Jump to content

CRPE 2022 l’effondrement du recrutement


bigshaqdady
 Share

Recommended Posts

https://www.sudeducation.org/communiques/crpe-2022-leffondrement-du-recrutement/

Citation

Le 13 mai 2022, tous les derniers résultats de l’admissibilité au concours de recrutement des professeur·es des écoles (CRPE) sont tombés et le bilan est sans appel : dans le premier degré comme dans le second degré, la dégradation des conditions de travail, la stagnation des salaires en dépit de l’inflation et le mépris ministériel découragent les candidat·es et vident les salles des concours.
Les chiffres parlent d’eux mêmes : dans l’académie de Créteil, pour 1079 postes offerts au concours, il n’y a que 521 personnes admissibles. Même si toutes ces personnes admissibles étaient finalement admises, le taux de recrutement serait de moins de 50 %.
Dans l’académie de Versailles, c’est encore pire avec 484 admissibles pour 1430 postes : seul un tiers des postes offerts au concours pourra donc être pourvu dans le meilleur des cas.

Si la situation n’est pas aussi catastrophique dans toutes les académies, l’état des lieux n’en demeure pas moins alarmant puisque, au total, si toutes les personnes admissibles dans toutes les académies étaient déclarées admises (ce qui est impossible), il manquerait 1730 postes au niveau national dans le premier degré. La seule solution, pour les académies, sera de recruter toutes les personnes sur les listes complémentaires puis de recruter à tour de bras des contractuel·les qui ne bénéficieront ni de la même formation ni des mêmes droits.

 

  • J'aime 1
  • Confus 1
Link to comment
Share on other sites

Rien n'a été fait et rien ne sera fait pour inverser la tendance. 

Le Titanic sombre et nous sommes dessus. Comme l'orchestre, en train de continuer à jouer de la musique. 

  • Solidaire 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Mirobolande a dit :

Rien n'a été fait et rien ne sera fait pour inverser la tendance. 

Le Titanic sombre et nous sommes dessus. Comme l'orchestre, en train de continuer à jouer de la musique. 

Oui tout à fait. Je ne vois même pas comment ils vont trouver des personnes pour les postes non pourvus notamment en idf.

Je suis BD sur un long remplacement (jusqu'à la fin de l'année) dans une grosse école (20 classes) et on m'a déjà envoyé 2 fois 2 jours sur d'autres remplacements pour pallier les manques notamment sur les plus petites écoles. Dans ma circo, des CPC ont du reprendre des classes quelques jours tellement qu'on manque de remplaçants.

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, bigshaqdady a dit :

des CPC ont du reprendre des classes quelques jours

vivement qu'on y envoie les ien et le dasen  !

  • Haha 4
  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, bigshaqdady a dit :

Après, pour nuancer (un tout petit peu...), la situation très particulière de cette année est due à la réforme du CRPE, passée de fin de M1 à fin de M2 => du coup, ceux qui étaient motivés l'an dernier l'ont déjà passé, restent cette année ceux qui avaient raté l'an dernier, les reconvertis...

Et ça n'a pas été anticipé dans le chiffrage des postes mis au concours

Mais bon, la désaffection est réelle

 

 

Link to comment
Share on other sites

Guest Anonymous

Ici . 5 enfants en situation de handicap dont l'un est violent et l'autre souffrant d'encoprésie se salit jusqu'à 8 fois par jour, maintenus en maternelle qui iront en CP l'an prochain. Plus les inclusions Ulis, ça va le faire d'apprendre à lire au reste de la classe, dans un milieu très défavorisé . Les collègues alertent depuis des mois. On mettra sans doute un petit jeune sur le poste. 

A l'impossible, nul n'est tenu. Mais bon, il faut s'habituer puisque les élèves attendent des années pour une prise en charge ou une place en ULIS ou ailleurs. 

Je suis triste. On nous met dans des situations ingérables, personne ne peut faire du bon travail dans ces conditions. Reste l'arrêt-maladie quand on n'y arrive plus. C'est ce que préconisent les syndicats... 

Maintenant pour un élève c'est 6 heures d'AESH par semaine ! Et elle en a parfois plusieurs en charge en même temps. 

L'inclusion présentée comme de la bienveillance a aussi participé à la casse de l'école publique. 

Link to comment
Share on other sites

Guest Anonymous

Alors que c'est juste pour faire encore et encore des économies. 

Link to comment
Share on other sites

Mais oui tout n'est que comptabilité  ! C'est  affligeant  .

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Invité Anonyme a dit :

L'inclusion présentée comme de la bienveillance a aussi participé à la casse de l'école publique. 

Et c'est pas faute d'avoir vu le coup venir dès 2004, un an avant la loi Montchamp. Mais à l'époque, on voyait tout en noir ! Y'avait pas grand monde pour contester !

  • Merci 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Encore aujourd'hui, contester l'inclusion c'est rapidement être traité de facho, de monstre, de sans-cœur ou recevoir des allusions sur son manque de professionnalisme et d'investissement. Et ce jusqu'au plus haut du ministère et y compris sous NVB.

  • J'adhère 8
Link to comment
Share on other sites

Ag oui. Moi on m'a dit 'validiste', je pense que c'est péjoratif... 'je t' emmerde, on continuera à inclure les handicapés '. 

On ne se pose même pas la question de LEUR bien- être... 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 15/05/2022 à 20:44, Invité Anonyme a dit :

Je suis triste. On nous met dans des situations ingérables, personne ne peut faire du bon travail dans ces conditions. Reste l'arrêt-maladie quand on n'y arrive plus. C'est ce que préconisent les syndicats... 

Hélas, c'est également la seule solution pour les enseignants victimes des agissements des parents (harcèlement, diffamation, ...).

C'est ce que j'ai conseillé à la TR de notre école, en difficultés sur un remplacement à cause de l'attitude de deux familles qui veulent la pousser à bout, et du peu de soutien des titulaires de l'école, qui minimisent l'impact sur sa santé.

Pas besoin d'arriver au niveau de l'IEN pour le "pas de vague" !

Link to comment
Share on other sites

Le 15/05/2022 à 20:44, Invité Anonyme a dit :

Reste l'arrêt-maladie quand on n'y arrive plus. C'est ce que préconisent les syndicats... 

Nous, c'est pas ce qu'on préconise. On préconise....le combat !

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, bdisse a dit :

Nous, c'est pas ce qu'on préconise. On préconise....le combat !

Exact. S'arrêter c'est renforcer le "pasdevague" et vécu comme un échec, son échec. Ce n'est pas à un enseignant de s'arrêter mais à l'élève ou la famille d'être exclue vers un autre établissement. La "mise en sécurité" doit être systématiquement exigée dans chaque RSST d'un fonctionnaire. Si une plainte est déposée c'est possible également. 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Mais l exclusion vers un autre établissement "déplace" le problème.  C'est une autre forme de "pas de vague"...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Et l'enseignant n'a parfois pas la force de lutter !

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Voir ç

Link to comment
Share on other sites

Voir ça me donne envie de pleurer. 

  • Solidaire 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Mirobolande a dit :

FB_IMG_1652810290189.jpg

Quelle est la présidente de la région déjà ?

Link to comment
Share on other sites

Une instruction au rabais pour les générations futures ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Goëllette a dit :

Et l'enseignant n'a parfois pas la force de lutter !

Aussi oui,  tout à fait.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Mirobolande a dit :

FB_IMG_1652810290189.jpg

Ils / Elles vont s'amuser avec leur formation 100 % théorique ... Je les plains ... Eux, les enfants en face et les collègues qui vont devoir pallier ...

 

Link to comment
Share on other sites

Surtout avec nos groupes classe de plus en plus complexes !

Pas un mot de tout ça aux infos...

Link to comment
Share on other sites

Vous comprenez maintenant le changement de statut des directeurs... Tout est lié...

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, ptitninouche a dit :

Voir ça me donne envie de pleurer. 

pareil

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, ptitninouche a dit :

Une instruction au rabais pour les générations futures ?

Je dirais même plus. Instruction au rabais toujours pour les mêmes. Car t'inquiète qu'ils n'auront pas de problèmes de recrutement dans les zones "aisées'. 

Affligeant.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...