Jump to content

Problèmes d'audition et RQTH


Filounet

Recommended Posts

Bonjour,

Je souhaite savoir à partir de quel degré de surdité (ça s'exprime en décibels il me semble mais peut-être en pourcentage aussi, pour une ou les deux oreilles) un enseignant peut demander la RQTH (et qu'elle lui soit accordée) et quels sont les aménagements (de carrière ou de poste) qu'il peut demander.

Quelqu'un est-il concerné par ici et peut-il me faire part de son expérience ?

Merci.

Link to comment
Share on other sites

Je n'en ai aucune idée, 

A mon avis, il faut que tu contactes le médecin de prévention de l'IA qui pourra te répondre 

Ensuite, pour l'aménagement de poste, c'est pareil, c'est avec le médecin de prévention que tu pourras voir. 

 

Link to comment
Share on other sites

Ici, -32 db de surdité moyenne mais de grosses pertes sur certaines fréquences (jusqu'à -50 ou 60), je suis appareillée et j'ai la rqth depuis peu.

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas si il y a un "degré" à respecter mais il faut qu'il y ait une gêne certaine ( pour une meme surdité, chacun peut etre différemment gêné, ca ne dépend pas seulement de toi mais aussi de ton environnement, de ton public etc )

Bref, si ta perte auditive te gene dans ton travail, tu fais remplir la partie médicale du dossier de la MDPH par un ORL, tu lui expliques en quoi ça te gene ( il n'est pas à ta place et ne peut pas ressentir ce que tu ressens) et c'est la mdph qui juge . 

Avec la RQTH, j'ai pu avoir suffisamment de points pour changer d'école ( et passer d'un algéco hyper résonnant à une classe avec un faux-plafond qui absorbe bien mieux le bruit dans une école à 5 min de chez moi - gros coup de bol qu'il y ait pile un poste qui s'y libérait- ) je revis. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, abel27 a dit :

Ici, -32 db de surdité moyenne mais de grosses pertes sur certaines fréquences (jusqu'à -50 ou 60), je suis appareillée et j'ai la rqth depuis peu.

On ne m'a pas parlé de surdité moyenne, j'ai un graphique qui descend jusqu'à plus de 30 db de perte sur les fréquences moyennes (conversation), ce qui commence à me gêner en classe, surtout quand les locaux sont sonores (Je suis TR). Et ça ne peut que continuer à baisser.

Donc tu as pu obtenir la RTH avec ce seuil. Ca t'a pris combien de temps ? As-tu eu d'abord un refus ? C'est l'ORL qui te l'a proposé ou tu as du lui demander ?

Et ensuite tu contactes le médecin de prévention ?

 

il y a 55 minutes, azerty a dit :

Je ne sais pas si il y a un "degré" à respecter mais il faut qu'il y ait une gêne certaine ( pour une meme surdité, chacun peut etre différemment gêné, ca ne dépend pas seulement de toi mais aussi de ton environnement, de ton public etc )

Bref, si ta perte auditive te gene dans ton travail, tu fais remplir la partie médicale du dossier de la MDPH par un ORL, tu lui expliques en quoi ça te gene ( il n'est pas à ta place et ne peut pas ressentir ce que tu ressens) et c'est la mdph qui juge . 

Avec la RQTH, j'ai pu avoir suffisamment de points pour changer d'école ( et passer d'un algéco hyper résonnant à une classe avec un faux-plafond qui absorbe bien mieux le bruit dans une école à 5 min de chez moi - gros coup de bol qu'il y ait pile un poste qui s'y libérait- ) je revis. 

Je suis TR et avec la réforme, nous sommes amenés à aller de plus en plus loin et être gérés de façon de plus en plus éloignée, impersonnelle, donc sans possibilité de négocier avec la secrétaire, comme je le fais actuellement (de façon mesurée, bien sûr, et ça me suffit). Je vais donc avoir besoin d'officialiser mon handicap pour être respecté.

Pour le poste que tu as obtenu, tu avais une priorité sur celui-ci (parce que les locaux étaient adaptés) ou une priorité générale qui t'a permis d'obtenir le poste vacant qui te plaisait, sans vérification de la compatibilité des locaux avec ton handicap ?

Croyez-vous que, au lieu d'un poste, je puisse négocier une adaptation de mes remplacements (que le gestionnaire me gère en fonction de mes demandes par rapport à mon handicap ?

En tous cas merci à tous ceux qui m'apporte une réponse, une expérience.

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Filounet a dit :

On ne m'a pas parlé de surdité moyenne, j'ai un graphique qui descend jusqu'à plus de 30 db de perte sur les fréquences moyennes (conversation), ce qui commence à me gêner en classe, surtout quand les locaux sont sonores (Je suis TR). Et ça ne peut que continuer à baisser.

Donc tu as pu obtenir la RTH avec ce seuil. Ca t'a pris combien de temps ? As-tu eu d'abord un refus ? C'est l'ORL qui te l'a proposé ou tu as du lui demander ?

Et ensuite tu contactes le médecin de prévention ?

 

Je suis TR et avec la réforme, nous sommes amenés à aller de plus en plus loin et être gérés de façon de plus en plus éloignée, impersonnelle, donc sans possibilité de négocier avec la secrétaire, comme je le fais actuellement (de façon mesurée, bien sûr, et ça me suffit). Je vais donc avoir besoin d'officialiser mon handicap pour être respecté.

 

La surdité moyenne se calcule en prenant la perte à 4 fréquences différentes et en divisant ensuite par 4 pour les 2 oreilles. Si tu as peu de pertes sur les autres fréquences, la moyenne sera assez plus basse que 30db.

J'ai du demandé à l'orl de remplir le dossier, elle ne l'a pas proposé (en même temps, j'ai eu un suivi des plus aléatoires et elle ne me connaissait pas).

J'ai obtenu le rqth dès la 1ère demande, j'avais des gros doutes mais j'ai vu une assistante sociale pour faire le dossier et elle m'a limite engueulé parce que j'avais acheté mes appareils auditifs toute seule alors qu'ils auraient pu être pris en charge. Elle a relu mon projet de vie et surtout elle m'a rassurée en me disant que ma demande était tout à fait légitime.

Ca a pris 5 mois, dossier posé en janvier, rqth en mai mais trop tard pour le mouvement principal du coup, au provisoire, j'ai pu obtenir un poste de tr pas trop loin.

Par contre, pour l'aménagement du poste, on repassera, quand c'est possible, on le fait, mais quand il faut m'envoyer au loinloinstan, ben on m'y envoie. Arriver dans une classe après 1h30 de bruits de bagnole dans les oreilles, je suis fraîche comme la rose. Après, je n'ai pas encore "osé" mettre les pieds dans le plat et dire que non, il y a des remplacements que je ne peux pas faire car j'ai du mal aussi à me dire que je ne peux pas faire certaines choses.

 

Link to comment
Share on other sites

Pour ce qui est de l'agitation de la classe, ça va être compliqué, puisque l'enseignant en est responsable autant que les élèves dans le type de pratique qu'il choisit. Je passe dans des classes de REP ou très difficiles dans lesquelles les élèves travaillent calmement car leur enseignant est strict dessus et des classes de bons milieux très bruyantes car ils sont habituellement autorisés à se lever et discuter.

Ce sont davantage les lieux qui me causent des problèmes et les voyages en voiture, surtout quand il y a du relief.

il y a une heure, abel27 a dit :

La surdité moyenne se calcule en prenant la perte à 4 fréquences différentes et en divisant ensuite par 4 pour les 2 oreilles. Si tu as peu de pertes sur les autres fréquences, la moyenne sera assez plus basse que 30db.

Qu'appelles-tu 4 fréquences ? 500, 1000, 1500 et 2000 ou ça peut être des valeurs plus rapprochées (900, 1000, 1100, 1200) ?

Tu additionnes les résultats des deux oreilles puis tu divises par 4 ou bien tu calcules la valeur pour chaque oreille ?

Il faut une perte de 30 db de moyenne minimum pour obtenir une RQTH ?

Encore merci pour tout.

Link to comment
Share on other sites

@Filounet c'est clair que les habitudes de travail des titulaires jouent bcp. Et je déguste aussi de ce côté là.  Pour autant s'il n'y a pas la fatigue des trajets en plus, c'est un mieux.

Pour la rqth, il n'y a pas un taux de surdité moyenne où elle est acceptée,  c'est plutôt en fonction de ta gêne,  j'aurais été dans un bureau devant un ordi sans interaction qui me demande de forcer pour entendre, la rqth n'aurait pas de raison d'être.  Mais si avec une surdité légère,  tu ressens de la gêne,  c'est que c'est un problème. 

Tu calcules la moyenne pour chaque oreille, je crois puis la moyenne des 2. J'avais trouvé sur un site pour le calcul.

Link to comment
Share on other sites

J'aurais apprécié que l'ORL m'explique tout ça car je n'ai que des graphiques assez peu lisibles pour moi.

De ce que je comprends, même avec des fréquences éloignées de 500 et 1000 (c'est là que je vois que le graphique est incorrect puisque les intervalles sont irrégulières), j'ai une moyenne à chaque oreille proche des 30 db de perte. Et bien sûr, avec des valeurs plus rapprochées, ça dépasse 30 largement.

En classe, je sens bien que je deviens de plus en plus acariâtre du fait que le moindre bruit strident me gêne et que je dois constamment faire répéter.

J'aime être remplaçant, je pense être efficace et j'aimerais pouvoir le rester, mais pas dans n'importe quelles conditions.

Link to comment
Share on other sites

Comment voudrais-tu faire adapter tes remplacements?  Sur quels criteres? 

Il faut des indicateurs bien définis pour établir là où tu pourrais aller remplacer et là où tu ne pourrais pas :scratch:

Pour la demande de rqth, c'est moi qui ai apporté tous les papiers à l'ORL. J'ai fait les démarches seule. Je l'ai obtenu une premiere fois en moins de 3 mois, sans voir aucun autre médecin ( j'avais coché la case permettant une étude plus rapide de la demande sur simple dossier médical) mais ca peut demander jusque 6 mois selon les départements et le nombre de dossiers qu'ils ont à étudier.  Je pense que c'est plus rapide quand tu ne demandes rien d'autre que la rqth ( qui ne leur coute rien) et plus long quand tu demandes une compensation ( genre des sous pour les appareils auditifs) . 

 

Pour l'obtention de mon poste, c'était juste une opportunité, pas un poste adapté. Mon département donne pas mal de points pour le handicap et c'est ce qui m'a permis de l'obtenir. Mais ca ne marche pas pareil partout. J'ai fait 3 départements depuis que j'ai la rqth, 3 fonctionnements différents. Faut vraiment lire la circulaire du tiens. Je ne savais pas qu'il y avait un faux plafond quand j'ai demandé mon école mais je savais que ce ne pouvait pas etre pire qu'un algéco et vu la structure du batiment, pas de haut plafond comme certaines classes où cela me posait probleme également à cause de la résonnance. Chaque cas est différent, mais moi je voulais aussi éviter le stress de la circulation, et diminuer la fatigue due au temps de transport. La rqth me permet aussi de prendre un temps partiel quand j'en veux un . 

 

Dans ton cas, si tu préfères garder ton poste de TR mais avoir une adaptation, c'est peut etre , en plus de la rqth, une demande pour entrer dans les "dispositifs d'accompagnement des personnes en situation de handicap" qu'il te faut. Cherche cette référence sur le site de ton ia. C'est une demande à remplir ( en ce moment chez moi ) où tu demandes ce qui pourrait t'aider dans la pratique de ton travail. Cela va d'une diminution des heures de travail ( hummmm là faut un dossier maouss costaud) à un aménagement de ton lieu de travail ( pour cela faut avoir un lieu fixe) mais tu dois pouvoir y mettre des restrictions sur les distances pour tes remplacements ( en justifiant que cela te fatigue et a des répercussions sur ta tolérance aux bruits ensuite une fois en classe) et certaines écoles où objectivement la structure du batiment t'est néfaste. C'est pour ca qu'il te faut vraiment des indicateurs, des criteres bien objectifs pour définir ces restrictions. Vis à vis de ton employeur, ce ne doit pas apparaitre comme juste des préférances ( je veux bien aller remplacer ici ou là mais pas là et là bas) . 

Bon courage pour les démarches.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...