Jump to content

Comment envisagez-vous votre rentrée?


Positif
 Share

Recommended Posts

Bonsoir,

J'ai mis ce sujet ici mais je pense qu'il touche bien d'autres domaines.

Je voulais savoir comment vous avez envisagé votre rentrée (en attendant les directives de notre ministère).

Parent de jeunes enfants, je ne les ai pas informés des récents actes de barbarie.  Ils vont certainement l'être en classe dès les premières heures de classe...

Comment aborder cela en fonction des classes d'âge ? Avec des classes multi-niveaux?

Par avance, merci.

Positif

 

Link to comment
Share on other sites

Cette année "très spéciale" nous a appris une chose : inutile d'anticiper ! 2020, année des ordres et des contre-ordres et des contre-contre-ordres ... Bref, nous découvrirons en temps et en heure ce qui nous attend. En espérant que ce ne soit pas le dimanche soir ou pire le lundi 2 novembre matin. 

Après j'aurai tendance à faire verbaliser les enfants sur ce qu'ils ont vu, entendu, compris, ressenti ... ;) 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, 

Ta question concerne des enfants de quels niveaux de classe ?

Sinon, tu pourras déjà trouver des pistes dans le sujet consacré au cycle 3 :

 

 

Link to comment
Share on other sites

J ai des élèves de 4 ans..je n envisage rien...à voir avec mes collègues 

Link to comment
Share on other sites

Pour des jeunes enfants de maternelle, il me semble que ça appartient davantage aux parents d'en parler avec eux.

Si les parents ne se sentent pas de parler de ce qui s'est passé avec leurs propres enfants, je ne vois pas comment leurs enseignants pourraient le faire.

A part "surfer" sur la déclaration de l'un d'eux, pour les laisser en parler et "sortir" ce qu'ils ont sans doute entendu mais pas forcément compris.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Je m'interroge également sur la double injonction ministérielle à aborder les faits avec nos élèves d'élémentaire d'une part et à leur demander de respecter une minute de silence d'autre part.

Deux semaines se seront passées depuis les faits, et dans la vie d'un enfant, c'est beaucoup. Est-il pertinent d'en reparler?

Nos élèves de cycle 2 sont jeunes. N'ont-ils pas le droit d'être préservés de tout cela ? Pourquoi devraient-ils, à leur âge, connaitre toute la noirceur du monde ? En quoi cela leur permet-il de se construire ? Est-ce pertinent d'apprendre à ceux que leur famille aura voulu préserver qu'un enseignant a été tué pour ses idées, même si  on ne rentre pas dans les détails ? Faut-il comprendre et adhérer à la symbolique de laminute de silence pour y participer, ou doit-elle être imposée à des enfants, et que peu revêtir ce moment fort pour des enfants ? A quoi pensent-ils pendant cette minute ? Ce sont de réelles questions, auxquelles j'aimerais avoir des réponses de psychologues de l'enfance.

Lors des attentats de 2015, j'avais choisi de dire à mes élèves de cycle 2 que quelque chose s'était produit vendredi dernier dont ils avaient peut-être entendu parler et que ceux qui voulaient pouvaient venir en discuter avec moi. 9 élèves sur 10 n'étaient au courrant de rien (milieu protégé, campagne aisée).

J'ajoute que perçois parfaitement toute l'importance d'éduquer nos élèves à la liberté d'expression, et que j'agis au quotidien dans ce sens dans ma classe au travers d'un conseil de classe par exemple.

 

 

  • J'aime 1
  • Merci 1
  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas dans quel niveau je serai le 2 novembre mais quoi qu'il en soit je ne ferai rien. 

Personne ne m'a demandé de faire de minute de silence ni rien, ça me va très bien ! 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, chableu a dit :

Je me demande aussi quelles sont les conséquences de remuer cela 15 jours après avec des enfants en bas ages.

Aussi !

Sinon, j'ai surfé sur LCI ou la chaîne info d'après et j'ai entendu une spécialiste accuser l'école et le laxisme des enseignants qui disent ne plus aborder certains sujets. D'après elle, il faut qu'on ait le courage de le faire.

Merci Madame ! Je vous invite dans ma classe pour que vous me montriez comme faire !

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, ratatouille a dit :

Nos élèves de cycle 2 sont jeunes. N'ont-ils pas le droit d'être préservés de tout cela ? Pourquoi devraient-ils, à leur âge, connaitre toute la noirceur du monde ? En quoi cela leur permet-il de se construire ? Est-ce pertinent d'apprendre à ceux que leur famille aura voulu préserver qu'un enseignant a été tué pour ses idées, même si  on ne rentre pas dans les détails ? Faut-il comprendre et adhérer à la symbolique de la minute de silence pour y participer, ou doit-elle être imposée à des enfants, et que peu revêtir ce moment fort pour des enfants ? A quoi pensent-ils pendant cette minute ? Ce sont de réelles questions, auxquelles j'aimerais avoir des réponses de psychologues de l'enfance.

Je suis tellement d'accord ! Ma fille est en CP, avec un an d'avance, et je ne vois vraiment pas l'intérêt d'approfondir ce sujet avec elle, à part lui créer des peurs, surtout qu'elle transpose ça et qu'elle imagine que quelqu'un puisse me tuer. On a abordé le sujet parce qu'on a allumé la télé au moment d'une pub pour l'émission spéciale sur france 2. On a juste dit qu'un professeur était mort et qu'il y avait une émission à la télé pour penser à lui, pour lui rendre hommage. Mais on l'a fait uniquement en prévision du jour de la rentrée, pour que si la maîtresse ou un enfant en parle, qu'elle ne le découvre pas à ce moment là. 

Je pense que travailler l'ouverture d'esprit, la tolérance tout au long de l'année est bien plus intéressant. Personnellement, je serai le jour de la rentrée en ULIS avec des élèves autistes, donc je n'aborderai pas le sujet.

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

La minute de silence, faire verbaliser, et calmer les angoisses ( mais j’ai peur comme vous de mal faire, cela d’autant que certains petits dans nos classes ont des parents  enseignants ), et en EMC travailler sur la République ses symboles et surtout ses valeurs, pendant cette période. En fait c’est plus un travail de tous les jours, qu’un accent porté seulement lundi prochain.

En maternelle c’est encore une autre affaire!

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, éowin a dit :

La minute de silence, faire verbaliser, et calmer les angoisses ( mais j’ai peur comme vous de mal faire, cela d’autant que certains petits dans nos classes ont des parents  enseignants ), et en EMC travailler sur la République ses symboles et surtout ses valeurs, pendant cette période. En fait c’est plus un travail de tous les jours, qu’un accent porté seulement lundi prochain.

En maternelle c’est encore une autre affaire!

Exactement.

Et en veillant à donner l'exemple, à ne pas faire de différence d'application dans les valeurs.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, oxen a dit :

Je suis tellement d'accord ! Ma fille est en CP, avec un an d'avance, et je ne vois vraiment pas l'intérêt d'approfondir ce sujet avec elle, à part lui créer des peurs, surtout qu'elle transpose ça et qu'elle imagine que quelqu'un puisse me tuer. On a abordé le sujet parce qu'on a allumé la télé au moment d'une pub pour l'émission spéciale sur france 2. On a juste dit qu'un professeur était mort et qu'il y avait une émission à la télé pour penser à lui, pour lui rendre hommage. Mais on l'a fait uniquement en prévision du jour de la rentrée, pour que si la maîtresse ou un enfant en parle, qu'elle ne le découvre pas à ce moment là. 

Je pense que travailler l'ouverture d'esprit, la tolérance tout au long de l'année est bien plus intéressant. Personnellement, je serai le jour de la rentrée en ULIS avec des élèves autistes, donc je n'aborderai pas le sujet.

J'ai la même interrogation que vous... Je n'ai pas abordé le sujet avec mon fils quand j'ai participé à la marche organisée par ma ville (4 ans et demi, je trouvais ça trop difficile à entendre). En discutant avec des collègues, seuls sont dont les enfants étaient plus âgé (minimum collège) en ont parlé à la maison. Pourtant, en tant qu'enseignants, ils ont tous été très affecté par cet acte incompréhensible.

Je ne vois pas comment aborder le sujet avec mes élèves de cycle 2, deux semaines après, sachant que certains n'en auront pas du tout entendu pareré, et que ça pourrait être volontaire de la part de leurs parents...

Link to comment
Share on other sites

Merci pour cette chanson!

Sais-tu où on peut trouver les paroles et éventuellement la bande son?

Link to comment
Share on other sites

@chableu

Merci beaucoup pour le lien!

Link to comment
Share on other sites

Le 24/10/2020 à 08:24, Princesse Dézécole a dit :

Cette année "très spéciale" nous a appris une chose : inutile d'anticiper ! 2020, année des ordres et des contre-ordres et des contre-contre-ordres ... Bref, nous découvrirons en temps et en heure ce qui nous attend. En espérant que ce ne soit pas le dimanche soir ou pire le lundi 2 novembre matin. 

Après j'aurai tendance à faire verbaliser les enfants sur ce qu'ils ont vu, entendu, compris, ressenti ... ;) 

Alors, moi, j'anticipe un peu quand même en préparant vidéos et supports élèves. Rien de fixé dans le marbre, mais des pistes. Je ne compte pas travailler en dernière minute ce week end. Je me fixe une petite trame qui me donnera des idées.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Honnêtement, s'ils en parlent (et j'en doute, c'était il y a deux semaines, ça a une si bonne mémoire un enfant de sept ans ? J'ai des CE1), je ne vois pas quoi leur dire à part qu'il n'y a pas besoin de parler de l'actualité à l'école, qu'il faut en parler avec leurs parents, et qu'ils sont en sécurité ici si ça les angoisse...
Si les écoles primaires doivent faire la fameuse rentrée décalée avec minute de silence, ben... il faut bien obéir aux directives, mais même discours je pense. Je ne suis ni psychologue, ni commentatrice BFM de l'actualité.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Breizhonig a dit :

Ici on peut aussi récupérer la chanson en mp3 avec ou sans les paroles : http://www.ecole-elementaire-bannalec.ac-rennes.fr/spip.php?article111

Vraiment, merci beaucoup pour tes recherches et pour ce lien.

Ce sera le prochain chant que je vais apprendre à mes élèves (peut-être masqués...)

Link to comment
Share on other sites

Le 26/10/2020 à 08:38, oxen a dit :

Je suis tellement d'accord ! Ma fille est en CP, avec un an d'avance, et je ne vois vraiment pas l'intérêt d'approfondir ce sujet avec elle, à part lui créer des peurs, surtout qu'elle transpose ça et qu'elle imagine que quelqu'un puisse me tuer.

J'ai la même peur pour ma fille... :cry:

 

Moi aussi je me demande comment aborder ça avec mes CE1-CE2... Je ne veux surtout pas les laisser parler librement en classe, de peur que certains donnent des détails à d'autres... En aparté à la récré OK.

Link to comment
Share on other sites

Le 25/10/2020 à 16:02, ratatouille a dit :

 Est-ce pertinent d'apprendre à ceux que leur famille aura voulu préserver qu'un enseignant a été tué pour ses idées, même si  on ne rentre pas dans les détails ?

Samuel Paty n'a pas été assassiné pour ses idées.

Il a simplement fait son travail: son cours sur la liberté d'expression dans une classe de 4ème

  • J'aime 3
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Gribouillette a dit :

Moi aussi je me demande comment aborder ça avec mes CE1-CE2... Je ne veux surtout pas les laisser parler librement en classe, de peur que certains donnent des détails à d'autres... En aparté à la récré OK.

Justement, il me semble que l'enseignant.te est garant.e de la juste information dans la classe et permet de "cadrer" le sujet.

En récréation, les enfants peuvent se raconter n'importe quoi... et cela peut-être plus inquiétant pour les enfants qui ne sont pas au courant.

C'est sûr, il y aura les enfants au courant "dans les moindres détails" de cet attentat et ceux qui ne savent rien.

C'est à nous d'écouter, d'informer (Laïcité), de rassurer...

Nous formons les petits citoyens de demain... C'est dans les programmes.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, cocoon53 a dit :

Justement, il me semble que l'enseignant.te est garant.e de la juste information dans la classe et permet de "cadrer" le sujet.

En récréation, les enfants peuvent se raconter n'importe quoi... et cela peut-être plus inquiétant pour les enfants qui ne sont pas au courant.

C'est sûr, il y aura les enfants au courant "dans les moindres détails" de cet attentat et ceux qui ne savent rien.

C'est à nous d'écouter, d'informer (Laïcité), de rassurer...

Nous formons les petits citoyens de demain... C'est dans les programmes.

Quand je parlais de la récré, je parlais de proposer aux enfants qui voulaient poser des questions précises sur les faits de venir me voir moi, pour que je puisse justement les écouter et les rassurer, mais pas devant les autres.

C'est justement parce que je veux cadrer les choses en classe, que je ne veux surtout pas que ça parte dans tous les sens.

Link to comment
Share on other sites

De toute façon, ils parleront entre eux de ce sujet... A mon sens, il vaut mieux que ce soit cadré par l'enseignant.te. en classe le jour de la reprise.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, cocoon53 a dit :

De toute façon, ils parleront entre eux de ce sujet...

Et bien moi je n'en suis pas si sûre...

Ma fille ne parlera pas de ça avec ses copines, puisque aucune d'entre elles ne seront au courant. On parle d'enfants de 5 et 6 ans!

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Gribouillette a dit :

Quand je parlais de la récré, je parlais de proposer aux enfants qui voulaient poser des questions précises sur les faits de venir me voir moi, pour que je puisse justement les écouter et les rassurer, mais pas devant les autres.

C'est justement parce que je veux cadrer les choses en classe, que je ne veux surtout pas que ça parte dans tous les sens.

Je pense qu'il vaut mieux faire cela en classe entière sans laisser les enfants entrer dans les détails sordides de cet assassinat.

Pour moi, cadrer, c'est expliquer que cet enseignant a été tué CAR il faisait son métier, en expliquant ce qu'était la liberté d'expression.

Nous avons déjà travaillé sur la charte de la Laïcité en classe, j'avoue que cela va me simplifier la tâche!

 

Link to comment
Share on other sites

J'appréhende aussi de les laisser s'exprimer en classe, car je sais que certains connaîtront tous les moindres détails, d'autres auront toutes les théories possibles, quand d'autres auront été préservés et recevront tout cela sans s'y attendre...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...