Jump to content

agression verbale et menace physique dans l'école


lyly2003
 Share

Recommended Posts

Je pense tout de même qu'il vaut mieux écrire.

Monsieur l'Inspecteur.

Je tiens à porter à votre connaissance les faits suivants concernant l'enfant X, scolarisé en classe de... à l'école...

(récit de ce qui s'est passé et des paroles de l'enfant)

Veuillez agréer, Monsieur l'Inspecteur, mes respectueuses salutations.

Ce qui n'empêche pas de téléphoner au CPC pour lui en parler, charge à lui d'attirer l'attention de l'IEN sur l'urgence de ton message et la gravité de ce qui s'est passé. Pour le reste, appuie-toi sur tes collègues et la psy. Personne (ou en tout cas très peu de monde) ne peut faire face seul à ce genre de situation.

C'était bien là l'idée du conseil

Link to comment
Share on other sites

Je pense tout de même qu'il vaut mieux écrire.

Monsieur l'Inspecteur.

Je tiens à porter à votre connaissance les faits suivants concernant l'enfant X, scolarisé en classe de... à l'école...

(récit de ce qui s'est passé et des paroles de l'enfant)

Veuillez agréer, Monsieur l'Inspecteur, mes respectueuses salutations.

Ce qui n'empêche pas de téléphoner au CPC pour lui en parler, charge à lui d'attirer l'attention de l'IEN sur l'urgence de ton message et la gravité de ce qui s'est passé. Pour le reste, appuie-toi sur tes collègues et la psy. Personne (ou en tout cas très peu de monde) ne peut faire face seul à ce genre de situation.

C'était bien là l'idée du conseil

Bon conseil donc. :) C'est dur d'aider les collègues sur le net. J'espère qu'on n'est pas en tarin d'embrouiller Schwa.

Link to comment
Share on other sites

Je pense tout de même qu'il vaut mieux écrire.

Monsieur l'Inspecteur.

Je tiens à porter à votre connaissance les faits suivants concernant l'enfant X, scolarisé en classe de... à l'école...

(récit de ce qui s'est passé et des paroles de l'enfant)

Veuillez agréer, Monsieur l'Inspecteur, mes respectueuses salutations.

Ce qui n'empêche pas de téléphoner au CPC pour lui en parler, charge à lui d'attirer l'attention de l'IEN sur l'urgence de ton message et la gravité de ce qui s'est passé. Pour le reste, appuie-toi sur tes collègues et la psy. Personne (ou en tout cas très peu de monde) ne peut faire face seul à ce genre de situation.

C'était bien là l'idée du conseil

Bon conseil donc. :) C'est dur d'aider les collègues sur le net. J'espère qu'on n'est pas en tarin d'embrouiller Schwa.

C'est la raison pour laquelle, il est plus prudent d'aller demander un conseil de proximité dans sa circo. :scratch:

Link to comment
Share on other sites

Je pense tout de même qu'il vaut mieux écrire.

Monsieur l'Inspecteur.

Je tiens à porter à votre connaissance les faits suivants concernant l'enfant X, scolarisé en classe de... à l'école...

(récit de ce qui s'est passé et des paroles de l'enfant)

Veuillez agréer, Monsieur l'Inspecteur, mes respectueuses salutations.

Ce qui n'empêche pas de téléphoner au CPC pour lui en parler, charge à lui d'attirer l'attention de l'IEN sur l'urgence de ton message et la gravité de ce qui s'est passé. Pour le reste, appuie-toi sur tes collègues et la psy. Personne (ou en tout cas très peu de monde) ne peut faire face seul à ce genre de situation.

Merci nola pour la tournure ! Je copie-colle et je prépare mon mail ce soir à tête plus "reposée" et j'envoie demain de l'école.

Psy et collègue déjà averties.

Merci !

Link to comment
Share on other sites

Je lui écris tout dans le mail, ou je joins plutôt un fichier doc ? Car je suis en train de résumer le dossier de l'enfant pour remettre un peu l'IEN dans le contexte.

(oui on s'en fiche un peu, mais c'est seulement la 2me fois que j'écris directement à l'ien et la 1re fois c'était pour une histoire de température, donc rien d'aussi préoccupant)

Link to comment
Share on other sites

Je lui écris tout dans le mail, ou je joins plutôt un fichier doc ? Car je suis en train de résumer le dossier de l'enfant pour remettre un peu l'IEN dans le contexte.

(oui on s'en fiche un peu, mais c'est seulement la 2me fois que j'écris directement à l'ien et la 1re fois c'était pour une histoire de température, donc rien d'aussi préoccupant)

Un doc sera plus facile à mettre en forme (mais je suis une bille en bureautique). Un dernier conseil: dors! :)

Link to comment
Share on other sites

Pff tu parles !

Faut que je bosse aussi, pas tout fini de prép. J'étais tellement effondrée cet aprem que je n'ai pas été très opérationnelle !

J’hésite à envoyer tout ça dès le matin. Car quand j'ai appelé la psy ce matin, elle a eu l'air de dire d'attendre un peu avant de lancer tout le branle bas de combat à l'inspection. Mais je suis bien obligée de tout raconter au plus vite non ?

[edit] bon mon copain a dit que j'avais mis beaucoup trop de trucs et garder seulement les faits. Il me dit de téléphoner à l'ien pour tout lui dire à l'oral, ce que l'enfant m'a dit, mais pas l'écrire par contre. Juste envoyer un courrier relatant les actes.

Link to comment
Share on other sites

Il me semble qu'il faut toujours envoyer un mail avec un courrier en pièce-jointe, et jamais un mail seul quand tu veux rendre compte de quelque chose.

Link to comment
Share on other sites

Je rebondis pour la déclaration à l'IEN pour avoir fait imun certain nombre de rapport d'incidents en SEGPA

"monsieur

Suite à notre conversation téléphonique du ( ou suite à notr entrevue du ... ou suite à mon courrier electronique à mme machin du ..... ) je vous informe officiellement par la présente des faits suivants :

- le telle date à telle heure dans tel endroit tel eleve a menacé en ces termes " .... " tel eleve

- telle date à telle heure j'ai averti telle personne

- telle date à tes heure dans tel endroit tel élèves a eu tels gestes

etc etc

Suite à ces faits je demande la protection de l'EN, je demande la mise en place urgente d'une equipe éducative etc...

Je vous remercie par avance de l'attention que vous porterez à cette affaire et espère vous rencontrer au plus vite pour avoir tous conseils de votre part ou je me tiens à votre disposition pour de plus amples informations

Cordialement

"

Sinon perso un élève qui menace même en rigolant d'amener une arme à l'école et de tuer quelqu'un c'est signalement à la gendarmerie direct...

Link to comment
Share on other sites

Et je dirais mail et ensuite courrier à la main envoyé en AR.... pourront pas dire qu'ils ne savaient pas là haut....

Link to comment
Share on other sites

J'ai vu la psy aujourd'hui.

Elle m'a dit d'attendre le rdv avec les parents demain soir et après de lancer la procédure. Et elle veut aussi qu'on dise aux parents tout ce que l'enfant nous a dit. Mais moi j'ai pas envie !! Si c'est vraiment vrai, je n'ai pas envie qu'il s'en reprenne une car il nous a raconté des trucs.

Mais bon à force, ça commence à faire tard de prévenir l'ien. Vendredi soir ça fera 4 jours. Comme elle a l'expérience je préfère lui faire confiance, mais j'ai des doutes quand même sur tout ça.

Link to comment
Share on other sites

Oui c'est ce que j'étais en train de penser.

Je vais au moins appeler ma conseillère péda demain.

Pff, je ne sais plus si je l'avais écrit ici, mais il m'a dit mercredi que parfois il voit des choses qui n'existent pas, comme des ombres noires, méchantes. Et que depuis qu'il voit la psy, il voit une ombre blanche, gentille.

Et là cet aprem, quand il est redescendu de son entretien hebdomadaire avec la psy, il m'a dit qu'il avait vu derrière moi et derrière son cousin une ombre noire et qu'il était inquiet pour nous deux...

Qu'est-ce que je peux répondre à ça !

Il m'a aussi raconté que parfois il entend des voix lui parler.

Et que quand il a essayé de sortir de l'école mardi, c'était quelqu'un, lui mais pas lui, qui lui avait dit de faire ça... Ce qui me "conforte" dans l'idée que c'est bien lui-même qui s'est envoyé des petits mots d'insultes. J'en étais sure à 95% car c'était son écriture et qu'il a fait un lapsus à un moment. Mais là, qu'il me dise qu'il a, en gros, un double maléfique qui lui souffle des trucs, là c'est clair pour moi.

Et je crois que ce pauvre gosse est schizo... ça y ressemble non ? Et maintenant quoi ? Sa vie est fichue pour toujours ou bien ? Sa mère a bien raison alors en lui disant qu'il va aller dans une maison de fous et qu'il invente trop de choses.. Bon elle n'y a pas mis les formes DU TOUT mais elle est visiblement lucide...

Bon je vais aller au lit. Suis crevée ! Et quand je suis crevée je suis capable de pleurer pour un rien (j'étais à fleur de peau toute la journée ! je gère vraiment mal la fatigue !) et vaut mieux éviter ça demain devant les parents ! Donc hop, au dodo !

Merci à vous, ça me fait du bien (si je peux dire) de parler de tout ça ici.

Link to comment
Share on other sites

Hello !

Après longue journée et longue semaine, je suis allée direct au lit hier soir !

Bon alors vendredi matin, j'ai finalement téléphoné à l'inspection et j'ai tout raconté (contre avis de la psy du coup, mais bon je pense que c'était mon devoir de prévenir plus haut).

Le soir on a rencontré la famille pour leur raconter ce que l'enfant nous dit (qu'il voit des ombres, entend des voix, etc.).

Au départ le père très rustre a dit qu'il fallait faire interner son fils et puis qu'on n'en parle plus, qu'il en avait marre de cette école car on le fait ch*** depuis 2-3 ans en parlant de la folie de son fils. Etc.

La mère quant à elle a semblé étonnée en disant qu'à la maison son fils est serein, pas de cauchemar. Qu'ils sont très complices tous les deux et qu'il ne lui en a jamais parlé.

A force de répéter les mêmes choses (je parle de la psy, relatant encore et encore ce que lui a dit l'enfant), le père a fini par se calmer. La mère a fini par dire que oui c'est vrai une fois il lui en avait parlé et une fois sa fille lui avait dit qu'il parlait la nuit tout seul, etc. Donc en grattant un peu on a vu qu'elle était au courant (peut-être pas la père par contre). Et c'est elle qui a de suite demandé si son fils était schizophrène et qu'il fallait voir qqun. Elle a également parlé de bipolarité.. C'est donc qu'elle y avait déjà réfléchi.

Bon et du coup on lui a conseillé de faire appel à un pédopsychiatre et elle a dit qu'elle va téléphoner de suite pour prendre rdv.

Du coup la psy m'a dit qu'on ne lance pas de dossier de signalement, qu'on attend un peu de voir si les parents font effectivement appel au pédopsy.

Enfin du coup, je vais contre-avis de ma conseillère péda qui m'avait dit le matin de remplir le dossier de suite. Mais je veux pas aller contre la psy non plus qui a plus d'expérience que moi. Mais je lui ai au moins envoyé un mail pour lui raconter tout ce qui était sorti de la réunion.

Enfin bon, au final c'était comme prévu. On croit la mère, très convaincante, alors que je n'ai absolument aucune idée de si elle était sincère ou non. J'espère que oui.

Link to comment
Share on other sites

Tu gères très bien, je trouve. Continue à tenir ta circo au courant, ne reste pas isolé et n'écoute pas qu'un seul son de cloche.

Link to comment
Share on other sites

Oui, c'est plutôt positif. La mère commence à intégrer le problème de son fils et nul doute, qu'elle l'avoue ou non, elle se projette très certainement dans le futur.

Link to comment
Share on other sites

J'espère sincèrement !

ça fait quand même plusieurs fois qu'on la voit, pour tous ses enfants (elle en a 3 actuellement à l'école, les 3 ont un problème. Le grand là est schizo donc, le deuxième violent, la 3eme ma collègue suspecte un dys- quelque chose). Et rien ne change. Enfin on verra...

Sinon, là je suis en stage pour deux semaines. Ma collègue m'a déjà appelée hier et aujourd’hui pour des problèmes à l'école. Et allez ! Soit disant les parents en ont marre que leur enfant se fasse insulté / tapé et du coup demain j'dois aller à l'école recevoir une des mamans en colère + représentante des parents d'élèves.. Pourtant, en récré, il ne se passe RIEN de mal, ou de petites bricoles qu'on arrive à régler. A mon sens, tout arrive le soir pendant l'APC (enfin pour les élèves qui sont en garderie à ce moment-là). Mais je ne sais pas ce que ma collègue a dit aux parents énervés, si elle m'a défendue ou non. Enfin dans tous les cas, c'est dur d'être directrice !! On est vraiment responsable de TOUT alors que c'est sur le temps périscolaire !

Link to comment
Share on other sites

On est vraiment responsable de TOUT alors que c'est sur le temps périscolaire !

Si c'est sur le temps périscolaire, tu n'es pas responsable, non?

Link to comment
Share on other sites

Du moment où je suis sur l'école si apparemment. C'est ce qu'on nous avait dit en formation de directeurs. Tant qu'on est dans les locaux, on est responsable de ce qui s'y passe.

Puis pour les parents de toute façon, faut bien en vouloir à quelqu'un ! Et les collègues les envoient souvent trouver la directrice..

Link to comment
Share on other sites

Du moment où je suis sur l'école si apparemment. C'est ce qu'on nous avait dit en formation de directeurs. Tant qu'on est dans les locaux, on est responsable de ce qui s'y passe.

Puis pour les parents de toute façon, faut bien en vouloir à quelqu'un ! Et les collègues les envoient souvent trouver la directrice..

Ah, bon? Tu devrais poser la question dans la section "direction". Ils sauront t'indiquer le texte de référence. C'est un peu étonnant que tu puisses avoir cette responsabilité vu que les personnels du périsco sont employés communaux.

Les parents ne font pas la différence entre temps municipal et temps EN, c'est à réexpliquer chaque année en septembre et re-réexpliquer régulièrement en cas de problème. :)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...