Jump to content
Sign in to follow this  
sasa21

comment on fait pour enseigner la grammaire

Recommended Posts

Fanoue
En grammaire on nous a bien déculpabilisés à l'IUFM.

Ils nous ont dit que ça ne sert à rien de passer du temps pour leur faire intégrer le "jargon" (ils disent métalangage :P )quand ce jargon est inutile. On se fait plaisir, mais...

Et les exemples de jargon inutiles sont nombreux dans les manuels. A quoi ça sert de savoir qu'une phrase du type "j'aime le chocolat" s'appelle une phrase déclarative ?

C'est important de savoir ce qu'est le verbe, ce qu'est le sujet, le complément d'objet quand on commence à parler d'accords de participes passés, mais est-ce vraiment indispensable de distinguer les verbes d'état des autres ? Notre prof remet même en question l'enseignement des "Groupes" (à quoi ça sert de savoir ce qu'est le groupe verbal dans la phrase "Perrine aime le chocolat" ?)

Bref, il nous conseille de ne pas "enseigner pour enseigner" mais de n'enseigner qu'au moment où on en a besoin (notamment pour l'orthographe). Ca fait pas mal de ménage dans les notions. Comme on n'a jamais besoin de savoir qu'une phrase est déclarative en orthographe, ben on ne l'enseigne plus et ça n'empêche personne de dormir.

En revanche, quand on travaille la conjugaison, on est bien obligés de travailler la notion de sujets, et de pronoms sujet pour pouvoir accorder le verbe etc

Franchement c'est ce que j'appelle aujourd'hui foncer droit dans le mur ;) Moi j'y croyais tellement à ce genre de discours que je m'entends encore dire à mon entourage mais non c'est plus comme-ci ou comme-ça masi aujourd'hui je me rends compte que tout ça c'est de l'utopie, du moins plus ça va et moins je suis capable d'enseigner de cette façon parce que justement je suis sur le terrain !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fanoue

oui tout doit venir d'eux...La question se pose parfois bien sûr, tu prends ces moments magiques et basta ce que tu as prévu mais ces moments sont rares !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charivari
En grammaire on nous a bien déculpabilisés à l'IUFM.

Ils nous ont dit que ça ne sert à rien de passer du temps pour leur faire intégrer le "jargon" (ils disent métalangage :P )quand ce jargon est inutile. On se fait plaisir, mais...

Et les exemples de jargon inutiles sont nombreux dans les manuels. A quoi ça sert de savoir qu'une phrase du type "j'aime le chocolat" s'appelle une phrase déclarative ?

C'est important de savoir ce qu'est le verbe, ce qu'est le sujet, le complément d'objet quand on commence à parler d'accords de participes passés, mais est-ce vraiment indispensable de distinguer les verbes d'état des autres ? Notre prof remet même en question l'enseignement des "Groupes" (à quoi ça sert de savoir ce qu'est le groupe verbal dans la phrase "Perrine aime le chocolat" ?)

Bref, il nous conseille de ne pas "enseigner pour enseigner" mais de n'enseigner qu'au moment où on en a besoin (notamment pour l'orthographe). Ca fait pas mal de ménage dans les notions. Comme on n'a jamais besoin de savoir qu'une phrase est déclarative en orthographe, ben on ne l'enseigne plus et ça n'empêche personne de dormir.

En revanche, quand on travaille la conjugaison, on est bien obligés de travailler la notion de sujets, et de pronoms sujet pour pouvoir accorder le verbe etc

Franchement c'est ce que j'appelle aujourd'hui foncer droit dans le mur ;) Moi j'y croyais tellement à ce genre de discours que je m'entends encore dire à mon entourage mais non c'est plus comme-ci ou comme-ça masi aujourd'hui je me rends compte que tout ça c'est de l'utopie, du moins plus ça va et moins je suis capable d'enseigner de cette façon parce que justement je suis sur le terrain !

Là je reconnais que je manque d'expérience :idontno: et que je réviserais peut-être mon discours dans 10 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites
doubleR

Bonjour

Pour ma part, depuis ma sortie d'iufm en 1999 ( :noelwink: ) , je pratiquais l'étude de la langue de cette façon :

- phase de recherche (tri de phrases, tri de mots, découpage, travail de groupe etc...) à partir de phrases souvent extraites des textes étudiés parallement

- mise en commun, discussion et correction

- trace écrite

- exercices d'entrainements

- réinvestissement

Et c'est vrai que c'est long, en une séance, on arrive tout juste à la phase trace écrite, et encore...

Bref du coup, maintenant, (étant en plus à mi-temps , double niveau et ayant en charge la conjugaison et la grammaire) je procéde plutot : leçons et exos directement.

Par contre je trouve important de nommer les choses, même si ça ne sert à rien, dans ce cas, beaucoup de choses ne servent à rien (en maths et autres ...). A l'école on n'étudie pas seulement des notions qui servent à quelque chose, mais ca permet aux élèves d'apprendre à classer, à distinguer, à différencier, et puis au collège ce serait catastrophique sinon.

Share this post


Link to post
Share on other sites
sasa21

merci encore de votre participation

je crois que je vais retenir l'idée qu'il faut faire à l'ancienne, donc leçon puis exos. et puis à chaque fin ou début de séances un petit exo à l'oral pour réinvestir.

je garde quand même la recherche pour les notions simples comme en orthographe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
flitch
Mais quelle que soit notre fonctionnement, une chose me parait évidente : l'enseignement du français demande du temps, beaucoup de temps, et le volume horaire alloué à cet enseignement est vraiment insuffisant.

ENcore une fois je suis bien d'accord avec toi! :noelwink:

C'est un peu le système D pour réussir à leur apprendre à lire écrire compter en si peu de temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charivari

C'est justement parce qu'on manque de temps que je trouve qu'il faut travailler plus sur ce qui est utile. Utile pour orthographier, utile pour écrire, utile pour comprendre. Je ne dis pas qu'il ne faut pas faire de grammaire, loin de là. Mais je trouve aterrant le nombre de trucs inutiles que mes CM2 apprennent alors qu'ils n'ont pas acquis l'essentiel.

Là, ils viennent de faire une leçon sur les verbes d'état, alors qu'il y en a plein qui hésitent quand je leur demande si bleu est un nom, un verbe ou un adjectif. Il faut passer du temps sur les trucs de base. Quand ils ne distinguent pas bien le nom du verbe, ils mettent -ent au pluriel des noms (ou -s au pluriel des verbes)

Nommer les choses, c'est important quand ça sert à quelquechose, quand on va manipuler les concepts ensuite, quand on va avoir besoin de les différencier.

Mais il y a plein de choses qui ont des noms qu'on n'apprend que bien plus tard sans que ça gêne pour la compréhension ou l'écriture. Par exemple, à l'IUFM j'ai appris la différence entre les déictiques et les anaphoriques. Ca m'a beaucoup plu. C'est vrai qu'on comprend bien le fonctionnement de la langue quand on voit que dans certaines circonstances on utilise les uns et pas les autres, mais ce n'est pas grave, à l'école, de ne pas connaitre ça.

Pour les verbes d'état (et plein de choses qu'on étiquette pour les élèves), pour moi c'est pareil : on se fait plaisir, on leur donne une jolie culture. C'est très bien si les bases sont vraiment solides, mais si c'est juste "l'enseigner pour l'enseigner, pour savoir que ça existe", je trouve ça dommage, enfin, quand il y a des grosses lacunes à côté je veux dire. Ces heures pourraient être mieux employées en dictées, exrcices pour distinguer l'infinitif du participe passé, etc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zephy

Personnellement, pour mon premier CM1, je faisais comme la méthode "idéale" (?): phase de recherche sur un texte, élaboration commune de la règle, etc...

Cette année, j'utilise beaucoup plus la méthode leçon + exos....

Et je trouve ça beaucoup mieux!!

1- On perd beaucoup moins de temps.

2- Mes élèves progressent beaucoup plus (et pourtant, c'est une école où les enfants ont beaucoup plus de difficultés en français que dans ma précédente...)

Je ne sais pas ce que je ferai le jour où un inspecteur viendra me voir en séance d'étude de la langue!! :noelohmy::noelwink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fanoue

LE fait de toujours fonctionner sur le même modèle les cadre beaucoup et oui je trouve aussi qu'on avance plus vite et oui je pense aussi que nous n'avons plus assez d'heures pour enseigner ces bases...

Share this post


Link to post
Share on other sites
doubleR

Et puis je suis de moins en moins convaincue que les élèves retiennent quelque chose de fort et de positif grâce aux phases de recherche (souvent en groupe du coup pas mal d'élèves ne s'impliquent pas tant que ça).

Les phases de recherche en langue française sont difficiles à mettre en place si on les veut efficaces, trouver une réélle situation problème, c'est pas facile, et ca prend un temps fou !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
°Vanille°

La phase de recherche ne prend pas forcément beaucoup de temps, ça peut prendre 5 min, donc ça, je continuerai de le faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
doubleR
La phase de recherche ne prend pas forcément beaucoup de temps, ça peut prendre 5 min, donc ça, je continuerai de le faire.

5mn ?

Le temps de donner la consigne, de faire installer les groupes (ou les élèves), de distribuer le matériel, execution puis correction, tu arrives à 5 mn ??

Share this post


Link to post
Share on other sites
°Vanille°

On n'est pas obligé de faire de la recherche ''ambitieuse'' à chaque fois :noelwink: Quelques phrases au tableau, une consigne à réaliser par paires, ça peut être très rapide, quand on a peu de temps, plutôt que de donner directement la trace écrite... (je n'ai pas dit que toutes les recherches prennent 5 min non plus !! )

Share this post


Link to post
Share on other sites
leeloo21

Ouff! Je suis rassurée!! En fait, je culpabilisais pas mal aussi sur mes séances de français, en général. Je trouvais mes moments de recherche assez "bidons" (excusez le terme!)... Je me disais que ce serait pas mal de revenir un peu à ce qui se faisait avant... Et je vois que beaucoup d'entre vous le font, malgré ce qui est préconisé dans les programmes...

Je pense de mon côté que les phases de recherche ne servent pas forcément, car ceux qui essayent de faire quelque chose ne sont pas ceux qui en ont besoin... J'entends pas là que ceux qui ont des difficultés ne suivent pas forcément cette recherche donc c'est comme s'ils découvraient la leçon toute faite ensuite!!!

Bref, je crois que je vais passer plus rapidement à la leçon à l'avenir!

Share this post


Link to post
Share on other sites
doubleR
On n'est pas obligé de faire de la recherche ''ambitieuse'' à chaque fois :noelwink: Quelques phrases au tableau, une consigne à réaliser par paires, ça peut être très rapide, quand on a peu de temps, plutôt que de donner directement la trace écrite... (je n'ai pas dit que toutes les recherches prennent 5 min non plus !! )

Ah ok je fais ca aussi, je n'amène pas la trace écrite directement, mais je limite les phases de recherche comme avant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
nouvelleinstit
Moi en une séance d'une heure, on a fait l'observation, l'énoncé de la règle par les élèves, copie de la trace écrite dans le cahier de leçon puis exercice d'application (pas dans le cahier du jour). Leçon à apprendre pour le lendemain ou le surlendemain. Puis ex d'application (cahier du jour). Puis, ponctuellement, dans la semaine, quand il reste 5 min à perdre, exos sur ardoise sur ce thème.

Que de questions...

1. Si tu fais une heure par jour, ca fait donc 4 h par semaine !! C'est plus que les programmes non?

2. Faut il toujours faire une trace écrite? Nan parce que les miens sont très longs pour écrire, pour écrire une leçon de sciences ou de géo, il leur faire plus de 30 min, je coupe en 2 fois 15 min ou 3 fois 10 min. Trace écrite d'environ 15 lignes .

Ne peut on pas leur faire apprendre la lecon du manuel?? (rassurez moi!!). Le plus simple restant tout de même de faire l'observation et la recherche à l'aide des phrases du manuel (au tableau) et lire la leçon après la mise en commun, non?

3. faites vous un affichage à chaque fois? combien de temps le laissez vous (parce que moi je n'ai pas de place aux mur et rien ne tient!!!!)

4. Vous ne leur donnez pas d'exercices de réinvestissment en devoirs maison?? (re rassurez moi !!!)

5. En orthographe, je suis désespérée.... A quoi leur apprendre que le son s'écrit s, ss, c, ç, sc, t... Moi je fais un brainstorming "géant avec tous els mots qu'ils trouvent et on observe Après, je pars du principe qu'on ressort quelques regles générales (les différentes façons d'écrire un son, sa place regulière au sein du mot quand c'est le cas ex : eau en fin de mots, mais ce n'est pas toujours possible) . APrès, quand c'est entre deux voyelles, entre une consonne et une voyelle, si cela ne se prononce pas pareil. Ou bien on met une cédille à tel moment et pas à un autre.Ou encore si on peut dériver un mot,on comprend certains lettres muettes ou finales.

Mais à quoi bon une trace écrite qui "liste" les façons d'écrire les sons? Je n'en fais quasiment jamais, je sais qu'il faudrait le faire mais pas le temps ! Je suis T1 (ce n'est pas une excuse), j'ai découvert le cycle 3, j'ai improvisé une organisation (n'ayant jamais vu de cycle 3 et ayant eu la classe quelques jours après la rentrée!!) et j'ai donc parfois peur de faire mal.

Déjà avec mon organisation j'ai peur de ne pas finir ma progression annuelle ca m'inquiète !! Je pense que je passe trop de temps sur une notion! Tous les matins, la première demi heure, je faisais un exercice de réinvestissement (du coup , ca faisait une notion par semaine orth OU gram OU conj) Je commence à faire ces exercices aussi un peu à l'oral, pour aller plus vite, car ils sont vraiemnt longs pour écrire

Tout n'est pas toujours systématique. Ex : pas de dictée régulière mais parfois dictée de phrases (style négociée) et rarement une plus grande dictée de réinvestissement de nombreuses notions.

En espérant que je ne fais pas que des bêtises !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Macteyss

1. Attention, elle ne dis pas qu'elle fait une heure par jour mais ce qu'elle fait en une séance d'une heure (la grosse séance, avec recherche et tutti quanti).

2. Oui, il faut une trace écrite. Ils sont lents à copier ? Et bien si on ne les fait jamais copier, ils le resteront.

3. Affichage des points les plus importants que je laisse au moins deux bonnes semaines.

4. Les devoirs écrits sont interdit à l'école élémentaire, et ce depuis fort longtemps.

Ben même ça, je ne vois pas bien l'intérêt. Je trouve qu'on décortique la langue pour rien. Bien sûr qu'il faut dire que "quand on pose une question on met un point d'interrogation" (et on organise la phrase comme ci ou comme ça) mais à quoi ça sert de "savoir qu'il existe différents types de phrase" et de faire une leçon là-dessus pour savoir les nommer et les identifier ? C'est très naturel pour eux, ils l'entendent même à l'oral, pourquoi chercher à étiqueter et conceptualiser ?
Justement, le nievau oral est trop souvent catastrophique, d'où l'utilité de le faire étudier des structures un poil plus complexe. Et, pour des raisons de concisions, mieux vaut dire "une phrase impérative négative" que "une phrase qui interdit ou qui déconseille de faire quelque chose".

Enfin, je trouve pour ma part que tout cela fait aussi fonctionner le cerveau : réfléchir au fonctionnement de la langue, c'est un peu comme l'Histoire, la Géographie ou les Sciences. certaine snotions ne serviront pas à certains élèves, mais c'est aussi une question d'enrichissement culturel. (J(ai encore ne mémoire une séance sur le passé simple. pour quelques élèves issus de mileiux défavorisés, c'était carrément un cours de langue étrangère).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petit_Gizmo

1 - Théoriquement c'est 3h30 par semaine. Mais nous sommes nombreux à faire un peu plus. Pour ma part, c'est entre 3h et 4h30, selon les semaines.

2 - En français, une leçon dans le cahier me semble nécessaire pour chaque nouvelle notion abordée (cela me parait moins pertinent en mathématiques). Cette leçon peut être copiée par les élèves ou bien collée. Il m'arrive, assez régulièrement d'ailleurs, de donner une photocopie, ce qui me permet de consacrer plus de temps aux exercices. Par ailleurs, 15 lignes à copier, ça me semble long, sauf s'il s'agit de CM2.

3- Non, je me contente de faire un affichage pour certaines notions. Par exemple les terminaisons des verbes, a/à... Certaines affiches restent en classe durant quelques semaines, d'autres toute l'année.

4 - Par le passé, il m'arrivait fréquemment de donner des exercices à faire à la maison. Cette année, non. Parfois un ou deux verbes à conjuguer, une recherche à faire dans un texte (par ex : recopie trois phrases ayant un COD, cherche tous les verbes conjugués à l'imparfait....) mais jamais d'exercices issus du manuel de français.

Bon courage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
matelot
La démarche classique qu'on nous enseigne en Etude de la langue (on ne dit plus ORL ;) ) et que j'utilise avec mes élèves c'est :

(prenons l'exemple d'une leçon sur ou/où )

1. on observe un texte ou des phrases qui contiennent els deux mots. Consigne "relevez et classer les mots ou et "). Cette consigne "relevez et classez" revient dans quasi toutes les leçons)

2. ils relèvent et classent. La plupart mettent ou dans une colonne et dans une autre. On confronte

3. A partir de ce qu'ils voient, ils essaient décrire une règle pour savoir quand on écrit l'un ou l'autre. On se met d'accord sur une formulation de la règle.

4. on met la règle à l'épreuve d'un nouveau corpus (de nouvelles phrases). On vérifie que "ça marche toujours". Eventuellement on la change. Sinon on la copie sur le cahier de leçons (comme ça on a une règle rédigée avec leurs mots, leurs exemples, et pas le truc tout cuit du bouquin)

5. on fait plein plein d'exercices d'entrainement sur ardoise et/ou cahier d'essai

6. on fait un exercice sur cahier du jour que je corrige le soir pour vérifier que tout le monde a compris.

Tout pareil...

La copie des leçons? Ils copient tout, rares photocopies pour les synthèses (j'en fait pour des documents ou évals)... Pourquoi? J'ai des CM et en 6ème, on leur demande d'écrire en moyenne et par jour deux pages A4... Je vais même plus loin, je leur dis à quelle heure j'efface (je corrige si j'ai vu trop juste, trop d'élèves qui n'ont pas fini) et je le fais!... et bien je peux vous dire que les plus lents accélèrent et que beaucoup arrêtent de rêver...et attention hein!....plus de 5 erreurs de copie et c'est à refaire à la maison, je corrige toutes les leçons, si la leçon est très courte je la fais corriger par le voisin...voilou.

Share this post


Link to post
Share on other sites
blrm
La démarche classique qu'on nous enseigne en Etude de la langue (on ne dit plus ORL ;) ) et que j'utilise avec mes élèves c'est :

(prenons l'exemple d'une leçon sur ou/où )

1. on observe un texte ou des phrases qui contiennent els deux mots. Consigne "relevez et classer les mots ou et "). Cette consigne "relevez et classez" revient dans quasi toutes les leçons)

2. ils relèvent et classent. La plupart mettent ou dans une colonne et dans une autre. On confronte

3. A partir de ce qu'ils voient, ils essaient décrire une règle pour savoir quand on écrit l'un ou l'autre. On se met d'accord sur une formulation de la règle.

4. on met la règle à l'épreuve d'un nouveau corpus (de nouvelles phrases). On vérifie que "ça marche toujours". Eventuellement on la change. Sinon on la copie sur le cahier de leçons (comme ça on a une règle rédigée avec leurs mots, leurs exemples, et pas le truc tout cuit du bouquin)

5. on fait plein plein d'exercices d'entrainement sur ardoise et/ou cahier d'essai

6. on fait un exercice sur cahier du jour que je corrige le soir pour vérifier que tout le monde a compris.

Tout pareil...

La copie des leçons? Ils copient tout, rares photocopies pour les synthèses (j'en fait pour des documents ou évals)... Pourquoi? J'ai des CM et en 6ème, on leur demande d'écrire en moyenne et par jour deux pages A4... Je vais même plus loin, je leur dis à quelle heure j'efface (je corrige si j'ai vu trop juste, trop d'élèves qui n'ont pas fini) et je le fais!... et bien je peux vous dire que les plus lents accélèrent et que beaucoup arrêtent de rêver...et attention hein!....plus de 5 erreurs de copie et c'est à refaire à la maison, je corrige toutes les leçons, si la leçon est très courte je la fais corriger par le voisin...voilou.

OUi mais le CM2 ce n'est pas encore la 6°.... l'école primaire ce n'est pas encore le collège ! Enfin bref, je m'arrête là sinon je vais m'emporter.... :noelangry:

Share this post


Link to post
Share on other sites
maille1
Et puis je suis de moins en moins convaincue que les élèves retiennent quelque chose de fort et de positif grâce aux phases de recherche (souvent en groupe du coup pas mal d'élèves ne s'impliquent pas tant que ça).

Les phases de recherche en langue française sont difficiles à mettre en place si on les veut efficaces, trouver une réélle situation problème, c'est pas facile, et ca prend un temps fou !!

Je trouve cette réflexion très intéressante : je pense que certaines de ces techniques de mise en recherche ont en fait perverti l'idée même de la recherche, et on comprend bien les différentes attitudes des enfants : pour être dans une véritable démarche de recherche, authentique j'allais dire, il faut avoir ... envie. Du coup, ceux que le problème a intéressé avant auront déjà cherché pour eux-mêmes (et n'apprendront rien), et ceux que de toute façon ça n'intèresse pas ne chercheront pas réellement ainsi "sur commande".

Du coup, j'ai l'impression que la leçon fonctionne avec les élèves conciliants qui veulent bien faire leur beau travail d'élève, mais bon... ne serait-il pas plus honnête, en effet, pour les notions qui doivent être vues, pour lesquelles la réalité de l'envie de chercher des enfants n'entre pas en considération, de les présenter directement, quitte finalement à dégager du temps pour se permettre de vraies situations de recherche, issues de la demande des enfants? Quand bien même certains voudraient savoir si on écrit "où" ou "ou", j'ai l'impression qu'il seront quand même tentés d'avoir la réponse directement, et que chercher eux-mêmes la règle ne sera pas leur préoccupation première (parce que c'est pas franchement palpitant pour eux!).

Par ailleurs, typiquement, pour moi les exercices de différenciation de ce type où/ou, d'une part n'apprennent rien à ceux qui ont compris le sens de cette différence, et risquent juste d'embrouiller les autres ; pour tout cela, je trouve plus efficace et sensé de présenter les choses... séparément :) (autre exemple, on voit ses avec les, des... on voit c'est avec cela, la présentation ; s'est avec les verbes pronominaux... et surtout pas tout ensemble, quel intérêt de regrouper tout cela, sur une homophonie qui finalement fait fi de l'aspect écrit du langage? Ne vaut-il pas mieux inciter justement à cette approche directement écrite?).

Merci en tout cas pour cette discussion bien stimulante :).

Share this post


Link to post
Share on other sites
doubleR

Depuis décembre je ne fais plus de phase de recherche en groupe avec collage, affichage, mise en commun,..par contre, je fais une phase de recherche collective et individuelle : sur l'ardoise + le tableau + le cahier e brouillon, beaucoup plus rapidement.

Et tout ce qui est écrit au tableau nous sert ensuite à la trace écrite.

Hier nous avons fait le GN et les noms , ils ont du chercher directement dans leur livre ( histoire à 4 voix) ce que je leur demandait, puis je notais tout au tableau, ensuite chacun leur tour il veniat au tableau entourer le nom dans les GN etc....

J'ai vraiment vu que tout le monde participait et qu'à force des voir tous ces exemples, la trace écrite (petit photocopie ave des vides qu'ils ont du remplir avec les exemples du tableau) s'est faite rapidement, et en plus les CE1 n'avait pas la même que les CE2.

Cela a duré 35mn, on peut passer maintenant aux exos !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charivari
Depuis décembre je ne fais plus de phase de recherche en groupe avec collage, affichage, mise en commun,..par contre, je fais une phase de recherche collective et individuelle : sur l'ardoise + le tableau + le cahier e brouillon, beaucoup plus rapidement.

Et tout ce qui est écrit au tableau nous sert ensuite à la trace écrite.

ah oui, moi aussi, je n'ai jamais fait ça en groupe. Toujours individuel sur cahier d'essai ou ardoise (relevez et classez). En effet, je fais une courte phase de recherche, pas un énomre truc avec affiches et tout ça (à l'IUFM on ne nous a jamais parlé de "longues" phases de recherche, en fait, donc je n'y avais pas pensé. Si on afit un truc trop long, c'est impossible de tout faire en une séance)

Share this post


Link to post
Share on other sites
matelot
La démarche classique qu'on nous enseigne en Etude de la langue (on ne dit plus ORL ;) ) et que j'utilise avec mes élèves c'est :

(prenons l'exemple d'une leçon sur ou/où )

1. on observe un texte ou des phrases qui contiennent els deux mots. Consigne "relevez et classer les mots ou et "). Cette consigne "relevez et classez" revient dans quasi toutes les leçons)

2. ils relèvent et classent. La plupart mettent ou dans une colonne et dans une autre. On confronte

3. A partir de ce qu'ils voient, ils essaient décrire une règle pour savoir quand on écrit l'un ou l'autre. On se met d'accord sur une formulation de la règle.

4. on met la règle à l'épreuve d'un nouveau corpus (de nouvelles phrases). On vérifie que "ça marche toujours". Eventuellement on la change. Sinon on la copie sur le cahier de leçons (comme ça on a une règle rédigée avec leurs mots, leurs exemples, et pas le truc tout cuit du bouquin)

5. on fait plein plein d'exercices d'entrainement sur ardoise et/ou cahier d'essai

6. on fait un exercice sur cahier du jour que je corrige le soir pour vérifier que tout le monde a compris.

Tout pareil...

La copie des leçons? Ils copient tout, rares photocopies pour les synthèses (j'en fait pour des documents ou évals)... Pourquoi? J'ai des CM et en 6ème, on leur demande d'écrire en moyenne et par jour deux pages A4... Je vais même plus loin, je leur dis à quelle heure j'efface (je corrige si j'ai vu trop juste, trop d'élèves qui n'ont pas fini) et je le fais!... et bien je peux vous dire que les plus lents accélèrent et que beaucoup arrêtent de rêver...et attention hein!....plus de 5 erreurs de copie et c'est à refaire à la maison, je corrige toutes les leçons, si la leçon est très courte je la fais corriger par le voisin...voilou.

OUi mais le CM2 ce n'est pas encore la 6°.... l'école primaire ce n'est pas encore le collège ! Enfin bref, je m'arrête là sinon je vais m'emporter.... :noelangry:

Tu t'emportes si tu veux...je m'en f...(ben oui, j'utilise le même ton que toi)

N'empêche que:

1/ je dois les préparer à la 6ème;

2/ c'est dans les programmes: lire et écrire 2h30 par jour, être capable de copier sans erreur un texte, copier de manière fonctionnelle le plus possible (voir en bas);

3/ c'est mon IEN qui, lors de ma 1ère inspection, m'a mis sur cette voie (écrire les leçons, écrire les consignes, écrire les exercices...) et m'a informé de la quantité à écrire en 6ème (je l'ignorais et je ne pense pas que l'on puisse ne pas en tenir compte), je ne le regrette pas...

CE QUE DISENT LES PROGRAMMES:

"Tout au long du cycle 3, on privilégiera les formes de travail dans lesquelles les élèves ont à écrire vraiment. C'est à dire que l'on évitera autant que faire se peut les fichiers ou les pages photocopiées qui ne sollicitent que des activités de remplissage d'espaces restreints..." puis sont données des situations où l'élève pratique une copie fonctionnelle: "exercices de toute nature, savoir présenter sur un cahier ou une page un exercice pris dans un manuel sera utile au collège...la mise au propre de textes produits individuellement...ou collectivement comme les synthèses..."

Je respecte donc les programmes qui, je te le rappelle, s'imposent aussi à toi...

Share this post


Link to post
Share on other sites
dhaiphi
CE QUE DISENT LES PROGRAMMES:

Ce qui est bien avec les "programmes", c'est que, comme dans les prophéties de Nostradamus, chacun peut y trouver ce qu'il y cherche.

Les IEN étant bien sûr le meilleurs exégètes des textes sacrés. :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aquacrea
Par ailleurs, typiquement, pour moi les exercices de différenciation de ce type où/ou, d'une part n'apprennent rien à ceux qui ont compris le sens de cette différence, et risquent juste d'embrouiller les autres ; pour tout cela, je trouve plus efficace et sensé de présenter les choses... séparément :) (autre exemple, on voit ses avec les, des... on voit c'est avec cela, la présentation ; s'est avec les verbes pronominaux... et surtout pas tout ensemble, quel intérêt de regrouper tout cela, sur une homophonie qui finalement fait fi de l'aspect écrit du langage? Ne vaut-il pas mieux inciter justement à cette approche directement écrite?).

Merci en tout cas pour cette discussion bien stimulante :) .

C'est ce qu'on nous a dit à l'iufm ( la PE2 serait-elle utile?? ).. ne pas traiter les notions proches ensemble mais bien les différencier pour rester en contexte et faire sens...

Très intéressant vos messages ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charivari
Par ailleurs, typiquement, pour moi les exercices de différenciation de ce type où/ou, d'une part n'apprennent rien à ceux qui ont compris le sens de cette différence, et risquent juste d'embrouiller les autres ; pour tout cela, je trouve plus efficace et sensé de présenter les choses... séparément :) (autre exemple, on voit ses avec les, des... on voit c'est avec cela, la présentation ; s'est avec les verbes pronominaux... et surtout pas tout ensemble, quel intérêt de regrouper tout cela, sur une homophonie qui finalement fait fi de l'aspect écrit du langage? Ne vaut-il pas mieux inciter justement à cette approche directement écrite?).

Merci en tout cas pour cette discussion bien stimulante :) .

C'est ce qu'on nous a dit à l'iufm ( la PE2 serait-elle utile?? ).. ne pas traiter les notions proches ensemble mais bien les différencier pour rester en contexte et faire sens...

Très intéressant vos messages ...

nous ils nous ont dit de ne pas le faire en CE2 et CM1 :

on traite CE avec les démonstratifs et SE avec les réfléchis;

Mais au CM2 on peut les voir ensemble...

Share this post


Link to post
Share on other sites
matelot
CE QUE DISENT LES PROGRAMMES:

Ce qui est bien avec les "programmes", c'est que, comme dans les prophéties de Nostradamus, chacun peut y trouver ce qu'il y cherche.

Les IEN étant bien sûr le meilleurs exégètes des textes sacrés. :wink:

T'es sûr?.........j'ai beau chercher........nulle part je ne trouve une once de recommandation de la photocopie au cycle 3............

Et si ces écrits étaient prophétiques et sacrés....qui serait l'élu????????????????....je cherche..................

...................

.....................

trouvé!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!....................

Le chanoine de Latran bien sûr!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
blrm
La démarche classique qu'on nous enseigne en Etude de la langue (on ne dit plus ORL ;) ) et que j'utilise avec mes élèves c'est :

(prenons l'exemple d'une leçon sur ou/où )

1. on observe un texte ou des phrases qui contiennent els deux mots. Consigne "relevez et classer les mots ou et "). Cette consigne "relevez et classez" revient dans quasi toutes les leçons)

2. ils relèvent et classent. La plupart mettent ou dans une colonne et dans une autre. On confronte

3. A partir de ce qu'ils voient, ils essaient décrire une règle pour savoir quand on écrit l'un ou l'autre. On se met d'accord sur une formulation de la règle.

4. on met la règle à l'épreuve d'un nouveau corpus (de nouvelles phrases). On vérifie que "ça marche toujours". Eventuellement on la change. Sinon on la copie sur le cahier de leçons (comme ça on a une règle rédigée avec leurs mots, leurs exemples, et pas le truc tout cuit du bouquin)

5. on fait plein plein d'exercices d'entrainement sur ardoise et/ou cahier d'essai

6. on fait un exercice sur cahier du jour que je corrige le soir pour vérifier que tout le monde a compris.

Tout pareil...

La copie des leçons? Ils copient tout, rares photocopies pour les synthèses (j'en fait pour des documents ou évals)... Pourquoi? J'ai des CM et en 6ème, on leur demande d'écrire en moyenne et par jour deux pages A4... Je vais même plus loin, je leur dis à quelle heure j'efface (je corrige si j'ai vu trop juste, trop d'élèves qui n'ont pas fini) et je le fais!... et bien je peux vous dire que les plus lents accélèrent et que beaucoup arrêtent de rêver...et attention hein!....plus de 5 erreurs de copie et c'est à refaire à la maison, je corrige toutes les leçons, si la leçon est très courte je la fais corriger par le voisin...voilou.

OUi mais le CM2 ce n'est pas encore la 6°.... l'école primaire ce n'est pas encore le collège ! Enfin bref, je m'arrête là sinon je vais m'emporter.... :noelangry:

Tu t'emportes si tu veux...je m'en f...(ben oui, j'utilise le même ton que toi)

N'empêche que:

1/ je dois les préparer à la 6ème;

2/ c'est dans les programmes: lire et écrire 2h30 par jour, être capable de copier sans erreur un texte, copier de manière fonctionnelle le plus possible (voir en bas);

3/ c'est mon IEN qui, lors de ma 1ère inspection, m'a mis sur cette voie (écrire les leçons, écrire les consignes, écrire les exercices...) et m'a informé de la quantité à écrire en 6ème (je l'ignorais et je ne pense pas que l'on puisse ne pas en tenir compte), je ne le regrette pas...

CE QUE DISENT LES PROGRAMMES:

"Tout au long du cycle 3, on privilégiera les formes de travail dans lesquelles les élèves ont à écrire vraiment. C'est à dire que l'on évitera autant que faire se peut les fichiers ou les pages photocopiées qui ne sollicitent que des activités de remplissage d'espaces restreints..." puis sont données des situations où l'élève pratique une copie fonctionnelle: "exercices de toute nature, savoir présenter sur un cahier ou une page un exercice pris dans un manuel sera utile au collège...la mise au propre de textes produits individuellement...ou collectivement comme les synthèses..."

Je respecte donc les programmes qui, je te le rappelle, s'imposent aussi à toi...

Share this post


Link to post
Share on other sites
blrm
La démarche classique qu'on nous enseigne en Etude de la langue (on ne dit plus ORL ;) ) et que j'utilise avec mes élèves c'est :

(prenons l'exemple d'une leçon sur ou/où )

1. on observe un texte ou des phrases qui contiennent els deux mots. Consigne "relevez et classer les mots ou et "). Cette consigne "relevez et classez" revient dans quasi toutes les leçons)

2. ils relèvent et classent. La plupart mettent ou dans une colonne et dans une autre. On confronte

3. A partir de ce qu'ils voient, ils essaient décrire une règle pour savoir quand on écrit l'un ou l'autre. On se met d'accord sur une formulation de la règle.

4. on met la règle à l'épreuve d'un nouveau corpus (de nouvelles phrases). On vérifie que "ça marche toujours". Eventuellement on la change. Sinon on la copie sur le cahier de leçons (comme ça on a une règle rédigée avec leurs mots, leurs exemples, et pas le truc tout cuit du bouquin)

5. on fait plein plein d'exercices d'entrainement sur ardoise et/ou cahier d'essai

6. on fait un exercice sur cahier du jour que je corrige le soir pour vérifier que tout le monde a compris.

Tout pareil...

La copie des leçons? Ils copient tout, rares photocopies pour les synthèses (j'en fait pour des documents ou évals)... Pourquoi? J'ai des CM et en 6ème, on leur demande d'écrire en moyenne et par jour deux pages A4... Je vais même plus loin, je leur dis à quelle heure j'efface (je corrige si j'ai vu trop juste, trop d'élèves qui n'ont pas fini) et je le fais!... et bien je peux vous dire que les plus lents accélèrent et que beaucoup arrêtent de rêver...et attention hein!....plus de 5 erreurs de copie et c'est à refaire à la maison, je corrige toutes les leçons, si la leçon est très courte je la fais corriger par le voisin...voilou.

OUi mais le CM2 ce n'est pas encore la 6°.... l'école primaire ce n'est pas encore le collège ! Enfin bref, je m'arrête là sinon je vais m'emporter.... :noelangry:

Tu t'emportes si tu veux...je m'en f...(ben oui, j'utilise le même ton que toi)

N'empêche que:

1/ je dois les préparer à la 6ème;

2/ c'est dans les programmes: lire et écrire 2h30 par jour, être capable de copier sans erreur un texte, copier de manière fonctionnelle le plus possible (voir en bas);

3/ c'est mon IEN qui, lors de ma 1ère inspection, m'a mis sur cette voie (écrire les leçons, écrire les consignes, écrire les exercices...) et m'a informé de la quantité à écrire en 6ème (je l'ignorais et je ne pense pas que l'on puisse ne pas en tenir compte), je ne le regrette pas...

CE QUE DISENT LES PROGRAMMES:

"Tout au long du cycle 3, on privilégiera les formes de travail dans lesquelles les élèves ont à écrire vraiment. C'est à dire que l'on évitera autant que faire se peut les fichiers ou les pages photocopiées qui ne sollicitent que des activités de remplissage d'espaces restreints..." puis sont données des situations où l'élève pratique une copie fonctionnelle: "exercices de toute nature, savoir présenter sur un cahier ou une page un exercice pris dans un manuel sera utile au collège...la mise au propre de textes produits individuellement...ou collectivement comme les synthèses..."

Je respecte donc les programmes qui, je te le rappelle, s'imposent aussi à toi...

AH bon ... Il ne me semblait pas que j'avais été grossière pourtant ! Et je ne vois pas pourquoi je le serais...

Merci de me rappeler que " les programmes s'imposent à moi" mais ne t'inquiète pas, je fais mon boulot moi aussi ! Pas très sympa cette remarque ... Je ne me permettrais pas de dire à une personne de ce forum qu'elle ne connait pas son boulot...

Sur ce, je vous laisse car je ne viens pas sur ce forum pour avoir ce type de conversation... Je vais donc m'abstenir pendant quelques jours parce que là je comprends pas tout .... :noelblush:Bon Dimanche à vous tous...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...