Jump to content

retard


Sunday

Recommended Posts

Ici on a une maman qui est n'est jamais venue chercher sa gamine à la garderie vendredi soir... La petite a fini par partir à 19 H avec sa grande soeur de 10 ans :blink::cry: toutes seules dans la rue la nuit... Lorsque le référent périscolaire l'appelait, elle lui raccrochait au nez. Elle a fini par répondre au téléphone à la "grande chef du périsco" et l'ai traitée comme du poisson pourri en lui disant qu'elle était en train de ranger ses courses, et puis qu'elle était handicapée... Punaise, que ça m'énerve, l'autre jour on s'est fait traité de racistes aussi par une autre maman, et ça m'insupporte de voir des gens qui se créent des différences comme ça avec leur handicap ou leur couleur de peau alors que là n'est absolument pas la question...

Bref. L'adresse de la maman, c'est l'adresse du CCAS de ma ville, il paraît que ça veut dire qu'elle est déjà suivie par une assistante sociale. Est-ce que je peux appeler pour demander à parler à la personne qui les suit et à signaler l'incident ?

Mon CPC m'a conseillé de commencer à tenir un cahier où je noterais les retards et les propos tenus (oui parce que cette dame est venue inscrire sa fille à 10 H à l'école un matin et voulait qu'on la prenne tout de suite, elle est venue la rechercher 30 minutes en retard le midi de son premier jour...)... Vous avez d'autres conseils à me donner ?

Pour moi là c'est quand même de l'enfance en danger... Est-ce que vous pensez que je dois faire un signalement ?

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 59
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • Sunday

    10

  • dada

    7

  • steph.stephy3

    5

  • CARODEMETZ

    4

Ici on a une maman qui est n'est jamais venue chercher sa gamine à la garderie vendredi soir... La petite a fini par partir à 19 H avec sa grande soeur de 10 ans :blink::cry: toutes seules dans la rue la nuit... Lorsque le référent périscolaire l'appelait, elle lui raccrochait au nez. Elle a fini par répondre au téléphone à la "grande chef du périsco" et l'ai traitée comme du poisson pourri en lui disant qu'elle était en train de ranger ses courses, et puis qu'elle était handicapée... Punaise, que ça m'énerve, l'autre jour on s'est fait traité de racistes aussi par une autre maman, et ça m'insupporte de voir des gens qui se créent des différences comme ça avec leur handicap ou leur couleur de peau alors que là n'est absolument pas la question...

Bref. L'adresse de la maman, c'est l'adresse du CCAS de ma ville, il paraît que ça veut dire qu'elle est déjà suivie par une assistante sociale. Est-ce que je peux appeler pour demander à parler à la personne qui les suit et à signaler l'incident ?

Mon CPC m'a conseillé de commencer à tenir un cahier où je noterais les retards et les propos tenus (oui parce que cette dame est venue inscrire sa fille à 10 H à l'école un matin et voulait qu'on la prenne tout de suite, elle est venue la rechercher 30 minutes en retard le midi de son premier jour...)... Vous avez d'autres conseils à me donner ?

Pour moi là c'est quand même de l'enfance en danger... Est-ce que vous pensez que je dois faire un signalement ?

Compte tenu de ce que tu racontes, moi , j'appelle mon IEN pour voir avec lui si je fais un signalement aux services sociaux.

Link to comment
Share on other sites

Compte tenu de ce que tu racontes, moi , j'appelle mon IEN pour voir avec lui si je fais un signalement aux services sociaux.

Bon ben il y a eu du nouveau depuis... Lundi soir la mère est arrivée à 18 H 55 chercher son enfant à la garderie (elle avait d'abord envoyé la grande soeur de 10 ans mais le référent a refusé et lui a dit d'aller chercher sa maman sinon il appelait la police). Donc la petite a été exclue de la garderie à partir du lendemain, la mère a dit qu'elle viendrait la chercher mardi à 16 H 30. Evidemment hier à 16 H 30 il n'y avait personne pour l'enfant donc j'ai appelé mon inspectrice à 16 H 50 pour lui expliquer le problème et lui demander son avis. Elle m'a dit d'appeler la police et de la rappeler sur son portable si personne ne se déplaçait. La police a bien entendu refusé de venir (ils m'ont dit de les rappeler à 20 H ou 21 H si toujours personne n'était là). J'ai rappelé mon inspectrice et laissé un message sur son répondeur, elle m'a rappelée juste après en me disant qu'elle arrivait. 10 minutes plus tard elle était à l'école, on a retourné le problème sous toutes les coutures, puis la mère est arrivée à 18 H 05 avec un monsieur, "son frère de coeur de l'église" comme elle l'a appelée, qui était visiblement (et olfactivement) très alcoolisé.

L'inspectrice a donc parlé avec moi avec la mère... qui croyait n'avoir que 5 minutes de retard vu que la garderie termine à 18 H... J'ente pas dans les détails mais je suis très heureuse que mon inspectrice ait été là comme ça elle a bien vu le "phénomène" (la mère passe d'un état de victime à un état vindicatif en quelques minutes). La mère doit m'apporter les coordonnées de son assistante sociale jeudi matin, et l'inspectrice m'a dit de demandé de toute urgence un remplaçant jeudi matin pour régler le problème, d'appeler le service social en faveur des élèves, de rappeler la police pour insister sur le fait que ce n'est pas normal ce qu'ils ont fait... enfin, plein de démarches différentes, quoi.

Pfff, en plus je pars en stage dans une semaine et demie, ma collègue qui fait normalement l'intérim de direction est en arrêt maladie et ne revient que 3 jours après mon départ en stage donc pendant trois jours c'est ma collègue "effrayée" des parents qui va faire l'intérim, je la plains... Enfin, j'espère que le problème sera réglé d'ici là...

Link to comment
Share on other sites

Galatée pour une fois qu'on peut le faire ici moi je dis :applause: :applause: pour ton IEN et bon courage pour jeudi, peut-être peux-tu demander un zil pour ta journée, je pense que ton IEN appuiera cette demande compte tenu de la situation.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour !

Tous les jours des parents (toujours les memes) arrivent en retard lors de l'accueil ou la sortie , c'est trèèèèèès pénible ! Et ce soir, j'ai eu droit à des réflexions parce que j'ai eu le malheur de faire la remarque car évidemment ces parents ne s'excusent jamais !

J'en ai MARRE de faire systématiquement 20 minutes minimum supplémentaires chaque jour (10 min le midi , 10 minutes le soir, voire plus) parce que moi aussi j'ai un enfant à récupérer ou une nounou à payer !!!

Je ne sais pas si on peut faire qqch , mais ça commence sérieusement à m'énerver !

:angel_not:

DAns une de mes écoles, un parent d'élève arrivait régulièrement 15 - 20 minutes à la bourre.

Le jour où je lui ai fait une remarque , il m'a dit que c'était parce que je n'aimais pas mon boulot que je ne voulais pas attendre avec sa fille après les cours :blink::devil_2: Je lui ai dit que je trouvais ça étonnant qu'il ne soit jamais pressé de retrouver sa fille le soir.

Il s'en est vanté auprès de sa femme, elle l'a envoyé s'excuser :sleep: , mais j'ai bien mis les choses au clair. Plus aucun retard après.

Faut arrêter, on n'est pas là pour attendre tous les midis et les soirs qu'ils daignent venir chercher leur enfant.

Link to comment
Share on other sites

Pour moi là c'est quand même de l'enfance en danger... Est-ce que vous pensez que je dois faire un signalement ?

A ce niveau là, c'est plus qu'inquiètant

Link to comment
Share on other sites

Petite trouvaille sur www.dirlo.org bien sûr :D

Réponse ministérielle à une question d'un Parlementaire du 31 octobre 1988

Conduite à tenir lorsqu'un élève d'école maternelle est encore présent dans les locaux scolaires après l'heure de sortie

(J.O. du 9 janvier 1989)

4994 – 31 octobre 1988 – M. Roland Vuillaume rappelle à M. le ministre d'État, ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports, que le règlement départemental type des écoles maternelles et élémentaires publiques, dans son titre V, Surveillance, 5.2- Dispositions propres à l'école maternelle, article 33, stipule que : " Ils (les enfants) sont repris à la fin de chaque demi-journée par les parents ou par toute autre personne nommément désignée par écrit et présentée au directeur " ; et à l'article 35 : " L'instituteur est responsable des enfants qui lui sont confiés dès leur accueil dans l'école et tant qu'ils ne sont pas rendus à leur famille, même si l'heure de sortie réglementaire est dépassée. " Une question très précise lui a été soumise à ce sujet : quelle est la conduite à tenir quand, l'heure de sortie étant dépassée de quinze minutes, le directeur s'étant assuré de la non-présence des parents au domicile, il reste un enfant âgé de deux ans dans les locaux scolaires ? Il lui demande quelle est sa position à l'égard de ce problème.

Réponse – En application de l'article 14 du décret n° 76-1301 du 28 décembre 1976 [remplacé par le décret n° 90-788 du 6 septembre 1990 ] , il appartient aux inspecteurs d'académie, directeurs des services départementaux de l'éducation de chaque département, d'établir un règlement type des écoles maternelles et élémentaires dont les directives générales ont été fixées par la circulaire n° 86-018 du 9 janvier 1986 [remplacée par la circulaire n° 91-124 du 6 juin 1991 ] . Les articles 33 et 35 visés dans le texte de la question écrite ne figurent pas expressément dans cette circulaire, qui prévoit cependant que la surveillance des élèves doit être continue et que les enfants d'âge préscolaire doivent être repris à la fin de chaque demi-journée par les parents ou par toute personne nommément désignée par eux par écrit et présentée par eux au directeur. Dans des cas ponctuels tels que celui évoqué dans la question écrite, il appartient au directeur de l'école de prendre les décisions appropriées aux circonstances dès lors que l'enfant n'est pas laissé seul. Différentes solutions peuvent alors être envisagées et, selon la situation qui se présente, l'enfant pourra être remis au service de garderie s'il en existe un à l'école ; il pourra encore être raccompagné chez lui si cela est possible (après que le directeur de l'école se sera assuré de la présence des parents à leur domicile) ; enfin, en dernier ressort, il pourra être remis au service social de la mairie ou aux autorités de police. Lorsqu'il s'agit cependant de négligences répétées ou de mauvaise volonté de la part des parents pour venir chercher leurs enfants aux heures de sorties indiquées, la circulaire citée ci-dessus prévoit que l'exclusion d'un enfant pourra être prononcée par le directeur après avis du conseil d'école pour une période ne dépassant pas une semaine. Il est évident que le recours à cette procédure doit rester exceptionnel et que les parents qui rencontrent des difficultés particulières seront informés de la possibilité qui leur est offerte de désigner et présenter au directeur de l'école une personne à laquelle pourra être confié leur enfant à la sortie de l'école. En vue de résoudre des problèmes de cet ordre, il pourrait également, en début d'année scolaire, être demandé aux conseils d'école d'examiner l'ensemble des solutions susceptibles d'être proposées aux parents d'élèves qui risqueraient de rencontrer de telles difficultés.

Ce n'est qu'une réponse ministérielle, mais c'est déjà ça !

Link to comment
Share on other sites

Petite trouvaille sur www.dirlo.org bien sûr :D
Réponse ministérielle à une question d'un Parlementaire du 31 octobre 1988

Conduite à tenir lorsqu'un élève d'école maternelle est encore présent dans les locaux scolaires après l'heure de sortie

(J.O. du 9 janvier 1989)

4994 – 31 octobre 1988 – M. Roland Vuillaume rappelle à M. le ministre d'État, ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports, que le règlement départemental type des écoles maternelles et élémentaires publiques, dans son titre V, Surveillance, 5.2- Dispositions propres à l'école maternelle, article 33, stipule que : " Ils (les enfants) sont repris à la fin de chaque demi-journée par les parents ou par toute autre personne nommément désignée par écrit et présentée au directeur " ; et à l'article 35 : " L'instituteur est responsable des enfants qui lui sont confiés dès leur accueil dans l'école et tant qu'ils ne sont pas rendus à leur famille, même si l'heure de sortie réglementaire est dépassée. " Une question très précise lui a été soumise à ce sujet : quelle est la conduite à tenir quand, l'heure de sortie étant dépassée de quinze minutes, le directeur s'étant assuré de la non-présence des parents au domicile, il reste un enfant âgé de deux ans dans les locaux scolaires ? Il lui demande quelle est sa position à l'égard de ce problème.

Réponse – En application de l'article 14 du décret n° 76-1301 du 28 décembre 1976 [remplacé par le décret n° 90-788 du 6 septembre 1990 ] , il appartient aux inspecteurs d'académie, directeurs des services départementaux de l'éducation de chaque département, d'établir un règlement type des écoles maternelles et élémentaires dont les directives générales ont été fixées par la circulaire n° 86-018 du 9 janvier 1986 [remplacée par la circulaire n° 91-124 du 6 juin 1991 ] . Les articles 33 et 35 visés dans le texte de la question écrite ne figurent pas expressément dans cette circulaire, qui prévoit cependant que la surveillance des élèves doit être continue et que les enfants d'âge préscolaire doivent être repris à la fin de chaque demi-journée par les parents ou par toute personne nommément désignée par eux par écrit et présentée par eux au directeur. Dans des cas ponctuels tels que celui évoqué dans la question écrite, il appartient au directeur de l'école de prendre les décisions appropriées aux circonstances dès lors que l'enfant n'est pas laissé seul. Différentes solutions peuvent alors être envisagées et, selon la situation qui se présente, l'enfant pourra être remis au service de garderie s'il en existe un à l'école ; il pourra encore être raccompagné chez lui si cela est possible (après que le directeur de l'école se sera assuré de la présence des parents à leur domicile) ; enfin, en dernier ressort, il pourra être remis au service social de la mairie ou aux autorités de police. Lorsqu'il s'agit cependant de négligences répétées ou de mauvaise volonté de la part des parents pour venir chercher leurs enfants aux heures de sorties indiquées, la circulaire citée ci-dessus prévoit que l'exclusion d'un enfant pourra être prononcée par le directeur après avis du conseil d'école pour une période ne dépassant pas une semaine. Il est évident que le recours à cette procédure doit rester exceptionnel et que les parents qui rencontrent des difficultés particulières seront informés de la possibilité qui leur est offerte de désigner et présenter au directeur de l'école une personne à laquelle pourra être confié leur enfant à la sortie de l'école. En vue de résoudre des problèmes de cet ordre, il pourrait également, en début d'année scolaire, être demandé aux conseils d'école d'examiner l'ensemble des solutions susceptibles d'être proposées aux parents d'élèves qui risqueraient de rencontrer de telles difficultés.

Ce n'est qu'une réponse ministérielle, mais c'est déjà ça !

Merci de la réponse ! Je suis très étonnée de la phrase que je surligne en rouge...

Bon, ce soit "seulement" 25 minutes de retard et un nouveau téléphone pour la contacter... Mais j'avais déjà appelé la police qui s'est déplacée chez elle pour voir si elle était là. Quand elle est arrivée, je lui ai dit d'attendre que je rappelle la police pour qu'ils ne se déplacent pas chez elle, espérons que ça l'aura un peu refroidie...

Link to comment
Share on other sites

Maintenant, il faudrait aussi qu'on les raccompagne chez eux.

C'est vraiment de pire en pire dans le n'importe quoi.

Ne surtout pas leur dire, sinon, ils ne viendront plus...

Link to comment
Share on other sites

Maintenant, il faudrait aussi qu'on les raccompagne chez eux.

C'est vraiment de pire en pire dans le n'importe quoi.

Ne surtout pas leur dire, sinon, ils ne viendront plus...

Peut-etre que c'est raccompagné par les services de police, non? Puisque ça on nous le dit tout le temps, ne jamais ramener un enfant chez lui.. effectivement que faire à ce moment-là si les parents ne sont pas là? snas compter les accidents que l'on peut avoir sur la route!

Petite question qui se pose un peu dans mon école: si les enfants ne sont pas inscrits à la garderie, apparemment on ne pourrait pas les y mettre? Je ne pense pas pouvoir demander à tous les parents de remplir les papiers pour la garderie (déjà que ceux qui y vont ne sont pas tous remplis!) alors comment faire? Je vais essayer de me renseigner demain car nous avons tous des impératifs donc que faire si nous devons être partis à 16h40 maximum??

Link to comment
Share on other sites

Et bien, la police refusant de se déplacer paraît-il avant une certaine heure et nous ayant les gosses sur les bras, il n'est pas difficile d'imaginer que nos obligations, tout le monde s'en moque...

Nos enfants, on s'en moque, que NOUS payons les garderies, on s'en moque, que nous ayons des obligations familiales, on s'en moque.

Paraît-il que l'on aurait signé pour être au service de l'Etat...

Donc, tout un chacun pense que nous sommes obligatoirement comme des carpettes à son service... corvéables à merci.

C'est de plus en plus mon sentiment, pas le vôtre ? (mode un peu écoeurée)...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...