Jump to content

Invasion de couches... Que faire ?


André Jorge
 Share

Recommended Posts

Bonjour, :)

Cette année, nous recevons un nombre important d'enfants qui viennent à l'école avec des couches... Certaines ASEM refusent de changer les enfants qui en portent... Je vais m'occuper de cette histoire à partir de demain...

Si je comprends  bien :

- les enfants ne doivent pas venir à l'école avec des couches.

- il doivent avoir dans leur sac des vêtements de rechange en nombre suffisant.

J'ai bien lu cette page : https://www.senat.fr/questions/base/2019/qSEQ190912174.html

Mais ça ne m'aide en rien...

Comment fonctionnez-vous dans vos écoles ?

Merci pour votre aide. :)

Link to comment
Share on other sites

Nous mettons des couches si besoin pour la sieste avec l'idée de faire évoluer dès que possible la situation. 

Si les enfants gardent les couches, ils ne peuvent pas devenir propre. C'est un apprentissage à part entière de plus en plus laissé à l'école... 

Les atsem ont raison de ne pas vouloir changer les couches, par contre, elles doivent changer les petits quand il y a un incident ! 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Ici on enlève les couches directement avec les parents.
Les parents doivent fournir des changes.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Sauf enfant en situation de handicap of course dans ce cas-là PAI ou PPS ... 

  • Merci 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Alors j'ai un exemple un peu différent : une nièce de mon mari, née, pas de bol, un 30 décembre, doit faire son entrée en PS cette année (je dis "pas de bol", car à 2 jours près elle entrait l'an prochain, et ne me/nous semble pas vraiment prête 🙁... bon elle n'ira que le matin)

Lors de la visite de l'école, les parents ont souligné qu'ils tentaient de lui apprendre la propreté, mais que pour l'instant ce n'était guère couronné de succès... La directrice a répondu que désormais, elle acceptait les couches en début d'année, surtout pour les très jeunes. 

  • Triste 1
Link to comment
Share on other sites

Ici couches acceptées avec incitation à bosser la propreté ++ à la maison au besoin en expliquant comment s'y prendre. Incitation à  ce que les parents mettent des couches culottes. Dans mon école d'avant les atsem ne changeaient pas les enfants sauf incident isolé. Les parents venaient à l'école avec les changes et changeaient leur petit puis repartaient.... ca aidait à bosser la propreté à la maison avec le covid c'est terminé...

Là je sais que l'an prochain je récupère un gamin en couche en MS ( pas de PAI  ni de soucis médicaux d'après la collègue de PS) La mère refuserait que son enfant ne soit plus son bébé... bref je me réjouis...

  • Confus 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, la maîtresse des petits a dit :

 

Si les enfants gardent les couches, ils ne peuvent pas devenir propres. 

Ça me semble assez catégorique pour quelque chose de très aléatoire... 

On est dans mon école très loin d'une invasion de couches. Un seul élève en PS l'année dernière, pour quelques semaines en septembre. 

Mon atsem et moi nous préférons grandement une couche à changer, plutôt que de devoir laver le petit + change complet culotte, pantalon, chaussettes, chaussons + laver le sol ou la chaise... 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

C'est bien le problème. Acquérir la propreté passe par des incidents. 

Les couches sont tellement performantes que les enfants n'ont plus la sensation d'humidité. 

Certains parents, à la marge on est d'accord, préfèrent comme vous mettre une couche plutôt que changer, laver et éponger...

La propreté n'est pas innée. C'est un apprentissage. L'école a son rôle à jouer pour certains enfants. A mon sens, le travail d'une Atsem en petite section, surtout en début d'année est beaucoup focalisé sur cet aspect. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, la maîtresse des petits a dit :

C'est bien le problème. Acquérir la propreté passe par des incidents. 

Les couches sont tellement performantes que les enfants n'ont plus la sensation d'humidité. 

Certains parents, à la marge on est d'accord, préfèrent comme vous mettre une couche plutôt que changer, laver et éponger...

La propreté n'est pas innée. C'est un apprentissage. L'école a son rôle à jouer pour certains enfants. A mon sens, le travail d'une Atsem en petite section, surtout en début d'année est beaucoup focalisé sur cet aspect. 

On n'est pas d'accord je pense sur la façon d'acquérir la propreté 😊

Quand mon fils a eu 3 ans (ouf il est de février l'école était encore loin) il était très loin d'être propre. Pourtant il savait quand il avait envie. Mais blocage sur le pot ou les toilettes. Au point de pouvoir se retenir très longtemps. Pour éviter de le rendre malade j'ai attendu et laissé tomber. Il a gardé ses couches et je ne lui ai plus du tout parlé de pot ou de toilettes, et pourtant j'avais bien la trouille de l'école qui approchait peu à peu. Un jour, vers mai ou juin peut être, il s'est levé de la sieste et a demandé à aller aux toilettes. Il y est resté longtemps, car même si ça venait de lui, ça le bloquait toujours. Il a terminé sa journée sur le pot, et à force de le distraire il a fini par faire dedans. 2-3 jours plus tard, il était propre jour, sieste et nuit. Ce n'est pas en le laissant se faire dessus pendant des mois que j'aurais pu y changer quelque chose. Il a été propre quand il était prêt et on peut aussi respecter cela chez les enfants. 

Bien sûr, ce n'est pas le cas pour tous les enfants, et certains enfants et parents ont besoin qu'on les booste un peu... Mais certainement que vu de l'extérieur je passais pour une maman je-m'en-foutiste qui attendait peut être que l'école fasse à la place, alors que j'attendais juste que mon enfant soit prêt. S'il avait été de fin d'année, il n'aurait pas été propre du tout à la rentrée et loin d'être prêt psychologiquement. 

 

Bref, je laisse le bénéfice du doute aux enfants et aux parents 😁 

Après je le redis, 1 seul cas dans la classe l'an passé, et il s'en ai vite passé, sauf à la sieste. 

Link to comment
Share on other sites

@garba

Je ne suis pas en contradiction avec ce que tu énonces. 

Je suis persuadée que pour certains enfants, il se joue beaucoup de choses et que ce n'est pas dans la famille qu'il pourra devenir propre. 

On ne se connaît pas mais je t'assure que s'il y a bien qqun qui s'efforce de ne pas culpabiliser les parents sur ce sujet, c'est bien moi. 

Chaque enfant, chaque famille, chaque situation est particulier et particulière. L'école est là pour accompagner. 

Link to comment
Share on other sites

Vécu l’année dernière avec un GS issu d'un milieu très défavorisé (et dont c'était la première scolarisation) ...

J'ai découvert un mois après la rentrée qu'il portait une couche, la maman ne m'avait rien dit :ninja:.

J'ai demandé d'enlever les couches et de fournir des vêtements de rechange ... L'atsem l'a changé jusqu'à 2 fois/jour. La maman ne fournissait pas de rechange, et ne rendait pas les vêtements prêtés par l'école. Tout notre stock y est passé.

J'ai tenté d'appeler la maman pour qu'elle apporte des vêtements de rechange en laissant l'enfant enroulé dans une serviette. Elle n'a pas répondu au tel (ni cette fois là, ni les suivantes). (L'atsem a fini par laver/sécher les vêtements pour le rhabiller)

La famille a déménagé brusquement dans l'année.

  • Triste 2
Link to comment
Share on other sites

Pour mes deux enfants j'ai connu le déclic de la PS pour la propreté, certainement une forme de mimétisme de groupe. Ils sont tous les deux de fin d'année et ont été en crèche avant de fréquenter l'école. J'avais beau enlever les couches depuis plusieurs mois, les inciter rien ne fonctionnait et à la veille de la rentrée c'était l'angoisse. Le premier a été propre jour et nuit à partir du jour où il a fréquenté la maternelle et le second a eu trois accidents durant son année.

Si les couches avaient été autorisées lors de leur rentrée, l'acquisition de la propreté aurait certainement été retardée.

  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

ce qui m'interpelle, c'est l'âge auquel les enfants commencent à se passer de couches. Les miens sont adultes, et à deux ans, ils n'avaient plus de couches, ni le jour, ni la nuit. Il n'y a eu aucun apprentissage "forcé", juste des mises sur le pot de temps en temps, et surtout le matin au réveil. 

Ils sont allés en crèche, où on met les enfants régulièrement sur le pot.

Actuellement, un enfant propre à 2 ans, c'est presque un exploit....

 

 

  • J'aime 1
  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Je suis triste pour tous les petits.

Avant mais c'était avant, il y avait maturité physiologique et psychique  marquée par un certificat médical, pour entrer à l'école.

L'enfant qui n'avait pas encore acquis la propreté n'était pas considéré comme en retard mais " pas prêt". On ne tire pas sur les cheveux pour faire grandir les enfants.

Les enfants pas prêts pour la grande collectivité avec les exigences qu'elle génère restaient avec la nourrice, la maman , .... il avait besoin d'un maternage plus long qui ne présageait pas de l'avenir , seulement on marchait un peu plus au pas de l'enfant ...

La société d'aujourd'hui devient intolérante à la différence tout le monde doit entrer dans la bonne case au même moment ...

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

@Pepettebondje pense que les enfants ne sont pas tous prêts au même moment mais parfois il faut aussi les mettre devant l'obstacle. Avec un certificat de propreté exigé mes enfants n'auraient pas pu être scolarisés et pourtant ils avaient passé 2 ans en crèche et étaient parfaitement dans leur élément à l'école, d'ailleurs le rythme et les exigences de la maternelle leur ont imposé d'être propres.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Pourquoi les enfants d'il y a 20 ou 30 ans auraient-ils été plus prêts que ceux d'aujourd'hui ?

Les miens ont fait leur dernière année de crèche (de 2 à 3 ans) sans couche. Ce n'est pas pour entrer à l'école qu'ils sont devenus propres.

La manière d'élever les enfants varie selon les époques. Je pense qu'on est allé d'un extrême à l'autre. Quand mon aîné a eu un an, il a passé une semaine chez mes beaux-parents en vacances. Ma belle-mère m'a demandé si je voulais qu'elle me le "dresse" (le mot est d'elle...). J'ai répondu non, horrifiée. 🤣

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, borneo a dit :

Pourquoi les enfants d'il y a 20 ou 30 ans auraient-ils été plus prêts que ceux d'aujourd'hui ?

Les miens ont fait leur dernière année de crèche (de 2 à 3 ans) sans couche. Ce n'est pas pour entrer à l'école qu'ils sont devenus propres.

La manière d'élever les enfants varie selon les époques. Je pense qu'on est allé d'un extrême à l'autre. Quand mon aîné a eu un an, il a passé une semaine chez mes beaux-parents en vacances. Ma belle-mère m'a demandé si je voulais qu'elle me le "dresse" (le mot est d'elle...). J'ai répondu non, horrifiée. 🤣

Chez nous ça a été plus long et ce n'est pas faute d'avoir été incités à la crèche et à la maison. Ma mère était catastrophée et m'expliquait que j'avais été propre à 13 mois. Perso je suivais mon Laurence Pernoud à la lettre et je savais que plus de 2 ans pour atteindre la propreté n'était pas une anomalie.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, fleur7 a dit :

@Pepettebondje pense que les enfants ne sont pas tous prêts au même moment mais parfois il faut aussi les mettre devant l'obstacle. Avec un certificat de propreté exigé mes enfants n'auraient pas pu être scolarisés et pourtant ils avaient passé 2 ans en crèche et étaient parfaitement dans leur élément à l'école, d'ailleurs le rythme et les exigences de la maternelle leur ont imposé d'être propres.

La difficulté est que l'école n'est pas structurée pour accueillir partout correctement, une atsem par classe, des sanitaires spacieux et aménagés, ...

Certains enfants souffrent vraiment de l'exigence qu'ils ne peuvent atteindre, quand on a besoin de maternage, il faut des adultes disponibles .

Je ne dis pas qu'il faut ne pas aider l'enfant à grandir mais, je suis sure qu'il est contre productif de mettre l'enfant devant une falaise, quand attendre un peu avec patience, permet de n'avoir qu'une marche à franchir.

 

La maturité physiologique est liée aux connections neuronales et au métabolisme qui se mettent en place, quand c'est le moment c'est le moment sinon rien à faire ...  comme pour la préhension, la marche, la puberté.

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec ça mais je pense qu'il faut tenter l'expérience et voir si l'enfant s'adapte. Je n'avais pas de certitude en mettant mes enfants en maternelle et je savais que si des incidents à répétition se produisaient on m'aurait demandé de trouver une autre solution (et j'aurais été bien embêtée). Actuellement avec la scolarisation obligatoire à 3 ans j'imagine qu'il n'y a pas de retour en arrière possible, d'où l'apparition des couches dans les écoles.

Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, Pepettebond a dit :

La difficulté est que l'école n'est pas structurée pour accueillir partout correctement, une atsem par classe, des sanitaires spacieux et aménagés, ...

Et que ce n'est pas son rôle !

Mais comme pour beaucoup de choses à propos de l'école, on a reculé, basculé les apprentissages de la famille vers l'école.

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Goëllette a dit :

Et que ce n'est pas son rôle !

Mais comme pour beaucoup de choses à propos de l'école, on a reculé, basculé les apprentissages de la famille vers l'école.

Exactement. On n'imagine pas le nombre d'enfants de CE1 qui ne savent pas lacer leurs chaussures. Ce n'est tout de même pas à l'école de leur apprendre.

  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Pepettebond a dit :

Je suis triste pour tous les petits.

Avant mais c'était avant, il y avait maturité physiologique et psychique  marquée par un certificat médical, pour entrer à l'école.

L'enfant qui n'avait pas encore acquis la propreté n'était pas considéré comme en retard mais " pas prêt". On ne tire pas sur les cheveux pour faire grandir les enfants.

Les enfants pas prêts pour la grande collectivité avec les exigences qu'elle génère restaient avec la nourrice, la maman , .... il avait besoin d'un maternage plus long qui ne présageait pas de l'avenir , seulement on marchait un peu plus au pas de l'enfant ...

La société d'aujourd'hui devient intolérante à la différence tout le monde doit entrer dans la bonne case au même moment ...

La société d'aujourd'hui devient intolérante à la différence tout le monde doit entrer dans la bonne case au même moment ...

 

Alors je n'ai pas du tout du tout le même ressenti 🙂... Au contraire, c'était "avant" tout ça... il suffit de voir les réflexions des mères et belles-mères rapportées ici, sur la propreté à 13 mois, le dressage etc., et j'ai eu de tels exemples de réflexions, pas à moi mais à des mères de mon entourage, toujours venant de "vieilles" lol. Aujourd'hui, chez les parents, enseignants, médecins, l'idée est plutôt de dire "chacun son rythme" pour la propreté, la marche... d'où d'ailleurs l'acceptation des couches en début de PS. 

 

Sinon, le fait de ne pas être propre tôt n'est pas non plus un signe de besoin de "maternage plus long" : mon fils aîné n'a de mémoire été propre que vers 2 ans et 9 ou 10 mois (pour te dire comme ça m'a marquée 😂), or ce n'était pas un enfant ayant spécialement besoin d'être materné, au contraire, il était extrêmement sociable voire audacieux (ça avait frappé une amie PE en maternelle). C'est plutôt une histoire d'être prêt physiologiquement.
C'est d'ailleurs + tardif chez les garçons que chez les filles je crois, pour des questions physiologiques. 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, fleur7 a dit :

Je suis d'accord avec ça mais je pense qu'il faut tenter l'expérience et voir si l'enfant s'adapte. Je n'avais pas de certitude en mettant mes enfants en maternelle et je savais que si des incidents à répétition se produisaient on m'aurait demandé de trouver une autre solution (et j'aurais été bien embêtée). Actuellement avec la scolarisation obligatoire à 3 ans j'imagine qu'il n'y a pas de retour en arrière possible, d'où l'apparition des couches dans les écoles.

Actuellement avec la scolarisation obligatoire à 3 ans j'imagine qu'il n'y a pas de retour en arrière possible, d'où l'apparition des couches dans les écoles.

C'est tout à fait lié je crois. Pour la petite que j'évoquais, née un 30/12, sa mère (au foyer) pourrait la garder sans problème jusqu'à la rentrée de janvier... mais de ce qu'elle a compris, sa fille basculerait alors dans le système de l'instruction en famille, avec démarches à faire, contrôle etc. ... tout ça pour un trimestre 🤪 ! Donc elle l'a inscrite à l'école. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, borneo a dit :

Exactement. On n'imagine pas le nombre d'enfants de CE1 qui ne savent pas lacer leurs chaussures. Ce n'est tout de même pas à l'école de leur apprendre.

Voire même mettre les pieds dans les chaussures !

Sans parler de savoir se moucher...

Entre le dressage des années 50 et le biendézenfants des années 2020, il y a une marge !

Quant au fait que les garçons auraient des besoins physiologiques d'être propres plus tard que les filles, je veux bien des références.

Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Goëllette a dit :

Voire même mettre les pieds dans les chaussures !

Sans parler de savoir se moucher...

Entre le dressage des années 50 et le biendézenfants des années 2020, il y a une marge !

Quant au fait que les garçons auraient des besoins physiologiques d'être propres plus tard que les filles, je veux bien des références.

En effet, c'était des souvenirs (d'où le "je crois") de ce que j'avais lu il y a longtemps (différence d'appareil uro-génital => propreté "pipi" + difficile et tardive), mais il semblerait qu'on sait maintenant que c'est une légende 😉 Autant pour moi.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, FemmeDeRochas a dit :

En effet, c'était des souvenirs (d'où le "je crois") de ce que j'avais lu il y a longtemps (différence d'appareil uro-génital => propreté "pipi" + difficile et tardive), mais il semblerait qu'on sait maintenant que c'est une légend😉 Autant pour moi.

Pas tout à fait ... du moins du point de vue d'un chu spécialisé pour les enfants

 

https://readaptation.chusj.org/fr/Familles/Conseils-de-nos-professionnels/Sante-et-developpement/Entrainer-son-enfant-a-la-proprete

Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'on peut difficilement comparer le laçage des chaussures avec l'apprentissage de la propreté et non ce n'est pas une légende que le contrôle des sphincters est différent pour les filles et les garçons.

Link to comment
Share on other sites

En maternelle , on leur apprend :

-à dire, bonjour, aurevoir, s'il vous plait, merci.

-à se tenir assis pour manger

- à mettre son manteau et le fermer

- à mettre les chaussures dans le bon pied et à faire les lacets

- à être propre

Oui il y a 20 ans on ne faisait beaucoup moins mais les familles n'étaient pas les mêmes, la vie n'était pas la même...
Notre métier travaille avec de l'humain, il évolue avec,  et en ce moment dans tous les sens surtout....

  • J'aime 1
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, borneo a dit :

Exactement. On n'imagine pas le nombre d'enfants de CE1 qui ne savent pas lacer leurs chaussures. Ce n'est tout de même pas à l'école de leur apprendre.

C'est ça ! Ou ceux qui ne savent pas se moucher ou s'essuyer les fesses...

A 18 mois ma fille mettait les manches de son manteau toute seule et disait "Merci", avant 2 ans on avait "Bonjour monsieur/madame", "s'il te plaît". C'est sûr que ce sont des choses qui s'apprennent, les enfants ne vont pas le deviner tous seuls.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...