Jump to content

Une maîtresse qui confisque longtemps


Recommended Posts

Logiquement, parce que tu sais qu'il est interdit de photographier dans un musée, tu n'apportes pas ton appareil, ou tu l'enfermes dans ton sac.

On en revient au même.

Tout ça est le résultat de deux choses :

- l'égoïsme généralisé qui fait que chacun pense d'abord à son confort et sa facilité avant de voir l'intérêt général ou l'intérêt particulier de ceux qui l'entourent

- l'accentuation du culte de l'enfant-roi à qui on ne peut rien refuser (les parents ayant eux-même été souvent des enfants-rois)

Mais bien sûr,j'ai l'habitude de transgresser les interdits :devil_2::lol: ..

Quand vous "jetez" parce que l'enfant a apporté quelque chose d'interdit,êtes-vous toujours sûr(e)s qu'il s'agit de sa propriété ?

Si l'élève a "emprunté" sans trop en informer le légitime propriétaire?

Quand je confisque,je rends en général directement aux parents (ce qui me permet d'en remettre une couche sur les interdits :wink: ),pas toujours très rapidement,et sans préjuger de la valeur de la chose (d'autant que les valeurs peuvent être très subjectives :idontno: )

Mes enfants sont respectueux des règles ,j'y tiens particulièrement,mais ils ont aussi droit à l'erreur.Si cela arrive je sanctionne mais je persiste à penser que je n'ai pas à jeter...même si je n'ai pas non plus à me sentir responsable en cas de disparition sur mon bureau..

Quand au discours sur l'enfant-roi, et aux généralités de tout poil..j'hésite entre :thumbdown: et :clown: .

Link to post
Share on other sites
  • Replies 60
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • Goëllette

    8

  • Rélinette

    5

  • boislasson

    5

  • Aspidistra

    4

boislasson
Logiquement, parce que tu sais qu'il est interdit de photographier dans un musée, tu n'apportes pas ton appareil, ou tu l'enfermes dans ton sac.

On en revient au même.

Tout ça est le résultat de deux choses :

- l'égoïsme généralisé qui fait que chacun pense d'abord à son confort et sa facilité avant de voir l'intérêt général ou l'intérêt particulier de ceux qui l'entourent

- l'accentuation du culte de l'enfant-roi à qui on ne peut rien refuser (les parents ayant eux-même été souvent des enfants-rois)

Mais bien sûr,j'ai l'habitude de transgresser les interdits :devil_2::lol: ..

Quand vous "jetez" parce que l'enfant a apporté quelque chose d'interdit,êtes-vous toujours sûr(e)s qu'il s'agit de sa propriété ?

Si l'élève a "emprunté" sans trop en informer le légitime propriétaire?

Quand je confisque,je rends en général directement aux parents (ce qui me permet d'en remettre une couche sur les interdits :wink: ),pas toujours très rapidement,et sans préjuger de la valeur de la chose (d'autant que les valeurs peuvent être très subjectives :idontno: )

Mes enfants sont respectueux des règles ,j'y tiens particulièrement,mais ils ont aussi droit à l'erreur.Si cela arrive je sanctionne mais je persiste à penser que je n'ai pas à jeter...même si je n'ai pas non plus à me sentir responsable en cas de disparition sur mon bureau..

Quand au discours sur l'enfant-roi, et aux généralités de tout poil..j'hésite entre :thumbdown: et :clown: .

Il me semble qu'une fois que j'ai fait plusieurs rappels aux parents, c'est à eux de vérifier ce que les enfants emportent à l'école. Je ne les prends pas au dépourvu, ils savent. De plus, le jour où mon élève allergique à tout mangera un truc venu des poches d'un copain et fera un choc allergique, ce sera moi qui serais responsable. Idem pour les pommades et autres sticks à lèvres. Quand aux jouets, j'ai déjà vu des bagarres qui finissaient très mal pour un petit jouet apporté de la maison. En jetant les objets, ils sont déçus et ils n'apportent plus les objets auxquels ils tiennent à l'école.

Je fais des discours sur l'enfant-roi aussi, car parfois, ces pratiques sont cautionnées par les parents. Nous nous sommes fait incendier l'an dernier car fiston chéri était venu à l'école avec sa gourmette en or (mais il voulait la montrer aux copains !), et il l'a perdue. Ben c'est tant pis pour lui, et pour les parents aussi. Certains enfants prennent effectivement des choses sans le dire aux parents, mais après plusieurs rappels à l'ordre, si ça se reproduit, c'est qu'ils cautionnent ou ne font pas attention, et ce n'est pas à moi d'assumer les c...neries des parents.

Link to post
Share on other sites
Logiquement, parce que tu sais qu'il est interdit de photographier dans un musée, tu n'apportes pas ton appareil, ou tu l'enfermes dans ton sac.

On en revient au même.

Tout ça est le résultat de deux choses :

- l'égoïsme généralisé qui fait que chacun pense d'abord à son confort et sa facilité avant de voir l'intérêt général ou l'intérêt particulier de ceux qui l'entourent

- l'accentuation du culte de l'enfant-roi à qui on ne peut rien refuser (les parents ayant eux-même été souvent des enfants-rois)

Mais bien sûr,j'ai l'habitude de transgresser les interdits :devil_2::lol: ..

Quand vous "jetez" parce que l'enfant a apporté quelque chose d'interdit,êtes-vous toujours sûr(e)s qu'il s'agit de sa propriété ?

Si l'élève a "emprunté" sans trop en informer le légitime propriétaire?

Quand je confisque,je rends en général directement aux parents (ce qui me permet d'en remettre une couche sur les interdits :wink: ),pas toujours très rapidement,et sans préjuger de la valeur de la chose (d'autant que les valeurs peuvent être très subjectives :idontno: )

Mes enfants sont respectueux des règles ,j'y tiens particulièrement,mais ils ont aussi droit à l'erreur.Si cela arrive je sanctionne mais je persiste à penser que je n'ai pas à jeter...même si je n'ai pas non plus à me sentir responsable en cas de disparition sur mon bureau..

Quand au discours sur l'enfant-roi, et aux généralités de tout poil..j'hésite entre :thumbdown: et :clown: .

Je suis contente de lire ça.

Je ne vois pas en quoi déchirer des images et ne pas être d'accord a un lien avec l'enfant-roi.

Les cartes ont un coût et une certaine valeur, mais aussi parfois une valeur sentimentale (elles ont été offertes par une copine, une grand-mère). Bien sûr, l'enfant ne respecte pas le règlement, mais est-ce une raison pour donner une solution définitive?

J'imagine qu'avec votre voiture, vous ne respectez pas non plus totalement le code de la route. Au bout de combien d'infractions minimes pourrait-on détruire votre voiture? L'exemple est débile, je sais, mais pour moi, c'est le même principe.

Et pour ma part, si après plusieurs rappels, l'enfant revient avec, je les confisque un certain temps, et généralement, ça le calme., et il réfléchit à deux fois avant de recommencer.

Link to post
Share on other sites
Goëllette
Je suis contente de lire ça.

Je ne vois pas en quoi déchirer des images et ne pas être d'accord a un lien avec l'enfant-roi.

Les cartes ont un coût et une certaine valeur, mais aussi parfois une valeur sentimentale (elles ont été offertes par une copine, une grand-mère). Bien sûr, l'enfant ne respecte pas le règlement, mais est-ce une raison pour donner une solution définitive?

J'imagine qu'avec votre voiture, vous ne respectez pas non plus totalement le code de la route. Au bout de combien d'infractions minimes pourrait-on détruire votre voiture? L'exemple est débile, je sais, mais pour moi, c'est le même principe.

Et pour ma part, si après plusieurs rappels, l'enfant revient avec, je les confisque un certain temps, et généralement, ça le calme., et il réfléchit à deux fois avant de recommencer.

Et moi, je ne vois pas quand je me suis positionnée pour ou contre le fichage à la poubelle des objets.

(Je l'avoue, il m'est arrivé de retrouver des cartes lessivées dans mes vêtements au sortir de la machine à laver. Je suis confuse. :blush: )

Ma remarque est générale.

Il y a un règlement, quel qu'il soit. S'il est enfreint, il n'est pas injuste qu'il y ait la "sanction" prévue, quelle qu'elle soit.

Autrefois, les enfants essayaient tout autant d'enfreindre les règles qu'aujourd'hui.

Mais quand ils étaient pris, ils acceptaient la sanction, et surtout, ils n'étaient pas soutenus par leurs parents, ce qui facilitait beaucoup la situation.

Link to post
Share on other sites

chez nous c'est passé au conseil d'école ce soir : " Les cartes d'échange et autres gadgets sans rapport avec l'école sont interdirs." Comme ça c'est dit et écrit!!!

Link to post
Share on other sites
boislasson

Et comme sanction, pour ceux (inévitables) qui tenteront d'enfreindre le règlement ?

Je ne suis pas adepte du "jeter tout", mais ça m'arrive, et je ne culpabilise pas du tout, ce n'est pas moi qui suis en tord, mais eux, et je le répète, je préfère ça que d'avoir la mort d'un gamin sur la conscience car il aurait mangé un bonbon auquel il est allergique.

Link to post
Share on other sites

L'an dernier, nous avons rajouté (avec l'accord des parents du CE) dans le règlement intérieur qu'au cas où les enfants ne respecteraient pas les règles (à savoir ne pas jouer ni même sortir leurs cartes pendant la classe), les enseignants confisqueraient définitivement les cartes incriminées.

Personnellement, mes élèves étant petits, je les leur rends aux vacances suivantes mais je n'aurais pas de scrupules particuliers à les jeter si mes loulous étaient en cycle 3... :devil_2:

Link to post
Share on other sites

Pour moi, : interdire, oui, punir, oui, confisquer, oui, détruire ou jeter, non.

Je pense qu'il y a d'autres sanctions qui permettent aux élèves de comprendre et d'assumer leur responsabilité.

Après, chacun ses méthodes.

Je suis une maman qui ne protège pas ses enfants, qui ne soutient pas ses enfants quand il y a une punition, qui les fait prendre et assumer leurs responsabilités...., et pourtant je serais furieuse qu'on jette leurs affaires, pour les raisons citées plus haut. Alors, oui je pourrai passer pour une mère d'enfant-roi, alors que ce n'est pas le cas.

Link to post
Share on other sites
Bon, je mélange tout, je m'en rends bien compte, mais je trouve quand même que construire une culture de l'impunité et du tout gratuit est en train de nous retomber sur le coin du nez.

Je rappelle que personnellement, je n'ai jamais dit ou pensé qu'il ne fallait pas punir, mais que la destruction n'était pas une bonne punition. C'est tout.

Link to post
Share on other sites
Bon, je mélange tout, je m'en rends bien compte, mais je trouve quand même que construire une culture de l'impunité et du tout gratuit est en train de nous retomber sur le coin du nez.

Je rappelle que personnellement, je n'ai jamais dit ou pensé qu'il ne fallait pas punir, mais que la destruction n'était pas une bonne punition. C'est tout.

tout pareil....

Link to post
Share on other sites

Les cartes de catch sont interdites dans mon école, parce qu'elles sont en contradiction avec toutes les valeurs auxquelles nous adhérons... Au dernier conseil d'école, inscrit au règlement.

Pour les lunettes de soleil, ma fille les emmène régulièrement à l'école. Elle sont adaptées à sa vue et en cas de soleil, elle en a vraiment besoin. Elles les emmenait à la crèche aussi, pour les mêmes raisons. Elle se gère, les met pour aller en récréation et pose ses lunettes de vue dans l'étui, et elle fait l'échange à la fin de la récré. J'ai bien évidemment prévenu les instits. En même temps, quand on voit ma crapouille, on se rend bien compte qu'elle en a besoin :)

Je confisque, et je rends aux parents à la fin de chaque période. Je ne détruits pas ni ne jette, parce que ça ne m'est jamais venu à l'esprit. Certains parents sont venus me voir pour récupérer les cartes dans la semaine. J'ignorais que les cartes étaient indispensables à la survie de certains élèves (CM1)......

cette année, j'ai juste réexpliqué à mes zozos de cp-ce1 que je ne voulais voir ni cartes ni pet shop dans la classe...et jusqu'ici ils ont respecté l'interdit ( sont trop mignons :lol: )

Link to post
Share on other sites
boislasson
Pour les lunettes de soleil, ma fille les emmène régulièrement à l'école. Elle sont adaptées à sa vue et en cas de soleil, elle en a vraiment besoin. Elles les emmenait à la crèche aussi, pour les mêmes raisons. Elle se gère, les met pour aller en récréation et pose ses lunettes de vue dans l'étui, et elle fait l'échange à la fin de la récré. J'ai bien évidemment prévenu les instits. En même temps, quand on voit ma crapouille, on se rend bien compte qu'elle en a besoin :)

Il ne faut pas confondre, je parlais de lunettes de soleil (pas de vue/soleil), apportées un jour pluvieux d'octobre et portées dans les couloirs et dans la classe, pour les montrer aux copains, et avec la caution du père. Lorsque j'ai demandé au père de les reprendre, il les a mises dans la poche du manteau de son fils.

Je n'ai pas jeté ces lunettes, je les ai confisquées et rendues le soir même, sous enveloppe, avec un rappel du règlement intérieur de l'école.

Je porte des lunettes et s'il y a du soleil, je les échange avec des lunettes de vue/soleil, bien plus pratiques effectivement, mais je ne les porte pas dans la classe ! (je sais, il y a des exceptions, acceptées bien entendu, pour les enfants déficients visuels, notamment albinos).

Je jette certains objets car je me sens incapable de stocker et retenir (ou noter) les prénoms de tous les enfants à qui j'ai confisqué cette sucette, ce bonbon, ce cordon mâchouillé, ce demi-ticket de cinéma, cette chaussure de Dora l'exploratrice, etc. (surtout que nous confisquons pas mal en récréation, à des enfants qui ne sont pas dans nos classes).

Link to post
Share on other sites

oui oui, j'avais bien compris :)

j'ai bien réfléchis et je dois avouer :devil_2: oublier de rendre certains petits objets.... oups... en même temps, si personne ne les réclame....

Link to post
Share on other sites
Goëllette
oui oui, j'avais bien compris :)

j'ai bien réfléchis et je dois avouer :devil_2: oublier de rendre certains petits objets.... oups... en même temps, si personne ne les réclame....

Quand tu vois le nombre de blousons, gilets, gants, écharpes, ... abandonnés chaque jour sur les porte-manteaux ou à même le sol, que personne ne réclame car les enfants ont tellement de vêtements que les familles ne s'aperçoivent pas de leur disparition, faire tout un patakès pour des cartes ou un taille-crayon me semble disproportionné.

Hier matin, avant l'heure entrée, j'ai compté quatorze manteaux qui ont passé le week-end sous le préau ! Et hier soir, il en restait tout autant.

Link to post
Share on other sites

Heureusement que j'ai lu ce post ce matin, je viens me rappeler que j'ai confisqué une bague à une élève hier. Je lui avais dit de me la réclamer à 16h30 mais nous avons toutes les deux oublié :lol:

Link to post
Share on other sites
oui oui, j'avais bien compris :)

j'ai bien réfléchis et je dois avouer :devil_2: oublier de rendre certains petits objets.... oups... en même temps, si personne ne les réclame....

Quand tu vois le nombre de blousons, gilets, gants, écharpes, ... abandonnés chaque jour sur les porte-manteaux ou à même le sol, que personne ne réclame car les enfants ont tellement de vêtements que les familles ne s'aperçoivent pas de leur disparition, faire tout un patakès pour des cartes ou un taille-crayon me semble disproportionné.

Hier matin, avant l'heure entrée, j'ai compté quatorze manteaux qui ont passé le week-end sous le préau ! Et hier soir, il en restait tout autant.

Chaque année, on remplit 6 sacs de 100 litres de vêtements oubliés, en juillet.

Et on donne...

Link to post
Share on other sites
Logiquement, parce que tu sais qu'il est interdit de photographier dans un musée, tu n'apportes pas ton appareil, ou tu l'enfermes dans ton sac.

On en revient au même.

Tout ça est le résultat de deux choses :

- l'égoïsme généralisé qui fait que chacun pense d'abord à son confort et sa facilité avant de voir l'intérêt général ou l'intérêt particulier de ceux qui l'entourent

- l'accentuation du culte de l'enfant-roi à qui on ne peut rien refuser (les parents ayant eux-même été souvent des enfants-rois)

Mais bien sûr,j'ai l'habitude de transgresser les interdits :devil_2::lol: ..

Quand vous "jetez" parce que l'enfant a apporté quelque chose d'interdit,êtes-vous toujours sûr(e)s qu'il s'agit de sa propriété ?

Si l'élève a "emprunté" sans trop en informer le légitime propriétaire?

Quand je confisque,je rends en général directement aux parents (ce qui me permet d'en remettre une couche sur les interdits :wink: ),pas toujours très rapidement,et sans préjuger de la valeur de la chose (d'autant que les valeurs peuvent être très subjectives :idontno: )

Mes enfants sont respectueux des règles ,j'y tiens particulièrement,mais ils ont aussi droit à l'erreur.Si cela arrive je sanctionne mais je persiste à penser que je n'ai pas à jeter...même si je n'ai pas non plus à me sentir responsable en cas de disparition sur mon bureau..

Quand au discours sur l'enfant-roi, et aux généralités de tout poil..j'hésite entre :thumbdown: et :clown: .

Je suis contente de lire ça.

Je ne vois pas en quoi déchirer des images et ne pas être d'accord a un lien avec l'enfant-roi.

Les cartes ont un coût et une certaine valeur, mais aussi parfois une valeur sentimentale (elles ont été offertes par une copine, une grand-mère). Bien sûr, l'enfant ne respecte pas le règlement, mais est-ce une raison pour donner une solution définitive?

J'imagine qu'avec votre voiture, vous ne respectez pas non plus totalement le code de la route. Au bout de combien d'infractions minimes pourrait-on détruire votre voiture? L'exemple est débile, je sais, mais pour moi, c'est le même principe.

Et pour ma part, si après plusieurs rappels, l'enfant revient avec, je les confisque un certain temps, et généralement, ça le calme., et il réfléchit à deux fois avant de recommencer.

Je signe!!! :D

Link to post
Share on other sites
Bon, je mélange tout, je m'en rends bien compte, mais je trouve quand même que construire une culture de l'impunité et du tout gratuit est en train de nous retomber sur le coin du nez.

Je rappelle que personnellement, je n'ai jamais dit ou pensé qu'il ne fallait pas punir, mais que la destruction n'était pas une bonne punition. C'est tout.

Je signe également :D

Link to post
Share on other sites

Bon j'ai signé.. Mais j'avoue être touchée par certains de vos arguments. Sauf que je suis de manière générale contre la destruction, je trouve que celà a une certaine forme de violence à laquelle je n'adhère pas, mais celà reste personnel comme vision des choses. (et je me demande si ça n'a pas un rapport avec le fait que je ne jette rien même à la maison mdr, ou si peu au grand damne des derniers copains venus m'aider à déménager mdr!!!). Disons que je ne me le permettrai pas car je suis la maîtresse, avec mes enfants ce serait peut être différent (mais le cas ne s'est jamais présenté!)

Bref je ne m'imagine pas le faire, n'aimerai pas que les maitresses de mes enfants le fasse, mais je cautionne toutes les punitions qu'elles donnent et abonde tjs dans leur sens (même si des fois je ne suis pas forcément d'accord!!) et mes enfants ne sont pas des enfants rois, même si leurs grands mères élevées autrement diraient peut être le contraire!! :D D'ailleurs c'est quoi pour vous des enfants roi? (attention pas de polémique, jsute où mettez vous les limites????? par exemple pour certaines un enfant peut choisir ses vetements, et d'autres non la limite est tenue je trouve)

Link to post
Share on other sites
Aquitanaise33
D'ailleurs c'est quoi pour vous des enfants roi? (attention pas de polémique, jsute où mettez vous les limites????? par exemple pour certaines un enfant peut choisir ses vetements, et d'autres non la limite est tenue je trouve)

Pour moi, un enfant-roi c'est un enfant qui n'entend jamais "non" à la maison et qui pète un plomb quand on lui dit "non" à l'école (caprices, larmes).

Link to post
Share on other sites
D'ailleurs c'est quoi pour vous des enfants roi? (attention pas de polémique, jsute où mettez vous les limites????? par exemple pour certaines un enfant peut choisir ses vetements, et d'autres non la limite est tenue je trouve)

Pour moi, un enfant-roi c'est un enfant qui n'entend jamais "non" à la maison et qui pète un plomb quand on lui dit "non" à l'école (caprices, larmes).

Je ne suis pas sure que tu puisses toujours associer les deux: ma fille (3ans) fait d'ENORMES caprices quand elle entend "non" à la maison ou en dehors (pas à l'école, juste quand c'est son père ou moi qui le disons). Et pourtant elle l'entend régulièrement, comme tous les gosses doivent l'entendre pour trouver des limites. Et à ce jour, nous n'avons pas encore pu trouver comment gérer ce problème... Et quand je vois le regard que certains nous jettent quand elle "explose" en public, je suis sure qu'ils pensent que c'est une enfant reine.

L'eduction est parfois difficile, pour nous comme pour les parents de nos élèves...

Link to post
Share on other sites

L'enfant roi, c'est d'après moi un problème de société et de valeurs qui dépasse largement le cadre de la famille. Quand j'étais gamin, et pourtant ça ne me semble pas remonter si loin, il était impensable de répondre à la maitresse ou de faire des commentaires sur ce qu'elle faisait ou disait, de refuser une activité parce qu'on n'avait pas envie; c'était normal de rendre service, de dire bonjour, merci; tout le monde le faisait. Aujourd'hui, avec mes enfants, c'est bien différent. J'essaye de leur transmettre toutes ces valeurs, mais ils voient bien que ça n'est pas pareil pour tout le monde et il faut trouver les bons arguments pour faire comprendre que ce n'était pas bien de rigoler avec toute la classe quand la maitresse est tombée dans l'allée, que rendre un service à la maison ou à l'école ne doit pas nécessairement être récompensé par quelque chose, qu'ils ne pouvaient pas toujours choisir de faire ce qu'ils avaient envie... Ils comprennent, mais c'est remis en cause quotidiennement et ils essayent régulièrement de passer outre puisque les copains le font, eux; il n'y a pas de raison...

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
D'ailleurs c'est quoi pour vous des enfants roi? (attention pas de polémique, jsute où mettez vous les limites????? par exemple pour certaines un enfant peut choisir ses vetements, et d'autres non la limite est tenue je trouve)

Pour moi, un enfant-roi c'est un enfant qui n'entend jamais "non" à la maison et qui pète un plomb quand on lui dit "non" à l'école (caprices, larmes).

Ca m'agace d'entendre les instits parler d'enfants roi à tout bout de champ.

Qu'est-ce qu'on en sait qu'ils n'entendent jamais "non" à la maison ? Il y a des enfants qui entendent non à la maison, mais qui ont du mal à vivre le "non" de la collectivité. Il y a des enfants à qui on dit bien "non" mais qui vivent mal les "non" que l'on dit mal à l'école, les non qu'ils ne comprennent pas, aussi.

Cette formule "d'enfant-roi" on la colle partout, sur un ton de "ma bonne dame, rien ne va plus, tout va mal, c'est plus comme quand j'étais jeune", et je le trouve très, "café du commerce", très "donneuse de leçons" vis-à-vis des parents qui, pour la plupart, font ce qu'ils peuvent, du mieux qu'ils peuvent, pour composer entre "ne pas être trop rigide" et "ne pas être trop laxiste". C'est maintenant que j'ai des enfants que je sens à quel point la bonne mesure est difficile à trouver.

Link to post
Share on other sites
Goëllette
L'enfant roi, c'est d'après moi un problème de société et de valeurs qui dépasse largement le cadre de la famille. Quand j'étais gamin, et pourtant ça ne me semble pas remonter si loin, il était impensable de répondre à la maitresse ou de faire des commentaires sur ce qu'elle faisait ou disait, de refuser une activité parce qu'on n'avait pas envie; c'était normal de rendre service, de dire bonjour, merci; tout le monde le faisait. Aujourd'hui, avec mes enfants, c'est bien différent. J'essaye de leur transmettre toutes ces valeurs, mais ils voient bien que ça n'est pas pareil pour tout le monde et il faut trouver les bons arguments pour faire comprendre que ce n'était pas bien de rigoler avec toute la classe quand la maitresse est tombée dans l'allée, que rendre un service à la maison ou à l'école ne doit pas nécessairement être récompensé par quelque chose, qu'ils ne pouvaient pas toujours choisir de faire ce qu'ils avaient envie... Ils comprennent, mais c'est remis en cause quotidiennement et ils essayent régulièrement de passer outre puisque les copains le font, eux; il n'y a pas de raison...

Tout à fait d'accord avec cette analyse.

Il me semble aussi que l'exemple donné par les éducateurs (parents ou enseignants, animateurs) est très important.

On aura beau dire "non" à son enfant, son élève, par exemple, pour manger entre les repas, ou quitter la table, être poli, ne pas couper la parole, ne pas être insolent, ne pas dire des gros mots, ..., si on ne s'applique pas à mettre en application cette consigne pour nous-même, le "non" aura valeur de "oui", au final.

Link to post
Share on other sites
D'ailleurs c'est quoi pour vous des enfants roi? (attention pas de polémique, jsute où mettez vous les limites????? par exemple pour certaines un enfant peut choisir ses vetements, et d'autres non la limite est tenue je trouve)

Pour moi, un enfant-roi c'est un enfant qui n'entend jamais "non" à la maison et qui pète un plomb quand on lui dit "non" à l'école (caprices, larmes).

Ca m'agace d'entendre les instits parler d'enfants roi à tout bout de champ.

Qu'est-ce qu'on en sait qu'ils n'entendent jamais "non" à la maison ? Il y a des enfants qui entendent non à la maison, mais qui ont du mal à vivre le "non" de la collectivité. Il y a des enfants à qui on dit bien "non" mais qui vivent mal les "non" que l'on dit mal à l'école, les non qu'ils ne comprennent pas, aussi.

Cette formule "d'enfant-roi" on la colle partout, sur un ton de "ma bonne dame, rien ne va plus, tout va mal, c'est plus comme quand j'étais jeune", et je le trouve très, "café du commerce", très "donneuse de leçons" vis-à-vis des parents qui, pour la plupart, font ce qu'ils peuvent, du mieux qu'ils peuvent, pour composer entre "ne pas être trop rigide" et "ne pas être trop laxiste". C'est maintenant que j'ai des enfants que je sens à quel point la bonne mesure est difficile à trouver.

ça c'est une bonne analyse...qui me semble juste ! :wink: Bon, évidemment, on peut avoir le sentiment d'enfants pourris-gâtés en généralisant...Mais on généralise un peu facilement peut-être; je viens de fêter Noël avec tous mes neveux et nièces, ben, ils sont plus heureux par le côté fête et réunion familiale que les cadeaux reçus... :wink:

Link to post
Share on other sites
Aquitanaise33
D'ailleurs c'est quoi pour vous des enfants roi? (attention pas de polémique, jsute où mettez vous les limites????? par exemple pour certaines un enfant peut choisir ses vetements, et d'autres non la limite est tenue je trouve)

Pour moi, un enfant-roi c'est un enfant qui n'entend jamais "non" à la maison et qui pète un plomb quand on lui dit "non" à l'école (caprices, larmes).

Ca m'agace d'entendre les instits parler d'enfants roi à tout bout de champ.

Qu'est-ce qu'on en sait qu'ils n'entendent jamais "non" à la maison ? Il y a des enfants qui entendent non à la maison, mais qui ont du mal à vivre le "non" de la collectivité. Il y a des enfants à qui on dit bien "non" mais qui vivent mal les "non" que l'on dit mal à l'école, les non qu'ils ne comprennent pas, aussi.

Cette formule "d'enfant-roi" on la colle partout, sur un ton de "ma bonne dame, rien ne va plus, tout va mal, c'est plus comme quand j'étais jeune", et je le trouve très, "café du commerce", très "donneuse de leçons" vis-à-vis des parents qui, pour la plupart, font ce qu'ils peuvent, du mieux qu'ils peuvent, pour composer entre "ne pas être trop rigide" et "ne pas être trop laxiste". C'est maintenant que j'ai des enfants que je sens à quel point la bonne mesure est difficile à trouver.

ça c'est une bonne analyse...qui me semble juste ! :wink: Bon, évidemment, on peut avoir le sentiment d'enfants pourris-gâtés en généralisant...Mais on généralise un peu facilement peut-être; je viens de fêter Noël avec tous mes neveux et nièces, ben, ils sont plus heureux par le côté fête et réunion familiale que les cadeaux reçus... :wink:

Attention, je n'ai JAMAIS dit qu'un enfant qui n'accepte pas le "non" à l'école est un enfant-roi :wink:

Link to post
Share on other sites
  • 9 years later...
Liline59

Bonjour

 

Pour ce qui est de mon cas ma fille s'est fait confisqué des tokidoki (elle avait la collec complète) mais elle a eut la bonne idée d'en amener à l'école derrière mon dos et les prêter aux camarades.Quand ils ont été rendu ils ont été posés sur la table et direct la maitresse a punis ma fille et lui a confisqué.Dernier jour que ma fille venait en classe (fin d'année) la maitresse n'a pas voulu rendre les tokidoki avec un NON catégorique au nez de ma fille .Ma fille a passé une année épouvantable avec une maitresse en permanance sur le dos de ma fille a la moindre faille les punitions tombaient ; toujours sur son dos ! Ma fille a été victime de racket à l'ecole elle n'a jamais récupérer ses affaires . Une année scolaire déplorable ou j'ai du changer ma fille d'école pour l'année prochaine.Mais en attendant c'est les jouets personnels de ma fille qu'elle  a garder et ne veut pas rendre.😒

Link to post
Share on other sites
Goëllette

C'est pour cela que les jouets et bijoux sont interdits dans mon école.

Nos élèves se contentent du matériel de l'école et de leur imagination.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...