Jump to content

Élève en passage anticipé qui est à la traîne


vanechoconut
 Share

Recommended Posts

Je trouve dommage le résultat actuel de ce passage anticipé. Il me semble qu’il fallait le préparer mieux que ce qui a été fait.  Déjà, je suis désolée mais  la collègue qui l’a eu en CP-CE1 n’a pas décidé sur un coup de tête de ce saut de classe. Elle avait, avec son double niveau, normalement les moyens de faire cette passerelle du CE1 qui manque à l’enfant. Par ailleurs, si vous étiez toutes 2 dans l’ecole, je trouve qu’il était très très important de réfléchir ensemble, de prendre la décision ensemble. Après tout, c’est toi qui doit accueillir l’élève. Bon, tu ne dis pas si tu étais déjà dans l’école l’an dernier. Cela n’a peut-être pas été possible. Il va te falloir continuer à faire de ton mieux pour aider cet enfant à traverser ces moments difficiles, parce que c’est fait maintenant... J’espère que dans quelques mois, tu reviendras nous dire que tout va mieux !

Je vais certainement prendre une volée de bois vert aussi, mais j’ai malheureusement déjà fait les frais d’un thérapeute qui préconisait un passage anticipé, mais qui selon moi, se trompait. La maman me mettait la pression avec ça. J’ai résisté. La psychologue scolaire a reçu l’enfant et la mère, et elle a pris la même décision que moi : pas de passage anticipé. Elle a pu obtenir les résultats des tests passés par l’enfant. Il n’avait d'écart-type de 2 que sur 3 items. Actuellement, cet enfant qui n’a pas sauté de classe va bien, poursuit sa scolarité dans nos murs tout en étant bien intégré. Il va en ITEP 2 fois par semaine pour travailler sur son comportement. 

Il en est des thérapeutes comme des enseignants : il y a des personnes plus compétentes que d’autres, mieux armées que d’autres. Nous sommes des êtres humains, et commettons tous des erreurs. Alors oui, désolée, il peut y avoir des thérapeutes qui se trompent, et oui il peut y avoir des thérapeutes qui résistent mal à la pression, qu’elle soit parentale ou financière. 

Ne tapez pas trop fort moi aussi j’en suis à ma 3ème semaine de classe, je commence aussi à fatiguer un peu, et je pourrais aussi me tendre et devenir nerveuse, mais vraiment ce serait stérile. 

  • J'aime 1
  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, barbotinne a dit :

Avant de prendre rendez vous avec les parents, sois bien clair d'abord avec toi même sur ce que tu proposes et mets en place avec leur enfant pour qu'il rattrape ce qu'il a manqué en ce1 qui n'est ni leur faute ni celle de leur enfant...

Tu penses qu'en plus de ce qu'on met en place pour les élèves qui ne suivent pas dans leur classe d'âge, il faut rattraper le programme avec ceux dont on a provoqué les difficultés par un passage anticipé qui ne se justifiait pas ?

J'ai eu le cas, et franchement, ça m'a mise en colère.

Faire sauter une classe à un bon élève, je considère que ça ne doit se faire que lorsqu'on est certain qu'il sera parfaitement à l'aise dans le niveau au-dessus, sans effort particulier, ni de sa part, ni de la nôtre.

Là, en fait, on a mis un bon élève en difficultés. 

  • J'aime 1
  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, edithw a dit :

Tu penses qu'en plus de ce qu'on met en place pour les élèves qui ne suivent pas dans leur classe d'âge, il faut rattraper le programme avec ceux dont on a provoqué les difficultés par un passage anticipé qui ne se justifiait pas ?

J'ai eu le cas, et franchement, ça m'a mise en colère.

Faire sauter une classe à un bon élève, je considère que ça ne doit se faire que lorsqu'on est certain qu'il sera parfaitement à l'aise dans le niveau au-dessus, sans effort particulier, ni de sa part, ni de la nôtre.

Là, en fait, on a mis un bon élève en difficultés. 

Ben oui on l'a mis en difficulté, donc il faut bien que l'école pallie aux difficultés qu'elle a créées elle même....

Link to comment
Share on other sites

Le 18/09/2019 à 16:09, vanechoconut a dit :

Il a "sauté" une classe car il s'ennuyait en CP et avait des difficultés de comportement. Il n'est pas diagnostiqué comme HIP et je poste un sujet parce que justement je m'interroge, je prends du recul et qu'effectivement ma posture d'enseignante "commence avec de la bienveillance, des encouragements et de l'aide, d'autant plus aisé dans un double niveau... "

J'arrive un peu tard sur la discussion, mais ça me parait un peu léger comme justificatif pour sauter une classe. 
Oui le CP quand tu y arrives en sachant lire c'est vite ennuyeux. C'est alors à l'enseignant de nourrir autrement ces élèves-là, ou de lui faire suivre le CE1 quand il a un CP-CE1 s'il sent que l'élève en est capable.

Mais faire des passages en CE2 anticipé juste parce qu'ils savaient lire, s'ennuyaient et donc étaient agités, j'aurais pu en faire des dizaines depuis le début de ma carrière  ............................ et ils aurait allègrement rater leur CE2.

Qu'est-ce qu'il a fait exactement l'année dernière? 
- un CP trop simple pour lui en s'ennuyant 
- du CP et un peu de CE1
La réponse t'aideras à cibler tes exigences.

 

Chez nous les PPRE pour les sauts de classe sont préparés en DUO entre l'ancien maitre et le nouveau, une vraie passerelle.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 19/09/2019 à 07:44, edithw a dit :

Tu penses qu'en plus de ce qu'on met en place pour les élèves qui ne suivent pas dans leur classe d'âge, il faut rattraper le programme avec ceux dont on a provoqué les difficultés par un passage anticipé qui ne se justifiait pas ?

J'ai eu le cas, et franchement, ça m'a mise en colère.

Faire sauter une classe à un bon élève, je considère que ça ne doit se faire que lorsqu'on est certain qu'il sera parfaitement à l'aise dans le niveau au-dessus, sans effort particulier, ni de sa part, ni de la nôtre.

Là, en fait, on a mis un bon élève en difficultés. 

Idem, on a la consigne ici de faire sauter une classe uniquement aux élèves qui seront dans les meilleurs dans le niveau supérieur... 

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il était en CP/CE1 l'an dernier. La collègue a donc normalement pu préparer son passage de classe, en faisant suivre des domaines en CE1 (à vérifier surtout en EDL).

Tu as un CE1/CE2. Si l'enfant galère en étude de la langue car il lui manque les bases du CE1, il pourrait dans un 1er temps suivre avec les CE1 (tu fais un petit PPRE pour expliquer l'adaptation à la famille). Qu'il soit lent en écriture, ne va pas dire qu'il va être en échec en CE2. S'il est vraiment lent, ne lui fais pas écrire les consignes, qu'il fasse directement les exercices (c'est quand même ça qui est important), s'il gagne en rapidité dans l'année, il écrira les consignes.

(Pour l'histoire des psy sco qui ne font pas passer le Wisc, c'est bien la 1ère fois que je l'entends, tous les psy sco que j'avais l'ont toujours fait passer, sans être des cliniciens et ici, ce sont les mairies qui paient pour acheter ces tests et pas l'éducation nationale)

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je vais peut-être dire un truc très con ou alors c'est que j'ai la chance d'avoir toujours bossé dans des petites structures (7 classes max) avec des équipes où tout le monde travaillait conjointement mais tous les passages anticipés que j'ai vu passé ont toujours été discutés en équipe et pas seulement instit de classe + directeur, même s'ils restent décideurs.

Ca permet d'avoir une vision plus large de la scolarité de l'élève, d'être plus objectif, de mieux anticiper l'année d'après (parfois après plusieurs années dans le même niveau, on oublie un peu ce qui se passe vraiment après , de prévoir les aménagements)

Vanechoconut, je ne sais pas si tu arrives sur l'école, mais quand je te lis, j'ai l'impression cet élève arrive dans ta classe comme si c'était un nouveau dans l'école. 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Ce qu'il aurait fallu faire puisque c'est une classe de ce1 ce2, c'est ne pas faire de saut de classe officiellement. Le laisser en CE1 et si très performant le faire glisser vers le ce2 pour valider le saut de classe en fin de ce2.

C'est ce que nous avons fait 2 fois , mais dans le cas d'un CP vers le CE1. Des CP très performants des le début d'année, qui ont glissé vers le ce1 en novembre décembre et on a validé le saut de classe en fin de CE1.

Il y a un fossé énorme entre la fin de CP et le début du CE2. En CE1, on apprend à devenir autonome et on pose toutes les bases en français et en maths qui seront poursuivies et complétés les années suivantes. On apprend à écrire de plus en plus vite.

J'espère que cet élève ne va se perdre et ne plus aimer l'école , à se sentir comme cela toujours à la traine et en décalage avec les autres.

Quand un élève saute de classe, c'est pour être encore parmi les plus performants. Qu'est-ce qui a motivé ce saut de classe ?

Link to comment
Share on other sites

Le 19/09/2019 à 06:49, Mademoisellelau a dit :

Je vais certainement prendre une volée de bois vert aussi, mais j’ai malheureusement déjà fait les frais d’un thérapeute qui préconisait un passage anticipé, mais qui selon moi, se trompait. La maman me mettait la pression avec ça.

On a conseillé à une maman d'emmener son fils (CP) chez une psy pour tout un tas de choses ne relevant pas du niveau scolaire (problème de comportement, enfant qui se prend pour un adulte, et problèmes plus graves déjà rencontrés avec l'ainée). Bref, la mère a été toute fière de nous dire devant le gamin qu'en une séance, la psy avait dit qu'il était surdoué et qu'il fallait peut être envisager un saut de classe (aucun test à  l'appui). Il est dans ma classe cette année et n'a absolument rien d'un surdoué ou quoi que ce soit .. il est dans la moyenne ni plus ni moins. par contre toujours aussi pénible ..

Link to comment
Share on other sites

Le 20/09/2019 à 23:47, galouba a dit :

Je vais peut-être dire un truc très con ou alors c'est que j'ai la chance d'avoir toujours bossé dans des petites structures (7 classes max) avec des équipes où tout le monde travaillait conjointement mais tous les passages anticipés que j'ai vu passé ont toujours été discutés en équipe et pas seulement instit de classe + directeur, même s'ils restent décideurs.

Ca permet d'avoir une vision plus large de la scolarité de l'élève, d'être plus objectif, de mieux anticiper l'année d'après (parfois après plusieurs années dans le même niveau, on oublie un peu ce qui se passe vraiment après , de prévoir les aménagements)

Tout à fait pareil pour nous et pourtant on est en RPI. On en parle en conseil des maitres. Et ce n'est pas juste une histoire de savoir lire en entrant en CP. C’est le cas chaque année, ma collègue de CP différencie alors en lecture et ils font le reste comme tout le monde.

Link to comment
Share on other sites

Je ne suis pas nouvelle dans l'école et ma collègue de CP-CE1 non plus. J'ai su en juin que cet élève passerait du CP au CE2 mais "à la va vite" sans avoir été concertée. J'en ai parlé plusieurs fois à ma collègue en septembre, elle élude à chaque fois la question, me dit qu'elle est étonnée, que le bilan du psy est clair et que tout est dans la chemise de suivi de l'élève. Certes, il y a un bilan psy qui conclue qu'il a des capacités cognitives qui se situent dans la zone supérieure des enfants de son âge.

Je rencontre les parents lundi, je ne sais pas quoi leur dire...

Link to comment
Share on other sites

Tu n'as pas loin à chercher.

Tu dois juste dire ce que tu vois.

" Il est très lent, il est le dernier à avoir écrit ses leçons, ses consignes, ses exercices ne sont jamais terminés. Il gère très mal ses cahiers, attend que je lui dise individuellement quoi prendre et dès que j'ai le dos tourné, il fait des constructions avec ses trousses, règle...

Il parle très bien, lit bien, en calcul mental il ne percute pas très vite."

Après tu laisses parler les parents. A cette période de l'année, tu es en mode découverte, non?

Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, vanechoconut a dit :

Je ne suis pas nouvelle dans l'école et ma collègue de CP-CE1 non plus. J'ai su en juin que cet élève passerait du CP au CE2 mais "à la va vite" sans avoir été concertée.

C’est quand même hallucinant que rien n'est été débattu en conseil des maitres ! Il aurait fallu lui faire passe des évaluations. S'il est lent, comment rattraper le programme de ce1 ?? Ici l'ien demande même à être informée.

Est-ce les parents qui ont poussé ou pas du tout ? car si les parents n'avaient rien demandé,  ya de quoi être sacrément en colère.

Link to comment
Share on other sites

Si j’ai bien compris, cet enfant était en CP CE1 l’année passée. L’enseignante, en proposant un passage anticipé, a forcément dû le faire travailler avec les CE1. Si ce n’est pas le cas, je ne comprends pas ce passage du CP au CE2.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, Veronika2 a dit :

Si j’ai bien compris, cet enfant était en CP CE1 l’année passée. L’enseignante, en proposant un passage anticipé, a forcément dû le faire travailler avec les CE1. Si ce n’est pas le cas, je ne comprends pas ce passage du CP au CE2.

Tout pareil ..

Link to comment
Share on other sites

Ca me parait bien louche cette histoire !!!! Surtout avec la collègue qui botte en touche ..........

Viens nous donner des nouvelles. Bises

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Pour l'avoir vécu plusieurs fois, je peux vous dire que les passages anticipés se font souvent dans le dos de l'enseignant de l'élève, quand il n'est pas chaud.

Link to comment
Share on other sites

Et même quand il est chaud, on lui impose un refus, pour tout un tas de raisons sans rapport avec ce qu'il constate.

Link to comment
Share on other sites

Je suis dans une école privée et j'ai croisé beaucoup de profils "HP" depuis les 7 ans où je suis dans l'établissement. J'ai moi-même encouragé deux sauts de classe. J'ai eu un RDV de fin de 1er trimestre la semaine dernière à ce sujet avec un parent d'un enfant qui a sauté une classe, donc j'ai fait un retour réflexif sur ma position et c'est encore frais dans ma tête

Pour ma part, le prétexte de "mon enfant s'ennuie en classe" ne tient pas la route. Un parent d'un enfant qui a sauté une classe m'a sorti ça en début d'année, j'ai demandé à l'enfant qui m'a répondu : "Je m'ennuie quand on s'habille et qu'on doit attendre les autres" ... Dans ma classe par exemple, il y a énormément de différenciation ainsi que des activités autonomes permettant à tous les élèves d'y trouver leur compte. Je cite un article très intéressant sur le sujet

Citation

Les psychologues doivent aider et guider les parents pour incarner cette fonction limitante et donc frustrante. Au risque de voir ces derniers s’engouffrer dans toutes sortes de pseudo-diagnostics du type «hypersensibilité», etc. Ces enfants à haut QI s’ennuient en classe, certes. Mais une grande majorité d’élèves, quel que soit leur niveau, s’ennuient à l’école et réussissent à le tolérer au même titre que toutes les frustrations. Le fait que cet ennui soit vécu comme intolérable interroge moins le QI que la tolérance à la frustration et le rapport aux limites. Le saut de classe peut être une solution dans certains cas si tout le monde est d’accord. Mais s’imaginer qu’ils s’épanouiront davantage, c’est souvent un leurre. L’urgence, c’est surtout de les outiller à la bienséance.

J'ai de la peine à le dire, mais certains cabinets ici (bizarrement ceux où les parents doivent payer + de 2000$ pour le test) sont trèèès arrangeants. J'ai vécu deux cas où on peut se poser beaucoup de questions : un où les parents nous ont volontairement donné un bilan tronqué (il manquait 4 items, la prof de CP avait eu le bilan entier, pour moi les parents ne m'avaient donné que la conclusion ...), et un où l'enfant "s'ennuyait" (mais disait quand je luis demandais ce qu'il voulait faire "Je veux faire de l'Ipad) sans paraître vraiment brillant et où le neuropsy a préconisé "des moments privilégiés avec l'adulte, comme le temps du repas où l'enfant pourra manger avec son professeur pour avoir une relation duelle avec lui" (maiiiis bien sûr !!! C'est facile de proposer ça, aucun prof n'acceptera et ainsi si l'enfant ne se sent pas bien ce sera de la faute du méchant prof qui refuse de sacrifier sa pause déjeuner pour le bien-être de son élève).

Déjà, généralement, les enfants HP souffrent de dysgraphie. C'est donc normal que ton élève, en plus de son jeune âge, ne soit pas à l'aise en écriture. 

Pour les élèves en douance, il faut cependant prendre en compte le triangle d'or : l'école d'une part, mais aussi la maison et l'accompagnement psychologique. 
Les parents accompagnent-ils leur enfant dans ce saut de classe ? Quelles activités lui proposent-ils lui permettant d'être plus à l'aise ? Les sports collectifs, les arts martiaux sont préconisés, la pratique d'un instrument et les échecs/jeu de go peuvent aider l'enfant à être plus concentré. 
Si PPRE il y a, je recommande d'inscrire tout ça là-dedans, car ainsi le "poids" du bien-être de cet enfant ne reposera pas essentiellement sur les épaules de l'enseignante. 

Mais vu les lectures précédentes, je m'interroge sur ce saut de classe : qui l'a vraiment décidé ? L'enfant était-il vraiment préparé ? S'il doit revoir les bases de CE1 dans la classe double, ce n'est pas aux parents de décider comment organiser les apprentissages ! Le CE1 aborde les bases de la grammaire et de la conjugaison, les soustractions posées et des notions plus complexes en maths, c'est très délicat de sauter cette classe (je l'ai fait faire une fois, mais l'élève est allée en cours d'année en CE1 et il suffisait de lui montrer une notion une fois pour qu'elle comprenne). 

 

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Maoria a dit :

Mais une grande majorité d’élèves, quel que soit leur niveau, s’ennuient à l’école et réussissent à le tolérer au même titre que toutes les frustrations. Le fait que cet ennui soit vécu comme intolérable interroge moins le QI que la tolérance à la frustration et le rapport aux limites.

Tout à fait en accord avec ça. 

Et je rajouterais même dans la problématique "la tolérance à la frustration et le rapport aux limites" des parents !

En plus, on a complètement oublié que l'école est avant tout un lieu de vie en collectivité, avec ses règles, qui ne nous plaisent pas toujours, certes, mais que nous devons appliquer (élèves comme adultes).

Il n'est pas possible, notamment, de tout individualiser. C'est comme ça et c'est même tant mieux.

Link to comment
Share on other sites

Je donne des nouvelles de mon élève: tous ses résultats sont dans le "partiellement acquis", il tire son épingle du jeu en lecture, il lit très bien et a une bonne compréhension. Pour le reste c'est très moyen, il a toujours du mal à se mettre au travail et ses acquis sont fragiles. La collègue fait l'autruche dès que j'en parle mais j'ai quand même mis les pieds dans le plat en conseil des maîtres. Cependant, mon élève est en CE2 et maintenant il faut faire avec et il a du mal à suivre le rythme.

Link to comment
Share on other sites

Pauvre gamin, ça va le pour suivre toute sa vie et peut être l'empêcher de faire les études qu'il souhaite. Comment le vit-il ? Et les parents ? 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Vraiment très étrange cette histoire ! Soit l'élève était très performant en cp et ta collègue l'a fait travailler en CE1 une bonne partie de l'année et un passage au CE2 se justifiait, soit il a  fait du cp et il aurait dû être inscrit dans ta classe en CE1 et cela aurait été à toi de voir s'il pouvait glisser dans l'année en CE2. Je ne comprends pas 🤔

Link to comment
Share on other sites

Ou bien les parents ont fait le forcing et la collègue n'a pas su dire non :(

Ici, j'ai eu des parents qui fin novembre sont venus me voir pour me dire que leur enfant faisait les devoirs (de cp donc que de la lecture et mots à apprendre ) très vite, qu'ils avaient peur qu'ils s'ennuient …. Sauf que l'élève ne s'ennuie pas en classe (et râle même quand on lui donne du travail plus difficile ou en plus), fait des erreurs, est très performant mais j'en ai 2 autres qui ont les mêmes capacités.

J'ai donc expliqué aux parents que, au vu de sa "non-envie" de faire un travail plus difficile ou en plus, du fait qu'un travail de ce1 lui parait "difficile", qu'il continue de faire des erreurs puisqu'il n'écoute pas les consignes et qu'en plus, il adore ses copains, le conseil d es maîtres avait décidé de le laisser en cp et d'adapter le travail.

Je pense que ça doit leur convenir car ils ne sont pas revenus vers moi ….

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

C'est exactement ça ! Forcing des parents, collègue qui n'a pas su dire non, psy scolaire qui se sent valorisé lorsqu'elle fait des passages anticipés...maintenant j'ai déjà rencontre les parents 4 fois, rien de nouveau sous le soleil, ils me demandent encore un rdv pour faire un point avant les vacances de février ! J'en ai ras le bol et je n'ai rien de plus à dire. Comment formuler la chose pour leur expliquer que 4  rdv là j'ai atteint le quota et trop c'est trop!

Link to comment
Share on other sites

Difficile en effet.

Tu places le rendez-vous 15 minutes avant la classe, le midi ou le matin... peut-être qu'ils vont comprendre...

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...