• Annonces

    • André Jorge

      APPEL A CONTRIBUTION   07/08/2017

      Bonjour. La dernière mise à jour du site a nécessité plusieurs heures de travail et, même s'il y a encore quelques bugs à régler, c'est avec plaisir que nous vous proposons cette nouvelle version d'EDP. L' existence et l'évolution du site EDP ne reposent pas que sur le travail (bénévole) de l'administrateur et des modérateurs, mais aussi sur la participation des membres du site. Si vous appréciez le site EDP, il importe que vous nous aidiez à le faire vivre, en participant aux échanges et en proposant du contenu à destination des autres membres dans les différentes rubriques : -Participez aux sujets de discussion dans les forums : Vous pouvez participer aux discussions, poster de nouveaux sujets, et enrichir les échanges de vos contributions, tout en veillant à respecter l'organisation et le fonctionnement du site. -Publiez dans l'espace de téléchargements : Les fiches, documents que vous réalisez peuvent être publiées dans les différentes rubriques de l'espace de téléchargements et pourront ainsi être facilement retrouvées. -Publiez des liens dans l'annuaire : Les liens que vous trouverez utiles peuvent être regroupés dans l'annuaire. Pendant ces dernières vacances, l'annuaire a fait l'objet d'une réorganisation et de mises jour qui l'ont rendu plus attractif et efficace. -Publiez des articles dans le module Pages : Vous pouvez publier des articles concernant l'école, le CRPE, l'éducation, dans la rubriques Pages. Cette rubrique a également fait l'objet d'une réorganisation et un nouveau menu a été créé pour faciliter la navigation. -Publiez des photographies, des vidéos, dans la galerie : La galerie a également été réorganisée. Les photographies des réalisations de vos élèves peuvent y être publiés.   Et sur les réseaux sociaux ? EDP se doit d'être présent sur les réseaux sociaux. Nous avons donc un espace : sur Facebook : https://www.facebook.com/Enseignants-du-primaire-158258504749259/. sur Twitter : https://twitter.com/ensduprim. Pour nous aider, vous pouvez vous abonner ou nous suivre sur les réseaux sociaux et partager nos publications.   Merci de votre soutien.
    • André Jorge

      ORTHOGRAPHE ET PUBLICATION SUR EDP   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Merci de votre compréhension.
manou36

Langage oral : système des jetons (Pierre Peroz). Quel support?

Messages recommandés

natachalala

Merci Calinours !

 

Pfiu, va falloir mettre le turbo 12 pour la rentrée. Rien fait (ou presque) pour la classe. Mais beaucoup lu, de tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala

Petite pause : pas le temps de préparer un nouveau texte correctement.

Mais je reviendrai. :wink:

 

En attendant on va écrire une histoire sur une suite d'images (emprunté à un album en allemand). :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hussard

Bonjour,

 

Enthousiaste à la lecture de ce sujet sur la pédagogie de l'écoute ! merci !

 

Par contre, Calinours, je n'ai pas retrouvé ton fichier joint. J'ai raté une page ? ou un lien cassé peut-être ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

Fichier en question page 6 supprimé pour les raisons évoquées dans le message #90 page précedente...

 

Tu travailles avec quel(s) niveaux(s) le hussard ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hussard

Oups ! j'avais zappé le message #90 ..., sorry ...

 

Je suis à 50% en MS et 50 % en GS.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

... Bon, lit ces textes là dessous (après c'est toi qui voit... Le texte ne fait pas tout, il faut lui associer les questions...), les deux adaptations du Roman de Renart (très éloignées de l'original forcément) ont beaucoup servi le DPED dans ma classe. Je viens de commencer l'exploitation du second...

Le texte adapté de Tomi Ungerer convient peut être mieux pour des MS. A voir...

Renart et les marchands_adaptation_2.pdf

Renart et Isengrin à la pêche_adaptation.pdf

LES 3 BRIGANDS.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

... Une proposition concernant "Pierre et le loup" en plusieurs versions de la PS au CP ci-dessous...

 

Ce sujet (je radote) aurait un intérêt supplémentaire si vous nous faisiez part des réactions de vos élèves à l'écoute des textes...

Pierre et le loup_V1_adaptation.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soletoile

Je découvre ce sujet et les vidéos... Ce type de fonctionnement me plait beaucoup, c'est finalement un peu de ce que j'essayais de faire sans savoir comment le faire.
Je regrette juste ton fichier Calinours que je n'ai pas eu le temps de découvrir ...
J'ai travaillé la moufle en Février et j'ai pu comparer avec les albums (pas celui-ci d'ailleurs) que j'avais utilisés.
Je commence avec le PCR à la rentrée et je vais m'aider de ce que tu as posté comme questionnement. Toutefois si tu envisageais de partager (et ton texte et la façon de poser les questions), cela serait surement plus facile pour me lancer ...
En tout cas, merci pour toutes vos réponses, cela m'aide considérablement !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
emapi

Discussion passionnante! Je n'enseigne pas en maternelle, mais je me dis qu'il y a très certainement des transferts possibles en CP... Le crdp m'a dit que le livre était en cours de réécriture...je vais donc suivre votre discussion et visionner les conférences que vous avez mis en lien en attendant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours
Le 27/02/2016 à 19:48, soletoile a dit :

Je découvre ce sujet et les vidéos... Ce type de fonctionnement me plait beaucoup, c'est finalement un peu de ce que j'essayais de faire sans savoir comment le faire.

Je regrette juste ton fichier Calinours que je n'ai pas eu le temps de découvrir ...

J'ai travaillé la moufle en Février et j'ai pu comparer avec les albums (pas celui-ci d'ailleurs) que j'avais utilisés.

Je commence avec le PCR à la rentrée et je vais m'aider de ce que tu as posté comme questionnement. Toutefois si tu envisageais de partager (et ton texte et la façon de poser les questions), cela serait surement plus facile pour me lancer ...

 

Tu n'as rien à regretter... Je n'envisage que d’échanger ponctuellement des points de vue sur la PDE et le dispositif DPED (qui peut parfaitement fonctionner au cycle 2 ou 3).

Si ça peut aider, là dessous, une proposition (j'insiste sur le mot) pour organiser le questionnement dans les trois phases :

PHASES et QUESTIONS possibles.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soletoile

à ton avis, peut-on mener une démarche identique sur un album sans image, avec dans la phase de restitution, les apports langagiers par le groupe puis l'enseignant en reformulations ?
Merci pour le fichier des phrases et questions, cela éclaire parfaitement mes interrogations....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
hussard

Merci Calinours  !

et à bientôt pour un retour sur les réactions des élèves.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

à ton avis, peut-on mener une démarche identique sur un album sans image, avec dans la phase de restitution, les apports langagiers par le groupe puis l'enseignant en reformulations ?

Merci pour le fichier des phases et questions,

http://forums-enseignants-du-primaire.com/topic/318010-langage-oral-systeme-des-jetons-pierre-peroz-quel-support/page-10    #100   cela éclaire parfaitement mes interrogations....

 

J'essaye de comprendre la question mais , pour moi, un album pour enfant comporte toujours des illustrations, c'est la raison pour laquelle, dans cette démarche, je me sers d'une adaptation rédigée sur une feuille quand je lis le texte et quand je raconte, c'est sans aucun support, tout est mémorisé (c'est plus compliqué). Ca n'empêche pas du tout de se servir d'une image hors du dispositif DPED.

 

C'est le questionnement préparé et le partage du format de séance (cf. #100) qui conditionnent en grande partie  la qualité des réponses des élèves mais tu sembles questionner ton propre apport langagier. Ce dernier réside avant tout dans le texte en principe adapté au niveau des élèves. Ensuite en parlant de reformulation, il ne s'agit pas de celle que nous réalisons tout le temps dans le  discours quotidien ordinaire car celle-là comporte généralement un caractère correctif (on répète en corrigeant l'élocution, le vocabulaire ou la syntaxe). Lors du DPED, c'est tout à fait différent, il s'agit d'une reformulation d'aide qui ne doit pas s'appuyer sur l'erreur éventuelle mais sur sur le texte : un retour sur un passage du texte peut être proposé après avoir demandé : "Comment on peut savoir, vérifier, être sûr que c'est bien ce que untel a dit ou pas ?" .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soletoile

Je suis désolée, je me suis fait des noeuds dans les doigts...
Je parlais d'un album sans texte, où le texte pouvait être créé par les enfants en fonction de ce qu'ils comprenaient des images, avec le même type de questionnement : "comment on peut le savoir, quelle image nous montre que ..." et retravailler sur l'implicite du personnage ensuite à partir de ces apports reformulés en langage adapté par l'enseignant...
Je souhaite partir du Petit Chaperon Rouge, mais le livre auquel je pense pour appliquer cette démarche présente aussi au milieu du conte (non imagé), des images, sans texte autre que des onomatopées et l'heure qui passe...,  mettant en évidence ce qui se passe dans un des moments du conte (le petit chaperon rouge : l'épisode de la chemise). Moment hilarant mais qui peut, me semble-t-il, être autant questionné que le reste du conte...
Voilà pourquoi je me posais ces questions...
me souvenant aussi avoir mener ce type de questionnement avec un album où l'image différait totalement du texte et d'avoir fait travailler les enfants sur l'implicite en croisant ce que pense le personnage et la situation présentée...
Merci pour ta réponse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CLEA-PDE

Le travail sur album sans texte a en général d'autres objectifs que l'apprentissage du langage (lecture d'images, travail sur un illustrateur particulier, découverte d'un univers spécifique etc.). Si l'on poursuit des objectifs langagiers, il faut que le support fournisse le matériel verbal que les élèves vont pouvoir reprendre et réemployer au cours de la séance. D'où le choix de textes non illustrés qui disent clairement à l'élève ce qui lui est demandé : écouter/ mémoriser/ restituer le texte de l'histoire / s'approprier le vocabulaire et la syntaxe de ce texte / comprendre le sens et les valeurs transmises par l'histoire. En demandant aux élèves d'inventer à partir d'images ce que l'on peut dire, raconter etc, soit on favorise ceux qui ont déjà le vocabulaire et la syntaxe permettant de construire les énoncés correspondants soit on a organisé cela à la fin d'une séquence didactique où tous ces éléments ont déjà été appris et peuvent réinvestis à cette occasion (mais il faut déjà avoir conduit toute la séquence didactique pour prétendre réussir cela). Bien cordialement. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala

Le travail sur album sans texte a en général d'autres objectifs que l'apprentissage du langage

Le travail sur un album sans texte a d'autres objectifs que l'apprentissage du langage tel que le propose Mr Peroz.

 

 

En demandant aux élèves d'inventer à partir d'images ce que l'on peut dire, raconter etc, soit on favorise ceux qui ont déjà le vocabulaire et la syntaxe permettant de construire les énoncés correspondants soit on a organisé cela à la fin d'une séquence didactique où tous ces éléments ont déjà été appris et peuvent réinvestis à cette occasion (mais il faut déjà avoir conduit toute la séquence didactique pour prétendre réussir cela). Bien cordialement. 

 

J'espère que tu ne m'en voudras pas, mais ta réponse me donne malheureusement la mauvaise impression que l'on juge mon travail sans savoir exactement de quoi il relève et j'espère que je me trompe (oui, parce que je travaille sur un album sans texte actuellement et que j'en fais part quelques messages plus haut).

Pour finir, je dirai que dans le travail que je mène actuellement avec 2 groupes, un groupe d'une dizaine d'enfants qui s'expriment avec aisance en décloisonnement et un groupe de 4 turcophones en "aide personnalisée", ce sont ces derniers qui ont été ultra performants pour restituer" l'histoire tout en images". Comme quoi, il ne faut pas toujours rester sur des idées toute faites.

 

Cela dit, cela n'enlève rien au dispositif de Mr Peroz qui est effectivement très performant pour faire progresser des élèves en langage, mais il n'a effectivement rien à voir avec la conduite d'activités avec des albums sans texte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CLEA-PDE

 

Le travail sur album sans texte a en général d'autres objectifs que l'apprentissage du langage

Le travail sur un album sans texte a d'autres objectifs que l'apprentissage du langage tel que le propose Mr Peroz.

 

 

En demandant aux élèves d'inventer à partir d'images ce que l'on peut dire, raconter etc, soit on favorise ceux qui ont déjà le vocabulaire et la syntaxe permettant de construire les énoncés correspondants soit on a organisé cela à la fin d'une séquence didactique où tous ces éléments ont déjà été appris et peuvent réinvestis à cette occasion (mais il faut déjà avoir conduit toute la séquence didactique pour prétendre réussir cela). Bien cordialement. 

 

J'espère que tu ne m'en voudras pas, mais ta réponse me donne malheureusement la mauvaise impression que l'on juge mon travail sans savoir exactement de quoi il relève et j'espère que je me trompe (oui, parce que je travaille sur un album sans texte actuellement et que j'en fais part quelques messages plus haut).

Pour finir, je dirai que dans le travail que je mène actuellement avec 2 groupes, un groupe d'une dizaine d'enfants qui s'expriment avec aisance en décloisonnement et un groupe de 4 turcophones en "aide personnalisée", ce sont ces derniers qui ont été ultra performants pour restituer" l'histoire tout en images". Comme quoi, il ne faut pas toujours rester sur des idées toute faites.

 

Cela dit, cela n'enlève rien au dispositif de Mr Peroz qui est effectivement très performant pour faire progresser des élèves en langage, mais il n'a effectivement rien à voir avec la conduite d'activités avec des albums sans texte.

 

J'ai été trop brutal dans mon message et je te prie de bien vouloir m'excuser. Je retiens que tout est question d'objectifs. Pour ce qui est des apprentissages linguistiques, mon point de vue ne repose pas sur des à priori mais sur des enregistrements de séances sur des albums sans texte. Par définition un album sans texte pose un problème au locuteur puisqu'il ne fournit aucun élément verbal susceptible de soutenir les conduites discursives demandées. Mais si cet obstacle est bien celui que l'on veut faire surmonter à ses élèves, alors la situation mérite d'être appréciée de ce point de vue-là. CLEA-PDE

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala

 

J'ai été trop brutal dans mon message et je te prie de bien vouloir m'excuser. Je retiens que tout est question d'objectifs. Pour ce qui est des apprentissages linguistiques, mon point de vue ne repose pas sur des à priori mais sur des enregistrements de séances sur des albums sans texte. Par définition un album sans texte pose un problème au locuteur puisqu'il ne fournit aucun élément verbal susceptible de soutenir les conduites discursives demandées. Mais si cet obstacle est bien celui que l'on veut faire surmonter à ses élèves, alors la situation mérite d'être appréciée de ce point de vue-là. CLEA-PDE

 

Il n'y a pas de soucis, j'avoue que j'étais un peu à fleur de peau hier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

... Le petit vieux et la petite vieille de cette histoire l'avaient aussi à fleur de peau.... Mais tout s'arrange... :thumbsup:

 

" Cette histoire est inspirée d’un conte libanais. L’histoire est très structurée par l’opposition entre les saveurs (métaphoriques) des deux personnages. Elle touche à la question des relations dans un couple, un couple qui ici traverse des moments difficiles. Le sujet au-delà de sa présentation amusante touche donc toujours le lecteur. Le fait qu’il s’agisse de personnes âgées rend la chose moins violente peut-être. On se dit que ces deux-là n’en sont pas à leur coup d’essai. " (Pierre Péroz)

 

Une version « moderne » a été écrite en faisant de Papi sel un grand-père chocolat (voir #67)... Mais elle apparaît moins intéressante par rapport aux critères requis pour une séance en DPED (c'est aussi aux élèves d'en juger)...

Les deux maisons.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala

... Le petit vieux et la petite vieille de cette histoire l'avaient aussi à fleur de peau.... Mais tout s'arrange... :thumbsup:

 

" Cette histoire est inspirée d’un conte libanais. L’histoire est très structurée par l’opposition entre les saveurs (métaphoriques) des deux personnages. Elle touche à la question des relations dans un couple, un couple qui ici traverse des moments difficiles. Le sujet au-delà de sa présentation amusante touche donc toujours le lecteur. Le fait qu’il s’agisse de personnes âgées rend la chose moins violente peut-être. On se dit que ces deux-là n’en sont pas à leur coup d’essai. " (Pierre Péroz)

 

Une version « moderne » a été écrite en faisant de Papi sel un grand-père chocolat... Mais elle apparaît moins intéressante par rapport aux critères requis pour une séance en DPED (c'est aussi aux élèves d'en juger)...

J'adore cette histoire.Merci pour ce partage !

Je pensais justement à relancer toute ma séquence sur les mélanges et la dissolution du sel, comme je l'avais fait il y a quelques années (avec la réalisation d'une vidéos des élèves) et qui avait comme conclusion, la lecture de cet l'album.

Le point de départ est un autre conte (l'histoire d'un moulin à sel qui tombe au fond de la mer et c'est pourquoi, la mer est salée... vous voyez le genre) que je voulais aborder en PDED. Mais il va falloir faire des coupes franches dans le texte original car celui que j'ai est bien trop compliqué pour des MS. C'est un travail pour les prochaines vacances, là, j'ai trop de choses déjà commencées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

 

Le fichier intitulé " Phases et questions" proposé page 4 a été supprimé et remplacé par un document plus complet à mon avis et renommé :

Partage du format de séance et questions_Vedp.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
amiloudi

Bonjour quelqu un aurait il le livre à vendre. La dernière édition n est plus disponible depuis novembre dernier.

merci d avance.

A.Miloudi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours
Le 03/08/2016 à 11:48, amiloudi a dit :

Bonjour quelqu un aurait il le livre à vendre. La dernière édition n est plus disponible depuis novembre dernier. merci d avance.

A.Miloudi

Le livre en question coûtait 17 euros quand je l'ai acheté au début de l'année 2014 ( à l'époque auprès de SCEREN CNDP maintenant réseau CANOPE). Il n'est malheureusement plus disponible... Je l'ai vu sur un site internet bien connu à des prix "d'occasion" qui font bondir...

En attendant que Pierre Péroz nous propose un nouveau livre sur le thème...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
verecolemat
Le 25/12/2015 à 17:30, calinours a dit :

Les jetons constituent un moyen de motiver la participation au dispositif conversationnel, à la fin de chaque séance je ne sollicite pas le dénombrement des jetons (je ne l'empêche pas non plus) mais préfère demander de les rassembler au milieu de la table pour montrer qu'on avait beaucoup de choses à dire... Elèves et maître doivent pouvoir s'en passer lorsque les petits parleurs du groupe hétérogène (au moins 10 enfants) arrivent à dépasser le stade de la répétition (utile et nécessaire pour ceux-là) pour parler plus longtemps en reformulant ce qui a déjà été dit ou en relançant les échanges oraux au second ou au troisième niveau de questionnement (compréhension ou interprétation/ récit).

Tout cela prend beaucoup de temps en fonction du niveau de la classe mais assure effectivement des progrès en termes de compétences langagières (parler en se faisant comprendre, parler en restant dans le thème, parler longtemps). La principale difficulté à surmonter pour l'enseignant réside dans sa capacité à laisser parler les élèves (donc de se taire et de résister au réflexe correctif) et d'écouter pour mieux relancer dans les trois niveaux de questionnement (ce qui suppose qu'il ou elle a beaucoup travaillé sur le texte en question)...

Je travaille sur cette démarche depuis deux ans.

Quelques informations pour ceux qui découvrent ici :

http://www.circ-ien-colmar.ac-strasbourg.fr/j2s/index.php/enseignants/maternelle/101-conference-pierre-peroz

Merci pour les documents en lien ! je viens de regarder les vidéos en les annotant, et les documents viennent "agréablement "éclairer les propos de Mr Peroz !

mais pourquoi n'a t-on pas de formations comme cela sur M@gistère ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
minidiane

Avez-vous déjà testé la méthode de Pierre Peroz avec des PS?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

 

Citation

@calinours:secret: pour être sure que tu passeras par là :blush: 

Comme tu vois delffff   je ne passe pas souvent (rythme d'ours en hiver quoi...)

Je ne connais pas l'album que tu cites. Mais j'ai quelques nouvelles adaptations pour des MS-GS ... Quand je réécris des histoires pour construire une progression de textes autonomes pour la démarche qui nous intéresse ici je ne me sers pas forcément d'un album. Récemment j'ai repris le Roman de Renart pour adapter l'histoire de Renart et du corbeau Tiécelin et j'ai retravaillé un peu (toujours au rythme d'ours) sur Pierre et le loup et une nouvelle histoire de Géant (auteur inconnu)...

Le 12/11/2016 à 13:01, minidiane a dit :

Avez-vous déjà testé la méthode de Pierre Peroz avec des PS?

J'ai très peu de retour en ce qui concerne les PS, en éducation prioritaire nous avons beaucoup d'élèves allophones et qui parlent peu en PS, c'est forcément plus compliqué. Nous manquons de textes courts et motivants pour les Petits.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
natachalala

Idem. En PS,  en REP,  je n'ai jamais tenté l'expérience.

Il faut dire que les conditions nécessaires ne sont pas encore réunies : jusqu'en février,  il n'y avait que quelques élèves qui prenaient la parole dans le groupe. Depuis février,  tout le monde veut prend la parole dans le groupe, sans respecter le temps de parole des autres... 😃

Péroz attendra...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nounette75

Après avoir regardé la conférence passionnante de Pierre Péroz et lu ce post il y a plusieurs mois, je me suis lancée mais peut être pas de la bonne manière...

Nous travaillons sur les graines de haricots alors j'ai lu l'histoire de Jacques et le haricot magique, en reformulant quand c'était nécessaire les passages implicites à cause des illustrations.

Le lendemain, j'ai lu en 1/2 groupe l'histoire à moitié (car j'ai senti que c'était trop long de la lire en entier et de travailler le langage oral après)

Je leur ai demandé "de quoi vous rappelez vous", j'ai suivi les recommandations données pour la 1ère séance.

C'était pas mal, mais je me demandais, comme on ne les interrompt pas, si c'était embêtant

qu'ils racontent l'histoire dans le désordre

qu'ils commencent souvent leur phrase par "quand" (sous entendu "je me souviens quand Jacques monte sur le haricot"), et là j'ai pris sur moi pour ne pas les reprendre !

qu'ils racontent des erreurs.

Comment et à quel moment rectifier cela ? ou ca viendra tout seul à force de relecture ?

et puis, mon histoire est mal choisie car un peu longue, mais faut-il relire l'histoire en entier au début de chaque séance ?

Dernière question, c'est quoi DPED ? :blink:

Merci à vous tous qui avez répondu, questionné pendant ces 5 pages : on apprend beaucoup !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours
Il y a 5 heures, Nounette75 a dit :

Après avoir regardé la conférence passionnante de Pierre Péroz et lu ce post il y a plusieurs mois, je me suis lancée mais peut être pas de la bonne manière...Nous travaillons sur les graines de haricots alors j'ai lu l'histoire de Jacques et le haricot magique, en reformulant quand c'était nécessaire les passages implicites à cause des illustrations.Le lendemain, j'ai lu en 1/2 groupe l'histoire à moitié (car j'ai senti que c'était trop long de la lire en entier et de travailler le langage oral après)

Si tu as des GS ou des MS d'un assez bon niveau essaye de proposer ce texte en plusieurs parties  (une proposition dans le fichier là dessous) et sans illustrations a priori (ce qui n'empêche pas de montrer la photo d'une harpe pour ceux qui ne savent pas ce que c'est...)

A chaque épisode tu pourras proposer une séance de langage sous la forme développée dans ce sujet : entre autres un format de séance auquel les élèves vont s'habituer et un DPED - dialogue pédagogique à évaluation différée - dans lequel tu te mets en retrait et tu laisses parler les élèves. Tes interventions s'en tiennent en principe à nommer les élèves car c'est toi qui distribue la parole et à poser quelques questions, ouvertes ou contextualisées, préparées pour favoriser le rappel du récit (phase de restitution), la compréhension et  éventuellement le changement de point de vue...

Il y a 5 heures, Nounette75 a dit :

C'était pas mal, mais je me demandais, comme on ne les interrompt pas, si c'était embêtant qu'ils racontent l'histoire dans le désordre !

Effectivement, il faut leur laisser la parole... Demander la chronologie des évènements de l'histoire c'est souvent l'exigence de trop au début de la séquence. Après quelques séances (quand tu auras tout lu ou raconté) et qu'ils auront une meilleure connaissance de l'histoire (les personnages, leurs désirs, leurs caractéristiques) ils seront plus facilement capables de raconter dans l'ordre voire même raconter ensemble dans l'ordre...

Il y a 5 heures, Nounette75 a dit :

 (...) qu'ils commencent souvent leur phrase par "quand" (sous entendu "je me souviens quand Jacques monte sur le haricot"), et là j'ai pris sur moi pour ne pas les reprendre !  qu'ils racontent des erreurs. Comment et à quel moment rectifier cela ? ou ca viendra tout seul à force de relecture ?

S'ils commencent par quand c'est qu'ils veulent resituer leur intervention orale par rapport à la chronologie de l'histoire. A mon avis, c'est bon signe. Mais il faudrait surtout qu'ils restent dans le thème, qu'ils répondent aux questions posées en allongeant leurs interventions ( pour plus de précisions en utilisant le vocabulaire du texte). Ça demande de la patience à tout le monde...

Pour tous les problèmes liés au vocabulaire, aux tournures syntaxiques défaillantes et même pour aborder une réflexion sur ce qui se passe dans le cadre de ce travail (pourquoi on fait ça ? Qu'est-ce qu'on apprend ? Comment on fait pour raconter ?) je mets en place (en amont de la séance de langage évidemment) des séances consacrées à la prise en charge de ces problèmes.

Bon je sens que c'est pas forcément clair ... :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
calinours

... Il a oublié le fichier évidemment :scratch:

Bon je vais me mettre à l'ombre...

Jack et le haricot magique_texte V6.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.