Jump to content
Sign in to follow this  
calinours

Formes et nombres en GS

Recommended Posts

calinours

Ce post répond à une série de questions posées dans le domaine du nombre et des formes ici par Thay au sujet d'une programmation GS

1- Comment abordes tu les caractéristiques des formes ? j'avoue que là, je suis dans le flou je suppose que tu abordes les formes telles que rond, carré triangle... mais comment mener un travail là dessus... je l'avais fait avec des PS mais c'était pas très clair pour moi alors je ne suis pas sure d'avoir fait ça correctement...peut on envisager de travailler par tri ? discrimination visuelle ? recherche dans la classe de tout ce qui est "rond" "carré" "triangle" ? recherche dans des catalogues ? faire des empreintes ? j'oublie surement des possibilités...

Là tu réfères à la progression, je te mets la mienne en pièce-jointe (ci-dessous ), la démarche vise à faire expliciter par les GS les caractéristiques des formes, ils arrivent en GS en sachant les nommer mais incapables d’en justifier ce que Britt Marie Barth appelle « les attributs du concept » (cf. l’apprentissage de l’abstraction chez Retz). Cette manière d’aborder les formes demande beaucoup d’opportunisme au maître et ne peut fonctionner que si les GS ont pu manipuler ces formes (voir tangram, géoplan, jeu d’assemblage et d’encastrement, solides, etc…). La chasse aux formes et les jeux sensoriels (formes à retrouver dans un sac) constituent des pistes pour démarrer chaque séance effectivement, il existe des albums documentaires bien faits à ce sujet… Si tu as le sentiment que ça n’a pas marché avec les PS, c’est que la partie appropriation des formes a été trop brève, à force de les manipuler, d’agir « dessus », de « dire ce qu’ils font »… Ils parviennent …en GS à dire et expliciter « ce que c’est » même si et justement si « l’objectif principal n’est pas l’apprentissage d’un vocabulaire mathématique »…

quelle différence fais tu entre taille et format ?

Lorsque les enfants analysent les formes, il arrive, pris par le jeu du tri, qu’ils considèrent que deux carrés de tailles différentes ne peuvent être triés dans le même ensemble… Ca devient même compliqué si le maître varie imprudemment ses représentations sur le paramètre taille (ce qu’il ne faut pas faire au début). Dans la programmation, la notion de taille n’intervient que dans le module « analyser des compositions de formes »…

Quant au format, c’est une manière personnelle d’aborder le rectangle, on découvre des photographies rectangulaires des élèves et des cadrages en format « groupe/paysage » ou « portrait ». Ces dernières appellations remplacent parfois les mots « rectangle couché » / « rectangle debout » (positionnement utile de l’ardoise en application…).

2 - qu'est-ce que tu appelles formographe ?

je suis étonnée de voir que tu proposes de travailler l'usage de la règle avec tes élèves...dans ma classe, j'ai aussi remarqué que nous disposions de quelques règles... mais je ne pensais pas qu'on pouvait travailler ça avec des GS

Tu trouveras dans la mallette de Géom un excellent outil pour aider les enfants à tracer (pas dessiner) des formes (là on pourrait parler de figures) : il s’agit des formographes, une douzaine de pochoirs ( trois tailles et six formes dont l’ovale et le losange) que les GS apprennent à placer pour tracer et faire des compositions de formes (un bonhomme avec un rectangle, un rond et un carré par exemple). L’intérêt réside encore une fois dans la manipulation des formographes pour se rendre compte par exemple qu’il y a un « quatre-côtés » tout pareil et un « quatre-côtés » avec « deux plus longs »…

Pas se prendre la tête avec ces outils pour tracer, c’est plus un moyen (de Grand) qu’un outil… La règle apparaît pour la première fois dans ma classe au moment du partage de la galette, on s’en sert adroitement pour résoudre ce problème (fait une recherche sur le forum maternelle avec « partage galette »). En juin, on anticipe un peu le matériel repéré sur la liste de la maîtresse du cp et on essaie de coordonner les mouvements pour tracer (les fils qui retiennent les ballons par exemple ou les traverses d’un rail… Cf. encore une fois la mallette de Géom.).

Tout ce travail s’inscrit aussi dans des compétences transversales liées à la structuration de l’espace.

3- Logique je vois que tu n'abordes le tableau à double entrée qu'en 4ème et 5ème périodes, pour quelles raisons ?

Parce que je ne confonds pas outil et moyen comme pour le coloriage (ça y est ça me reprend :huh: ). Le tableau à double entrée est une représentation abstraite d’une situation, il n’a un sens pour moi que si cette représentation est lisible (d’où les compétences transversales liées à l’espace : coder/décoder ) et surtout si elle correspond à une situation réelle à savoir les enfants de l’équipe des bleus sur le tableau des responsabilités par exemple ou les manières d’apparier les attributs des mathoeufs (cheveu, chaussures, culotte, cravate).

Tu m'as déjà parlé de réaliser un travail en salle de motricité sur cette notion...

Je ne faisais que dire ce que je ferai à ta place mais n’y suis pas et ne prévois pas d’apprentissage systématique du tableau cartésien, ma démarche est très empirique à ce sujet-là.

faut que je m'y plonge (te fais pas mal) :D

par ailleurs, comment as tu établi ces compétences dites transversales ?

Savoir trier, classer, ranger, décoder ou encoder un algorithme (pas forcément des perles, un rythme réfère au temps qui passe aussi…) me paraissent être des compétences transversales évidentes qui se réalisent dans l’expérience quotidienne, en classe voire à la maison.

5- Quantités et nombres

question toute bête : qu'appelles tu le jeu du cochon qui rit ? Jeu de société (fait une recherche avec Google) pour associer un nombre à une quantité (deux yeux, une queue, quatre pattes…)

le partage des yaourts ? situation problème vraiment sympathique appelée à disparaître si on continue à nous gonfler avec le goûter à l’école et le surpoids infantile <_< … (Cf. fichier-joint sur les yaourts allégés)

le jeu du gobelet ? Voir le livre du maître (Brissiaud « j’apprends les maths GS) excellent et amusant moyen pour passer du comptage dénombrement au calcul et à la décomposition de nombres…

Etendre la suite sécable des mots-nombres et réfléchir les pratiques (le calendrier 0 < n < 31) => que veux tu dire, je n'ai pas bien compris ?

Pas grave, à mes débuts sur edp, y'en a Un qui disait que je parle comme Delon ! :P

Suite sécable : c’est comme ça qu’on dit quand les GS sont capables de verbaliser une suite de mots nombres à partir de n’importe quel nombre (compter huit, s’arrêter puis reprendre à neuf ) . Voir Jean-Luc Brégeon et son excellent site à l’attention des enseignants et des étudiants pe.

Enfin, réfléchir les pratiques de comptage ça veut dire devenir capable de distinguer des stratégies de comptage-dénombrement plus ou moins opportunes : recompter, surcompter ou décompter (cf. Rémy Brissiaud livre du maître "J'apprends les maths GS")

Bon, faute d’avoir été concis, j’espère avoir pu éclaircir la programmation proposée... Bonne rentrée Thay ! :)

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
zabou
Tu trouveras dans la mallette de Géom un excellent outil...

C'est quoi la malette de Geom ? :huh: Je connais pas :blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites
thay

me revoilà avec mes questions :blush:

MAIS tout d'abord je tiens à te remercier Calinours de prendre la peine de me répondre avec autant de précision...

les formes

ok pour la progression, (toujours aussi claire d'ailleurs si seulement je pouvais en arriver à ça un de ces jours :P )

concernant la PS, en fait j'ai dû poursuivre sur le rond... et le titulaire avait été très succinct sur ce que les élèves savaient faire et comment il avait procédé pour tout le travail préalable à la reconnaissance de ce qui est rond ou non...à partir de là, j'ai fais ce que j'ai pu... le plus dur avec les PS c'était qu'ils associent en fait le terme "rond" avec une forme ronde.... genre, on a fait le tour d'un cd avec le doigt en peinture... on a regardé ce que ça faisait (un rond)... mais c'est difficile pour eux... à la fin ça allait mieux

par contre il faut que je me plonge (encore une fois :D je vais faire attention à ne pas me cogner :P ) sur "l'attribut du concept" parce que là... franchement j'en ai jamais entendu parlé :ninja: même pas à l'iufm... même si je me doute un peu de ce que tu veux parler à travers ton message :)

Lorsque les enfants analysent les formes, il arrive, pris par le jeu du tri, qu’ils considèrent que deux carrés de tailles différentes ne peuvent être triés dans le même ensemble… Ca devient même compliqué si le maître varie imprudemment ses représentations sur le paramètre taille (ce qu’il ne faut pas faire au début).

veux tu dire par là qu'ils font déjà un tri par taille "spontanément" ? ce qui impliquerait donc qu'ils aillent d'eux même trop vite par rapport à la progression que tu as prévu afin de stabiliser progressivement leur connaissance ? en fait tu ne veux pas qu'ils mélangent trop vite ces deux notions, c'est ça ?

pour le format, j'ai encore un peu de mal là... tu utilises les photos pour travailler cette notion apparemment... mais si c'est le cas, en fait, tu pars de deux photos identiques (prenant le même point de vue, le même angle ) mais dans un format différent ?

pour les formographes, c'est possible aussi de travailler par empreintes ? ou alors avec des supports en carton épais pour en faire le contour ? parce que je ne pense pas avoir de pochoirs ou d'accessoires de ce genre pour travailler les formes... j'ai juste un ou deux encastrements si je me souviens bien... et puis un livre sur les formes aussi... je n'ai pas les références et je n'ai pas le livre sous la main là je peux aussi trouver d'autres outils pour travailler ça mais pour le moment, je n'en suis pas encore là !!!! loin de là :unsure:

Pas se prendre la tête avec ces outils pour tracer, c’est plus un moyen (de Grand) qu’un outil… La règle apparaît pour la première fois dans ma classe au moment du partage de la galette, on s’en sert adroitement pour résoudre ce problème (fait une recherche sur le forum maternelle avec « partage galette »). En juin, on anticipe un peu le matériel repéré sur la liste de la maîtresse du cp et on essaie de coordonner les mouvements pour tracer (les fils qui retiennent les ballons par exemple ou les traverses d’un rail… Cf. encore une fois la mallette de Géom.).

Tout ce travail s’inscrit aussi dans des compétences transversales liées à la structuration de l’espace.

oui, c'est ce que je me suis dit... donc pour le moment, elles vont disparaitre dans une armoire je ne les sortirai que lorsque nous en aurons besoin

Parce que je ne confonds pas outil et moyen comme pour le coloriage (ça y est ça me reprend huh.gif ))

bizarre j'ai l'impression de voir de quoi tu parles là ;)

euh, comme je ne connais pas non plus les mathoeufs faut que je regarde après ça....je vais m'en sortir un jour ???? lol

EXCEPTIONNEL => aucun commentaire, ni question concernant les compet de logique.... tu as été limpide :D

je vais me renseigner aussi sur le jeu du cochon qui rit... pour le jeu du gobelet je dois me procurer le livre "j'apprends les maths en GS" parce que je ne l'ai pas... donc il faut au moins (!!!) que je le consulte

Etendre la suite sécable des mots-nombres et réfléchir les pratiques (le calendrier 0 < n < 31) => que veux tu dire, je n'ai pas bien compris ?

Pas grave, à mes débuts sur edp, y'en a Un qui disait que je parle comme Delon ! tongue.gif

ah bon ???? :P

Voir Jean-Luc Brégeon => A CONSULTER (encore un !!!)

bon ce qui est sur c'est que j'ai de la lecture en perspective moi !

Share this post


Link to post
Share on other sites
calinours

ok pour la progression, (toujours aussi claire d'ailleurs si seulement je pouvais en arriver à ça un de ces jours  :P )

(...)

Rassure-toi, je n’ai pas tout appris non plus en un jour. Et d’après tes questions ça peut encore gagner en clarté ! :D

par contre il faut que je me plonge  sur "l'attribut du concept" parce que là... franchement j'en ai jamais entendu parlé même pas à l'iufm... même si je me doute un peu de ce que tu veux parler à travers ton message

L'apprentissage de l'abstraction

Le savoir en construction

veux tu dire par là qu'ils font déjà un tri par taille "spontanément" ?

Je pense que oui parce que c’est une caractéristique logique qu’ils maîtrisent dès qu’ils ont découvert « Boucle d’or et les trois ours » (…) et qu’ils privilégient la catégorisation par la taille (mais aussi la couleur) faute de pouvoir discriminer plus finement les formes entre elles. C’est quand même plus facile de dire que c’est « grand » que de dire que c’est « un quatre-côté ».

ce qui impliquerait donc qu'ils aillent d'eux même trop vite par rapport à la progression que tu as prévu afin de stabiliser progressivement leur connaissance ? en fait tu ne veux pas qu'ils mélangent trop vite ces deux notions, c'est ça ?

Ils ne vont pas trop vite nos GS. Ils nous font tout simplement tomber dans le piège d’une démarche originale mais plus compliquée à mettre en œuvre. Au moment d’analyser le carré que je dessine au tableau devant eux, j’évite de prétendre que cela en est un ou qu’il est grand puisque les caractéristiques que je veux faire émerger sont plus précises (côté, sommet ou coin-pointu, ligne ouverte ou fermée)… Si la démarche peut paraître un peu « téléguidée », elle permet néanmoins de faire verbaliser l’essentiel. A inscrire dans la durée…

pour le format, j'ai encore un peu de mal là... tu utilises les photos pour travailler cette notion apparemment... mais si c'est le cas, en fait, tu pars de deux photos identiques (prenant le même point de vue, le même angle ) mais dans un format différent ?

J’utilise les photos ou des dessins et je demande aux GS de les encadrer en manipulant une fenêtre rectangulaire en carton comme s’il cadraient dans l’objectif d’un appareil photo. Dans l’exemple cité, je me sers de la photo du groupe classe, jusque là ils ont tous préféré « encadrer » le groupe avec le rectangle au format « paysage »… Cette activité dans la progression est critiquable, mais ça n’est pas la plus importante, on peut aborder le rectangle de la même manière que les trois premières formes.

pour les formographes, c'est possible aussi de travailler par empreintes ?

ou alors avec des supports en carton épais pour en faire le contour ?

Oui mais une empreinte n’est pas un tracé, c’est une trace. Au niveau graphomoteur, l’activité est différente. Avant d’avoir les formographes (ils ne sont pas évidents à fabriquer soi-même), je me servais de gabarits (blocs logiques peu épais) mais les tracés ne sont pas terribles (cf. les erreurs du robot Couic-Couic dans la mallette…).

euh, comme je ne connais pas non plus les mathoeufs faut que je regarde après ça...

post mathoeufs

je vais me renseigner aussi sur le jeu du cochon qui rit...

http://shopping.lycos.fr/search/cochon_qui_rit.html

A propos des nombres et des enfants de la Grande Section, ma pièce de théâtre préférée :

Un, Deux, Quatre

Share this post


Link to post
Share on other sites
sarahjulianna

Bonsoir quelqu'un pourrait-il me renseigner sur la méthode de Brissiaud?

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aspidistra

Ces infos me semblent toutes bien complètes et je me sens un peu déconnectée, je vous sens tellement expertes sur le coup!!

Bon j'ai 2-3 petites questions: je suis en GS Cp et à la rentrée je pense faire mes jours de présence (je suis PE2 donc tous les lundis) des ateliers autour des formes pour mes GS pendant que je traiterai les formes avec les CP. Ce seront donc des ateliers autonomes.

J'ai prévu pour débuter 2 aterliers : une chasse aux formes (toutes celles qu'ils trouveront pour voir où ils en sont) sur photos diverses (photos de fruits, elements de la nature, batiments, carrelages, aliments, cuisines, etc.. - vu que je ne peux pas déambuler dans l'école avec les 2 groupes car je dois faire avancer mes CP), et un atelier tri de formes, mais je trouve que ça fait peut être un peu bébé pour mes GS non un tri de formes? Vous en pensez quoi (sachant qu'à priori je me servirai de formes plastiques présente sà l'école).

Je réfléchis aux semaines suivantes mais en gros je vais leur faire créer un jeu de loto grace au formographe (je vais prendre celui de picbille Cp puisque je n'ai pas la malette geoforme), travailler le tangram sur plusieurs semaine ainsi qu'un autre jeu du même style mais un peu différent, faire des fiches de coloriages de formes selon un code couleur, kim tactile de forme... (enfin au final là je pars de ce que je ferai à la fin le kim tactilé étant prévu 2eme semaine)

Si vous aviez d'autres idées et si vous pouviez me répondre sur le tri de formes ce serait chouette!

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fran50
Ces infos me semblent toutes bien complètes et je me sens un peu déconnectée, je vous sens tellement expertes sur le coup!!

Bon j'ai 2-3 petites questions: je suis en GS Cp et à la rentrée je pense faire mes jours de présence (je suis PE2 donc tous les lundis) des ateliers autour des formes pour mes GS pendant que je traiterai les formes avec les CP. Ce seront donc des ateliers autonomes.

J'ai prévu pour débuter 2 aterliers : une chasse aux formes (toutes celles qu'ils trouveront pour voir où ils en sont) sur photos diverses (photos de fruits, elements de la nature, batiments, carrelages, aliments, cuisines, etc.. - vu que je ne peux pas déambuler dans l'école avec les 2 groupes car je dois faire avancer mes CP), et un atelier tri de formes, mais je trouve que ça fait peut être un peu bébé pour mes GS non un tri de formes? Vous en pensez quoi (sachant qu'à priori je me servirai de formes plastiques présente sà l'école).

Je réfléchis aux semaines suivantes mais en gros je vais leur faire créer un jeu de loto grace au formographe (je vais prendre celui de picbille Cp puisque je n'ai pas la malette geoforme), travailler le tangram sur plusieurs semaine ainsi qu'un autre jeu du même style mais un peu différent, faire des fiches de coloriages de formes selon un code couleur, kim tactile de forme... (enfin au final là je pars de ce que je ferai à la fin le kim tactilé étant prévu 2eme semaine)

Si vous aviez d'autres idées et si vous pouviez me répondre sur le tri de formes ce serait chouette!

Merci

Alors j'ai le même pb que toi, en GS/CP , PE2 et donc maîtresse du lundi

la titulaire suit le fichier cap math, j'essaie d'en suivre la progression mais elle ne me convient pas trop,

j'attaquerai dès lundi et pour 2 séances par le repérage sur quadrillage, et après je dois attaquer la reconnaissance des formes géométriques, là j'avoue que je plane pour différencier sur les 2 niveaux,

ce week end j'ai essayer de voir une progression:

j'ai envie de commencer par la lecture d'un album "3 souris de papier" et proposer aux enfants de faire comme les souris de construire un dessin figuratif d'animal en utilisant les formes géométriques.

de là je lance une eval diagnostique leur demandant d'utiliser les formes que je leur demande et d'essayer de faire un animal en reproduisant les formes sur leur feuille (je pense dessiner les formes carré, triangle et cercle mais dans des positions variées, puisqu'il semble difficile de reconnaître un triangle non isocèle pointe en bas)

afficher les prod au tableau et constater les différences: et essayer de dégager la nécessité de faire la diff entre ces formes

la séance suivante portera sur le tri des figures (travail en groupe) et comparaison pour déduire que le carré a 4 cotés, 4 sommets, le triangle 3 côtés et 3 sommets et peu importe comment il est orienté

pour ensuite travailler avec le tangram (lecture des histoires de PONG) et peut être travailler en parallèle sur l'écriture d'une histoire à la façon de pong

voila ce que je pense faire avec les CP

pendant ma pratique accompagnée j'avais mené une séance sur les formes avec des GS et j'avais commencé par le KIM touche qui avait super bien fonctionné et après je leur avais distribué des gabarits de formes (que j'avais découpés) et leur ai demandé de les utiliser pour faire le dessin qu'ils voulaient

si les élèves ont été très impliqués il en est ressorti que je n'avais pas prévu de légitimation (pourquoi ils devaient apprendre à faire ces formes) mais là je n'ai toujours pas de réponse, c'est pourquoi je ne sais pas comment l'aborder avec mes GS du lundi

si tu as des idées je prends

Fran

Share this post


Link to post
Share on other sites
panpancéline
Ce post répond à une série de questions posées dans le domaine du nombre et des formes ici par Thay au sujet d'une programmation GS

1- Comment abordes tu les caractéristiques des formes ? j'avoue que là, je suis dans le flou je suppose que tu abordes les formes telles que rond, carré triangle... mais comment mener un travail là dessus... je l'avais fait avec des PS mais c'était pas très clair pour moi alors je ne suis pas sure d'avoir fait ça correctement...peut on envisager de travailler par tri ? discrimination visuelle ? recherche dans la classe de tout ce qui est "rond" "carré" "triangle" ? recherche dans des catalogues ? faire des empreintes ? j'oublie surement des possibilités...

Là tu réfères à la progression, je te mets la mienne en pièce-jointe (ci-dessous ), la démarche vise à faire expliciter par les GS les caractéristiques des formes, ils arrivent en GS en sachant les nommer mais incapables d’en justifier ce que Britt Marie Barth appelle « les attributs du concept » (cf. l’apprentissage de l’abstraction chez Retz). Cette manière d’aborder les formes demande beaucoup d’opportunisme au maître et ne peut fonctionner que si les GS ont pu manipuler ces formes (voir tangram, géoplan, jeu d’assemblage et d’encastrement, solides, etc…). La chasse aux formes et les jeux sensoriels (formes à retrouver dans un sac) constituent des pistes pour démarrer chaque séance effectivement, il existe des albums documentaires bien faits à ce sujet… Si tu as le sentiment que ça n’a pas marché avec les PS, c’est que la partie appropriation des formes a été trop brève, à force de les manipuler, d’agir « dessus », de « dire ce qu’ils font »… Ils parviennent …en GS à dire et expliciter « ce que c’est » même si et justement si « l’objectif principal n’est pas l’apprentissage d’un vocabulaire mathématique »…

quelle différence fais tu entre taille et format ?

Lorsque les enfants analysent les formes, il arrive, pris par le jeu du tri, qu’ils considèrent que deux carrés de tailles différentes ne peuvent être triés dans le même ensemble… Ca devient même compliqué si le maître varie imprudemment ses représentations sur le paramètre taille (ce qu’il ne faut pas faire au début). Dans la programmation, la notion de taille n’intervient que dans le module « analyser des compositions de formes »…

Quant au format, c’est une manière personnelle d’aborder le rectangle, on découvre des photographies rectangulaires des élèves et des cadrages en format « groupe/paysage » ou « portrait ». Ces dernières appellations remplacent parfois les mots « rectangle couché » / « rectangle debout » (positionnement utile de l’ardoise en application…).

2 - qu'est-ce que tu appelles formographe ?

je suis étonnée de voir que tu proposes de travailler l'usage de la règle avec tes élèves...dans ma classe, j'ai aussi remarqué que nous disposions de quelques règles... mais je ne pensais pas qu'on pouvait travailler ça avec des GS

Tu trouveras dans la mallette de Géom un excellent outil pour aider les enfants à tracer (pas dessiner) des formes (là on pourrait parler de figures) : il s’agit des formographes, une douzaine de pochoirs ( trois tailles et six formes dont l’ovale et le losange) que les GS apprennent à placer pour tracer et faire des compositions de formes (un bonhomme avec un rectangle, un rond et un carré par exemple). L’intérêt réside encore une fois dans la manipulation des formographes pour se rendre compte par exemple qu’il y a un « quatre-côtés » tout pareil et un « quatre-côtés » avec « deux plus longs »…

Pas se prendre la tête avec ces outils pour tracer, c’est plus un moyen (de Grand) qu’un outil… La règle apparaît pour la première fois dans ma classe au moment du partage de la galette, on s’en sert adroitement pour résoudre ce problème (fait une recherche sur le forum maternelle avec « partage galette »). En juin, on anticipe un peu le matériel repéré sur la liste de la maîtresse du cp et on essaie de coordonner les mouvements pour tracer (les fils qui retiennent les ballons par exemple ou les traverses d’un rail… Cf. encore une fois la mallette de Géom.).

Tout ce travail s’inscrit aussi dans des compétences transversales liées à la structuration de l’espace.

3- Logique je vois que tu n'abordes le tableau à double entrée qu'en 4ème et 5ème périodes, pour quelles raisons ?

Parce que je ne confonds pas outil et moyen comme pour le coloriage (ça y est ça me reprend :huh: ). Le tableau à double entrée est une représentation abstraite d’une situation, il n’a un sens pour moi que si cette représentation est lisible (d’où les compétences transversales liées à l’espace : coder/décoder ) et surtout si elle correspond à une situation réelle à savoir les enfants de l’équipe des bleus sur le tableau des responsabilités par exemple ou les manières d’apparier les attributs des mathoeufs (cheveu, chaussures, culotte, cravate).

Tu m'as déjà parlé de réaliser un travail en salle de motricité sur cette notion...

Je ne faisais que dire ce que je ferai à ta place mais n’y suis pas et ne prévois pas d’apprentissage systématique du tableau cartésien, ma démarche est très empirique à ce sujet-là.

faut que je m'y plonge (te fais pas mal) :D

par ailleurs, comment as tu établi ces compétences dites transversales ?

Savoir trier, classer, ranger, décoder ou encoder un algorithme (pas forcément des perles, un rythme réfère au temps qui passe aussi…) me paraissent être des compétences transversales évidentes qui se réalisent dans l’expérience quotidienne, en classe voire à la maison.

5- Quantités et nombres

question toute bête : qu'appelles tu le jeu du cochon qui rit ? Jeu de société (fait une recherche avec Google) pour associer un nombre à une quantité (deux yeux, une queue, quatre pattes…)

le partage des yaourts ? situation problème vraiment sympathique appelée à disparaître si on continue à nous gonfler avec le goûter à l’école et le surpoids infantile <_< … (Cf. fichier-joint sur les yaourts allégés)

le jeu du gobelet ? Voir le livre du maître (Brissiaud « j’apprends les maths GS) excellent et amusant moyen pour passer du comptage dénombrement au calcul et à la décomposition de nombres…

Etendre la suite sécable des mots-nombres et réfléchir les pratiques (le calendrier 0 < n < 31) => que veux tu dire, je n'ai pas bien compris ?

Pas grave, à mes débuts sur edp, y'en a Un qui disait que je parle comme Delon ! :P

Suite sécable : c’est comme ça qu’on dit quand les GS sont capables de verbaliser une suite de mots nombres à partir de n’importe quel nombre (compter huit, s’arrêter puis reprendre à neuf ) . Voir Jean-Luc Brégeon et son excellent site à l’attention des enseignants et des étudiants pe.

Enfin, réfléchir les pratiques de comptage ça veut dire devenir capable de distinguer des stratégies de comptage-dénombrement plus ou moins opportunes : recompter, surcompter ou décompter (cf. Rémy Brissiaud livre du maître "J'apprends les maths GS")

Bon, faute d’avoir été concis, j’espère avoir pu éclaircir la programmation proposée... Bonne rentrée Thay ! :)

pour les travailler le forme de manière attractive pour les PS je leur fais fabriquer une petite marionnette: Mme rond ,Mr carré (un bout de caron des gommettes un baton de sucette et le tour est joué.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...