• Annonces

    • André Jorge

      LE RESPECT DE L'ORTHOGRAPHE N'EST PAS UNE OPTION !   09/09/2017

      EDP est un site consacré au monde de l'enseignement, de l'instruction et de l'éducation. Veillez donc à toujours : écrire un français correct et compréhensible par tous, relire vos messages et corriger vos éventuelles fautes d'orthographe, avant de publier. Par ailleurs, vous êtes tenu de : ne pas abuser de MAJUSCULES, de textes illisibles tant par la taille que la couleur, de répétitions exagérées de caractères et/ou de mots, ainsi que des images et smilies. ne pas abuser des abréviations. bannir les styles "télégraphiques", "texto" ou "chat" (c, fo, po, bcp, pr, dc, ds,...) qui ne sont pas autorisés sur le forum ! Enfin, n'oubliez pas les accents, les apostrophes, les majuscules, qui ne sont pas optionnels ! Dans le cas contraire, vos messages seront supprimés. Merci de votre compréhension.

Messages recommandés

lapuce06
Il y a 22 heures, corazon a dit :

Oui, même si en orthographe, une fois les sons finis je m'eloigne parfois des listes de mots et dictées pour donner des dictées histoire des arts. 

Pas vraiment cette année, d'ailleurs car pas le courage..

Merci pour ton retour :)

J'ai utilisé Picot en orthographe pendant 3 ans environ avec mes CM1 et je m'en lassais un peu

Du coup, cette année, pour les dictées de mots et phrases, j'utilise les dictées flash de mallory et j'aime bcp ;)

Mes élèves ont bien progressé depuis septembre :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bab33

Ouf les vacances cool ☀️

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cambra34
Le 13/04/2017 à 15:25, Lolotte72 a dit :

Comment utilises-tu pidapi? J'aimerais beaucoup me lancer mais j'aime tellement la méthode picot en Français que je ne suis pas certaine que cela soit compatible (surtout en terme de temps) 

Bonjour,

J'ai tenté l'an dernier "Faire de la grammaire en cours double" : CE1-CE2 d'un côté, CM1-CM2 de l'autre (manuels de 2014 et 2012). J'ai assez vite abandonné avec les CE, le texte 1 "Le renard" s'avérant trop difficile pour la majorité des CE1 (trop faibles lecteurs). Avec les CM, nous sommes arrivés à la fin du livret de la période 2 en fin de période 4, le travail d'une semaine étant réparti sur 2 semaines pour faire "entrer le reste" du français dans l'emploi du temps de la classe. Il y avait aussi des embouteillages sur PIDAPI puisqu'ils étaient souvent plusieurs à vouloir valider la même compétence après l'avoir travaillé en groupe et certains bons élèves s'ennuyaient, le rythme de travail n'étant plus le leur.

C'est plus "facile" pour moi en EDL de fonctionner avec des rituels quotidien ou hebdomadaire commun aux 4 niveaux. J'essaie aussi depuis cette année de mettre en place des ateliers Montessori.

Concernant PIDAPI, dans la classe, l'accès au fiches de compétences est libre. Les fiches sont rangées dans des classeurs de couleur, la couleur du classeur correspondant à la couleur des compétences travaillées. Il y a 2 fiches pour une même compétence. La plupart des notions sont présentées lors des rituels. Les préceintures permettent rapidement aux élèves de savoir ce qu'ils maîtrisent et ne maîtrisent pas. Elles m'indiquent également quelles notions doivent être reprises avec quels élèves. J'inscris alors sur le plan de travail de ces élèves la même compétence et on se retrouve, sur un temps de "leçon" pour la reprendre. Les "bons élèves" avancent le plus souvent à leur rythme en apprenant, en grande partie, ensemble et en tirant parti de la présence de "bons élèves" plus âgés.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

Lors de mon dernier double niveau j'utilisais aussi Picot je m'en suis lassée.  Je l'ai fait aussi en niveau simple. En fait, je crois que le travail sur les textes , le rebrassage, l'écriture tu peux le faire avec la lecture suivie ou les textes d'histoire etc,  du moins c'est ce que je fais depuis et mes petits élèves s'en portent très bien. Cela demande du boulot, oui, mais c'est agreable de changer et les enfants aiment retrouver un texte avec un peu de connu. Il n'y a pas de méthode magique, juste des manières de faire qui te correspondent ou pas. Si c'est Picot tant mieux, en ce1 et en ce2 il y a aussi "réussir son entrée en grammaire" de Retz... si c'est autre chose c'est autre chose...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lolotte72

Disons que Picot est sécurisant pour moi (je suis T1) car c'est clés en main  et tu sais exactement où tu vas. Mais j'avoue que les productions d'écrit et les textes ne sont pas toujours très motivants. Le retz me tentait bien mais mon triple niveau est en CE2-CM1-CM2.

J'avoue que j'aimerais vraiment pouvoir faire ce que tu décris Eowin, à savoir partir des textes étudiés en littérature. Mais je ne m'en sens pas la carrure pour tout préparer. Un jour peut être? :happy:

Merci pour tes précisions Cambra34. Cela me donne encore plus envie de me lancer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

Cambra, super ton fonctionnement!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théoboulo

Hello!

Bon j'ai pas tout compris mais j'avais téléchargé celui-ci qui ne m'intéresse pas en fait car je ne le trouve pas fidèle à nos petits français ^^. Je le mets quand même puisque c'est ça le concept apparemment

La-rentrée-des-classes-dans-les-autres-pays-dEurope-Texte-documentaire-Cycle-2-Cycle-3.pdf...:)

 

Reprise demain mais juste pour demain :)

Comme disait je ne sais plus qui, le mi-temps numération calcul va être chaud car tous mes lundis sautent pratiquement (sortie journée un lundi aussi) :D Je me demande déjà comment je vais boucler tout ce que j'ai à faire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lena

Merci Cambra34 pour tes pistes et liens :)

 

Théoboulot: c'est Bibi qui a tous les lundis qui sautent (hop là!). Je n'ai pas encore commencé à préparer la période, mais j'avais anticipé un brin: chaud mais on devrait s'en sortir. Sauf que je n'avais pas intégré une sortie à la journée la 2ème semaine, ni d'assurer le kdo de fête-des-parents (un pour 2,le même que l'an dernier n'ayant pas de fratrie commune, et hop mais 1 après-midi qui saute tout de même). Enfin, une chaude fin d'année, on ne va pas chômer , et ça, en fait... j'aime!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
EncreRouge
Le 15/04/2017 à 17:00, cambra34 a dit :

Bonjour,

J'ai tenté l'an dernier "Faire de la grammaire en cours double" : CE1-CE2 d'un côté, CM1-CM2 de l'autre (manuels de 2014 et 2012). J'ai assez vite abandonné avec les CE, le texte 1 "Le renard" s'avérant trop difficile pour la majorité des CE1 (trop faibles lecteurs). Avec les CM, nous sommes arrivés à la fin du livret de la période 2 en fin de période 4, le travail d'une semaine étant réparti sur 2 semaines pour faire "entrer le reste" du français dans l'emploi du temps de la classe. Il y avait aussi des embouteillages sur PIDAPI puisqu'ils étaient souvent plusieurs à vouloir valider la même compétence après l'avoir travaillé en groupe et certains bons élèves s'ennuyaient, le rythme de travail n'étant plus le leur.

C'est plus "facile" pour moi en EDL de fonctionner avec des rituels quotidien ou hebdomadaire commun aux 4 niveaux. J'essaie aussi depuis cette année de mettre en place des ateliers Montessori.

Concernant PIDAPI, dans la classe, l'accès au fiches de compétences est libre. Les fiches sont rangées dans des classeurs de couleur, la couleur du classeur correspondant à la couleur des compétences travaillées. Il y a 2 fiches pour une même compétence. La plupart des notions sont présentées lors des rituels. Les préceintures permettent rapidement aux élèves de savoir ce qu'ils maîtrisent et ne maîtrisent pas. Elles m'indiquent également quelles notions doivent être reprises avec quels élèves. J'inscris alors sur le plan de travail de ces élèves la même compétence et on se retrouve, sur un temps de "leçon" pour la reprendre. Les "bons élèves" avancent le plus souvent à leur rythme en apprenant, en grande partie, ensemble et en tirant parti de la présence de "bons élèves" plus âgés.

J'aime beaucoup ton fonctionnement et je réfléchis à me lancer dans PIDAPI. 

Peux-tu nous parler un peu plus de tes rituels ? ainsi que de tes ateliers Montessori ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juperlau2

Ça me fait très envie les fonctionnements en ateliers, sur une journée par semaine c'est impossible mais si un jour j'ai MA classe je fonce!

Sinon, les nouveaux programme mettent l'accent sur l'oral, alors comme je manque d'inspiration, que faites-vous pour travailler l'expression orale de vos élèves? (dans l'idéal j'aimerais coupler ça avec du vocabulaire....)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cambra34
Il y a 3 heures, EncreRouge a dit :

J'aime beaucoup ton fonctionnement et je réfléchis à me lancer dans PIDAPI. 

Peux-tu nous parler un peu plus de tes rituels ? ainsi que de tes ateliers Montessori ? 

Rien de bien révolutionnaire et beaucoup d'emprunts.

Nous avons un rituel d' "analyse grammaticale" de la phrase. Dans sa version la plus simple, une phrase est écrite au tableau et les élèves doivent identifier la nature de chaque mot et les fonctions des différents groupes de mots. Cette année, pour la première fois, j'ai présenté les natures aux CE1 en me référant à cet article : https://sylviedesclaibes.com/2016/07/15/la-grammaire-ca-sapprend-tout-petit/ Les CE écoutent aussi les CM chercher les natures de tous les mots et découvrent la préposition, l'adverbe, la conjonction et l'interjection de manière informelle... ils sont souvent très fiers de lever la main lorsqu'ils identifient l'une de ces natures normalement "réservée" aux grands. Je peux aussi leur mettre une succession de symboles de natures au tableau et ils doivent inventer une phrase qui correspond aux symboles. Avant de faire de cette manière, ils ont pas mal travaillé avec les ateliers d'identification de nature : http://www.documentsmontessori.fr/products-page/grammaire/bandes-de-grammaire-montessori/ ou http://www.participassions.org/view.php?uid=616

Dans un premier temps, les élèves ne cherchaient pas les fonctions. J'ai introduit petit à petit sujet et prédicat pour les CE... et là encore ils écoutent les plus grands chercher les compléments de phrase, qui en plus travaillent avec la double terminologie (CDV/CDP et CO/CC). Cela "infuse" pour une partie des CE.

Pour les accords, j'ai un rituel basé sur un atelier de Loustics : http://www.loustics.eu/nouvel-atelier-l-accord-dans-la-phrase-a102338023. D'abord on ne travaille que l'accord dans le GN avec les règles principales (-s pour le pluriel, -e pour le féminin). J'ai présenté quelques règles "secondaires" (-x, -teur -> -trice par des activités de tri de ce type : http://www.participassions.org/view.php?uid=80) Une fois commencé le travail sur la conjugaison, ils mettent au pluriel un GN sujet et son verbe. Pour la conjugaison, je teste aussi cette année en empruntant à "Montessori" : verbes rouges, verbes à encoches.

Pour l'orthographe, j'ai aussi un "tout-bête" rituel de phrase-dictée. Les élèves donnent ensuite toutes leurs propositions pour l'orthographe d'un mot et les éliminent petit à petit en énonçant les règles qui permettent d'écarter les erreurs (correspondance graphème/phonème, règles d'accord, mot de la même famille pour les lettres muettes, identification de la nature pour choisir entre homophones). Quand plusieurs propositions restent possibles et qu'aucune règle ne permet de trancher, ils ont recours au dictionnaire. Bien évidemment, pas une semaine sans qu'un élève énonce une règle qu'il n'a pas appliquée :-)

Pour le dictionnaire, rituel tout simple de recherche d'un mot donné dans le dictionnaire après avoir vu l'ordre alphabétique. Quand (presque) tout le monde est à l'aise avec le dictionnaire, ils doivent chercher un nom commençant par... , ou un adverbe commençant par... . Je peux aussi écrire une ou deux phrases au tableau avec un mot polysémique et ils doivent me donner le sens du mot en s'aidant du dictionnaire. Je peux aussi leur demander de chercher une famille de 3, 4, ou 5 mots commençant par... lors de la restitution, on découpe les mots en préfixe/radical/suffixe.

J'essaie aussi de leur présenter les choses de manière différente chaque année pour qu'ils trouvent ce qui leur convient le mieux : une année, en parallèle des rituels, je leur ai lu en début d'année des extraits de "La grammaire est une chanson douce". Trois ans après certains se souviennent encore du passage à la mairie de la maison pour s'accorder avec l'adjectif hanté ou des pronoms se jetant sur les GN pour les dévorer.

Il n'y a pas non plus de "miracle". J'ai beaucoup d'élèves "fragiles", revoir les mêmes choses de manière ritualisée tout au long de l'année et d'année en année est ce qui leur convient le mieux. Tout le monde voit l'essentiel "rapidement" et de manière répétée pendant 4 ans, PIDAPI permet à ceux qui peuvent et veulent aller plus vite de le faire seul pendant que j'insiste avec ceux qui en ont besoin.

La majorité de ces rituels ne dépassent pas 20 minutes ce qui ne les lassent pas non plus.

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lolotte72
il y a 6 minutes, cambra34 a dit :

Rien de bien révolutionnaire et beaucoup d'emprunts.

Nous avons un rituel d' "analyse grammaticale" de la phrase. Dans sa version la plus simple, une phrase est écrite au tableau et les élèves doivent identifier la nature de chaque mot et les fonctions des différents groupes de mots. Cette année, pour la première fois, j'ai présenté les natures aux CE1 en me référant à cet article : https://sylviedesclaibes.com/2016/07/15/la-grammaire-ca-sapprend-tout-petit/ Les CE écoutent aussi les CM chercher les natures de tous les mots et découvrent la préposition, l'adverbe, la conjonction et l'interjection de manière informelle... ils sont souvent très fiers de lever la main lorsqu'ils identifient l'une de ces natures normalement "réservée" aux grands. Je peux aussi leur mettre une succession de symboles de natures au tableau et ils doivent inventer une phrase qui correspond aux symboles. Avant de faire de cette manière, ils ont pas mal travaillé avec les ateliers d'identification de nature : http://www.documentsmontessori.fr/products-page/grammaire/bandes-de-grammaire-montessori/ ou http://www.participassions.org/view.php?uid=616

Dans un premier temps, les élèves ne cherchaient pas les fonctions. J'ai introduit petit à petit sujet et prédicat pour les CE... et là encore ils écoutent les plus grands chercher les compléments de phrase, qui en plus travaillent avec la double terminologie (CDV/CDP et CO/CC). Cela "infuse" pour une partie des CE.

Pour les accords, j'ai un rituel basé sur un atelier de Loustics : http://www.loustics.eu/nouvel-atelier-l-accord-dans-la-phrase-a102338023. D'abord on ne travaille que l'accord dans le GN avec les règles principales (-s pour le pluriel, -e pour le féminin). J'ai présenté quelques règles "secondaires" (-x, -teur -> -trice par des activités de tri de ce type : http://www.participassions.org/view.php?uid=80) Une fois commencé le travail sur la conjugaison, ils mettent au pluriel un GN sujet et son verbe. Pour la conjugaison, je teste aussi cette année en empruntant à "Montessori" : verbes rouges, verbes à encoches.

Pour l'orthographe, j'ai aussi un "tout-bête" rituel de phrase-dictée. Les élèves donnent ensuite toutes leurs propositions pour l'orthographe d'un mot et les éliminent petit à petit en énonçant les règles qui permettent d'écarter les erreurs (correspondance graphème/phonème, règles d'accord, mot de la même famille pour les lettres muettes, identification de la nature pour choisir entre homophones). Quand plusieurs propositions restent possibles et qu'aucune règle ne permet de trancher, ils ont recours au dictionnaire. Bien évidemment, pas une semaine sans qu'un élève énonce une règle qu'il n'a pas appliquée :-)

Pour le dictionnaire, rituel tout simple de recherche d'un mot donné dans le dictionnaire après avoir vu l'ordre alphabétique. Quand (presque) tout le monde est à l'aise avec le dictionnaire, ils doivent chercher un nom commençant par... , ou un adverbe commençant par... . Je peux aussi écrire une ou deux phrases au tableau avec un mot polysémique et ils doivent me donner le sens du mot en s'aidant du dictionnaire. Je peux aussi leur demander de chercher une famille de 3, 4, ou 5 mots commençant par... lors de la restitution, on découpe les mots en préfixe/radical/suffixe.

J'essaie aussi de leur présenter les choses de manière différente chaque année pour qu'ils trouvent ce qui leur convient le mieux : une année, en parallèle des rituels, je leur ai lu en début d'année des extraits de "La grammaire est une chanson douce". Trois ans après certains se souviennent encore du passage à la mairie de la maison pour s'accorder avec l'adjectif hanté ou des pronoms se jetant sur les GN pour les dévorer.

Il n'y a pas non plus de "miracle". J'ai beaucoup d'élèves "fragiles", revoir les mêmes choses de manière ritualisée tout au long de l'année et d'année en année est ce qui leur convient le mieux. Tout le monde voit l'essentiel "rapidement" et de manière répétée pendant 4 ans, PIDAPI permet à ceux qui peuvent et veulent aller plus vite de le faire seul pendant que j'insiste avec ceux qui en ont besoin.

La majorité de ces rituels ne dépassent pas 20 minutes ce qui ne les lassent pas non plus.

C'est Super intéressant. Je sens que je vais cogiter cet été...

Et en Maths Comment fonctionnes-tu pour les séances/ateliers "dirigés". Car avec tes 4 niveaux, entre les notions que tu dois voir pour chacun d'eux et les séances de remediation (liées à pidapi si j'ai bien compris), Comment trouves-tu le temps de tout articuler?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fleurdecorail
Il y a 1 heure, cambra34 a dit :

Rien de bien révolutionnaire et beaucoup d'emprunts.

Nous avons un rituel d' "analyse grammaticale" de la phrase. Dans sa version la plus simple, une phrase est écrite au tableau et les élèves doivent identifier la nature de chaque mot et les fonctions des différents groupes de mots. Cette année, pour la première fois, j'ai présenté les natures aux CE1 en me référant à cet article : https://sylviedesclaibes.com/2016/07/15/la-grammaire-ca-sapprend-tout-petit/ Les CE écoutent aussi les CM chercher les natures de tous les mots et découvrent la préposition, l'adverbe, la conjonction et l'interjection de manière informelle... ils sont souvent très fiers de lever la main lorsqu'ils identifient l'une de ces natures normalement "réservée" aux grands. Je peux aussi leur mettre une succession de symboles de natures au tableau et ils doivent inventer une phrase qui correspond aux symboles. Avant de faire de cette manière, ils ont pas mal travaillé avec les ateliers d'identification de nature : http://www.documentsmontessori.fr/products-page/grammaire/bandes-de-grammaire-montessori/ ou http://www.participassions.org/view.php?uid=616

Dans un premier temps, les élèves ne cherchaient pas les fonctions. J'ai introduit petit à petit sujet et prédicat pour les CE... et là encore ils écoutent les plus grands chercher les compléments de phrase, qui en plus travaillent avec la double terminologie (CDV/CDP et CO/CC). Cela "infuse" pour une partie des CE.

Pour les accords, j'ai un rituel basé sur un atelier de Loustics : http://www.loustics.eu/nouvel-atelier-l-accord-dans-la-phrase-a102338023. D'abord on ne travaille que l'accord dans le GN avec les règles principales (-s pour le pluriel, -e pour le féminin). J'ai présenté quelques règles "secondaires" (-x, -teur -> -trice par des activités de tri de ce type : http://www.participassions.org/view.php?uid=80) Une fois commencé le travail sur la conjugaison, ils mettent au pluriel un GN sujet et son verbe. Pour la conjugaison, je teste aussi cette année en empruntant à "Montessori" : verbes rouges, verbes à encoches.

Pour l'orthographe, j'ai aussi un "tout-bête" rituel de phrase-dictée. Les élèves donnent ensuite toutes leurs propositions pour l'orthographe d'un mot et les éliminent petit à petit en énonçant les règles qui permettent d'écarter les erreurs (correspondance graphème/phonème, règles d'accord, mot de la même famille pour les lettres muettes, identification de la nature pour choisir entre homophones). Quand plusieurs propositions restent possibles et qu'aucune règle ne permet de trancher, ils ont recours au dictionnaire. Bien évidemment, pas une semaine sans qu'un élève énonce une règle qu'il n'a pas appliquée :-)

Pour le dictionnaire, rituel tout simple de recherche d'un mot donné dans le dictionnaire après avoir vu l'ordre alphabétique. Quand (presque) tout le monde est à l'aise avec le dictionnaire, ils doivent chercher un nom commençant par... , ou un adverbe commençant par... . Je peux aussi écrire une ou deux phrases au tableau avec un mot polysémique et ils doivent me donner le sens du mot en s'aidant du dictionnaire. Je peux aussi leur demander de chercher une famille de 3, 4, ou 5 mots commençant par... lors de la restitution, on découpe les mots en préfixe/radical/suffixe.

J'essaie aussi de leur présenter les choses de manière différente chaque année pour qu'ils trouvent ce qui leur convient le mieux : une année, en parallèle des rituels, je leur ai lu en début d'année des extraits de "La grammaire est une chanson douce". Trois ans après certains se souviennent encore du passage à la mairie de la maison pour s'accorder avec l'adjectif hanté ou des pronoms se jetant sur les GN pour les dévorer.

Il n'y a pas non plus de "miracle". J'ai beaucoup d'élèves "fragiles", revoir les mêmes choses de manière ritualisée tout au long de l'année et d'année en année est ce qui leur convient le mieux. Tout le monde voit l'essentiel "rapidement" et de manière répétée pendant 4 ans, PIDAPI permet à ceux qui peuvent et veulent aller plus vite de le faire seul pendant que j'insiste avec ceux qui en ont besoin.

La majorité de ces rituels ne dépassent pas 20 minutes ce qui ne les lassent pas non plus.

Je suis admirative !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cambra34
Il y a 2 heures, Lolotte72 a dit :

C'est Super intéressant. Je sens que je vais cogiter cet été...

Et en Maths Comment fonctionnes-tu pour les séances/ateliers "dirigés". Car avec tes 4 niveaux, entre les notions que tu dois voir pour chacun d'eux et les séances de remediation (liées à pidapi si j'ai bien compris), Comment trouves-tu le temps de tout articuler?

En maths, j'ai toujours un peu utilisé du matériel emprunté à la pédagogie Montessori. La part est un peu plus importante chaque année. Je suis aussi plus à l'aise en maths qu'en EDL (formation scientifique), j'ai le sentiment que c'est toujours un peu la même chose et que j'ai plus de temps.

Après avoir hésité deux ans, j'utilise depuis la rentrée la méthode de Singapour pour mes CE. Je compte utiliser aussi le niveau CM1 à la rentrée prochaine et me servir des niveaux CE1-CE2-CM1 comme base de travail pour les 4 ans (sans nécessairement chercher à terminer les fichiers d'un niveau en 1 an). Je présenterai la majorité des notions via la méthode. J'ai aussi des rituels : 1 type "nombre du jour" (trame identique aux 4 niveaux mais le nombre de chiffres varie), 1 "qui est-ce" figures planes et 1 "qui est-ce" solides en géométrie. J'en ai eu un pour les opérations mais il y a tellement d'opérations dans la méthode de Singapour que je ne l'utilise plus. J'utilise aussi des applications depuis l'achat de 4 tablettes cette année (Maths Mathews 1 et 2, les applis d'Edoki/les 3 elles) et des logiciels (TuxMaths et Primaths). Ils font aussi beaucoup de géométrie en arts plastiques (un domaine où je ne suis pas très à l'aise).

Je fonctionne avec 3 ateliers de 30 minutes (1h max le même jour) : 1 atelier "leçon", 1 atelier entraînement et 1 atelier "PIDAPI, re-entraînement, révision, logique, M+, ..." mais j'essaie de m'organiser au mieux pour avoir un temps de correction de l'atelier "entraînement" au milieu de l'atelier "leçon". Pour les ateliers leçons, quand j'estime qu'un élève n'en a vraiment pas besoin, je ne l'oblige pas à suivre la leçon.

Je ne suis jamais tout seul non plus puisqu'ils se transmettent aussi beaucoup de choses entre eux. J'ai aussi la chance d'avoir un maître supplémentaire (M+) "cycle 3" une journée par semaine (répartie sur 2 demi-journées). Quand il est là, nous sommes 2 adultes pour 15 à 20 élèves selon les années ce qui est un véritable plus pour tous les élèves et en particulier pour ceux qui en ont le plus besoin.

 

  • Upvote 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
majo22

Merci beaucoup Cambra pour tes explications, c est très intéressant ! Comme dis plus haut, je suis admirative aussi. 

Tu enseignes depuis longtemps ? ( combien d années il t a fallu pour arriver à ce fonctionnement ?)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
éowin

Beau travail Cambra! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lolotte72

C'est fabuleux. C'est exactement ce sur quoi j'aimerais arriver.

Je louche sur Singapour mais ce qui m'avait arrêtée, c'est que j'avais lu que le manuel d'un niveau ne correspondait pas réellement au niveau en France. Par exemple, pour une classe de ce2, cm1, cm2, il fallait acheter les manuels de ce niveau ainsi que que celui de ce1. Tu as équipé ta classe où ce ne sont juste que les situations de découverte?

Dernière question... Comment est organisée ta classe spatialement avec ce type de pédagogie? Îlots par niveaux? Niveaux mélangés?

(J'aimerais aussi savoir ton ancienneté car c'est vraiment impressionnant...) :angel_not:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cambra34
Il y a 7 heures, majo22 a dit :

Merci beaucoup Cambra pour tes explications, c est très intéressant ! Comme dis plus haut, je suis admirative aussi. 

Tu enseignes depuis longtemps ? ( combien d années il t a fallu pour arriver à ce fonctionnement ?)

J'ai été affecté d'office sur ce quadruple niveau lors de ma titularisation il y a 4 ans (j'ai eu une autre vie avant PE, j'approche de la quarantaine).

Il y a 6 heures, Lolotte72 a dit :

C'est fabuleux. C'est exactement ce sur quoi j'aimerais arriver.

Je louche sur Singapour mais ce qui m'avait arrêtée, c'est que j'avais lu que le manuel d'un niveau ne correspondait pas réellement au niveau en France. Par exemple, pour une classe de ce2, cm1, cm2, il fallait acheter les manuels de ce niveau ainsi que que celui de ce1. Tu as équipé ta classe où ce ne sont juste que les situations de découverte?

Dernière question... Comment est organisée ta classe spatialement avec ce type de pédagogie? Îlots par niveaux? Niveaux mélangés?

(J'aimerais aussi savoir ton ancienneté car c'est vraiment impressionnant...) :angel_not:

J'ai équipé la classe cette année. Ce n'est pas 100% compatible avec les programmes en effet, la géométrie est peu présente, certains points sont traités plus rapidement (fractions dès le CE1, addition et soustraction posées de décimaux pour la monnaie dès le CE1), d'autres plus tardivement (Singapour n'aborde les millions qu'au CM2).

J'ai fait remplacer les "vieilles" tables doubles en bois par des tables individuelles. Tous les pieds de chaises sont recouverts de balle de tennis. L'organisation de base est en ilôt par niveau : CE1 et CE2 "devant" (plus près du tableau principal), CM "derrière" pour pivoter et se retrouver rapidement face à l'autre tableau quand le M+ est là. On change régulièrement la configuration des tables en fonction des besoins et les élèves se déplacent avec leur chaise pour travailler à 2 sur 1 table. Je peux aussi envoyer une partie des CE au fond si je dois reprendre une notion avec une partie des CE et des CM, ou créer 3 groupes de "niveaux" au sein des CE en mélangeant. J'aimerai qu'ils finissent par oublier leur niveau d'inscription. Cette année, quand j'ai abordé la division avec les CE2, j'ai repris tous les CM. 3 CM n'ont eu besoin de poser qu'une division avant que je leur dise qu'ils pouvaient faire autre chose, avec PIDAPI ils poseront assez de division et 1 des 3 avait sans aide compris comment obtenir un quotient décimal. 4 autres sont restés environ 1 semaine (le temps de 3 ateliers-leçons et 3 ateliers-entraînements) et les 2 derniers ont suivi toute la "séquence" des CE2 (la division est abordée dans tous les chapitres concernant les tables de multiplication : on multiplie et on divise par 2, 3, 4, 5 puis par 6, puis par 7, puis par 8, puis par 9, je rappelais les CM sur les temps "division"). 1 CM a aussi fait des "extras" sur la division avec 1 CE2, CE2 qui, cette année, ne saura "poser" les divisions qu'avec les perles, les timbres et les "petits personnages en bois".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
EncreRouge

J'adore vraiment ce principe d'individualisation du travail, c'est vraiment vers ça que je voudrais tendre.
Faut que je réfléchisse à tout ça cet été... car pour le moment la mise en place concrète est carrément floue :D 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lolotte72

Je pense que je vais équiper la classe en pidapi en Maths dans un premier temps pour essayer !

Merci beaucoup pour tes éclaircissements sur ta pratique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cpette

De retour d'une semaine de vacances bien dépaysante...je vous lis en diagonale en mangeant du chocolat....Pas encore la tête dans la reprise!!!!:D

 

Cambra, ton fonctionnement a l'air super! J'adorerais....Mais je crois que je ne suis pas capable de tant de boulot...Enfin, je pense vraiment que je n'ai pas le temps d'en faire autant....

Je vais essayer de faire une récap avec les liens de lecture...mais ça avait un peu buggé la dernière fois... C'est fait, en page 155!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juperlau2

C'est vrai que c'est super intéressant ce fonctionnement, et je pense que ça fonctionne d'autant mieux quand on a plusieurs niveaux et qu'on garde les élèves plusieurs années.... ce qui n'est pas le cas le plus courant.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bab33

Le principe des plans de travail j'adhère mais plusieurs questions,me,viennent à l esprit par rapport à pidapi

- quelle consommation de papier du coup plus de cahiers que des fiches

- quel temps de correction 

- certains et toujours les mêmes vont bâcler le travail

- on ne sera toujours présent qu avec les plus faibles mais,les autres ont besoin aussi de nous

- j'aime ces temps de leçons institutionnels de découverte où on échange on construit on manipule en classe entière 

- POUR les excellents le plan de travail peut ne durer qu une heure 

- que d activité d occupation à prévoir 

- sur une année cela risque de devenir ennuyeux

je pense que ce fonctionnement doit se mêler à plusieurs fonctionnements 

On peut faire de l individualisation sans forcément faire que des fiches ou que de l ordi

il y a des choses à prendre dont l autonomisation des enfants 👶 dans leur evaluation 

apres je n'ai pas tout lu donc je ne sais pas si certains ne font que ce fonctionnement sur toute l annee

j'aime aussi ces leçons en histoire où l'on peut mettre en scène la leçon, je trouve triste que chacun reste dans son coin ou en petit groupe pour faire les leçons 

tout ceci n est absolument pas une critique mais un questionnement

comme j aime découvrir des nouvelles choses merci pour la découverte de ce pidapi 

pour la part je m y retrouve çar j'ai,un porte vue de travail avec tous les outils nécessaires à leur travail en autonomie

je fais plusieurs niveaux en math et francais 

je mets en place des critères de reussite en histoire géo sciences en redaction j ai un code de correction et des étapes de réécritures 

seul le travail sur fiche me rebute

je dois améliorer l auto evaluation des eleves 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cpette

Agora, c'est mis dans la récap. ;) Merci!

Effectivement, comme dit, c'est un chouette fonctionnement quand on garde les élèves plusieurs années!

Ici, j'aime assez le sentiment d'avoir un groupe classe. Mais j'aimerais aussi aller vers du plus individualisé....Et aussi...avoir un peu de temps pour moi dans ma vie perso!:D

Les vacances se passent bien? (pour celles qui n'ont pas encore repris!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bab33

Trop bien avec ce superbe temps

et moi cpette je ferai tout ça d autant plus joyeusement si on augmentait mon salaire pour de vrai 😳 !!.!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
cpette

Pas grand monde par ici!!! :D

Bab....même si on m'augmentait....je n'aurais pas plus de temps!

Je viens de faire bosser mes enfants 15 mn, me rendre compte que ma fille ne savait pas faire x5, et ne sortait pas les moitiés de suite....lors d'une série de 50 calculs en 5 mn!!!! Elle va y avoir droit de temps en temps..Sa maitresse est bien, mais pas trop branchée sur le calcul mental/réfléchi....

Quant à moi....je retourne bouquiner sur ma terrasse....il fait bon et presque chaud cet aprèm, je m'en vais chercher des manches courtes.....:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lena

J'ai assuré des courriers et autres, maintenant, il faut préparer la période et la 1ère semaine.

Il fait beau.

J'ai mis la semaine à préparer l'anniv' surprise de Zhom (dans 5 semaines).

Bref: pas envie.

Avec mon 50% de début de semaine + 1 sortie (et je n'ai pas mes élèves le mercredi), mon mois de mai est un vrai gruyère: 1ère semaine normale, 2ème mardi-mercredi, 3ème mercredi+sortie à la journée jeudi, 4ème semaine normale, et il y a encore la Pentecôte à caler ensuite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.