Jump to content
Sign in to follow this  
tasdeplumes

Et vous parents les deux heures,

Recommended Posts

Betba
mon avantage à moi était de ne pas être prof donc d'être trés décomplexée sur les méthodes,, les pédagogies : je ne faisais que ce qui me semblait utile et efficace pour cet enfant précis. Un luxe énorme et des résultats à la clé :wink:

Si tu veux démontrer qu'il est plus facile de faire classe à un élève qu'à vingt-sept, je te le concède aisément. :wink:

Je n'oserais pas démontrer ce qui tombe sous le sens**** :bleh: (quoique j'ai vu des nanas faire du soutien scolaire et aller dans le mur parce qu'elle ne faisait que reprendre ce que faisait le PE... et que le gosse n'avais pas compris :sad: )

**** ou alors, je me la fais mauvaise fois à la Marc Le Bris : "moi j'y arrive, pourquoi pas vous"... mais c'est pas mon genre :angel_not:

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
Je n'oserais pas démontrer ce qui tombe sous le sens**** :bleh: (quoique j'ai vu des nanas faire du soutien scolaire et aller dans le mur parce qu'elle ne faisait que reprendre ce que faisait le PE... et que le gosse n'avais pas compris :sad: )

Encore faut-il savoir "reprendre". :wink: (comme grade dans l'EN "nana" je ne vois pas exactement à quoi ça correspond :lol: )

Share this post


Link to post
Share on other sites
falagar
Je suis parents d'enfants non scolarisés mais d'âge scolaire donc je me sens concernée tout de même!

Je fais partie de ces parents qui trouvaient bien le samedi matin, seule occasion pour certains parents de discuter avec les enseignants, de voir ce que faisaient leurs enfants en classe etc...

Les fameuses deux heures me paraissent délirantes : un gosse en difficulté est rarement (je peux me tromper ceci dit) un enfant qui s'éclate à l'école alors se taper 2 heures de plus que ses copains parce qu'il n'est pas bon, ça me semble aller contre le bon sens.

Sinon, les rythmes scolaires en général : c'est n'importe quoi et ça le sera toujours. L'école n'a pas pour vocation de prendre soin des enfants mais de rendre service aux parents en leur permettant de passer leurs journées sans leurs enfants et de rendre service à l'état qui forme ainsi de bons citoyens, du moins l'espère-t-il...

Si on voulait vraiment rendre service aux enfants, il va de soi que l'école ne durerait pas 6 heures par jours et ce dès 3 ans, on permettrait des arrivées étalées le matin, on permettrait des pauses-siestes en début d'AM, on ne couperait pas en juillet-août aussi longtemps mais plutôt à la sortie de l'hiver... les journées d'hiver seraient moins longues que celle d'été etc... En classe, on laisserait les enfants bouger, faire pipi, boire quand eux le veulent (c'est un des trucs qui me dérangent le plus paradoxalement, parce que merde quoi!).... et - idéalement - on n'imposerait pas des programmes plus ou moins stupide en décidant qu'à 7 ou 8 ans, on est perdu car on ne sait pas lire!

Ne voyez dans mes propos nuls critiques de votre boulot d'enseignant, mais bien une critique des ces normaliens et autres énarques qui n'ont jamais passé de temps à regarder des enfants vivre (pas même les leurs, ils bossaient trop à des trucs telllement plus intéressants) mais qui arrivent à persuader la France que Marc le Bris est le sauveur des âmes perdues de nos chérubins et l'école le seul moyen de s'en sortir dans la vie! Beurk!

je suis émue , franchement émue , de lire tes propos. J'en ai assez d'entendre les bons conseils d'hommes plus rarement des femmes qui ne sont pas occupés de leurs enfants nous imposer leur vision du monde. ca me deprime. franchement. je me sens enfermée dans un carcan et je n'ai certainement pas envie que mes enfants y rentrent.

allez rassurez vous bientot la maternelle va disparaitre. Les plus fortunés mettront leurs enfants dans le privé et les autre chez la nounou. Bientot les femmes rentreront dans leur foyer pour garder leurs enfants.

depuis le temps que je le dis que je vais partir à l'etranger !! et pas en Allemagne, hein !

Share this post


Link to post
Share on other sites
tasdeplumes
Dis, JBB, c'est une plaisanterie ces stages de formation rémunérés sur le temps des vacances ? Parce que ça va faire comme pour les stages de CM1-CM2. Devant l'engouement de certains collègues pour ces stages pour des raisons purement pécunières (je constate, je ne juge pas et je ne veux pas relancer le sujet), si c'est la même chose pour ces stages de formation, le gouvernement pourra ainsi prouver aux yeux de l'opinion publique que les enseignants acceptent de travailler pendant leurs vacances. Par conséquent, il n'y a plus qu'à rendre tout gratuit d'ici un an ou 2 et les stages de rattrapage et stages de formation se transformeront en obligation de service. C'est bien ça l'idée finale, non ? :mad::mad:

si, si, c'est ça, t'as tout compris. :mad::mad:

On va bientôt tous travailler 4000 heures par an, comme parait-il les dockers d'amsterdam, si on en croit notre cher nicolas, dans un de ses discours sur l'emploi et les moyens de devenir productifs.

Au passage, 4000 heures par an, c'est 11 heures par jour 7 jour sur 7 et 12 mois sur 12! :sad::sad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
falagar
Dis, JBB, c'est une plaisanterie ces stages de formation rémunérés sur le temps des vacances ? Parce que ça va faire comme pour les stages de CM1-CM2. Devant l'engouement de certains collègues pour ces stages pour des raisons purement pécunières (je constate, je ne juge pas et je ne veux pas relancer le sujet), si c'est la même chose pour ces stages de formation, le gouvernement pourra ainsi prouver aux yeux de l'opinion publique que les enseignants acceptent de travailler pendant leurs vacances. Par conséquent, il n'y a plus qu'à rendre tout gratuit d'ici un an ou 2 et les stages de rattrapage et stages de formation se transformeront en obligation de service. C'est bien ça l'idée finale, non ? :mad::mad:

si, si, c'est ça, t'as tout compris. :mad::mad:

On va bientôt tous travailler 4000 heures par an, comme parait-il les dockers d'amsterdam, si on en croit notre cher nicolas, dans un de ses discours sur l'emploi et les moyens de devenir productifs.

Au passage, 4000 heures par an, c'est 11 heures par jour 7 jour sur 7 et 12 mois sur 12! :sad::sad:

je ne vais pas partir vivre à Amsterdam non plus :angel_not:

Share this post


Link to post
Share on other sites
maridenadia

Il fallait supprimer le samedi matin car vu le nb de parents divorcés cela n'était plus tenable et voilà tout.

Le soutien aurait du être ensuite proposé par des profs volontaires pour faire des heures sup à des enfants dont les parents acceptent le principe (car entre ceux qui s'en foute et ceux qui n'en veulent pas tellement leur enfant est intelligent cela ne va pas être simple).

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
Le soutien aurait du être ensuite proposé par des profs volontaires pour faire des heures sup à des enfants dont les parents acceptent le principe

C'est ce qui prévu : les parents acceptent ou refusent, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
maridenadia
Le soutien aurait du être ensuite proposé par des profs volontaires pour faire des heures sup à des enfants dont les parents acceptent le principe [/b

C'est ce qui prévu : les parents acceptent ou refusent, non ?

Si tu as la réponse je suis preneur car c'est aussi claire que le moment ou elles seront dispensées (1 mercredi matin sur 2 dans certaines circonscriptions).

Share this post


Link to post
Share on other sites
gazelle

en tant que parents, la semaine de 4 jours me plaît beaucoup. Je suis à mi temps et ne travaille pas le samedi ;j'avoue que j'apprécie énormément les samedis vaqués comme demain :D

Sinon les 2 heures, en tant que parents ça me gave et en tant qu'enseignante aussi!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
JeanLatreck
Le soutien aurait du être ensuite proposé par des profs volontaires pour faire des heures sup à des enfants dont les parents acceptent le principe [/b

C'est ce qui prévu : les parents acceptent ou refusent, non ?

Si tu as la réponse je suis preneur car c'est aussi claire que le moment ou elles seront dispensées (1 mercredi matin sur 2 dans certaines circonscriptions).

Pour les heures de soutien, il faut l'accord des parents. Ce ne sont donc pas des heures obligatoires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
maridenadia
Le soutien aurait du être ensuite proposé par des profs volontaires pour faire des heures sup à des enfants dont les parents acceptent le principe [/b

C'est ce qui prévu : les parents acceptent ou refusent, non ?

Si tu as la réponse je suis preneur car c'est aussi claire que le moment ou elles seront dispensées (1 mercredi matin sur 2 dans certaines circonscriptions).

Pour les heures de soutien, il faut l'accord des parents. Ce ne sont donc pas des heures obligatoires.

Merci.

C'est finalement plus simple car entre l'entrainement de foot et les heures de soutien le choix sera vite fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
C'est finalement plus simple car entre l'entrainement de foot et les heures de soutien le choix sera vite fait.

Et c'est bien qu'il en soit ainsi car les activités de soutien et remédiation doivent se faire pendant le temps scolaire et non en dehors.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Marie Cosset
C'est finalement plus simple car entre l'entrainement de foot et les heures de soutien le choix sera vite fait.

Et c'est bien qu'il en soit ainsi car les activités de soutien et remédiation doivent se faire pendant le temps scolaire et non en dehors.

Ben chez nous rien de tel n'est dit.... Pour l'instant, on ne nous a pas interdit de proposer le mercredi matin pour ces 2h ! (on ne nous a rien interdit en fait, puisque rien dit du tout :mad: )

Share this post


Link to post
Share on other sites
manue107
Alors j'apporte peut-être un plus car nous on nous a bien précisé que les cours ne seront pas donnés par le même prof que celui de la journée.

Va falloir s'organiser car il ya aura des indications à cdonner concernant nos propres élèves qui ne seront pas avec nous et du temps pour connaître ceux dont nous nous occuperons.

Vous n'étiez pas au courant ou mon IEN s'est trompé ?

Heu on ne nous a rien dit de tel chez nous ... en même temps, on ne nous a rien dit du tout :blink:

Je pense qu'ils veulent regrouper les élèves pour faire des groupes de 6 et non pleins de groupe de 1, 2 ou 3... non ?

Pour les cours donné par les PE, ici, je sais d'avance que sur une école comme celle où j'étais l'an dernier, personne ne m' aurait pris mes craques, tout simplement parce que mes collègues, proches de la retraite, ont eu une autre définition de l'élève en besoin d'aide que moi, et que là où je vois un besoin, d'autres n'y vois que mièvrerie. En plus n'étant pas encore T 43, je n'étais pas une "aide compétente" à leurs yeux. Ca s'appelle une mentalité du "chacun-pour-soi-et-l'IEN-peut-gueuler-on-s'en-fout".

Pour les groupes d'élèves, personnellement, je préfèrerais travailler en profondeur, avec un ou deux élèves, car à 6, c'est plus du soutien, c'est un atelier d'occupation.

Dans mon école, 5 ou 6 collègues vont s'occuper de groupes de 5-6 enfants pendant que les 4 autres instits s'occuperont avec les atsem des élèves qui n'ont pas besoin de soutien, le lundi et le vendredi de 15 h30 à 16 h 30, dans la cours, enfin du bonheur !!!

euh... c'est quoi les horaires de ton école? Parce que si vous finissez à 16h30, ça fait pas deux heures supplémentaires, mais plutôt deux heures en moins pour les élèves qui n'ont pas de remédiation!

Share this post


Link to post
Share on other sites
fanchon76
Alors j'apporte peut-être un plus car nous on nous a bien précisé que les cours ne seront pas donnés par le même prof que celui de la journée.

Va falloir s'organiser car il ya aura des indications à cdonner concernant nos propres élèves qui ne seront pas avec nous et du temps pour connaître ceux dont nous nous occuperons.

Vous n'étiez pas au courant ou mon IEN s'est trompé ?

Ici, dans le Morbihan, notre IEN nous a dit que la situation à privilégier était: Un maître assure les 60 h de soutien avec ses propres élèves.

Ca qui est surprenant, c'est que si un enseignent est amené à faire le soutien d'autres élèves que les siens, alors il a droit à 10h de préparation, donc il ne lui reste que 50h à faire! J'ai un peu du mal à comprendre la logique!

Fanchon

Share this post


Link to post
Share on other sites
maya59
en tant que parents, la semaine de 4 jours me plaît beaucoup. Je suis à mi temps et ne travaille pas le samedi ;j'avoue que j'apprécie énormément les samedis vaqués comme demain :D

Sinon les 2 heures, en tant que parents ça me gave et en tant qu'enseignante aussi!!!

Pareil :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
dino974

Je suis un peu paumé avec tout ça:

Pour les élèves en difficulté , on a déjà:

CLAS, CEL, CTL, veille éducative, Ecole Ouverte, et j'en oublie.

On vient de rajouter PRE

Et maintenant on nous parle de 2 heures de soutien supplémentaire.

Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce que sont tous ces sigles, à qui ils s'adressent, pour y faire quoi? je le remercie par avance.

J'ai l'impression, en voyant tout ça, que face à un pneu qui se dégonfle, on rajoute rustine sur rustine.

Ne vaudrait'il pas mieux employer des personnes supplémentaires pour s'occuper de ces enfants en difficulté , pendant les heures de cours ? C'est à dire que plutôt que d'apprendre le subjonctif présent à tous les élèves, certains iraient dans une autre classe apprendre le présent de l'indicatif. Et que l'on ne me dise pas qu'ils n'auraient pas tout vu avant d'entrer en 6ème. Quel est la part retenue de l'enseignement en primaire quand ils arrivent en collège?

Rajouter des heures à des enfants qui n'ont aucune motivation pour apprendre, n'est ce pas aberrant?

N'est ce pas les pointer du doigt , que de les faire revenir à l'école, alors que tous les autres sont à la maison? C'a me fait penser, à ces sanctions que l'on avait le mercredi, ces heures de colle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
JBB
Rajouter des heures à des enfants qui n'ont aucune motivation pour apprendre, n'est ce pas aberrant?

N'est ce pas les pointer du doigt , que de les faire revenir à l'école, alors que tous les autres sont à la maison? C'a me fait penser, à ces sanctions que l'on avait le mercredi, ces heures de colle.

Je dirais plutôt : diminuer l'horaire d'enseignement pour tous et surtout pour eux , ne pas faire travailler les élèves à leur niveau et apprendre à réussir le plus qu'ils peuvent, afin de ne pas leur faire perdre la motivation ou l'estime de soi égarées dans les affres de plusieurs classes où ils ont été par la force des choses largués...

JBB

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
J'ai l'impression, en voyant tout ça, que face à un pneu qui se dégonfle, on rajoute rustine sur rustine.

Ne vaudrait'il pas mieux employer des personnes supplémentaires pour s'occuper de ces enfants en difficulté , pendant les heures de cours ? C'est à dire que plutôt que d'apprendre le subjonctif présent à tous les élèves, certains iraient dans une autre classe apprendre le présent de l'indicatif. Et que l'on ne me dise pas qu'ils n'auraient pas tout vu avant d'entrer en 6ème. Quel est la part retenue de l'enseignement en primaire quand ils arrivent en collège?

"Des personnes supplémentaires", ce n'est pas à l'ordre du jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites
dino974
Rajouter des heures à des enfants qui n'ont aucune motivation pour apprendre, n'est ce pas aberrant?

N'est ce pas les pointer du doigt , que de les faire revenir à l'école, alors que tous les autres sont à la maison? C'a me fait penser, à ces sanctions que l'on avait le mercredi, ces heures de colle.

Je dirais plutôt : diminuer l'horaire d'enseignement pour tous et surtout pour eux , ne pas faire travailler les élèves à leur niveau et apprendre à réussir le plus qu'ils peuvent, afin de ne pas leur faire perdre la motivation ou l'estime de soi égarées dans les affres de plusieurs classes où ils ont été par la force des choses largués...

JBB

Diminuer les heures d'enseignements peut être. Mais il faut penser l'enseignement différemment pour eux, mais PENDANT les heures habituelles de cours, et non après , comme celà est la tendance.

On met en place un socle commun, c'est donc que tout ce qu'on leur fait ingurgiter n'est pas à savoir avant d'arriver en 6ème. On va leur faire faire les tests en fin de CM2, au lieu du début de 6ème, c'est donc qu'ils se sont rendus compte qu'il y avait une déperdition énorme pendant les vacances.

Je plaide pour une scolarité allégée, basée sur le socle commun pour les plus faibles. Une scolarité à plusieurs vitesses, car tous les élèves n'avancent pas aussi vite. De plus tous les élèves ne feront pas des études supérieures. C'est pour celà que je dis qu'il faut plus de moyens humains pendant les heures de cours. Ces moyens humains sont déjà là, mais dans les associations.

Bilan es élèves les plus faibles sont largués en classe, et perdent donc leur temps. Et on leur demande de recommencer la classe à la sortie de l'école. On marche sur la tête.

Share this post


Link to post
Share on other sites
dino974
Rajouter des heures à des enfants qui n'ont aucune motivation pour apprendre, n'est ce pas aberrant?

N'est ce pas les pointer du doigt , que de les faire revenir à l'école, alors que tous les autres sont à la maison? C'a me fait penser, à ces sanctions que l'on avait le mercredi, ces heures de colle.

Je dirais plutôt : diminuer l'horaire d'enseignement pour tous et surtout pour eux , ne pas faire travailler les élèves à leur niveau et apprendre à réussir le plus qu'ils peuvent, afin de ne pas leur faire perdre la motivation ou l'estime de soi égarées dans les affres de plusieurs classes où ils ont été par la force des choses largués...

JBB

Je compare l'école à une course de demi fond.

On veut faire courir tout le monde à 12 km/h, alors qu'on sait très bien que beaucoup ne tiennent pas à cette vitesse. Bilan , beaucoup d'entre eux s'écroulent, et se démotivent. Ils ne vont plus qu'à 6, voir 4km/h, voir 0 km/h par abandon.

Solution, ralentir à 8 km/h (socle commun). Oui, mais les plus à l'aise auront l'impression de perdre leur temps.

Ce que je préconise, faire plusieurs paliers, pour permettre à chacun d'avancer le plus loin possible en fonction de ses possibilités.

Share this post


Link to post
Share on other sites
dino974

Je suis un peu paumé avec tout ça:

Pour les élèves en difficulté , on a déjà:

CLAS, CEL, CTL, veille éducative, Ecole Ouverte, et j'en oublie.

On vient de rajouter PRE

Et maintenant on nous parle de 2 heures de soutien supplémentaire.

Si quelqu'un pouvait m'expliquer ce que sont tous ces sigles, à qui ils s'adressent, pour y faire quoi? je le remercie par avance.

Help, Je réitère ma demande.

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
Ce que je préconise, faire plusieurs paliers, pour permettre à chacun d'avancer le plus loin possible en fonction de ses possibilités.

Pour le moment, il n'y a toujours qu'un programme unique par cours, pas de version(s) "allégée(s)" en prévision.

Share this post


Link to post
Share on other sites
tortueninja

Bonour, je n'ai pas lu toutes les réponses à ce sujet encore. Mais voici mon point de vue et ce que je peux dire en fonction de l'école fréquentées par mes enfants.

A la rentrée les maitresses de cette petite école ont décidé de caser ces cours de soutien entre 12h et 12h30. Alors, en tant que parent, les petits bouts, genre cp au ce2, et meme certains du cm1, qui seront arrivés à 7 h 30 à la garderie, devront travaillé jusqu'à 12 h 30, et les copains joueront dans la coure sous les fenetres : dur dur au niveau concentration, niveau motivation, et le ventre plus ou moins creux.

Ceci, implique aussi un bouleversement des emplois du temps du personnel de garderie et de cantine, peut etre projet de deux services de cantines, oui mais dans une commune rurale, ou la cantinière donne à manger à presque 50 enfants de tps à cp, je lui souhaite un énorme courage, et à l'atsem qui l'a soutien aussi. Et les enfants qui ne mangent pas à la cantine, c

Share this post


Link to post
Share on other sites
tortueninja

Désolée mauvaise manip ! Je continue. Et pour les enfants qui ne mangent pas à la cantine, on va imposer aux parents de les y inscrire, car ce n'est pas forcément facile de les reprendre dans le cas du soutien le midi.

L'EN impose tout ca, c'est bien, mais se tape les mains pour encadrer et mettre en place tout ca, sans se soucier de l'organisation, et des moyens humains pour que cela fonctionne correctement, surtout dans les rpi, où il y a parfois 3 communes différentes.

Je pense aussi aux nouveaux programmes qui en demande toujours plus à nos petites tetes, avec tout ce qu'ils devront ingurgités, ben oui, il en faudra du soutien, il y en aura forcément qui lacheront en cours de route !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
pommedamour59
Désolée mauvaise manip ! Je continue. Et pour les enfants qui ne mangent pas à la cantine, on va imposer aux parents de les y inscrire, car ce n'est pas forcément facile de les reprendre dans le cas du soutien le midi.

L'EN impose tout ca, c'est bien, mais se tape les mains pour encadrer et mettre en place tout ca, sans se soucier de l'organisation, et des moyens humains pour que cela fonctionne correctement, surtout dans les rpi, où il y a parfois 3 communes différentes.

Je pense aussi aux nouveaux programmes qui en demande toujours plus à nos petites tetes, avec tout ce qu'ils devront ingurgités, ben oui, il en faudra du soutien, il y en aura forcément qui lacheront en cours de route !!

C'est tout à fait comme ça que les corps enseignant l'a ressenti et l'a vécu, d'autant plus quand il a fallu se décider sur l'organisation de ces 60h de soutien. C'était à s'arracher les cheveux: entre les enfants qui mangent à la cantine, ceux qui ne mangent pas, ceux qui ont un frère/une soeur qui va au soutien mais eux pas, les parents qui financièrement ne peuvent pas assumer une ou plusieurs inscriptions à la cantine, le problème des ventres creux, le problème des ventres pleins (digestion), les liens avec les animateurs, le personnel de mairie, le problème des responsabilités, du bénévolat...

Bref, c'est l'art de mettre en oeuvre une réforme démagogique, (2 heures de soutien, balancé comme ça, ça fait bien), tout en lançant à toutes les personnes qui vont avoir les mains dans le cambouis: DEBROUILLEZ-VOUS!! :devil_2:

Ca ne pourra pas fonctionner correctement, ce sera du grand n'importe quoi, et je crois qu'on doit s'en réjouir (possibilité d'un retrait de cette réforme l'année suivante?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christine25

Je relance le post, car me voilà confronté à ce problème en tant que maman.

Mon fils est revenu avec un courrier de sa maîtresse vendredi, proposant pour lui 2 fois une demi-heure de soutien en français et en maths, sans plus de précisions. Il est en CP et on trouve avec mon mari, au vu de ses cahiers, qu'il a plutôt bien démarré l'année. En lecture il déchiffrait déjà cet été (on ne peut pas dire qu'il sait lire, mais il a bien compris le principe alphabétique), donc pas de problème, et en maths ça va bien aussi (je trouve qu'en numération il se débrouille, mieux qu'en GS). En fait je pense que c'est parce qu'il a parfois du mal à bien intégrer les consignes, qu'il est un peu lent, et que parfois à l'écrit la fin du travail est un peu faite n'importe comment.

Alors voilà, je m'interroge vraiment sur le bien-fondé de ces heures de soutien, car j'ai l'impression que l'on va consacrer ces heures de soutien à une aide que l'on peut tout à fait apporter dans la journée. Je ne sais exactement ce que prévois pour lui sa maîtresse, et je vais bien sûr aller lui demander pus d'explications.

Toujours est-il que nous avons décidé avec mon mari de refuser cette heure de soutien pour notre fils, car nous sommes "contre" ce système, et aussi parce que nous pensons que 6h par jour c'est déjà bien assez pour lui (il se couche parfois en rentrant le soir vers 17h car il ne tient pas le coup, c'est un enfant qui a besoin de beaucoup dormir, là il est train de faire la sieste !). J'espère que sa maîtresse comprendra notre refus, je vais lui demander un RDV.

Voilà, est-ce que certains d'entre vous sont aussi concernés par le soutien pour leur enfant, et comment voyez-vous ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbabelle

Je comprends ta position. Cependant, par ex, notre IEN nous demande de ne pas prendre les enfants qui seront pris par le RASED et de se consacrer aux enfants qui ont juste qq problèmes, genre facilement resolvables. Forcément, j'ai trouvé rapidement 3 loulous, mais il y en a qui ont des problèmes pour bien écrire en cursive, et je pourrai faire une remédiation aussi pour ceux là... Franchement, on a pas un rôle facile. Cette maîtresse a peut être bien hésité avant de faire le choix de ton fils, un RDV s'impose...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christine25

Ce que je trouve un peu bizarre dans tout ça, c'est les différentes interprétations ! Il est vrai que dans la classe de mon fils, la maîtresse nous a dit à la réunion de rentrée, que cette aide pourrait concerner des élèves qui manquent de confiance en eux, et qui profiteraient d'une relation plus individualisée pour regagner de la confiance. Mais qu'en est-il des élèves ayant des difficultés plus importantes, dans cette école de campagne où le RASED ne vient pas ?

Moi je suis dans une école primaire, et les collègues de l'élémentaire ont décidé que ce sont les élèves les plus en difficulté qui bénéficieront de cette aide, et que les élèves qui ont besoin d'un soutien plus léger seraient suivis uniquement par le RASED. En maternelle on a décidé que les élèves suivis par le RASED pour des problèmes de comportement ne viendraient pas au soutien le soir. Bref, chacun fait un peu comme il veut, ou plutôt comme il peut, comme bon lui semble. :blink:

J'ai oublié de dire aussi qu'une des raisons aussi pour laquelle on a refusé le soutien pour notre fils, c'est aussi pour son estime de soi. Il a mal vécu son année de PS et a toujours cette image de "mauvais" élève, il pense toujours qu'il ne va pas y arriver. Je ne suis pas sûre que de rester en classe alors que les autres s'en vont lui soit bénéfique de ce point de vue là.

Share this post


Link to post
Share on other sites
°Vanille°

Oui, c'est étonnant qu'ils proposent ton fils pour le soutien, car il a vraiment l'air de ne pas en avoir besoin.

Consignes ou pas de l'IEN pour ne pas prendre les enfants relevant de l'aide du rased, eh bien, non, je n'ai pas de rased qui vient chez moi, donc je ne vais pas les laisser se débrouiller tout seul ! Donc je vais prendre les ''pires''...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...