Jump to content

Répartition : faire 2 CM1/CM2 ?


Recommended Posts

Bonjour,

je voudrais votre avis concernant une question de répartition.

Je suis dans une petite école rurale à 6 classes. Cette année, nous avons 2 classes de maternelle (dans un bâtiment séparé), et des doubles niveaux en élémentaire : CP/CE1, CE1/CE2, CE2/CM1, CM1/CM2 avec des effectifs de 21 élèves par classe.

A la rentrée, nous aurons 22 CM1 et 19 CM2.

Le groupe de CM1 est composé de 14 garçons et 8 filles. L'un des garçons a une AESH pour troubles du comportement. Elle l'emmène souvent travailler dans une autre salle. Parmi les autres, il y a des garçons assez turbulents et des élèves en grande difficulté scolaire. En revanche, ce groupe contient des élèves moteurs, très motivés pour travailler et apprendre (dont un élève ayant sauté une classe).

Le groupe de CM2 ne présente pas de particularités au niveau du comportement. Ce sont des élèves assez bavards et peu investis dans les apprentissages. Certains sont en difficultés scolaires et la question d'une orientation en SEGPA se pose pour deux élèves.

Pensez-vous qu'il est préférable d'avoir des niveaux simples (une classe de CM1, une classe de CM2) ou de répartir ces deux groupes en double niveau (2 classes de CM1/CM2) ? Quels sont, pour vous, les avantages et inconvénients de chaque solution ?

 

Link to comment
Share on other sites

  • spiralecole changed the title to Répartition : faire 2 CM1/CM2 ?

Si vous êtes deux classes CM1/CM2, ça vous permettra de séparer les CM1 turbulents et peut être donner aux CM2 un rôle de tuteur vis à vis des CM1 et de les remotiver. 

Vous pouvez toujours décloisonner en mettant chaque niveau ensemble pour vous partager les matières de découvertes et ainsi vous alléger des préparations (une qui fait sciences/EMC et l'autre HG par exemple). 

Link to comment
Share on other sites

A mes débuts (au siècle dernier comme me disent les élèves!!!), j'ai commencé par passer 6 ans dans une école à 5 classes. Sur ces 6 années, il y a eu 4 années où on avait 2 classes de CM1-CM2. Je me rends compte qu'à l'époque on ne répartissait pas selon l'autonomie ni le niveau des élèves mais juste en pensant à séparer certains élèves!!!!!

Actuellement, dans mon école à 9 classes, on a régulièrement 3 cours doubles (CE1-CE2, CE2-CM1 et CM1-CM2). Dans ces cours doubles, on met des élèves majoritairement autonomes mais aussi des élèves qui ont besoin de suivre le niveau d'avant en maths-français ET qui font des efforts.

Depuis 4 ans, j'ai donc des CM1 et des CM2 autonomes mais en plus toujours 2 ou 3 CM2 qui suivent du CM1 en français-maths. On continue toujours à séparer certains élèves ou groupes d'élèves!!!!

Selon moi, 2 CM1-CM2 peut être une solution pour séparer des élèves!!!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, spiralecole a dit :

Le groupe de CM1 est composé de 14 garçons et 8 filles. L'un des garçons a une AESH pour troubles du comportement. Elle l'emmène souvent travailler dans une autre salle. Parmi les autres, il y a des garçons assez turbulents et des élèves en grande difficulté scolaire. En revanche, ce groupe contient des élèves moteurs, très motivés pour travailler et apprendre (dont un élève ayant sauté une classe).

Le groupe de CM2 ne présente pas de particularités au niveau du comportement. Ce sont des élèves assez bavards et peu investis dans les apprentissages. Certains sont en difficultés scolaires et la question d'une orientation en SEGPA se pose pour deux élèves.

Pensez-vous qu'il est préférable d'avoir des niveaux simples (une classe de CM1, une classe de CM2) ou de répartir ces deux groupes en double niveau (2 classes de CM1/CM2) ? Quels sont, pour vous, les avantages et inconvénients de chaque solution ?

En fonction de la répartition des élèves au sein de chaque classe, le CM1-CM2 peut être une solution...

Mais pas forcément la meilleure. 

En double niveau on laisse davantage les élèves en autonomie, on ne peut pas être derrière pour les booster (pour les non motivés), les fliquer (pour les perturbateurs), les aider (pour ceux en difficulté), etc...

Me concernant, je viens de passer une année avec beaucoup de perturbateurs + élèves en grande difficulté, en double niveau, et bah j'en ai bavé (j'en bave encore). J'ai été obligée de revoir ma façon de faire classe, pour les coller tous en même temps en exos, le plus souvent possible, et ainsi pouvoir faire la police.

Autre inconvénient : devoir préparer le double niveau + un 3ème niveau pour les élèves en grande difficulté, et surtout en classe, devoir gérer ces 3 groupes, tout en gérant les élèves perturbateurs. En simple niveau, on a quand même plus de disponibilité pour les enfants en difficulté.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Les élèves de CM1 sont déjà en double niveau et cela n'est pas positif pour eux d'après ce que je comprends.

Je ne recommencerais pas si vous avez la possibilité de faire 2 simples niveaux.

Les élèves perturbateurs ont besoin d'un cadre, de rigueur et d'attention que, quoi qu'on fasse, le double niveau ne permet pas autant que le simple.

Je partirai donc sur deux simples niveaux sans hésitation.

  • J'aime 1
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Pareil pour moi: 2 niveaux simples ceci d'autant plus qu'ils auraient l'avantage d'être très peu chargés en terme d'effectif.

Ici, plusieurs années de suite en double niveau, on évite. Cela aurait, en plus, l'avantage de reposer tout le monde: PE et élèves.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

2 niveaux simples serait plus faciles à gérer peut-être. De plus, bien qu’attachée à un des enfants, l’AESH c’est aussi un adulte de plus dans la classe. Et .... même si on peut espérer reprendre à peu près normalement à la rentrée, on ne sait pas comment cela va tourner et les regroupements de cm1 ou de cm2 auxquels vous songez risquent de  ne pas être possibles...

Dans les faits, en niveau simple, on a toujours 2 ou 3 groupes de niveau à préparer. 

Ceci dit les deux double-niveaux permettraient aux enseignantes de travailler ensemble... ça peut aussi les soulager...
 

Bon ça c’est un avis, la solution c’est celle avec laquelle les 2 enseignantes se sentent le plus confortables.

Link to comment
Share on other sites

Ça dépend quand même des élèves à séparer je trouve... Une année on avait une promo de CM2 plutôt compliquée (en CE2 on les avait même séparés en 3...).

Je pense que ça aurait été horrible de faire un CM2 simple avec toute cette promo...

Comme toujours, tout dépend des élèves...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, éowin a dit :

la solution c’est celle avec laquelle les 2 enseignantes se sentent le plus confortables.

 

il y a 17 minutes, nellou a dit :

Comme toujours, tout dépend des élèves...

Merci pour vos réponses. Je vois que c'est très partagé.

Alors... tout dépend des enseignantes ? Ou tout dépend des élèves ? 🙃

Concernant le fait de laisser les élèves plusieurs années en double niveau, je pense que ces élèves-là ont toujours été en double niveau. D'où la question de savoir s'il ne serait pas pertinent, pour une fois, de leur donner la chance de connaître une classe "simple". Les CM1 sont perturbateurs, mais il y a l'AESH qui peut aider à canaliser les plus agités. Et je pense, comme l'a dit @Gribouillette que l'on est plus disponible en simple niveau pour différencier et aider les élèves en difficultés au quotidien (ce dont certains ont bien besoin, car beaucoup ont décroché l'an dernier lors du confinement).

Je suis d'accord également pour dire que deux classes de CM1/CM2 risquent de poser problème si le protocole sanitaire est maintenu. On l'a vu cette année : impossible de faire un échange de service ou de décloisonner en regroupant les élèves d'un même niveau pour une activité spécifique (kayak en CM2 ou préparation du permis internet, par exemple).

Bref, vous l'aurez compris, je pencherais davantage pour 2 classes à simple niveau. Le souci est que... la fille d'une collègue est dans le groupe des futurs CM1. Cette collègue dit que sa fille se "coltine les pénibles depuis la maternelle" et je pense que cette collègue va vouloir séparer le groupe pour mettre sa fille à distance de certains élèves perturbateurs. Je cherche donc des arguments pour lui répondre...

(Je précise que je suis prête à prendre la classe de CM1 et que ma collègue de CM2 n'est pas contre l'idée d'avoir un simple niveau, bien au contraire... mais qu'elle n'osera pas s'opposer à la collègue / mère d'élève).

Link to comment
Share on other sites

Bah selon ce que je comprends de ce que tu supposes (;-) cela voudrait dire qu'elle pourrait souhaiter que sa fille soit, si double niveau, dans le groupe des fameux "élèves-autonomes-sages-dociles-zé-performants" et les autres dans celui des "élèves-difficiles-zé-en-difficulté" (je l'écris ainsi car déjà débattu ici, je suis totalement opposée à ce type de répartition):  cela revient à faire des classes de niveau.😁

En arrivant dans mon école, 1er double-niveau, CM1/CM2. Les collègues pensaient avoir fait qqchose de viable: les pires CM1 avec les meilleurs CM2. HO.RRI.BLE. Et ingérable. Les uns travaillaient à la vitesse de la lumière alors qu'avec les autres il fallait 3 saisons d'explications + gestion du comportement...

Des arguments: ben en niveau simple, la fille de la collègue sera avec TOUS ses camarades potentiels.

 

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

En effet, le double niveau ne règlera pas le problème de la fille de la collègue. Vous allez devoir batailler sur les répartitions. Et finalement comme le dit HYPO, vous allez vers des classes de niveaux (et là, ça va être une nouvelle discussion pour savoir qui prend quelle classe).

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Après des années de double niveau, être en niveau simple permettrait sans doute plus d'attention pour chaque élève, surtout après ces deux années compliquées, moins de boulot pour les enseignants donc plsu en forme/ dispo, et de toute façon si doubles niveaux vous répartirez les perturbateurs de CM1 et de CM2....

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Propose à la fameuse collègue de prendre un des CM1/CM2 avec les perturbateurs et toi prendre le deuxième CM1/CM2 avec les calmes et moteurs et sa fille on verra si elle est toujours aussi fan de cette répartition.

  • J'aime 1
  • Merci 1
  • Haha 4
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Deux niveaux simples également. Pourquoi tout compliquer ?

Et si, malheureusement, la solution de deux CM1-CM2 s'impose, que les deux "morceaux" de classes soient homogènes au niveau scolaire : les bons CM1 avec les moins bons CM2 et les moins bons CM1 avec les bons CM2, par exemple.

Mais surtout pas deux morceaux hétérogènes ...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, agora a dit :

être en niveau simple permettrait sans doute plus d'attention pour chaque élève

Je confirme.

Pourquoi compliquer les choses avec deux double niveaux identiques ? Et un double niveau, c'est quand même deux fois plus de travail, de préparations et c'est plus difficile à gérer.

  • J'aime 1
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, spiralecole a dit :

Bref, vous l'aurez compris, je pencherais davantage pour 2 classes à simple niveau. Le souci est que... la fille d'une collègue est dans le groupe des futurs CM1. Cette collègue dit que sa fille se "coltine les pénibles depuis la maternelle" et je pense que cette collègue va vouloir séparer le groupe pour mettre sa fille à distance de certains élèves perturbateurs. Je cherche donc des arguments pour lui répondre...

 

Donc les doubles niveaux seraient juste pour faire plaisir à la collègue en question ? Elle a quelle classe? 

Moi ce serait niet! Dans toutes les petites écoles les élèves se retrouvent ensemble de la PS au CM2, ils font avec même si j'en conviens, c'est long. Sans compter que les pénibles ne se retrouveraient pas tous ensemble et que sa petite fille chérie devrait en supporter quelques uns quand même. En plus s'il y a des élèves en difficulté en CM1, c'est beaucoup plus facile d'avoir du temps pour eux en niveau simple. 

J'ai des CP en double niveau et c'est la course après le temps pour les élèves en difficulté. Sans compter qu'en plus du double niveau à préparer, il peut y avoir d'autres adaptations à préparer, cela fait donc triple ou quadruple niveau à gérer...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Pareil...Perso, (et ça n'implique que moi), le double niveau est une hérésie. Je ne fais pas maths et EDL en commun en cm1/cm2, et du coup, ça m'est TRES difficile de gérer un cours double. Enfin, TRES TRES énergivore, car je passe mes matinées à passer d'un groupe à l'autre, sans le moindre temps pour un groupe quand je suis avec le 2°. Sans parler des prép en double....:heat: Alors, faire 2 cours double quand deux simples sont possibles, c'est niet!

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Le double niveau pour séparer les élèves perturbateurs (et répartir les AESH... pour ne pas se retrouver à trop d'adultes en classe aussi), on l'a déjà fait dans mon école (petite école où les élèves se coltinent également leurs camarades pendant toute leur scolarité primaire). Cela a été positif pour tout le monde : ça a permis de passer une année plus calme et ça a permis de faire rattraper à certains CM2 pas mal de notions de CM1 car ils avaient passé deux années horribles en CE2 et en CM1 et le niveau était très bas (j'avais l'un des CM1/CM2).
On y réfléchit pour l'année prochaine nous aussi car on a un CM1 qui s'est fort déchargé suite à des déménagements et un CE2 qui a beaucoup souffert cette année.

Mais, je pense que ça avait fonctionné car les années précédentes la classe n'était pas en double niveau, alors que, manifestement, vos élèves de CM1 ont déjà été séparés cette année en deux doubles-niveaux et ça n'a pas permis aux uns et aux autres de souffler et/ou de rattraper des lacunes. Donc tester le niveau simple me semble mieux, surtout avec une AESH dans la classe, si elle est efficace. Comme l'ont dit les collègues on a quand même plus de temps en niveau simple pour les élèves en difficulté et pour la gestion de classe.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, ptitloir a dit :

Le double niveau pour séparer les élèves perturbateurs (et répartir les AESH... pour ne pas se retrouver à trop d'adultes en classe aussi),

Ici la demande est de regrouper les élèves et, de toute façon, il n'y a plus un AESH par élève.

Link to comment
Share on other sites

Si je reste là où je suis l'an prochain, j'aurais un CM2 avec pas mal de pb de comportement, des dossiers SEGPA et PPRE à gogo, des PPS, etc... J'ai réfléchi à l'option de limiter un peu en faisant des doubles niveaux et ma collègue m'a fait la même proposition mais après réflexion, je me suis souvenue du "confort" du niveau simple même avec des élèves hétérogènes.

Clairement, cette année j'ai aussi des élèves pénibles voire très pénibles, de la grosse difficulté etc et j'ai peu de temps à consacrer à ceux qui en aurait le plus besoin car comme @Blanchedecm2 je passe beaucoup de temps à faire le ping pong. Donc nous restons sans hésiter sur les niveaux simples.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Non, et puis, sérieusement, sur un CM2 (mais pareil en CM1), y a des corrections à gogo....😉 Je me force à corriger pendant un moment dans la journée...après ne l'avoir jamais fait pendant des années. C'est un cercle vicieux: si la maîtresse est dispo en permanence, il y en a bcp qui ne se mettent jamais au boulot ou qui ont toujours besoin de quelqu'un à côté. Du coup, maîtresse au bureau = c'est le moment de s'y mettre tout seul, on peut le faire seul, elle appelle ceux qu'elle juge en difficulté (et on a le droit de venir aussi si on a besoin.) Tout ça est impossible en cours double, et c'est double peine pour la maîtresse: doubles préparations et corrections à gogo...

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Vu les faibles effectifs et peu de différence entre les 2 niveaux, je ne me poserai même pas la question de 2 doubles niveaux. Autant s'il y avait 29 CM1 et 19 CM2, on réfléchirais à 2 doubles niveaux pour avoir des effectifs plus similaires. 

Pis si c'est pour séparer pour mettre les plus faibles d'un côté et les moteurs de l'autre, le groupe de faible en double-niveau ne va rien gagner. Il va perdre du temps de présence d'enseignant, il va perdre le rôle moteur des élèves mis dans l'autre double-niveau. C'est vraiment pas une bonne solution.

Vous avez des effectifs très faibles pour des CM. Quels sont les effectifs des cycles 2 ? car je me pose plutôt la question d'alléger les GS/CP/CE1

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, blacknader a dit :

Vous avez des effectifs très faibles pour des CM. Quels sont les effectifs des cycles 2 ? car je me pose plutôt la question d'alléger les GS/CP/CE1

 

20 GS (dans un bâtiment maternelle séparé), 12 CP, 14 CE1 et 16 CE2 si cela ne change pas d'ici septembre (il pourrait y avoir des déménagements)

@corazon Merci pour ton témoignage car je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis. Je pense vraiment qu'en niveau simple, j'aurai plus de temps à consacrer aux élèves en difficultés et qu'ils seront moins perturbés qu'en double niveau (difficile de travailler seul dans le calme quand la maîtresse et les élèves de l'autre niveau parlent).

@Pablo Oui, je pourrais proposer à cette collègue de prendre la classe des pénibles ! Elle est en maternelle cette année. Elle a eu des CM1/CM2 l'an dernier quand elle est arrivée dans l'école et ça n'a pas du tout l'air d'être ce qu'elle préfère !!! 😉

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, blacknader a dit :

Pis si c'est pour séparer pour mettre les plus faibles d'un côté et les moteurs de l'autre, le groupe de faible en double-niveau ne va rien gagner. Il va perdre du temps de présence d'enseignant, il va perdre le rôle moteur des élèves mis dans l'autre double-niveau. C'est vraiment pas une bonne solution.

Je suis également pour laisser des cours simples mais, pour ce qui est de la seconde partie de ton argumentaire, je ne suis pas d'accord du tout.

Au contraire, les faibles CM2 (ou pas trop bons) profiteraient des révisions des leçons des CM1 et ça faciliterait le travail de l'enseignant. Et dans l'autre classe, l'enseignant pourrait mieux s'occuper des CM1 plus faibles car il aurait de bons CM2.

Quand des classes sont trop hétérogènes, surtout des cours multiples, il n'y a plus de moteurs, le potentiel des bons élèves étant gâché.

Pour moi, le seul intérêt d'un cours double quand on peut aussi faire des cours simples, c'est de niveler par le haut les élèves qui le peuvent, ce qui est de moins en moins souvent le cas, hélas, et explique, en partie, la fuite des familles de ces élèves vers le privé.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Pour avoir eu l'an dernier un CM1 avec des zozos en difficulté/pas travailleurs si pas sur leur dos/perturbateurs légers et un CM2 avec des élèves peu performants ni autonomes (contrairement à la "promesse" en échange d'avoir du "tout venant" en CM1) , tous en même temps: o'secours.

Or, c'est, si j'ai bien compris, ce qui fera l'essence d'un des CM1-CM2, si ce n'est les 2.

Là, j'ai un CM1 avec des bosseurs et des CM2 (ceux choisis parmi mes anciens CM1 sont autonomes) dont 2 "CE1" et un illettré (mais pas de pb de comportement) : c'est déjà mieux au quotidien, mais clairement, je sacrifie l'illettré et ne fais guère avancer les "CE1".

Je précise que un des "CE1" et l'illettré sont nouveaux sur l'école (ne me rappelez pas de remercier directeur et collègues des 2 cours simples de CM2; moi qui prenais TOUS les nouveaux quand j'étais à leur place). Si vous n'avez que des cours doubles, l'arrivée de ce type de profil va vous plomber.

L'an prochain, on tasse les CM2 par 29 (et plus de places pour des nouveaux) , ou on refait un cours double. J'ai envie qu'on les tasse... Mais je me doute que le directeur sera contre.

 

 

 

  • Triste 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Lena a dit :

Mais je me doute que le directeur sera contre.

Il a quelle classe lui ?

Link to comment
Share on other sites

@Lena Gloups ! 😧

Je vois que je ne suis pas la seule à avoir des collègues peu compréhensifs. J'espère que tu réussiras à obtenir le "tassement", même si CM2 à 29, c'est galère.

J'ai connu ça une année : deux classes de CM2 à 29... parce qu'il fallait créer une classe "expérimentale" à 12 pour les élèves ayant trop d'années de retard (+ troubles du comportement pour certains, attente d'une orientation pour d'autres...). On avait regroupé là tous les "cas", qui auraient dû être en CE2 ou en CM1. Une sorte de pseudo-ULIS qui ne dit pas son nom. Un projet porté par la directrice. Comme une collègue était volontaire pour prendre cette classe (sans formation ASH, bien sûr), le dispositif a été accepté par l'IEN.

Au final, il y a eu des déménagements et une baisse d'effectifs... dans cette classe-là. Elle a fini l'année avec 9 élèves. Alors que mon collègue et moi étions toujours à 29 par classe !

L'année suivante, le dispositif n'a pas été reconduit. Et nous avons eu l'immense plaisir de récupérer certains de ces élèves... qui avaient (un peu) progressé quand même avec une maîtresse pour eux tous seuls, qui faisait plein de projets motivants. Je reconnais qu'elle a super bien travaillé... mais ils se sont quand même retrouvés noyés en revenant dans des groupes classiques de 24 CM2.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...