• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
canelle

A quelle heure arrivez-vous le matin?

193 messages dans ce sujet

Et que se passe-t-il si l'enseignant de service est soit en retard soit absent et qu'aucun autre enseignant n'est présent à 8h20 ? Que répond cette IEN ? Les enfants attendent jusqu'à 8h29 sur le bord du trottoir ?

On dira donc que dans le tableau de services, mieux vaut inscrire deux noms et pas un seul !!!

Heureux de savoir que tu dépend d'un formidable IEN, grand détenteur de la la vérité unique et universelle, seul véritable interprète des textes réglementaires. Demande à un autre IEN, tu verras que tu pourras très bien avoir une autre réponse. Etonnant non ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben de tout façon chez nous on est 2 de service. Et de toute façon, si l'une de mes collègues de service a un souci (déjà arrivée : bouchon), elle m'appelle sur mon portable et je file en voiture : j'en ai pour moins d'une minute pour aller à l'école.

Désolé, mais je trouve le ton de ton message un peu dur Zeboss. Mon IEN n'a pas la vérité unique et universelle : elle applique un texte point ! Et heureusement que certains IEN l'applique à la lettre : nos horaires on les fait largement alors je ne vois pas pourquoi, à cause d'IEN qui eux font du zèle, moi je devrai suivre..... car un IEN qui te donnerait une autre réponse que celle-ci aura tort : le texte est clair, lui :

cf article 11: L'accueil des élèves est assuré dix minutes avant l'entrée en classe. Le service de surveillance à l'accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l'école.

Donc c'est clair : service à mettre en place entre les maîtres donc si tu n'es pas de service, tu n'es pas concerné par ses 10 minutes. Maintenant trouve moi un texte qui dit que nous devons tous être là 10 minutes avant.

Tu ne le trouveras pas : il n'existe pas.

Je suis désolée mais après avoir dû me battre pendant plusieurs mois sur ma demande de temps partiel qui m'était refusée alors qu'elle était de plein droit, et bien je sais mieux lire les textes et je fais bien attention, non pas que je veux en abuser mais si cela peut me permettre d'avoir un meilleur cadre de vie, ben cela n'a pas de prix ! Et en attendant, depuis 3 ans maintenant, toutes les mamans de mon département qui veulent un temps partiel de plein droit en milieu d'année ne se l'est plus vu refusé et me remercie car j'ai été la première à bouger et j'ai dû aller très haut pour l'obtenir. Tout ceci car mon IA "interprétait" un texte à sa manière. Or un texte de loi ne s'interprète pas, ils sont normalement relativement clair pour être appliqués ! (réponse donnée à mon IA par les personnes que j'ai sollicité à l'époque)

Les jours où je descends à pieds, j'arriverai toujours en avance comme d'habitude et je serai dans la cour avec mes collègues à 8h20 (même quand je ne suis pas de service). Cela me permet simplement de prendre le bus (bien plus écolo que la voiture et pourtant plus cher !) les jours de mauvais temps et d'arriver à 8h25.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De plus, ça fait 1 an ou 2 qu'on parle de cette question, les seules "justifications" avancées (de devoir arriver tous 10 mn en avance) étaient des reponses d'IEN (et peut-être aussi l'Autonome à un moment, je ne sais plus) qui étaient présentées comme tout à fait sûres par certains...

Pour une fois qu'on en trouve une qui applique la loi, mettre en doute sa parole n'est pas la réponse la plus argumentée.

Car ça poserait un sacré problème d'avoir une loi à géométrie variable selon les circonscriptions...

En réalité, plas plus cette IEN qu'une autre n'a le "pouvoir" d'interpréter la loi: par contre, son analyse est parfaitement juste, et cela est à souligner.

(Pour mémoire: quant à l'argument du "si personne n'est là pour l'accueil", il ne tient pas, car comment fait-on alors dans les écoles d'une classe, qui sont encore assez nombreuses dans certaines régions; car on n'en finit pas: à deux noms, ça peut être limite aussi, etc).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Car ça poserait un sacré problème d'avoir une loi à géométrie variable selon les circonscriptions...

Parce que si on applique ce que tu dis, ce n'est pas à géométrie variable ? Entre une école à 10 classes où il y a un roulement important de collègues et où ils ne seraient de service d'accueil que deux fois dans la semaine par exemple et une école à 2 ou 3 classes où il faut être présent à chaque accueil chaque jour de la semaine, il n'y a pas de différence ? Certains collègue de petites écoles devraient donc faire plus d'heure que les collègues chanceux des grandes écoles. Bel exemple de géométrie invariable... Et en cas d'absence d'enseignant avec une impossibilité de remplacement parce que les collègues ne sont pas présents 10 min avant, qui viendra-t-on voir pour les questions de responsabilité, qui viendra-t-on taper sur les doigts ? Je vous conseille, si vous ne voulez vraiment pas arriver ces fameuses 10 min avant d'effectivement demander ce qu'il en est à votre IEN mais de lui demander un courrier écrit et signé. Rien de plus facile pour lui de dire après coup : moi mais je ne vous ai jamais rien dit de tel !

Allez, que rien ne vous arrive...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

mais la géométrie variable dont tu parles Zeboss, elle existe et on le sait quand on postule sur ce genre d'école. J'ai été en classe unique et tu sais que tu feras tout : accueil, récréation,... et que tu n'as pas de pose de 8h20 à 16h30 quand parfois tu fais la cantine en plus.

Là je suis dans une école à 4 classes dont service 4 demi-journée. Mes jours de service je suis là à 8h10-15 max, mais les autres à partir de septembre j'arriverai à 8h25 par le bus.

Ensuite à chaque école de s'organiser : en maternelle souvent ils accueillent dans les classes donc ils font tous les 10 minutes. En élémentaire, on a plus de liberté. Là déjà tu as une géométrie variable. Mais rien n'impose aux maternelles d'accueillir les enfants tous à 8h20 dans les classes : c'est un choix ! D'ailleurs, j'ai vu des maternelles faire l'accueil comme en primaire : dans la cour pour que tous ne soient pas de service.

Ensuite pour l'absence : la Directrice met en place un service d'accueil et doit pouvoir compter sur les enseignants désignés le jour J. En cas d'absence, nous avons mis, nous, un service d'urgence. Mais au niveau de la loi, on ne peut reprocher qu'à l'enseignant désigné son absence et pas aux autres car ces 10 minutes tu ne les dois pas à ton employeur si tu n'es pas désigné de service le jour J.

Exemple : X est de service et malade donc ne sera pas à l'école. On ne peut pas reprocher à S d'arriver à 8h25. S'il arrive quelque chose à un enfant, on reprochera à X de ne pas s'être organiser. Pour se protéger X doit appeler S suffisamment tôt pour que S la remplace à l'heure !

Après heureusement que la solidarité fonctionne entre enseignants ! Mes collègues savent qu'elles peuvent compter sur moi au cas où, en contre-partie elles me proposent de me mettre de service tous les après-midi l'an prochain et pas 2 jours complets, ce qui me permet de prendre le bus tous les matins. L'après-midi cela ne me dérange pas je reste manger sur place. Par contre j'ai 2 collègues qui aiment bien être à l'école à 7h30-7h45, elles veulent bien faire le service du matin donc chacun est content.

Le texte de loi est clair. Ensuite, je conçois tout à fait que certains ne veulent pas prendre de risque : c'est normal et humain. Mais nous ne prenons pas de risque non plus puisque nous avons un service d'urgence. A chacun de s'organiser ensemble au sein de l'école sachant que ces 10 minutes ne sont pas obligatoire pour tous. C'est tout ce qu'on voulait savoir à l'origine de ce post.

Au fait Canelle, si tu passes par là puisque tu es à l'origine du post. Moi, pour faire taire ta collègue, je lui amènerai une photocopie de l'article 11. Tu fais autant de service donc tu fais tes heures. Point ! Et si tu veux une copie du message de mon IEN pas de problème, tu n'as qu'à me le demander.

Bon courage.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et si une fois toutes les x semaines, il n'y a vraiment personne, les parents peuvent bien garder leurs enfants 5 minutes ( On le vait bien quand eux ont un soucis...) ?

A mon avis, si pour x raison, l'enseignant n'arrive pas, les parents sont responsables de leur enfant...On ne laisse pas un enfant seul devant une école sans personne ou alors on assume ce choix ( même si c'est à cause d'une autre contrainte).

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ces 10 minutes tu ne les dois pas à ton employeur

J'ai quand même du mal à comprendre que certains doivent 80 minutes par semaine à leur employeur (petite école où l'enseignant se charge de tous les services) quand d'autres ne doivent que 30 minutes (école où une rotation est effectuée à raison d'un enseignant sur trois).

Il me semble que l'on doit tous le même nombre d'heures à notre employeur. Non ???

A mon avis, si pour x raison, l'enseignant n'arrive pas, les parents sont responsables de leur enfant...

Je te laisse tenter l'expérience !!! Perso, je ne prends pas le risque. Je pense que face à une telle situation, si un pépin arrivait (parce que 80 gamins qui patientent en bord de route, sur un trottoir, avec ou sans leurs parents, ça peut vite devenir dangereux !!!) le directeur (et ses collègues ?) risquerait de se faire souffler dans les bronches par sa hierarchie, voire plus :(

Attention, je n'affirme pas du tout qu'on se doit d'être tous présents 10 minutes avant. Mais le texte ne me parait pas si clair que cela. C'est flou et matière à interprétation.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonour,

imaginons que tes collègues de service soit toutes deux absentes ce jour là (ok c'est peu probable mais bon), comment font les élèves si leur(s) maitresse(s) arrive(nt) à 8h30 ?

Imagine aussi que l'école ait été visité durant la nuit, c'est quand même bien que les enseignants aient été là un peu plus tôt pour organiser l'école etc non ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mais la géométrie variable dont tu parles Zeboss, elle existe et on le sait quand on postule sur ce genre d'école.

Elle ne devrait pas exister si tu pars du principe que tout le monde doit faire les mêmes heures et a les mêmes obligations. Si tout le monde est présent dans l'école 10 min avant, il n'y a plus de différence entre écoles et entre collègues. Il y a juste ceux qui sont 10 min avant et qui surveillent dans la cour, et ceux qui sont là 10 min avant et qui se tiennent à disposition pour remplacer un collègue défaillant.

Mais au niveau de la loi, on ne peut reprocher qu'à l'enseignant désigné son absence et pas aux autres car ces 10 minutes tu ne les dois pas à ton employeur si tu n'es pas désigné de service le jour J.

Toi tu pars du principe que ne doivent ces 10 min que ceux qui sont de service, et tant pis pour ceux qui sont en classe unique ou dans des petites écoles, ils n'avaient qu'à demander une plus grosse structure pour avoir un peu moins d'heure à faire. Bel exemple d'égalité entre collègue. Mais tu dois bien ces 10 min au même titre que tous les autres enseignants. Tu es responsable de tes élèves 10 min avant l'heure de début des cours, la répartition en service n'est qu'un arrangement interne à l'école.

Le texte de loi est clair.

Apparemment pas.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non tu ne dois pas ces 10 minutes avant si tu n'es pas de service ! Non tu n'es pas responsable de tes élèves durant ces 10 minutes si tu n'es pas de service.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Non tu ne dois pas ces 10 minutes avant si tu n'es pas de service ! Non tu n'es pas responsable de tes élèves durant ces 10 minutes si tu n'es pas de service.

:blink: :blink: :blink:

Où est l'argumentation >???

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans l'article 11 du décret. Seul les maîtres de services doivent être dans la cour et sont responsables des élèves de 8h20 à 8h30. Les autres enseignants doivent prendre leur service à 8h30 et ne sont pas obligés d'être dans les locaux avant.

Pour une fois que j'ai une IEN qui applique les lois à la lettre et qui ne nous demande pas des heures en plus, je ne vais pas les faire. Et j'aimerai bien savoir les autres IEN qui vous demandent d'être tous là à 8h20 voir même plus car certains parlent de 8h10 où eux trouvent les textes. Je suis sûre que si vous leur demandez, vous leur poserez une bonne colle car ces textes n'existent pas.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans l'article 11 du décret. Seul les maîtres de services doivent être dans la cour et sont responsables des élèves de 8h20 à 8h30. Les autres enseignants doivent prendre leur service à 8h30 et ne sont pas obligés d'être dans les locaux avant.

Ce n'est absolument pas ce qui est écrit. Cela s'appelle une interprétation.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voici l'adresse de texte qui précise l'arrivée 10 minutes avant le début des cours:

http://eduscol.education.fr/D0097/decret1990-09-06.htm

cf article 11: L'accueil des élèves est assuré dix minutes avant l'entrée en classe. Le service de surveillance à l'accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l'école.

Mais on ne parle pas de tous les enseignants. Toutefois, pour l'avoir entendu dans une autre école, une équipe enseignante a failli avoir de gros problèmes: les deux enseignants d"accueil étaient absents, et les enfants ne sont rentrés qu'à 8h45 (au lieu de 35) Les parents ont été très mécontents et ont contacté l'IEN, lequel avait expliqué à ma collègue directrice de cette école que l'accueil doit être assuré 10 minutes avant la classe, et que cela relevait de la responsabilité de la totalité des maîtres de l'école, même si ceux-ci ont réparti les services pour "s'arranger". C'est d'ailleurs pour cela qu'on le fait en conseil des maîtres, dixit l'IEN, pour que touts les maîtres soient responsables de la continuité de la surveillance.

Voili voilou...

Je remets mon post de page 4, pour illustrer les différences d'interprétation selon les IEN. Et j'ajoute, car je ne l'ai pas mentionné et pour illustrer les propos de Zeboss, que cet IEN avait rajouté que les 10 minutes concernaient tous les enseignants, question d'égalité de temps de service entre collègues. D'autre part, il avait ajouté que nos élèves sont sous notre responsabilité en propre à partir du moment où ils sont dans l'école. La décharge de responsabilité se fait en conseil des maîtres, pour "s'arranger", mais n'exclut pas entièrement la responsabilité de l'enseignant de l'élève. S'il y a un grave accident lors de l'accueil et même si on n'est pas de service, il faut être capable de prendre en charge son élève.

Ce qui en soit ne me choque pas. J'estime que les parents me confient leurs enfants à moi en propre, et je suis responsable d'eux sur le temps scolaire entier. A moi de décharger ma responsabilité sur mes collègues ou non, mais aussi à moi d'assumer cette responsabilité.

Edit: d'ailleurs, la première partie de l'article 11 insiste sur cette responsabilité constante (charge à nous, enseignants, de permettre cette continuité)

"La surveillance des élèves durant les heures d'activité scolaire doit être continue et leur sécurité doit être constamment assurée en tenant compte de l'état de la distribution des locaux et du matériel scolaires et de la nature des activités proposées."

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voici l'adresse de texte qui précise l'arrivée 10 minutes avant le début des cours:

http://eduscol.education.fr/D0097/decret1990-09-06.htm

cf article 11: L'accueil des élèves est assuré dix minutes avant l'entrée en classe. Le service de surveillance à l'accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l'école.

Mais on ne parle pas de tous les enseignants. Toutefois, pour l'avoir entendu dans une autre école, une équipe enseignante a failli avoir de gros problèmes: les deux enseignants d"accueil étaient absents, et les enfants ne sont rentrés qu'à 8h45 (au lieu de 35) Les parents ont été très mécontents et ont contacté l'IEN, lequel avait expliqué à ma collègue directrice de cette école que l'accueil doit être assuré 10 minutes avant la classe, et que cela relevait de la responsabilité de la totalité des maîtres de l'école, même si ceux-ci ont réparti les services pour "s'arranger". C'est d'ailleurs pour cela qu'on le fait en conseil des maîtres, dixit l'IEN, pour que touts les maîtres soient responsables de la continuité de la surveillance.

Voili voilou...

Je remets mon post de page 4, pour illustrer les différences d'interprétation selon les IEN. Et j'ajoute, car je ne l'ai pas mentionné et pour illustrer les propos de Zeboss, que cet IEN avait rajouté que les 10 minutes concernaient tous les enseignants, question d'égalité de temps de service entre collègues. D'autre part, il avait ajouté que nos élèves sont sous notre responsabilité en propre à partir du moment où ils sont dans l'école. La décharge de responsabilité se fait en conseil des maîtres, pour "s'arranger", mais n'exclut pas entièrement la responsabilité de l'enseignant de l'élève. S'il y a un grave accident lors de l'accueil et même si on n'est pas de service, il faut être capable de prendre en charge son élève.

Ce qui en soit ne me choque pas. J'estime que les parents me confient leurs enfants à moi en propre, et je suis responsable d'eux sur le temps scolaire entier. A moi de décharger ma responsabilité sur mes collègues ou non, mais aussi à moi d'assumer cette responsabilité.

CQFD

Merci.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'on se range d'un côté ou de l'autre, on regrettera quoi qu'il en soit le manque de clarté du texte, sujet à interprétations :(

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voici l'adresse de texte qui précise l'arrivée 10 minutes avant le début des cours:

http://eduscol.education.fr/D0097/decret1990-09-06.htm

cf article 11: L'accueil des élèves est assuré dix minutes avant l'entrée en classe. Le service de surveillance à l'accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l'école.

Mais on ne parle pas de tous les enseignants. Toutefois, pour l'avoir entendu dans une autre école, une équipe enseignante a failli avoir de gros problèmes: les deux enseignants d"accueil étaient absents, et les enfants ne sont rentrés qu'à 8h45 (au lieu de 35) Les parents ont été très mécontents et ont contacté l'IEN, lequel avait expliqué à ma collègue directrice de cette école que l'accueil doit être assuré 10 minutes avant la classe, et que cela relevait de la responsabilité de la totalité des maîtres de l'école, même si ceux-ci ont réparti les services pour "s'arranger". C'est d'ailleurs pour cela qu'on le fait en conseil des maîtres, dixit l'IEN, pour que touts les maîtres soient responsables de la continuité de la surveillance.

Voili voilou...

Je remets mon post de page 4, pour illustrer les différences d'interprétation selon les IEN. Et j'ajoute, car je ne l'ai pas mentionné et pour illustrer les propos de Zeboss, que cet IEN avait rajouté que les 10 minutes concernaient tous les enseignants, question d'égalité de temps de service entre collègues. D'autre part, il avait ajouté que nos élèves sont sous notre responsabilité en propre à partir du moment où ils sont dans l'école. La décharge de responsabilité se fait en conseil des maîtres, pour "s'arranger", mais n'exclut pas entièrement la responsabilité de l'enseignant de l'élève. S'il y a un grave accident lors de l'accueil et même si on n'est pas de service, il faut être capable de prendre en charge son élève.

Cette interprétation de l'IEN est complètement farfelue... Les élèves sont sous la responsabilité des enseignants désignés responsables et c'est tout: en cas d'échange de service (dûment consigné), les élèves ne sont plus sous la responsabilité de "leur" maître, mais sous celle de celui qui les a en charge (sinon en cas d'accident, c'est le maître de la classe qui n'a pas l'élève à ce moment-là qui est mis en cause?). C'est la même chose pour l'accueil et la récré. Et en cas "d'accident grave", ce sont les services d'urgence qui doivent être appelés, pas le maître de la classe ! Pour les services, il ne s'agit pas "d'arrangement": c'est une répartition officielle, affichée à l'école et communiquée à l'IEN, qui engage tous les enseignants concernés. Enfin, à propos de "l'égalité de service" entre les collègues, étant donné que certains partent en classe de découverte, on pourrait imaginer de demander aux autres collègues de prendre les élèves 24h/24 pour la respecter! Cette "égalité", elle va toujours dans le même sens quand elle est invoquée par certains: en l'occurrence, augmenter le temps de travail et les responsabilités.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les élèves sont sous la responsabilité des enseignants désignés responsables

C'est à dire tous les enseignants.

en cas d'échange de service (dûment consigné), les élèves ne sont plus sous la responsabilité de "leur" maître, mais sous celle de celui qui les a en charge

Dans ce cas très précis, tous les enseignants sont en activité et exercent une responsabilité, que ce soit sur un élève de leur classe ou d'un élève d'une autre classe. L'égalité de temps de service est donc respecté.

C'est la même chose pour l'accueil et la récré.

Non, puisque dans le système que tu décris les enseignants qui ne sont pas de service ont le droit de faire moins d'heure que les autres. Certains sont en activité et d'autres non ? Certains font 80 min d'accueil alors que d'autres n'en font que 20 ou 30 ?

Et en cas "d'accident grave", ce sont les services d'urgence qui doivent être appelés, pas le maître de la classe.

Là on frise la ridicule. Quand les parents déposent leurs enfants à l'école, tu devrais leur dire qu'ils sont alors sous la responsabilité du SAMU.

Pour les services, il ne s'agit pas "d'arrangement": c'est une répartition officielle, affichée à l'école et communiquée à l'IEN, qui engage tous les enseignants concernés.

Même s'il est officialisé et transmis à l'IEN, c'est un arrangement interne à l'école. Comment expliques-tu alors qu'il y ait autant d'organisations différentes que d'écoles. Certaines on choisi de mettre tous les enseignants de service, d'autres de faire un roulement . Mais tous les enseignants sont concernés.

Enfin, à propos de "l'égalité de service" entre les collègues, étant donné que certains partent en classe de découverte, on pourrait imaginer de demander aux autres collègues de prendre les élèves 24h/24.

Là encore on dit n'importe quoi. Partir en classe découverte est un choix pédagogique personnel qui n'engage que celui qui le prend. Si tu choisis de travailler 10 heures de plus qu'un collègue, bien t'en prends mais tu ne peux obliger les autres à en faire autant. Tu me diras qu'il en va de même pour les fameuses 10 min. Mais là il ne s'agit pas d'un choix personnel mais d'une obligation.

Bien à toi.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cette interprétation de l'IEN est complètement farfelue... C'est certes une interprétation, différente de la tienne... qui reste une autre interprétationLes élèves sont sous la responsabilité des enseignants désignés responsables et c'est tout: en cas d'échange de service (dûment consigné), les élèves ne sont plus sous la responsabilité de "leur" maître, mais sous celle de celui qui les a en charge (sinon en cas d'accident, c'est le maître de la classe qui n'a pas l'élève à ce moment-là qui est mis en cause?)Tu as évidemment raison, je ne parle pas de la mise en cause, mais bien de ce qui se passe après... Le maître de service laisse l'enfant aux collègues présents et va poursuivre son service d'accueil, car si un autre problème survient, c'est de nouveau sa responsabilité qui sera remise en cause. C'est la même chose pour l'accueil et la récré. Et en cas "d'accident grave", ce sont les services d'urgence qui doivent être appelés, pas le maître de la classe ! De nouveau d'accord avec toi, mais, de nouveau, l'appel au secours et la surveillance de cet élève n'est pas fait par la personne qui surveille la cour, car justement, elle doit surveiller la cour!Pour les services, il ne s'agit pas "d'arrangement": c'est une répartition officielle, affichée à l'école et communiquée à l'IEN, qui engage tous les enseignants concernésJustement, elle engage la responsabilité de tous les enseignants... Charge à eux d'en assurer la continuité. Comment le faire si on est absent?. Enfin, à propos de "l'égalité de service" entre les collègues, étant donné que certains partent en classe de découverte, on pourrait imaginer de demander aux autres collègues de prendre les élèves 24h/24 pour la respecter! Cette "égalité", elle va toujours dans le même sens quand elle est invoquée par certains: en l'occurrence, augmenter le temps de travail et les responsabilités.C'est loin d'être mon but, merci de ne pas me faire passer pour la lèche-cul de service! Cet exemple ne me semble pas être valable, dans le sens où nous parlons d'un temps scolaire obligatoire. La classe de découverte ne me semble pas faire partie de ce cadre, et n'est pas une obligation.
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ZeBoss, tu es bien plus rapide que moi!!! :wink:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Les élèves sont sous la responsabilité des enseignants désignés responsables

C'est à dire tous les enseignants.

Non justement. Pour l'accueil et la récré, seulement ceux qui sont de service. Selon toi, si un de "mes" élèves a un accident dans la cour alors que je ne suis pas de service, j'en suis responsable? Tu peux le croire, mais ça n'est pas le cas. A ce tarif-là, je continue d'être responsable de mes élèves quand je suis en stage ou en arrêt maladie...

C'est la même chose pour l'accueil et la récré.

Non, puisque dans le système que tu décris les enseignants qui ne sont pas de service ont le droit de faire moins d'heure que les autres. Certains sont en activité et d'autres non ? Certains font 80 min d'accueil alors que d'autres n'en font que 20 ou 30 ?

Tu découvres qu'il existe des différences entre les écoles... Certaines ont des effectifs chargés, certaines ont des cours doubles, triples... Certaines ont des services d'accueil qui reviennent plus souvent, en effet, mais à l'intérieur d'une même école, les enseignants effectuent en principe le même temps.

Et en cas "d'accident grave", ce sont les services d'urgence qui doivent être appelés, pas le maître de la classe.

Là on frise la ridicule. Quand les parents déposent leurs enfants à l'école, tu devrais leur dire qu'ils sont alors sous la responsabilité du SAMU.

Parce qu'en cas d'accident grave, c'est toi qui va soigner l'élève sans appeler les services d'urgence? Je sais pas où se trouve le ridicule...

Pour les services, il ne s'agit pas "d'arrangement": c'est une répartition officielle, affichée à l'école et communiquée à l'IEN, qui engage tous les enseignants concernés.

Même s'il est officialisé et transmis à l'IEN, c'est un arrangement interne à l'école. Comment expliques-tu alors qu'il y ait autant d'organisations différentes que d'écoles. Certaines on choisi de mettre tous les enseignants de service, d'autres de faire un roulement . Mais tous les enseignants sont concernés.

Je pense qu'entre une école à 2 classes et une école à 10 classes, qu'entre une école avec une seule cour et une école avec plusieurs cours, etc, le service ne doit pas être organisé de la même façon pour la sécurité des élèves... Cela explique les disparités d'organisation, mais ne rend pas pour cela les maîtres qui ne sont pas de service responsables.

Enfin, à propos de "l'égalité de service" entre les collègues, étant donné que certains partent en classe de découverte, on pourrait imaginer de demander aux autres collègues de prendre les élèves 24h/24.

Là encore on dit n'importe quoi. Partir en classe découverte est un choix pédagogique personnel qui n'engage que celui qui le prend. Si tu choisis de travailler 10 heures de plus qu'un collègue, bien t'en prends mais tu ne peux obliger les autres à en faire autant. Tu me diras qu'il en va de même pour les fameuses 10 min. Mais là il ne s'agit pas d'un choix personnel mais d'une obligation.

Bon, on va prendre un autre exemple alors: ceux qui sont en RPI doivent parfois faire 5, 10 ou 15 mn de "rab" (sans être payés, c'est le cas encore dans de nombreuses petites communes) pour attendre les bus: on aligne tout le monde sur ça ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tu découvres qu'il existe des différences entre les écoles... Certaines ont des effectifs chargés, certaines ont des cours doubles, triples... Certaines ont des services d'accueil qui reviennent plus souvent, en effet, mais à l'intérieur d'une même école, les enseignants effectuent en principe le même temps.

Mais également entre les écoles, les enseignants doivent effectuer le même temps. De plus, ce n'est pas parce que je souligne ces différences que je les découvre...

Parce qu'en cas d'accident grave, c'est toi qui va soigner l'élève sans appeler les services d'urgence? Je sais pas où se trouve le ridicule...

Effectivement, en cas d'accident grave c'est moi qui vais effectuer les premiers soins. Je ne suis déchargé de ma responsabilité envers l'enfant qu'à partir du moment où les parents ou un service médical d'urgence le prennent en charge. Je réitère, ton exemple ne veut rien dire : les élèves à l'école sont sous la responsabilité de leurs maîtres et non du SAMU

Je pense qu'entre une école à 2 classes et une école à 10 classes, qu'entre une école avec une seule cour et une école avec plusieurs cours, etc, le service ne doit pas être organisé de la même façon pour la sécurité des élèves... Cela explique les disparités d'organisation, mais ne rend pas pour cela les maîtres qui ne sont pas de service responsables.

Tu déformes mes propos. Je ne dis pas que les enseignants qui ne sont pas de service sont responsables des enfants qui sont dans la cour. Mais ils sont responsables de leur présence et doivent en cas de défaillance d'un de leurs collègues être capable de le remplacer. Sinon, cela voudrait dire que pendant les récréations, je peux rentrer chez moi (un quart d'heure, voire une demi-heure c'est court mais bon) puisque je ne suis pas de service et je ne suis pas tenu d'être là.

Bon, on va prendre un autre exemple alors: ceux qui sont en RPI doivent parfois faire 5, 10 ou 15 mn de "rab" (sans être payés, c'est le cas encore dans de nombreuses petites communes) pour attendre les bus: on aligne tout le monde sur ça ?

Non, ceux qui sont en RPI n'ont aucune obligation d'attendre l'arrivée des bus. Si c'est le cas, c'est que leur organisation est défaillante. Tu n'as plus la responsabilité des élèves à partir du moment au (élémentaire) ceux-ci ont franchi le portail de l'école.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je pense qu'entre une école à 2 classes et une école à 10 classes, qu'entre une école avec une seule cour et une école avec plusieurs cours, etc, le service ne doit pas être organisé de la même façon pour la sécurité des élèves... Cela explique les disparités d'organisation, mais ne rend pas pour cela les maîtres qui ne sont pas de service responsables.

Tu déformes mes propos. Je ne dis pas que les enseignants qui ne sont pas de service sont responsables des enfants qui sont dans la cour. Mais ils sont responsables de leur présence et doivent en cas de défaillance d'un de leurs collègues être capable de le remplacer. Sinon, cela voudrait dire que pendant les récréations, je peux rentrer chez moi (un quart d'heure, voire une demi-heure c'est court mais bon) puisque je ne suis pas de service et je ne suis pas tenu d'être là.

A la grosse différence que ce temps de récréation est compris dans les 24h de service, donc il n'est pas question de quitter l'école, et cela n'a jamais été dit ici. Mais celui qui n'est pas de service n'est pas responsable de ses élèves en récréation, comme pour les 10 mn d'accueil.

Bon, on va prendre un autre exemple alors: ceux qui sont en RPI doivent parfois faire 5, 10 ou 15 mn de "rab" (sans être payés, c'est le cas encore dans de nombreuses petites communes) pour attendre les bus: on aligne tout le monde sur ça ?

Non, ceux qui sont en RPI n'ont aucune obligation d'attendre l'arrivée des bus. Si c'est le cas, c'est que leur organisation est défaillante. Tu n'as plus la responsabilité des élèves à partir du moment au (élémentaire) ceux-ci ont franchi le portail de l'école.

Que l'organisation soit défaillante, je veux bien, mais cela n'enlève rien au fait que ça existe: facile de répondre que "ça ne devrait pas exister"... On peut alors prendre l'exemple des collègues de maternelle qui sont coincés au soir parce que les parents ne sont pas à l'heure, mais "ça ne devrait pas exister" non plus... Bref quand on veut que cette "égalité de service"aille toujours dans le même sens (augmenter le temps de travail et les responsabilités), on trouve tous les arguments possibles et imaginables.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans l'article 11 du décret. Seul les maîtres de services doivent être dans la cour et sont responsables des élèves de 8h20 à 8h30. Les autres enseignants doivent prendre leur service à 8h30 et ne sont pas obligés d'être dans les locaux avant.

Ce n'est absolument pas ce qui est écrit. Cela s'appelle une interprétation.

Si c'est exactement ce qui est écrit et ce n'est absolument pas une interprétation.

cf article 11: L'accueil des élèves est assuré dix minutes avant l'entrée en classe. Le service de surveillance à l'accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l'école.

Où est-il écrit dans cet article que tous les enseignants doivent être présents ? Nous sommes tous responsables de nos élèves pendant le temps scolaire donc de 8h30 à11h30 et de 13h30 à 16h30. Par contre de 8h20 à 8h30 et de 13h20 à 13h30 : ce sont les enseignants de service qui sont responsables. D'ailleurs en cas d'accident tu marques qui sur la déclaration : tous les enseignants ? Chez nous on ne marque que les enseignants de service de cour et on n'a jamais eu de souci par nos différents IEN : normal ce sont eux les responsables et pas tous les enseignants !

La répartition n'est ensuite pas la même entre les écoles, elle se fait en fonction de la cour (cour biscornue = plus d'enseignants pour surveiller), école à petit effectif = plus de jour de service). Mais dans une même école chacun doit faire le même nombre de service.

Quand à la responsabilité en cas d'absence, on en a déjà parlé.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'oublions pas dans les débats la première partie de l'article 11 qui insiste sur cette responsabilité constante (charge à nous, enseignants, de permettre cette continuité)

"La surveillance des élèves durant les heures d'activité scolaire doit être continue et leur sécurité doit être constamment assurée en tenant compte de l'état de la distribution des locaux et du matériel scolaires et de la nature des activités proposées."

Ce qui implique de pouvoir pallier à toute absence ou autre problème d'un collègue de service, et ce sur le temps de présence des élèves sous responsabilité de l'équipe. Comment y arriver si tous ne sont pas là? (exemple, un matin, une collègue absente, et l'autre collègue en train de vomir aux toilettes pour cause de début de grossesse; et tant d'autres exemples...)

Et puis, si tu n'es pas de service et que la collègue est en retard, tu ne vas pas laisser tes élèves sans surveillance sous prétexte que tu n'es pas de service?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.