Jump to content
Sign in to follow this  
Fifaye

ORL comment faites-vous ?!?

Recommended Posts

Poupoule

Merci pour ces réponses :P

Y aurait-il quelqu'un qui fonctionne comme les programmes le préconisent, 1h30 d'orl/semaine relié aux productions d'écrits et pour qui ça marche?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo

1h30, c'est quand même fou quand on y pense....

Demain, je fais une séance sur l'infinitif du verbe pour mes Ce2/Cm1. Entre la travail collectif, la copie de la leçon et les exos d'application, ça va durer 1h/1h15, donc presque le volume hebdomadaire de l'ORL :D

Allez, bon, je me tais sinon je vais encore faire déraper ce sujet :D

Bon courage à tous ceux qui suivent les horaires officiels ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
kirnette
Merci pour ces réponses  :P

Y aurait-il quelqu'un qui fonctionne comme les programmes le préconisent, 1h30 d'orl/semaine relié aux productions d'écrits et pour qui ça marche?

J'essaie, je ne sais pas vraiment si ça marche, car je ne fonctionne pas totalement comme le voudrait les instructions officielles qui de toute façon sont trop vagues sur ce sujet.

Ce dont je suis sûre c'est que ce n'est pas pire qu'avant. J'enseigne depuis un bon moment maintenant (plus de 24 ans) et les méthodes dites traditionnelles ne fonctionnanient plus pour une partie de plus en plus en plus grandes d'élèves dans le coin où j'enseigne donc nous essayons (mes collègues et moi) d'autres choses.

Maintenant c'est sûr que pour certains élèves quelque soit les méthodes ils s'en tireront toujours et ils sont toujours excellents , c'est pour les autres qu'il faut trouver des méthodes adaptées.

Maintenant quelque soit les méthodes c'est sûr que le temps imparti est parfois insuffisant mais il l'est pour toutes les matières.

Qui termine entièrement son programme dans une matière ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Shaya
1h30, c'est quand même fou quand on y pense....

Demain, je fais une séance sur l'infinitif du verbe pour mes Ce2/Cm1. Entre la travail collectif, la copie de la leçon et les exos d'application, ça va durer 1h/1h15, donc presque le volume hebdomadaire de l'ORL :D

Allez, bon, je me tais sinon je vais encore faire déraper ce sujet :D

Bon courage à tous ceux qui suivent les horaires officiels ;)

Pareil que toi! Non perso je n'y arrive pas du tout! Bon là ils copient de mieux en mieux donc j'espère baisser en temps de copie mais dedans je n'ai pas compté les petits rappels en cours de travail autre "tiens c'est quoi l'infinitif de ce verbe..." :blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Poupoule

Oui c'est pareil pour moi entre la recherche, la trace écrite et le réinvestissement le temps d'orl explose les 1h30... Mais peut-être qu'il faut s'efforcer de faire le réinvestissement dans les production écrites... Donc conclusion il faut beaucoup faire écrire!

Vous utilisez quoi comme méthode, fichier, manuels? Pour l'instant je prépare tout moi même... Je parts d'une production d'écrits, manipulations dans le texte, trace écrite et réinvestissement dans des exercices de manipulation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
doubleR
Oui c'est pareil pour moi entre la recherche, la trace écrite et le réinvestissement le temps d'orl explose les 1h30... Mais peut-être qu'il faut s'efforcer de faire le réinvestissement dans les production écrites... Donc conclusion il faut beaucoup faire écrire!

Vous utilisez quoi comme méthode, fichier, manuels? Pour l'instant je prépare tout moi même... Je parts d'une production d'écrits, manipulations dans le texte, trace écrite et réinvestissement dans des exercices de manipulation.

à l'école nous avos un bon manuel, la langue française mode d'emploi ORL

mais comme il part des types de textes pour répondre aux questions qu'on se pose qd on écrit, il faut que notre progression d'écrit/lecture colle exactement au manuel ce qui n'est pas tjrs le cas

ex : 1ere période, les écrits du courrier, ben c'est pas ce que je fais donc je ne peux pas m'en servir pour l'instant car tout l'orl est sur ca, recherche et questions

par contre il est tres bien fait pour se faire une progression car les leçons sont sous formes de questions qu'on doit se poser lors de l'écriture

en période 2, ce sont les écrits d'action, (avec infinitf, impératif etc...) je m'en servirai a ce moment là car on fera charlie et la chocolaterie et les recettes de Roald dahl

donc pour l'instant comme toi, je fais tout moi même à partir du projet lecture/écriture

Share this post


Link to post
Share on other sites
Skydoll

Pendant le SPA que j'ai fait cette semaine l'IMF consacre 3h a l'ORL...mais je crois qu'ona pas vraiment le choix si j'ai bien lu.... :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Poupoule

la langue française mode d'emploi ORL

il est tres bien fait pour se faire une progression car les leçons sont sous formes de questions qu'on doit se poser lors de l'écriture

Il a l'air d'être bien ce manuel... C'est justement quelque chose comme ça qu'il me faudrait parce qu'il part des types d'écrits pour aborder les notions d'orl.

Merci :P Quel est éditeur s'il te plaît?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toubab
En bref il faut faire beaucoup de productions de textes et faire un peu d'orl car c'est l'entraînement à l'écriture et non pas l'orl qui les fera bien écrire.

C'est effectivement ce que j'ai cru comprendre.

Mais je ne suis pas du tout convaincu par le bien fondé de cette façon de fonctionner.... Donc cette année, moi, c'est 1h de grammaire, 1h d'orthographe et 1h de conjugaison par semaine. Si ça ne plait pas à l'IEN, tant pis.

Avec toute les difficultés que la langue française comporte, comment peut-on dire que les enfants écriront bien s'ils écrivent sans faire "trop" d'ORL (rien que le terme me fait marrer! je trouve ça tellement pompeux...)?

C'est ce que nous disent les formateurs et je ne le comprends pas...comment ont-ils fait eux, pour arriver à être formateur? Ils ont dû en manger (pour ne pas dire autre chose) de l'ORL. Alors, "faites ce que je dis, pas ce que je fais"?

En tout cas, je plains le pauvre gosse qui n'aura pas les compétences grammaticales ou autres suffisantes pour rédiger un texte et qui se sentira un peu bête, ou désemparé, ou impuissant devant sa feuille...ça me fait plus de peine qu'autre chose de voir des trucs comme ça!

Share this post


Link to post
Share on other sites
matali
(...)

Avec toute les difficultés que la langue française comporte, comment peut-on dire que les enfants écriront bien s'ils écrivent sans faire "trop" d'ORL (rien que le terme me fait marrer! je trouve ça tellement pompeux...)?

C'est ce que nous disent les formateurs et je ne le comprends pas...comment ont-ils fait eux, pour arriver à être formateur? Ils ont dû en manger (pour ne pas dire autre chose) de l'ORL. Alors, "faites ce que je dis, pas ce que je fais"?

Le terme est pompeux mais il veut dire ce qu'il veut dire... et je ne pense pas que tu deviens formateur en étant super fort en ORL ;)

"Les temps changent" on ne travaille plus comme on a appris... les élèves, les demandes, les compétences évoluent... On doit prendre le temps de s'y faire, on est au début de ces nouvelles orientations, on en paye les pots cassés, c'est logique. On travaille pour plus tard.

En tout cas, je plains le pauvre gosse qui n'aura pas les compétences grammaticales ou autres suffisantes pour rédiger un texte et qui se sentira un peu bête, ou désemparé, ou impuissant devant sa feuille...ça me fait plus de peine qu'autre chose de voir des trucs comme ça!

Je n'ai jamais été douée pour écrire et pourtant, j'étais hyper forte en orthographe, grammaire et cie... Connaître par coeur toutes mes conjugaisons, nommer les COD, les pronoms personnels compléments, avoir 20/20 en dictée... et être toujours incapable d'écrire... des rédac' minables pendant tout ce temps...

Pour moi, l'ORL est une révolution : on peut être frustré de ne plus être valorisé en récitant des trucs par coeur parfaitement exacts mais on est valorisé parce que ce que l'on exprime est pls important.

et ça, je ne comprends pas :

les compétences grammaticales ou autres suffisantes pour rédiger un texte
quelles compétences ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toubab
Le terme est pompeux mais il veut dire ce qu'il veut dire... et je ne pense pas que tu deviens formateur en étant super fort en ORL ;)

Ce que je voulais dire, c'est qu'un formateur a un niveau d'étude assez élevé et qu'il a bien dû passer par un apprentissage rigoureux de la langue pour être là où il en est et pour dispenser sa science. Et le fait qu'il dise que la grammaire ne sert à rien, je trouve cela un peu hypocrite.

Ca me fait un peu penser aux politiques qui prônent le "socle commun de connaissances" mais qui mettent leurs enfants dans le privé pour qu'ils aient un meilleur niveau que la moyenne, bref, je m'éloigne! :P

"Les temps changent" on ne travaille plus comme on a appris... les élèves, les demandes, les compétences évoluent... On doit prendre le temps de s'y faire, on est au début de ces nouvelles orientations, on en paye les pots cassés, c'est logique. On travaille pour plus tard.

Je ne comprends pas très bien. Ca veut dire que les nouvelles orientations ne fonctionnent pas maintenant mais qu'elles fonctionneront dans qqls années, c'est ça?

Je n'ai jamais été douée pour écrire et pourtant, j'étais hyper forte en orthographe, grammaire et cie... Connaître par coeur toutes mes conjugaisons, nommer les COD, les pronoms personnels compléments, avoir 20/20 en dictée... et être toujours incapable d'écrire... des rédac' minables pendant tout ce temps...

Pour moi, l'ORL est une révolution : on peut être frustré de ne plus être valorisé en récitant des trucs par coeur parfaitement exacts mais on est valorisé parce que ce que l'on exprime est pls important.

Oui, mais je pense que tu ne peux pas être "douée" (tout est relatif!) pour écrire sans maîtriser un minimum l'ORL. C'est un peu comme si tu voulais faire une recette sans connaître les ingrédients!

Moi, j'avoue que d'être bonne en grammaire et en conjugaison, ça m'a toujours beaucoup aidé quand j'écrivais, et même encore aujourd'hui, et je dirais même en ce moment aussi! ;)

C'est pourquoi je plains les mômes à qui on aura pas appris rigoureusement à maîtriser les compétences grammaticales et othographiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
matali
Le terme est pompeux mais il veut dire ce qu'il veut dire... et je ne pense pas que tu deviens formateur en étant super fort en ORL ;)

Ce que je voulais dire, c'est qu'un formateur a un niveau d'étude assez élevé et qu'il a bien dû passer par un apprentissage rigoureux de la langue pour être là où il en est et pour dispenser sa science. Et le fait qu'il dise que la grammaire ne sert à rien, je trouve cela un peu hypocrite.

Ca me fait un peu penser aux politiques qui prônent le "socle commun de connaissances" mais qui mettent leurs enfants dans le privé pour qu'ils aient un meilleur niveau que la moyenne, bref, je m'éloigne! :P

personne ne dit que la grammaire ne sert à rien !!! :o

à l'école primaire, les nouvelles orientations veulent tout simplment qu'on fasse "autrement" "pas comme avant"

"Les temps changent" on ne travaille plus comme on a appris... les élèves, les demandes, les compétences évoluent... On doit prendre le temps de s'y faire, on est au début de ces nouvelles orientations, on en paye les pots cassés, c'est logique. On travaille pour plus tard.

Je ne comprends pas très bien. Ca veut dire que les nouvelles orientations ne fonctionnent pas maintenant mais qu'elles fonctionneront dans qqls années, c'est ça?

non, ça veut dire que quand quelque chose est nouveau, c'est logique que ça ne marche pas du premier coup, je parle pour les profs ;) : nous sommes les expérimentateurs de ces nouvelles orientations
Je n'ai jamais été douée pour écrire et pourtant, j'étais hyper forte en orthographe, grammaire et cie... Connaître par coeur toutes mes conjugaisons, nommer les COD, les pronoms personnels compléments, avoir 20/20 en dictée... et être toujours incapable d'écrire... des rédac' minables pendant tout ce temps...

Pour moi, l'ORL est une révolution : on peut être frustré de ne plus être valorisé en récitant des trucs par coeur parfaitement exacts mais on est valorisé parce que ce que l'on exprime est pls important.

Oui, mais je pense que tu ne peux pas être "douée" (tout est relatif!) pour écrire sans maîtriser un minimum l'ORL. C'est un peu comme si tu voulais faire une recette sans connaître les ingrédients!

pas d'accord, faire une recette sans connaître les ingrédients, ce serait écrire sans avoir le sens de l'expression (dire des choses compréhensibles et faire le lien entre le langage parlé et le langage écrit)

tu as peur de ne pas savoir faire la recette alors que tu as les ingrédients mais pas exactement les proportions ou pas exactement les étapes... c'est ça ? :)

Moi, j'avoue que d'être bonne en grammaire et en conjugaison, ça m'a toujours beaucoup aidé quand j'écrivais, et même encore aujourd'hui, et je dirais même en ce moment aussi! ;)

C'est pourquoi je plains les mômes à qui on aura pas appris rigoureusement à maîtriser les compétences grammaticales et othographiques.

ça t'a aidé comment ? à ne pas faire de fautes d'orthographe ou à avancer tes idées et à savoir les exprimer ?

Il ne faut pas plaindre ces enfants mais les mener ;) et ils ont encore, après le primaire, le temps d'apprendre ce que tu appelles les "compétences grammaticales et orthographiques" que je ne comprends toujours pas... quelles sont-elles ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo
nous sommes les expérimentateurs de ces nouvelles orientations

Je trouve ça quand même très risqué d'expérimenté sur des écoliers... Je m'excuse, mais on n'est pas certain du tout que cette ORL amène des résultats. Et si c'est un fiasco, aïe, aïe, aïe..... :cry:

Alors certains diront que ça vaut le coup d'être tenté, testé, expérimenté... Pourquoi pas , après tout ?

Mais une chose est certaine : pour faire de l'ORL, il faut y croire. Un enseignant qui n'y croit pas et/ou ne se sent pas du tout à l'aise avec ces nouvelles orientations ne peut pas faire correctement de l'ORL. Moi, si on m'impose (le couteau sous la gorge) de faire 1h30 d'ORL chaque semaine, je vais obéir, mais ce sera la catastrophe car je ne vois pas du tout comment enseigner le français en si peu de temps ! Donc pour mes élèves, je continue comme j'ai toujours fait, et visiblement les résultats sont bons :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
matali
nous sommes les expérimentateurs de ces nouvelles orientations

Je trouve ça quand même très risqué d'expérimenté sur des écoliers... Je m'excuse, mais on n'est pas certain du tout que cette ORL amène des résultats. Et si c'est un fiasco, aïe, aïe, aïe..... :cry:

Alors certains diront que ça vaut le coup d'être tenté, testé, expérimenté... Pourquoi pas , après tout ?(...)

Je suis bien d'accord avec ce que tu écris... laissons le choix aux enseignants ;)

J'ai écrit "expérimentateurs" pour mieux me faire comprendre, pour expliquer pourquoi c'est plutôt le flou en ce moment... parce que l'ORL c'est nouveau... parce que quelque chose de nouveau ne réussit pas toujours du premier coup ;)

(et je ne crois pas que ce soit catastrophique pour les enfants... au cours d'une année, le prof tente des trucs et s'il se plante il se remet en question et change... )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo
et je ne crois pas que ce soit catastrophique pour les enfants... au cours d'une année, le prof tente des trucs et s'il se plante il se remet en question et change...

Tous ne se remettent pas en question... Et certains vont croire bien faire alors que ce ne sera pas le cas.

Moi, je continue à me demander comment on peut faire du bon boulot avec 1h30 à 2h de grammaire-ortho-conj par semaine :huh:

Mais je te fais confiance Matali :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
matali

c'est gentil !

mais je n'ai pas dit que j'y arrivais !

c'est juste qu'ils me plaisent à moi ces nouveaux programmes et que j'essaie de tout faire pour les mettre en oeuvre

:blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites
cara

J'ai la réponse qui n'est d'ailleurs pas de moi (heureusement) mais de mon CPC.

Alors voilà, je lui expliquais que j'étais parti de la littérature pour faire mon ORL mais que du coup l'étude de mon oeuvre était super longue (1 période) qu'entre chaque scène (puisque c'est une pièce de théâtre), il se passait au moins 4 séances et que j'avais l'impression du coup qu'ils se lassaient de ne pas connaître la fin mais que cela dit j'avais des élèves en grosses difficultés qui me sortent que Espagne c'est le verbe... et que je devais être avec eux et travailler l'ORL.

Et bien, il m'a repondu qu'il ne fallait pas que je me casse la tête avec l'ORL que de toute façon du CE2 jusqu'à la 3 ème ils allaient faire la même chose et qu'il fallait surtout que je travaille la littérature.

Je suis restée la bouche grande ouverte pendant au moins 3 minutes et puis j'ai dit "ah d'accord".

Share this post


Link to post
Share on other sites
matali

il ne souhaitait pas te voir passer tant de temps sur la même oeuvre sans doute ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
cara

Je ne crois pas. C'était vraiment son avis, puisque j'ai eu droit à tout un discours là dessus dont je vous passe les détails.

Share this post


Link to post
Share on other sites
doubleR
Je n'ai jamais été douée pour écrire et pourtant, j'étais hyper forte en orthographe, grammaire et cie... Connaître par coeur toutes mes conjugaisons, nommer les COD, les pronoms personnels compléments, avoir 20/20 en dictée... et être toujours incapable d'écrire... des rédac' minables pendant tout ce temps...

Pour moi, l'ORL est une révolution : on peut être frustré de ne plus être valorisé en récitant des trucs par coeur parfaitement exacts mais on est valorisé parce que ce que l'on exprime est pls important.

Je suis tout à fait d'accord avec ça. Moi c'est pareil, tres bonne en ORL, mais nulle en redaction ...j'ai eu 8 au bac à l'écrit, avec pourtant un père prof de français tres littéraire !

Pour ne revenir aux élèves, je n'ai pas l'impression d'avoir changé ma façon de faire en classe : sauf que je fais plus de projets littéraires, plus de productions d'écrits en situtations concrètes, plus de travail avec du sens en littérature....du coup ca me laisse moins de temps pour l'ORL.

Mais comme il faut en faire moins, au final, je n'angoisse plus d'être en retard !!

Le résultat avec les CE2 :

En ORL, on a fait :

- la phrase (je devais faire les types de phrases, pas commencer, donc je reporte ca en période 2)

- le GS et GV

- le temps dans la phrase (PPF) et du verbe

- à quoi sert l'orthographe ? travail sur les homonymes

- une dictée par semaine et apprentissage de mots en rapport avec les erreurs de chacun.

Et en lire écrire :

- travail sur le schéma narratif (réinvestissement de ce1) avec travail sur 2 albums d'Arnold Lobel

- lecture individuel d'un 3eme album différent pour chacun, tjrs A Lobel

avec rédaction pour d'une fiche de lecture (fiche d'identité du livre plus résumé des diff petites histoires du livre) afin de présenter son livre à la classe entière (ce1/ce2), donc travail sur le résumé. Puis rédaction d'un questionnaire adapté à chque album, réalisé par son lecteur, pour le rallye lecture des ce1.

- affichage et présentation de l'auteur, A Lobel.

- parallelement, lecture suivie du cheval qui sourit, avec réinvestissement à neau du travail sur le sch narratif.

Et bien, j'ai été agréablement surprise de voir tres peu de fautes d'orthographes ou grammaticales dans les productions d'écrits, les corrections ont été rapides.

Les élèves tapent déja leur productions, ils sont hypers motivés, on produit de superbes questionnaires, à n'en plus finir !!

Donc je continue à travailler comme ça : on fait de l'ORL pour pouvoir réaliser correctement tous nos projets.

Share this post


Link to post
Share on other sites
marjorie
Et bien, il m'a repondu qu'il ne fallait pas que je me casse la tête avec l'ORL que de toute façon du CE2 jusqu'à la 3 ème ils allaient faire la même chose et qu'il fallait surtout que je travaille la littérature.

Lors de ma réunion de rentrée, la maman d'une CM2 m'a dit : "les élèves ont en 3e le nivau qu'ils avaient en arrivant en 6e", sous-entendu "les élèves ne font plus de grammaire/conjugaison and co au collège". J'ai bien répondu que cela ne me paraissait normal et que cela dépendait sans doute des profs, mais bon, cela m'a laissé pantoise...

J'essaie d'appliquer les nouveaux programmes, mais j'ai l'impression d'avancer bien lentement... Je travaille encore à la reconnaissance du verbe dans une phrase.

Dernièrement avec des CM1 : Où est le verbe dans " le roi est de plus en plus en colère" ? réponse : "euh colère", "non" , "euh, de plus en plus"

dur, dur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo
de toute façon du CE2 jusqu'à la 3 ème ils allaient faire la même chose

Ca, c'est du grand foutage de gueule !!! Parce que les profs de français de collège te diront que s'ils retravaillent les bases c'est à cause des faiblesses de leurs élèves...

Bref, c'est un cercle vicieux ce truc : on fait moins de "français" en cycle 3 sous prétexte qu'ils vont revoir les mêmes choses jusqu'en 3è, et au collège ils reprennent les bases du primaire car leurs élèves ne sont pas au niveau. (J'exagère un zest, mais la réalité est proche).

Autre son de cloche : celui d'un ami prof d'histoire-géo qui me recommande chaque année de faire le maximum en français (et pas en histoire-géo) car les élèves ne savent pas écrire correctement en entrant en 6è, ce qui rend toute production catastrophique.

Trouvons donc un juste milieu ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
chamie

Merci pour vos échanges. Ca me rassure de lire qu'1h30 d'ORL est une base théorique mais que la réalité est souvent toute autre...

Et bien, il m'a repondu qu'il ne fallait pas que je me casse la tête avec l'ORL que de toute façon du CE2 jusqu'à la 3 ème ils allaient faire la même chose et qu'il fallait surtout que je travaille la littérature.

Je suis restée la bouche grande ouverte pendant au moins 3 minutes et puis j'ai dit "ah d'accord".

:o :o :o

J'ai la même réaction que toi.

Je me pose beaucoup de questions sur l'ORL à l'heure actuelle car les résultats de mes 12 CE2 à l'évaluation nationale sont...

CATASTROPHIQUES ! :cry: (y'a pas d'autre mot qui convienne).

On va donc repartir de zéro (et même du troisième sous-sol) pour qu'ils maîtrisent enfin les compétences du cycle 2 et pour construire quelquechose de solide sur ces bases.

Le problème, c'est que, comme vous disiez, on n'a aucune formation à l'IUFM au sujet de l'ORL (à part comparer des manuels pour conclure que chaque enseignant choisira l'outil qui lui convient <_< ).

Je patauge donc dans la semoule...

Vos posts me laissent à penser qu'il faut que je définisse des priorités, quitte à prendre des "libertés" par rapport aux horaires préconisés par les IO. On ne peut pas appliquer des horaires "standards" à des élèves en difficultés.

Travailler la littérature en cycle 3, c'est très bien. Mais quand j'ai 3 élèves qui savent à peine lire en CE2 alors qu'ils ont 1 à 2 ans de retard, comment faire ? Il ne peuvent pas comprendre un texte qu'ils parviennent à peine à déchiffrer. :(

Bref, à trop vouloir développer le culturel (par la littérature, la compréhension...), on en oublie peut-être un peu les compétences "mécaniques" de base, aussi bien en lecture qu'en ORL.

Je dis ça pour des CE ; la problèmatique est peut-être différente avec des CM qui ont de bonnes compétences de lecteurs et de solides acquis en ORL...

Share this post


Link to post
Share on other sites
i.coledumonde

Je dis ça pour des CE ; la problèmatique est peut-être différente avec des CM qui ont de bonnes compétences de lecteurs et de solides acquis en ORL...

Ben... certains de mes CM2 ne savent pas lire (non non, pas juste déchiffrer avec des difficultés, pas lire du tout... mais bon... bref....)

je ne suis pas ancienne dans le boulot, mais quand j'ai testé avec mes CM1/CM2 en début d'année même les compétences les plus simples censées être acquises au cycle 2 pour être certaine de ne laisser personne de côté... ben ... je suis restée bête...

Exemple: 8 de mes CM2 ne savent pas faire une addition SANS retenue (dans une classe de 22); si on passe aux additions avec retenues: c'est plus de la moitié de la classe, voire plutôt les 3/4.... Bref, je reste zen .... mais pour la littérature, ben... pour certains (rares) çà avance et même très vite, pour d'autres; on revoit tout juste le vocabulaire de base et on apprend à lire... (nb: beaucoup d'élèves sont arrivés en france il y a peu et il y a des problèmes pour comprendre la langue française).

Je ne sais pas quels résultats nous aurons aux évaluations nationales... mais je sens la cata... Et je persiste dans mon idée que le fait qu'on soit en ZEP sensible (ZUS) n'a rien à voir et que je vais réussir à aider tous mes élèves sans exception... Mais je vous avoue que dès fois... j'ai des baisses de moral car je me demande si je vais parvenir à tous les aider pour de vrai...

Bref, j'y crois, je veux y arriver... mes élèves sont supers et très motivés, heureusement qu'ils ont cette volonté du tonnerre de feu malgré leurs difficultés, parce que sinon...

Enfin, tout çà pour dire qu'en littérature et orl, j'essaie, ... mais ma leçon d'histoire... c'était 100% de l'ORL et de la réflexion sur la langue...

Et au final... ben je n'ai pas d'emploi du temps fixe (ou du moins, j'en ai un que je n'ai pas respécté un seul jour si ce n'est le premier jour de la rentrée... Après, c'est selon les besoins. Et si çà plait pas, tant pis....

Certaines choses me plaisent dans la littérature... mais à moment donné, il y a aussi la réalité du terrain...

Share this post


Link to post
Share on other sites
cara

oh merci merci i.coledumonde. j'adore ce que tu dis et j'aimerai bien de pas avoir à me cantonner à un emploi du temps et pouvoir passer d'une matière à l'autre comme ça en fonction des propos des élèves des recherches... le rêve !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
chamie

i.cole du monde,

tu parviens à travailler avec toute la classe ou tu différencies (groupes de besoins, voire individualisation des apprentissages) ?

Je me dis aussi que je ne vais pas parvenir à construire un emploi du temps fixe. Tu me prouves que cela peut fonctionner et que l'essentiel n'est pas là.

Je pense partir des compétences à travailler et construire mon cahier-journal en fonction d'objectifs hebdomadaires, sachant qu'on passera peut-être beaucoup de temps sur des objectifs relativement "simples" (ex. le pluriel des noms).

En même temps, j'aimerais que les élèves aient des repères, que les "bons" ne soient pas lésés et avancent à leur rythme, que le groupe-classe se construise une identité malgré son hétérogénéité...

Bref, j'y crois beaucoup à la différenciation et comme toi, je me dis que je vais parvenir à les aider tous. Mais bon, pour l'instant, ça reste de la théorie.

Je prépare, je prépare, mais je sens que je vais avoir des surprises en novembre... :huh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
instit2
Dernièrement avec des CM1 : Où est le verbe dans " le roi est de plus en plus en colère" ?          réponse : "euh colère", "non" , "euh, de plus en plus"

                        dur, dur

Certes c'est une erreur et impardonnable.

Mais ils n'ont pas tout à fait tort. Il y a même de l'intelligence dans leur réponse. :D

Le mot colère est celui qui "montre" le mieux l'action dans la phrase. C'est lui qui montre ce qui se passe. :cry:

Les verbes d'état ne sont pas faciles à débusquer quand on a appris que le verbe est le mot qui dit quelle est l'action.

Comment ont-ils appris à repérer le verbe ?

corto

Share this post


Link to post
Share on other sites
loupiotte
Les verbes d'état ne sont pas faciles à débusquer quand on a appris que le verbe est le mot qui dit quelle est l'action.

Comment ont-ils appris à repérer le verbe ?

Tout à fait d'accord !!! Les CM1 que j'avais l'année dernière avaient effectivement appris que le verbe est l'action de la phrase (et c'est toujours écrit en gros feutre rouge sur une affiche au-dessus du tableau des CE2 :( ) Conclusion, j'ai passé toute la première période du CM1 à repérer le ou les verbes conjugués dans une phrase, il n'y arrivaient pas !!! tous les mots qui indiquaient un mouvement étaient pour eux "une action". Ne parlons pas des adverbes trompeurs qui finissent par "-ent" (rapidement .....) ni des verbes à l'infinitif !!!!

Pour vous remonter le moral, à la fin de l'année, ils savaient !!!!! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
i.coledumonde

i.cole du monde,

tu parviens à travailler avec toute la classe ou tu différencies (groupes de besoins, voire individualisation des apprentissages) ?

Je différencie à fond. Mais il m'arrive également de travailler avec toute ma classe en retravaillant des méthodes. Exemple: si on fait une trace écrite en commun (exemple en histoire lors d'une trace écrite: Comment va-t-on écrire.... Pourquoi? Comment faire pour le savoir? Comment écrire vite et bien (lire et retenir par groupes de mots, repérer les difficultés avant d'écrire, vérifier si ce qu'on a écrit est juste)... ... ... Rechercher les mots de vocabulaire sur le dictionnaire, lire, écrire... Et en fait... la leçon d'histoire en elle même n'a que peu d'importance... mais bon... je dois vous avouer que je suis fachée avec l'histoire depuis mon plus jeune âge....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toubab

:P

personne ne dit que la grammaire ne sert à rien !!! :o

à l'école primaire, les nouvelles orientations veulent tout simplment qu'on fasse "autrement" "pas comme avant"

Si, Freinet l'affirme dans sa méthode naturelle de lecture...Je cite les titres des chapitres qui m'ont vraiment choqués:

"Si la grammaire était inutile pour l'apprentissage du français"

Si la grammaire est inutile, son étude arbitraire est nuisible"

"La langue s'apprend par tâtonnement expérimental"

"Plus de leçon"

Je pense que ces nouveaux programmes, comme les précédents, nous viennent directement des pédagogues soixante-huitards (je n'ai rien contre les soixante-huitards, au contraire :P ) en reaction à une scolastique trop rigide qui a eu cours au début du siècle et jusqu'aux années 50-60.

Mais bon, nous sommes peut-être passés d'un extrême à l'autre car mon formateur avait bien l'air de me dire que la grammaire ne servait à rien, et je cite "ça ne sert à rien d'apprendre le COD aux enfants de cycle 3 car ils n'ont pas encore acquis la pensée hypothético-déductive et ne l'acquiéreront qu'en classe de '4ème"!!! :cry::cry::cry:

J'ai bondi silencieusement et j'ai regardé les visages autour de moi mais ça n'a semblé choquer personne...il est sûr que j'ai eu la chance d'enseigner 3 ans, ça aide à garder un certain esprit critique face à la formation, même si j'ai tout interêt à rester dans le moule.

Ce qui explique aussi peut-être la reaction de l'inspectrice que citait plus haut qqn (désoléé, je ne me souviens plus du nom). L'air du temps, c'est "ne faites pas trop de grammaire" "n'embêtez pas trop ces petits avec les règles d'orthographe". Et moi, je soutiens que je les plains et que je n'aimerais pas que mon propre enfant (même si je n'en ai pas) ait des lacunes terribles en orthographe et n'ai pas acquis les compétences grammaticales et othographiques suffisantes, à savoir (j'y arrive!): reconnaître un verbe dans une phrase par ex, ou accorder un adjectif avec un nom, mettre a ou à, ou ou où, etc.

Bref, que des choses barbantes qu'il n'est plus à la mode d'enseigner mais qui sont pourtant d'une grand secours dans la vie de tous les jours...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...