Jump to content
sandrine66

Aider un enfant précoce

Recommended Posts

lilie2fr
Il y a 10 heures, Clanaja a dit :

J'ai eu une réponse de la directrice, elle veut que le cas de ma fille soit réexaminé en conseil de cycle, ce qui a déjà  été fait en juin...Elle nous dit que nous mettrons en place l'équipe pédagogique qu'après. Je n'ai évidemment aucune idée de la date de ce conseil.

J'ai parfois l'impression de me battre contre des moulins à vent...  

Le ou la psy sco est-il passé? Sinon, les collègues du conseil de cycle n'ont pas les "compétences" s'il s'agit d'un enfant EIP (attention, hein, il y a de "", je ne remets pas en cause les connaissances des collègues, juste qu'il s'agit d'un cas particulier)

Il y a 7 heures, orime a dit :

Equipe éducative pour le notre mardi. Je n'y serai pas, mais ma femme y sera sans doute;

De toute façon, l'infirmière psy qui vient à domicile y sera et donnera notre point de vue et le sien (qui est différent de celui de la pédopsy et de la psychomot).

 

Wait and see

Pourquoi une infirmière psy? Je ne me souviens plus ce qu'il en est pour toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
orime

Il y a de la précocité mais il y a surtout un très gros souci au niveau du comportement (et encore plus vis à vis de nous, ses parents).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Le 23/09/2016 à 10:21, Clanaja a dit :

J'ai eu une réponse de la directrice, elle veut que le cas de ma fille soit réexaminé en conseil de cycle, ce qui a déjà  été fait en juin...Elle nous dit que nous mettrons en place l'équipe pédagogique qu'après. Je n'ai évidemment aucune idée de la date de ce conseil.

J'ai parfois l'impression de me battre contre des moulins à vent...  

Accepte ce que tu peux considérer comme un premier pas mais demande la date de ce conseil de cycle et rappelle-toi régulièrement à son bon souvenir. :devil_2:

Et pendant ce temps, fais le nécessaire pour que ta fille ait "à manger", en lui donnant des défis pour la classe et en dehors (améliorer son écriture, apprendre la musique, les arts visuels, la cuisine, ...) afin qu'elle se sente bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Clanaja
Le ‎23‎/‎09‎/‎2016 à 20:30, lilie2fr a dit :

Le ou la psy sco est-il passé? Sinon, les collègues du conseil de cycle n'ont pas les "compétences" s'il s'agit d'un enfant EIP (attention, hein, il y a de "", je ne remets pas en cause les connaissances des collègues, juste qu'il s'agit d'un cas particulier)

Pourquoi une infirmière psy? Je ne me souviens plus ce qu'il en est pour toi.

Je l'ai eue au téléphone, elle devait voir l'enseignante en question pour échanger avec elle et me rappeler ensuite. Aucun signe depuis, j'ai relancé par mail ce matin. On verra bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Clanaja
Le ‎24‎/‎09‎/‎2016 à 23:49, Goëllette a dit :

Accepte ce que tu peux considérer comme un premier pas mais demande la date de ce conseil de cycle et rappelle-toi régulièrement à son bon souvenir. :devil_2:

Et pendant ce temps, fais le nécessaire pour que ta fille ait "à manger", en lui donnant des défis pour la classe et en dehors (améliorer son écriture, apprendre la musique, les arts visuels, la cuisine, ...) afin qu'elle se sente bien.

J'essaie de prendre cela comme un premier pas effectivement...J'ai demandé la date du conseil de cycle puisqu'en découlera la date de l'équipe éducative à laquelle je souhaite associer la psy libérale qui suit ma fille. Cette psy libérale est spécialisée dans les EIP et bosse avec l'académie sur la mise en place de passerelles et autres trucs du genre. Elle connait bien la psy scolaire et ont de bonnes relations, peut-être qu'avec ces deux personnes on arrivera à quelque chose au final...Mais je ne vous cache pas que j'aimerais bien que tout cela ait lieu avant janvier 2017...

Pour ma fille, nous continuons à "l'alimenter" chez nous, la grand-mère de la petite a eu une remarque de la maitresse comme quoi nous la faisions travailler le week-end et que cela n'est pas normal...Ma mère n'étant pas spécialement au courant des démarches que nous faisons n'a pas tout saisi et a juste répondu que nous ne la faisions pas travailler.

L'écriture tjs le gros point noir, même en essayant de passer cela sous forme de challenge...la réponse c'est souvent "je n'aime pas écrire"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr

Ah l'écriture. ..lui sert elle à quelque chose pour le moment?

Mon grand a commencé à réellement écrire (sans apprentissage particulier) lorsqu'il est rentré au CP (enfin en CE1) le jour de ses 5 ans et qu'il a du copier ses leçons, faire son travail, à l'écrit, comme les autres. Il lui donne un sens, donc le fait. Et progresse jour après jour.

Niveau "alimentation", sur conseils de la psy spé, il fait cette année de la musique et du sport le samedi, des échecs le vendredi midi et du théâtre (avec un groupe d'enfants de CE1, le théâtre le prend vu sa spécificité) le mercredi. Pour un autre enfant, ça serait trop, pour lui c'est parfait, on sent la différence avec et sans. Cela lui permet de se canaliser, de s'occuper, de réfléchir autrement etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 2 heures, Clanaja a dit :

 

L'écriture tjs le gros point noir, même en essayant de passer cela sous forme de challenge...la réponse c'est souvent "je n'aime pas écrire"...

Il y en a des choses que nous n'aimons pas faire mais que nous devons effectuer ! C'est la vie !

La bonne écriture commence à se travailler dès maintenant, petit à petit, en faisant des efforts. Si ta fille devait aller au CP, il faudrait qu'elle soit à l'aise.

Pour "donner à manger" j'évoquais davantage l'inscription au conservatoire, dans un club de sport, ..., que du bachotage qui va participer augmenter l'écart avec ses camarades et de ce fait, son malaise.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Juperlau2

Je fais une petite incursion...

Au moment des feuilles de poursuite de scolarité l'an dernier nous avons demandé que soit étudié la possibilité d'un passage anticipé pour notre fils alors en CE1 (donc vers le CM1)
Demande refusée par l'école (sans aucun dialogue avec nous...), nous avons alors demandé que la psychologue scolaire le voit. Il était trop tard dans l'année et c'était prévu pour fin septembre.
C'est chose faite, elle a testé le fiston (sur 3 séances) et alors que nous n'avons pas eu de retour de la psychologue, nous sommes convoqués à une équipe éducative...
Je suis surprise, je pensais que nous aurions une restitution "individuelle" (elle et nous) de la psychologue scolaire.
Ça se passe comment dans vos écoles?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Il me semble que chez nous, ça se passe comme ça (je me demande même si les parents ne sont pas vus avant l'enfant ...), mais je travaille dans un milieu tellement difficile que c'est en général des difficultés et du retard scolaire, pas pour un saut de classe ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
caroli14

Pour l'écriture ça dépend vraiment . Ici il a appris très vite les premières semaines de cp (il a sauté la GS ) et ne traçait rien en cursive avant. Il a un peu galèré au début mais a vite comblé son retard et le fait de ne jamais avoir fait de graphisme ...

Je plussoie pour développer le maximum les activités manuelles , plastiques , sportives et autres ...qui les mettent à l'aise .

Les échecs il adore et joue depuis ses 5 ans, il accroche bien au conservatoire , je trouve que ça le stimule différemment, il a commencé à 5 ans 1/2. Sinon escrime et athlétisme , il apprécie car il se confronte aux autres .

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
Il y a 16 heures, Juperlau2 a dit :

Je fais une petite incursion...

Au moment des feuilles de poursuite de scolarité l'an dernier nous avons demandé que soit étudié la possibilité d'un passage anticipé pour notre fils alors en CE1 (donc vers le CM1)
Demande refusée par l'école (sans aucun dialogue avec nous...), nous avons alors demandé que la psychologue scolaire le voit. Il était trop tard dans l'année et c'était prévu pour fin septembre.
C'est chose faite, elle a testé le fiston (sur 3 séances) et alors que nous n'avons pas eu de retour de la psychologue, nous sommes convoqués à une équipe éducative...
Je suis surprise, je pensais que nous aurions une restitution "individuelle" (elle et nous) de la psychologue scolaire.
Ça se passe comment dans vos écoles?

Personnellemment, je demanderai à voir le psy sco avant car j'ai besoin d'entendre/d'assimiler/de comprendre les choses et pas de tout prendre de front lors de l'EE, ce qui peut être violent en fonction de ce qui est à dire.De plus, il y a des choses que le psy sco ne peut révéler en EE vu qu'il y a une sorte de "secret pro". Donc voir le psy sco avant.

Il y a 7 heures, caroli14 a dit :

Pour l'écriture ça dépend vraiment . Ici il a appris très vite les premières semaines de cp (il a sauté la GS ) et ne traçait rien en cursive avant. Il a un peu galèré au début mais a vite comblé son retard et le fait de ne jamais avoir fait de graphisme ...

Je plussoie pour développer le maximum les activités manuelles , plastiques , sportives et autres ...qui les mettent à l'aise .

Les échecs il adore et joue depuis ses 5 ans, il accroche bien au conservatoire , je trouve que ça le stimule différemment, il a commencé à 5 ans 1/2. Sinon escrime et athlétisme , il apprécie car il se confronte aux autres .

L'athlétisme, le mien est trop jeune chez nous (6 ans) alors qu'il rêve de courir. Idem pour l'escrime, je veux qu'il commence l'année prochaine, je connais bien ce sport et je pense que ca lui fera du bien. C'est impressionnant de voir combien il est canalisé depuis qu'il a repris toutes ses activités.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette
Il y a 20 heures, caroli14 a dit :

Pour l'écriture ça dépend vraiment . Ici il a appris très vite les premières semaines de cp (il a sauté la GS ) et ne traçait rien en cursive avant. Il a un peu galèré au début mais a vite comblé son retard et le fait de ne jamais avoir fait de graphisme ...

Je plussoie pour développer le maximum les activités manuelles , plastiques , sportives et autres ...qui les mettent à l'aise .

Les échecs il adore et joue depuis ses 5 ans, il accroche bien au conservatoire , je trouve que ça le stimule différemment, il a commencé à 5 ans 1/2. Sinon escrime et athlétisme , il apprécie car il se confronte aux autres .

Je reste persuadée que les enfants sont capables de bien plus que ce qu'on pense et également que les adultes sont responsable de la plupart de leurs "incapacités" par le fait qu'ils ne les y incitent pas suffisamment.

Pour ce qui est des activités extrascolaires "compliquées", non seulement elles vont leur permettre de développer de nouvelles compétences, mais en plus, elles leur permettront d'apprendre sans "bachoter" le programme scolaire et, par là, amplifier leur ennui et leur inadaptation à l'école.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zeho31

Bonjour, je profite de ce sujet qui porte bien son nom pour demander quelques conseils.

Mon fils a glissé en CE1 à la demande de l'école au bout de 10 jours de CP. Il est dans une classe à petit effectif où sont concentrés les enfants présentant des difficultés d'apprentissage ou de comportement à l'issu du CP et du CE1 (c'est une classe double ce1 / ce2) ou nécessitant un accompagnement spécifique. Le but est de permettre à ces enfants de reprendre confiance dans un environnement sécurisé, (des inclusions en groupe classe normaux sont prévues trois fois par semaine pour conserver l'habitude) avant de rejoindre des classes normales.

Bonhomme cumule une avance scolaire et un comportement anxieux plutôt dérangeant en classe (bouge beaucoup, parle, chantonne dès qu'il est stressé etc.) en partie lié à son caractère mais aussi beaucoup à ce qu'il a vécu en maternelle (je ne vais pas revenir dessus, de toute façon c'est passé, maintenant il faut avancer et sa nouvelle école est aussi bienveillante que la précédente était destructrice). 

Deux ecueils se présentent aujourd'hui :

- il ne sait pas écrire en cursive et refusait même en début d'année de le faire (blocage), il est suivi en psychomotricité pour ça, ce n'est pas un problème moteur mais de décalage entre sa pensée et le geste d'écriture et un manque de confiance en lui. Sa maitresse gère avec la psychomotricienne pour établir une progression, je n'y met pas le nez, pas la peine que je le bloque à la maison aussi.

- en math, Je crains que l'absence de CP ne lui permette pas d'avoir formalisé les bases du calcul. Je me rends compte qu'il n'a pas de méthode de calcul quand on fait les devoirs et je ne sais pas comment l'accompagner. Ce n'est pas tes visible encore vu qu'ils en sont aux révisions mais je crains qu'il ne fasse illusion et que la maitresse passe à coté. Évidement , je vais lui en parler, mais je m'interroge : quelle est la progression en math en CP ? Et les attendus en début de CE1 ? Ne devrais-je pas tout bêtement revoir avec lui sur une semaine les tables d'addition (quitte à laisser de côté les devoirs de math) ? 

Et pour apporter mon expérience à la question des activités extra scolaires, après avoir tenté sans succès le judo, le rugby et le théâtre c'est à la batterie que bonhomme s'éclate. Une activité à la fois physique et musicale qui l'oblige à persévérer et qui n'empiète en rien sur le programme scolaire (il fait des échecs aussi mais dans le cadre de sa classe, c'est inclus dans le programme de primaire de l'école). 

Bonne journée,

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo

Bonjour,

ce "glissement" est en fait un saut de classe, il faut appeler les choses par leur nom.

Tu as donné ton accord ? L'enfant a été testé ?

Faire sauter une classe est une décision lourde de conséquences. Ça ne doit en aucun cas créer de problèmes à l'enfant, ce qui semble être le cas ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo

Par ailleurs, c'est normal qu'il ne sache pas écrire en cursive, puisqu'on l'apprend en CP.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zeho31

Testé à 4 ans, résultats hauts mais hétérogènes et donc QI non calculable.

Nous avons donné notre accord au regard du mal être qu'exprimait dès les premiers jours notre fils. Du point de vue des capacités scolaires, nous faisons confiance aux enseignants pour ne pas s'être tiré une balle dans le pied en faisant sauter un gamin qui n'en aurait pas été capable. 

Du point de vue de l'angoisse en tout cas, pour le moment ça semble avoir été la bonne solution, il va a l'école avec le sourire et, miracle, il ne mastique plus tout ce qui passe (alléluia). 

Il n'a réellement intégré la classe de ce1 que depuis une semaine, les choses vont se caler progressivement j'en suis sûre. Je veux juste rester en phase avec ce qu'il est censé savoir. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Clym

Bonsoir,

Je suis enseignante en ce2. Que proposer en classe pour deux élèves diagnostiqués précoces ? L'un va peut-être passer en cm1 à la rentrée de la Toussaint, l'autre a déjà un an d'avance.

J'aimerais leur apporter un maximum sans pour autant aborder les notions de la classe supérieure mais je veux éviter qu'ils s'ennuient.

J'ai déjà pensé à des petits exposés avec passage en bibliothèque, des défis maths (fichier Retz), des rallyes-lecture. Mon idée est de leur faire approfondir au maximum tout ce que l'on peut apprendre au ce2, aiguiser leur curiosité, les faire se confronter à des énigmes mais je ne trouve pas vraiment d'ouvrages pratiques (ils sont trop souvent dans la théorie).

Merci d'avance pour vos réponses

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr

Et pourquoi ne pas aborder les notions de l'année suivante?aller plus loin?affiner les connaissances?différencier?

Share this post


Link to post
Share on other sites
orime
Le 18/09/2016 à 17:33, orime a dit :

La rentrée s'est plutôt bien passée : il avait très envie d'y retourner. De même, il ne fait plus de crises lors de la séparation et dit "c'est bon, tu peux partir".

Par contre, à la maison c'est toujours hyper dur : la fatigue s'accumule et plus il est crevé, plus il est infect (et refuse les siestes, évidemment).

Dans les choses mises en places : le CMP continue et il a été observé par la psy scolaire, mais toujours pas de bilan. De notre coté on a décidé de l'inscrire à l'équitation à coté de chez nous, il revient épuisé mais détendu et heureux (chose trèèèèès rare). Donc malgré la fatigue c'est nécessaire.

 


 

 

 

 

Je m'autocite un an après : Bah clairement, c'est pas du tout la même chose...EE cette semaine : c'est l'enfer en classe, il perturbe sans arrêt la classe, fait le pitre, fait des bruits en permanence et la maitresse n'en peux déja plus...mais continue ses efforts et cherche des solutions.

Le discours général : c'est très dur. Les compétences sont là, le vocabulaire est dantesque, mais le coté agitation ressort beaucoup plus (sans doute aussi car en moyenne section, il y a davantage d'attentes). Tous les regroupements, moments de flottement sont compliqués.

Vivement les vacances...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vibino
Le 20/10/2017 à 12:19, orime a dit :

Je m'autocite un an après : Bah clairement, c'est pas du tout la même chose...EE cette semaine : c'est l'enfer en classe, il perturbe sans arrêt la classe, fait le pitre, fait des bruits en permanence et la maitresse n'en peux déja plus...mais continue ses efforts et cherche des solutions.

Le discours général : c'est très dur. Les compétences sont là, le vocabulaire est dantesque, mais le coté agitation ressort beaucoup plus (sans doute aussi car en moyenne section, il y a davantage d'attentes). Tous les regroupements, moments de flottement sont compliqués.

Vivement les vacances...

Souvenir, souvenir... ma 1ère année, une classe de PS-MS et cet élève, non diagnostiqué car trop jeune... L'année suivante, j'ai croisé la directrice qui cherchait des jeux (des casse-têtes entre autres) pour lui pour les moments où il allait dans sa classe. C'était le contrat depuis l' EE qui avait eu lieu suite à mon "craquage" : quand ça devenait trop difficile, il allait dans une autre classe pendant une semaine pour que l'enseignant souffle. Et lui aussi.
Impossible de l'évaluer comme les autres, on se sent, au mieux, démuni.

Aujourd'hui, je travaille parfois avec des ados qui souffrent de TDA avec ou sans hyperactivité alorsun peu de lecture pour ces vacances : 100 idées pour mieux gérer les troubles de l'attention de Francine Lussier. Si tu ne connais pas encore ;) 

Bonne semaine.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
orime

Merci pour ces pistes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
lolodebreizh

Bonsoir 

auriez-vous des lectures à me conseiller sur les enfants précoces?

Merci!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
Le 16/12/2017 à 22:33, lolodebreizh a dit :

Bonsoir 

auriez-vous des lectures à me conseiller sur les enfants précoces?

Merci!!

http://ecole-de-lilie.eklablog.fr/

dans la partie EIP précocité 

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
Il y a 5 heures, lolodebreizh a dit :

Merci Lilie et joyeux noël !

A toi aussi

Désolée chui sur mon vieux tel donc ca plante.

Share this post


Link to post
Share on other sites
orime
Le 20/10/2017 à 12:19, orime a dit :

Je m'autocite un an après : Bah clairement, c'est pas du tout la même chose...EE cette semaine : c'est l'enfer en classe, il perturbe sans arrêt la classe, fait le pitre, fait des bruits en permanence et la maitresse n'en peux déja plus...mais continue ses efforts et cherche des solutions.

Le discours général : c'est très dur. Les compétences sont là, le vocabulaire est dantesque, mais le coté agitation ressort beaucoup plus (sans doute aussi car en moyenne section, il y a davantage d'attentes). Tous les regroupements, moments de flottement sont compliqués.

Vivement les vacances...

On continue le monologue : du mieux, du beaucoup mieux à la maison malgré encore quelques colères (gérables) à la maison.

Les rendez vous de parents sont fin Janvier, j'essayerai d'y assister cette fois-ci pour faire le point avec la maitresse. Coté apprentissages, il est toujours très intéressé pour tout ce qui est scolaire (ouf). 
Pour lui faire plaisir et contenter un peu sa frustration de ne pas savoir lire, j'ai acheté...les alphas. Je culpabilise un peu mais d'un autre coté, faut le nourrir le bestiaux car d'un autre coté il écoute ce que font les GS-CP d'à coté. 

Du coup, il est hyper content, joue avec les personnages (la fusée qui tombe sur M. O...).  

On est pris entre le "ça va mâcher le boulot de l'instit" et le "faut le nourrir". 

Share this post


Link to post
Share on other sites
ptitangel

orime: si il veut apprendre à lire, fonce... C'est que c'est le bon moment pour lui. J'utilise les alphas avec mes GS, c'est très ludique et ils adorent.

Avec les enfants précoces, il faut faire attention de ne pas rater ce qu'ils veulent apprendre: car c'est la frustration qui cause souvent les mauvais comportements en classe. En fin de moyenne section, j'ai vu mon fils essayer de lire un livre: il disait tous les sons les uns à la suite des autres. Je lui ai expliqué la combinatoire en 5 minutes avec la lettre m et les voyelles... Il ne m'en a pas reparlé pendant 2 semaines. Puis au bout de ces 2 semaines, je l'ai vu prendre un livre et lire en phonétique... Et il était heureux... Il a passé une année de GS pas évidente car très en décalage avec les autres (presque lecteur, s'amusait avec les nombres jusqu'à 1000, comptait de 5 en 5). Il n'était pas du tout perturbateur comme ton fils, c'était le contraire: il se faisait oublier dans un coin. Et du coup, il était assez demandeur à la maison. Nous avons décidé de le faire tester (mais sa "timidité" a fait qu'il n'a pu passer les tests correctement: bons résultats, légèrement au dessus de la moyenne mais la psy note qu'il est beaucoup trop stressé, parle d'anxiété sociale: il a passé plus de temps à la regarder qu'à faire les tests, a perdu la moitier du temps...). Bref, cette année il est dans une classe de CP CE1, et travaille exclusivement avec les CE1 et cela va beaucoup mieux. Il se sent mieux en classe car il apprend enfin des choses. Son gros problème est qu'il lui faut beaucoup de temps et d'observation pour faire confiance à quelqu'un... donc avec la psy ça a été un échec.

Je pense que ton fils ira mieux en classe quand il pourra utiliser pleinement ses capacités et apprendre des choses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...