Jump to content

j'avoue je suis dépassée


Recommended Posts

SophieB60

Bonjour,

Je suis l'heureuse maman de deux enfants et je vous écris car j'avoue je suis totalement dépassée par la réaction de l'équipe enseignante de mon village,je ne sais plus quoi faire.

Nous avons deux écoles primaires, notre fils a du quitté la première car il servait de bouc émissaire à certains garçons, sans aucune sanction des enseignantes et ce malgré la violence des coups.

Nous avons fuit cette école le jour où l'enseignante a puni notre fils et a demandé aux autres enfants de venir lui mettre une giffle et un coup de pied. Oui vous avez bien lu. Nous n'avons pas porté plainte car tout le monde nous a expliqué que cette maitresse était formidable mais qu'elle sortait d'un gros soucis de santé qui l'avait épuisée, qu'elle allait partir et que notre plainte l'aurait coulée plus qu'autre chose.

Arrivé dans la nouvelle école, tout allait bien, nous avions bien entendu expliqué la situation, d'autant que le transfert a eu lieu en pleine vacances.

Tout au long du reste de l'année, toute la nouvelle équipe enseignante a expliqué à mon fils "tu viens de Debussy, ici on ne tolère pas la violence, si tu es violent tu retourne à Debussy". Nous avons beaucoup travaillé avec notre fils pour qu'il reprenne confiance en lui et en l'équipe enseignante. Tout s'est bien passé, jusqu'à cette année.

En septembre, certains élèves ont été transférés dans "notre" école et tout a recommencé.

Là nous ne avons décidé de ne pas nous laisser faire, nous avons été voir la maitresse, la directrice,nous avons tout rééxpliqué pour la énième fois. Rien !

Nous expliquons que notre fils ne peut pas bien noter les devoirs et les leçons car il est tout au fond de la classe, rien à faire il reste au fond !

Nous expliquons ce qui se passe, les coups portés à notre fils, le visage griffé, les lunettes cassées, bref tous les faits..

Rien ne se passe, nous avons donc décidé d'écrire et de suivre la voie hiérarchique. Nous pensions que l'inspecteur d'académie saurait être objectif, il y défault de surveillance, et nous sommes à la limite du harcèlement moral envers notre fils.

Et Bien non rien, s'y ce n'est que nous avons réalisé que l'enseignante de notre fils et sa directrice, ont rassemblé les témoignages des parents dont nous avons mis en causes les enfants, pris conseil auprès du conseillé juridique de l'éducation nationale, mofidié à postériori le livret de notre fils (nous avions une copie faites avant notre courrier officiel), et que le choix n'est ni plus ni moins que de se ranger du coté des enfants violents, de choutter notre fils en touche et de nous faire passer pour des hystériques (oui j'avoue j'ai piqué une crise dans la cour de récréation le jour où la directrice m'a dit que mon fils méritait surement ce qui lui était arrivé dans son ancienne école)

Alors voilà, merci de m'avoir lu, nous sommes à bout, nous devons tenir jusqu'à la fin de l'année dans cette école, l'inspecteur d'académie refuse que nous transférions notre fils et nous, nous ne comprenons pas.

Nous ne comprenons pas comment une directrice et une enseignante peuvent choisir de soutenir les racailles de leur école.

Nous ne comprenons pas comment un inspecteur d'académie peut nier les faits qui lui sont présentés.

Que pouvons nous faire pour aider notre fils et surtout pour qu'il ne perde pas définitivement confiance dans le corps enseignant ?

Link to post
Share on other sites

Difficile de répondre quand on a qu'un son de cloche.

Faudrait entendre toute le monde : ton fils, ses anciens camarades, ses nouveaux camarades, ses anciennes enseignantes, ses nouvelles enseigantes, les directrices..

Je ne t'aide pas c'est sûr. Mais j'ai du mal à imaginer que ton petit garçon soit un bouc émissaire partout où il passe.

Link to post
Share on other sites
esterella

Je ne vais pas débattre sur ce qui se passe, ce serait une perte de temps à mon avis, par contre une piste qui peut expliquer ta situation : les écoles se parlent entre elles, on se connaît tous surtout dans le même village, ville et alentours..

Je vais plutôt essayer de te donner des conseils :

1. Le plus urgent serait de prendre un rdv avec un psychologue, mais en privé, pour que ton fils puisse sortir ce qu'il ressent, ce genre de situation peut virer à la phobie scolaire ou à la dépression (j'ai eu un cas similaire, les parents ont finalement déménagé, ça a été leur seule issue et quand j'ai récupéré leur loulou il était en dépression et renfermé, ça a été un travail d'1 an 1/2 pour qu'il refasse confiance aux autres moi compris, ne laisse pas la situation en arriver là).

2. Ne peux-tu pas le scolariser à la maison au moins un an, si tu es mère au foyer, je pense que ce serait un bonne solution.

3. L'un de vous travaille-t-il ailleurs et ne pourrais-tu pas essayer de le scolariser là-bas (c'est les maires qui décident ça vaut le coup d'essayer même si le risque de refus existe toujours).

Link to post
Share on other sites
SophieB60

Merci pour vos réponse.

Sihaya, justement le soucis est bien là, notre fils n'a de problême qu'avec ce groupe d'élèves, qu'il soit au foot, au poney ou en vacances, il n'a jamais eu de soucis pour s'intégrer dans un groupe d'enfants.

Si nous sommes dépassés aujourd'hui c'est parce que nous ne comprenons pas pourquoi il n'y a pas de sanction alors que les lésions sur notre fils ont été constatées à chaque fois par un médecin.

Esterella, nous nous doutons bien que les écoles se parlent entre elles, mais justement, ils savent bien que nous aurions pu porter plainte dans la première école et que nous ne l'avons pas fait pour ne pas couler leur collègue.

Pour ce qui est de le scolariser ailleurs, hier l'inspecteur d'académie a refuser tout changement avant la fin de l'année.

Nous ne comprenons pas pourquoi, devant nous la maitresse tient un certain discours et que dans son courrier elle en tient un autre, allant jusqu'à nier l'évidence.

Link to post
Share on other sites
SophieB60

nous ne voulions pas en arriver là, nous ne voulions que voir les choses rentrer dans l'ordre.

Malheureusement nous n'avons plus d'autre choix, toutefois il nous attendre que nos enfants aient quitté l'école en question.

Link to post
Share on other sites
esterella

nous ne voulions pas en arriver là, nous ne voulions que voir les choses rentrer dans l'ordre.

Malheureusement nous n'avons plus d'autre choix, toutefois il nous attendre que nos enfants aient quitté l'école en question.

Et pour la scolarisation à domicile ? Tu peux le faire tout de suite, pas besoin de l'autorisation de qui que ce soit . Juste en informer le maire et l'Inspecteur académique par courrier.

http://eduscol.education.fr/cid47399/la-reglementation-les-procedures-d-orientation-et-d-affectation.html#scolarisationdom

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=1&ved=0CAcQFjAA&url=http%3A%2F%2Flaia.asso.free.fr%2F&rct=j&q=laia&ei=dDC3S-r3BMe24Qa31vHGDg&usg=AFQjCNHgT7Q2r-h5fH9xf6xvrWssrVHkbQ (une assoc d'instruction à domicile une mine d'infos)

Link to post
Share on other sites

Rien ne se passe, nous avons donc décidé d'écrire et de suivre la voie hiérarchique. Nous pensions que l'inspecteur d'académie saurait être objectif, il y défault de surveillance, et nous sommes à la limite du harcèlement moral envers notre fils.

Et Bien non rien, s'y ce n'est que nous avons réalisé que l'enseignante de notre fils et sa directrice, ont rassemblé les témoignages des parents dont nous avons mis en causes les enfants, pris conseil auprès du conseillé juridique de l'éducation nationale, mofidié à postériori le livret de notre fils (nous avions une copie faites avant notre courrier officiel), et que le choix n'est ni plus ni moins que de se ranger du coté des enfants violents, de choutter notre fils en touche et de nous faire passer pour des hystériques (oui j'avoue j'ai piqué une crise dans la cour de récréation le jour où la directrice m'a dit que mon fils méritait surement ce qui lui était arrivé dans son ancienne école)

Toute cette histoire me paraît peu crédible même s'il s'avère qu'elle est vraie.

Au mieux la présentation en est sûrement partiale, ce qui est compréhensible mais n'éclaire pas la situation.

Link to post
Share on other sites
Ballerine

Bien difficile de se faire une idée avec une seule version des faits. Malgré tout il doit avoir d'autres solutions que la déscolarisation de cet enfant. J'ai beaucoup de mal à croire au complot (enseignants, inspecteur et tout y quanti).Il me manque sans doute des éléments.

Avez-vous fait appel à un psy ou pédopsy ,à un CMPP ou autre structure chargée de venir en aide aux enfants qui rencontrent des difficultés?

Cette histoire paraît incroyable (jusqu'à l'IA qui refuse une inscription dans une autre école, il doit avoir ses raisons...)

Link to post
Share on other sites
SophieB60

je vous assure que je vous présente la situation tel qu'elle est. C'est bien pour cela que nous sommes totalement dépassés.

Mon mari a demandé à l'inspecteur d'académie à ce que notre fils suive la fin de sa scolarité par le CNED. Ce dernier a refusé nous disant que cela était réservé aux enfants gravement malades ou ayant un vrai soucis nécessitant d'être descolarisé. Je peux comprendre car nous ne souhaitons surtout pas descolariser notre fils.

quoi qu'il en soit Estrella je vais de suite sur les liens. Merci.

Dhaiphi, en milieu du deuxième trimestre, nous avons reçu le livret scolaire, nous en avons envoyé une copie à l'établissement où nous voulons faire transférer notre fils. Début Mars, suite aux incidents, nous envoyons un courrier à l'école et à l'inspecteur d'académie. Il y a quelques jours, nous recevons à nouveau le livret scolaire, certaines couleurs ont été recouvertes de blanco et changées (pas en mieux bien sur).

Notre fils rentre couvert de griffures au visage de part en part, y compris au niveau des yeux. Equimoses causées par cette bande de 5 élèves dont nous nous plaignons depuis octobre. Blessures constatées par un médecin à chaque fois. La maitresse nous répond ne rien avoir remarqué.

Ballerine, oui nous allons faire appel à une psychologue scolaire, ne serait ce que pour notre fils. Nous ne voulons pas qu'il perde totallement confiance dans le corps enseignant.

Link to post
Share on other sites

Equimoses causées par cette bande de 5 élèves dont nous nous plaignons depuis octobre. Blessures constatées par un médecin à chaque fois. La maitresse nous répond ne rien avoir remarqué.

:blink: Je ne sais qu'ajouter...

Si c'est la vérité quel est l'intérêt pour l'école en question d'un tel déni ?

Link to post
Share on other sites

je vous assure que je vous présente la situation tel qu'elle est. C'est bien pour cela que nous sommes totalement dépassés.

Mon mari a demandé à l'inspecteur d'académie à ce que notre fils suive la fin de sa scolarité par le CNED. Ce dernier a refusé nous disant que cela était réservé aux enfants gravement malades ou ayant un vrai soucis nécessitant d'être descolarisé. Je peux comprendre car nous ne souhaitons surtout pas descolariser notre fils.

quoi qu'il en soit Estrella je vais de suite sur les liens. Merci.

Dhaiphi, en milieu du deuxième trimestre, nous avons reçu le livret scolaire, nous en avons envoyé une copie à l'établissement où nous voulons faire transférer notre fils. Début Mars, suite aux incidents, nous envoyons un courrier à l'école et à l'inspecteur d'académie. Il y a quelques jours, nous recevons à nouveau le livret scolaire, certaines couleurs ont été recouvertes de blanco et changées (pas en mieux bien sur).

Notre fils rentre couvert de griffures au visage de part en part, y compris au niveau des yeux. Equimoses causées par cette bande de 5 élèves dont nous nous plaignons depuis octobre. Blessures constatées par un médecin à chaque fois. La maitresse nous répond ne rien avoir remarqué.

Ballerine, oui nous allons faire appel à une psychologue scolaire, ne serait ce que pour notre fils. Nous ne voulons pas qu'il perde totallement confiance dans le corps enseignant.

Si ce que tu dis est vrai, honnêtemnt, ça me choque : il vaut mieux un gosse désco en bonne santé qu'un à l'école qui se fait massacrer la tronche... la sécurité de ton fils me parait plus important que le reste!

Et il va de soi qu'il n'y a même pas à hésiter et qu'il faut porter plainte.

Désolée, mais tant de passivité me font vraiment douter de la véracité des faits :glare:

Link to post
Share on other sites

Mon mari a demandé à l'inspecteur d'académie à ce que notre fils suive la fin de sa scolarité par le CNED. Ce dernier a refusé nous disant que cela était réservé aux enfants gravement malades ou ayant un vrai soucis nécessitant d'être descolarisé.

L'inspecteur ne peut pas refuser que vous déscolarisiez votre enfant. L'école n'est pas obligatoire. Il a peut-être essayé de vous faire changer d'avis, mais en tout cas il n'a pas à vous refuser quoi que ce soit.

Link to post
Share on other sites

2 solutions !

- tu portes plaintes avec les certif médicaux du médecin ! n'a-t-il pas lui aussi explosé la tronche des camarades !

- tu chopes les gosses à la sortie et tu leur glisses dans l'oreille qu'ils vont avoir affaire à toi discretos !

Link to post
Share on other sites
numero12

2 solutions !

- tu portes plaintes avec les certif médicaux du médecin ! n'a-t-il pas lui aussi explosé la tronche des camarades !

- tu chopes les gosses à la sortie et tu leur glisses dans l'oreille qu'ils vont avoir affaire à toi discretos !

blink.gif

Euh comment dire... On n'est plus le 1er avril là...

Sinon SophieB60, j'ai un peu de mal à comprendre comment l'équipe enseignante peut agir comme ça en regard des faits que tu racontes. Tu as montré à l'enseignante et à la directrice que tu avais la copie du livret qui aurait été falsifié ? Ca permettrait peut-être de discuter, non ?

Link to post
Share on other sites

2 solutions !

- tu portes plaintes avec les certif médicaux du médecin ! n'a-t-il pas lui aussi explosé la tronche des camarades !

- tu chopes les gosses à la sortie et tu leur glisses dans l'oreille qu'ils vont avoir affaire à toi discretos !

blink.gif

Euh comment dire... On n'est plus le 1er avril là...

Sinon SophieB60, j'ai un peu de mal à comprendre comment l'équipe enseignante peut agir comme ça en regard des faits que tu racontes. Tu as montré à l'enseignante et à la directrice que tu avais la copie du livret qui aurait été falsifié ? Ca permettrait peut-être de discuter, non ?

Une mère d'élève l'a fait à mon fils à la sortie de l'école... La maitresse a assisté, c'est elle qui m'a racontée car mon filston rentre avec son frère... En plus le môme dont c'était la mère... a raconté des cracks donc il s'est fait allumer par l'instit' le lendemain !

Enfin moi j'avoue que je trouve curieux que l'équipe enseignante et institutionnelle se fassent berner... Falsifier un bulletin c'est étrange non ? y'a un truc qui tourne pas rond dans cette histoire !

Link to post
Share on other sites

Si ton fils revient de l'école avec des blessures, tu le fais constater de suite par ls autres adultes présents (parents, enseignants...), tu expliques calmement qu il y a défaut de surveillance, que tu feras le constat à chaque fois et tu soulignes que si les enseignants ne peuvent assurer la sécurité de ton enfant à l'école, il en est certainement de même pour d'autres enfants (devant d'autres parents), même si ce n est pas visible.

Tu soulignes que un défaut de surveillance entrainant des blessures sur un enfant est une faute grave, et que si l education nationale refuse de réagir, tu te verras dans l obligation de porter plainte, pour ton enfant et aussi pour les autres qui se taisent.

Il faut rester calme, précis et ne pas rentrer dans des discussions vaines. Il faut que tu donnes l impression d être sure de toi, que tu vas aller jusqu'au bout si une solution n est pas trouvée (tu leur laisse une porte de sortie à l amiable si ils le désirent)

Maintenant, bien sur que ton fils doit aller voir un psy, pour le soulager. Mais es tu sure qu il te dit tout ce qui se passe ?

Je m explique : j ai eu le cas il y a quelques années d un enfant qui me paraissait super mignon (calme, poli, gentil) et pourtant il était devenu le bouc émissaire de la classe (jusqu aux coups). En ayant une surveillance plus attentive, j ai découvert que ce petit ange insultait régulièrement tout le monde, mais toujours par derrière. Des insultes très crues, sur les enfants et leurs familles. Je suis habituée aux gros mots des enfants, mais là...

Je ne dis pas que c est le cas de ton enfant, mais nos enfants ne nous disent pas tout, loin de là

dans tous les cas, bon courage (et désolée d avoir été si longue)

Link to post
Share on other sites

Quand j'étais petite, dans ma classe, il y avait une fille qui se faisait elle-même mal et accusait ensuite les autres de lui faire mal.

Que l'équipe enseignant ne fasse rien me laisse perplexe quand même et je ne sais que croire.

Link to post
Share on other sites
nanesteph

je confirme que l'on peut déscolariser son enfant sans avoir besoin de l'accord de l'inspecteur ! Un p'tit tour dans Base élèves pour une radiation ne demande en aucun cas l'avis de l'IA ou de l'IEN...

comme Dhaiphi je suis perplexe :glare:

Link to post
Share on other sites
Dramstein

comme Dhaiphi je suis perplexe :glare:

idem, pour ça

Nous expliquons que notre fils ne peut pas bien noter les devoirs et les leçons car il est tout au fond de la classe, rien à faire il reste au fond !

Très franchement, à te lire, on est tenté de te dire qu'une telle réaction contre ton fils n'est pas le fruit du hasard.

Nous connaissons tous des élèves qui pourrissent la vie de leurs camarades, font toutes les bêtises possibles tout en jurant n'avoir rien fait.

Je pense que ton fils ne te dit pas tout. Mais ce n'est en aucun cas une excuse pour tolérer ça:

l'enseignante a puni notre fils et a demandé aux autres enfants de venir lui mettre une gifle et un coup de pied.

Là j'irais voir la prof pour lui dire que si mon fils pose un problème qu'il soit sanctionné (quitte à le punir aussi à la maison), mais qu'il n'est pas question de fermer les yeux sur les coups.

J'espère de tout cœur que ça s'arrangera pour lui. :blush:

Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo
Pour ce qui est de le scolariser ailleurs, hier l'inspecteur d'académie a refuser tout changement avant la fin de l'année.

Sauf qu'il n'a pas son mot à dire. Une dérogation à la carte scolaire ne le regarde pas.C'est uniquement une affaire de mairies. Et si la dérogation est refusée, il reste toujours la possibilité d'inscrire l'enfant dans un établissement privé. L'inspecteur ne pourra pas s'y opposer.

Maintenant, pour revenir sur le fond du problème, j'avoue que personnellement, j'ai l'impression d'un (mauvais) 1er avril un peu en retard. L'histoire des enfants qui sont priés par leur instit d'aller gifler un autre enfant est peu crédible (aucune réaction des autres enseignants ni des autres parents ? aucune réaction de la hiérarchie ?) et la suite est du même acabit.

Si vraiment les faits présentés sont réels, ce dont je doute vraiment, comment expliquer que la famille de la victime ne réagisse pas plus que ça ? Bon sang, un enseignant demande à ses élèves d'aller frapper un enfant et les parents de la victime ferment gentiment les yeux ? Sans parler de toutes les autres énormités décrites dans le message initial...

Link to post
Share on other sites
Pour ce qui est de le scolariser ailleurs, hier l'inspecteur d'académie a refuser tout changement avant la fin de l'année.

Sauf qu'il n'a pas son mot à dire. Une dérogation à la carte scolaire ne le regarde pas.C'est uniquement une affaire de mairies. Et si la dérogation est refusée, il reste toujours la possibilité d'inscrire l'enfant dans un établissement privé. L'inspecteur ne pourra pas s'y opposer.

Maintenant, pour revenir sur le fond du problème, j'avoue que personnellement, j'ai l'impression d'un (mauvais) 1er avril un peu en retard. L'histoire des enfants qui sont priés par leur instit d'aller gifler un autre enfant est peu crédible (aucune réaction des autres enseignants ni des autres parents ? aucune réaction de la hiérarchie ?) et la suite est du même acabit.

Si vraiment les faits présentés sont réels, ce dont je doute vraiment, comment expliquer que la famille de la victime ne réagisse pas plus que ça ? Bon sang, un enseignant demande à ses élèves d'aller frapper un enfant et les parents de la victime ferment gentiment les yeux ? Sans parler de toutes les autres énormités décrites dans le message initial...

Ah ça, c'est plausible, dans certains coins, ici, j'en ai croisé des instits qui font ça, sans aucune réaction des parents, en plus!!!!

Essentiellement, parce que l'enfant concerné n'ira pas se plaindre, car il sait que ses parents lui demanderont quelle bêtise il a faite...

Et pour les autres parents, c'est de bonne guerre, à leurs yeux, l'enfant frappé n'aura eu que ce qu'il mérite... C'est une sorte de "oeil pour oeil, dent pour dent"!!!

Et puis les parents disent souvent aux enfants que, si un camarade les tape, ils doivent lui rendre son coup.... Sans se rendre compte que c'est comme ça qu'on nourrit des bagarres!!sad.gif

Cette année, j'ai encore des parents qui me disent "Maîtresse, je te donne la permission de le/la taper si c'est nécessaire!!!" blink.gif

Link to post
Share on other sites
SophieB60

Alos nous sommes allé porter plainte samedi, nous verrons bien.

Contactée par la gendarmerie, pour une dernière tentative de conciliation, la maitresse a tout simplement nié en bloc, disant qu'elle avait des attestations de parents disant que je l'ais agressée à plusieurs reprises (ce que je n'ais pas nié, j'ai toujours dis que j'avait explosé les 3 fois ou mon fils est rentré blessé au visage et qu'elle me répondait ne rien avoir vu).

Bref, nous devons récupéré la copie du livret scolaire que nous avions envoyé à l'autre établissement, afin de prouvé qu'elle a modifié les notes qu'elle avait validées et que nous avions signées.

Nous avons demandé à ce que l'inspecteur d'académie justifie son refus de changer notre fils d'école ou de le laisser entrer au CNED (dans les deux cas il faut bien que nous ayons son accord malheureusement)

La raison de cette prise de tête : notre fils a changé d'école après avoir subbit des violences dans une autre école, et bien il a été suivi par une énorme casserolle. Il nous avait été dit que la maitresse coupable, allait de toute façon partir dès le mois suivant, de son choix. Il semblerait que dans la nouvelle école (à deux rues de la 1°) on concidère que nous sommes coupables d'avoir fait virer une collègue. Je rappelle qu'à l'époque nous n'avons pas porté plainte.

On nous dit "si vous avez les mêmes problêmes faudrait peut être vous poser des questions" ! alors que tout allait bien dans cette nouvelle école jusqu'à ce que la bande d'élèves n'arrive. Nous n'arrètons pas de leur dire qu'ils étaient la cause du premier changement, qu'ils recommencent ici, et bien rien ni fait.

En conclusion, au lieu de punir 5 élèves qui constituent une bande de racailles, on concidère que nous nous sommes des emmerdeurs.

Je vous tiendrais au courant de l'évolution de notre situation, même si j'avoue que vos reflexions sur la véracité de mes propos m'ont blessée.

Je suis venu vous demander un peu d'aide, des pistes à suivre, vous n'avez fait que vous demander si je ne mentais pas !

Posez vous juste une question : pourquoi aurais je menti ?

Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo
Posez vous juste une question : pourquoi aurais je menti ?

Comme les nombreux trolls qui passent par ici et sur d'autres forums...

Disons que la version que vous nous racontez depuis le départ est tellement grosse qu'il est bien difficile d'y croire... Une première école où un enseignant demande à des élèves de frapper votre enfant sans que personne ne lève le petit doigt. Une deuxième école qui soudainement accueille les "racailles" qui malmenaient auparavant votre enfant (comment se fait-il que ces cinq élèves aient changé d'école ???). Un enseignant (ou un directeur ?) qui falsifie le livret scolaire de votre enfant. Un IEN qui ferme les yeux sur tout et qui vous ment. Ca fait beaucoup...

Si vraiment vous nous racontez la vérité, vous êtes tombés sur une sacré bandes d'incapables et je trouve que vous avez vraiment tardé à agir. Mais je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi et comment les 5 mômes qui semaient la panique dans la 1ère école se sont retrouvés dans la 2nde. Bizarre....

Link to post
Share on other sites

:angel_not::angel_not:

C'est ce que je pense depuis le début. :mad:

Maintenant, je n'ai pas toujours raison (quoi que...) :D

A suivre... :wink:

Link to post
Share on other sites
Dramstein

Je vous tiendrais au courant de l'évolution de notre situation, même si j'avoue que vos reflexions sur la véracité de mes propos m'ont blessée.

Je suis venu vous demander un peu d'aide, des pistes à suivre, vous n'avez fait que vous demander si je ne mentais pas !

Posez vous juste une question : pourquoi aurais je menti ?

Je crois humblement que les réponses sont justes sincères. Cette histoire est incroyable.

Pour le reste, tu es sur un site de prof. Les réactions peuvent sembler parfois corporatistes et partiales, surtout dans ce genre de cas.

Link to post
Share on other sites
Anwamanë

Juste concernant la déscolarisation éventuelle de ton enfant.

L'inspecteur n'a pas à t'autoriser ou non, l'instruction en famille est un droit.

Tu dois juste envoyer un courrier à l'IEN et à la mairie et demander un certificat de radiation à l'école actuelle.

Ensuite effectivement il y a des contrôles (sociaux et pédagogiques) et en fonction de ces derniers l'IEN peut demander à ce que ton enfant soit à nouveau inscrit dans une école.

Link to post
Share on other sites

Eh bien, quelle histoire! C'est incroyable!

La première chose qui me vienne à l'esprit, c'est qu'il doit nous manquer des éléments... C'est bizarre, effectivement, que les 5 "racailles" aient changé d'école... Pourquoi ce changement?!

Ce doit être difficile à vivre comme situation, mais à mon avis, ton fils ne doit pas tout te dire. Des petits anges qui se font taper à longueur de journée, ça cache souvent quelque chose... C'est normal que tu soutiennes ton fils, mais il faut bien qu'il te livre tous les éléments. Une consultation psy serait effectivement la bienvenue, car s'il ne te dit pas tout, ce qui est normal aussi, il parlera plus volontiers à un psy.

Bon, en tout cas, cette histoire manque de clarté et de transparence.

Link to post
Share on other sites
Anwamanë

Non il n'y a pas de date limite ni de demande à faire ;)

Juste "avertir" l'IEN et la mairie (et par correction l'école évidemment).

Link to post
Share on other sites
Anwamanë

C'est ce que j'ai dit :lol:

Quand je disais qu'il n'y avait pas de date limite c'était de date limite dans l'année scolaire pour déscolariser son enfant. :wink:

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...