Jump to content
vince07

enseignement explicite

Recommended Posts

vince07

Bonjour,

j'ai eu une formation sur l'enseignement explicite vendredi.

J'en avais déjà entendu parlé. Mais je dois dire que je n'arrive pas à me situer dans ce courant.

Cette tendance remet en cause, selon moi, tout ce qui nous est enseigné lors de la formation enseignante. Quelle est la place des situations problèmes dans cette pédagogie ? Quelle est la place de la recherche des élèves ?

Je sais qu'il ne faut pas tout jeter, qu'il ne faut pas tomber dans l'extrême mais tout cela m'interroge car cet enseignement explicite prend de plus en plus de place et d'importance dans les discours.

A vos avis !

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
chableu

Je suis assez dans le courant de l'enseignement explicite.Pour autant, certaines situations permettent de proposer aussi des situations problèmes.Les choses ne s'excluent pas à 100 pour 100.

En revanche,que les élèves surtout les plus fragiles sachent ce qu'ils sont en train d'apprendre me parait pertinent.De plus il me semble aussi pertinent de leur proposer des situations concrètes qui leur montre des utilisations dans de "vraies" situations.

Share this post


Link to post
Share on other sites
natachalala

Comme chableu, je pense que les choses ne s'excluent pas... On peut proposer un problème de recherche en maths et expliquer à quoi cela sert de faire ce type de problème (apprendre à chercher par exemple).

On peut leur apprendre que "chercheur" est un véritable métier, et que leur activité c'est d'essayer, de renoncer, d'émettre de nouvelles hypothèses...

Share this post


Link to post
Share on other sites
equistrius

L'enseignement expicite n'est donc pas une pedagogie a part entiere ?... Comme freinet ou montessori ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
papouilla

J'ai le livre sous les yeux, je vous recommande la lecture de "l'enseignement explicite, une pratique efficace" de John Hollingsworth et Silvia Ybarra aux éditions Chenelière éducation. Comme son nom l'indique, je considère plus l'enseignement explicite comme une pratique de classe avec des choses à prendre et d'autres à laisser plutôt qu'une pédagogie à part entière.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Norah

Comme papouilla, je pense également qu'il faut varier au maximum les situations d'apprentissage afin que chaque profil d'élève puisse s'y retrouver.

J'aime beaucoup les bouquins de chez Chenelière Education; il y en a un d'ailleurs sur les intelligences multiples qui est très intéressant!

Share this post


Link to post
Share on other sites
emapi

La pédagogie explicite revêt des tenants théoriques très différents selon qui emploie le terme. Il y a des points communs mais également de fortes dissensions selon qu'on se réfère au courant nord américain (Rosenshine, Bissonette) ou celui de Goigoux, Cèbe, Fayol. Pour les premiers il s'agit bien d'une méthode (les étapes d'une séance sont très "réglées", pas vraiment pour les seconds.

Tu trouveras un excellent dossier sur la question sur le site de l'Ifé:

http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/education-prioritaire/ressources/theme-1-perspectives-pedagogiques-et-educatives/realiser-un-enseignement-plus-explicite

Share this post


Link to post
Share on other sites
chableu

Merci pour ce lien, je ne connaissais pas ce site.

Share this post


Link to post
Share on other sites
natachalala

Merci Emapi pour ce lien. C'est exactement ce dont j'avais besoin...

Share this post


Link to post
Share on other sites
emapi

Merci pour ce lien, je ne connaissais pas ce site.

 

 

Merci Emapi pour ce lien. C'est exactement ce dont j'avais besoin...

De rien! Ce site est une mine!

Petite digression, il y a aussi un article "concevoir des formations" qui pourrait vous intéresser:

http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/nouvelles-professionnalites/formateurs/concevoir-des-formations-un-livret-ressource-pour-les-formateurs

Share this post


Link to post
Share on other sites
natachalala

 

Merci pour ce lien, je ne connaissais pas ce site.

 

 

Merci Emapi pour ce lien. C'est exactement ce dont j'avais besoin...

De rien! Ce site est une mine!

Petite digression, il y a aussi un article "concevoir des formations" qui pourrait vous intéresser:

http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/nouvelles-professionnalites/formateurs/concevoir-des-formations-un-livret-ressource-pour-les-formateurs

:applause::D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Troubadour

Quelqu'un peut m'expliquer en quelques phrases la pédagogie explicite ? Je n'en ai jamais entendu parler...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cordelia

La pédagogie explicite revêt des tenants théoriques très différents selon qui emploie le terme. Il y a des points communs mais également de fortes dissensions selon qu'on se réfère au courant nord américain (Rosenshine, Bissonette) ou celui de Goigoux, Cèbe, Fayol. Pour les premiers il s'agit bien d'une méthode (les étapes d'une séance sont très "réglées", pas vraiment pour les seconds.

Tu trouveras un excellent dossier sur la question sur le site de l'Ifé:

http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/education-prioritaire/ressources/theme-1-perspectives-pedagogiques-et-educatives/realiser-un-enseignement-plus-explicite

 

Ces articles massacrent quand même un peu la pédagogie explicite en la mettant un peu trop à la sauce socio-constructiviste.

L'ouvrage "l'enseignement explicite, une pratique efficace" de John Hollingsworth et Silvia Ybarra aux éditions Chenelière éducation est une bien meilleure ressource de mon point de vue.

 

Il est important, je pense, de signaler que l'enseignement explicite que prônent Barack Rosenshine, Steve Bissonnette et Clermont Gauthier, s'appuie sur des études scientifiques très sérieuses (de John Hattie notamment) et s'oppose au socio-constructivisme qu'on nous enseigne presque comme une religion dans les espe (ex iufm).

 

Mon année de PES, j'ai fait comme on me disait de faire, donc du socio-constructivisme, j'ai constaté un faible impact sur la réussite de mes élèves, je ne m'y retrouvais pas.

Une fois T1 et titularisée, j'ai décidé de changer de façon de faire, totalement insatisfaite de ma pratique de l'année précédente. Ayant un bagage universitaire scientifique, je me suis tournée vers la science, et j'ai été très surprise de découvrir la pédagogie explicite qui prend appui sur les dernières recherches en neurosciences et sur des études basées sur la preuve.

Je la pratique depuis (y compris quand je suis inspectée, l'inspecteur n'a rien trouvé à y redire, et quand bien même j'ai envie de dire...), mes élèves et moi en sommes très satisfaits.

 

Beaucoup de ressources sur la pédagogie explicite ici : http://www.formapex.com/

Share this post


Link to post
Share on other sites
emapi

 

La pédagogie explicite revêt des tenants théoriques très différents selon qui emploie le terme. Il y a des points communs mais également de fortes dissensions selon qu'on se réfère au courant nord américain (Rosenshine, Bissonette) ou celui de Goigoux, Cèbe, Fayol. Pour les premiers il s'agit bien d'une méthode (les étapes d'une séance sont très "réglées", pas vraiment pour les seconds.

Tu trouveras un excellent dossier sur la question sur le site de l'Ifé:

http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/education-prioritaire/ressources/theme-1-perspectives-pedagogiques-et-educatives/realiser-un-enseignement-plus-explicite

 

Ces articles massacrent quand même un peu la pédagogie explicite en la mettant un peu trop à la sauce socio-constructiviste.

L'ouvrage "l'enseignement explicite, une pratique efficace" de John Hollingsworth et Silvia Ybarra aux éditions Chenelière éducation est une bien meilleure ressource de mon point de vue.

 

Il est important, je pense, de signaler que l'enseignement explicite que prônent Barack Rosenshine, Steve Bissonnette et Clermont Gauthier, s'appuie sur des études scientifiques très sérieuses (de John Hattie notamment) et s'oppose au socio-constructivisme qu'on nous enseigne presque comme une religion dans les espe (ex iufm).

 

Mon année de PES, j'ai fait comme on me disait de faire, donc du socio-constructivisme, j'ai constaté un faible impact sur la réussite de mes élèves, je ne m'y retrouvais pas.

Une fois T1 et titularisée, j'ai décidé de changer de façon de faire, totalement insatisfaite de ma pratique de l'année précédente. Ayant un bagage universitaire scientifique, je me suis tournée vers la science, et j'ai été très surprise de découvrir la pédagogie explicite qui prend appui sur les dernières recherches en neurosciences et sur des études basées sur la preuve.

Je la pratique depuis (y compris quand je suis inspectée, l'inspecteur n'a rien trouvé à y redire, et quand bien même j'ai envie de dire...), mes élèves et moi en sommes très satisfaits.

 

Beaucoup de ressources sur la pédagogie explicite ici : http://www.formapex.com/

 

Pas vraiment d'accord avec toi; il y a tout de même un entretien avec Steve Bissonette. Mais effectivement, si on s'en tient à l'approche formapex, il y a "trop de socio-constructivisme" dans la version défendue par Rayou, Cèbe et Bernardin.

Dans son 1er entretien, Sylvie Cèbe explique bien les différences avec ce qu'elle met derrière la mention "pédagogie explicite" et ce qu'entendent les "mouvements" proches du courant Nord américain (instruction directe, formapex, 3ème voie...). Ce qui est présenté là, pour moi,est une autre façon d'envisager l'enseignement explicite qui m'a permis de mieux comprendre certaines choses (notamment les dissensions qu'il y a entre les différentes approches et qui ne sont pas toujours très claires). Je connais le site Formapex et je sais qu'ils détestent que le terme "explicite" renvoie à autre chose qu'à l'enseignement direct, en revendiquant en quelque sorte la paternité. Mais je préfère laisser les chercheurs à ce type de querelles et tâcher quant à moi de m'emparer de certains apports.

Ce que je trouve intéressant, justement, c'est que soient mis à jour ces points de vue extrêmement différents. Il est bon, me semble-t-il, de savoir que certains termes peuvent renvoyer à des façons d'appréhender l'enseignement/apprentissage très différentes, voire opposées.

Bref, il me semble qu'il y a méprise sur mes intentions: libre à toi d'appliquer la pédagogie qui te convient le mieux dans ta classe (encore heureux^^). Personnellement, j'aime bien doser, ne rien m'interdire. Je ne cherchais pas à faire du prosélytisme pour une forme plutôt qu'une autre: j'ai juste trouvé que ce dossier synthétisait bien les choses sur des interrogations qui se posaient à moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
boubiz

A voir :

- chez la classe de Mallory: une présentation de la pédagogie explicite et des docs

- chez melimelune: notes de l'être du livre énoncé plus haut + séquence orthographe et grammaire en lien avec picot

- chez la classe des farfadets: notes de lecture d une étude menée sur cette pédagogie + croisement avec la gestion mentale + séquences de grammaire

La clarté de l objectif est selon moi LE point essentiel et crucial de cette approche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
miss bubble

Je m'intéresse beaucoup à cette pratique en ce moment mais comme tout courant, je pense que l'important est d'y réfléchir et d'y piocher que ce en quoi on croit et qui nous correspond. 

 

Je trouve que l’énoncé clair des objectifs est très efficace et j'aime beaucoup aussi l'utiliser en littérature : expliquer aux enfants comment moi lectrice experte , je fais pour lire et comprendre un texte. Je le vois comme donné les clés essentiels afin que l'enfant puisse faire lui même.

 

Après, j'aime aussi beaucoup les situations de recherche donc pour moi ce qui fonctionne, c'est un mélange équilibré entre tout ça. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cordelia

 

 

La pédagogie explicite revêt des tenants théoriques très différents selon qui emploie le terme. Il y a des points communs mais également de fortes dissensions selon qu'on se réfère au courant nord américain (Rosenshine, Bissonette) ou celui de Goigoux, Cèbe, Fayol. Pour les premiers il s'agit bien d'une méthode (les étapes d'une séance sont très "réglées", pas vraiment pour les seconds.

Tu trouveras un excellent dossier sur la question sur le site de l'Ifé:

http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/education-prioritaire/ressources/theme-1-perspectives-pedagogiques-et-educatives/realiser-un-enseignement-plus-explicite

 

Ces articles massacrent quand même un peu la pédagogie explicite en la mettant un peu trop à la sauce socio-constructiviste.

L'ouvrage "l'enseignement explicite, une pratique efficace" de John Hollingsworth et Silvia Ybarra aux éditions Chenelière éducation est une bien meilleure ressource de mon point de vue.

 

Il est important, je pense, de signaler que l'enseignement explicite que prônent Barack Rosenshine, Steve Bissonnette et Clermont Gauthier, s'appuie sur des études scientifiques très sérieuses (de John Hattie notamment) et s'oppose au socio-constructivisme qu'on nous enseigne presque comme une religion dans les espe (ex iufm).

 

Mon année de PES, j'ai fait comme on me disait de faire, donc du socio-constructivisme, j'ai constaté un faible impact sur la réussite de mes élèves, je ne m'y retrouvais pas.

Une fois T1 et titularisée, j'ai décidé de changer de façon de faire, totalement insatisfaite de ma pratique de l'année précédente. Ayant un bagage universitaire scientifique, je me suis tournée vers la science, et j'ai été très surprise de découvrir la pédagogie explicite qui prend appui sur les dernières recherches en neurosciences et sur des études basées sur la preuve.

Je la pratique depuis (y compris quand je suis inspectée, l'inspecteur n'a rien trouvé à y redire, et quand bien même j'ai envie de dire...), mes élèves et moi en sommes très satisfaits.

 

Beaucoup de ressources sur la pédagogie explicite ici : http://www.formapex.com/

 

Pas vraiment d'accord avec toi; il y a tout de même un entretien avec Steve Bissonette. Mais effectivement, si on s'en tient à l'approche formapex, il y a "trop de socio-constructivisme" dans la version défendue par Rayou, Cèbe et Bernardin.

Dans son 1er entretien, Sylvie Cèbe explique bien les différences avec ce qu'elle met derrière la mention "pédagogie explicite" et ce qu'entendent les "mouvements" proches du courant Nord américain (instruction directe, formapex, 3ème voie...). Ce qui est présenté là, pour moi,est une autre façon d'envisager l'enseignement explicite qui m'a permis de mieux comprendre certaines choses (notamment les dissensions qu'il y a entre les différentes approches et qui ne sont pas toujours très claires). Je connais le site Formapex et je sais qu'ils détestent que le terme "explicite" renvoie à autre chose qu'à l'enseignement direct, en revendiquant en quelque sorte la paternité. Mais je préfère laisser les chercheurs à ce type de querelles et tâcher quant à moi de m'emparer de certains apports.

Ce que je trouve intéressant, justement, c'est que soient mis à jour ces points de vue extrêmement différents. Il est bon, me semble-t-il, de savoir que certains termes peuvent renvoyer à des façons d'appréhender l'enseignement/apprentissage très différentes, voire opposées.

Bref, il me semble qu'il y a méprise sur mes intentions: libre à toi d'appliquer la pédagogie qui te convient le mieux dans ta classe (encore heureux^^). Personnellement, j'aime bien doser, ne rien m'interdire. Je ne cherchais pas à faire du prosélytisme pour une forme plutôt qu'une autre: j'ai juste trouvé que ce dossier synthétisait bien les choses sur des interrogations qui se posaient à moi.

 

Il n'y a aucune méprise, je ne voyais aucune intention particulière dans ton message, pas de soucis, il me semblait juste important de signaler ce site formapex qui m'a beaucoup aidée dans ma pratique et m'a poussée à aller plus loin dans mes investigations pour mettre en place une pédagogie efficace dans ma classe (tout comme le livre cité).

Share this post


Link to post
Share on other sites
tina3513

J'applique l'enseignement explicite depuis deux ans dans ma classe et je vois une nette amélioration avec mes élèves en difficulté de CP.

L'année dernière, mon inspecteur est venu et nous avons beaucoup discuté de cet enseignement qu'il connaissait et cherchait à développer aussi. En debut d'année, je me suis inscrite a une formation sur l'enseignement explicite mais comme il n'y avait moins de 10 participants, la formation a été annulée. Quel dommage!

Je suis navrée que nous soyons obligée de nous former nous-même et que nous n'ayons aucune aide. Je ne suis pas sure de bien appliquer cet enseignement, j'aurais aimé mettre en commun des séquences pour discuter avec mes collégues des écueils à éviter, ect...

De meme je m'interesse aussi au Whole brain teaching pour la gestion de classe et les savoirs essentiels pour l'organisation de la classe et les compétences essentielles à donner. Mais dans le premier cas, la plupart des videos sont en anglais, dur dur! et pour l'autre les formations sont trop loin de mon departement. Je pense m'inscrire sur le site: 10 euros pour les savoirs essentiels plus l'inscription à formapex. Payer pour pouvoir enseigner, je trouve cela un peu fort de café!

Share this post


Link to post
Share on other sites
chableu

et pendant ce temps l’État paie la formation continue des pharmaciens en force de vente !!!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
vince07

De retour d'un petit séjour à la montagne je vois que la discussion est bien partie.

Les interrogations des uns et des autres, le débat que cela crée me font me poser une question :

Faut-il rendre plus explicites les "méthodes actuelles" (ce que l'on nous apprend dans les Espé, IUFM, écoles normales) ou faut il adopter pleinement la pédagogie explicite ?

Autrement dit, doit-on se servir de la pédagogie explicite pour améliorer notre enseignement actuel ou faut il le revoir entièrement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cordelia

L'enseignement explicite est une pédagogie à part entière, je pense que si on l'utilise juste de temps en en temps, ça n'a pas de sens, c'est une façon bien particulière de construire ses séquences.

Pour ma part, j'ai entièrement revu mon enseignement pour utiliser cette pédagogie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avel

L'enseignement explicite est une pédagogie à part entière, je pense que si on l'utilise juste de temps en en temps, ça n'a pas de sens, c'est une façon bien particulière de construire ses séquences.

Pour ma part, j'ai entièrement revu mon enseignement pour utiliser cette pédagogie.

Pourrais-tu nous donner un exemple de séance que tu as complètement modifiée (une sorte d'avant / après), sans forcément tout détailler ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
emapi

 

L'enseignement explicite est une pédagogie à part entière, je pense que si on l'utilise juste de temps en en temps, ça n'a pas de sens, c'est une façon bien particulière de construire ses séquences.

Pour ma part, j'ai entièrement revu mon enseignement pour utiliser cette pédagogie.

Pourrais-tu nous donner un exemple de séance que tu as complètement modifiée (une sorte d'avant / après), sans forcément tout détailler ?

 

Oui, ce serait chouette et sans doute "éclairant".

Share this post


Link to post
Share on other sites
mayore

Bonjour

je suis avec assiduité votre discussion et je découvre qu'il y a autre chose que le schéma classique d'enseignement qu'on nous inculque pour le concours et à chaque visite... !! Youpi! Je commence à lire vos liens et j'aime beaucoup cette façon d'enseigner, cela me parait clair et efficace, et c'est une méthode que finalement j’affectionne en tant qu'apprenante...  Quand on regarde du côté des formations pour adultes, expliciter les objectifs fait partie des bases et permet de se mettre en condition pour l'apprentissage.

 

Autant la découverte me parle dans beaucoup de discipline (vocabulaire, sciences, ...), autant la pédagogie explicite me semble plus adaptée pour d'autres (comme la conjugaison par exemple, ou l'orthographe). Mais si je comprends bien, certains d'entre vous l'utilise dans tous les domaines? Est-ce bien çà?

Share this post


Link to post
Share on other sites
tina3513

En sciences, la pédagogie explicite est intéressante pour enseigner la méthodologie. Savoir lire un graphique, un schéma, un doc écrit, ect... Comment faire le dessin d'une expérience. Ça s'apprend et certains élèves ne comprennent pas les codes si on ne leur montre pas de manière explicite

Share this post


Link to post
Share on other sites
mayore

En sciences, la pédagogie explicite est intéressante pour enseigner la méthodologie. Savoir lire un graphique, un schéma, un doc écrit, ect... Comment faire le dessin d'une expérience. Ça s'apprend et certains élèves ne comprennent pas les codes si on ne leur montre pas de manière explicite

merci! Il va falloir que je me procure le livre pour potasser pendant les grandes vacances!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cordelia

 

 

L'enseignement explicite est une pédagogie à part entière, je pense que si on l'utilise juste de temps en en temps, ça n'a pas de sens, c'est une façon bien particulière de construire ses séquences.

Pour ma part, j'ai entièrement revu mon enseignement pour utiliser cette pédagogie.

Pourrais-tu nous donner un exemple de séance que tu as complètement modifiée (une sorte d'avant / après), sans forcément tout détailler ?

 

Oui, ce serait chouette et sans doute "éclairant".

 

Avant, je faisais du socio-constructivisme comme exigé par les formateurs, pemf et cpc, à savoir, une situation découverte complexe avec un travail de groupe, restitution des travaux de chaque groupe et des essais maladroits pour tenter de sortir quelque chose de concret de tout ça (car perso quand je demandais à mes élèves de réinventer l'eau chaude, le résultat était peu convaincant...). Au final une fois la séance terminée et que je leur demandais ce qu'ils avaient appris, la réponse était généralement décevante...

 

Maintenant, je pratique la pédagogie explicite de A à Z  :

déroulement d'une séance

1. Présentation très claire de l'objectif aux élèves

2. Réactivation de ce qui a été fait la séance précédente

3. Enseignement de la notion par l'enseignant, le but est de rendre les choses le plus clair et le plus accessible possible aux élèves, il faut mettre un haut-parleur sur sa pensée quand on explique la notion aux élèves (on appelle ça le modelage). On utilise des exemples, des contre-exemples, on interroge les élèves pour vérifier leur compréhension, c'est très interactif.

4. La pratique guidée : on propose aux élèves des exercices similaires à ce qui a été fait pendant le modelage (j'ai l'habitude de le faire sur l'ardoise), c'est un temps où les élèves peuvent travailler par deux pour commencer, se réexpliquer entre eux la notion, on vérifie la compréhension, on réexplique, on fait réexpliquer et quand environ 80% des élèves sont en réussite, on passe à la pratique autonome où les élèves travaillent seuls.

 

Les blogs cités expliquent très bien comment ça marche, Steve Bissonnette a produit aussi pas mal de documents très intéressants aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Japet

Bonjour. Je suis ce post avec intérêt. Mais je n'arrive pas à saisir la différence entre l'enseignement explicite et le transmissif tant décrié. Si quelqu'un arrive à m'expliquer ça me permettra d'avancer dans ma réflexion. Merci ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...