Jump to content

Faire respecter sa personne, ses droits et sa fonction


Recommended Posts

  • Replies 755
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • Goëllette

    171

  • nonau

    73

  • Mirobolande

    68

  • Torque

    53

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Dans l’Académie de Nice, un collègue s’est suicidé samedi 21 septembre. C’est avec une grande émotion que nous avons appris le choix tragique qu’avait fait, Frédéric Boulé, ce professeur de SVT au CIV

Un professeur de philo rend hommage à la directrice qui s’est suicidée     Elle s’appelait Renon. Christine Renon. Depuis quelques jours, le monde enseignant est

Et Fred, qui surgit toujours du bois pour des attaques personnelles ... Ça fait plus de 20 ans qu'on nous rebat les oreilles (y compris au sein de la profession et par ceux qui sont sensés nous r

Posted Images

Goëllette

Apparemment, ça s'emballe dans certaines académies. Je fais un mix de ce que j'ai entendu :

- demande urgente de remontées des cas d'élèves fortement perturbateurs et de collègues psychologiquement fragiles

- accord sans réserve d'autorisations d'absence avec traitement pour problèmes familiaux qui auraient posé bien plus de problèmes avant

- façon de répondre au téléphone quand on joint les DSDEN bien plus directe, rapide, avenante et empathique

- création de semblants de comités d'entreprise

 

Je n'écris pas que c'est la panacée, mais en plus de 30 ans de carrière, je n'avais jamais connu un tel emballement !

  • Confused 1
Link to post
Share on other sites

On est dans un plan "com" aucunement spontané et sincère ! 

Concrètement ça donne quoi au niveau de la médecine de prévention et du respect du droit (obligation règlementaire de la visite quinquennale sur temps de travail) ? Nada.

Au niveau de la mise en place automatique de la protection fonctionnelle et le respect de l'article 11 avec la saisi automatique du procureur en cas d'agression ? Nada. Si mise en place qui pour nous suivre concrètement et nous donner des avancées de la procédure ? Personne.

Au niveau de la création de structures adaptées pour les enfants perturbateurs? Nada.

Au niveau des services sociaux, dans la prise en compte des IP ou des signalements? Du suivi des procédures ?Nada.

Des éventuelles sanctions pour les parents injurieux ou violents ? Nada. Aucune avancée à par de la com.

Comme dit plus haut "on laisse passer l'orage" ...Sauf que c'est une tempête !

 

 

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bountygong a dit :

Je pense que ça va durer le temps d'enterrer le problème... plus aucune illusion.

Le ministère s'est doté de tous les outils nécessaires pour faire taire la profession.

ça: https://jenousaccuse.wordpress.com/, ce serait sanctionné de nos jours.

La suppression des commissions paritaires et des comités hygiène et sécurité au travail qui ont une obligation de résultats donnera tous pouvoirs aux chefs, dont Blanquer faisait partie, d'exercer l'arbitraire le plus complet.

Ajoute le recrutement massif de personnels précaires ( étudiants et contractuels)faciles à virer et la baisse de nos revenus  et on n'a aucune raison de croire que ce gouvernement veut notre bien.

Si nous ne sortons pas de notre apathie, la profession sera écrasée définitivement à la fin du quinquennat.

Link to post
Share on other sites
Bountygong

C'est bien pour tout cela que je n'ai plus aucune illusion... J'ai fait quasi toutes les grèves, j'explique pourquoi : "ha bon ? T'es sûre ???"

Le suicide de Christine Renon a réussi à faire bouger certaines lignes, ceux qui vivaient dans une ignorance assumée commencent à se renseigner .... et déchantent.

Link to post
Share on other sites
Mirobolande

Moi non plus,je n'attends rien de ce gouvernement. De toutes façons ils ne veulent pas lâcher les sous, et on va continuer d'en prendre plein la gueule avec tous les autres.Attendez que la loi retraite passe et ces petites "améliorations" seront encore trop pour nous.

Link to post
Share on other sites
lecavalier
Il y a 10 heures, Goëllette a dit :

Apparemment, ça s'emballe dans certaines académies. Je fais un mix de ce que j'ai entendu :

- demande urgente de remontées des cas d'élèves fortement perturbateurs et de collègues psychologiquement fragiles

- accord sans réserve d'autorisations d'absence avec traitement pour problèmes familiaux qui auraient posé bien plus de problèmes avant

- façon de répondre au téléphone quand on joint les DSDEN bien plus directe, rapide, avenante et empathique

- création de semblants de comités d'entreprise

 

Je n'écris pas que c'est la panacée, mais en plus de 30 ans de carrière, je n'avais jamais connu un tel emballement !

Fragile qualifie un objet. Les gens sont (par nature) vulnérables. Les enseignants sont de par leur métier et leur engagement plus particulièrement vulnérables. Tous. Ceux qui sont passés entre les gouttes ne sont peut-être pas moins vulnérables que ceux qui ont déjà pris un gros jeton. Ne pas accepter que l'EN profile et trie entre les "fragiles et les costauds" (selon quels critères ?).

Mais il y a nécessité de la reconnaissance de la souffrance déjà installée.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
lecavalier
il y a 22 minutes, Goëllette a dit :

Je ne fais que citer les termes de l'administration.

Oui j'avais bien compris.

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
prof désécol
Il y a 1 heure, Mirobolande a dit :

 

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/indre-et-loire-une-adolescente-arretee-apres-avoir-agresse-son-professeur-avec-un-couteau-1575105428

Citation

Indre-et-Loire : une adolescente arrêtée après avoir agressé son professeur avec un couteau

Une adolescente de 13 ans, élève en classe de 4ème, a agressé son professeur de mathématique avec un couteau vendredi 29 novembre au collège du Puits-de-la-Roche à Richelieu (Indre-et-Loire)

Selon le rectorat, les faits se sont produits entre deux cours. A la fin de la séance, la jeune fille aurait rendu sa copie et, pour des raisons inconnues, aurait sorti un couteau avant d'agresser son professeur.

Celui-ci est touché à plusieurs reprises au thorax mais les blessures ne sont pas profondes selon le rectorat. Les autres professeurs ont réagi rapidement et l'enseignant a été transporté aux urgences à Chinon. Il a pu rentrer chez lui vendredi soir.

Une cellule d'écoute

Une cellule d'écoute a été mise en place dans le collège dès vendredi 29 novembre après-midi avec deux médecins, trois infirmières et une assistante sociale pour accueillir les élèves et le personnel de l'établissement. Elle sera reconduite lundi 2 décembre précise Dominique Bourget, directeur académique des services de l'éducation nationale d'Indre-et-Loire.

 

Tiens, tiens...

Citation

Une enquête a été ouverte par le procureur de la République de Tours. C'est dans ce même établissement que Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, s'était rendu quelques jours auparavant.

Il s'était déplacé pour assister à un cours de chinois en visioconférence et parler de la fracture numérique.

Mais ça, c'était important ; pas sûr qu'il revienne cette fois...

:getlost:

 

Edited by prof désécol
Link to post
Share on other sites

Les coups de poignards n'ont pas la même portée médiatique. Bfm et les autres chaines "d'information" en continue sont plus prompt pour nous distiller leurs discours propagandistes pendant tout un WE sur des coups de poignard à Londres ou aux Pays Bas. Vous le sentez pas encore le mépris de ce gouvernement et de BLANQUER? Sils le pouvaient ils nous enverraient dans des camps.

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Goëllette
Il y a 7 heures, mamm gozh a dit :

Hallucinant ce propos de l'Inspecteur !

Citation

« Dans le premier degré, il n'y a pas d'exclusion, explique-t-on à la direction académique des services de l'Education nationale (Dasen). Il peut y avoir un déplacement de l'élève pour des besoins éducatifs. Cela intervient quand l'inspecteur constate que l'enfant est en souffrance et l'équipe enseignante fatiguée. Mais auparavant, nous mettons à disposition tout un accompagnement avec l'intervention d'une psychologue scolaire, d'une infirmière, d'un médecin, d'un enseignant régulateur… Hors handicap, plutôt que de sortir un élève de la classe, nous encourageons une co-intervention. Dans le cas de Maisons-Alfort, il ne faut pas oublier que l'enfant est en grande souffrance ».

Et à nouveau, on peut constater qu'il n'y a pas de mise en cause des parents de cet élève !

Je n'ose imaginer qu'il va faire tranquillement sa rentrée dans cette école lundi matin ...

  • Sad 1
Link to post
Share on other sites

C'est exactement ce que nous vivons dans notre école et ce que j'avais évoqué il y a quelques temps. On a proposé à l'équipe des heures d'échanges de pratique... une sorte de thérapie de groupe... 

Link to post
Share on other sites
Goëllette

... Avec impossibilité d'évoquer les solutions réellement efficaces (mettre la pression à la famille), je présume ?

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Goëllette a dit :

... Avec impossibilité d'évoquer les solutions réellement efficaces (mettre la pression à la famille), je présume ?

Vous navez donc pas encore compris? L'objectif est de poursuivre l'entreprise de démolition de notre système éducatif républicain. Créer volontairement une défaillance pour créer une défiance des usagers qui mettront leurs enfants dans le privé. La tactique est la même pour tous les services publics. 

Link to post
Share on other sites
Goëllette

En même temps, ça fait plusieurs décennies qu'on n'apporte que des solutions de Bisounours aux enseignants pour gérer les élèves pénibles... et leurs parents !

Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Goëllette a dit :

Hallucinant ce propos de l'Inspecteur !

Et à nouveau, on peut constater qu'il n'y a pas de mise en cause des parents de cet élève !

Je n'ose imaginer qu'il va faire tranquillement sa rentrée dans cette école lundi matin ...

Je ne vois absolument pas ce qui cloche dans les propos de l IEN. Et pourtant, je suis loin d'être un fan de ces gens-là ... Ce qui me choque, c'est que dans la réalité, les dispositifs mis en place doivent être réduits à peau de chagrin ..  Et le gosse (qui est peut-être effectivement un insupportable enfant-roi et / ou un primo-délinquant, mais peut-être aussi un petit autiste, un gosse abusé, un gamin avec des troubles psychiques encore non détectés ... On n'en sait rien ) et les enseignants laissés à l'abandon ...

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Goëllette

Je ne sais pas si ce''est l'IEN ou le DASEN, décrit comme "l'Inspecteur", mais en tous cas, il minimise le problème et laisse l'entière responsabilité de la solution à l'équipe enseignante (et du coup se décharge : "On a fait bien comme il faut.") sans lui apporter de solution.

Et quid de la responsabilisation de la famille ?

Citation

l'inspecteur constate que l'enfant est en souffrance et l'équipe enseignante fatiguée

Citation

Dans le cas de Maisons-Alfort, il ne faut pas oublier que l'enfant est en grande souffrance 

Oh, le pauvre petit ! Et les collègues, ne sont-ils pas en souffrance ? Et celui qui s'est pris deux coups de tête ?

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Goëllette a dit :

... Avec impossibilité d'évoquer les solutions réellement efficaces (mettre la pression à la famille), je présume ?

On nous a expliqué que l'école inclusive devait accueillir tous les enfants. La famille est déjà sous pression mais l'enfant a des troubles qui nécessitent des soins et des aménagements qui sortent du cadre de l'école.

Link to post
Share on other sites

Goélette... Toujours des jugements à l'emporte-pièce... Tu ne connais rien à la situation de la famille, ni à celle du gosse... Peut-être que les choses sont telles que tu les décris, peut-être pas ... Tes propos ressemblent étrangement à ceux de ces gens qui jugent notre métier sans le connaître le moins du monde ... 

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Goëllette

Et Fred, qui surgit toujours du bois pour des attaques personnelles ...

Ça fait plus de 20 ans qu'on nous rebat les oreilles (y compris au sein de la profession et par ceux qui sont sensés nous représenter et nous protéger) avec du "pauvre enfant" par-ci, "pauvre famille par-là", doublé de culpabilisation des collègues qui osent se plaindre d'avoir des élèves de plus en plus en difficultés et agressifs et des parents de moins en moins investis dans leur scolarité ... hormis pour nous casser les pieds ou du sucre sur le dos !

Je suis intimement persuadée que la recrudescence de violence de ces dernières années est directement liée au laxisme à l'égard des familles que nous connaissons depuis cette période, les élèves de l'époque étant devenus des parents. Si on avait responsabilisées à l'époque, au lieu de les complaire et les excuser sans limite, on n'en serait pas là.

Estimer légitime qu'un inspecteur défende les enseignants victimes, ne serait-ce qu'en déplaçant l'enfant, n'est pas un jugement à l'emporte pièce.

RIEN ne peut justifier qu'un élève s'en prenne physiquement à son maître. Pas même des difficultés familiales.

  • Like 1
  • Upvote 5
Link to post
Share on other sites
prof désécol
Citation

L'enseignant de Maisons-Alfort, qui est expérimenté (NDLR : il fait ce métier depuis près de vingt ans)

Allez, courage ! La retraite approche.

 

 

 

 

 

 

 

 

:sad:

 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...