PS, 3 MS et 8 GS (dont un multi handicapé avec AVS)

Je ne me verrai vraiment pas dans une classe avec un niveau pur. Alors c'est sûr c'est plus de preparation pour le PE.

Du point de vue des élèves:

- les PS pleurent moins longtemps en début d'année car finalement les MS et GS connaissent déjà le fonctionnement de l'école

- les GS deviennent plus vite autonome (moi le matin ils travaillent en autonomie en réinvestissement et l'après midi ils ne sont qu'avec moi pour l'apprentissage)

- les GS peuvent faire du tutorat avec les plus petits

- les PS et MS écoutent les GS et ils s'imprègnent de ce qui se fait dans la classe

par exemple pour le temps de regroupement, mes rituels évoluent tout au long de l'année, au début les GS font tout puis petit à petit les MS sont intégrés puis les PS. Et au fur et à mesure les GS font par exemple la date en autonomie avant le regroupement.

Au fur et à mesure des années, je trouve que mes GS ont un bien meilleur niveau qu'au début où j'ai commencé.

lors des ateliers le matin, les GS en autonomie, ensuite j'ai 4 groupes (1 TPS, 2 PS et 1 MS) il y a 2 groupes en autonomie, 1 avec moi et 1 avec ATSEM

Pour les élèves je ne vois que des avantages

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
GdM
il y a 14 minutes, hélènelouise a dit :

Du point de vue des élèves:

- les PS pleurent moins longtemps en début d'année car finalement les MS et GS connaissent déjà le fonctionnement de l'école

- les GS deviennent plus vite autonome (moi le matin ils travaillent en autonomie en réinvestissement et l'après midi ils ne sont qu'avec moi pour l'apprentissage)

- les GS peuvent faire du tutorat avec les plus petits

- les PS et MS écoutent les GS et ils s'imprègnent de ce qui se fait dans la classe

+1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gribouillette

L'école de ma fille fonctionne comme ça, avec 2 classes de PS/MS/GS et je trouve ça génial. Les 2 maîtresses travaillent comme ça depuis quelques années et adorent cette organisation.

En plus de tous les avantages listés par Helènelouise, je trouve que ça facilite la différenciation et permet de s'adapter au mieux à chaque élève. Dans la classe de ma fille, la maîtresse fait apparemment beaucoup d'ateliers multi-niveaux. Donc autour de la table, des enfants de tous les âges, qui font un même atelier mais avec des exigences différentes selon si l'enfant est en PS, en MS, en GS et surtout en fonction de ses capacités. Ainsi, si un GS "fait le travail des MS", ça passe "inaperçu", et inversement. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Une école maternelle avec deux classes sur trois au 2è étage ? Curieux comme organisation ...

Sinon, les classes à niveau multiple sur l'ensemble des niveaux (PS-MS-GS ou CP à CM2), dans une école où on peut faire différemment, ne sont fonctionnelles que si TOUS les collègues concernés sont d'accord, car alors, la distribution des élèves se fera à peu près équitablement.

Sinon, que les collègues non consentants aient également un cours multiple ou pas, il y a de forts risques qu'ils se retrouvent avec le "tout venant" voire les cas les plus gros, donc non seulement ce n'est pas sympathique pour leurs élèves et eux mais en plus, ça "pipote" les pseudos bons résultats obtenus dans les cours multiples.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Filounet

Plutôt d'accord. L'effectif total est important aussi. à plus de 25, c'est difficile.

Je tourne pas mal et dans les grandes écoles, quand il y a plusieurs classes multiples, ça ne fonctionne que si c'est un projet de tous les collègues concernés.

Sinon, je vais aussi dans d'autres écoles dans lesquelles certains collègues ont imposé des cours multiples et ça n'est pas génial dans les classes des collègues qui n'ont pas choisi.

Je pense particulièrement à une école maternelle où une collègue a voulu expérimenter Montessori il y a trois ans avec une PS-MS-GS. Elle a pris ses meilleurs MS de l'année d'avant et a fait un casting des PS qu'elle voulait. Seuls ses futurs PS étaient inconnus mais elle n'en a pas pris beaucoup. Sa classe n'était pas comparable à celles de ces collègues qui ont eu les élèves restant. Son effectif était bloqué sur l'année. Pas de nouvel inconnu en cours d'année.

La deuxième année, elle a gardé tous ses PS et MS sauf les deux pénibles, et cette année, rebelotte, donc on ne peut pas vraiment déterminer si ses élèves ont de bons résultats parce que le cours triple, c'est le top, ou bien parce que son effectif est toujours un peu arrangé.

Et je n'aime pas particulièrement y remplacer car outre le fait qu'ils soient assis par terre, même pour travailler, et qu'il y a un boucan épouvantable en permanence, ses élèves ont un peu tendance à expliquer au TR ce qu'il doit faire et c'est carrément pénible.

  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande
Il y a 1 heure, Filounet a dit :

 

Et je n'aime pas particulièrement y remplacer car outre le fait qu'ils soient assis par terre, même pour travailler, et qu'il y a un boucan épouvantable en permanence, ses élèves ont un peu tendance à expliquer au TR ce qu'il doit faire et c'est carrément pénible.

Mais enfin! Montessori c'est le bien. Le reste, c'est le mal. Tu n'as pas encore saisi cette évidence? (dit une autre brigade qui déteste elle aussi remplacer dans THE classe Montessori des alentours).

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebulon1726
Il y a 2 heures, Filounet a dit :

Plutôt d'accord. L'effectif total est important aussi. à plus de 25, c'est difficile.

Je tourne pas mal et dans les grandes écoles, quand il y a plusieurs classes multiples, ça ne fonctionne que si c'est un projet de tous les collègues concernés.

Sinon, je vais aussi dans d'autres écoles dans lesquelles certains collègues ont imposé des cours multiples et ça n'est pas génial dans les classes des collègues qui n'ont pas choisi.

Je pense particulièrement à une école maternelle où une collègue a voulu expérimenter Montessori il y a trois ans avec une PS-MS-GS. Elle a pris ses meilleurs MS de l'année d'avant et a fait un casting des PS qu'elle voulait. Seuls ses futurs PS étaient inconnus mais elle n'en a pas pris beaucoup. Sa classe n'était pas comparable à celles de ces collègues qui ont eu les élèves restant. Son effectif était bloqué sur l'année. Pas de nouvel inconnu en cours d'année.

La deuxième année, elle a gardé tous ses PS et MS sauf les deux pénibles, et cette année, rebelotte, donc on ne peut pas vraiment déterminer si ses élèves ont de bons résultats parce que le cours triple, c'est le top, ou bien parce que son effectif est toujours un peu arrangé.

Et je n'aime pas particulièrement y remplacer car outre le fait qu'ils soient assis par terre, même pour travailler, et qu'il y a un boucan épouvantable en permanence, ses élèves ont un peu tendance à expliquer au TR ce qu'il doit faire et c'est carrément pénible.

Waou, tout simplement choquant ce que je viens de lire. 

C'est quoi cette collègue qui impose le choix de ses élèves et de son effectifs ; c'est juste impensable. Comment ses collègues peuvent accepter cela ? Dans les classes à triple niveaux, on ne choisit pas les meilleurs élèves, sinon je ne vois pas l'intérêt et on ne rejette pas les pénibles !!! elle est a DENONCÉ celle-ci ! 😡

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebulon1726

L'équipe enseignante a décidé en fin d'année scolaire 2015/2016 de se lancer dans l'aventure des classes de cycle. C'est une décision pas facile à prendre mais chaque enseignante a décidé de faire ce grand pas. 

Beaucoup d'interrogations sur le fonctionnement général, la gestion du multi-niveaux, la motricité, la place de chacun etc... 

Durant l'été, chacune s'est documentée à sa manière etapartagédes trouvailles sur des fonctionnements divers, des idées à prendre en compte.

L'aventure a commencé en faisant une mise en commun du matériel : on vide nos classes du matériel, on fait un grand tri par domaine d'activités, ce qui nous a permis de savoir tout ce qu'il y avait dans l'école. Ensuite, on installe le mobilier. 

Il faut aussi réorganiser notre espace classe : adapter pour tous les niveaux, des espaces jeux d'imitation, des espaces d'autonomie, des espaces pour circuler, pour construire sans oublier des tables et des chaises. 

Il y a un élément à prendre en considération, l'effectif prévu est de 28 élèves par classe soit 10 PS, 10 MS et 8 GS par classe.

La rentrée approche, le questionnement de plus en plus intense va avec mais nous y sommes, nous ne pouvons plus reculer. 

La rentrée des classes a été plus sereine du fait qu'il y ait des PS dans toutes les classes, cela a évité les grosses crises de pleurs, les séparations ont été plus acceptées du fait que les MS et GS soient déjà dans des lieux connus, occupent l'espace et se mettent en activité. C'était plus rassurant. Par contre, pour les enseignantes, l'épreuve du multi-niveaux a commencé !

D'un point de vue de l'organisation, nous n'avons pas choisi de faire des décloisonnements, chacune a gardé sa classe toute l'année. 

Différentes organisations ont été mises en place au cours de l'année. 

- nous changeons de créneau de motricitéà chaque période, afin que tout le monde bénéficie d'un créneau plus ou moins avantageux.

- la mise en place d'ateliers de manipulation.

- dès la Toussaint, il nous a semblé important de mettre en place desplans de travail personnelspour les GS dans un premier temps puis pour les MS et enfin les PS. Il s'agit là d'activités à réaliser sur une semaine dans différents domaines plus ou moins en lien avec le thème du moment (travail sur un album, thématique particulière, approfondissement des apprentissages etc...). Ce fonctionnement nous a permis d'avoir du temps pour les PS et MS.

- les ateliers ont évolué au fil de l'année : mise en place d'ateliers échelonnés, chacun s'inscrit et fait l'atelier au fur et à mesure de son ouverture.

- les ateliers sont proposés avec différents niveaux, les enfants choisissent eux-même le niveau qu'ils souhaitent. Il s'agit d'une classe de cycle et non d'ateliers que pour les PS, MS et GS. Nous travaillons selon les compétences de chacun dans la mesure du possible.

Cela n'a pas été tous les jours faciles, nous avons décidé de nous réunir une fois par semaine pour faire une « analyse de pratique » la première année : vider notre sac, se questionner, s'entraider, dire ce qui fonctionne ou pas, partager. Cela a été nécessaire, surtout au premier trimestre. 

L'après-midi, nous bénéficions d'un effectif réduit du fait de la sieste des PS et quelques MS. Nous en profitions pour solliciter les GS et les MS présents. Des activités plus liées à la phonologie, au graphisme, à l'écriture mais aussi des séances de sciences en petit groupe étaient à l'ordre du jour ainsi que la découverte de jeux de société, de jeux mathématiques, qui ont pu être utilisés par la suite le matin.

les points positifs 

- l'entraide, même si tous les enfants ne le font pas de la même manière. Certains grands avaient un désintérêt complet pour les plus jeunes mais d'autres se sentaient investis dans un rôle de tuteur,

- le développement du langage : les plus grands doivent être précis dans leurs explications pour les plus jeunes, les plus jeunes prennent modèle sur les grands parleurs,

- l'émulation du multi-âge,

- tous sont tirés vers le haut tout en avançant à leur rythme,

- chaque élève avance en fonction de là où il en est et non en fonction de son âge,

- le libre-choix des élèves

- l'autonomie acquise plus rapidement.

les points négatifs 

- l'effectif de 28 par classe pour se lancer dans une telle aventure, aujourd'hui nous en avons 26 mais nous ne le vivons pas de la même manière car nous avons un peu plus d'expérience.

- c'est déstabilisant de changer sa manière habituelle de fonctionner : tout est remis en cause, l'espace classe, les différences de niveaux encore plus prononcées, l'absence de groupes fixes pour les ateliers, le manque d'autonomie en début d'année, la peur de ne pas faire avancer tout le monde, 

- la crainte des parents car certains parents n'avaient pas un avis positif sur ce mode de fonctionnement et il a fallu les rassurer alors que parfois nous-même nous doutions.

- au premier trimestre, la quantité de travail pour l'enseignante : plans de travail personnalisés, différenciation pour tous les ateliers, gestion de l'autonomie.

Après cette première année qui a tout de même été difficile, nous avons pris la décision de poursuivre ces classes de multi-âges qui sont aussi au cœur des programmes de la maternelle, dont les études montrent les bénéfices. Nous avons fait le choix aussi de garder nos élèves. Cela nous semble intéressant afin de suivre leurs apprentissages, de connaître une partie du groupe classe pour la rentrée, de se connaître mutuellement. C'est un gain de temps pour la rentrée prochaine. Nous n'avons que des nouveaux PS et éventuellement des nouveaux arrivants sur la commune. 

Il n'est pas facile de changer ses habitudes mais si on n'essaie pas, on ne peut pas connaître le bénéfice d'une classe de cycle. Il s'agit de cultiver un autre regard sur nos élèves, leur laisser le temps nécessaire en prenant en compte la diversité de tous. Il ne faut pas oublier que nos petits ont trois ans pour acquérir les compétences de la maternelle alors prenons le temps pour chacun de les laisser avancer à leur rythme et dans une classe de cycle, c'est plus facile...

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Je ne comprends pas bien pourquoi une organisation en cours triples oblige à travailler en commun et à mettre en commun le matériel ...

Vous êtes combien de classes en tout ?

 

Il y a 10 heures, Mirobolande a dit :

Mais enfin! Montessori c'est le bien. Le reste, c'est le mal. Tu n'as pas encore saisi cette évidence? (dit une autre brigade qui déteste elle aussi remplacer dans THE classe Montessori des alentours).

Oui, Montessori façon école publique est devenu le must de LA bienveillance ! Après Montessori, le déluge !

Et tant pis pour les classes à côté de THE classe, qui subissent les conséquences du bruit permanent et des allers-venues dans le couloir d'élèves hors récréation. Tant pis les collègues des années suivantes ne trouvent pas les élèves issus de ces classes si avancés que ça et surtout gare à eux s'ils osent dire qu'ils sont surtout moins élèves et qu'il est nécessaire de tout recommencer de ce point de vue-là ...

Autant les classes type Freinet bien pensées m'ont séduite, autant, pour le moment, Montessori façon école publique me laisse sceptique.

 

Il y a 10 heures, zebulon1726 a dit :

Waou, tout simplement choquant ce que je viens de lire. 

C'est quoi cette collègue qui impose le choix de ses élèves et de son effectifs ; c'est juste impensable. Comment ses collègues peuvent accepter cela ? Dans les classes à triple niveaux, on ne choisit pas les meilleurs élèves, sinon je ne vois pas l'intérêt et on ne rejette pas les pénibles !!! elle est a DENONCÉ celle-ci ! 😡

Choquant mais hélas classique : le cours multiple est déjà une difficulté en soi. Si c'est obligatoire, il est normal d'y mettre des éléments calmes et travailleur, par équité, mais si le projet est qu'il n'y ait que des cours multiples ou que quelques collègues décident de travailler ensemble avec des cours multiples, le partage devrait être équitable mais il l'est uniquement si TOUS les collègues des niveaux concernés sont consentants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2caille

Ce qui me dérange dans une classe à section multiples c''est lorsque l' élève se retrouve 3 ans de suite avec le même enseignant...En tant qu'enfant ca m'est arrivé une fois d'avoir deux ans d'affilée la même maitresse ca a été 2 années affreuses pour moi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
madeus

La question n'est pas le bien contre le mal me semble-t-il.

Beaucoup de collègues se lancent, pour différentes raisons, dans l'intégrations de certains principes de Montessori : autonomie, libre choix, ateliers présents en un seul exemplaire, etc. Mais cela se fait, le plus souvent malgré tout, dans un logique hybride : le temps d'ateliers collectifs est remplacé par un temps d'ateliers individuels, mais pas nécessairement solitaires. Il reste tout le reste qui est pareil que dans toutes les classes : regroupements, rituels, motricité, phonologie, projets...

En revanche, j'ai l'impression que le multi-âges, qu'il soit montessoriphile ou pas apporte beaucoup d'avantages : autonomie des élèves, entraide, rentrée sereine pour les PS. Et oui, il peut y avoir des effets sur le travail en équipe dans la mesure où tout le monde a tous les niveaux donc tous les niveaux peuvent intéresser tout le monde.

L'équilibre est donc à trouver entre ateliers trad avec groupes de couleur d'un côté et Montessori dogmatique de l'autre. Chaque enseignant travaille avec sa personnalité et ses compétences / préférences.

Le multi niveau n'est pas à mes yeux une difficulté. C'est une richesse et l'opportunité de laisser chaque enfant avancer et apprendre selon ses besoins et son âge. 

Il me semble que la situation des classes à simple niveau, qui est à la fois artificielle (il n'y a qu'à l'école où l'on ne fréquente que des gens de son année de naissance...) et illusoire (entre un enfant né en janvier et un né en décembre, de la même année, il y a un an d'écart !), est loin d'être l'idéal, pour les enfants comme pour les enseignants. Quelle logique à ce qu'il y ait dans une classe de PS un enseignant/un ATSEM et dans une classe de GS un enseignant/un ATSEM ? Alors que clairement l'autonomie n'est pas la même... 

Enfin, tout ça pour dire... j'ai une classe triple niveau cette année et jamais je ne souhaiterai revenir à un simple niveau en maternelle.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zebulon1726

Goëlette la mise en commun du matériel a permis de répartir le matériel afin que nous ayons toutes du matériel adapté aux 3 niveaux tout simplement car entre une classe que de PS et une que de GS et puis avoir des PS/MS/GS il est nécessaire de savoir les outils que nous avons à disposition et de pouvoir se les échanger, prêter, partager. Notre objectif était uniquement connaître le matériel à disposition dans l'école mais aussi faire du tri (donner à des associations ce que nous utilisions plus depuis fort longtemps ou encore se dire ah mais on a ça !!!) Nous ne sommes que 4 classes et cela nous a vraiment permis de faire un état des lieux de notre école. 

2caille : on s'est longtemps posé la question de "garder" nos élèves et notamment est-ce bien pour les élèves d'avoir la même maîtresse 3 ans. Nous avons trouvé plus de côté positif que négatif mais pour offrir la possibilité aux enfants de "changer" de maîtresse depuis la Toussaint nous organisons des décloisonnements durant 15 jours (puis une semaine sans puis à nouveau 15 jours) où les élèves choisissent pour la semaine d'aller un après-midi dans la classe d'une autre ou de rester dans la sienne. On propose chacune une thématique et nous faisons des ateliers autour (par exemple : travail autour du portrait / flotte et coule / la préhistoire / les engins roulants / les oiseaux etc...). Les enfants semblent appréciés cette proposition et nous aussi. Nous l'avons donc reconduite pour cette période. 

Madeus : tout à fait d'accord avec toi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a 12 minutes, zebulon1726 a dit :

Goëlette la mise en commun du matériel a permis de répartir le matériel afin que nous ayons toutes du matériel adapté aux 3 niveaux tout simplement car entre une classe que de PS et une que de GS et puis avoir des PS/MS/GS il est nécessaire de savoir les outils que nous avons à disposition et de pouvoir se les échanger, prêter, partager. Notre objectif était uniquement connaître le matériel à disposition dans l'école mais aussi faire du tri (donner à des associations ce que nous utilisions plus depuis fort longtemps ou encore se dire ah mais on a ça !!!) Nous ne sommes que 4 classes et cela nous a vraiment permis de faire un état des lieux de notre école. 

Mais si vous étiez tous d'accord, cela ne me pose aucun problème ! 

Je crois, personnellement, beaucoup, aux classes de PS pures, et à tout ce qu'on peut mettre en place pour que les élèves puissent grandir peu à peu. Je pense également que des GS ont besoin, pour être prêts pour le CP, de travailler dans le calme toute la journée, ce qui est très compliqué quand il y a des PS au milieu.

Mais ce n'est que mon humble avis.

 

Il y a 2 heures, 2caille a dit :

Ce qui me dérange dans une classe à section multiples c''est lorsque l' élève se retrouve 3 ans de suite avec le même enseignant...En tant qu'enfant ca m'est arrivé une fois d'avoir deux ans d'affilée la même maitresse ca a été 2 années affreuses pour moi

Cela peut arriver aussi avec des cours simples...

Quand j'étais élève, les cours multiples étaient rares hors campagne, et j'ai eu la même maîtresse deux années de suite.

Par contre, moi, j'ai adoré !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chriiisss

merci à tous pour vos réponses, c'est très intéressant de vous lire.

Et merci à toi @zebulon1726 pour tous ces détails !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Chocolatine

Cette année nous avons fait deux classes de cycle avec ma collègue (1ère fois pour toutes les deux)

Le contexte : nos classes (dans des préfas) sont voisines et communiquent par une porte, et aussi par les toilettes qui donnent dans les deux classe (très pratique les toilettes qui donnent dans la classe). Dans un autre préfa contre nos classes, se trouve la salle de motricité et le dortoir. Tout cela donne sur la cour des maternelles (école primaire). Atsem à temps plein dans les deux classes. On partage tout le matériel, on fait des commandes communes, on prépare la semaine ensemble car on fait la même chose. Et le principal on s'entend super bien.

On a fait l'emploi du temps ensemble en inversant certains domaines pour ne pas se trouver à utiliser le même matériel en même temps.

Les PS et MS sont couchés à 13h. Dans le dortoir pour ceux qui dorment et en salle de motricité pour ceux qui ne dorment plus du tout et font juste 30 min de repos.

A 13h30, on récupère ceux qui ne se sont pas endormis (PS et/ou MS). Ensuite c'est réveil échelonné jusqu'à 15h (pour l'instant beaucoup dorment jusqu'à 15h). De 13h30 à 15h00, on a chacune 7GS et 5 à 7 MS, le rêve. Les ATSEM, font un roulement pour la sieste, ce qui fait que deux jours par semaine on a pas d'ATSEM de 13h30 à15h mais on a à la place une service civique de 14h à 15h.

On décloisonne et on fait des échanges de service souvent.

Personnellement je ne reviendrai en arrière pour rien au monde...

On a respectivement 10 et 9 PS. Peu de pleurs en début d'année. Des PS qui deviennent plus vite autonomes. Peu d'accidents pipi. Passages au toilette plus rapides. Des élèves qui se mettent en rang rapidement (les PS donnent la main à 1 MS ou 1GS). Des débuts d'après-midi très calmes et propices au travail avec les GS car peu d'élèves.

Une maîtresse en récréation l'après midi à 15h avec les MS/GS pendant que l'autre accueille en classe ceux qui dormaient  pour un réveil en douceur...

Personnellement je ne trouve pas que les PS font du bruit et dérangent les GS. Ma classe est plutôt calme.

Chacun peu évoluer à son rythme puisque qu'on travaille les mêmes compétences à des degrés différents et que les groupes ne sont pas fixes en fonction des niveaux : j'ai deux MS qui font encore des activités de PS, et un PS qui fait pour certaines choses des activités de MS. Parfois on peut aussi faire des groupes avec les 3 niveaux, quand on fait des expériences en sciences par exemple.

En sport, on fait un système d'ateliers car forcément tout le monde ne peut pas faire la même chose.

On ne gardera sans doute pas les mêmes élèves, on rebrassera,  surtout pour les PS car ne les connaissant pas au moment des répartitions, on a pas forcément fait de bons choix pour que ça soit équitable (ma collègue a eu plus de PS perturbateurs que moi).

Pour conclure, ce qui me semble important s'il y a plusieurs classes de cycle : le travail d'équipe, des ATSEM à temps plein efficaces avec qui ça se passe bien, assez de matériel dans les 3 niveaux pour ne pas courir après le matériel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pimouss26
Il y a 14 heures, 2caille a dit :

Ce qui me dérange dans une classe à section multiples c''est lorsque l' élève se retrouve 3 ans de suite avec le même enseignant...En tant qu'enfant ca m'est arrivé une fois d'avoir deux ans d'affilée la même maitresse ca a été 2 années affreuses pour moi

Dans mon école nous sommes 2 à avoir des triple niveaux. J'ai décidé que je garderai mes élèves 2 ans sauf grosse incompatibilité (par exemple j'ai eu un élève autiste en MS l'an passé, cette année il n'est plus dans ma classe car c'était difficile pour mon ATSEM). Je pense que 2 ans c'est bien, ça permet de poursuivre le travail commencé, les anciens élèves connaissent le fonctionnement et on peut se concentrer sur les nouveaux en début d'année. Comme nous avons la possibilité de changer de classe, je pense qu'il est bien qu'ils voient un autre fonctionnement, un autre enseignant avant d'entrer en élémentaire.

Et sinon pas de "casting" ;; j'ai gardé mes PS de l'an passé et mes MS que je n'avais eu que 1 an. ça me paraît normal. Je pense aussi que certains élèves avec un niveau hétérogène et /ou immatures et/ou n'ayant pas été à l'école en PS ont tout à fait leur place dans ce genre de triple niveaux.

Dans mon école nous séparons les élèves en situation de handicap et/ou avec troubles pour que ce soit équilibré

Le 16/01/2019 à 17:25, chriiisss a dit :

Bonjour, 

Je suis dans une école de 3 classes, nous n'avons pas encore les effectifs pour l'année prochaine mais nous commençons à réfléchir aux classes que nous ferons. En effet en l'état actuel, aucune de nous 3 ne souhaite avoir de PS "pur" l'an prochain (ce qui était le cas jusqu'à présent).

Nous envisageons plusieurs possibilités dont celle de faire 3 classes  multi niveaux (PS-MS-GS). Nous souhaitons donc avoir l'avis de PE et d'atsem qui ont fait cette expérience et recueillir les points positifs et négatifs de cette organisation.

Une autre question se pose, la configuration de nos locaux : 2 classes sont aux 2em étage mais les seuls sanitaires sont en rdc. (il y a déjà eu une classe de PS/MS à l'étage mais l'enseignante et l'atsem ne sont plus dans l'école donc impossible d'avoir leur ressenti).

merci par avance pour vos témoignages !

J'ai toujours eu des doubles niveaux, MS/GS puis PS/GS et là j'en suis à ma 2è année de PS/MS/GS

Je ne trouve pas que ça me demande plus de préparation, car au final dans mes autres doubles niveaux il y avait toujours des élèves de niveaux divers.

Dans l'école il a fallu réfléchir à une organisation, car nous avons 4 atsem et demi pour 5 classes donc je n'ai pas d'atsem de pendant 1h en début d'après-midi, mais on s'entraide bien entre collègues. 

Au niveau de la classe 

- il y a des binômes PS/GS ou PS/MS pour se ranger, pour être ensemble en salle de motricité... il y a beaucoup d'entraide entre les plus jeunes et les plus grands. 

- pour l'instant je prends encore les PS seuls en atelier dirigé le matin (j'ai un groupe de 5 PS garçons qui ont beaucoup besoin d'être guidés), mais 4 sur les 5 se mêlent assez facilement aux autres ensuite pour des jeux et des échanges

- avec ma collègue qui a aussi le triple niveau nous avons décidé d'avoir une récréation tardive (de 11h à 11H30, nous commençons à 8h45, ainsi je suis dans ma classe de 9h30 à 11h pour avoir le temps de faire un regroupement, un atelier avec les PS et ensuite j'ai encore le temps de voir les MS et/ou les GS en individuel sur d'autres travaux / je fais motricité en 1er)

- dans notre projet d'école, nous avons mis comme fiche action à réaliser : la création d'outils communs d'évaluation et d'auto évaluation (toutes les fiches que l'on peut trouver sur pleins de jeux que nous avons dans nos classes). Nous souhaitons qu'elles aient une présentation commune et qu'on se les transmette d'année en année.

 

Pour les locaux, dans mon ancienne école, à étage, j'avais des PS/GS à l'étage et ça se passait bien. Cependant, lors de la visite de l'école en juin, nous regardions attentivement les enfants quand ils montaient et descendaient les escaliers (le faisaient seuls et/ou en donnant la main à un adulte, ou étaient-ils portés par leurs parents), pour ne pas les mettre en difficulté trop grande dès le début de l'année. Ceux que nous sentions trop justes en motricité étaient dans la classe de PS/MS du RDC

Je pense qu'il faut se laisser du temps, ne pas vouloir tout changer dès la première année, il y a des choses qui se construisent au fur et à mesure 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
Il y a 2 heures, pimouss26 a dit :

Pour les locaux, dans mon ancienne école, à étage, j'avais des PS/GS à l'étage et ça se passait bien. Cependant, lors de la visite de l'école en juin, nous regardions attentivement les enfants quand ils montaient et descendaient les escaliers (le faisaient seuls et/ou en donnant la main à un adulte, ou étaient-ils portés par leurs parents), pour ne pas les mettre en difficulté trop grande dès le début de l'année. Ceux que nous sentions trop justes en motricité étaient dans la classe de PS/MS du RDC

Il est donc bien question de tri.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pimouss26
Il y a 9 heures, Goëllette a dit :

Il est donc bien question de tri.

sur la motricité globale, pas sur les compétences

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Ce n'était pas une critique, juste un constat.

Vous auriez mis tous les GS et quelques MS en haut et tous les PS en bas, vous n'auriez pas eu besoin de le faire !

Mais encore une fois, si c'est le choix de TOUS les enseignants de l'école, je n'y vois pas d'inconvénient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
panda 06

Que du bonheur !

3 ans que je suis passée en classe  multi-niveaux et je ne ferai marche arrière pour rien au monde. On fonctionne comme une grande famille .

J'ai 25 élèves 10 PS/5MS/9GS  (dont 2 élèves handicapés )et une atsem.
Grâce aux 3 niveaux la classe est sereine. On dirait une ruche.

Chaque niveau peut profiter  des autres niveaux pour avancer à son rythme sans stress.
Pour moi, le secret c'est une organisation en "béton armé" mais pas forcément plus de prep' qui est nécessaire. Toujours savoir qui fait quoi, à quel moment et avec qui?. Et mettre en place des "tiroirs" pour les phases d'autonomie active.

Quant au problème de toilettes, c'est surtout embêtant pour les urgences.

Lancez-vous et savourez !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pimouss26
Il y a 1 heure, Goëllette a dit :

Ce n'était pas une critique, juste un constat.

Vous auriez mis tous les GS et quelques MS en haut et tous les PS en bas, vous n'auriez pas eu besoin de le faire !

Mais encore une fois, si c'est le choix de TOUS les enseignants de l'école, je n'y vois pas d'inconvénient.

impossible de mettre tous les PS en RDC car

- une classe TPS (dispositif moins de 3 ans)

- une autre classe seulement à ce niveau (+ dortoir, salle de motricité, bureau de direction et wc, on avait aussi des wc à l'étage)pour accueillir en général une 30 aine de PS par an, il fallait donc en mettre obligatoirement à l'étage 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Donc les PS sont répartis entre une PS pure, une PS-MS et une PS-GS, c'est ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Filounet
Le ‎17‎/‎01‎/‎2019 à 21:42, zebulon1726 a dit :

Waou, tout simplement choquant ce que je viens de lire. 

C'est quoi cette collègue qui impose le choix de ses élèves et de son effectifs ; c'est juste impensable. Comment ses collègues peuvent accepter cela ? Dans les classes à triple niveaux, on ne choisit pas les meilleurs élèves, sinon je ne vois pas l'intérêt et on ne rejette pas les pénibles !!! elle est a DENONCÉ celle-ci ! 😡

C'est pourtant ce que je constate dans beaucoup d'endroits où je passe : au nom d'une pédagogie, pour faire plaisir à l'IEN, etc..., on met en place une structure d'école particulière sans se soucier des dommages collatéraux (les autres collègues qui sont obligés de coopérer en ayant eux aussi des classes multiples ou qui doivent se taper tous les cas et les élèves jugés inaptes au "super projet pédagogique".

Mais il y a aussi ceux qui, au nom de l'hétérogénéité, prennent un cours simple mais ne veulent pas davantage de cas que leurs collègues des cours doubles et bien sûr, autant de bons éléments !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×