Jump to content
Sign in to follow this  
gamze

j'ai peur que mon petit garçon soit asperger

Recommended Posts

gamze

Share this post


Link to post
Share on other sites
Miss Philoména

Bonsoir Gamze,

Nous ne sommes pas psy,

Nous n'avons pas vu ton fils,

Je ne peux et ne veux donc en aucun cas me prononcer.

Je comprends que tu te poses des questions mais peut-être ne faut il pas trop s'angoisser.

Le mieux serait que tu ailles voir un spécialiste avec ton fils pour aborder la question de façon pro et rationnelle.

Tu peux bien sûr venir nous parler, nous serons là... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

nous avons vu déjà

un psy qui a fait passer un wisc 3 avec pour résultat 120 homogène des 2 côtés (l'homogénéité est très importante encore plus que le chiffre total, car quand il y a une dyssynchronie c'est toujours évocateur d'une difficulté.

nous avons vu une psychomotricienne qui nous a dit qu'il se débrouillait comme un petit chef et que le bilan était bon.

Ensuite, nous avons vu une orthophoniste qui lui a fait un bilan complet. Le bilan est un peu au-dessus là encore et il a un bon niveau d'acquisition. Je lui ai parlé de mes craintes et elle m'a répondu "il vaut mieux en rire" tellement tout était bon ! Pour elle je m'angoisse pour rien.

Il comprends très bien les non-dits, sens figuré, émotions, bref tout a été testé avec le test KHOMSI que l'on fait aussi aux enfants autistes. Or tout était bon. Et dans le wisc il y a également une composante sociale dans un des item où il a eu 13 sur 19 (donc note correcte) qui ne laisse pas supposer une mauvaise compréhension sociale, dont les autistes sont souvent déficients à ce niveau.

Je vais maintenant l'emmener voir un psy comportementaliste pour essayer de lui inculquer une approche différente à l'école mais j'avoue que je m'inquiète, et surtout les tests sont bons, donc je ne sais plus quoi croire. Au rased il a passé un test que je suppose raté puisque la maitresse avait l'air de dire que c'était le cas (mais c'est un test scolaire, pas un test de qi).

Voilà, je me triture les méninges.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lolita

Tu as fait une recherche sur le forum ?

L'an dernier, il y a eu un sujet sur les "Asperger" : je m'en souviens car j'avais participé.

Il y a 2 ans, j'ai eu une formation (toute petite) dans le cadre d'un stage FC et j'avais "découvert"...

On nous a dit qu'il y avait des "spécialistes" : il faudrait que je retrouve mes notes : je sais où elles sont, mais inaccessibles car on a refait le bureau et tout est dans des cartons... Si ça peut attendre ? Si j'oublie, envoie-moi un mail dans la semaine (adresse dans mon profil). Je me demande s'ils n'étaient pas à Toulouse... S'il n'y avait pas un centre de recherche...

Par contre, Miss Philoména a parfaitement raison : ce que tu décris n'est pas suffisant pour qu'on te dise : "Oui, c'est ça..".

Je suppose que tu es inquiète mais relativise... Attends d'avoir l'avis de spécialistes...

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

ol, merci Lolita :cry:

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

alors j'ai fait des recherches sur google "syndrôme d'asperger" il y a bien des petites choses qui correspondent hormis le fait qu'il reconnait parfaitement les émotions sur les visages et se met à la place des gens normalement, pour le reste je n'en ai pas l'impression. La plupart des autistes même ceux qui sont de haut niveau ont des problèmes à interpréter la pensée des autres, et là ce n'est pas son cas. <_<

Par contre quand je lis que "hans asperger" ... les décrivait comme des petits professeurs par rapport à leur façon de parler de leur sujet favori abondamment, là je le retrouve bien qu'un enfant instruit peu très bien être un peu comme ça aussi. :)

si je prends l'exemple de mon père qui est enseignant c'est un érudit en matière d'architecture et il étudie constamment tous les monuments et les datent c'est un passionné d'église (non pas pour le côté religieux, mais pour leur richesse architecturale. Et il parle toute la journée de cette passion. Donc peut-être est-il asperger lui aussi sans le savoir ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Miss Philoména

Je ne comprends pas : Si les spécialistes te disent que tout est ok...Tout est donc OK ?

S'il ne se sent pas bien à l'école, il ne faudrait pas se tromper. Il n'est pas inadapté à l'école, c'est peut -être l'école qui est inadaptée à lui...

L'effet pygmalion marche aussi à l'envers (je parle du regard de l'institution).

Je m'avance peut-être un peu, mais j'assume... ;):)

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

alors pour les tests oui c'est certain tout est nickel (par contre parait-il que les asperger sont très difficiles à déceler quand les troubles sont légers car ils font illusion ou compensent par la mémoire ou autre fonction) et qu'il faut aller à l'hopital R. Debré à paris un des seul hopitaux adapté à cette pathologie.

En même temps je me dis que si c'est si léger que cela, est-ce bien utile de se précipiter.

A propos de l'effet pygmalion j'y ai pensé et en ai parlé à la maitresse ce soir (en toute cordialité) nos rapports sont revenus à la normale et je cherche qq chose de constructif pour mon fils.

Donc le fait qu'en cp il n'avait aucun copain était très marqué et on nous en parlait tout le temps. Mais c'était exact, même en dehors de l'école il avait du mal. Hors, depuis il a changé et communique très facilement avec les autres enfants et j'ai l'impression que mon fiston a gardé cette étiquette au niveau de l'école. J'en mettrai ma main à couper mais je peux me tromper.

J'ai vraiment l'impression qu'il y a "l'étiquette qui joue" ceci dit je reste quand même sur mes gardes s'il y a quelque chose.

J'ai presque envie de le changer d'école de manière à avoir un nouveau regard sur lui, et la si on nous dit les mêmes choses, on fera des examens plus approfondis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aquacrea

Je te propose lien, en espèrant que tu y trouves quelques infos qui t'aideront. Il me semble pas mal avec quelques adresses utiles surtout...

J'ai assisté récemment à une conférence faite par deux asperger, et, eux disaient qu'ils ne pouvaient pas du tout comprendre les sous-entendus, qu'il fallait que tout soit explicite. De plus, ils ne supportaient pas les changements, les retards, imprévus, etc.. et avient besoin d'être prévenus, sinon, cela provoquait une sorte d'angoisse chez eux.

Ce ne sont que quelques maigres infos...

En tout cas, j'ai été impressionnée par leurs talents (dessins et architecture)..

Bon courage à toi et ton fils.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aquacrea

Oups, j'ai oublié le lien... :blush:

LE VOICI !

Share this post


Link to post
Share on other sites
pseudoval
alors pour les tests oui c'est certain tout est nickel (par contre parait-il que les asperger sont très difficiles à déceler quand les troubles sont légers car ils font illusion ou compensent par la mémoire ou autre fonction) et qu'il faut aller à l'hopital R. Debré à paris un des seul hopitaux adapté à cette pathologie.

En même temps je me dis que si c'est si léger que cela, est-ce bien utile de se précipiter.

A propos de l'effet pygmalion j'y ai pensé et en ai parlé à la maitresse ce soir (en toute cordialité) nos rapports sont revenus à la normale et je cherche qq chose de constructif pour mon fils.

Donc le fait qu'en cp il n'avait aucun copain était très marqué et on nous en parlait tout le temps. Mais c'était exact, même en dehors de l'école il avait du mal. Hors, depuis il a changé et communique très facilement avec les autres enfants et j'ai l'impression que mon fiston a gardé cette étiquette au niveau de l'école. J'en mettrai ma main à couper mais je peux me tromper.

J'ai vraiment l'impression qu'il y a "l'étiquette qui joue" ceci dit je reste quand même sur mes gardes s'il y a quelque chose.

J'ai presque envie de le changer d'école de manière à avoir un nouveau regard sur lui, et la si on nous dit les mêmes choses, on fera des examens plus approfondis.

Effectivement,l'effet "étiquette" peut être très lourd...

Plusieurs choses m'interpellent dans ton témoignage :

-le comportement de ton fils ne semble poser problème qu'à l'école ,peut-on être asperger à mi-temps?

-tous les "symptômes" que tu décris peuvent aussi s'expliquer autrement..(par la précocité,par exemple..)

-visiblement ton fils a déjà été suivi et a bénéficié de toute une batterie de tests..dont la conclusion est rassurante,non?

-comment vit-il tout cela?te semble-t-il heureux,bien dans ses "pompes"?Lui as-tu parlé de tes inquiétudes?

-Le psy qui l'a vu a-t-il évoqué d'autres possibilités? Cet hypothétique diagnostic d'Asperger ,qui en a parlé?

Si ton fils te parait "normal"(hou,quel vilain mot :blush: ) et heureux peut-être faut-il se hâter de déstresser (bon,plus facile à dire qu'à faire,je te l'accorde :) )et attendre de voir ce qui se passe l'année prochaine? Quand je lis ton témoignage je ne vois pas forcément matière à s'inquiéter. Des enfants qui ont un comportement un peu différents ça me parait courant,nous avons tous des caractères distincts et il n'est pas forcément nécessaire de stigmatiser ces différences...(mais bon,je ne suis pas forcément de bon conseil,je suis une incorrigible optimiste .... :D )

Quoiqu'il en soit :wub: pour ton fils et toi et donne-nous des nouvelles..

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

cet hypothétique syndrôme d'asperger vient du fait :

- que mon fils avait un trouble de la communication étant tout petit (pas ou peu de copains) malgré un langage élaboré et survenu sans retard avec qq stéréotypie de temps à autres, j'ai donc fait des recherches sur internet qui m'amène au syndrôme d'asperger par opposition à l'autisme de Kanner (déficience profonde et absence de langage), au cas ou se serait de l'autisme ce qui n'est pas certain que ce soit le cas,

- que le syndrôme d'asperger au même titre que le surdouement est actuellement très médiatisé (effet de mode). On a tendance à voire actuellement des surdoués partout et des asperger partout dès qu' il y a un problème de communication accompagnée d'une mémoire phénoménale avec un langage présent et riche.

En maternelle ma soeur ne rencontre pas une seule année ou les parents sont persuadé que leur enfant et précoce :D (phénomène de mode) et quand un enfant est très intelligent et s'isole on pense tout de suite à asperger.

- cela vient aussi du fait que mon mari a dans sa classe un petit garçon asperger et qui a l'air normal mais qui a des troubles de compréhension du langage (suivi en orthophonie), ce que mon fils n'a pas.

malgré tout cela même si mon fils a des tics et se comporte différemment à l'école sa théorie de l'esprit est intacte, et c'est incompatible avec ce syndrôme.

Donc je vais voir lundi un psy pour voir s'il me conseille quelque chose,par contre ce que je sais de mon fils c'est que c'est un hyper angoissé et que les tics sont fréquents chez les angoissés, ceci dit ses tics sont présents rarement, ce n'est pas constant.

Mon fils n'a pas l'air en souffrance d'aller à l'école, je lui ai parlé d'en changer et du coup il ne souhaite pas et me dit qu'il serait triste s'il changeait d'école. C'est à n'y rien comprendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Anwamanë

Bonjour gamze,

J'ai envie de te dire que si les tests sont bons et que toi tu trouves ton fils bien dans ses pompes alors...c'est le principal.

Mon fils aussi étant petit était "bizarre", à la récré il était assis face aux fleurs à les scruter, il jouait seul, parlait aux fourmirs, était très calé et obnulé sur certains domaines...etc...et parlait aussi très bien mais il faisait pitié comme le disait sa maîtresse à rester seul ainsi pendant la récré.

Aujourd'hui il reste un petit garçon assez "spécial" mais heureux à la maison comme à l'école.

Il reste un petit garçon très sensible, pas doué dans la communication avec autrui, mais heureux.

Il faut de tout pour faire un monde ;)

Tes amis t'ont ils dit qu'il trouvait ton enfant "spécial" ?

Bon courage

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kiwichick
Il comprends très bien les non-dits, sens figuré, émotions, bref tout a été testé avec le test KHOMSI que l'on fait aussi aux enfants autistes. Or tout était bon. Et dans le wisc il y a également une composante sociale dans un des item où il a eu 13 sur 19 (donc note correcte) qui ne laisse pas supposer une mauvaise compréhension sociale, dont les autistes sont souvent déficients à ce niveau.

Si ça, ça va, ne t'inquiète pas, surtout que tous les psys vous disent qu'il n'est pas autiste.

Je l'avais déjà dit sur un post d'il y a un ou deux ans, mais petite, suite à un traumatisme (déménagement d'une île à métropole) j'ai arrêté de parler à l'école. Je ne communiquais pas, je jouais toujours toute seule. Ma passion c'était les coccinelles. Je faisais tout de manière symétrique, répétitive et quasi-obsessionnel.

Ca, plus plein d'autres choses auraient pu faire penser à de l'autisme,mais comme à la maison, ça allait personne ne s'est inquiété ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

merci, pour vos différents avis, non mon entourage n'a rien remarqué de particuliers ni aux niveaux des 2 grand-mères qui tomberaient des nus si je leur parlais de mes soucis, ni au niveau des tantes ni même des petits cousins. Mes amis voient mon fils comme un enfant très instruits parce qu'il parle énormément de ses connaissances et trouve qu'il a une grande mémoire.

En famille, il joue avec les cousins et a les mêmes jeux symboliques qu'eux, il a une bonne imagination également. Les gens de l'extérieur le voient comme un enfant éveillé et pense que s'est moi qui lui inculque ce qu'il sait, or je ne pense pas que ce soit le cas, mais peu importe, il est vrai qu'il apprend de manière encyclopédique (par exemple toutes les stations de métro et il les dessine ensuite, tous les insectes, c'est lui qui nous apprend les sous espèces etc ... c'est en lui. Mais nombre d'enfants qui ont accès à l'instruction ont des possibilités similaires, je ne pense pas que seul le mien soit ainsi. En réalité je crois comprendre qu'il adopte un comportement autiste à l'école ou plutôt dans le grand groupe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
letapisrevant

Bonjour,

J'ai lu le sujet un peu en diagonale mais ce qui m'a frappée ce sont les similitudes entre le comportement de ton fils et un de mes élèves. Je suis LC recrutée depuis peu et dès que je suis arrivée dans la classe j'ai trouvé cet enfant particulier.

Il se balance sur sa chaise, parle avec une élocution parfaite et avec un vocabulaire bien supérieur aux enfants de 8ans, il est conscient de bien des choses notamment de nos sentiments et nos pensées d'adultes MAIS il se balance (debout, assis...) de gauche à droite continuellement, à la récréation il n'a pas d'amis, il a des sortes de tocs : il va jouer pendant 1 semaine avec son avion en papier ou sa bouteille ou sa calculatrice et puis d'un coup va se mettre à se bloquer par rapport aux apprentissages scolaires.

Il peut aussi parler pendant des heures de sa passion : l'astronomie...

Tout cela m'a un peu inquiétée et je me suis intéressée à son dossier en déterrant des vieilles informations qui avaient visiblement été enfouies depuis 2ans : cet enfant avait été déclaré autiste depuis la GS... :o Donc maintenant il est en hopital de jour tous les matins.

Je ne sais pas si cela correspond trop au comportement de ton fils mais le mieux est de ne rien négliger et de ne se fermer face à aucune éventualité. Toutefois le principal est que ton enfant et ta famille soyez bien.

Courage ! :wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

oui, ça correspond un peu, sauf que mon enfant en dehors de l'école ne fonctionne pas ainsi, est-ce que cet enfant était toujours ainsi. Le mien s'est très rarement balancé ça ne fait pas parti de son quotidien mais c'est arrivé en classe. Des amis il en a invité 9 à son anniversaire et à joué en interaction complète avec eux. Le petit garçon que tu décrit est autiste asperger puisqu'il est verbal sans déficience intellectuelle. C'est vrai que certaines choses ressemblent bien. Par contre sur tous les sites que je consulte spécialisé en autisme on dit que le noyau dur de l'autisme même dans le très haut niveau intellectuel reste toujours (le déficit de la théorie de l'esprit), or ce petit garçon à l'air de comprendre les sentiments d'après ce que tu décris c'est étonnant car j'ai beau me renseigner je ne vois aucun autiste asperger capable de décripter les sentiments, les émotions et les non-dits. Ton témoignage est intéressant et me laisse perplexe.

Ce petit garçon était-il dans l'interaction avec les autres, avait-il une attention conjointe (c'est à dire regardait-il les gens dans les yeux quand il leur parlait) le mien le fait. Lincoconue, je me suis permise de regarder dans ton profils si je trouvais le message par rapport au petit garçon que tu décris, je crois l'avoir trouvée mais cependant tu décris des troubles beaucoup plus importants à côté (ce petit garçon est violent quand il décripte un comportement de travers),or le mien n'a jamais eu de trouble du comportement de ce genre (c'est un petit garçon très doux qui n'a jamais crisé, jamais fait de caprice ni de crise d'hystérie, ni même jamais tapé sur les autres). Ce que tu décris dans ce message est très caractéristique de l'autisme (les crises de colère sans raison apparante), par contre là, le mien n'a jamais eu de réaction disproportionnées telles que celles-ci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
orchidée

Gamze je dois dire que je ne comprends pas exactement ton propos et l'historique de tes angoisses.Tu écris "je suis en train de me demander si..." dans ton premier message ce qui laisse supposer une angoisse présente et récente ,or tes messages suivants nous laissent comprendre que tu as déjà consulté de nombreux (combien et qui?) spécialistes par le passé.De quand datent tes interrogations? Ton témoignage m'indispose un peu:il me donne l'impression que tu as posé un diagnostic concernant ton fils et que tu as consulté de nombreux spécialistes jusqu'à ce que l'un d'entre-eux confirme tes angoisses. Qu'est-ce qui t'a amené à consulter la première fois?Et qu'en est-il du regard du papa si cela n'est pas indiscret?Amicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

Orchidée, je suis allée voir des spécialistes parce que l'on m'avait dit en maternelle que mon fils avait du mal au niveau de l'angoisse de séparation et avait du mal à aller vers les autres donc j'ai consulté à cette époque un psychomotricien, effectivement étant anxieuse de nature je pense toujours au pire et effectivement je suis du genre à penser à l'autisme ou a la dyslexie sans que ce soit forcément le cas. Puis en cp comme on me décrivait un comportement en retrait j'ai continué à consulter d'autres spécialistes pour être certaine de ne pas passer à côté de quelque chose. Entre temps il s'est complètement socialisé mais à l'extérieur de l'école, j'ai l'impression que tous les troubles ont disparus sauf à l'école où il demeure hyper anxieux.

Mon mari n'a jamais pensé à l'autisme, mais maintenant avec le regard de l'école parfois il se met à douter quand on ressort de réunion avec la maitresse et comme il a un enfant asperger dans sa classe qui a l'air presque normal, on ne sait plus. Ceci-dit je suis quand même du genre à voir des symptômes là ou il n'y en a pas. Car en cherchant sur internet j'étais persuadée que mon fils avait une dyslexie (tout correspondait) et quand je l'ai amené chez l'orthophoniste, celle-ci m'a dit "j'ai des 6ème qui ne me font même pas ça, il risque vraiment pas d'être dyslexique ! Alors ça m'a rassurée, maintenant du côté de l'école on continue à nous décrire des choses mais mon mari me dit que l'effet pygmalion existe et qu'il ai possible que l'on fasse deux fois plus attention à lui, vu qu'il a une étiquette.

Maintenant l'autisme de haut niveau est aussi l'effet d'une mode c'est très médiatisé, tout comme le surdouement, donc je me demande si l'on a pas tendance tant au niveau des écoles qu'à l'extérieur à penser à tort qu'un enfant introverti mais avec de très bonnes connaissances peut être asperger ou surdoué.

Share this post


Link to post
Share on other sites
orchidée

Entre temps je suis allée lire tes anciens messages et j'ai compris que tes angoisses étaient anciennes .Bon tu es donc d'un naturel anxieux et tu te documentes à outrance sur internet ,ne crois -tu pas que le mélange des deux peut être explosif? Ta presque certitude en arrive presque à être contagieuse! Et si ton fils était tout simplement un être SINGULIER ,c'est aussi ce qui fait son identité et son charme ,de ne pas être identique aux autres ,en ce qui me concerne je l'en félicite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

Tu as complètement raison Orchidée, c'est vrai que j'ai cette tendance à m'imaginer que et à conclure très facilement que ... alors qu'il se pourrait qu'il n'y ait rien. Cependant, tout irait bien dans le meilleur des mondes si la maitresse n'était pas si alarmiste, je ne reconnais plus mon fils dans ce qu'elle décrit et je me dis que peut-être que je ne me suis pas rendue compte de certaines choses et pourtant après maintes réflexions je me dit que non ce n'est pas ça.

La maitresse me parle de mettre en place une équipe éducative, c'est quand même pas rien ! En général on ne fait pas ça à la légère, les résultats scolaires ne sont pas en cause ... bon bien évidemment il a un gros déficit d'attention ... ça peut rentrer dans un programme d'équipe éducative, mais je trouve ça bien alarmant quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Miss Philoména

J'ai la même analyse qu'Orchidée ... :)

Sachant que tu as consulté de nombreux psy pour ton gamin, je crois que même si la maîtresse est "alarmiste, il faut que tu laches prise par rapport à tout ça...

Ton enfant n'a pas de problème qui justifie une prise en charge psy.

On est dans une période où dès qu'un truc va pas, il faut consulter un psy, je crois qu'à certains moments, il faut se recentrer sur ce qui est seulement nécessaire.

Les psy que tu as vu n'ont pas proposé de prise en charge alors ton enfant doit évoluer sereinement sans avoir cette étiquette trop lourde et ces regards posés sur lui en permanence.

Pour aller loin dans mon explication, je te demanderai si tu as déjà entendu parler de "l'anti-psychiatrie" ?

Pour certains, la conviction centrale sur laquelle convergent les grands courants de l'antipsychiatrie est que l'asile devrait disparaitre et les malades retrouver tous leurs droits de citoyens dans une société qui pourrait les accueillir, prendre en compte leurs potentialités créatrices.

Pour d'autres, généralement peu convaincus par les théories psychiatriques, elle est que la psychiatrie est une institution non pas médicale, mais plutôt politique et/ou religieuse médicalisée s'attachant à résoudre non pas les problèmes ou les maux des patients qu'elle traite, mais bien les problèmes posés à la collectivité par le comportement de ces mêmes patients, et ce au moyen de procédés coercitifs (internements, traitements, mensonges) contraires aux principes de l'État de droit....

Pour certains, le cheval de bataille de l'antipsychiatrie est la question de la "Relativité du normal et du pathologique". Pour d'autres, moins enclins à jouer avec les lapalissades, l'objet de l'antipsychiatrie est l'invalidation de la dichotomie "sain"/"pathologique" instituant la notion de "norme" comme paradigme anatomique et sanitaire plutôt que comme variable sociale, sociétale, morale, philosophique et/ou politique, et consacrant de ce fait la confiscation, par les psychiatres, de problématiques politiques et sociales comme mesure de salubrité publique.

(Wikipédia)

Je peux dire que sur ma classe de 30, j'en ai 10 qui se sont déjà balancés. C'est plus une décharge de la nervosité et de l'attente qu'un quelconque symptôme.

Ton angoisse a peut être une source...il faudrait que tu travailles sur toi pour chercher son origine.

Bon courage en tout cas... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

merci pour tous ces conseils judicieux. De toutes façons je ne souhaitais pas consulter un psy classique c'est-à-dire orienté (théorie psychanalytique), mais éventuellement pour moi et le petit un psy comportementaliste et cognitiviste.

L'approche est très différente d'un côté le courant psychanalytique va rechercher le pourquoi de la chose (transfert, vécu, etc) il permet de comprendre le pourquoi mais pas franchement de faire avancer les choses, d'où le constat des gens parfois "ça ne sert à rien.

D'un autre côté il y a le courant comportementaliste et cognitiviste, qui a un certain succès, qui ne cherche pas le pourquoi de la chose, mais qui à partir d'un comportement donné va essayer de modifier ce comportement pour l'adapter à l'environnement. J'ai entendu énormément de positif concernant cette approche (notamment dans l'angoisse, la façon de préparer un entretien), en gros c'est du cootching.

Donc, si je dois avoir un dernier recours pour faire avancer les choses je pense que j'opterai pour celui-ci.

Pour le côté scolaire nous avons une enseignante qui vient le mercredi donner des cours particuliers et depuis qu'il a ce suivi il capte très vite, donc nous garderons toujours ce suivi de façon à ce qu'il puisse apprendre à la maison ce qu'il n'apprend pas à l'école. J'ai parlé effectivement à ce professeur de mes craintes et de mon idée d'aller voir un psy et elle m'a rit au nez gentiment en me disant "oh non, un suivi scolaire c'est suffisant ! Donc pas du tout la même approche que l'autre maitresse.

Pour l'angoisse, on m'a toujours dit que l'on me trouvait angoissée, mais je n'en ai jamais eu l'impression, je suis très étonnée quand on me dit ça, sauf en ce moment ou réellement je le suis. Mais la plupart du temps je suis quelqu'un d'extrèmement gaie et bien dans ma peau et on me dit mais qu'est-ce que tu es angoissée, et je tombe tout le temps des nus.

Parait-il qu'il y aurait un chromosome qui jouerait sur l'anxiété généralisée c'est bien possible car je n'ai pas souvenir d'un traumatisme quelconque, au contraire, j'ai eu une vie très heureuse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
del140330

Je rejoins l'analyse Miss Phelomenia et Orchydée.

Tu as déjà fait beaucoup de démarches pour t'assurer (et te rassurer) sur le comportement de ton enfant.

Auncun diagnostic n'a été posé, aucune déficience particulière n'a été detectée.

La maitresse est alarmiste, d'accord ... mais dans ce cas explique lui les avis que tu as eu et pourquoi pas demander à un psy qui a vu ton fils de participer à l'équipe éducative pour apporter son avis d'expert .

Tu as l'air très calé sur le sujet , mais parfois trop en savoir fausse notre perception. On peut toujours trouver des symptomes nous permettant de nous dire que notre enfant a ceci ou cela.... mais si tes craintes ne sont pas confirmées par des spécialistes pourquoi persister...

En tout cas je pense que l'avis seul de la maitresse ne doit pas te faire douter des diagnostics posés.

A la lecture de tes messages dans ce post et dans l'autre post , je te trouve très angoissée.

Je pense que tu devrais vivre cette situation ent tant que maman et pas forcément essayer de l'analyser comme le ferait un professionnel.

En tout cas , bon courage car je me doute que la situation ne doit pas être facile pour toi :wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

oui, moi aussi je pense comme vous, comme nous devons déménager, nous pensions changer les enfants d'école (ce qui permettrait d'avoir peut-être un regard nouveau sur mon enfant), mais mon fils est très malheureux à cette idée car il adore vraiment ses copains qui comptent énormément pour lui :wub: . Son copain me supplie également de ne pas déménager car il ne verrait plus mon fils auquel il tient beaucoup, donc c'est qu'ils ont quand même une certaine complicité tous les deux, sinon ils ne se rechercheraient pas ainsi. C'est drôle, mais s'il ne s'agissait pas de mon fils, je verrais cette situation comme une pièce de théâtre comique et rocambolesque, car la maitresse m'affirme que mon fils n'a pas de copains et qu'il passe son temps à tourner autour de l'arbre, or quand je demande aux copains de mon fils eux me disent qu'ils ont joué avec lui à chat aujourd'hui, hier à un autre jeu, etc. Quand j'invite ces enfants-là à la maison ils s'éclatent avec mon fils et réciproquement mon fils s'éclatent avec eux, j'ai même demandé aux autres parents d'élèves notamment à ce petit garçon que mon fils adore s'il jouait avec lui quand il est invité. La maman m'a répondu qu'il s'éclatait littéralement et qu'ils étaient les meilleurs copains du monde. Et j'ai appris par cette maman que la maitresse avait essayé de se renseigner auprès d'elle justement pour savoir si mon fils jouait avec le sien quand il était invité chez lui et s'il parlait :o . Et la maman de répondre "oui sans aucun problème" ! :D (elle lui a posé cette question au cours d'une réunion parent d'élève) et m'en a parlé ensuite :(

Maintenant j'ai appris par mon 2ème fils qu'il y avait une histoire autour de ce fameux arbre. Ils se sont construits un imaginaire avec un droit de passage ils ont baptisés cet arbre "l'arbre magique", enfin bref des jeux d'enfants... :P C'est sur que si on est pas au courant du contexte, ça peut paraitre bizaroïde.

Donc il se peut que la maitresse qui se pose des questions s'en soit probablement posées davantage en voyant mon fils tourner autour de l'arbre et qu'elle en ai conclu que le gosse présentait vraiment des drôlerie vu qu'il a une nature introvertie. Il faut dire que la cour est immense et je ne pense pas qu'elle puisse forcément être spectatrice de tout ce qui se passe dans cette immense cour. ;)

Maintenant question comportement, nous sommes dans une petite bourgade d'Ille et Vilaine, petite école tranquille sans histoire, tous les enfants sont tous à peu près dans le moule. Rien à voir avec la ZEP où est ma soeur et ou elle voit des problèmes de comportements par 10ène dans sa classe.

Bon mon titou est quand même vu comme un enfant "très agréable et attachant" dixit la maitresse (ce n'est pas un matador), il est tellement mimi, à pas se défendre et à tout accepter qu'on le croit autiste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Anwamanë

D'accord avec Miss Philomena, Orchidée et mtl37.

Je suis maman d'une petite fille précoce, beaucoup de soucis...

Nous avons fait le nécessaire pour elle ( toi aussi ;) )mais mon angoisse ne me quittait pas, et ma fille étant une petite fille très sensible, perçevait mon stress dont je mettais pourtant une énergie folle à dissimuler.

Et puis...comme dit Miss, j'ai travaillé sur moi et décidé de faire confiance à ma fille (encore plus...).

Tant qu'elle va bien...ça va. Le reste... ( évidemment si elle pertubait la classe gravement cela serait autre chose).

Si ton fils va bien et que la classe n'est pas pertubée par son comportement...tout va bien ;)

Ceci dit je comprends tout à fait tes inquiétudes et ce n'est pas un petit travail que de prendre de la distance par rapport aux choses qui touchent nos enfants.

Bon courage

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze
:D il risque pas de perturber la classe, c'est le gamin qui se laisserait oublier. Jamais eu aucun problème de discipline depuis qu'il est scolarisé mais que des compliments (il est tout mimi, affectueux agréable) j'ai même l'impression que la maitresse s'est tellement attaché à lui qu'elle fait comme si s'était son fils et essaye de l'aider par tous les moyens pour qu'il soit à l'aise en groupe et en attendant on s'inquiète, mais je vais faire un effort pour ne plus prendre à la lettre ce que l'on me dit :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Anwamanë
:D il risque pas de perturber la classe, c'est le gamin qui se laisserait oublier. Jamais eu aucun problème de discipline depuis qu'il est scolarisé mais que des compliments (il est tout mimi, affectueux agréable) j'ai même l'impression que la maitresse s'est tellement attaché à lui qu'elle fait comme si s'était son fils et essaye de l'aider par tous les moyens pour qu'il soit à l'aise en groupe et en attendant on s'inquiète, mais je vais faire un effort pour ne plus prendre à la lettre ce que l'on me dit :)

Et ton petit loup, il est heureux ?

Bon courage

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

Et ton petit loup, il est heureux ?

---------------

oui, il est tout le temps gai, je n'ai pas l'impression qu'il soit en souffrance, il ne rechigne jamais à l'idée d'aller à l'école, il ne fait jamais de cauchemards, dort super bien, à l'air heureux. Je vais recontacter l'orthophoniste pour qu'elle me fasse un compte rendu des examens qu'il a passé car la maitresse n'a aucun compte rendu (étant donné qu'ils n'en font pas quand il n'y a pas de suivit) du moins l'orthophoniste ne m'en a pas donné. Car finalement la maitresse n'a pas de traces de tous les bilans qui ont été faits et elle n'est pas obligée de me croire, d'autant plus que s'il y a une équipe éducative il faut à tous prix que je réunisse les différents compte-rendus des examens passés. Je n'ai que les bilans de qi, mais je n'ai pas les bilans psychomoteurs et orthophoniques sur papiers.

Bon courage

Share this post


Link to post
Share on other sites
gamze

Mon loulou vient de terminer son cours particulier avec un professeur des écoles qui vient de lui donner son cours. Les séances se passent toujours très bien, j'ai toujours de bons retours, la prof est absolument charmante, et le seul hic c'est que mon fils est tellement bavard :blush: que la maitresse essaye de le recadrer à chaque fois (dailleurs je lui donne raison à 100 %). A un moment j'entendais sa maitresse lui dire (tellement il parlait fort, se levait, était plein d'assurance ..) "mais tu es comme ça à l'école ? Il était tellement sûr de lui, presque trop familier, finalement c'était presque trop dans l'autre sens ... A la fin du cours je lui demande si ça s'était bien passé, elle me répond que oui, mais qu'il est tellement bavard qu'elle est obligée de lui dire de se taire. Donc du coup, je lui raconte mon angoisse par rapport à l'école, que c'est un enfant complètement mutique, que l'on va être obligé de mettre en place une équipe éducative par rapport à cela, et la prof tombait vraiment de haut, elle me dit "on ne peut pas s'imaginer qu'il puisse être ainsi, le connaissant dans son contexte familial, (elle le voit avec nous, avec ses frères...) et elle me dit qu'effectivement en tant qu'enseignante elle avait vu parfois des enfants mutiques et que s'était intéressant de les voir dans d'autres contextes que celui de l'école, mais elle avait vraiment du mal à me croire qu'il puisse être mutique. Du coup ça me fait mal au coeur parce que mon fils a les 2 facettes (il se rattrape à l'extérieur de l'école, et du coup il faut le canaliser tout le temps, il est hyper actif, alors qu'à l'école il est presque apathique... :huh::(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...