Jump to content
Mme MM

Interrogations sur le comportement de ma fille et sur celui de son maître d'école

Recommended Posts

Mme MM

(voilà que cela recommence ; je ne vois pas ma réponse ! Est-elle visible ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl
Il y a 4 heures, Mme MM a dit :

Et comment faire ?

Citation

Ne pas en parler pendant les vacances. Et lui dire à la rentrée que pour la nouvelle année on efface tout et on recommence. 

Il y a 4 heures, Mme MM a dit :

Ah oui ? Pourtant il me semble qu'un jogging en se collant à la peau laisse assez facilement deviner la raie des fesses pour parler un peu crûment... Enfin moi je la remarque toujours en tout cas.

On remarque des choses sur nos enfants qu'on ne remarque pas sur nos élèves. 

Il y a 4 heures, Mme MM a dit :

C'est ce que je ferai, mais je crois très sincèrement que c'est à cause de sa sévérité que les enfants disent de lui qu'il est méchant.

Je pense qu'il y a un effet groupe contre ce maître. L'effet groupe peut être important et monter une classe contre son enseignant.  Il suffit d'un élève leader. Ils peuvent aussi amplifier les choses et faire d'une broutille une montagne. La classe est l'équivalent d'une mini société. 

Il y a 4 heures, Mme MM a dit :

elle restait tout de même très gênée et m'a simplement répondu en baissant les yeux que "c'était pour voir ce que ça faisait". Étrange, tout de même.

Je pense sincèrement qu'elle est en train d'apprendre son corps, ses réactions et sa sexualité.  Probablement est-elle gênée de cela voire elle se sent coupable. Dans ce cas, il lui est peut-être plus facile de rejeter ce qu'elle pense être une faute sur quelqu'un d'autre? Le tout inconsciemment.

Il y a 4 heures, Mme MM a dit :

Je ne sais pas... Admettons qu'il ait fait quelque chose de mal ; cela lui donnerait tout le temps de détruire les preuves qu'il aurait pu avoir en sa possession, ne pensez-vous pas ?

Je doute qu'une telle personne possède  des preuves. Par contre, dans ce domaine il n'y a pas de présomption d'innocence. Une fois la machine judiciaire lancée il sera considéré comme coupable et même s'il est reconnu innocent il en gardera des traces toute sa vie. Alors oui je pense qu'il vaut mieux respecter les étapes. 

Il y a 4 heures, Mme MM a dit :

Pensez-vous que je puisse lui demander de but en blanc si elle éprouve de tels sentiments ? J'ai peur de la mettre mal à l'aise...

Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mme MM

Edit

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mme MM

(oh mais j'oubliais l'une de vos réponses !)

Il y a 22 heures, maryl a dit :

Je ne pense pas que ce soit une bonne idée. 

Pourquoi pensez-vous cela ? Est-ce que parce que comme moi vous craignez qu'elle ne se renferme davantage sur elle-même ?

Cordialement,

Mme MM

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl
il y a 50 minutes, Mme MM a dit :

Bien. Que faire toutefois si elle aborde le sujet d'elle-même ?

De passer à autre chose et qu'elle verra en septembre. 

il y a 52 minutes, Mme MM a dit :

Ne pensez-vous pas qu'un abus sexuel pourrait aussi être déclencheur de tout cela ?...

Citation

Il n'y a pas de généralité possible dans ce domaine et je ne suis pas une spécialiste. 

il y a 57 minutes, Mme MM a dit :

Pour le moment pardonnez-moi mais je ne sais pas si c'est ainsi que j'agirais si mes doutes se trouvaient malheureusement fondés... J'espère sincèrement que vos doutes ne sont pas fondés en premier lieu pour votre fille.

il y a 54 minutes, Mme MM a dit :

(oh mais j'oubliais l'une de vos réponses !)

Pourquoi pensez-vous cela ? Est-ce que parce que comme moi vous craignez qu'elle ne se renferme davantage sur elle-même ?

Cordialement,

Mme MM

En effet. Et puis elle cherchera peut être à vous donner la réponse qu'elle pense que vous attendez. Je pense que c'est très confus dans son esprit. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
blacknader

vous parlez de rencontrer un médecin traitant, peut être aussi envisager un psychologue, un pédopsychiatre, peut être que votre fille est mal à l'aise avec cet enseignant car il a effectivement une attitude gênante, peut être que cet enseignant rappelle à votre fille des choses passées qu'elle a mal vécues, peut être que les filles de la classe se montent un peu la tête avec l'enseignant, peut être que votre fille est juste en période d'adolescence où elle se questionne sur les relations hommes/femmes... des hypothèses il y en a plein.

Vous avez déjà réussi à parler avec son enseignant, maintenant il faut peut être envisager un travail avec votre fille. Je comprends que vous dialoguez bien avec elle mais une personne extérieure serait surement une aide pour votre fille quelque soi la cause de cette gêne avec son enseignant. Surtout si elle l'a à nouveau l'année prochaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mme MM

Edit

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Mme MM a dit :

Et si elle insiste vous trouvez bon de la réprimander ?

Non, simplement de lui dire de profiter des vacances. Chaque chose en son temps mais si elle a besoin de parler alors il faudra l'écouter. 

 

Il y a 3 heures, Mme MM a dit :

Cela est indéniable - c'est seulement que j'ai lu que les enfants vivant ce genre d'"expériences" se trouvaient avec une sexualité exacerbée.

Certains c'est vrai mais pas forcément de suite. Plus tard. C'est une façon de se punir, la victime se sentant souvent coupable, de penser qu'elles ne méritent que cela. Mais pas tous. Avant cela il y a d'autres étapes et notamment une baisse des résultats scolaires (que l'agresseur soit lié non à l'école), un état dépressif et/ou des crises d'angoisse, un refus d'être touché, un refus de voir l'agresseur. Ce que vous nous dites de votre fille n'y fait pas penser. 

Il y a 3 heures, Mme MM a dit :

J'ai également lu que des enfants abusés pouvaient venir à éprouver pareils sentiments à l'égard de leur agresseur...

La plupart des enfants abusés le sont par des proches. C'est plutôt dans ce sens là.  Le syndrome de Stocholm s'applique aux abus de longue durée avec une emprise les coupant de la famille.

Il y a 3 heures, Mme MM a dit :

Quant au psychologue je pensais ce week-end à lui en faire consulter un s'il advenait que mon médecin traitant constatât certains signes imputables à certains sévices...

Même s'il ne découvre rien, un psychologue pourra l'aider à passer le cap de la pré adolescence et l'aider à s'affirmer. Un psychologue ne met pas d'étiquette sur les enfants.  Il est là pour les aider et éventuellement aider les parents. Il n'est pas question de maladie mentale pour eux. Ils peuvent aider des enfants angoissés à gérer leurs angoisses, les aider à se construire, à gérer un événement difficile... à moins de demander un bilan et encore. Ils ne sont pas habilités à poser un diagnostic. 

Votre fille montre un mal-être et un psychologue sera le plus à même de l'aider si votre fille est d'accord. 

Edited by maryl
Compléments

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pepettebond

Il me semble urgent que votre enfant rencontre un médecin et puisse bénéficier d'une écoute extérieure.

Quand on a un souci on ne veut pas blesser les personnes que l'on aime le plus, on veut les protéger.

La parole de votre enfant est libre avec vous mais ...

par amour elle ne vous dira pas "maman , je ne sais pas ou j'en suis, je raconte des histoires pour voir ce que cela fait ..." maman j'ai besoin de toi parce que j'ai des ennuis", "maman, le maitre Josette ne l'aime pas alors elle nous a dit de dire qu'il fait des choses", "maman, le maitre me tripote"  ,"maman , je grandis et je cherche à comprendre mon corps et ses réactions"

C'est auprès d'une tierce personne que l'enfant parle, un médecin et un psychologue sont des professionnels qui savent bien combien l'adolescence est une période fragile, et combien la parole d'un enfant est à prendre avec douceur et prudence pour permettre à l'enfant de se construire.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
il y a une heure, Pepettebond a dit :

Il me semble urgent que votre enfant rencontre un médecin et puisse bénéficier d'une écoute extérieure.

Quand on a un souci on ne veut pas blesser les personnes que l'on aime le plus, on veut les protéger.

La parole de votre enfant est libre avec vous mais ...

par amour elle ne vous dira pas "maman , je ne sais pas ou j'en suis, je raconte des histoires pour voir ce que cela fait ..." maman j'ai besoin de toi parce que j'ai des ennuis", "maman, le maitre Josette ne l'aime pas alors elle nous a dit de dire qu'il fait des choses", "maman, le maitre me tripote"  ,"maman , je grandis et je cherche à comprendre mon corps et ses réactions"

C'est auprès d'une tierce personne que l'enfant parle, un médecin et un psychologue sont des professionnels qui savent bien combien l'adolescence est une période fragile, et combien la parole d'un enfant est à prendre avec douceur et prudence pour permettre à l'enfant de se construire.

 

+1

Et c'est un pedopsychiatre, donc un medecin que j emmenerai voir ma fille, plus adapté, plus habitué, plus spécialisé (formé et diplômé).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mme MM

Edit

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilie2fr
il y a 39 minutes, Mme MM a dit :

Merci mesdames de vos réponses.

 

 

Merci de vos messages.

Cordialement,

Mme MM

Un pedopsychiatre est tenu par le secret professionnel, pas un psychologue qui n'est tenu que par son ethique. A vous de voir. Je ne vois pas en quoi elle serait cataloguee.

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne

Si vous pensez qu'elle a subit une agression il faut voir un pedopsychiatre, qui pourra faire un certificat medical le cas échéant. Et je ne vois pas dans quel catalogue elle pourrait être mise.... A notre époque la majorité des gens a déjà vu un psychiatre.

 

Et toute gentille, dans la communication etc eut elle été enfant, l'adolescence peut tout changer ( j'étais une petite fille modèle enfant... mon adolescence a été bien plus compliquée 😅 et à 40 ans il y a des choses de mon adolescence que je ne raconterai jamais à ma mère 😅  et pourtant je n'ai rien subi, et mes parents étaient extra.... et mes parents m'ont toujours pensé la fille sage.... j'étais juste une ado qui s'est un peu lachée ... )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pepettebond
Il y a 5 heures, Mme MM a dit :

 

Il y a 11 heures, Pepettebond a dit :
Citation

par amour elle ne vous dira pas "maman , je ne sais pas ou j'en suis, je raconte des histoires pour voir ce que cela fait ..." maman j'ai besoin de toi parce que j'ai des ennuis", "maman, le maitre Josette ne l'aime pas alors elle nous a dit de dire qu'il fait des choses", "maman, le maitre me tripote"  ,"maman , je grandis et je cherche à comprendre mon corps et ses réactions"

C'est ce que je regrette, hélas...

Surtout ne le regrettez pas, cela prouve que votre enfant est normale, qu'elle a une vie psychique autonome et qu'elle a tous les atouts pour être une adulte équilibrée.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
blacknader

Madame, 

Je ne veux pas rentrer dans les analyses de mes propos, j'ai listé pleins de possibilités pour indiquer que beaucoup de choses peuvent expliquer l'état de votre fille, je ne peux pas vous donner de réponse, je ne connais pas votre fille et surtout je ne suis pas un professionnel de santé.

Par contre, ne prenez pas peur d'un pédopsychiatre et d'être catalogué, ce sont de vrais professionnels de santé qui ont fait de très longues études médicales. 

Vous parlez d'un psychologue proche de l'école qui devrait connaitre l'enseignant. Essayer de trouver quelqu'un de neutre, votre fille a besoin d'une personne extérieure qui doit pouvoir l'écouter pour se sentir à l'aise et non pas d'un médecin ou d'un psy qui connait son enseignant, comment pourrait-elle se sentir en confiance si elle a des choses à livrer ?

Comment réagit le papa de votre fille avec la situation ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mme MM

Edit

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl

Donnez nous des nouvelles. Bon courage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
abel27

Il n'y a que moi qui ai l'impression d'un gros fake ?

Je peux me tromper mais quand même...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mme MM

Edit

Share this post


Link to post
Share on other sites
barbotinne

Ton médecin n'a pas tord sur un point, ce qu'elle raconte elle l'a peut être vécu de quelqu'un d'autre ( un autre élève, un autre adulte etc )

C'est d'ailleurs le langage que pourrait avoir un jeune préado qui a en effet approché de trop près la pornographie...

Les pédophiles sont plus dans le charme de l'enfant que dans la grossierté.

 

Après il est urgent de prendre rdv avec le spécialiste. Et de parler de tout cela au papa.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
abel27
il y a une heure, Mme MM a dit :
(vous remarquerez que j'ai jusqu'ici ignoré le message de madame abel comme j'avais déjà ignoré celui d'une autre membre ; cette fois-ci toutefois je  trouve le message en question véritablement scandaleux et madame sachez que je songe à le signaler. Quoi ? Est-ce que c'est l'idée qu'un collègue puisse n'être qu'une sombre ordure qui puisse vous mettre dans cet état ? Si tel est le cas madame veillez à vous renseigner ; les abus sexuels sont commis par ceux auxquels on s'attend le moins et qui se trouvent être en contact d'enfants. Eh oui, ces personnes peuvent s'avérer être de vieux enseignants respectés de tous à l'image de M. U. : que voulez-vous que j'y fasse ? Enfin bref. Certaines personnes si elles doutent de ce que je vous confie ici pour une raison ou pour une autre sont quoi qu'il puisse en être plus aimables que vous et savent garder pour elles leurs doutes légitimes, et j'écris "légitimes" car je sais très bien que tout le monde peut dire tout et n'importe quoi sur internet et c'est pourquoi je n'ai pas signalé votre message pour le moment - mais c'est scandaleux dans le doute justement de le formuler au vu et au su de la personne qui se livre)
 
 

Signalez signalez (mais pour quoi exactement ?).

Et ignorez ceux qui s'interrogent sur cette histoire. Oui, je m'interroge, vous rapportez les faits, les paroles avec une grande précision qui me questionne...

Et oui, on a déjà eu ici et ailleurs sur des forums des gens qui inventent juste pour qu'on s'intéresse à eux...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pepettebond

Deux possibilités

Ce que vous écrivez est vrai: direction la police . Vous avez vos mots pour dire vos doutes et votre peine , et nul ne peut juger  ce qui va vous torturer toute votre vie. Le comportement de l'adulte qu'a rencontré votre enfant est ignoble  (que ce soit le maitre ou un adulte de votre entourage)

ou

Ce que vous écrivez est une histoire inventée et vous avez une plume exécrable impubliable. Le style est pitoyable, il vaut mieux choisir un autre métier qu'écrivain.

Je n'interviendrai plus parce que le seul conseil que je pense professionnel est  direction la justice. Nous ne sommes pas des professionnels de l'aide judiciaire ou psychiatrique.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mme MM

Merci mesdames de vos réponses.

il y a une heure, barbotinne a dit :

Ton médecin n'a pas tord sur un point, ce qu'elle raconte elle l'a peut être vécu de quelqu'un d'autre ( un autre élève, un autre adulte etc )

C'est d'ailleurs le langage que pourrait avoir un jeune préado qui a en effet approché de trop près la pornographie...

Les pédophiles sont plus dans le charme de l'enfant que dans la grossierté.

Après il est urgent de prendre rdv avec le spécialiste. Et de parler de tout cela au papa.

 
Le langage utilisé m'a en effet questionnée car il ne me semble pas qu'il corresponde à celui de M. U - mais bon je ne le connais pas personnellement ; c'est juste que cela ne paraît pas concorder avec sa personne...
 
Je crois que vous avez raison : je vais prendre rendez-vous et en informer mon mari. Cela ne va pas être simple...
 
il y a 43 minutes, abel27 a dit :

Signalez signalez (mais pour quoi exactement ?).

Et ignorez ceux qui s'interrogent sur cette histoire. Oui, je m'interroge, vous rapportez les faits, les paroles avec une grande précision qui me questionne...

Et oui, on a déjà eu ici et ailleurs sur des forums des gens qui inventent juste pour qu'on s'intéresse à eux...

 

 

 
Sachez madame que j'ai été diagnostiquée autiste Asperger et que cette différence me donne quelques capacités, dont celle d'avoir une relative bonne mémorisation. Bien évidemment je ne me souviens pas d'un événement dans ses moindres détails mais je suis capable d'aisément le restituer. En outre si mes descriptions se veulent être le plus précises possibles c'est pour que vous puissiez vous forger vous-même votre propre opinion - même si j'ai bien évidemment conscience qu'elle ne puisse être que très subjective puisque vous ne disposez que de mon unique version des faits.
 
Pardonnez par ailleurs la plume exécrable ; je ne voulais en rien me faire écrivain - seulement retranscrire le plus fidèlement possible les différents événements tels que je les ai vécus, sans aucun souci de style.
 
il y a 31 minutes, Pepettebond a dit :

Deux possibilités

Ce que vous écrivez est vrai: direction la police . Vous avez vos mots pour dire vos doutes et votre peine , et nul ne peut juger  ce qui va vous torturer toute votre vie. Le comportement de l'adulte qu'a rencontré votre enfant est ignoble  (que ce soit le maitre ou un adulte de votre entourage)

[...]

Je n'interviendrai plus parce que le seul conseil que je pense professionnel est  direction la justice. Nous ne sommes pas des professionnels de l'aide judiciaire ou psychiatrique.

 
J'hésite à me rendre à la police - d'abord je pense prendre rendez-vous avec la spécialiste que mon médecin m'a recommandée.
 
J'entends parfaitement toutefois que vous ne sauriez m'être davantage utile là-dessus.
 
 
 
Sur ce je pense que je vais quitter ce forum et revenir à vous lorsque cette affaire sera pour de bon résolue.
 
Vous m'avez été d'un grand soutien moral et je ne vous en remercierai jamais assez.
 
Bonsoir et au revoir mesdames et messieurs.
 
Cordialement,
 
Mme MM

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lady Oscar

Bonjour, 

Il est parfois difficile de croire des propos à travers l'anonymat d'internet. Quoiqu'il en soit mon conseil est d'aller vers un spécialiste et la justice (il y a des gens compétents pour recueillir la parole des enfants: si votre fille s'avère être une victime ça serait terrible de la faire attendre encore plus longtemps!) tout en ayant en tête qu'une victime accuse parfois un innocent au lieu du vrai coupable (on voit trop d’enseignants accusés à tort en ce moment) ou peut déformer la réalité, un autre conseil serait d'effacer vos messages ici qui pourraient vous desservir dans le cas ou ça irait en justice.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
borneo

Je penche aussi pour un fake. La petite fille qui fait sport sans culotte. Non mais allo !

Maintenant si c'est vrai, il faut saisir la justice, évidemment.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl
il y a 48 minutes, borneo a dit :

Je penche aussi pour un fake. La petite fille qui fait sport sans culotte. Non mais allo !

Maintenant si c'est vrai, il faut saisir la justice, évidemment.

Ayant des CM2 depuis plusieurs années plus rien ne m'étonne...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bountygong

A ce point maryl ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl
il y a 3 minutes, Bountygong a dit :

A ce point maryl ?

Oh oui. 6 ans de CM2 dans la même école. J'ai eu des bisounours, des enfants ressemblant à ceux que nous étions mais aussi des pré-ados et des ados. J'ai vu toutes sortes de tenues vestimentaires, des tenues inadaptées par manque de réflexion (culotte noire sous un leggings blanc) jusqu'à des tenues ultra provocantes mises de façon consciente. Des maquillages de p... (j'ai dû user de toute mon autorité et celle du directeur pour qu'il soit enlevé), des comportements dignes de lycéens... certains ont une sexualité très très précoce. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bountygong

Et bien... Et les parents ne contrôlent pas grand chose j'imagine ou n'y voient pas mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
maryl
il y a une heure, Bountygong a dit :

Et bien... Et les parents ne contrôlent pas grand chose j'imagine ou n'y voient pas mal.

C'est ça...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...