Jump to content

Liste des astuces pour avoir moins de correction


Recommended Posts

Le 10/08/2022 à 09:50, Stephanie25 a dit :

Je fonctionne de la même manière. 
Pour m'aider aussi, je demande aux "bons" de me montrer leur cahier, je fais un rapide balayage et ensuite, ils m'aident avec les plus en difficultés... Ils réexpliquent la notion, sans donner la réponse. Ils apprécient particulièrement ce temps là. Ce sont mes petits assistants du jour :) 

Le "tutorat" est aussi très tendance à l'Inspe lol. C'est vrai que c'est un des moyens de pallier les différences de rapidité dans le travail ; le souci, c'est que tous voudraient être "tuteur" 😅

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, FemmeDeRochas a dit :

Il m'a semblé aussi, quand je l'ai + fait, que ça faisait se mettre au travail certains...

Entre autres. On peut aussi discrètement intervenir pour demander de corriger la posture ou la tenue du stylo, indiquer des erreurs de copie ou un manque de soin et demander plus de rigueur, vérifier que la consigne a bien été comprise... On a souvent des surprises quand on reste assis trop souvent ou trop longtemps. Mais je ne passe pas tout le temps de l'exercice à circuler. 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, FemmeDeRochas a dit :

Le "tutorat" est aussi très tendance à l'Inspe lol. C'est vrai que c'est un des moyens de pallier les différences de rapidité dans le travail ; le souci, c'est que tous voudraient être "tuteur" 😅

Le tutorat, c'est beau sur le papier. Il y a des élèves qui sont capables de réexpliquer, donner des exemples, recentrer leur camarade sur la tâche, etc. tout ça avec discrétion et efficacité. Ils sont peu nombreux je trouve. Les autres aiment bouger, parler, faire à la place de. Il faut sélectionner.

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

Le 10/08/2022 à 17:50, Goëllette a dit :

Bonne idée : attention toutefois au bruit engendré par ce tutorat et ... à la crise de flemmingite associée de certains élèves (+ le fait que, du coup, tu ne sais pas exactement ce que ces élèves avaient pu faire sans aide.

Oui, c'est vrai. Après ce n'est pas au quotidien... Mais ca m'aide ! Surtout quand la brochette d'enfants en difficulté est importante...

Oui voilà... Et tous, ne peuvent pas :bleh: 

 

Sinon, un autre truc qui me fait gagner beaucoup de temps : une table ovale qui se situe au fond (dans un coin) de ma classe. Je m'y installe. Les enfants vont et viennent dès qu'ils le souhaitent. Quand l'enfant rencontre un obstacle, il vient s'y asseoir. La plupart du temps, les mêmes sont coincés au début. Je réexplique (une seule fois), on fait le premier exercice ensemble et après chacun se lance. Quand l'enfant a bien compris, il se lève et s'en va. Ils savent qu'ils ne peuvent pas rester tout le temps. C'est juste "le petit coup de pouce". Et parfois, certains élèves (dont ma fille l'année dernière) viennent juste comme ça. Pour être vers la maîtresse. Je trouve ça bien car ça me permet de passer du temps avec chaque enfant. Certains n'ont pas besoin de moi, donc ils avancent vite et terminent vite. Chacun son rythme mais on s'adapte :) J'aime bien cette façon de faire et je corrige en même temps dès que l'exercice est terminé ! 

Petite précision, j'ai un CP :) 

Link to comment
Share on other sites

J'ai longtemps eu le CP et je préfère passer ce temps individuel après, une fois le travail silencieux terminé et corrigé par moi-même, quand je prends au bureau les élèves avec lesquels je souhaite revenir sur un point qui ne regarde qu'eux. L'après-midi en général.

Il y a 7 heures, FemmeDeRochas a dit :

Le "tutorat" est aussi très tendance à l'Inspe lol. C'est vrai que c'est un des moyens de pallier les différences de rapidité dans le travail ; le souci, c'est que tous voudraient être "tuteur" 😅

Le principal souci c'est que, pendant ce temps-là, les tuteurs ne sont pas au travail !

Et les tuteurés prennent l'habitude de ne pas tenir droit tout seuls ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Goëllette a dit :

J'ai longtemps eu le CP et je préfère passer ce temps individuel après, une fois le travail silencieux terminé et corrigé par moi-même, quand je prends au bureau les élèves avec lesquels je souhaite revenir sur un point qui ne regarde qu'eux. L'après-midi en général.

Le principal souci c'est que, pendant ce temps-là, les tuteurs ne sont pas au travail !

Et les tuteurés prennent l'habitude de ne pas tenir droit tout seuls ...

Je le fais aussi, en complément de la fameuse table ovale... Je fonctionne des 2 manières, cela dépend du travail à faire en général...

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Stephanie25 a dit :

Je fonctionne des 2 manières, cela dépend du travail à faire en général...

Voilà ! 
Rien à ajouter! 😉

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Stephanie25 a dit :

Je le fais aussi, en complément de la fameuse table ovale... Je fonctionne des 2 manières, cela dépend du travail à faire en général...

D'accord.

Link to comment
Share on other sites

Le 11/08/2022 à 17:07, FemmeDeRochas a dit :

Quand j'étais enfant, je n'ai pas le souvenir d'avoir eu des instits qui circulaient dans la classe... Il me semble qu'ils étaient beaucoup à leur bureau et au tableau.

Je me souviens d'un prof d'histoire de 6e qui avait une haleine de chacal, et qui circulait beaucoup.

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Je me souviens aussi de mes instits de primaire qui venaient roder autour de moi pour voir si j'avais fini, pour me donner des exercices en rab. J'ai toujours eu horreur de la promiscuité, ça m'était pénible. 

Je viens d'une culture où on ne se serre pas la main et on ne se fait pas de bises.

Depuis qu'on peut exiger un mètre de distance avec la plupart des gens, je me sens beaucoup mieux 😇

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, borneo a dit :

Je viens d'une culture où on ne se serre pas la main et on ne se fait pas de bises.

Excuse-moi de te poser la question, à laquelle bien sûr tu n'es pas obligée de répondre... 😉

Quand tu dis cela, c'est familial, ou culturel de par ton pays d'origine? Si oui, tu me dirais lequel? Ca m'intrigue, en fait.....

(Je sais qu'on est plus tactile quand on descend vers le sud, et du coup je me demande si dans les pays du nord on garde plus de distances...)

Link to comment
Share on other sites

Mon pays d'origine est la France. En France, tout le monde ne vit pas de la même manière, loin de là. Certains aiment le bruit, d'autres le silence. Certains ont l'esprit grégaire, d'autres pas. Certains se tutoient, d'autres se vouvoient. 

J'ai vécu un certain temps en Angleterre, où on ne se serre pas la main, et où la bise n'existe pas. 

J'ai serré ma dernière main à un père d'élève il y a 2 ans 1/2. Peu de temps après, mon banquier m'a tendu la main, et j'ai refusé en disant "Je vous sauve peut-être la vie...". Sur le coup, il a rigolé. C'était en février 2020. 

J'ai passé de nombreuses années à esquiver les bises en cherchant des prétextes. Là, plus besoin.  👍

 

  • J'adhère 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, borneo a dit :

Je me souviens aussi de mes instits de primaire qui venaient roder autour de moi pour voir si j'avais fini, pour me donner des exercices en rab. J'ai toujours eu horreur de la promiscuité, ça m'était pénible. 

Je viens d'une culture où on ne se serre pas la main et on ne se fait pas de bises.

Depuis qu'on peut exiger un mètre de distance avec la plupart des gens, je me sens beaucoup mieux 😇

C'est clair que c'est un des points positifs de la crise sanitaire ! 

  • J'aime 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, borneo a dit :

 

J'ai vécu un certain temps en Angleterre, où on ne se serre pas la main, et où la bise n'existe pas.

Zut, ce pays ne m attire pas du tout par ailleurs...sinon j aurais bien émigré :D

Sinon, Blanche, dans les pays asiatiques il n y a je crois pas cette culture de la bise non plus.

Link to comment
Share on other sites

Peu importe le pays, la bise, c'est fini.

Gros soulagement des maîtresses de maternelle, qui n'auront plus ni poux, ni morve sur la joue :D

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Perso, je ne suis pas spécialement affectueuse... mais je trouve ça quand même dommage. Des amis proches, des membres d'une même famille hésitent à se faire la bise 😳.. je n'aime pas trop

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Goëllette a dit :

Le fait d'être de la même famille n'empêche pas de transmettre les microbes et les virus.

Evidemment, mais mon propos était de dire que je trouve triste une société où on évite toute embrassade (et pourtant je suis bien loin d'être très "démonstrative").

Perso, j'ai recommencé à faire la bise avec la famille, des amies proches, sauf bien sûr si quelqu'un est malade. Alors tu vas me dire qu'on peut être porteur d'un virus sans le savoir, ce qui est vrai. Mais pour moi, l'être humain vit aussi de ça, de contacts, même si le besoin de contact varie d'un individu à l'autre, d'une culture à l'autre. Tant qu'on y est, les parents peuvent aussi ne plus embrasser leurs enfants, les couples ne plus s'embrasser ni faire l'amour, et on limitera encore les propagations possibles 🙂

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Chacun fait à sa manière. L'essentiel étant de ne pas imposer des bises à des gens qui n'en ont pas envie. Avant le covid, c'était largement le cas. Adulte, tu passes pour asocial, et enfant, on te bisouille contre ton gré. 

  • J'adhère 3
Link to comment
Share on other sites

Bon, je termine la déviation :

Il y a 10 heures, FemmeDeRochas a dit :

Evidemment, mais mon propos était de dire que je trouve triste une société où on évite toute embrassade (et pourtant je suis bien loin d'être très "démonstrative").

On peut être extrêmement hypocrite, ne pas être prévenant et faire la bise.

Tout comme on peut être un très bon ami, toujours là pour les autres et dans les moments où ils ont besoin de nous ... et ne pas faire la bise.

  • J'aime 1
  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 14/08/2022 à 22:05, Goëllette a dit :

Bon, je termine la déviation :

On peut être extrêmement hypocrite, ne pas être prévenant et faire la bise.

Tout comme on peut être un très bon ami, toujours là pour les autres et dans les moments où ils ont besoin de nous ... et ne pas faire la bise.

Absolument, je n'ai d'ailleurs pas dit le contraire.
Ne dit-on pas : "Qui trop embrasse mal étreint" ? 😁

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Je fonctionne pas mal comme Sobelle en fait mais pas aussi efficacement. Il me reste toujours des corrections. Par contre, au bureau, inscription des élèves en mettant leur pince à linge sur la "file d'attente" puis ils vont faire autre chose (ça peut être un autre exercice, une activité autonome, finir de copier une leçon, les devoirs, corriger quelque chose...). 

Je circule dans les rangs uniquement quand ils sont sur l'ardoise et dans ce cas ils ont par exemple 15/20 phrases à compléter, je passe, je corrige en effaçant du bout du doigt l'erreur et la fois d'après (je peux voir chaque élève 5/6 fois en très peu de temps) en posant une question pour réorienter s'il le faut. Quand les plus rapides ont terminé leur travail parfaitement, j'arrête tout le monde, je reformule rapidement et collectivement ce qu'ils ont travaillé puis on passe à la suite (exercice sur cahier ou autre chose selon la notion). Certains n'auront donc fait que 3/4 phrases mais elles seront bien faites et les bons n'auront pas poireauté des heures et auront rendu un travail parfait (orthographe, ponctuation compris)

Link to comment
Share on other sites

Et pour revenir aux conseils donnés à l'espe ça me fait penser à l'ien qui m'a dit lors de mon entretien : c'est "drôle" parce que vous êtes éloignée des élèves physiquement (concrètement ma classe est minuscule alors je ne suis pas loin hein :lol: mais j'étais restée beaucoup près du tableau ou au bureau) mais très proche d'eux dans le relationnel et dans la connaissance du niveau de chacun.

 🙄 Eh oui, vive les corrections, le "secouage de puces" au bureau assorti d'une obligation pour chacun de lire les consignes et de ma fameuse phrase fétiche : "qu'est-ce que tu ne comprends pas ? " qui coupe rapidement le besoin d'assistance de la plupart.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, corazon a dit :

Je fonctionne pas mal comme Sobelle en fait mais pas aussi efficacement. Il me reste toujours des corrections. Par contre, au bureau, inscription des élèves en mettant leur pince à linge sur la "file d'attente" puis ils vont faire autre chose (ça peut être un autre exercice, une activité autonome, finir de copier une leçon, les devoirs, corriger quelque chose...). 

 

Bonjour,

Merci pour toutes ces discussions que je trouve très intéressantes. J'aimerais savoir ce que font vos élèves quand ils attendent d'être appelés au bureau ? Quelles peuvent être leurs activités autonomes ?

Je vous remercie

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, brunanoni a dit :

Bonjour,

Merci pour toutes ces discussions que je trouve très intéressantes. J'aimerais savoir ce que font vos élèves quand ils attendent d'être appelés au bureau ? Quelles peuvent être leurs activités autonomes ?

Je vous remercie

Ca dépend du niveau mais souvent je leur mets au tableau une sorte de plan de travail de ce genre :

1. Faire exercice Y p. X (pince à linge) Z et W p. X

2. Copier les devoirs

3. Corriger la dictée 

4. Autonomie

Et dans autonomie selon les moments de l'année il y a des jeux types smartgames, des dessins par étape, le rallye lecture, de la lecture autonome.

Je peux leur demander de faire une reproduction sur quadrillage, une frise, de terminer un travail pour lequel on a pas eu le temps, finir une production d'art visuel sans beaucoup de matériel, faire un exercice sont ils ont l'habitude...

Par contre, moi je n'arrive pas au "0 correction" de Sobelle mais j'adhère totalement au concept de correction individualisée.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, brunanoni a dit :

Bonjour,

Merci pour toutes ces discussions que je trouve très intéressantes. J'aimerais savoir ce que font vos élèves quand ils attendent d'être appelés au bureau ? Quelles peuvent être leurs activités autonomes ?

Je vous remercie

Pour ce qui me concerne, les élèves font un passage éclair au bureau, juste pour que je vérifie où ils en sont. Mais ça me facilite grandement la correction.

Donc le travail autonome qu'ils ont à faire quand ils ont terminé (sachant que les plages de travail ne durent pas éternellement) est la révision des leçons, la lecture d'un livre déjà dans le casier et, à la rigueur, un dessin libre dans le cahier dédié. Comme ça, pas de bruit, pas de déplacement.

Et suuurtout pas de fiche qui me demanderait ensuite du travail de correction en plus !

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Goëllette a dit :

Et suuurtout pas de fiche qui me demanderait ensuite du travail de correction en lus !

Tu as parfaitement compris le sens de ma question 🙂 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...