Aller au contenu
prof désécol

Un enfant allergique meurt après avoir mangé une crêpe à l'école

Messages recommandés

prof désécol

https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/un-enfant-allergique-meurt-apres-avoir-mange-une-crepe-l-ecole-5658063

Citation

Un enfant de six ans allergique au lactose est décédé jeudi 29 mars dans le Beaujolais après avoir mangé une crêpe à l'école Fernand-Gayot de Limas, où il était scolarisé, alors que le personnel était au courant des contraintes alimentaires de l'élève, a-t-on appris samedi auprès du parquet de Villefranche-sur-Saône. 

Le garçonnet, en grande section de maternelle dans une école de Limas, fêtait le carnaval avec ses camarades. Après les festivités le personnel a confectionné et proposé des crêpes aux élèves. 

Selon Le Progrès, il avait l'habitude de manger des crêpes à l'eau chez lui, il a donc accepté. 

Choc anaphylactique

L'autopsie pratiquée vendredi 30 mars a confirmé que l'enfant est mort d'un choc anaphylactique, une réaction allergique immédiate, indique à l'AFP le procureur de Villefranche-sur-Saône, Sylvain Cordesse, confirmant une information de la presse régionale. 

Et il ressort que « c'est la maîtresse qui a proposé à la crêpe à l'enfant » alors que « son régime alimentaire était connu » du personnel de l'école, ajoute le procureur. 

Après avoir ouvert une enquête pour recherche des causes de la mort, le parquet entre désormais dans une autre phase : celle de déterminer les responsabilités personnelles et notamment celle de l'enseignante qui a déjà été entendue. 

:sad:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
prof désécol
Citation

  «  son régime alimentaire était connu » du personnel de l'école

Cela signifie-t-il qu'un P.A.I. avait été mis en place ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bountygong

Normalement oui.

:cry:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette

Oui, quelle tristesse ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

C'est terrible. J'ai eu dans ma classe un élève gravement allergique. On ne lui donnait absolument rien à manger. Et il avait toujours avec lui (en classe, à la piscine, en sortie, au cinéma... ) une trousse avec une piqure auto-injectable que j'aurais eu à lui faire. Bien sûr, il avait un PAI.

Je suis étonnée qu'une allergie au lait donne une réaction aussi grave. Ça fait plus penser à une allergie aux fruits à coque, du genre arachides. Là, il suffit que le plat ait été fait à l'huile d'arachide pour déclencher une réaction mortelle.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
NancyDrew
il y a 21 minutes, borneo a dit :

 

Je suis étonnée qu'une allergie au lait donne une réaction aussi grave. 

 

Moi aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nao

On ne peut pas être allergique à un sucre mais uniquement à une protéine. Donc soit ce pauvre petit enfant était allergique à une protéine du lait (caséine je crois), soit à autre chose. Si le problème c'est le lactose ça ne pouvait être qu'une intolérance et on ne peut pas en mourir. Ma deuxième est intolérante au lactose depuis toujours donc on a bien bossé sur le sujet. Et pas de PAI possible pour une intolérance, même carabinée, auprès de son allergologue. Notre fille doit donc réguler elle même ce qu'elle avale....

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
giga

Ma mère est susceptible de mourir avec quelques grammes de fromage ...

Avec un couteau qui avait servi à couper du roquefort et avec lequel elle s'est coupé une tranche de pain, elle a fait un oedème de quincke massif ...

Donc, hélas, cela ne m'étonne pas.

Le choc anaphylactique survient 5 à 20 mn après l'ingestion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kiwichick
il y a 47 minutes, giga a dit :

Ma mère est susceptible de mourir avec quelques grammes de fromage ...

Avec un couteau qui avait servi à couper du roquefort et avec lequel elle s'est coupé une tranche de pain, elle a fait un oedème de quincke massif ...

Donc, hélas, cela ne m'étonne pas.

Le choc anaphylactique survient 5 à 20 mn après l'ingestion.

Pareil, pas surprise.

Mais quelle tristesse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fababa
il y a 49 minutes, Nao a dit :

Et pas de PAI possible pour une intolérance, même carabinée,

Bonjour Nao,

Ma fille a 2 intolérances : gluten et lactose, et elle a un PAI, mis en place avec le médecin scolaire.

Je crois qu'il n'y a pas d'obligation pour la collectivité de lui fournir un repas, mais le PAI est possible.

Pour elle, nous recevons les menus à l'avance et elle apporte dans une glacière (stockée ensuite dans un frigo à part) les plats qu'elle ne peut pas manger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande

Je suis brigade, les allergies ne sont pas toujours clairement affichées, les PAI non plus et je n'aurais pas forcément le temps de lire les affichages en arrivant à l'arrache. Je n'ose imaginer si cela m'arrivait.

Bien sûr, je pense aussi à la mort de cet enfant et à la peine de sa famille.

Mais cela ne m'empêche pas de me questionner sur ce qu'il faut faire pour éviter cette horreur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype

J'ai un élève avec PAI, gravement allergique à l'arachide... je ne lui donne absolument rien qui ne vient pas de chez lui. Quand on a un goûter, ou une distribution de crêpes comme récemment, je préviens ses parents qui fournissent la même chose mais avec des ingrédients qu'il tolère. Ma hantise, c'est qu'un de ses copains partage avec lui son goûter lors d'un récré par exemple... J'ai une injection prête à administrer, mais j'espère ne jamais avoir à m'en servir.

Je compatis avec la maîtresse, elle doit se sentir complétement anéantie... :sad:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coccinutella
il y a 3 minutes, Mirobolande a dit :

Je suis brigade, les allergies ne sont pas toujours clairement affichées, les PAI non plus et je n'aurais pas forcément le temps de lire les affichages en arrivant à l'arrache. Je n'ose imaginer si cela m'arrivait.

Bien sûr, je pense aussi à la mort de cet enfant et à la peine de sa famille.

Mais cela ne m'empêche pas de me questionner sur ce qu'il faut faire pour éviter cette horreur.

quand j'avais un élève intolérant, comme il savait très bien le dire, je n'avais pas affiché, mais c'était écrit dans mon cahier d'appel, toujours en vu sur le bureau. 

Par contre, j'ai eu une élève qui pouvait faire des crise d'épilepsie, c'était affiché, bien en vue dans la classe, en cas de remplacement, sur une fiche de couleur .... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mirobolande
il y a 7 minutes, coccinutella a dit :

quand j'avais un élève intolérant, comme il savait très bien le dire, je n'avais pas affiché, mais c'était écrit dans mon cahier d'appel, toujours en vu sur le bureau. 

Par contre, j'ai eu une élève qui pouvait faire des crise d'épilepsie, c'était affiché, bien en vue dans la classe, en cas de remplacement, sur une fiche de couleur .... 

Les remplacements ne sont pas toujours prévus...

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
prof désécol
il y a 13 minutes, RififiHype a dit :

Ma hantise, c'est qu'un de ses copains partage avec lui son goûter lors d'un récré par exemple.

Et même lors d'un goûter en classe, pendant un bref moment d'inattention où l'enfant, par forte envie ou bravade, peut se servir dans l'assiette du copain...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

Les enfants allergiques que j'ai connus étaient extrêmement raisonnables. Mon élève allergique ne me croyait pas sur parole, il ne mangeait rien venant de l'école. Après cette histoire, je ne vais plus lire les compositions, je ne proposerai plus rien.

Je pense que le souci concerne surtout les produits "maison", dont on n'a pas la composition.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coccinutella
il y a 9 minutes, Mirobolande a dit :

Les remplacements ne sont pas toujours prévus...

ouais mais dans le doute, je laisse toujours mon cahier d'appel visible sur mon bureau ...

et dans le cas d'un PAI grave, je le laisse visible encore plus, soit scotché à mon bureau, à mon tableau à la porte ou je ne sais quoi encore ... c'est trop important

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maoria

J'ai eu un élève allergique à peu près à tout ce qu'on peut manger (sauf les arachides !) : fruits, légumes, oeufs, PLV, blé, millet, sarrasin ... Et j'ai passé une année vraiment dure. Il était en en CP et même si c'était un élève très discipliné, j'avais très peur des transferts de contact (mes élèves avaient interdiction de se donner la main en rang ... on en était là). Même les peintures, colles, pâtes à modeler étaient spéciales ! Il ne pouvait pas manger avec ses camarades, lors des sorties soit un parent venait pour le repas, ou une fois j'ai mangé avec lui à part avec un copain à qui les parents de l'allergique avaient aussi préparé le pique-nique. C'était vraiment une situation horrible. 

Par contre chez nous, on a une feuille A4 avec les informations du PAI, affichée bien en vue pour les éventuels remplaçant. 

Je ne peux imaginer l'état de l'enseignante ... vraiment affreux pour la famille de cet enfant aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype

Le PAI de mon élève est agrafé dans mon cahier d'appel et son nom est fluoté sur la liste d'appel. Après, je suppose que les remplaçants demandent aux autres collègues s'il n'y a pas de PAI dans leur classe ? Ce doit être une habitude, non ? Comme de demander à quelle heure sont les récréations ?

Et je confirme, les élèves gravement allergiques sont normalement très raisonnables. Celui qui est dans ma classe l'est en tout cas et ses parents sont très réactifs quand il s'agit d'apporter un gouter de substitution. Les autres élèves de la classe sont aussi au courant.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

Oui, les autres élèves montent la garde. ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bidulbuk

:(

La maman n’avait donc pas de seringue sur elle ?... car il a eu le malaise en sa présence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RififiHype

La maman était là ? Et elle n'avait pas prévu de crêpe adaptée ? Ou au moins avoir un œil vigilent ? ça m'interpelle...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
borneo

Je n'ai pas lu que la maman était présente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PommeD'Api

@Maoria C'est terrible le cas que tu as eu. Quelle vie pour cet enfant qui doit se tenir loin de tout et tous ? :(

 

Situation atroce, je n'ose imaginer l'état d'esprit de la collègue. Des pensées pour la famille de cet enfant aussi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Byza31
Il y a 2 heures, RififiHype a dit :

Le PAI de mon élève est agrafé dans mon cahier d'appel et son nom est fluoté sur la liste d'appel. Après, je suppose que les remplaçants demandent aux autres collègues s'il n'y a pas de PAI dans leur classe ? Ce doit être une habitude, non ? Comme de demander à quelle heure sont les récréations ?

Et je confirme, les élèves gravement allergiques sont normalement très raisonnables. Celui qui est dans ma classe l'est en tout cas et ses parents sont très réactifs quand il s'agit d'apporter un gouter de substitution. Les autres élèves de la classe sont aussi au courant.

J'aurais pu frôler le drame. C'était il y a deux ans. Je prends une classe au pied levé, comme d'habitude. Rien d'affiché dans la classe ou le cahier d'appel sur la présence d'un PAI. A la récré, la collègue me dit : "Je vais aux toilettes, celui-là tu ne le quittes pas des yeux, il a un grave problème cardiaque, s'il court il peut mourir". C'était l'été, il faisait super chaud et il m'arrivait de commencer la journée par une séance de sport (parce que plus tard dans la journée ce n'est pas possible, c'est soit en première heure le matin, soit rien). Heureusement, cette fois, je n'ai pas fait sport. Mais j'aurais pu, et si le gamin m'avait dit ça (s'il me l'avait dit ! Si la collègue a insisté sur sa surveillance, c'est qu'il n'était peut-être pas très raisonnable !), l'aurais-je cru, sachant que rien n'était affiché ? 

Bref, chers collègues : affichez les PAI. Un truc de bien, que j'ai vu dans certaines écoles : sur la porte de la classe, une affiche : "dans cette classe il y a x PAI" (pas le contenu ni le nom des élèves mais on sait d'entrée qu'on doit regarder les murs).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
noakim

quelle horreur, comment on fait pour vivre après ça....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Goëllette
il y a une heure, bidulbuk a dit :

:(

La maman n’avait donc pas de seringue sur elle ?... car il a eu le malaise en sa présence.

Elle était présente ?

 

Il y a 2 heures, prof désécol a dit :

Et même lors d'un goûter en classe, pendant un bref moment d'inattention où l'enfant, par forte envie ou bravade, peut se servir dans l'assiette du copain...

 

Qui plus est un jour de carnaval, avec toute l'émotion et l'agitation que l'on imagine !

 

Il y a 2 heures, borneo a dit :

Les enfants allergiques que j'ai connus étaient extrêmement raisonnables. Mon élève allergique ne me croyait pas sur parole, il ne mangeait rien venant de l'école. Après cette histoire, je ne vais plus lire les compositions, je ne proposerai plus rien.

Je pense que le souci concerne surtout les produits "maison", dont on n'a pas la composition.

Et il fut un temps où ça a été totalement proscrit. Je ne sais pas pourquoi ça semble à nouveau autorisé ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kiwichick
il y a 5 minutes, Goëllette a dit :

Elle était présente ?

 

Qui plus est un jour de carnaval, avec toute l'émotion et l'agitation que l'on imagine !

 

Et il fut un temps où ça a été totalement proscrit. Je ne sais pas pourquoi ça semble à nouveau autorisé ...

Parce que le gamin s'il ne mange pas des produits maison sans x sans x et sans x il a du mal à trouver de quoi manger. Donc autorisé dans le cadre du PAI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
coccinutella

Je n'ai pas vu que la maman était présente ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
poujohel

Dans vos écoles, vous "autorisez" les gâteaux d'anniversaire amenés par les parents ? Ici, dans la plupart des écoles du secteur, ce n'est pas autorisé (principe de précaution : on ne sait pas ce qu'il y a dedans) et les anniversaires ne sont pas "fêtés" en classe (de nombreux échanges/débats entre enseignants : du fait de ce principe de précaution d'une part et d'autre part, que l'école n'a pas vocation à cela, décision de ne pas accepter les goûters d'anniversaire). C'est annoncé en réunion de rentrée et clairement argumenté. Ça ne fait pas débat (ou plutôt ça ne laisse pas place au débat) car c'est clairement présenté comme une décision ferme.

Et pour ce qui s'est passé, c'est terrible pour tout le monde. En premier lieu pour cet enfant et pour sa famille ; ensuite pour le personnel de l'école.

Quant aux faits, difficile de savoir exactement, les articles de presse locale ne sont pas toujours très précis et fidèles à la réalité, du moins dans un premier temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×