Jump to content

Le 3è tour : les législatives


jeanounette

Recommended Posts

Il y a 4 heures, Rudy a dit :

Pour les législatives, rien ne permet de dire que Le Pen n'aura pas de majorité si elle est élue ou que Macron en aura une s'il est réélu. Le Pen a des éléments dans son programme qui sont contraires à la Constitution. Et pour changer la Constitution, elle envisage de passer par des référendums pour contourner la Parlement, procédure elle-même anticonstitutionnelle. La Constitution, c'est le fondement de toutes nos lois. Quand un possible futur chef d'état promet de s'asseoir sur la Constitution, on peut s'inquiéter de dérives vers un régime autoritaire. 

Un peu comme le conseil scientifique ou de défense pour contourner le parlement?

Un peu comme le régime d'exception devenu permanent de  l'Etat d'urgence sanitaire ?

Un peu comme mettre le père Fabius qui doit statuer sur les décisions de son fils responsable de McKinsey ?

Un peu comme la loi dite sur les "séparatismes" ou sur le secret des affaires? 

Je rappelle que l'État de droit est entre parenthèses depuis 2015! 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, la-pie a dit :

Sauf que plusieurs de ces partis sont aller brouter de son côté de la barrière, sans s’y opposer nettement…quant au démantèlement du système éducatif par le seul  Macron , je ne crois pas que l’école soit préservée avec Le Pen au delà des effets d’annonce des 3% d’augmentation, il est aussi question de rémunération au mérite, de suppression de postes d’encadrement, de suppression des zep… et qui va faire les 5 h de plus devant les élèves au fait? C’est un retour au 4,5 jours en lien avec les 3% ?

 Enfin, l’extrême droite et Le Pen n’ont jamais eu un amour immodéré pour les enseignants, longtemps qualifiés de promoteurs du pédagogisme , de l’islamo-gauchisme, assimilés à des syndicalistes bobos gauchos, à la vieille frange de la gauche militante, a des fonctionnaires méprisables … ça c’était avant, quand il était quasi sûr qu’il n’y avait pas de voix à attendre de leur part. Le discours a un peu changé depuis mais difficile de penser que l’amour est venu avec l’enjeu électoral…Les enseignants et l’école ne sont pas la priorité de Le Pen sauf , pour l’école, au moment des élections…Il faut s’attendre à des retours de bâton et des remises au pas de ce groupe qui a si longtemps été profondément méprisé par le parti…

donner le contrôle de l’armée, des prestations sociales, des programmes d’enseignement, de la politique étrangère à qq c’est pas du tout un jeu de mon point de vue…

Le RN est il un parti républicain ? Oui puisqu'il n'est pas interdit. A partir de là les gens font bien comme ils veulent. Ils ont joué avec le feu dans un calcul bien dangereux. Ils vont finir par se brûler. 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, la-pie a dit :

 Enfin, l’extrême droite et Le Pen n’ont jamais eu un amour immodéré pour les enseignants, longtemps qualifiés de promoteurs du pédagogisme , de l’islamo-gauchisme, assimilés à des syndicalistes bobos gauchos, à la vieille frange de la gauche militante, a des fonctionnaires méprisables …

Entièrement d'accord, mais tu remarqueras que ce que tu décris ressemble fortement à ce que nous vivons depuis cinq ans...

 

il y a une heure, la-pie a dit :

Il faut s’attendre à des retours de bâton et des remises au pas de ce groupe qui a si longtemps été profondément méprisé par le parti…

Oui. Ne nous leurrons pas : nous aurons, dans les cinq ans à venir, soit des coups de bâton... soit des coups de bâton.

 

C'est bien pour cela que je m'interroge sur la possibilité d'affaiblir la main qui sera du côté du manche...

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Je ne crois pas qu’une quelconque opposition ait affaibli l’extrême droite une fois qu’elle est au pouvoir. Je n’oublie jamais qu’il y a derrière , quels que soient les changements de noms, les photos avec les chats, une idéologie qui désigne des responsables, prévoit de les exclure en les privant de ressources, d’accès au logement etc. Une idéologie qui se mêle de morale, de famille, de mariage…Ça dépasse les enseignants et ça dépasse aussi la gouvernance Macron ultra maltraitante et ultra libérale…Ils sont ultra libéraux aussi,: On est très loin du « il ne se passe rien dans les communes gérées par le RN ». Les plus modestes croient y gagner s’ils sont « français de souche » même si ça a peu de sens réel pour moi, c’est oublier que populiste ne veut pas dire aimer le peuple mais s’en servir pour accéder au pouvoir, en l’opposant aux « élites » tout en étant cette « élite ».

  • Merci 1
  • J'adhère 4
Link to comment
Share on other sites

Que sait-on de ce qui se passe en Autriche et dans les pays européens dirigés par l'extrême droite ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Goëllette a dit :

Que sait-on de ce qui se passe en Autriche et dans les pays européens dirigés par l'extrême droite ?

https://www.amnesty.fr/search?keywords=Autriche&page=1

https://www.amnesty.fr/search?keywords=Hongrie&page=1

 

et pour rappel, Amnesty dénonce largement les atteintes aux libertés sous Macron…
 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, la-pie a dit :

Je ne crois pas qu’une quelconque opposition ait affaibli l’extrême droite une fois qu’elle est au pouvoir.

Qui parle de cela ? Je pensais à une cohabitation analogue à celles rencontrées dans le passé, comme par exemple Chirac Président contraint de nommer Jospin 1er ministre après des législatives perdues.

 

Il y a 8 heures, la-pie a dit :

Une idéologie qui se mêle de morale, de famille, de mariage…

Comme par exemple celle du "mariage pour tous" mis en place sous le gouvernement de François Hollande ?

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites


Tu parles de cohabitation « forcée » après dissolution, entre deux partis qui partageaient depuis longtemps l’alternance au pouvoir, on parle ici d’extrême droite… cette dissolution hasardeuse pour gagner une majorité plus acquise s’est retournée contre Chirac qui avait la majorité jusque là. Chacun a pu remarquer depuis qu’aucun président n’a plus jamais proposé de dissolution.Quand bien même il y aurait cohabitation, ce serait avec le second, on est en train d’imaginer une cohabitation Macron /Le Pen? Super contre pouvoir et garde fou…

Le mariage pour tous ne retire aucun droit à quiconque mais en accorde à certains qui en étaient privés, c’est le contraire de la discrimination puisqu’on n’oblige personne à épouser un partenaire de même genre. Cela n’a rien enlevé aux couples hétérosexuels, comme les lois ivg qui n’obligent personne à avorter et n’empêchent aucune famille d’avoir autant d’enfants qu’elle le souhaite. Ceux qui se sont mobilisés contre veulent bien imposer leur modèle de valeurs aux autres et décider pour d’autres de leurs choix de vie, pas l’inverse…Ce n’est pas une affaire de morale mais d’accès à des droits, seuls les opposants à ces lois en ont fait une question de morale en estimant que leurs valeurs sur le couple et la famille étaient mises à mal si on accordait des droits à ceux qui ne sont pas dans leur modèle, encore une fois ce serait une affaire morale si la loi imposait à tous une vision de la famille et du mariage et ce est pas le cas…

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Peut-être une solution à un problème qui à priori n'en a pas.

Si on arrêtait de s'engueuler au sujet de ce qu'il faut faire pour le second tour" (je parle pas forcément pour ici mais de façon générale )

Et si on avait besoin de toutes les attitudes (en excluant le bulletin Le Pen car je parle aux démocrates pas à ceux qui veulent essayer l'ED) ?

Il faut des gens pour voter Macron mais il faut aussi des gens pour s'abstenir ou voter blanc ou nul car son élection doit être la moins flamboyante possible. Il faut une manière de dire que c'st un vote par défaut pour bcp de français. Et s'il est élu avec une participation très haute et peu de bulletins blancs ou nul, il en tirera une légitimité bien plus grande que si c'est l'inverse.

Bon, pas taper, pas taper !

oups j'aurais dû mettre ça sur le sujet 2è tour, mince !

  • Merci 1
  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, la-pie a dit :

ce serait une affaire morale si la loi imposait à tous une vision de la famille et du mariage et ce est pas le cas…

Qu'on l'approuve ou pas, il s'agit bien d'un déplacement sur fond idéologique de la notion de mariage et de famille.

 

 

il y a 31 minutes, la-pie a dit :

Quand bien même il y aurait cohabitation, ce serait avec le second, on est en train d’imaginer une cohabitation Macron /Le Pen? Super contre pouvoir et garde fou…

J'imagine mal Macron devenir premier ministre après avoir été Jupiter. Exit Macron.

Tu préfères le contre-pouvoir actuel de l'Assemblée nationale qui obtempère quand il siffle ?

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, prof désécol a dit :

Qu'on l'approuve ou pas, il s'agit bien d'un déplacement sur fond idéologique de la notion de mariage et de famille.

Tout comme quand le mariage a été désolidarisé du mariage religieux, ce qui il faut bien le reconnaître n’a rien changé pour ceux pour qui le mariage  religieux a de la valeur et a permis aux autres de se marier sans passer par la case église. La notion de famille est sociétale (place des aînés, présence et responsabilités des enfants adultes par rapport à leurs parents, possibilités et règles de divorce,  identification de l’autorité parentale , travail des femmes etc.) elle est donc sujette à évolution . Cela devient de la morale ou de l’idéologie  quand on y ajoute des valeurs positives ou négatives: tel truc est bien et doit être valable pour tous et tel autre non selon les valeurs qui sont les miennes ou celles d’un groupe dans lequel je me reconnais…Qu’y -a-t-il pour toi d’idéologique , au sens de moral et pas sociétal, dans l’accès au mariage civil des homosexuels ou dans l’ouverture à l’adoption des mêmes?

 

il y a 28 minutes, prof désécol a dit :

J'imagine mal Macron devenir premier ministre après avoir été Jupiter. Exit Macron.

Tu préfères le contre-pouvoir actuel de l'Assemblée nationale qui obtempère quand il siffle ?

Qui alors comme premier ministre de contre pouvoir?

Merci de ne pas cliver mes propos, je dis depuis le début que je ne soutiens rien de Macron et je n’ai pas à ma connaissance à fournir de pedigree en attestant. Donc non’ je ne préfère pas une assemblée à la botte, je ne la préférais pas non plus sous d’autres mandatures. Je dis juste depuis le début que rien ne permet d’assurer comme je le vois ici ou là qu’on peut voter le Pen sans risque même si on ne la soutient pas initialement, puisque les législatives garantiront qu’elle n’aura pas de majorité pour imposer son programme, ça rien ne le dit. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...