Jump to content

Le 3è tour : les législatives


jeanounette
 Share

Recommended Posts

il y a 28 minutes, prof désécol a dit :

Qu'on l'approuve ou pas, il s'agit bien d'un déplacement sur fond idéologique de la notion de mariage et de famille.

Tout comme quand le mariage a été désolidarisé du mariage religieux, ce qui il faut bien le reconnaître n’a rien changé pour ceux pour qui le mariage  religieux a de la valeur et a permis aux autres de se marier sans passer par la case église. La notion de famille est sociétale (place des aînés, présence et responsabilités des enfants adultes par rapport à leurs parents, possibilités et règles de divorce,  identification de l’autorité parentale , travail des femmes etc.) elle est donc sujette à évolution . Cela devient de la morale ou de l’idéologie  quand on y ajoute des valeurs positives ou négatives: tel truc est bien et doit être valable pour tous et tel autre non selon les valeurs qui sont les miennes ou celles d’un groupe dans lequel je me reconnais…Qu’y -a-t-il pour toi d’idéologique , au sens de moral et pas sociétal, dans l’accès au mariage civil des homosexuels ou dans l’ouverture à l’adoption des mêmes?

 

il y a 28 minutes, prof désécol a dit :

J'imagine mal Macron devenir premier ministre après avoir été Jupiter. Exit Macron.

Tu préfères le contre-pouvoir actuel de l'Assemblée nationale qui obtempère quand il siffle ?

Qui alors comme premier ministre de contre pouvoir?

Merci de ne pas cliver mes propos, je dis depuis le début que je ne soutiens rien de Macron et je n’ai pas à ma connaissance à fournir de pedigree en attestant. Donc non’ je ne préfère pas une assemblée à la botte, je ne la préférais pas non plus sous d’autres mandatures. Je dis juste depuis le début que rien ne permet d’assurer comme je le vois ici ou là qu’on peut voter le Pen sans risque même si on ne la soutient pas initialement, puisque les législatives garantiront qu’elle n’aura pas de majorité pour imposer son programme, ça rien ne le dit. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, la-pie a dit :

La notion de famille est sociétale (place des aînés, présence et responsabilités des enfants adultes etc.) elle est donc sujette à évolution

Oui, et ? Cela n'exclut pas des courants d'idées plus ou moins dans l'ère du temps, bien au contraire.

Je te retourne la question : comment pourrait-il n'y avoir eu aucune idéologie dans cela, compte tenu des débats qui ont occupé l'actualité à ce moment-là ?

 

il y a 17 minutes, la-pie a dit :

Qui alors comme premier ministre de contre pouvoir?

 Avec un peu de chance, pas un ancien banquier de chez Rotschild usurpant une filiation socialiste.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, jeanounette a dit :

 

Il faut des gens pour voter Macron mais il faut aussi des gens pour s'abstenir ou voter blanc ou nul car son élection doit être la moins flamboyante possible. Il faut une manière de dire que c'st un vote par défaut pour bcp de français. Et s'il est élu avec une participation très haute et peu de bulletins blancs ou nul, il en tirera une légitimité bien plus grande que si c'est l'inverse.

 

D’autant qu’on l’entend dire qu’il n’y a plus de front républicain et qu’il lui faut convaincre les électeurs. Je pense qu’une fois élu il nous le ressortira le vote d’adhésion....😭

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, prof désécol a dit :

Oui, et ? Cela n'exclut pas des courants d'idées plus ou moins dans l'ère du temps, bien au contraire.

Je te retourne la question : comment pourrait-il n'y avoir eu aucune idéologie dans cela, compte tenu des débats qui ont occupé l'actualité à ce moment-là ?

Je veux bien répondre même si tu t’en dispenses en retournant directement la question. L’homosexualité n’est pas un courant d’idées mais une orientation sexuelle, elle n’est ni dans ni hors de l’air du temps, elle existe depuis toujours et ce qui varie c’est la place ou pas qu’on lui accorde dans une société.

Les mêmes débats avaient eu lieu au moment du PACS avec les mêmes fantasmes angoissés. Jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que les hétérosexuels s’en sont largement emparés , qu’il donne juste un cadre au concubinage et est une alternative au mariage et au divorce…qui manifeste aujourd’hui contre les risques du PACS?

L’idéologie qui est apparue dans les débats à ce moment là à bien été amenée par les groupes comme la manif pour tous, l’extrême droite, les intégristes cathos etc qui ont réorienté le débat en attaque contre les valeurs traditionnelles de la famille et non en débat sociétal. La confiscation par ces groupes du projet de loi en l’orientant sur la morale chrétienne traditionnelle ne dit pas qu’il y avait idéologie en face, sauf à y chercher encore et tjs les mêmes sous entendus sur le délitement des valeurs qui fondent la France. Pour info, les réactions épidermiques lors des propositions de droit de vote des femmes, dIVG ,d’assouplissement du divorce sont sur le même terreau idéologique . Il n’y a pas d’enjeu idéologique lorsqu’il s’agit de valider un état de fait et de supprimer une discrimination: les femmes avortaient et mouraient, les homosexuels vivaient en couple sans aucun droit de « couple »par exemple, donc il s’agit d’acter une situation; qui existe et de donner un cadre à des pratiques qui existent pas de les promouvoir ou d’en faire des modèles pour tous. 
D’ailleurs, chacun ne peut que constater que le mariage pour tous n’a rien changé à nos manières de vivre, n’a pas déclenché de vagues malgré les prédictions des opposants  qu’aujourdhui  tout le monde s’en fout, même les égéries de la manif pour tous…et même l’extrême droite qui était vent debout contre et n’en parle plus jamais et n’envisage pas de l’abroger , s’il y avait idéologie derrière et enjeu moral en national à l’époque où est il passé ?

je te réitère la question donc puisque j’y ai répondu sans esquive: où est l’idéologie pour toi dans cette question et quelle est elle?

Désolée de ce glissement de contenu par rapport au cadre du post, mais ce point idéologie est je crois derrière nos décisions à venir.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, la-pie a dit :

https://www.amnesty.fr/search?keywords=Autriche&page=1

https://www.amnesty.fr/search?keywords=Hongrie&page=1

 

et pour rappel, Amnesty dénonce largement les atteintes aux libertés sous Macron…
 

 

Merci.

Je vais aller voir.

Je pensais à la mise en place de réformes anti-constitutionnelles, comme ce qu'on soupçonne Le Pen de devoir faire ...

Link to comment
Share on other sites

Le message de @Rudy parlait de référendums pour faire passer des réformes et de la possibilité qu’ils peuvent offrir de contourner la constitution, pas de « réforme  anti constitutionnelle ». Tu peux aller consulter le site du conseil constitutionnel pour comprendre comment fonctionne un référendum et ses impacts sur la constitution.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, la-pie a dit :

L’homosexualité n’est pas un courant d’idées mais une orientation sexuelle, elle n’est ni dans ni hors de l’air du temps, elle existe depuis toujours et ce qui varie c’est la place ou pas qu’on lui accorde dans une société.

En effet. Je n'ai d'ailleurs rien écrit de la sorte, au cas où tu le sous-entendrais...

 

il y a une heure, la-pie a dit :

je te réitère la question donc puisque j’y ai répondu sans esquive: où est l’idéologie pour toi dans cette question et quelle est elle?

 Le "mariage", qu'il soit religieux ou civil, a dans l'histoire essentiellement concerné des personnes de sexe opposé.

 On peut le déplorer, s'en réjouir ou s'en moquer complètement, mais, au risque de me répéter, je vois mal comment on pourrait exclure la notion de courant d'idées dans l'ère du temps qui a conduit à être le déclencheur de ce changement conséquent. Sinon, pourquoi cela ne serait-il pas intervenu plus tôt, et un peu partout ailleurs dans le monde ?

Link to comment
Share on other sites

C’est un peu partout ailleurs dans le monde 😉

pour le reste dans l’histoire, les femmes ont longtemps été au foyer, n’ont pas eu le droit d’avorter, le mariage a été uniquement un acte religieux, le divorce n’existait pas…et ça a changé. Le mot « mariage » a cristallisé les tensions parce qu’il reste associé à un modèle religieux . Quel est le changement conséquent dans les faits si ce n’est les mêmes droits pour les couples homosexuels?

et donc quel est ce courant d’idées dans l’air du temps?

Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, prof désécol a dit :

je vois mal comment on pourrait exclure la notion de courant d'idées dans l'ère du temps qui a conduit à être le déclencheur de ce changement conséquent.

Je me répète aussi si l’enjeu idéologique était fort, pourquoi le RN qui était de toutes les manifs contre le mariage pour tous à l’époque ne propose-t-il pas de l’abroger Et ne l’évoque jamais dans ses programmes?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Goëllette a dit :

 

Je pensais à la mise en place de réformes anti-constitutionnelles, comme ce qu'on soupçonne Le Pen de devoir faire ...

La "priorité nationale" voulue par Le Pen pour le logement social, l'emploi, les aides sociales qui seraient réservées aux Français... tout ça se heurte à la Constitution. La priorité nationale n'est ni plus ni moins qu'une discrimination entre Français et étrangers. C'est contraire à la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen qui fixe l'égalité de tous devant la loi, contraire à la Constitution de 1946 qui interdit les discriminations en raisons des origines. Tout est repris dans le texte de 1958. Une loi non  constitutionnelle ne peut être appliquée. Le Pen doit donc proposer un projet de révision de la Constitution qui sera discuté par les députés et les sénateurs. Si elle a la majorité en juin à l'Assemblée nationale, elle ne l'aura de toute façon pas au Sénat. Le texte de loi pour réviser la Constitution n'est pas prêt d'aboutir si les deux chambres ne s'entendent pas. Il faut bien un texte de loi pour pouvoir soumettre une question aux citoyens par référendum. Et sans référendum, il faudrait au moins trois cinquièmes des suffrages exprimés des sénateurs et députés réunis en congrès. C'est mal engagé, elle le sait. Si elle envisage de faire le forcing par référendum d'initiative citoyenne en soumettant au peuple une question sans passer par l'Assemblée et le Sénat, ce sera anticonstitutionnel. 

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Rudy a dit :

La "priorité nationale" voulue par Le Pen pour le logement social, l'emploi, les aides sociales qui seraient réservées aux Français... tout ça se heurte à la Constitution.

Donc il n'y a pas de risque que ça se produise dans les 5 ans ...

Au contraire de toutes les joyeusetés promises par Macron ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Rudy a dit :

 La priorité nationale n'est ni plus ni moins qu'une discrimination entre Français et étrangers.

Pour autant 95% des pays la pratiquent sans que leurs petits antifascistes à deux balles montent au créneau, parce qu'en fait c'est juste normal. :idontno:

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Goëllette a dit :

Donc il n'y a pas de risque que ça se produise dans les 5 ans ...

Au contraire de toutes les joyeusetés promises par Macron ...

Des gens qui prennent le pouvoir pour mettre en place un régime  autoritaire et arbitraire, on n'a jamais vu ça ? Ça n'arrivera pas, ça ne peut pas arriver ? Pas en France, jamais ?Le Pen et le RN, ce sont les bons ingrédients pour mener le pays vers ça. 

Je ne serai ni naïf, ni conciliant avec cette candidate et son programme. 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Torque a dit :

Pour autant 95% des pays la pratiquent sans que leurs petits antifascistes à deux balles montent au créneau, parce qu'en fait c'est juste normal. :idontno:

Le petit antifasciste à deux balles, puisque c'est ainsi que tu me qualifies, te dit qu'au delà d'une confrontation sur les supposés bienfaits de la priorité nationale, de ce qu'on entend derrière ça et d'une opposition probable sur tes statistiques des pays qui le pratiqueraient, il y a le sujet de la conformité des lois voulues par Le Pen avec les textes fondamentaux de notre République. Si la priorité nationale est anticonstitutionnelle, comment va-t-elle la mettre en place ? En passant par un référendum sans passer par les représentants élus ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Rudy a dit :

Le petit antifasciste à deux balles, puisque c'est ainsi que tu me qualifies...

Je parle de ceux de 95% des pays concernés, pas de toi que je ne connais pas.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Rudy a dit :

 Si la priorité nationale est anticonstitutionnelle, comment va-t-elle la mettre en place ?

C'est quand même incroyable que la constitution d'un pays ne place pas ce dernier comme une priorité... Je te laisse réfléchir là-dessus.

Cela dit, une constitution ça se change. En démocratie le Peuple est souverain me semble-t-il.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Torque a dit :

Je parle de ceux de 95% des pays concernés, pas de toi que je ne connais pas.

Bien sûr ! Tu connais les antifascistes de 95 % de ces pays... Mais pas moi !? 😄

Eh beh ça y est on se connaît maintenant... 😁

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Rudy a dit :

Bien sûr ! Tu connais les antifascistes de 95 % de ces pays... Mais pas moi !? 😄

Bah non du coup, puisqu'ils ne se manifestent pas. Je suppose cependant que certains se lèveraient s'ils considéraient la priorité nationale comme fasciste.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Torque a dit :

C'est quand même incroyable que la constitution d'un pays ne place pas ce dernier comme une priorité... Je te laisse réfléchir là-dessus.

Cela dit, une constitution ça se change. En démocratie le Peuple est souverain me semble-t-il.

Parce que je n'y ai pas réfléchi évidemment mais toi si ?

Ce qui est rassurant, c'est que justement la Constitution ne puisse pas être changée aussi facilement. Pour protéger notre pays de dérives autoritaires et d'une concentration de tous les pouvoirs dans les mains d'une seule personne ou d'un petit groupe. Bref, c'est une protection relative de notre démocratie, certes imparfaite. Le peuple élit des représentants qui votent des lois depuis plus de deux-cents ans maintenant. Ce sont ces représentants qui peuvent changer la Constitution. Que les citoyens votent pour des représentants favorables à la révision de la Constitution s'ils veulent la priorité nationale. Dans ce cas, Le Pen devrait avoir une large majorité à l'Assemblée nationale. Restera plus que le Sénat à conquérir. Et la présidente Le Pen pourra mettre en application sa politique discriminatoire. 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Rudy a dit :

 Ce sont ces représentants qui peuvent changer la Constitution. Que les citoyens votent pour des représentants favorables à la révision de la Constitution s'ils veulent la priorité nationale. Dans ce cas, Le Pen devrait avoir une large majorité à l'Assemblée nationale. Restera plus que le Sénat à conquérir.

Et alors ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Torque a dit :

Pour autant 95% des pays la pratiquent sans que leurs petits antifascistes à deux balles montent au créneau, parce qu'en fait c'est juste normal. :idontno:

La France a une histoire, qui fait sa spécificité et sa grandeur. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Mirobolande a dit :

La France a une histoire, qui fait sa spécificité. Il faut aimer l'histoire de son pays, non ? 

Justement ! Je ne pense pas que la France ait pour vocation sa propre dissolution.

Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, clar103 a dit :

Allez,j y crois!3 ème tour et Mélenchon 1 er ministre!

Désolé, Clar, mais :lol: !

 

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Non ne sois pas désolé,j exprime juste mon espoir,toi tu te fous de moi c est pas grave,tu voteras blanc!

Link to comment
Share on other sites

Je me moque gentiment, hein ;) !

Même si LFI gagnait, je pense qu'il enverrait quelqu'un d'autre à sa place : comme Chirac avec Balladur, en fait.

Link to comment
Share on other sites

Bon ça va,je sais que tu es gentil😊

Non il vient de dire qu' il pourrait être 1 er ministre si autant de monde votait pour la FI.C est pour ça que j en parlais!

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to comment
Share on other sites

C'est quand même un comble que des personnes qui vont voter Macron puisse dire espérer que Mélenchon soit son Premier Ministre ...

Mais s'il est plébiscité, il ne prendra que des ministres de droite !

  • Confus 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...