Jump to content

agression verbale et menace physique dans l'école


lyly2003
 Share

Recommended Posts

Bonsoir à tous,

Comme dis le titre j'ai été victime d'agression verbale et de menace physique dans l'enceinte de l'école :ohmy: .

C'est la deuxième fois, donc ce coup ci, j'ai décidé de dire halte là: il y aura réunion avec les dits parents, réprésentant de l'Autonome, représentant IEN et moi même.

Mon directeur présent lors de l'incident n'est pas intervenu, et est rentré en classe avec ses élèves de CE1, comme si de rien était.

Dieu merci, mon collègue est resté à mes côtés et on a réussi à faire partir les parents de l'école, devant les yeux effarés de mes

élèves de CP, qui ont eu vraiment peur .

Je reste des textes de loi sur la responsabilité de mon directeur comme il n'est pas intervenu... ou des documents, parce que pour moi,

il aurait du faire évacuer les élèves et les parents agressifs...

J'ai trouvé sur "l'intrusion dans les écoles", je sais que l'autonome sera là lors de la réunion pour me défendre, mais si vous avez des docs officiels je suis preneur.

Je vous remercie par avance...

Quel beau métier que je fais, mais quel dur métier de gérer les parents....

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

Comme dis le titre j'ai été victime d'agression verbale et de menace physique dans l'enceinte de l'école :ohmy: .

C'est la deuxième fois, donc ce coup ci, j'ai décidé de dire halte là: il y aura réunion avec les dits parents, réprésentant de l'Autonome, représentant IEN et moi même.

Mon directeur présent lors de l'incident n'est pas intervenu, et est rentré en classe avec ses élèves de CE1, comme si de rien était.

Dieu merci, mon collègue est resté à mes côtés et on a réussi à faire partir les parents de l'école, devant les yeux effarés de mes

élèves de CP, qui ont eu vraiment peur .

Je reste des textes de loi sur la responsabilité de mon directeur comme il n'est pas intervenu... ou des documents, parce que pour moi,

il aurait du faire évacuer les élèves et les parents agressifs...

J'ai trouvé sur "l'intrusion dans les écoles", je sais que l'autonome sera là lors de la réunion pour me défendre, mais si vous avez des docs officiels je suis preneur.

Je vous remercie par avance...

Quel beau métier que je fais, mais quel dur métier de gérer les parents....

Pense à déposer plainte : tu es agent de l'état et au même titre qu'un policier on ne doit ni te menacer ni t'insulter c'est puni par la loi.

En général cela mène à une convocation au commissariat et ça calme bien ....

Link to comment
Share on other sites

Ça s'est passé aujourd'hui ?

La réunion avec une personne de l'Autonome et l'IEN, tu la veux ou elle va se faire ?

Si c'est déjà prévu, ton affaire est en voie de résolution.

Link to comment
Share on other sites

Comment les parents ont ils pu entrer dans l'école ?

c'est un lieu public certes, mais fermé à clé hors temps d'accueil pour lesquels il y a un maître qui joue Cerbère.

Ca limite ce genre d'ennui chez nous.

Sinon, je pense qu'en tant que directeur, il aurait du faire sortir les parents de l'école, pour qu'ils reçoivent le message :"ca ne se fait pas, prenez rdv qd vous serez calmés".

Moi, je ne discute pas avec des parents qui crient ou menacent.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonjour,

Cela m'est arrivée l'année dernière! J'ai porté plainte immédiatement et j'ai demandé la protection du recteur. Je ne sais pas comment cela se passe dans le public mais dans le privé, le chef d'établissement est responsable de la sécurité des élèves et du personnel enseignant : il aurait du réagir.

S'il apres la rencontre rien ne se calme, il faut voir avec l'IEN et les syndics pour qu'ils te protègent.

Bon courage!

Link to comment
Share on other sites

Ton ien doit faire un signalement.

L'année dernière, une de mes collègues s'est faite touchée par un parent. Notre inspectrice n'a pas accepté. Elle estime que l'on a porté atteinte à l'exercice de fonction d'enseignant.

Il faut que ton directeur écrive un email ou un fax pour informer ta hiérarchie. De là, ton ien fera un signalement pour mise en danger.

Courage !! :smile:

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous

Quelques nouvelles, et bien suite à la rencontre avec les parents, l'autonome et un représentant de l'IEN, les parents ont "promis" de ne plus recommencer... en réalité la papa est complètement gaga de sa fille "ma fille c'est l'amour de ma vie, c'est la femme de ma vie", propos tenus à ma réunion... devant la maman de la gamine!!!

Un suivi psy a été proposé, le papa s'est excusé mais ne voyait toujours pas où était le soucis d'agression pour lui c'est normal c'est sa façon de parler... bref j'ai beaucoup de témoignages écrits sous le coude de cette agression...

Je ne me fais pas d'illusion je vais tenir le coup jusqu'à la fin de l'année mais je sais que ça va recommencer pour preuve, deux jours avant le début de nos vacances la maman me dit en voyant le matin "surveillez L..... car elle porte des talons, c'est une arme blanche"

Non mais là, je me dis que ça ce tiens dans la tête quand même!!!! Y'a pas que sa gamine qui a besoin d'une thérapie c'est toute la famille...

Bref vivement la fin de l'année, c'est bien la première fois que je ne vais pas regretter ce groupe car il m'aura vraiment causé beaucoup de tracas, et en 9 ans de carrière, j'ai jamais vu ça, et pourtant je crois qu'on a tous eu un jour des élèves difficiles à gérer, moi la première, mais là, c'est ras le bol les parents...

Passez de bonnes vacances . Lyly 2003

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Bonsoir.

Je n'ai pas vraiment le même problème, mais ça a toujours un lien avec la violence.

Un de mes élèves est très violent (notamment envers son frère) et ne comprend rien d'autre que la violence. ça dégénère de jour en jour et aujourd'hui, il a menacé d'apporter un couteau à l'école. J'ai de suite contacté la maman, un parent représentant d'élèves et envoyé un mail à ma CPC. Je sais que je devrais envoyer un courrier à l'IEN directement. Mais c'est la première fois que je suis confrontée à cette situation alors je ne sais pas du tout quoi écrire. "Cher Monsieur l'inspecteur, aujourd'hui un élève a menacé d'amener un couteau à l'école. Mes respectueuses salutations" ??

ça vous est déjà arrivé ?

Merci !

Link to comment
Share on other sites

En Juin dernier, un élève a menacé sa soeur dans le bus "Tu me fais ch…, demain je vais ramener le fusil de papa et te tuer de 3 balles dans le dos" :unsure::ohmy:

Les dames du bus nous en ont fait part. La maman a été contactée par téléphone et est venue au RDV de midi. Elle a dit qu'elle en ferait part à son mari pour qu'il cache toutes ses armes à feu de la maison. L'Inspection, contactée sur le champ, a demandé à faire une équipe éducative très rapidement (ce n'était pas le 1er incident avec cet élève mais ça n'avait jamais été aussi grave) pour engager un suivi psy par la suite. L'élève est parti au collège donc rien ne s'est mis en place (en même temps, en Juin, pas facile d'entamer quelque chose.) Le "problème" a été déplacé puisque nous avons eu écho que ça se passait très mal au collège.

Pour revenir au jour J, les parents d'élèves ont eu écho des propos du gamins (le genre de nouvelle qui circule vite) et le lendemain beaucoup n'ont pas pris le bus et les dames du bus étaient en alerte rouge côté surveillance.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir.

Je n'ai pas vraiment le même problème, mais ça a toujours un lien avec la violence.

Un de mes élèves est très violent (notamment envers son frère) et ne comprend rien d'autre que la violence. ça dégénère de jour en jour et aujourd'hui, il a menacé d'apporter un couteau à l'école. J'ai de suite contacté la maman, un parent représentant d'élèves et envoyé un mail à ma CPC. Je sais que je devrais envoyer un courrier à l'IEN directement. Mais c'est la première fois que je suis confrontée à cette situation alors je ne sais pas du tout quoi écrire. "Cher Monsieur l'inspecteur, aujourd'hui un élève a menacé d'amener un couteau à l'école. Mes respectueuses salutations" ??

ça vous est déjà arrivé ?

Merci !

Je te conseille de mettre ça par écrit dans le registre santé-sécurité (puisque ça concerne ta santé et ta sécurité) de ton école (le récit des faits et paroles de l'enfant, sans considérations personnelles), de le signaler à ton-ta directrice qui en enverra une copie à l'IEN, ainsi tu auras signalé l'incident à ta hiérarchie avec un document officiel (daté, signé, pages numérotées dans le registre) et elle ne pourra pas dire qu'elle n'était pas au courant, alors qu'un simple courrier pourrait être égaré avant d'arrivé entre les mains de l'IEN (n'est-ce pas...). A partir de là, tu seras couverte d'un point de vue juridique en cas de pépin dans l'école, ton employeur étant prévenu de la situation de danger pour toi et les élèves de l'école, il devra apporter une réponse. Tiens nous au courant de la suite.

Link to comment
Share on other sites

Ah je vais essayer de mettre la main sur ce registre ! Jamais personne n'a écrit dedans jusqu'à présent !

Et du coup j'envoie juste la copie de ce registre à l'ien (c'est moi la directrice) ? ça suffit ? Ou je dois quand même faire un courrier en plus ?

Link to comment
Share on other sites

Oui, tu envoies un mail factuel à ton IEN.

Dans un second temps, tu organises une équipe éducative car ce type de comportement n'est pas dans la ''norme''. Visiblement, cet enfant va mal. Selon ce qu'il ressort de la réunion, tu peux proposer la psy scolaire, à moins que cela ne relève d'un problème au sein de la famille, il faudra alors poser des attentes auprès de la famille: besoin d'un éducateur, d'un soutien, ????;.... Tu proposes ensuite de refaire un point selon le délai qui te paraitra raisonnable, puis nouvelle EE avec psy scolaire, si elle a rencontré l'enfant.

Link to comment
Share on other sites

Ah je vais essayer de mettre la main sur ce registre ! Jamais personne n'a écrit dedans jusqu'à présent !

Bon, si t'es la directrice, tu devrais le retrouver rapidement et de rappeler à tes collègues l'existence de ce registre :wink:. Au pire des cas, tu écris RSST sur une page blanche, numérotée 1 et ça peut faire l'affaire aussi. Tu la colleras dans le registre quand tu le retrouveras.

Et du coup j'envoie juste la copie de ce registre à l'ien (c'est moi la directrice) ? ça suffit ? Ou je dois quand même faire un courrier en plus ?

Mets lui un petit mot quand même avec la copie du RSST, derrière la fonction, il y a -parfois- un homme (ou une femme) , et comme ça sera peut être la première fois qu'il verra une copie d'un RSST, faudra certainement bien lui dire que c'est un doc officiel. Et envoie aussi une copie du RSST au secrétaire du CHSCT de ton département.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour vos réponses.

J'ai déjà envoyé un mail à ma conseillère péda (mais pas eu de réponse).

J'ai envoyé un courrier hier à l'ien + conseillère prévention sur un autre sujet. Et hop demain rebelote !

Je vois la mère de l'enfant demain midi. Je l'ai déjà vue plusieurs fois dans l'année car le gamin a d'énormes problèmes de comportement. C'est une famille de 5 enfants, les 5 sont en difficultés scolaires. On en a 3 à l'école, deux dans ma classe. Celui là, violent, et son grand frère, très perturbé, gros besoin affectif, suivi par la psy scol (par maîtresse G l'an dernier, plus possible cette année). Gros problèmes dans cette famille même s'il est difficile de mettre le doigt dessus. La mère a de très beaux discours et en apparence semble s'occuper de ses gosses. Mais quand je vois le soir le grand qui me fait des au revoir désespéré derrière la vitre du bus... C'est le seul de l'école à nous faire des signes jusqu'à ce qu'il ne nous voit plus. C'est triste ! Et ce gamin a déjà fait une fugue et une tentative de suicide apparemment d'après ce qu'on m'a raconté.

La soeur de cette maman (donc la tante des gamins) nous a déjà dit que chez sa soeur, c'est "bagdad". Apparemment c'est très peu hygiénique, des trucs partout, ça fume, ça boit (les parents je veux dire).

Et puis les enfants ont un tel vocabulaire ! "Sale pu*e, je vais te tabasser, ta gu**le..." et j'en passe et des meilleures + des gestes : taper d'un poing dans l'autre main, se faire le signe de la gorge coupée... Le gosse me dit limite fier que c'est à la maison qu'il a appris ça...

L'an dernier, il y a eu un signalement de fait, les services sociaux y sont allés. Mais ils avaient donné la date et l'heure de la visite, du coup forcément quand ils sont arrivés, tout allait bien. Donc bon..

J'ai le droit de faire irruption chez eux genre "tiens, machin a oublié un livre et comme je passais par là..." ? Car j'aimerais vraiment savoir ce qu'il se passe dans cette maison. Tout ce que j'ai c'est des "on-dit". Mais la mère fait tellement bien illusion que je me pose des questions. Elle donne l'impression de s'occuper d'eux (les devoirs sont toujours faits. Enfin un peu trop par elle mais bon), elle vient toujours aux RDV, est ouverte à ce qu'on dit, nous accompagne parfois en sortie, etc. Mais il y a quelque chose qui cloche. Je n'arrive pas à mettre le doigt dessus. Et puis surtout, j'ai une très forte impression qu'elle n'aime pas le grand que j'ai. Elle accorde beaucoup d'importance à la petite dernière qui est en CP (c'est "sa pépette"), un peu au petit violent. Mais le grand... Il est mal aimé ce gosse et ça se voit. Et j'ai peur qu'il soit violent.. envers lui-même.

Mais tout ça, ce n'est que des impressions, je n'ai pas de preuve formelle de quoi que ce soit. Alors je ne peux rien faire, si ?

Pour le RDV demain, elle va gronder son gamin devant moi en lui disant que c'est mal d'avoir des propos pareils, qu'on ne doit pas se battre, amener des couteaux à l'école ou autre... Mais concrètement ? Qu'est-ce qu'elle lui a dit à la maison ? :idontno:

Je sais qu'elle dit des choses différentes devant moi et par derrière (j'ai un seul exemple là, c'est le midi quand elle vient chercher les enfants, souvent, le petit violent part avec son fichier de maths car il n'a rien fait en classe. Elle me dit "oui aucun souci, tant pis pour lui il avait qu'à travailler et puis je lui rajouterai d'autres exercices, ça lui apprendra", en gros. Mais après par derrière elle dit à ma cantinière que "si elle continue à faire ch*** cette maîtresse elle va voir".). Enfin bref ! Donc c'est très joyeux comme vous voyez !

Et encore, on est dans une toute petite école donc je suppose que c'est vraiment rien comme problème par rapport à d'autres !

Désolée, je me suis un peu épandue !

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Bonjour.

Pff je déprime aujourd'hui.

Le frère de celui qui menaçait d'amener un couteau (c'est la même famille. Enfin je dis ça...) est très très mal dans sa peau, il se dévalorise constamment, écrit sur tous ses cahiers qu'il est nul, etc. Il reçoit parfois de petits papiers avec écrits son prénom et une insulte (je suspecte quand même beaucoup que ce soit lui-même qui les ait écrits, bref). Il est en grande souffrance et se met souvent en colère sans raison (vraiment sans raison, car parfois qqun le regarde et il s'énerve tout "kesta à me regarder" alors que l'autre avait juste lever la tête..)

Et hier il s'est passé ça le matin. Après la cantine, il a essayé de sortir de l'école en disant à qui veut l'entendre qu'il voulait se pendre. Et de retour en classe, il n'arrêtait pas de répéter en boucle "jveux mourir".

J'ai écrit aux parents pour leur signaler l'essai d'escapade et le fait qu'il menace de se pendre. Je n'aurai jamais dû leur dire ! Le petit m'a dit ce matin que son père l'avait étranglé avec sa ceinture pour lui montrer ce que ça fait... Ce n'est pas sûr que ce soit vrai car ce petit est un peu.. Bon.. Vous voyez, le coup des petits mots-insultes déjà.. Bref.

Et depuis je me sens trop mal ! Ma collègue me dit que j'ai bien fait d'en parler aux parents mais j'ai l'impression que j'aurais dû garder ça pour moi (et la psy ça va s'en dire).

Bon après, j'ai contacté les parents à midi pour les voir en fin de semaine (enfin, je leur parlerai pas de ça, je leur dirai juste que je m'inquiète pour leur gamin, que j'ai peur qu'il se fasse du mal et que ce serait bien de voir ensemble quoi faire) et j'ai appelé aussi la psy scolaire (qui le suit déjà et qui était inquiète aussi). Elle m'a dit qu'on verra suite à la réunion si on déclenche tout le processus de signalement.

Bref.

Si j'écris ici c'est surtout pour en parler car je me sens super mal et aussi pour savoir ce que vous auriez fait ? L'auriez-vous dit aux parents ?? Je ne supporte pas l'idée qu'à cause de moi un enfant ait été violenté ! J'en suis malade franchement

Link to comment
Share on other sites

Tu as fait ton devoir et, si cet enfant a été violenté (ce dont tu n'es pas sûr), c'est son agresseur et non toi qui est coupable.

Je n'aime pas trop donner des conseils dans des cas aussi difficiles mais surtout, ne te culpabilise pas. Tes élèves ont besoin que tu gardes la tête sur les épaules, surtout dans des circonstances pareilles. Parles en avec tes collègues, la psy et ton IEN.

Courage.

Link to comment
Share on other sites

Pff j'm'en doutais que c'était pas très net dans cette famille mais je pensais que même imparfaite les parents étaient là pour leurs enfants.

Là la mère aurait dit (selon lui toujours) qu'elle allait le mettre dans une école de fous ! Qui dit ça à son gamin ??

Link to comment
Share on other sites

schwa : pareil que nola, je pense que tu n'as surtout pas à supporter ça toute seule, c'est trop lourd. Il faut en parler à toute l'équipe, voire à l'IEN, et que vous preniez des décisions ensemble. Et en urgence!! Ça n'est pas parce qu'il y a les frères et sœurs dans l'école que ça doit devenir banal, ça ne l'est pas. Et une menace de suicide doit TOUJOURS être prise au sérieux.

Et arrête de culpabiliser, tu as fait ce que tu as pu et ce qui te semblait juste, mais voilà qui te prouve que tu ne peux pas gérer ça seule.

Bon courage, c'est horrible d'être confronté à ça...

Link to comment
Share on other sites

Là la mère aurait dit (selon lui toujours) qu'elle allait le mettre dans une école de fous ! Qui dit ça à son gamin ??

J'en ai bien un qui m'a dit, devant son fils, que celui-ci finirait "dans un asile de mongols"....

Link to comment
Share on other sites

C'est scandaleux !! Quand je pense que les parents qui veulent vraiment des enfants et ne peuvent pas doivent prouver à quel point ils sont aptes à avoir un enfant avant de pouvoir adopter..

Et il faut toujours que les gens inaptes arrivent à en faire. Et puis toujours des tonnes. Pauvres enfants !

Je vois la psy demain. Pas pu appeler l'inspection aujourd'hui car ça fermait à 11h. Je verrai demain ce que me dit la psy pour voir ce que je dis à l'ien ! Je demande à lui parler directement ? Je parle au secrétaire ? à un conseiller péda ? Ils vont me demander de faire un courrier je parie, histoire que ça prenne encore du temps.

Déjà la dernière fois pour l'histoire de couteau, ils m'ont dit que tant que rien ne se passait, je ne pouvais pas faire de signalement.. J'ai pas trop compris. enfin bon, au moins j'avais envoyé un mail en plus d'un appel donc y a une trace écrite.. Mais bon

Et donc là je fais quoi ?

Ma collègue a regardé un peu la procédure pour ce genre de situation, elle a trouvé qu'il faut que j'appelle le médecin de l'académie avant de lancer tout le processus.

Link to comment
Share on other sites

C'est scandaleux !! Quand je pense que les parents qui veulent vraiment des enfants et ne peuvent pas doivent prouver à quel point ils sont aptes à avoir un enfant avant de pouvoir adopter..

Et il faut toujours que les gens inaptes arrivent à en faire. Et puis toujours des tonnes. Pauvres enfants !

Je vois la psy demain. Pas pu appeler l'inspection aujourd'hui car ça fermait à 11h. Je verrai demain ce que me dit la psy pour voir ce que je dis à l'ien ! Je demande à lui parler directement ? Je parle au secrétaire ? à un conseiller péda ? Ils vont me demander de faire un courrier je parie, histoire que ça prenne encore du temps.

Déjà la dernière fois pour l'histoire de couteau, ils m'ont dit que tant que rien ne se passait, je ne pouvais pas faire de signalement.. J'ai pas trop compris. enfin bon, au moins j'avais envoyé un mail en plus d'un appel donc y a une trace écrite.. Mais bon

Et donc là je fais quoi ?

Ma collègue a regardé un peu la procédure pour ce genre de situation, elle a trouvé qu'il faut que j'appelle le médecin de l'académie avant de lancer tout le processus.

Envoie un mail. Inutile d'en parler à la secrétaire, ce n'est pas son boulot. Le conseiller pédagogique ne sert à rien dans ce cas précis, sauf si l'IEN le décide. C'est à l'IEN de prendre une décision.

Link to comment
Share on other sites

Courage Schwa !

J'ai enseigné dans un milieu similaire au tien et je sais à quel point c'est dur au quotidien.

Face à l'immobilisme de l'institution, parfois je me demande si cela ne serait pas plus efficace d'appeler le 119 en tant que simple citoyen...

Link to comment
Share on other sites

Oui je me posais la question aussi pour le 119 !

Pour le mail, ça passe quand même par le secrétariat qui fait un tri avant. Qu'est-ce que j'écris ? Et comment ?

Je ne suis jamais à l'aise quand j'écris à l'ien car je me sens obligée d'écrire très correctement (alors qu'à un conseiller péda, je parle "normalement").

Link to comment
Share on other sites

L'an dernier, il y a eu un signalement de fait, les services sociaux y sont allés. Mais ils avaient donné la date et l'heure de la visite, du coup forcément quand ils sont arrivés, tout allait bien. Donc bon..

C'est le gros souci. Ils sont d'ailleurs complètement démunis quant à ce système de visite.

La PMI nous avait dit un jour qu'un signalement anonyme les autorisait à rentrer dans les maisons sans prévenir avant. La famille n'a pas le droit de refuser.

Elle m'avait plus ou moins fait comprendre que l'on pouvait tout à fait faire cet écrit nous-mêmes (non signé bien sûr).

C'est une méthode particulière certes, mais bon ?

Bon je ne pense pas que ton gamin relève encore de la PMI, mais qui sait, peut-être est-ce la même démarche pour les services sociaux ?

Bon courage !

Link to comment
Share on other sites

Oui je me posais la question aussi pour le 119 !

Pour le mail, ça passe quand même par le secrétariat qui fait un tri avant. Qu'est-ce que j'écris ? Et comment ?

Je ne suis jamais à l'aise quand j'écris à l'ien car je me sens obligée d'écrire très correctement (alors qu'à un conseiller péda, je parle "normalement").

Appelle celui de ta circo alors et demande lui conseil

Link to comment
Share on other sites

Bon il me tarde de voir la psy demain dans tous les cas !!

En attendant, si ce qu'il m'a raconté est vrai je m'en veux trop d'avoir prévenu les parents. Même si avec le recul je me dis que c'est ce que je devais faire (car si jamais il arrive quelque chose, on m'aurait reproché de ne pas avoir prévenu alors que j'étais au courant, non ?). Mais quand même !

J'ai en fait du mal à concevoir ça, cette attitude. Je sais que des parents/des gens sont comme ça (rien que le dernier truc du mec qui jetait un chaton contre un mur me fait pleurer rien que d'y penser !) mais là le voir "pour de vrai". Fouf !

Bon désolée du coup j'ai un peu détournée le sujet mais je ne savais pas quoi faire comme recherche et je savais qu'ici vous me répondriez.

Merci en tout cas d'avoir pris le temps de me répondre.

Je redoute un peu la réunion de vendredi soir maintenant ! La mère ça va, enfin je veux dire quand je la vois, car elle a de très beaux discours bien préparés, très convaincants, même si je sais que c'est du flan. Mais au moins elle est civilisée devant moi. Mais la père, ce sera seulement la deuxième fois que je le rencontrerai. Déjà avant je le trouvais spécial et il m'inquiétait un peu. Mais lors de la dernière réu il a à peine parler, et c'était juste pour dire que de toute façon l'école maintenant c'est de la m**** et que de son temps il suffisait de mettre une bonne gifle aux gamins et hop, et qu'en gros c'est ce qu'il faisait lui (enfin il ne l'a pas dit clairement, mais c'est ce qu'on a compris ma collègue et moi).

Du coup le coup de la ceinture, ça ne m'étonnerait pas que ce soit vraiment arrivé.

Link to comment
Share on other sites

Mais pourquoi les gens continuent à faire des enfants quand déjà ils s'en sortent pas avec 1 ou 2 ? Pourquoi pourrir la vie de 5 ou 6 êtres ? Seulement pour les aides financières ? c'est à ça que se résume notre pays ?

Link to comment
Share on other sites

Je pense tout de même qu'il vaut mieux écrire.

Monsieur l'Inspecteur.

Je tiens à porter à votre connaissance les faits suivants concernant l'enfant X, scolarisé en classe de... à l'école...

(récit de ce qui s'est passé et des paroles de l'enfant)

Veuillez agréer, Monsieur l'Inspecteur, mes respectueuses salutations.

Ce qui n'empêche pas de téléphoner au CPC pour lui en parler, charge à lui d'attirer l'attention de l'IEN sur l'urgence de ton message et la gravité de ce qui s'est passé. Pour le reste, appuie-toi sur tes collègues et la psy. Personne (ou en tout cas très peu de monde) ne peut faire face seul à ce genre de situation.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...