Jump to content
Sign in to follow this  
tasdeplumes

Et vous parents les deux heures,

Recommended Posts

tasdeplumes

Voilà, vous avez dû remarquer que nous PE, nous parlons beaucoup du samedi matin qui va être remplacé par deux heures de soutien hebdomadaire (en fait 1 heure 40, si on compte 60 heures sur 36 semaines).

Mais vous parents, vous en pensez quoi?

Vous les verriez où ces deux heures: le samedi, le mercredi, le soir, entre midi et deux.... Ces deux heures elles vous arrangent, vous soulagent, vous gavent, vous enquiquinent...?

Vous croyez à leur efficacité? Vous semble-t-il mieux pour votre enfant que les choses évoluent vers ce que le gouvernement va nous imposer ou que l'on reste avec nos samedis, et notre réseau RASED protégé, sans fermeture de poste?

A votre avis, votre enfant, s'il est en échec, sera-t-il content de faire des heures sup avec la même personne que pendant la journée? Car ne nous y trompons pas, (en tous les cas chez moi) chaque enfant sera pris en charge par son PE -car c'est lui qui le connaît le mieux, et personne n'a envie de se taper "les cas" des collègues, ça suffit avec les siens propres!-.

Merci de me donner des réponses franches, de ne pas se gêner pour exprimer votre sentiment profond.

Et à y être, si vous étiez secrétaire d'état chargé des rythmes scolaires, que feriez-vous pour coordonner au mieux acquisition des savoirs de votre enfant et rythmes familiaux et professionnels de parents? :wink:

Et une question pour les collègues branchés sur cette réforme: admettons que je juge un élève en besoin, et que je fasse savoir à ses parents que je veux le suivre en heures de soutien, mais que les parents n'aient pas envie de l'amener une fois de plus à l'école, puis-je "obliger" la famille à l'amener en soutien, ou ce soutien ne sera jamais que facultatif (pas pour moi, pour l'enfant bien sûr!)?

Share this post


Link to post
Share on other sites
mamiebrossard
Voilà, vous avez dû remarquer que nous PE, nous parlons beaucoup du samedi matin qui va être remplacé par deux heures de soutien hebdomadaire (en fait 1 heure 40, si on compte 60 heures sur 36 semaines).

Mais vous parents, vous en pensez quoi?

Vous les verriez où ces deux heures: le samedi, le mercredi, le soir, entre midi et deux.... Ces deux heures elles vous arrangent, vous soulagent, vous gavent, vous enquiquinent...?

Vous croyez à leur efficacité? Vous semble-t-il mieux pour votre enfant que les choses évoluent vers ce que le gouvernement va nous imposer ou que l'on reste avec nos samedis, et notre réseau RASED protégé, sans fermeture de poste?

A votre avis, votre enfant, s'il est en échec, sera-t-il content de faire des heures sup avec la même personne que pendant la journée? Car ne nous y trompons pas, (en tous les cas chez moi) chaque enfant sera pris en charge par son PE -car c'est lui qui le connaît le mieux, et personne n'a envie de se taper "les cas" des collègues, ça suffit avec les siens propres!-.

Merci de me donner des réponses franches, de ne pas se gêner pour exprimer votre sentiment profond.

Et à y être, si vous étiez secrétaire d'état chargé des rythmes scolaires, que feriez-vous pour coordonner au mieux acquisition des savoirs de votre enfant et rythmes familiaux et professionnels de parents? :wink:

Et une question pour les collègues branchés sur cette réforme: admettons que je juge un élève en besoin, et que je fasse savoir à ses parents que je veux le suivre en heures de soutien, mais que les parents n'aient pas envie de l'amener une fois de plus à l'école, puis-je "obliger" la famille à l'amener en soutien, ou ce soutien ne sera jamais que facultatif (pas pour moi, pour l'enfant bien sûr!)?

Lors de mon stage l'IEN a bien précisé que si les parents ne veulent pas, on ne peut pas l'obliger

Share this post


Link to post
Share on other sites
tasdeplumes
Lors de mon stage l'IEN a bien précisé que si les parents ne veulent pas, on ne peut pas l'obliger

Ce que je pensais au fond aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
johana

Bonsoir !

Alors moi ce que j'en pense c'est que la semaine des quatres jours pour nous c'est vraiment le top !

Mais, ma fille est en difficulté scolaire depuis le CP, elle a une heure d'ortho le mardi soir, environ une heure de psy le jeudi soir, le vendredi elle a 1 h 30 de solfège (je sais rien a voir avec l'école, mais ce sont 1h30 ou elle n'est pas a la maison a jouer ou a ne rien faire..), donc si on lui rajoute un soir dans la semaine deux heures de plus, elle, qui n'aime déjà pas l'école, je ne pense pas que cela lui soit profitable, je ne les refuserai pas biensur, mais je doute que cela lui apporte quelque chose.

En plus, (ça c'est peut être pour mon égo mais bon...) elle est déjà LA REDOUBLANTE dans sa classe de CE1, j'ai bien peur que ça la marginalise encore plus. Genre : " ha bon ta fille a encoe besoin des cours de soutien ?? alors ça va pas mieux aprés SON redoublement....."

ben oui, elle ne le vit déjà pas bien, j'ai bien peur que ça lui renforce ce "chuis vraiment trop nulle"

Voila, ce n'est que mon avis biensur.

Johana

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl
..., elle, qui n'aime déjà pas l'école, je ne pense pas que cela lui soit profitable, je ne les refuserai pas biensur, mais je doute que cela lui apporte quelque chose.

Refusez... parce que effectivement votre fille n'a déjà que peu de temps pour jouer, parce que si elle y va à reculons je doute de l'efficacité (mais on ne sais jamais) et aussi parce que la résistance des parents nous aide...

Share this post


Link to post
Share on other sites
MmePeel

Alors j'apporte peut-être un plus car nous on nous a bien précisé que les cours ne seront pas donnés par le même prof que celui de la journée.

Va falloir s'organiser car il ya aura des indications à cdonner concernant nos propres élèves qui ne seront pas avec nous et du temps pour connaître ceux dont nous nous occuperons.

Vous n'étiez pas au courant ou mon IEN s'est trompé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl
Alors j'apporte peut-être un plus car nous on nous a bien précisé que les cours ne seront pas donnés par le même prof que celui de la journée.

Va falloir s'organiser car il ya aura des indications à cdonner concernant nos propres élèves qui ne seront pas avec nous et du temps pour connaître ceux dont nous nous occuperons.

Vous n'étiez pas au courant ou mon IEN s'est trompé ?

Heu on ne nous a rien dit de tel chez nous ... en même temps, on ne nous a rien dit du tout :blink:

Je pense qu'ils veulent regrouper les élèves pour faire des groupes de 6 et non pleins de groupe de 1, 2 ou 3... non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
mapie42

les cours ne seront pas donnés par le même prof que celui de la journée.

Chez nous pas d'information de ce genre, on doit caser nos 2 heures de soutien, quand on veut!

Share this post


Link to post
Share on other sites
johana

La directrice nous a dit qu'effectivement, ce ne sera pas la maitresse de la journée, et qu'ils utiliseraient des moyens ludiques pour faire progresser les enfants, mais ça reste quand même deux heures supplèmentaires dans l'école et le soir je trouve que ça fait de longue journée : garderie, catine, pffff .

Moi c'est pas le primaire que j'aurai reformé, mais plutot le collège. Là il a des choses a faire à mon avis.

johana

Share this post


Link to post
Share on other sites
tasdeplumes
Alors j'apporte peut-être un plus car nous on nous a bien précisé que les cours ne seront pas donnés par le même prof que celui de la journée.

Va falloir s'organiser car il ya aura des indications à cdonner concernant nos propres élèves qui ne seront pas avec nous et du temps pour connaître ceux dont nous nous occuperons.

Vous n'étiez pas au courant ou mon IEN s'est trompé ?

Heu on ne nous a rien dit de tel chez nous ... en même temps, on ne nous a rien dit du tout :blink:

Je pense qu'ils veulent regrouper les élèves pour faire des groupes de 6 et non pleins de groupe de 1, 2 ou 3... non ?

Pour les cours donné par les PE, ici, je sais d'avance que sur une école comme celle où j'étais l'an dernier, personne ne m' aurait pris mes craques, tout simplement parce que mes collègues, proches de la retraite, ont eu une autre définition de l'élève en besoin d'aide que moi, et que là où je vois un besoin, d'autres n'y vois que mièvrerie. En plus n'étant pas encore T 43, je n'étais pas une "aide compétente" à leurs yeux. Ca s'appelle une mentalité du "chacun-pour-soi-et-l'IEN-peut-gueuler-on-s'en-fout".

Pour les groupes d'élèves, personnellement, je préfèrerais travailler en profondeur, avec un ou deux élèves, car à 6, c'est plus du soutien, c'est un atelier d'occupation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl
Alors j'apporte peut-être un plus car nous on nous a bien précisé que les cours ne seront pas donnés par le même prof que celui de la journée.

Va falloir s'organiser car il ya aura des indications à cdonner concernant nos propres élèves qui ne seront pas avec nous et du temps pour connaître ceux dont nous nous occuperons.

Vous n'étiez pas au courant ou mon IEN s'est trompé ?

Heu on ne nous a rien dit de tel chez nous ... en même temps, on ne nous a rien dit du tout :blink:

Je pense qu'ils veulent regrouper les élèves pour faire des groupes de 6 et non pleins de groupe de 1, 2 ou 3... non ?

Pour les cours donné par les PE, ici, je sais d'avance que sur une école comme celle où j'étais l'an dernier, personne ne m' aurait pris mes craques, tout simplement parce que mes collègues, proches de la retraite, ont eu une autre définition de l'élève en besoin d'aide que moi, et que là où je vois un besoin, d'autres n'y vois que mièvrerie. En plus n'étant pas encore T 43, je n'étais pas une "aide compétente" à leurs yeux. Ca s'appelle une mentalité du "chacun-pour-soi-et-l'IEN-peut-gueuler-on-s'en-fout".

Pour les groupes d'élèves, personnellement, je préfèrerais travailler en profondeur, avec un ou deux élèves, car à 6, c'est plus du soutien, c'est un atelier d'occupation.

Surtout qu'ils n'ont pas tous les mêmes besoins....

Share this post


Link to post
Share on other sites
aglae
Alors j'apporte peut-être un plus car nous on nous a bien précisé que les cours ne seront pas donnés par le même prof que celui de la journée.

Va falloir s'organiser car il ya aura des indications à cdonner concernant nos propres élèves qui ne seront pas avec nous et du temps pour connaître ceux dont nous nous occuperons.

Vous n'étiez pas au courant ou mon IEN s'est trompé ?

Heu on ne nous a rien dit de tel chez nous ... en même temps, on ne nous a rien dit du tout :blink:

Je pense qu'ils veulent regrouper les élèves pour faire des groupes de 6 et non pleins de groupe de 1, 2 ou 3... non ?

Pour les cours donné par les PE, ici, je sais d'avance que sur une école comme celle où j'étais l'an dernier, personne ne m' aurait pris mes craques, tout simplement parce que mes collègues, proches de la retraite, ont eu une autre définition de l'élève en besoin d'aide que moi, et que là où je vois un besoin, d'autres n'y vois que mièvrerie. En plus n'étant pas encore T 43, je n'étais pas une "aide compétente" à leurs yeux. Ca s'appelle une mentalité du "chacun-pour-soi-et-l'IEN-peut-gueuler-on-s'en-fout".

Pour les groupes d'élèves, personnellement, je préfèrerais travailler en profondeur, avec un ou deux élèves, car à 6, c'est plus du soutien, c'est un atelier d'occupation.

Dans mon école, 5 ou 6 collègues vont s'occuper de groupes de 5-6 enfants pendant que les 4 autres instits s'occuperont avec les atsem des élèves qui n'ont pas besoin de soutien, le lundi et le vendredi de 15 h30 à 16 h 30, dans la cours, enfin du bonheur !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
mamiebrossard

Ben nous un IEN nous a dit qu'au contraire il fallait que ce soit le PE qui avait en charge ses élèves qui les reprennent en soutien :blink: Merci la cohésion dans l'EN

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo
on nous a bien précisé que les cours ne seront pas donnés par le même prof que celui de la journée.

Aucune info de ce genre chez nous. A priori, nous ferons dans mon école deux groupes de 4-5 élèves, chaque enseignant prenant un groupe durant 1 heure chaque semaine (nous sommes 4 enseignants) + 1h de concertation. C'est en tout cas ce que nous a suggéré l'IEN. Donc le soutien se fera parfois avec l'enseignant de la classe et parfois avec un autre enseignant. Ca sent quand même le bricolage.

Par contre, je n'avais pas pensé aux momes qui sont suivis par un orthophoniste ou un autre spécialise (orthoptiste, psychomotricien...). Pas question selon moi que ces enfants aient, en plus, des heures de soutien, ce serait vraiment trop lourd pour eux.

Sinon, puisqu'on parle des parents, j'ai l'impression que certains imaginent que ce soutien va résoudre les maux de leur enfant. Nous avons deux élèves de CP qui rencontrent de grandes difficultés et les parents sont persuadés que le soutien va leur permettre d'être remis à niveau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
sihaya

et dans les écolese 2 classes, on échange ?????

et dans les écoles d'1 classe ? On se déguise ?

Je rêve.

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
et dans les écoles d'1 classe ? On se déguise ?

:lol:

De toutes manières, comment faire du soutien à propos de leçons que l'on n'a pas soi-même enseignées. :idontno:

Share this post


Link to post
Share on other sites
JBB
et dans les écoles d'1 classe ? On se déguise ?

:lol:

De toutes manières, comment faire du soutien à propos de leçons que l'on n'a pas soi-même enseignées. :idontno:

Réponse à ta plus que pertinente question apportée par notre ministre dès dimanche soir : temps de formation rémunéré pendant les vacances (pour les enseignants volontaires)...

Comme quoi, certains de nos collègues qui s'emm... en vacances entre les stages de soutien de pour les élèves et de remédiation "personnels" (qu'on espère intensifs), ils vont revenir au boulot, fatigués ... mais heureux...

Elle est pas belle la vie, avec un Ministre qui a réponse à tout ? ...

JBB

Share this post


Link to post
Share on other sites
zavata
et dans les écoles d'1 classe ? On se déguise ?

:lol:

De toutes manières, comment faire du soutien à propos de leçons que l'on n'a pas soi-même enseignées. :idontno:

Réponse à ta plus que pertinente question apportée par notre ministre dès dimanche soir : temps de formation rémunéré pendant les vacances (pour les enseignants volontaires)...

Comme quoi, certains de nos collègues qui s'emm... en vacances entre les stages de soutien de pour les élèves et de remédiation "personnels" (qu'on espère intensifs), ils vont revenir au boulot, fatigués ... mais heureux...

Elle est pas belle la vie, avec un Ministre qui a réponse à tout ? ...

JBB

Dis, JBB, c'est une plaisanterie ces stages de formation rémunérés sur le temps des vacances ? Parce que ça va faire comme pour les stages de CM1-CM2. Devant l'engouement de certains collègues pour ces stages pour des raisons purement pécunières (je constate, je ne juge pas et je ne veux pas relancer le sujet), si c'est la même chose pour ces stages de formation, le gouvernement pourra ainsi prouver aux yeux de l'opinion publique que les enseignants acceptent de travailler pendant leurs vacances. Par conséquent, il n'y a plus qu'à rendre tout gratuit d'ici un an ou 2 et les stages de rattrapage et stages de formation se transformeront en obligation de service. C'est bien ça l'idée finale, non ? :mad::mad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mahina

Sur les 60 heures de soutien, combien d'heures consacrerez-vous aux élèves et combien aux concertations ? Apparemment personne n'est d'accord sur le pourcentage à accorder à ces deux "facettes". Ce soir, j'ai entendu 90/10, 80/20 et 66/33...

Share this post


Link to post
Share on other sites
JBB
Dis, JBB, c'est une plaisanterie ces stages de formation rémunérés sur le temps des vacances ? Parce que ça va faire comme pour les stages de CM1-CM2. Devant l'engouement de certains collègues pour ces stages pour des raisons purement pécunières (je constate, je ne juge pas et je ne veux pas relancer le sujet), si c'est la même chose pour ces stages de formation, le gouvernement pourra ainsi prouver aux yeux de l'opinion publique que les enseignants acceptent de travailler pendant leurs vacances. Par conséquent, il n'y a plus qu'à rendre tout gratuit d'ici un an ou 2 et les stages de rattrapage et stages de formation se transformeront en obligation de service. C'est bien ça l'idée finale, non ? :mad::mad:

Voici le lien TV5 dimanche dernier : http://www.tv5.org/TV5Site/info/player_grd_rdv.php ou des "résumés" sur "dimanche soir, le ministre vous a parlé"

On va dire pour l'enthousiasme et l'engouement que c'est celui de "la jeunesse", ça vaut mieux histoire de ne pas fâcher... Le recrutement n'est plus celui de nos jeunes années... Notre profession n'a de ronflant que le nom, pas le salaire. Je tente l'explication suivante : les origines sociales des enseignants ayant bien changé, (avec les problèmes de pouvoir d'achat en sus), nos collègues ont beaucoup de mal à vivre avec un certain standard de vie... Personnellement, les vacances étant un des seuls avantages restant, je tiens à mon temps libres de plus en plus car j'avance dans la carrière, et même si "on" reste jeune, la fatigue est là en fin de période...

Alors je plains les nouveaux collègues qui devront travailler jusqu'à ... je n'ose même pas imaginer...

Sans rendre obligatoire, "on pourrait "obliger à" en n'augmentant pas les salaires. Une variante du "travailler plus pour gagner... au final pas grand chose de plus". Avec ces stages, c'est la formation continue (de moins en moins brillante ) qui part en brioche...

JBB

Share this post


Link to post
Share on other sites
matelot

C'est surtout que mettre la formation continue hors temps scolaire, ça permet de régler une bonne partie du problèmes des remplacements!...voire même de supprimer des postes chez ces mêmes remplaçants.....hé hé..............

Share this post


Link to post
Share on other sites
lyne47
et dans les écoles d'1 classe ? On se déguise ?

:lol:

De toutes manières, comment faire du soutien à propos de leçons que l'on n'a pas soi-même enseignées. :idontno:

En effet.

Quant aux petites écoles, ce serait donc la collègue qui n'a jamais fait que des cycles 1 qui prendraient les grands de CM2 pour les aider à ne pas décrocher dans l'étude des fractions, pendant que la "fan" du CM2 irait faire seriner la page de lecture aux CP dont la maîtresse serait en train d'étoffer le langage d'un PS "petit parleur" !

C'est du grand n'importe quoi ! :mad:

Chacun dans son pré et les vaches seront bien gardées ! :devil_2:

Heu, la maitresse qui fait du cycle 1 depuis 20 ans sait encore faire des fractions et même éventuellement mettre en place des ateliers de remédiation !!! Contrairement à ce que pensent certains, elles n'ont pas l'âge mental et n'ont pas les mêmes capacités cognitives de leurs élèves ... Et utilisent même la règle de trois :bleh:

Fin du HS ...

A la limite, cela me semble plutôt être une bonne idée : Voir des enseignants de cycle 3 face à des élèves de cycle 1 ... Histoire de se rendre compte qu'en maternelle les élèves ne font pas que pâte à modeler et passage aux toilettes en ribambelle ... Et voir des enseignants de cycle 1 face à des élèves de cycle 3 ....

Cela permettrait d'avoir une petite idée de l'évolution d'un élève tout au long de sa scolarité.

Assez d'accord avec ce qui a été écrit sur ce post ... hormis ce petit truc reccurent qui m'agace au plus haut point. Ces deux heures sont un leurre pour les parents .... Et pour les enfants ...

Je suis d'accord avec JBB ... Concernant la formation continue ... ( A passage, cette proposition de formation faisait partie du projet de loi initial me semble-t-il ...) Idem pour les origines sociales des enseignants ...

Encore le jeu de la patate gouvernementale ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
Je disais que certains collègues ont choisi d'enseigner dans un niveau plutôt que dans un autre et qu'ils n'ont pas du tout, mais alors pas du tout envie de s'investir dans un autre niveau (et sans doute encore moins avec les élèves en difficulté de ce niveau). :angel_not:

Parfaitement, il ne s'agit pas de mettre en doute les capacités de qui que ce soit, il s'agit de choix et de volonté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
mymy44
Voilà, vous avez dû remarquer que nous PE, nous parlons beaucoup du samedi matin qui va être remplacé par deux heures de soutien hebdomadaire (en fait 1 heure 40, si on compte 60 heures sur 36 semaines).

Mais vous parents, vous en pensez quoi?

Vous les verriez où ces deux heures: le samedi, le mercredi, le soir, entre midi et deux.... Ces deux heures elles vous arrangent, vous soulagent, vous gavent, vous enquiquinent...?

Vous croyez à leur efficacité? Vous semble-t-il mieux pour votre enfant que les choses évoluent vers ce que le gouvernement va nous imposer ou que l'on reste avec nos samedis, et notre réseau RASED protégé, sans fermeture de poste?

A votre avis, votre enfant, s'il est en échec, sera-t-il content de faire des heures sup avec la même personne que pendant la journée? Car ne nous y trompons pas, (en tous les cas chez moi) chaque enfant sera pris en charge par son PE -car c'est lui qui le connaît le mieux, et personne n'a envie de se taper "les cas" des collègues, ça suffit avec les siens propres!-.

Merci de me donner des réponses franches, de ne pas se gêner pour exprimer votre sentiment profond.

Et à y être, si vous étiez secrétaire d'état chargé des rythmes scolaires, que feriez-vous pour coordonner au mieux acquisition des savoirs de votre enfant et rythmes familiaux et professionnels de parents? :wink:

Et une question pour les collègues branchés sur cette réforme: admettons que je juge un élève en besoin, et que je fasse savoir à ses parents que je veux le suivre en heures de soutien, mais que les parents n'aient pas envie de l'amener une fois de plus à l'école, puis-je "obliger" la famille à l'amener en soutien, ou ce soutien ne sera jamais que facultatif (pas pour moi, pour l'enfant bien sûr!)?

alors moi, ce que j'en pense...pas du bien...ce n'est pas tant le fait qu'il y aura 2 heures en moin, mais c'est de se rendre compte que sous pretexte de devoir revoir les programmes pour les alleger, on nous "pond" de nouveaux programmes avec des points plus aberants les uns que les autres.... :blink: on axe sur le français et les maths, on oublie les sciences, découverte du monde..mais on ajoute 1h30 d'anglais au CP :mad: l'apprentissage des multiplications ( 2 et 5 il me semble) le RASED, encore sauvé l'an prochain..mais pour combien de temps?....je pense que la volonté du gouvernement est de rendre nos enfants bien disciplinés, limites moutons.on ne veut surtout pas que ces enfants deviennent inteligents ou developpent le moindre ésprit critique..perso, en tant que maman, ça me fait peur :sad:

pareil, je n'ai rien personellement contre la marseillaise...mais la, c'est vraiment trop....

Share this post


Link to post
Share on other sites
lyne47
Heu, la maitresse qui fait du cycle 1 depuis 20 ans sait encore faire des fractions et même éventuellement mettre en place des ateliers de remédiation !!! Contrairement à ce que pensent certains, elles n'ont pas l'âge mental et n'ont pas les mêmes capacités cognitives de leurs élèves ... Et utilisent même la règle de trois

Fin du HS ...

Bon, à part que je ne disais pas cela du tout, mais ce n'est pas grave. :cry:

Je disais que certains collègues ont choisi d'enseigner dans un niveau plutôt que dans un autre et qu'ils n'ont pas du tout, mais alors pas du tout envie de s'investir dans un autre niveau (et sans doute encore moins avec les élèves en difficulté de ce niveau). :angel_not:

Et en effet, cela peut concerner tout aussi bien l'instit bien installé dans son CM2 depuis des lustres et qui a complètement oublié qu'un gamin n'a pas toujours entre dix et douze ans que celui de maternelle qui a quant à lui depuis bien longtemps arrêté de préparer une séance d'histoire sur la Guerre de Sept Ans.

D'ailleurs, il serait intéressant de mettre en place un sondage sur ce thème : "Seriez-vous d'accord, intéressé, passionné à l'idée d'effectuer les deux heures de soutien dans un cycle où vous n'enseignez pas et pensez-vous que vous y seriez beaucoup plus, aussi ou moins efficaces que les collègues exerçant dans ce cycle ?" Si ça tente quelqu'un...

Pour le reste, bien d'accord avec toi, c'est un leurre pour épater les parents, à cela près que ce seront eux qui au final auront le dernier mot, et peut-être pas toujours dans l'intérêt de leurs enfants.

Je te donne ma réponse : Non

Non, je n'ai pas envie d'effectuer ces deux heures quelque soit le cycle ... Pour les raisons évoquées plus haut ...

Réellement désolée d'avoir mal compris ton message ...

La lecture d'un article de Jean Estpein invité à un congrès d'assistantes maternelles m'a certainement troublé le discernement .... :mad: et rendu un tantinet parano ..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Betba

Je suis parents d'enfants non scolarisés mais d'âge scolaire donc je me sens concernée tout de même!

Je fais partie de ces parents qui trouvaient bien le samedi matin, seule occasion pour certains parents de discuter avec les enseignants, de voir ce que faisaient leurs enfants en classe etc...

Les fameuses deux heures me paraissent délirantes : un gosse en difficulté est rarement (je peux me tromper ceci dit) un enfant qui s'éclate à l'école alors se taper 2 heures de plus que ses copains parce qu'il n'est pas bon, ça me semble aller contre le bon sens.

Sinon, les rythmes scolaires en général : c'est n'importe quoi et ça le sera toujours. L'école n'a pas pour vocation de prendre soin des enfants mais de rendre service aux parents en leur permettant de passer leurs journées sans leurs enfants et de rendre service à l'état qui forme ainsi de bons citoyens, du moins l'espère-t-il...

Si on voulait vraiment rendre service aux enfants, il va de soi que l'école ne durerait pas 6 heures par jours et ce dès 3 ans, on permettrait des arrivées étalées le matin, on permettrait des pauses-siestes en début d'AM, on ne couperait pas en juillet-août aussi longtemps mais plutôt à la sortie de l'hiver... les journées d'hiver seraient moins longues que celle d'été etc... En classe, on laisserait les enfants bouger, faire pipi, boire quand eux le veulent (c'est un des trucs qui me dérangent le plus paradoxalement, parce que merde quoi!).... et - idéalement - on n'imposerait pas des programmes plus ou moins stupide en décidant qu'à 7 ou 8 ans, on est perdu car on ne sait pas lire!

Ne voyez dans mes propos nuls critiques de votre boulot d'enseignant, mais bien une critique des ces normaliens et autres énarques qui n'ont jamais passé de temps à regarder des enfants vivre (pas même les leurs, ils bossaient trop à des trucs telllement plus intéressants) mais qui arrivent à persuader la France que Marc le Bris est le sauveur des âmes perdues de nos chérubins et l'école le seul moyen de s'en sortir dans la vie! Beurk!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Betba
et dans les écoles d'1 classe ? On se déguise ?

:lol:

De toutes manières, comment faire du soutien à propos de leçons que l'on n'a pas soi-même enseignées. :idontno:

Heu, j'ai fait du soutien scolaire et j'ai tj réussi à faire progresser les enfants alors que je n'ai jm enseigné et que je n'ai pas les qualifications requises pour ça!

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi

De toutes manières, comment faire du soutien à propos de leçons que l'on n'a pas soi-même enseignées. :idontno:

Heu, j'ai fait du soutien scolaire et j'ai tj réussi à faire progresser les enfants alors que je n'ai jm enseigné et que je n'ai pas les qualifications requises pour ça!

Disons que ma réflexion concernait un groupe scolaire dans lequel il était plus simple et plus efficace que chaque maître garde ses élèves.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Betba

De toutes manières, comment faire du soutien à propos de leçons que l'on n'a pas soi-même enseignées. :idontno:

Heu, j'ai fait du soutien scolaire et j'ai tj réussi à faire progresser les enfants alors que je n'ai jm enseigné et que je n'ai pas les qualifications requises pour ça!

Disons que ma réflexion concernait un groupe scolaire dans lequel il était plus simple et plus efficace que chaque maître garde ses élèves.

Oups! OK, je comprends... mon avantage à moi était de ne pas être prof donc d'être trés décomplexée sur les méthodes,, les pédagogies : je ne faisais que ce qui me semblait utile et efficace pour cet enfant précis. Un luxe énorme et des résultats à la clé :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
mon avantage à moi était de ne pas être prof donc d'être trés décomplexée sur les méthodes,, les pédagogies : je ne faisais que ce qui me semblait utile et efficace pour cet enfant précis. Un luxe énorme et des résultats à la clé :wink:

Si tu veux démontrer qu'il est plus facile de faire classe à un élève qu'à vingt-sept, je te le concède aisément. :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...