Jump to content

Trouver sa place en tant que TRS


Au pays des merveilles
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous,

TRS depuis trois ans, et sans doute encore une année supplémentaire l'année prochaine, je pense que je n’ai pas encore assez de points pour avoir ma propre classe. Je n'en peux plus.

Aucune considération professionnelle de la part des collègues, écoles, élèves et des parents. Pas de budget non plus. J'en suis devenue à me demander si j'étais d'une quelconque utilité, à part faire de la garderie. J’ai l’impression d’être une demie maîtresse !!! J’ai même un parent d’élève qui pensait que je ne travaillais qu’un seul jour par semaine !!!

Je ne dis pas que je n'entretiens pas de bonnes relations avec les collègues qui sont dans l'ensemble plutôt sympathiques et qui veulent m'aider, mais je ne me sens à ma place nulle part : 4 écoles et tous les niveaux, cette année.

Dans ma circonscription, nous ne choisissons rien : les affectations nous parviennent entre la mi-juillet et fin août et il faut faire avec. Des affectations qui sont à plus d’une heure de route de mon domicile donc c'est difficile de mettre en place des projets d'équipe dans ces conditions. J’ai, donc, mes matières, généralement celles qui ne sont pas importantes aux yeux de mes collègues (ou celles qu'elles ne veulent pas faire) !!! Je rêve de faire de la numération ou de la conjugaison parfois, ça me changerait !!!

J'aimerais que toutes les personnes que nous déchargeons/remplaçons se mettent un peu à notre place et se demandent ce que nous voudrions vraiment faire et nous intègre comme un(e) vrai(e) enseignant(e), avec nos choix pédagogiques, nos besoins... La fonction de TRS n'est pas facile mais est indispensable alors j'aimerais que tout le monde soit bien conscient que nous ne sommes pas que des pions que l'on peut déplacer d'une année sur l'autre sans tenir compte de nos envies.

Merci de m'avoir lu et si vous avez des conseils à me donner pour enfin trouver ma place dans cette fonction, je suis preneuse.

  • J'adhère 1
  • Solidaire 1
Link to comment
Share on other sites

Bonjour, quand j'ai commencé et cela fait déjà quelques années, j'ai ressenti la même chose que tu décris. J'avais quand même la chance d'avoir une classe à mi-temps et puis j'avais les 2 décharges de direction : une au CP et l'autre en CE1. Ces enseignants m'avaient aussi donné les domaines qu'ils ne voulaient pas à savoir tout le questionner le monde, la production écrite et les exercices de lecture pour les CP. Lui se gardait  l'apprentissage de la lecture et moi, il ne devait pas trop me faire confiance, juste les exercices. Je trouvais cela étrange mais j'étais toute jeune et je n'osais rien dire. J'ai même souvenir qu'il a sorti d'un placard un livre tout poussiéreux, cela ne donnait vraiment pas envie. Aujourd'hui, j'ai une collègue qui travaille à temps partiel, et avec la collègue qui la complète, et bien elles se sont organisées pour répartir les domaines d'apprentissage. Pour toi, je pense que tu devrais le dire, en discuter, essayer de dire que tu as envie aussi de faire de la grammaire, conjugaison...La collègue, dont je te parle, fait partie intégrante de l'équipe. A la rentrée, il faut que tu réussisses à en parler, c'est important, il faut oser. Bon courage

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, :)

Il y a 7 heures, Lolote1998 a dit :

je pense que tu devrais le dire, en discuter,

D'accord avec ça. En début d'année, il faudrait que tu demandes aux collègue que tu décharges s'il veut bien discuter avec toi de la répartition des matières/domaines.

Il y a 7 heures, Au pays des merveilles a dit :

Je rêve de faire de la numération ou de la conjugaison parfois, ça me changerait !!!

Ça viendra... :)

En ce qui me concerne, je suis en maternelle et je ne suis pas très regardant sur ce que fait ma décharge de direction... Je lui ai proposé de faire ce qu'elle veut en lui demandant de se baser sur ce que je fais pour trouver ce qu'elle fera avec mes élèves dans les différents domaines, et ça donne des choses très différentes de ce que je fais et très intéressantes. :)

Après, pour ma part, je pense qu'il ne faut pas accorder trop d'importance à tout cela... il n'y a pas que l'école dans la vie et je fais tout mon possible pour faire autre chose après la journée de travail et surtout, penser à autre chose.

Link to comment
Share on other sites

Décharge, je n'utilise pas ce terme, depuis que j'ai entendu une élève, il y a quelques années, dire à une copine qu'elle avait oublié son cahier d'anglais et que la copine lui a répondu "c'est rien, c'est la décharge aujourd'hui" au lieu de c'est madame... J'ai eu l'impression de ne pas être considérée comme une personne.

Depuis, je préfère dire la collègue qui assure le complément de service.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai été 3 ans TRS, et maintenant c'est moi qui travaille à 75% sur ma classe. Il faut prendre les avantages liés au poste de TRS : investissement en temps moindre, réunions inutiles à faire sauter facilement...Ce n'est pas le poste dont on rêve lorsqu'on passe le concours, mais il y a quand même des choses sympas à prendre.

Et moi aussi je me disais je laisserai mon complément choisir ses matières. Sauf qu'en fait il y a des matières plus ou moins faciles à séparer, la conjugaison sur un 25% ça me semble difficile par exemple.

Quand au budget n'hésite pas à demander, j'ai proposé l'achat de manuels clé en main type retz par exemple, ça me semble normal.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

De même, discutes-en et dis le si tu n'es pas d'accord...

Je pense que tu peux "exiger" quand même une matière qui te plait, voire juste un bout d'une matière.

Link to comment
Share on other sites

J'ai commencé comme toi, même ressenti, tout pareil. 

La première année, j'avais même changé mon emploi du temps pour une classe car celui que m'avait imposé la collègue que je déchargeais me rendait dingue, il était impossible à réaliser sans dix heures de préparation en tant que T1. Elle était contre, j'ai laissé couler, de toute façon je ne la voyais pas. C'était ça où je m'arrêtais pour burn out. 

Comme Lilimay je te conseille de voir le bon côté du post.  J'avais une collègue qui faisait EPS, Sciences, EMC, géométrie et vocabulaire mais pour les 4 classes. C'était vite préparé et elle avait une charge mentale bien "déchargée"  😁 Elle a quelques années de TRS derrière elle donc elle a appris à "s'imposer".  

S'il y a une matière que tu aimes, un projet qui te tiens à coeur et que tu peux le décliner dans tes quatre classes, fonce.  Pour la conjugaison pure, c'est difficile sur un jour de faire une leçon mais tu peux avoir un créneau d'entrainement sur la notion de la semaine ou de la période. Une transposition ou des exercices simples. Cela peut aussi soulager la collègue. Idem pour la numération. Cela implique de vérifier ce que fait la collègue par contre. C'est du temps de préparation en plus. 

A toi de bien évaluer ce que tu veux et tu fais passer le message aux collègues. Y a pas de raison que tu ne sois pas considérée. Sinon t'as le droit de râler aussi. Tu es une prof à part entière et tu as un quart d'avis à donner qui doit être pris en compte. Tu n'es pas le larbin des collègues, ils le savent, sinon rappelle-leur.

Les premières années sont les plus difficiles, courage!
 

 

Link to comment
Share on other sites

Le 11/06/2022 à 13:19, Au pays des merveilles a dit :

Bonjour à tous,

 

TRS depuis trois ans, et sans doute encore une année supplémentaire l'année prochaine, je pense que je n’ai pas encore assez de points pour avoir ma propre classe. Je n'en peux plus.

 

Aucune considération professionnelle de la part des collègues, écoles, élèves et des parents. Pas de budget non plus. J'en suis devenue à me demander si j'étais d'une quelconque utilité, à part faire de la garderie. J’ai l’impression d’être une demie maîtresse !!! J’ai même un parent d’élève qui pensait que je ne travaillais qu’un 

 

J'aimerais que toutes les personnes que nous déchargeons/remplaçons se mettent un peu à notre place et se demandent ce que nous voudrions vraiment faire et nous intègre comme un(e) vrai(e) enseignant(e), avec nos choix pédagogiques, nos besoins... La fonction de TRS n'est pas facile mais est indispensable alors j'aimerais que tout le monde soit bien conscient que nous ne sommes pas que des pions que l'on peut déplacer d'une année sur l'autre sans tenir compte de nos envies.

 

Merci de m'avoir lu et si vous avez des conseils à me donner pour enfin trouver ma place dans cette fonction, je suis preneuse.

 

Je ne suis pas TRS mais remplaçante en REP+ avec un planning à l'avance donc je connais à l'avance sur quels niveaux je vais remplacer. Il y a donc forcément des attentes, du lien à faire avec les titulaires pour composer etc et je comprends parfaitement ton ressenti.

En effet je pense que la meilleure solution est de dialoguer à la rentrée de septembre en évoquant tes attentes. Vous devez veiller ensemble à respecter les programmes et les disciplines, mais il est compréhensible que tu veuilles conserver ton plaisir à enseigner 😉 Courage!

Link to comment
Share on other sites

Merci pour tout vos messages. On se sent moins seule.

Sans grande surprise, je garde mon poste de TRS  l'année prochaine, en fonction de mon affectation, je vais faire en sorte de travailler plus en équipe avec mes binômes pour pouvoir enseigner d'autres domaines.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...