• Annonces

    • André Jorge

      ADRESSES EMAIL ERRONEES ET SUPPRESSION DE COMPTES

      Bonjour.

      L'adresse email de certains membres du forum EDP n'est plus valide (elle n'existe plus, ne fonctionne plus...) et n'a pas été modifiée dans leur profil (ce qui cause certains problèmes de management du site et du serveur).

      Je demande donc à ces membres de mettre à jour rapidement leur adresse email dans leur profil (en allant dans "Mes paramètres", rubrique "Courriel et mot de passe") et surtout d'utiliser une adresse email valide pour le forum !

      Les comptes dont l'adresse email n'aura pas été corrigée seront supprimés sans préavis.

      Merci de votre compréhension.
orelylou

ITEP Quoi faire???

136 messages dans ce sujet

Oui, la seule chose que j'ai trouvé pour un jeune comme ça, c'est d'utiliser les programmes et manuels de segpa ou de certains CAP.... Ca marche parfois, pas tout le temps...

Sinon, je construisais tout le programme CM2 à partir d'ouvrages de collège : travail sur un texte niveau collège, ou à partir d'un passage de roman qu'il a commencé et sur lequel il a accroché (il aimait lire...)je notais une phrase au tableau et on reprenait soit la grammaire, soit la conj, ...

Pour les maths pareils, je bossais à partir de fichier Retz, le jeune ne voyait pas que c'était du cm2 e je construisais les fiches d'exercices...

C'est du boulot, long... mais des fois il n'y a pas d'autre choix....

Bon courage...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne journée aujourd'hui.

J'avais imprimer un exemplaire du CFG (le niveau est assez simple et à part quelques petites choses c'est à sa portée) et les épreuves de maths et français de CAP (histoire de lui donner une sorte d'objectif à atteindre).

Mon élève de 13 ans m'a demandé dés 9h ce que j'avais prévu pour lui alors que je ne l'ai que l'aprèm le jeudi. Je lui ai donc expliqué que j'allais l'évaluer à partir du CFG et qu'à partir de ses lacunes, on établirait un programme de travail. Il était très fier de voir qu'il y avait des exercices 'niveau 3ème SEGPA' qu'il était capable de résoudre tout de suite. Il a travaillé tout l'aprèm ! Du coup, j'ai pu pointé, avec lui, qu'il ne maîrisait pas les accords (noms, verbes...) et qu'il faudrait revoir une bonne partie de la grammaire, niveau CM2.

L'orage est donc passé, et il semble avoir repris un peu confiance en lui. Pour combien de temps ???...

Quel fichier RETZ tu utilisais ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il est dans les cartons (on déménage l'itep, dès que j'ai mis la main dessus je te donne les ref)

sinon, attention, un gamin d'itep est fluctuant... il voit un interet à bosser un jour, pas le lendemain... mais peut etre as tu une jolie méthode et dans ce cas je suis preneur...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ohhhhhhhhhh que non !! Je n'ai pas surtout pas de méthode !!!

Disons juste qu'après une année assez terrible, plus à cause des adultes qu'à cause des enfants d'ailleurs, je savoure, d'une manière presque euphorique peut-être, les bons moments.

Je sais bien que c'est souvent éphémère, mais tant que ça dure... En 9 mois l'année dernière, je n'en ai pas eu autant qu'en 1 semaine cette année : ça pousse à l'optimisme.

Mais promis, le jour où je trouve la recette, je partage !! :wink::wink:

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Je commence à m'interroger sur mon seuil de tolérance. Suis-je assez cadrante? Il est vrai qu'il est difficile de se faire une idée de ce qu'on peut laisser faire et ce sur quoi on doit s'arrêter. Si on s'arrêtait sur chaque cri, chaque refus, chaque acte mimant un coup etc., on aurait plus aucun temps de travail.

Je laisse donc passer certaines choses (comment faire autrement...). J'ai un résultat assez positif puisque les élèves "travaillent" pas toute la journée et pas sans effort de ma part mais un peu quand même.

Et vous?

J'essaye de positiver toujours les choses en classe : par exemple un élève chantonne rené la taupe au lieu de lui dire de se taire je lui dis : "c'est bien que tu connaisses la chanson par cœur, tu as une bonne mémoire ! Il faudrait maintenant t'en servir pour retenir les choses en classe au lieu de la TV". ça fonctionne parfois... De même que le fait de ne pas insister quand un gamin refuse le travail fait que finalement il s'y met seul quand il voit que les autres ont bientôt terminés.

J'ai peur que cela ne dure pas car l'équilibre est toujours très précaire... mais en même temps à partir du moment où l'enfant retrouve un équilibre plus assuré il ne dépend plus de l'itep !

D'autre part, certains élèves ne peuvent pas entendre qu'ils ont réussi. Je pensais faire un genre de groupe de parole bilan (de la journée ou de la semaine) où on pourrait parler d'une réussite, et d'une chose qu'on va essayer d'améliorer plus tard. Quelqu'un l'a-t-il déjà tenté ?

Bon week end à vous !!!

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

je suis T1 et j'ai été appelée jeudi soir pour vendredi matin (j'ai donc raté la première semaine). Etant à la fin de la liste (et oui j'ai 22 ans)je n'ai pas vraiment eu de choix mais j'ai quand même accepté ce poste car j'ai décidé de faire ce métier pour bosser avec des gamins en difficultés, mais je ne pensais pas attaquer direct par là, je n'ai pas d'expérience et une trouille bleue... Je vais avoir des élèves (que des garçons) de 13/15 ans, qui ne parlent que de cul, violence, .... Bref c'est assez impressionnant, je les ai vu hier et je ne faisais pas la fièr au fond de moi (bien sûr j'ai essayé de le cacher)! Lundi je prépare avec la directrice (elle va m'aider un peu) et mardi j'attaque. Une cpc vient me voir déjà la semaine pro!

Heureusement il y a une super équipe et j'ai été très bien accueillie autant par les instits que par les éducs! Et puis comme c'est de mon plein gré ca passe encore mieux!

Mais j'avoue que je suis pétée de trouille, déjà car ce sont des ados mecs et en plus je n'ai pas la carrure (je suis petite, mince, plutot jolie) et eux ce sont de gros pervers. Je ne me laisse pas faire, je suis ferme mais j'ai quand même très peur de ne pas me faire respecter...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne t'inquiètes pas autant...

Ma femme (comme moi) bosse en Itep, et, comme toi, elle avait peur à ses débuts..

En fait, elle a été "très respectée" par les jeunes... Ils essayent d'établir un rapport de séduction...et du coup, se contiennent beaucoup plus facilement avec les femmes qu'avec les hommes avec lesquels ils sont beaucoup plus dans la violence verbale et physique...

Je ne pense pas que tu ais trop d'appréhension à avoir ....

Rassure toi !!! ....

bon courage !

Tu nous diras lundi soir commen s'est passée ta première journée ...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous aussi projet unité d'enseignement à rendre pour la Toussaint. En plus, sur les deux postes ensiegnants je suis toute seule donc coordinatrice pédagogique désignée volontaire.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le 2ème poste est vacant ? Bon courage alors !! Seule, ce n'est pas facile !

Nous, nous sommes 4 : 3 enseignantes sur l'ITEP (mais sur 3 lieux différents géographiquement) et 1 sur l'IME (sur un 4ème lieu ; pas facile pour la communication). C'est celle de l'IME qui a été désignée volontaire car seule détentrice du CAPA-SH et sur la structure depuis 2 ans.

Demain, on rencontre les conseillers péda pour qu'ils éclairent notre lanterne sur le projet de l'UE et sur le comment assumer les missions de coordonnatrice péda alors qu'on a une classe à plein temps...

Si j'ai des infos importantes et que ça intéresse quelqu'un, je vous raconterais.

Bonne soirée

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très très très dur :( j'ai déjà été visitée par une CPC au bout du deuxième jour! Bon elle a dit que ce n'était pas la cata du tout et que j'allais m'en sortir... Mais j'ai du mal je trouve :( moralement c'est hard!

Au fait, question bête mais, a t'on une prime en ITEP même si on a pas la spécialisation??

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans les textes, malheureusement, non !!

Mais y'a des départements dans lesquels les enseignants en ITEP touchent la NBI, comme ceux de CLIS...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Un petit résumé de mes débuts à l'ITEP84. J'interviens dans les écoles (3 écoles différentes) où mes élèves sont scolarisés en classe ordinaire ou en CLIS, soit dans la classe même, soit en atelier à l'extérieur de la classe. Pour l'instant je suis loin d'occuper tout mon emploi du temps, puisque je n'ai que 4 élèves suivis. Les réunions de synthèse et coordination sont sur les heures scolaires et je n'y peux rien puisque cela dépend de la disponibilité de l'éduc avec qui je bosse et de la chef de service. J'ai également accepté de manger à la cantine avec mes élèves, et ces heures sont rémunérées par l'ITEP.

Sinon, mes élèves sont en majorité "domptables" sauf un pour lequel mon objectif est qu'il ne se sauve pas et ne se fasse pas mal (il est en CM1). Pour les autres (CE1, CM1, CM2) c'est beaucoup de manque de confiance qui amène à la sempiternelle phrase "je sais pas", que je voudrais leur faire remplacer par "je réfléchis".

A chaque intervention, on doit rédiger une fiche ponctuelle, mais pour l'instant, rien sur les projets d'atelier. Mais comme je l'ai dit plus haut, mon ITEP a un fonctionnement particulier.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Un petit résumé de mes débuts à l'ITEP84. J'interviens dans les écoles (3 écoles différentes) où mes élèves sont scolarisés en classe ordinaire ou en CLIS, soit dans la classe même, soit en atelier à l'extérieur de la classe. Pour l'instant je suis loin d'occuper tout mon emploi du temps, puisque je n'ai que 4 élèves suivis.

Bonjour, que veux-tu dire par "j'interviens dans les écoles..."? J'enseigne en ITEP et 5 élèves de ma classe sont en intégration partielle en milieu ordinaire et ce n'est pas toujours évident. Ca m'intéresserait de savoir quel est ton rôle pour ces élèves? En as-tu d'autres qui ne sont scolarisés qu'à l'ITEP?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en fait je pense que l'ITEP de ROZ fonctionne en UPI... une partie de sa mission est d'accompagner les eleves inclus en classe pour seconder le prof, et aider l'élève. De même qu'il doit surement dégager du temps pour les aider dans leur devoirs, reprendre une notion mal assimilée ou "préparer le terrain". Ce boulot là est vraiment intéressant mais pas toujours simple...;

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

L'an dernier en SEGPA j'ai fonctionné avec pour la gestion du comportement un système de pédagogie institutionnelle (les blasons). Je compte faire de même cette année puisque cela a très bien fonctionné l'an dernier. Pour avis si vous avez un peu de temps :

voir ici

Merci d'avance ;)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Est-ce que personne n'a survécu à la première période ?

J'attends de vos nouvelles avec impatience.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si, si, mais dur dur... Avec les élèves, y'a des jours avec et des jours moins bien, mais ça va plutôt, globalement.

Mais au niveau des preparations et de mon cadre, je ne m'en sors pas. J'ai l'impression d'être tout le temps débordée, de partir dans tous les sens, et de ne rien maîtriser (autant que faire ce peut).

En classe, quand ça ne marche pas, j'ai du mal à dire pourquoi et donc à essayer de remédier. Et idem quand ça va bien. Et ce n'est même pas lié au temps que j'ai passé à préparer (parce que parfois, j'y ai passé peu de temps et ça roule...)

Enfin voilà, plein de questionnements au niveau de la gestion de classe (au sens large, pas que comportement), un peu les mêmes qu'en début d'année, mais comme je n'ai pas l'impression de trouver de solution, je fatigue...

Et toi ?

Et vous ?

Bon we.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Idem pour moi, des moments biens et d'autres moins bien. Mais globalement l'équipe semble assez satisfaite de la classe donc c'est que ça doit aller.

Les élèves me trouvent trop exigeante dans l'ensemble et effectivement j'en demande beaucoup. Mais trop souvent les fluctuations ne sont pas liées directement à ce que je présente comme travail à fournir. La pédagogie institutionnelle pour le comportement porte ses fruits, peu à peu certains élèves se contiennent afin de pouvoir gagner de l'autonomie dans la classe.

Je commence moi aussi a fatiguer car comme tu le disais mon temps de préparation ne conditionne pas du tout la réussite de l'activité. Du coup la motivation se perd peu à peu.

Nous avons rempli une feuille peu avant les vacances demandant les taux horaires des élèves dans la classe. Le constat est que cette année ils sont environ 18h en classe avec moi (hors thérapie, ateliers éducatifs...). Ce n'est pas si mal, et pourtant nous ne produisons que très peu.

En ce moment, je m'interroge beaucoup sur les critères qui vont permettre d'évaluer la sortie d'un élève de l'établissement... la pression est mise sur l'intégration mais si c'est pour que l'élève sorte le plus vite possible de l'ITEP est-ce vraiment dans l'intérêt de l'enfant ?

Bonne fin de dimanche !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, envisager une intégration pour un enfant, encore plus en institution que dans des structures ouvertes comme la CLIS, est une étape importante dans la vie d'un jeune. Et établir des critères n'est pas évident. Surtout s'il a un long parcours en institution.

Je ne peux parler que des cas que j'ai en classe, mais on vient de débuter 2 périodes d'observation pour 2 jeunes en 6ème SEGPA. Ils avaient progressé, tant en comportement comme en motivation dans les apprentissages, sans pour autant être des élèves modèles, loin de là. Mais, pour l'un d'eux en particulier, on compte beaucoup sur la Segpa et le projet pré-professionnel pour soutenir leurs efforts et leur donner du sens. A près 4 ou 5 ans en institution (je crois qu'une étude américaine parlait même de 3 ans), les effets qui ont pu être bénéfiques au départ, s'inversent et le fait de stagner dans un système fait que ces enfants n'évoluent plus.

En fait, on pourrait en débattre pendant des heures, je pense, et je ne sais pas si on pourrait trouver des critères objectifs, utilisables pour plusieurs enfants, mis à part le fait que leur niveau scolaire doit à peu près correspondre au lieu où on les envoit, (et encore) et qu'ils doivent réussir à tenir un temps en classe au milieu des autres.

J'avais une collègue qui disait qu'on devrait s'efforcer d'intégrer tous les enfants, y compris par exemple des enfants psychotiques qui relèveraient d'une prise en charge en HP, mais sur des temps et avec un projet qui leur correspondraient.

Vaste sujet, donc...

Bonne soirée

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, vaste sujet...

mais je suis assez d'accord avec ton collègue... et il ne faut pas oublier la loi de 2005.....4

avez vou stenter des inclusions partielles accompagnées par un instit de l'UE ?

et, si oui, quel est votre retour ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, vaste sujet...

mais je suis assez d'accord avec ton collègue... et il ne faut pas oublier la loi de 2005.....4

avez vou stenter des inclusions partielles accompagnées par un instit de l'UE ?

et, si oui, quel est votre retour ?

Pour certains élèves, l'intégration est déjà totale en école, ou en SEGPA. Cela se passe plus ou moins bien scolairement mais disons rien d'alarmant. Par contre, c'est sur les temps à l'internat que la structure éducative fait énormément de travail(gestion des crises) qui ne pourra pas être assumé par la famille l'an prochain de la même manière (un enfant qui se "retient" toute la journée peut-il encore se "retenir" à la maison ?).

L'intégration partielle est pour le moment toujours problématique car les moments dans ma classe à l'ITEP sont une souffrance pour moi autant que pour l'élève.

J'ai lu qu'il existait des postes où l'instit accompagnait l'élève sur le terrain pour son intégration. Chez nous cela n'existe pas (encore?).

J'ai mis sur mon blog un outil utilisé par les éducateurs des ados dans notre ITEP. Je pense qu'il peut devenir un indicateur concernant les sorties.

Pour le moment nous allons déjà tenter de l'adapter pour les élèves plus jeunes.

à bientôt,

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

avez vou stenter des inclusions partielles accompagnées par un instit de l'UE ?

et, si oui, quel est votre retour ?

Pas sur l'Itep dans lequel je travaille, sauf l'enseignante de la classe annexée qui accompagne ses élèves lors de leurs inclusions, à la demande des enseignants accueillants. C'est loin d'être pertinent, selon moi, dans ce cas là puisqu'elle se retrouve à accompagner tout un groupe (3 ou 4) dans la même classe, alors qu'ils n'ont pas forcément, ni le même niveau, ni le même projet par rapport à l'inclusion. Mais bon, elle fait comme elle peut, puisque c'est la condition demandée par les enseignants pour accueillir ses élèves.

Mais a priori, il existe des postes en ITEP où le travail est plus itinérant et consiste justement à accompagner dans la scolarité des enfants d'ITEP, mais je ne connais pas. Et même si cela semble très intéressant, je ne sais pas comment on pourrait le mettre en place chez nous puisque ça voudrait dire que je devrais réduire le temps de classe des autres, en interne.

Sinon, y'a 1 coordonnateur pédagogique dans vos ITEP ? Je pose la question parce que chez nous, on ne sait pas comment le mettre en place. On est 4, chacune avec une classe et du coup, c'est l'une d'entre nous qui devrait assumer ce rôle en plus.

Mais comment, et surtout quand ? En supprimant du temps de classe pour les élèves pour se libérer du temps de coordination ?

Dans vos ITEP, ça fonctionne comment ?

Bonne journée

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si, si, mais dur dur... Avec les élèves, y'a des jours avec et des jours moins bien, mais ça va plutôt, globalement.

Mais au niveau des preparations et de mon cadre, je ne m'en sors pas. J'ai l'impression d'être tout le temps débordée, de partir dans tous les sens, et de ne rien maîtriser (autant que faire ce peut).

En classe, quand ça ne marche pas, j'ai du mal à dire pourquoi et donc à essayer de remédier. Et idem quand ça va bien. Et ce n'est même pas lié au temps que j'ai passé à préparer (parce que parfois, j'y ai passé peu de temps et ça roule...)

Je me retrouve à 100% dans ce que tu décris.

Ce qui me pose le plus problème c'est de ne pas pouvoir prévoir quoi que ce soit sur du moyen terme, voir même sur du court terme; en plus je me retrouve à court d'idées pour tout ce qui est travail manuel et avec le mauvais temps, on ne fait presque plus d'activités extérieures.

Heureusement, l'équipe est sympa.

Flo

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

avez vou stenter des inclusions partielles accompagnées par un instit de l'UE ?

Chez nous 2 enfants vont quelques heures par semaine dans l'école du village. Un éduc accompagne ces enfants à l'école mais juste pour le trajet. Il ne rentre pas en classe.

Sinon, y'a 1 coordonnateur pédagogique dans vos ITEP ? Je pose la question parce que chez nous, on ne sait pas comment le mettre en place. On est 4, chacune avec une classe et du coup, c'est l'une d'entre nous qui devrait assumer ce rôle en plus.

Mais comment, et surtout quand ? En supprimant du temps de classe pour les élèves pour se libérer du temps de coordination ?

Dans vos ITEP, ça fonctionne comment ?

Dans notre ITEP on est 5 enseignants en classe + un coordonnateur péda qui en plus de la coordination s'occupe de la gestion des conflits importants. Ils reçoit les enfants impliqués dans ces conflits (durant les temps de classe), notamment les enfants très violents ou qui sont en conflit ponctuel avec leur prof. Et en plus on a une permanence tenue par un éduc qui sert de sas pour des enfants qui sont sur le moment trop perturbateurs pour rester en classe.

On a en moyenne 8 enfants par classe. Les enfants sont sensés être en classe toute la journée mais la dernière heure est organisée en ateliers (cuisine, contes, sport...) animés par les instits + certains éducs. Certains élèves ont aussi des prises en charge psy ou orthophonie pendant le temps de classe, mais c'est peu important.

Sans coordonnateur, comment vous faites pour le lien avec les équipes éducatives, thérapeutiques et la direction de l'ITEP ?

Flo

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans coordonnateur, comment vous faites pour le lien avec les équipes éducatives, thérapeutiques et la direction de l'ITEP ?

Flo

Disons que nous avons quelques petits problèmes de fonctionnement (quand je lis le votre, ça fait rêvé), même si ça se passe plutôt bien dans l'ensemble, beaucoup mieux là où j'étais l'année dernière :

- pas d'ortho, ni de psychomot pour mon groupe d'ados (' ça sert à rien pour des ados' :blink: ) donc ça fait 1 lien en moins à faire...

- le psychiatre est en cours de recrutement

- 1 psycho qu'on voit aux synthèses, mais qui pour le moment ne reçoit les jeunes que pour les bilans (il n'a pas beaucoup d'h)

-y'a eu des soucis avec la direction l'année dernière, donc y'a une direction intérimaire et un chef de service débordé

-et avec les éducs, comme on travaille dans le même bâtiment, on se passe les infos entre 2 portes, et sur les temps de récrés.

En résumé, pas trop de lien à faire :angel_not: et le peu qu'il y a est fait lors des synthèses + 1h de réunion de fonctionnement

Pour compliquer le tout, 4 enseignantes (4 groupes et donc 4 équipes) sur 4 lieux différents...

Vous êtes donc 6 enseignants (5 + 1) ? Pour combien d'élèves ?

On aimerait bien obtenir un poste de plus pour la coordination, mais... l'heure n'est pas trop à la création de poste. Sur le projet de l'UE qu'on a rendu la semaine dernière, on a noté notre impossibilité à mettre en place ce poste. On verra le retour que l'on en a.

En attendant chacune gère son groupe-classe et donc les ESS, intégrations, préparations à la sortie(...) qui vont avec.

Bonne soirée

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.