Jump to content

La mise en rang


 Share

Recommended Posts

C'est malheureusement vrai. Tout comme il est vrai qu'on est plus respecté à 40 ans qu'à  25. La défiance s'estompe un peu avec le temps, surtout quand on est longtemps dans une même école comme c'est mon cas, qu'on devient "une figure" du village et qu'on a eu les grands frères et les grandes soeurs. C'est évident que cela a un impact, à mon grand regret, mais je crois que j'ai quand même des élèves mignons aussi...

Link to comment
Share on other sites

Le 22/08/2019 à 15:54, Frédo45 a dit :

Je ne sais pas quel est mon secret mais ça ne m'arrive jamais. Est-ce qu'ils ont peur de moi ? Je ne sais pas mais j'obtiens facilement 2 rangées nettes et sans bavardages. Et ils rentrent dans un certain calme. Mes élèves seraient-ils merveilleux ? C'est possible.

C'est le talent, tout simplement...:D

Mais je pense que chableu a raison... et puis tu es une institution dans ton école.:) Et les élèves sont mignons. Bref : profite !

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 24/08/2019 à 08:40, Bountygong a dit :

C'est le talent, tout simplement...:D

Mais je pense que chableu a raison... et puis tu es une institution dans ton école.:) Et les élèves sont mignons. Bref : profite !

De "figure" dans la village, on passe à institution... Je ne crois pas avoir dit cela. Cependant, quand on enseigne pendant près de 15 ans dans une commune de 500 habitants et qu'en plus, on a été élève, forcément, on est une personne reconnue au-delà même du cercle des parents d'élèves. Et oui, ça aide, et pas que pour obtenir un rang calme.

Cependant, bien entendu que le fait d'être un homme joue et d'ailleurs, malheureusement, par peur de paraître sexiste, la hiérarchie n'ose pas évoquer ce sujet, notamment lors des formations. En fait, tout le monde le dit mais dans des cercles fermées, entre collègues mais jamais dans des réunions officielles.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Bonjour, 

Je lis ce sujet avec intérêt ce soir... Galère cette mise en rang avec des cm1 cm2. Beau troupeau plutôt... Vous acharnez-vous? On perd déjà beaucoup de temps avec le lavage des mains, où ils commencent à rediscuter en attendant leur tour... (2 lavabos pour 24) 

Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, lafene a dit :

Bonjour, 

Je lis ce sujet avec intérêt ce soir... Galère cette mise en rang avec des cm1 cm2. Beau troupeau plutôt... Vous acharnez-vous? On perd déjà beaucoup de temps avec le lavage des mains, où ils commencent à rediscuter en attendant leur tour... (2 lavabos pour 24) 

Je t'avoue qu'avec le lavage de main je trouve que ça perd de l'intérêt. Tu galères à les faites ranger pour qu'ils se mettent en mode "travail" puis ils se lavent les mains en classe pendant 5min et ça pourrit tout...
Mais je suis TR, en ayant sa classe ça peut peut être mieux fonctionner.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, lafene a dit :

Bonjour, 

Je lis ce sujet avec intérêt ce soir... Galère cette mise en rang avec des cm1 cm2. Beau troupeau plutôt... Vous acharnez-vous? On perd déjà beaucoup de temps avec le lavage des mains, où ils commencent à rediscuter en attendant leur tour... (2 lavabos pour 24) 

Ici ils sont en file pour le passage au lavabo puis vont s'assoir en attendant (tout cela dans la salle de motricité) puis je leur demande de se lever et de se diriger en classe. Ils ont le droit de parler pendant tout ce temps, faut pas pousser je trouve. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, lafene a dit :

Bonjour, 

Je lis ce sujet avec intérêt ce soir... Galère cette mise en rang avec des cm1 cm2. Beau troupeau plutôt... Vous acharnez-vous? On perd déjà beaucoup de temps avec le lavage des mains, où ils commencent à rediscuter en attendant leur tour... (2 lavabos pour 24) 

Je m'acharne, persiste et signe. Ils ont aussi l'interdiction de bavarder en attendant le lavage des mains (faut que je revois ça d'ailleurs) et rentrent en classe dès qu'ils ont les mains lavées.

Tous les ans ma classe est rangée et j'y tiens. Je suis une vieille chouette mais la discipline compte pour moi.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, maryl a dit :

Je m'acharne, persiste et signe. Ils ont aussi l'interdiction de bavarder en attendant le lavage des mains (faut que je revois ça d'ailleurs) et rentrent en classe dès qu'ils ont les mains lavées.

Tous les ans ma classe est rangée et j'y tiens. Je suis une vieille chouette mais la discipline compte pour moi.

Je laisse parler (enfin chuchoter) ceux qui sont en rang pendant que les autres passent au lavage des mains. Mais malheureusement ils ne savent pas se réguler et le préau résonne donc j'ai fini par imposer le silence.

Mais je les trouve particulièrement agités en ce début d'année, des difficultés à se mettre au boulot pour certains..... première année que je vois ce genre de comportement.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, Delavegue a dit :

Mais je les trouve particulièrement agités en ce début d'année, des difficultés à se mettre au boulot pour certains..... première année que je vois ce genre de comportement

Le confinement et là non reprise de certains se paie.

  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Delavegue a dit :

Je laisse parler (enfin chuchoter) ceux qui sont en rang pendant que les autres passent au lavage des mains. Mais malheureusement ils ne savent pas se réguler et le préau résonne donc j'ai fini par imposer le silence.

Mais je les trouve particulièrement agités en ce début d'année, des difficultés à se mettre au boulot pour certains..... première année que je vois ce genre de comportement.

Je n'arrive pas à imaginer une classe entière complètement silencieuse dehors sous un préau en train d'attendre (et je suis dans une école très tranquille). J'ai d'ailleurs du mal à imaginer des adultes le faire. Je trouve ça très rude dans la mesure où on leur demande également d'être silencieux en classe.

Pour ma part, il y a des temps où ils peuvent discuter tant qu'ils sont rangés et calmes. Une fois en classe c'est autre chose. Je pense d'ailleurs qu'ils sont plus à même de respecter le silence que je leur demande en classe quand ils ont l'occasion de relâcher la pression dans des moments définis.

Sinon, je rejoins les collègues pour dire qu'il faut passer du temps pour avoir le silence en entrant en classe. C'est pénible mais ça vaut le coup pour le reste de l'année.

Je trouve aussi que la reprise a été un peu compliquée au niveau de l'attention. Le confinement y est certainement pour beaucoup.

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, chatmallow a dit :

 J'ai d'ailleurs du mal à imaginer des adultes le faire. Je trouve ça très rude dans la mesure où on leur demande également d'être silencieux en classe.

Tout à fait, on a du mal déjà à ne pas discuter pendant les conférences péda.. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, doubleR a dit :

Tout à fait, on a du mal déjà à ne pas discuter pendant les conférences péda.. 

Et pendant les conseils des maîtres... Un vrai brouhaha parfois... 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, chatmallow a dit :

Je n'arrive pas à imaginer une classe entière complètement silencieuse dehors sous un préau en train d'attendre (et je suis dans une école très tranquille). J'ai d'ailleurs du mal à imaginer des adultes le faire. Je trouve ça très rude dans la mesure où on leur demande également d'être silencieux en classe.

Pour ma part, il y a des temps où ils peuvent discuter tant qu'ils sont rangés et calmes. Une fois en classe c'est autre chose. Je pense d'ailleurs qu'ils sont plus à même de respecter le silence que je leur demande en classe quand ils ont l'occasion de relâcher la pression dans des moments définis.

Sinon, je rejoins les collègues pour dire qu'il faut passer du temps pour avoir le silence en entrant en classe. C'est pénible mais ça vaut le coup pour le reste de l'année.

Je trouve aussi que la reprise a été un peu compliquée au niveau de l'attention. Le confinement y est certainement pour beaucoup.

Je n'en ai que 15 et je les laisse quand même discuter aussi. Je demande le silence vers la fin du lavage de main un peu avant de rentrer.

Mais je suis obligé de durcir un peu car ils sont dissipés cette année, d'habitude je suis plus souple. Idem niveau attention, c'est très dur pour certains. 1/3 de l'effectif qui a de réelles difficultés de concentration, même une qui ne veut pas travailler, ça fait peur un peu....

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, doubleR said:

on a du mal déjà à ne pas discuter pendant les conférences péda

Mais dans ce cas là, c'est plutôt lié à l'absence d'intérêt de ladite conférence....

Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, bdisse a dit :

Mais dans ce cas là, c'est plutôt lié à l'absence d'intérêt de ladite conférence....

Pas forcément. Cela peut être dû à une envie de rebondir avec son voisin sur ce qui se dit. Parfois, des choses sont abordées en animation et rappellent des situations vécues en classe sur lesquelles on réagit sur l'instant. Je ne minimise pas la gêne mais je veux dire que nous avons besoin d'échanger et que ce n'est pas toujours un mal. Et il me semble que c'est en laissant des temps aux élèves où il est possible de parler (avec un moment et un cadre défini : "oui là vous avez le droit de parler mais en chuchotant") que l'on est plus légitime à être rigoureux sur d'autres temps. 

J'ai participé à un stage de langues en Angleterre qui nous a placés dans un statut d'élève (je faisais partie des gens les moins à l'aise en anglais). Cela m'a beaucoup appris sur le sentiment de nullité au sein d'un groupe, le fait de ne pas être en mesure d'être attentif toute une journée, le fait de s'ennuyer (souvent) en cours, le fait d'avoir besoin de bouger ou d'échanger pour apprendre. J'essaie davantage de me mettre à la place des élèves et de réguler mes exigences en fonction de ce qui peut être supporté par un enfant. Et le silence non stop j'ai abandonné même si je reste très a cheval sur le calme en classe.

  • J'aime 1
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Ah ça fait "plaisir" de voir que je ne suis pas la seule à constater un sérieux problème d'attention chez les élèves cette année. Franchement, même si mes élèves sont gentils, c'est dur dur cette reprise. Je n'ai jamais vu ça.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

D'où la nécessité de cadrer encore davantage que d'habitude, pour être plus efficace et éviter les accidents.

On peut à la fois réclamer le silence dans les moments essentiels et construire sa demi-journée de classe de façon à ce que ce soit agréable pour tous.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Si je laisse mes élèves discuter pendant le lavage des mains, ils gênent les 3 autres classes du couloir... Donc silence.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, maryl a dit :

Si je laisse mes élèves discuter pendant le lavage des mains, ils gênent les 3 autres classes du couloir... Donc silence.

Par expérience, je sais malheureusement que gêner les autres classes n'est pas toujours un critère pour que certains collègues fassent taire leurs élèves ...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, bdisse a dit :

Mais dans ce cas là, c'est plutôt lié à l'absence d'intérêt de ladite conférence....

Dans un rang, attendre son tour pour le lavage des mains, pas trop d’intérêt non plus pour un enfant, si en plus il n'a pas le droit ni de bouger ni de parler ..

On est d'accord qu'on parle du rang pour le lavage des mains, pas celui juste avant de rentrer en classe.

Après tout dépend  de la configuration et de l’organisation dans chaque école. Ici, les sanitaires donnent dans la salle de motricité, donc les élèves sont en fil indiennes devant leur sanitaire (un lavabo par genre, on a 2 classes)  c'est un peu long, ensuite ils vont d’assoir  par classe et enfin ils se rangent pour aller dans le couloir et la classe. Je ne me vois pas demander le silence pendant tout ce temps à des enfants âgés de 5 à 7 ans.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, doubleR a dit :

Dans un rang, attendre son tour pour le lavage des mains, pas trop d’intérêt non plus pour un enfant, si en plus il n'a pas le droit ni de bouger ni de parler ..

On est d'accord qu'on parle du rang pour le lavage des mains, pas celui juste avant de rentrer en classe.

Après tout dépend  de la configuration et de l’organisation dans chaque école. Ici, les sanitaires donnent dans la salle de motricité, donc les élèves sont en fil indiennes devant leur sanitaire (un lavabo par genre, on a 2 classes)  c'est un peu long, ensuite ils vont d’assoir  par classe et enfin ils se rangent pour aller dans le couloir et la classe. Je ne me vois pas demander le silence pendant tout ce temps à des enfants âgés de 5 à 7 ans.

Oui ça dépend de la configuration de l'école. Ici les lavabos sont devant les classes. Même les cp arrivent à attendre relativement calmement leur tour et dès que les mains sont lavées, ils rentrent en classe. Si les cp peuvent le faire, mes cm doivent aussi y arriver.

Oui ça n'a pas d'intérêt pour eux mais le respect de ceux qui sont en classe et travaillent est supérieur à celui personnel de chaque élève.

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, maryl a dit :

Oui ça n'a pas d'intérêt pour eux mais le respect de ceux qui sont en classe et travaillent est supérieur à celui personnel de chaque élève.

Tout à fait.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Pour le rang il y a un critère indispensable: être là et ne pas les faire attendre (ou très exceptionnellement).

Je ne comprends pas qu'on puisse d'énerver contre les enfants qui se mettent à parler s'ils doivent attendre un adulte qui n'est pas encore arrivé au moment de la mise en rang. Souvent les enfants sont calmes les deux premières minutes et c'est l'attente qui va créer le bavardage.

Quand j'ai un retardataire je préfère faire avancer mon rang de quelques mètres pour donner une dynamique et garder le calme, je m'arrête et repars alors avec un rang qui a été en action, s'est arrêté et se remet en action, ça évite une montée en puissance du bavardage.

Cette année les parents ne rentrent plus dans l'école le matin et le midi et je constate que le rang est bien plus vite fait depuis qu'aucun parent ne s'impose avec une info de dernière minute pile au moment ou les enfanst sont prêts à avancer...:ph34r:

J'ai des élèves qui ont souvent envie d'aller aux toilettes donc j'oblige TOUS mes élèves à aller aux toilettes dès qu'on sort de la classe avant de jouer en récré. Il ne reste plus que le lavage de main en fin de récré et c'est un gain de temps pour la mise en rang.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Lady Oscar a dit :

Pour le rang il y a un critère indispensable: être là et ne pas les faire attendre (ou très exceptionnellement).

La pédagogie par l'exemple, en somme !

C'est celle que je pratique. Je suis exigeante envers mes élèves car je le suis envers moi-même, y compris quand ça me coûte.

Link to comment
Share on other sites

Bah oui, quand je leur présente mes excuses si je suis en retard (sauf s'ils ont bien vu que j'étais à quelques mètres en train de gérer un truc grave comme soigner un camarade par exemple)  et ne gronde pas s'il y a du bruit, je fais en sorte qu'on avance vite pour rattraper le coup.

Link to comment
Share on other sites

Même technique que toi pour le rang Lady ! 😉

Et je me présente 1 ou 2 minutes avant la sonnerie, de manière à ce que mes élèves me voient. Dès lors, ils savent qu’il faut commencer à se diriger vers les toilettes et les lavabos. Ils savent qu’ils doivent passer aux toilettes (je n’autorise pas les déplacements sur temps de classe, de manière générale) et se laver les mains. Lorsque cela sonne, les derniers savent qu’ils doivent se dépêcher. Je laisse peu de temps, et commence à faire avancer le rang comme l’indique Lady. En général, ça ne traîne pas tellement car les retardataires savent qu’ils mangent peu à peu leur temps de récré ultérieur ! 
J’autorise à bavarder calmement jusqu’à la porte d’entrée du bâtiment. Dès que le rang s’y présente, je m’arrête 2 secondes, le temps de me retourner et de poser mon doigt sur ma bouche (enfin mon masque, en ce moment) pour signifier le silence. Là on entre, et il n’y a plus aucun bruit qui soit toléré. 
Dans ma classe, on peut chuchoter seulement lorsque tout le travail est terminé, ou pour régler un petit quelque chose (j’ai des bureaux doubles). Je le tolère. Et ils savent que je le tolère seulement ! Cela reste très limité. 

Dans le couloir, certains collègues sont beaucoup plus coulants que moi. Il y a 2 classes qui bavardent, dont une qui s’agite pas mal. Mais lorsque je passe, un regard froid, éventuellement un mot de ma part, suffisent à les faire taire. Non pas que je veuille gérer la classe d’autrui et piétiner les platebandes des collègues, mais parce que je trouve la valeur d’exemple fondamentale. J’ai des CP, c’est la 1ère année de l’élémentaire : si moi je ne pose pas les bases, je sais que pour les collègues ce sera plus difficile en début d’année. Et comme on est dans une école pas simple...

 La valeur d’exemple, c’est la plus importante de toutes, lorsqu’on est enseignant. Enfin, c’est ce que je crois et qui me guide.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 16/09/2020 à 20:10, lafene a dit :

Bonjour, 

Je lis ce sujet avec intérêt ce soir... Galère cette mise en rang avec des cm1 cm2. Beau troupeau plutôt... Vous acharnez-vous? On perd déjà beaucoup de temps avec le lavage des mains, où ils commencent à rediscuter en attendant leur tour... (2 lavabos pour 24) 

Je te conseille de faire deux rangs espacés d'un ou deux mètres. Espacés, ils sont lus calmes en général.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Concernant la mise en rang, je connais un maître-formateur qui n'exige pas spécialement le silence dans les rangs, et même dans le bâtiment; par contre une fois entrée en classe, c'est le silence complet. Je crois qu'il veut "sacraliser" l'espace-classe ( vraiment faire la distinction entre la classe et l'extérieur) ; et les élèves ont bien compris. La différence entre le moment des rangs et l'entrée en classe est saisissante. Après, ça dépend vraiment de chacun.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...