Jump to content

Liste des astuces pour avoir moins de correction


Recommended Posts

Il y a 3 heures, juliette94 a dit :

Est-ce que l'élève ukrainien peut aller en CE2 voire CE1 pour la lecture? Les élèves ukrainiens semblent assez performants. Pourvu qu'ils se sentent bien pour s'investir. 

Bien sûr, vois avec tes collègues, ce serait l'idéal.

Link to comment
Share on other sites

Copie des leçons, français et math: non. Je préfère que les enfants travaillent. En revanche, ils copient leurs exercices et toutes les autres leçons (histoire, géo ....) et les poèmes. Ils sont plus petits et cela ne pose pas de problème. En revanche, rajouter des exercices de copie comme certains le font.... là j'avoue, je ne comprends pas.

Plus de corrections en double-niveau... ça y a pas photo. Tu ne peux pas être partout. Tu peux diminuer, mais tu en auras toujours.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

j'ai eu il y a 2 ans cette phase "Ras le bol" des corrections

je laisse ce lien de vidéo : 

 

Alors non je n'arrive toujours pas à tout corriger seulement en classe, mais en piochant les idées qui me plaisaient avec mon double niveau CM1/CM2 et mon élève de Mayotte niveau GS/CP, je suis plus efficace, j'ai réduit le temps de correction. Le truc des prénoms au tableau m'a bien soulagé par exemple et du coup, oh miracle... je parviens à m'asseoir ! Car j'étais de celles qui tournent et tournent dans les rangs, pour corriger au fur et à mesure et aider, mais du coup je m'épuisais. Quand un élève a besoin, il vient me voir au bureau sans s'occuper de la liste d'attente.

Les jeux de Profissime (bon y'a du taf à tout imprimer et plastifier !) m'ont bien aidé aussi par exemple.

Le coin lecture de MDI avec l'autocorrection (il en existe pour tous les niveaux) m'a permis une activité supplémentaire en lecture. Ils corrigent sur la table du fond avec seulement le pot de stylos verts à disposition. Je vérifie les filous et le reste roule.

Pas de copie de leçons en français et maths.

Copie en histoire, géo et sciences et à trous pour les dys

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, juliette94 a dit :

Est-ce que l'élève ukrainien peut aller en CE2 voire CE1 pour la lecture? Les élèves ukrainiens semblent assez performants. Pourvu qu'ils se sentent bien pour s'investir. 

Bien sûr, ce serait même plus simple pour lui et pour toi. J'ai souvent des CP ou CE1 et je reçois fréquemment en décloisonnement un/une élève primo-arrivant pour la lecture et/ou l'étude de la langue (on a une UPE2A dans la circo mais c'est compliqué au niveau transports pour les familles donc tous n'y vont pas systématiquement). Quand l'élève est motivé et bosseur, le décloisonnement fonctionne très bien. Ils parlent, lisent et écrivent le français en fin d'année sans souci.
Il faut voir avec tes collègues de cycle 2 dès la pré-rentrée car ça demande un peu de concertation au niveau de l'emploi du temps et pour bien expliquer dès le départ à l'élève et à sa famille le principe du décloisonnement (on utilise GoogleTraduction).

Pour ce qui est de limiter les corrections, je n'utilise quasi pas les corrections collectives car il faut ensuite vérifier que les élèves se sont bien corrigés (dans une couleur différente !) et je trouve que certains élèves attendent trop la correction collective et ne font guère l'effort de chercher.
J'utilise par contre beaucoup l'ardoise au début (ce qui me permet de voir qui a compris ou pas et donc qui aider au début des exercices sur le cahier du jour) puis les jeux auto-correctifs en fin (ce qui me permet d'y envoyer les élèves plus rapides que j'ai déjà corrigé à mon bureau et de corriger les autres en attendant au fur et à mesure sans me rajouter de corrections supplémentaires). Par contre mes élèves copient toujours l'énoncé et/ou la consigne (sauf cas d'élèves en grande difficulté qui ont une photocopie) : ça permet aux parents de comprendre de quoi il retourne et aussi ça crée un différentiel qui me permet de corriger les élèves au fur et à mesure à mon bureau (car tous ne copient pas à la même vitesse). Je prévois 1 à 3 exercices sur le cahier du jour pour une séance d'entraînement sur une notion (les élèves les plus en difficulté n'en font qu'un, les élèves moyens 2 et les plus à l'aise 3).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, FemmeDeRochas a dit :

Alors ça se tient ce que tu écris... mais moi, PES, on m'a reproché durant ma 1ère année de trop rester près du tableau, et de ne pas circuler suffisamment dans la classe... et l'an dernier, j'ai été complimentée car "je me déplaçais plus dans la classe !" 😅

Difficile de savoir ce qui est le mieux, en fait

Qui te l'a reproché ?

Les profs de l'INSPE, les conseillers pédas et inspecteurs, qui ne sont plus en responsabilité devant une classe voire qui l'ont fuie ?

il y a une heure, juliette94 a dit :

intéressant. 

C'est certain que je me perds dans l'individualisation des apprentissages. Les élèves sont tous au travail vu que c'est adapté à leurs possibilités. Je sais exactement où ils en sont. Ils avancent. C'est certain. Mais c'est fatigant. Je vais potasser tout ça maintenant 😅

Une individualisation type Freinet, soit, car ça ne donne pas de travail en plus à l'enseignant, mais si ça te donne plus de travail ...

Pense aussi que les élèves peuvent TOUS bien plus que ce qu'on pense, et qu'à force d'individualiser, ils en font TOUS de moins en moins.

Or le seul but de l'individualisation devrait être de leur permettre de rattraper le niveau attendu à leur âge, ce que de moins en moins d'élèves sont capables de faire ... alors qu'on ne cesse pourtant de baisse ce niveau ! 

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

alors: exercice au cahier du jour (d'ailleurs il faut que je lui trouve un autre nom parce que plus le temps passe moins je l'utilise tous les jours), environ une fois par semaine, je laisse 20 minutes aux élèves pour corriger un ou deux exos (qu'ils sont supposés être capables de corriger) et je repasse en rouge si c'est encore faux. Travail au cahier du jour le matin et j'y passe environ 20 min à midi. (je précise que j'ai un CE2 type REP donc les exos sont assez légers)

Cahier brouillon: tous les exercices sont corrigés (généralement à l'oral), selon ce qu'on travaille, on épelle. Ils corrigent/ ils corrigent pas, je ne vérifie pas. Si correction collective au tableau, personne ne corrige, je préfère qu'ils soient attentifs et réflexifs (ça se dit??:scratch:)  que de juste copier la correction. Les enfants qui ont besoins d'aide, qui ont fini ou que je veux voir viennent me voir au bureau.

Les évaluations ne sont jamais corrigées: si on est en QLM, les réponses sont dans les cahiers et pour Français et math que les parents ne viennent pas me demander les réponses!

Sinon, travail sur ardoise:  ils montrent, tu vois et rien à corriger.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Carebene a dit :

j'ai eu il y a 2 ans cette phase "Ras le bol" des corrections

je laisse ce lien de vidéo : 

 

Je suis fan. Merci pour le lien 😍

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, juliette94 a dit :

j'ai besoin de passer dans les rangs et d'être pas loin des pénibles

Les pénibles sont beaucoup moins pénibles quand la maîtresse reste posément à son bureau. Et la classe est bien plus calme. 

Quand j'étais en classe, je trouvais détestable d'avoir autour de moi une instit ou un prof qui faisait la mouche du coche.... Impossible de travailler tranquillement.

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, borneo a dit :

Les pénibles sont beaucoup moins pénibles quand la maîtresse reste posément à son bureau. Et la classe est bien plus calme. 

Quand j'étais en classe, je trouvais détestable d'avoir autour de moi une instit ou un prof qui faisait la mouche du coche.... Impossible de travailler tranquillement.

Wahou, c'est violent ce que tu écris 😅  

Je ne pense pas que les profs qui viennent aider les élèves en difficulté fassent la mouche du coche.

Tu connais tes élèves: y a celui qui ne démarre pas si tu ne le rassures pas au début, celui qui a besoin d'aide pour sortir son matériel, celui qui ne va pas lire la consigne (un bon tiers de la classe), celui qui ne va pas ouvrir le bon manuel et faire un exercice de conjugaison alors qu'on vient de faire une leçon de géométrie. Ceux-là tu passes les voir, discrètement, et tu vérifies que tout le monde est au boulot. Bref tu passes dans les rangs sans gêner. C'est toujours calme dans ma classe à ce moment. Mais je vais tester la technique de Sobelle et corriger après et plus pendant.

Link to comment
Share on other sites

Je crois aussi que pour nous, cela nous donne l’impression d’être utile, mais souvent tient plus de l’agitation. 
Je dois être assise le plus souvent possible ( c’est pas gagné) et j’ai vu la différence. Celui qui n’ouvre pas à la bonne page et celui qui a du mal à démarrer, sauf cas pathologiques, ils évoluent très vite dans le bon sens. Notre présence les empêche souvent de faire et leur donne l’habitude d’attendre notre aval pour se lancer.

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

J'ai un "cahier de recherches" qui est en fait un cahier de brouillon mais avec toutes les règles du cahier du jour : propre, bien présenté.
Sauf que je ne le corrige pas.

Il ne rentre jamais à la maison.

Je fais toutes mes dictées flash, les exos de découverte, les questions de littérature avant d'être recopiées...bref, j'enlève un temps de malade en correction.

Le cahier de français et de maths, c'est quand on sait faire.

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Bonne idée que d'appeler le cahier de brouillon "cahier de recherche".

Effectivement, "brouillon" peut inciter à ne pas s'appliquer, à tout point de vue !

Il y a 10 heures, juliette94 a dit :

Tu connais tes élèves: y a celui qui ne démarre pas si tu ne le rassures pas au début, celui qui a besoin d'aide pour sortir son matériel, celui qui ne va pas lire la consigne (un bon tiers de la classe), celui qui ne va pas ouvrir le bon manuel et faire un exercice de conjugaison alors qu'on vient de faire une leçon de géométrie. Ceux-là tu passes les voir, discrètement, et tu vérifies que tout le monde est au boulot. Bref tu passes dans les rangs sans gêner. C'est toujours calme dans ma classe à ce moment. 

Tu peux faire exactement la même chose en restant assise à ton bureau.

En plus, tu y vois bien TOUS les élèves.

La place idéale de mon bureau : à la perpendiculaire des tables des élèves et du tableau, comme ça je ne les gêne pas et ils ont conscience de ma présence.

Il y a 4 heures, éowin a dit :

Je crois aussi que pour nous, cela nous donne l’impression d’être utile, mais souvent tient plus de l’agitation. 
Je dois être assise le plus souvent possible ( c’est pas gagné) et j’ai vu la différence. Celui qui n’ouvre pas à la bonne page et celui qui a du mal à démarrer, sauf cas pathologiques, ils évoluent très vite dans le bon sens. Notre présence les empêche souvent de faire et leur donne l’habitude d’attendre notre aval pour se lancer.

Exactement !

Comme de tenir la selle du vélo à deux roues !

Ca ne sert finalement pas à grand chose (sauf à se donner bonne conscience) et ça empêche l'enfant de se lancer tout seul !

Link to comment
Share on other sites

On peut tout à fait faire les "gros yeux" depuis le bureau à celui qui se balance sur sa chaise ou qui bavarde. Pourquoi se déplacer pour ça ? Au temps où on pouvait mettre des coups de règles sur les doigts, je ne dis pas, mais c'est vieux.... Je ne l'ai connu que comme élève.  :D

 

Les "gros yeux", ça marche avec les élèves, et ça a très bien marché avec mes enfants. J'avoue que de nos jours, dans le train ou une salle d'attente, ce n'est plus forcément suffisant....

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Sinon, tout ce qu'on ne corrige pas doit rester à l'école. Les cahiers d'entraînement en particulier. Si les élèves ne suivent pas la consigne, on les ramasse. On ne veut pas qu'un cahier revienne de la maison corrigé en rouge par un parent zélé.

Pour les maths des CE1, je travaillais beaucoup sur de grandes feuilles seyes. Ils écrivaient la date, et on utilisait un tiers de page par séance, en écrivant proprement. L'avantage de la grande largeur, c'est qu'on peut tracer des droites numériques plus longues ou des suites de nombres plus étendues que dans une petite page. 

Une fois la feuille pleine, je ramassais, je jetais un oeil, je rendais à l'élève avec un commentaire global (TB, B, attention à la correction....), puis avec leur accord, je recyclais les feuilles pour économiser les arbres. Ce qui est très différent de mettre à la poubelle.

Ceci pour les entraînements, qui au CE1 sont vraiment nécessaires, car ils arrivent sans savoir écrire dans un cahier. Le travail quotidien au cahier du jour, je le corrigeais très soigneusement, y compris la date. Je faisais recopier soigneusement l'énoncé pour les élèves "dans le coup" et j'en dispensais discrètement ceux qui n'ont jamais le temps de finir. 

 

Quand j'avais des CM, je faisais copier les leçons d'histoire et de géographie. Je soulignais juste les fautes. Avec plus d'un certain nombre, je faisais recopier la leçon.

Juste souligner les fautes, c'est extrêmement rapide, quand on a la chance de ne pas avoir soi-même de souci avec l'orthographe. Quand ça pique les yeux, on souligne.

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Quand j'ai un "groupe" d'élèves en difficulté, je les prends à une table à part dans la classe, on reformule la consigne, on réfléchit ensemble à comment réussir puis je les laisse pour aller à mon bureau et appeler (en chuchotant) ceux que je veux voir, faire les gros yeux si nécessaire (mon bureau est au fond de la classe, je vous jure qu'ils le sentent quand je les fixe 🤣) . Je n'ai pas le choix pour l'emplacement du bureau, vue la conformation de la classe.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, borneo a dit :

On peut tout à fait faire les "gros yeux" depuis le bureau à celui qui se balance sur sa chaise ou qui bavarde. Pourquoi se déplacer pour ça ? Au temps où on pouvait mettre des coups de règles sur les doigts, je ne dis pas, mais c'est vieux.... Je ne l'ai connu que comme élève.  :D

 

Les "gros yeux", ça marche avec les élèves, et ça a très bien marché avec mes enfants. J'avoue que de nos jours, dans le train ou une salle d'attente, ce n'est plus forcément suffisant....

 

Ça me parle d’un temps… J’aimerais tant. Mais tout dépend de l’endroit où tu enseignes. Ici c’est poigne de fer dans une armure. Épuisant. Désespérant. Et mauvais esprit. C’est pourquoi vos posts où chacun partage ses idées, astuces, sont indispensables. On y pioche ce qu’on peut, on s’y ressource. Merci à tous pour vos partages.

  • J'adhère 1
  • Solidaire 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Bountygong a dit :

 mon bureau est au fond de la classe, je vous jure qu'ils le sentent quand je les fixe 🤣

donc y a pas que les maîtresses qui ont des yeux dans le dos 😉

  • Haha 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, Goëllette a dit :

Qui te l'a reproché ?

Les profs de l'INSPE, les conseillers pédas et inspecteurs, qui ne sont plus en responsabilité devant une classe voire qui l'ont fuie ?

 

Mes 2 tutrices de la 1ère année, terrain et universitaire, qui ont chacune une classe en responsabilité, même si à temps partiel 🥺 Et, comme je dis, j'ai été félicitée quand j'ai plus circulé... Lors d'un travail en groupe, ma tutrice terrain de l'an dernier m'a d'ailleurs reproché de ne pas être allée voir tous les groupes

A vous lire tous, ce n'est pas forcément une bonne formule. 🤔

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, borneo a dit :

Sinon, tout ce qu'on ne corrige pas doit rester à l'école. Les cahiers d'entraînement en particulier. Si les élèves ne suivent pas la consigne, on les ramasse. On ne veut pas qu'un cahier revienne de la maison corrigé en rouge par un parent zélé.

Pour les maths des CE1, je travaillais beaucoup sur de grandes feuilles seyes. Ils écrivaient la date, et on utilisait un tiers de page par séance, en écrivant proprement. L'avantage de la grande largeur, c'est qu'on peut tracer des droites numériques plus longues ou des suites de nombres plus étendues que dans une petite page. 

Une fois la feuille pleine, je ramassais, je jetais un oeil, je rendais à l'élève avec un commentaire global (TB, B, attention à la correction....), puis avec leur accord, je recyclais les feuilles pour économiser les arbres. Ce qui est très différent de mettre à la poubelle.

Ceci pour les entraînements, qui au CE1 sont vraiment nécessaires, car ils arrivent sans savoir écrire dans un cahier. Le travail quotidien au cahier du jour, je le corrigeais très soigneusement, y compris la date. Je faisais recopier soigneusement l'énoncé pour les élèves "dans le coup" et j'en dispensais discrètement ceux qui n'ont jamais le temps de finir. 

 

Quand j'avais des CM, je faisais copier les leçons d'histoire et de géographie. Je soulignais juste les fautes. Avec plus d'un certain nombre, je faisais recopier la leçon.

Juste souligner les fautes, c'est extrêmement rapide, quand on a la chance de ne pas avoir soi-même de souci avec l'orthographe. Quand ça pique les yeux, on souligne.

Juste souligner les fautes, c'est extrêmement rapide, quand on a la chance de ne pas avoir soi-même de souci avec l'orthographe.

Ce qui devrait être le cas de tout PE, mais bon...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, FemmeDeRochas a dit :

Mes 2 tutrices de la 1ère année, terrain et universitaire, qui ont chacune une classe en responsabilité, même si à temps partiel 🥺 Et, comme je dis, j'ai été félicitée quand j'ai plus circulé... Lors d'un travail en groupe, ma tutrice terrain de l'an dernier m'a d'ailleurs reproché de ne pas être allée voir tous les groupes

Je suppose que tu n'as pas eu l'occasion d'aller les observer elles.

Et encore moins de discuter avec leurs collègues et en particulier ceux qui les complètent et ceux qui ont leurs élèves les années suivantes ...

il y a 15 minutes, FemmeDeRochas a dit :

A vous lire tous, ce n'est pas forcément une bonne formule. 🤔

C'est bien le problème : quand on est PES, il faut apprendre à se dédoubler : celui qui connait la pédagogo à fond pour contenter ses tuteurs et être validé et ... celui qui sait que, pour s'en sortir vivant et faire progresser ses élèves, c'est presque l'inverse qu'il faut mettre en place.

Pas facile ...

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, FemmeDeRochas a dit :

Mes 2 tutrices de la 1ère année, terrain et universitaire, qui ont chacune une classe en responsabilité, même si à temps partiel 🥺 Et, comme je dis, j'ai été félicitée quand j'ai plus circulé... Lors d'un travail en groupe, ma tutrice terrain de l'an dernier m'a d'ailleurs reproché de ne pas être allée voir tous les groupes

A vous lire tous, ce n'est pas forcément une bonne formule. 🤔

Euh non... Moi je circule dans les rangs. Pas pour chaque exercice et je ne vais pas forcément voir tout le monde. Et quand j'ai tous les élèves  sur un exercice en français dans le cahier du jour, et que je passe derrière eux, ça travaille consciencieusement et silencieusement. Et parfois quand je suis assis, ça l'est moins... 

Link to comment
Share on other sites

Pas tout lu...

 

Ici, en maths, BEAUCOUP de travail sur l'ardoise. Suis très efficace, je donne une 10ne de calculs à faire (ou exo de num) ou autre. Ensuite correction collective et on recommence...Ensuite, le même genre d'ex sur le cdj. Pour les pb, je sais qui a besoin d'aide (je les prends en APC, ils sont connus). Je les mets au travail.Au bout de 5 mn, je me lève pour voir si ça tourne. Ensuite, je m'assieds, et j'appelle les plus faibles. Je corrige au fur et à mesure. La consigne est de venir si on a besoin. (Mais je régule ++, je ne veux pas de baladeurs...) Ca tourne bien.

En français, je reprends toujours la leçon précédente (je ne fais de toutes façons pas une nouvelle leçon chaque semaine, je rajoute "juste" des petites couches à chaque fois), et idem, bcp de travail sur l'ardoise. Ensuite, tjrs un ex écrit à trous et un ou deux ex écrits. Correction collective rapide ensuite.

Je passe une heure (un peu plus quand plus de 22 élèves, on va dire) entre midi et deux pour corriger. 

Je corrige les traces écrites pendant la classe.

Il me reste éventuellement le soir les évals/rédactions/questions de lecture, mais c'est pas tous les soirs, heureusement. Normalement, pas de corrections mercredis et we.

Ah, pour les corrections collectives, c'est chacun son tour, dans un ordre prédéfini. Militaire, mais ça permet que chacun suive pour donner la réponse à son tour, et puis, j'entends tout le monde, personne ne peut se cacher 😉

(Je n'aime pas corriger au fur et à mesure, j'ai l'impression de ne pas être efficace...Je préfère rester à mon bureau et appeler certains pour les booster, ou corriger autre chose si ça roule tout seul...ce qui arrive 95% du temps car entraînement +++ sur l'ardoise....)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, FemmeDeRochas a dit :

Mes 2 tutrices de la 1ère année, terrain et universitaire, qui ont chacune une classe en responsabilité, même si à temps partiel 🥺 Et, comme je dis, j'ai été félicitée quand j'ai plus circulé... Lors d'un travail en groupe, ma tutrice terrain de l'an dernier m'a d'ailleurs reproché de ne pas être allée voir tous les groupes

A vous lire tous, ce n'est pas forcément une bonne formule. 🤔

Je pense qu'il n'y a pas "une bonne formule". Il faut trouver celle qui nous convient le mieux.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 07/08/2022 à 13:14, Nînien a dit :

Oui. 2 par 2, je les appelle et ils viennent. Dès que j'ai terminé avec le premier, j'en appelle un nouveau.

J'arrive très rapidement après le début de l'exercice à voir mes 8/10 élèves prioritaires. Les plus rapides ont presque terminé pendant ce temps.

Je les corrige de la même manière : je leur indique le nombre d'erreurs à trouver et corriger, et je souligne les fautes d'orthographe.

Puis je peux de nouveau appeler les 8/10 du début pour un 2ème tour.

Le système n'est pas parfait, car je peux difficilement corriger en classe le deuxième tiers d'élèves (ni rapides, ni trop en difficulté).

Lorsque je m'aperçois qu'un exercice n'est pas réussi, je le corrige collectivement.

Je fonctionne de la même manière. 
Pour m'aider aussi, je demande aux "bons" de me montrer leur cahier, je fais un rapide balayage et ensuite, ils m'aident avec les plus en difficultés... Ils réexpliquent la notion, sans donner la réponse. Ils apprécient particulièrement ce temps là. Ce sont mes petits assistants du jour :) 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 07/08/2022 à 15:40, juliette94 a dit :

Je fonctionne comme ça Nanej. J'ai un code de correction pour qu'ils voient la nature de l'erreur (copie, ortho, leçon, illisible, etc). Et je me retrouve à corriger leur correction... C'est ça que je ne veux plus. Et les parents qui râlent parce tout n'est pas corrigé comme ils veulent, parce que y a trop de vert, trop de rouge, trop de rature, etc. Je n'en veux/peux plus. J'ai même des parents qui voulaient connaitre les énoncés pour mieux comprendre la minuscule petite erreur de leur enfant. J'en ai eu une paquet l'année dernière. Impossible qu'ils reprennent les exos avec eux. 

Je fais toujours copier la consigne, c est plus clair pour eux (ils sont obligés de la lire au moins une fois + consigne ecrite en noir) et aussi en tant que parent, si je veux comprendre les erreurs de mon enfant et l aider en faisant refaire... ben quand tu n as que la réponse sans savoir ce qui était attendu.... pas facile !

Pour le fait de circuler ou non, je pense que ca dépend  des personnes et des classes.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Stephanie25 a dit :

Je fonctionne de la même manière. 
Pour m'aider aussi, je demande aux "bons" de me montrer leur cahier, je fais un rapide balayage et ensuite, ils m'aident avec les plus en difficultés... Ils réexpliquent la notion, sans donner la réponse. Ils apprécient particulièrement ce temps là. Ce sont mes petits assistants du jour :) 

Bonne idée : attention toutefois au bruit engendré par ce tutorat et ... à la crise de flemmingite associée de certains élèves (+ le fait que, du coup, tu ne sais pas exactement ce que ces élèves avaient pu faire sans aide.

Link to comment
Share on other sites

Le 08/08/2022 à 17:11, Goëllette a dit :

Je suppose que tu n'as pas eu l'occasion d'aller les observer elles.

Et encore moins de discuter avec leurs collègues et en particulier ceux qui les complètent et ceux qui ont leurs élèves les années suivantes ...

C'est bien le problème : quand on est PES, il faut apprendre à se dédoubler : celui qui connait la pédagogo à fond pour contenter ses tuteurs et être validé et ... celui qui sait que, pour s'en sortir vivant et faire progresser ses élèves, c'est presque l'inverse qu'il faut mettre en place.

Pas facile ...

 

 

J'ai passé une semaine entière chez ma tutrice terrain, c'est obligatoire. Une classe de CM2 ; de ce que j'ai vu, ça fonctionnait. Je ne me souviens plus, par contre, si elle se déplaçait beaucoup ou pas 🤔...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 08/08/2022 à 00:27, borneo a dit :

Les pénibles sont beaucoup moins pénibles quand la maîtresse reste posément à son bureau. Et la classe est bien plus calme. 

Quand j'étais en classe, je trouvais détestable d'avoir autour de moi une instit ou un prof qui faisait la mouche du coche.... Impossible de travailler tranquillement.

Quand j'étais enfant, je n'ai pas le souvenir d'avoir eu des instits qui circulaient dans la classe... Il me semble qu'ils étaient beaucoup à leur bureau et au tableau.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 08/08/2022 à 18:38, Rudy a dit :

Euh non... Moi je circule dans les rangs. Pas pour chaque exercice et je ne vais pas forcément voir tout le monde. Et quand j'ai tous les élèves  sur un exercice en français dans le cahier du jour, et que je passe derrière eux, ça travaille consciencieusement et silencieusement. Et parfois quand je suis assis, ça l'est moins... 

Il m'a semblé aussi, quand je l'ai + fait, que ça faisait se mettre au travail certains...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...