Jump to content
loodie

remplacement retiré au profit d'un pes

Recommended Posts

Elodyie

Je pense sincèrement que tu n'as pas compris le "message". Personne n'a rien contre les PES mais contre le système et surtout sa gestion.

Je comprends que tu puisses le prendre pour toi mais il ne faut pas, nous sommes tous collègues et victimes de cela. Nous partager comme cela ne nous aidera pas!

Si cela devait m'arriver (et il y a un risue car j'ai un remplacement long à partir de janvier, après une trentaine de classes depuis septembre.... :lol: ), je serai vraiment déçue de m'être engagée pour une certaine période, d'avoir travaillé pour cela, d'avoir commencé des projets, pour ensuite me faire exclure en 2 jours! Je pense que tu peux le comprendre....

Malgré cela, je ferai tout mon possible pour que le PES puisse prendre le relais dans de bonnes conditions. :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
myboo45

Bonjour à tous,

Je suis exactement dans le même cas que vous.

Brigade, je remplace un congé mat. J'ai une classe de CP de 24 élèves. Les collègues sont supers. Le début a été très difficile pour m'intégrer avec les parents car nouvelle tête et en plus jeune donc pas compétente à leurs yeux.

Depuis je les ai rencontré pour rendre les bulletins et j'ai eu le droit à des mercis car leur enfant apprennent à lire!!

Bref, la titulaire de la classe ne reviendra pas puisqu'elle se prolonge en congé parental.

Du coup, l'inspection m'annonce que je serais remplacée par un PES alors que je pourrais avoir la classe jusqu'à la fin de l'année.

Je le sais que mon statut de remplaçante fait qu'un jour je dois partir de la classe. Mais effectivement ce principe qu'un remplaçant remplace un autre remplaçant est nul. sachant que j'ai ma méthode, je connais les élèves. La personne qui viendra derrière moi ne sera pas aidé si en plus c'est une débutante.Mais c'est comme ça, on a pas notre mot à dire!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
adganomi

Je m'ajoute à votre conversation parce qu'aujourd'hui à 17h00, 'ai appris que mon remplacement prenait fin précocément.

JE vous raconte, parceque moi aussi j'ai les boules, non pas de perdre mon pseudo sacré poste, mais de la façon dont on nous voit, nous simples pions que l'on peut bouger à gré.

Je suis remplaçante jusqu'en mars, et donc j'apprends qu'un PES me remplacera et ce à partir de mardi prochain, je n'ai même pas le droit de terminer ma semaine.

Sans compter que ce matin, j'étais en pré visite pour mon inspection qui s'est super bien passée : "avec une classe comme la vôtre, c'était pas gagner d'avoir une bonne ambiance, continuez comme ça".

Oui, ok!?

Donc rien contre les PES qui sont en effet dans une situation pire que la nôtre, je plains sincèrement celui ou celle qui prendra ma place, mais mer*****

On n'est pas des chiens, nous aussi on a une vie, et elle ne compte que 24h00 par jour dont beaucoup en classe, on en fait quand même déjà assez.

La coupe est pleine!.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
TropiCoCo

Bonjour,

J'ai eu la même réaction que toi, Saboite, en lisant ce sujet en diagonale ...

Non, nous n'avons rien contre les PES, mais nous nous insurgeons contre cette réforme qui, entre autres, nous fait sauter de nos postes dans lesquels nous nous sommes investis, pour la plupart depuis la rentrée !

Comprenez bien qu'il est assez difficile d'avaler la pilule quand on vous dit, en novembre, le vendredi soir que le mardi suivant au matin vous n'assurerez plus votre remplacement (assuré depuis la rentré et prévu au moins jusqu'au mois de février) et que vous cèderez votre place à un PES !

Les élèves se sont enfin habitués à vous, vous avez noué des liens, vous avez préparé par avance des séances à n'en plus pouvoir, vous avez fait des projets de classe, des projets d'école, ... Bref, vous vous êtes INVESTIS presque corps et âme pour cette classe que vous n'avez pas demandée, qui ne vous plaisait pas au début mais qui a fini par vous convaincre ...

Le fait de vouloir faire intervenir les parents ne doit pas être vu par les PES comme un mouvement contre eux mais un mouvement pour NOUS, les T2 qui nous faisons bouger sans préavis ! De plus, ça a sûrement été répété maintes et maintes fois dans cette discussion, mais le fait de remplacer un remplaçant n'est pas logique dans la mesure où le premier remplaçant n'est pas situation d'être lui-même remplacé pour une quelconque raison.

Les classes qui sont gérées par des T2 ont souvent été gérées par plusieurs ZIL en début d'année, ce qui représente une grosse instabilité pour les élèves. Un BD T2 a enfin été nommé, tout le monde s'y est habitué et en est satisfait, les élèves ont enfin pris des habitudes de classe et se sont adaptés à la méthode employée par l'enseignant ... BAM on leur envoie encore une nouvelle personne du jour au lendemain !

Chers PES ... On ne demande qu'à vous aider, pas à vous descendre dans l'opinion de qui que ce soit... Votre situation n'est pas aisée, mais la nôtre non plus. Alors ne vous indignez pas de nos réactions car elles sont légitimes, et surtout ne les prenez pas comme des attaques contre vous !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mirobolande

+1; j'ai appris aujourd'hui que je suis MAD (mise à disposition) de la circo du 11 au 20 janvier. Bon, je devrais revenir après.

Bon courage à la PES; brigade c'est déjà pas facile; mais apprendre le vendredi qu'on sera le mardi dans une classe à 4 niveaux, je trouve que c'est carrément mission impossible. Surtout qu'elle m'a appelée, elle n'aura aucun suivi pendant toute sa période. Bon, elle m'a assuré qu'elle ferait au mieux, et je n'en doute pas, mais je trouve que c'est effarant. Je lui prépare même le mardi, qu'elle puisse arriver "sereine" le mardi à l'école...

Alors non, je n'ai rien contre les PES. Je trouve ça dommage pour tout le monde, et surtout les élèves.

Share this post


Link to post
Share on other sites
bagghun

Je m'ajoute à votre conversation parce qu'aujourd'hui à 17h00, 'ai appris que mon remplacement prenait fin précocément.

JE vous raconte, parceque moi aussi j'ai les boules, non pas de perdre mon pseudo sacré poste, mais de la façon dont on nous voit, nous simples pions que l'on peut bouger à gré.

Je suis remplaçante jusqu'en mars, et donc j'apprends qu'un PES me remplacera et ce à partir de mardi prochain, je n'ai même pas le droit de terminer ma semaine.

Sans compter que ce matin, j'étais en pré visite pour mon inspection qui s'est super bien passée : "avec une classe comme la vôtre, c'était pas gagner d'avoir une bonne ambiance, continuez comme ça".

Oui, ok!?

Donc rien contre les PES qui sont en effet dans une situation pire que la nôtre, je plains sincèrement celui ou celle qui prendra ma place, mais mer*****

On n'est pas des chiens, nous aussi on a une vie, et elle ne compte que 24h00 par jour dont beaucoup en classe, on en fait quand même déjà assez.

La coupe est pleine!.....

Bon courage, j'ai été dans le même cas que toi et te soutiens... Je l'ai très mal vécu pour ma part.

Etant bien grippée le jour de l'appel fatidique, je n'ai pas voulu m'arrêter car je n'avais plus que 3 jours avec mes élèves ( dont 2 seule avec eux puisque le dernier jour, il y avait le PES). Du coup, j'ai eu des complications et ai été arrêtée presque 3 semaines. Ca m'a permis de faire un breack. Surtout que dès le jeudi, ils m'avaient déjà trouvé quelque chose pour 10 jours !

J'ai repris à la rentrée et suis vraiment très très démotivée... L'ironie du sort est que maintenant je remplace des PES qui partent en stage une semaine !!! et la semaine prochaine, je dois aller à 40 km de chez moi... pffffffff !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mirobolande

Franchement bagghun l'arrêt-maladie j'en ai très très envie...

Share this post


Link to post
Share on other sites
noémieB

Je suis PES, j'avoue, j'assume :D

J'ai parcouru la plupart de vos messages et à aucun moment cela ne m'a offensée, j'ai au contraire senti une grogne commune, un vase plein qui, à la moindre goutte, pouvait déborder.

Je suis d'accord avec vous T1, T2, et +, ce n'est pas normal que certains d'entre vous se fassent "piquer" des postes du fait de notre arrivée sur le marché. Bravo le gouvernement pour cette idée fabuleuse :glare:

J'ai fait toutes les manifs, me suis battue pour éviter ça, sentant le désastre venir pour les élèves, le désastre est arrivé et si je ne risquais pas ma titularisation, je me battrais encore et encore pour avoir une formation digne de ce nom.

Je suis dans quatre classes différentes (et deux écoles, j'ai de la chance) : CM2/CP-CE1/CE2/CP, pour préparer mes classes le mieux possible, je dispose du week-end, des mercredis, des vacances et bien sûr, de mes soirées ... Où est ma vie :blink: ?

Je ne suis pas contre l'idée de dire que nous sommes des stagiaires non formées, malheureusement, je ne pense pas que les parents s'en prendraient au gouvernement et se battraient à nos côtés, je pense qu'ils douteraient de la qualité de notre travail (ils auraient un peu raison, franchement, je plains mes CM2 de cette année :sad: ).

Je fais de mon mieux,dans l'école où je suis le plus, demande de l'aide à mes collègues qui me l'apporte souvent gentiment, par conscience professionnelle alors qu'ils ne sont pas payés pour ça. Le gouvernement se doutait bien que de nombreux instit' aideraient leurs nouveaux collègues par bonté d'âme et que leur réforme de m**** allait passer ainsi. Que ceux qui tomberaient dans de bonnes écoles survivraient et pour les autres :

e pense que ça mérite 2 minutes d'attention. Cette lettre envoyée

par un inspecteur à une Professeure stagiaire (en arrêt pour dépression) a été lue sur France

Inter. ...

Extraits

"Je vais maintenant être très franc: si le métier vous semble trop dur, si vous ne supportez pas ses contraintes, il ne faut pas persévérer, il faut démissionner. Les élèves ont le droit d'avoir un professeur fiable chaque semaine devant eux, si vous pensez ne pas y arriver, ne le faites pas. On peut faire toutes sortes de métier dans la vie, l'enseignement n'est qu'une possibilité parmi d'autres. Il vous reste maintenant à bien réfléchir à la décision que vous allez prendre, vous êtes la seule à pouvoir le faire. Personne ne portera un jugement sur vous à partir de cette décision personnelle. Mais si vous décidez d'enseigner, il faut le faire correctement, par respect pour vos classes. Le premier devoir d'un enseignant est d'être tous les matins devant ses élèves, sans s'écouter, en laissant sa vie privée hors du champ pédagogique."

Un professeur a répondu :D je vous laisse chercher sa réponse.

Ce métier est merveilleux, passionnant, enrichissant, le seul hic : notre direction se fout royalement de nous (oups le devoir de réserve :bleh: ).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mogwli

Un professeur a répondu :D je vous laisse chercher sa réponse.

Je ne résiste pas au plaisir de partager cette réponse :

"Il est bien cet IPR; pour être très franc je dois ajouter : Les professeurs ont le droit d'avoir en face d'eux chaque matin des élèves éduqués, sages, attentifs, courtois, studieux, ayant fait leurs devoirs, ayant étudié leurs leçons, participatifs et intéressés qui ont laissé leur vie privée aux grilles (vive les lycées prisons! ;-) du lycée. Si cela leur semble trop dur, s'ils n'y arrivent pas, ils peuvent quitter le système scolaire à partir de 16 ans (en 2nde de lycée pour la plupart).

Les parents d'élèves ont aussi le devoir d'éduquer leurs enfants, de les suivre pendant leurs études, de ne pas interférer à mauvais escient dans la vie des établissements scolaires, de déléguer leur autorité parentale aux acteurs de l'éducation nationale pendant le temps où leurs enfants sont à l'école, d'accepter les jugements et les évaluations de l'école sans les remettre en cause ... Si cela leur semble trop dur, s'ils ne supportent pas ces contraintes, ils peuvent démissionner (malheureusement, et on le déplore, beaucoup l'ont déjà fait !).

Les professeurs ont le droit d'avoir comme interlocuteurs privilégiés des inspecteurs compétents, aimables, compréhensifs, qui agissent pour le bien de la matière, pour le bien de leurs collègues, qui aident leurs collègues en situation difficile, qui considèrent les professeurs comme de vrais collègues (sans professeurs que serait l'inspection ?), qui font part des doléances de leur base à leur autorité (IG, Ministres ...), qui se battent afin que les conditions de travail de chaque acteur de l'école soit décente et la meilleure possible. Si cela leur semble trop difficile, il ne faut pas persévérer (diabolicus est!), il FAUT démissionner! ... et on pourrait répéter ce discours à l'infini…

… jusqu'à dire Le Peuple a le droit d'avoir un gouvernement intelligent, bienveillant, qui assure la paix sociale, le travail, l'éducation, un logement ... pour tous ! Si un gouvernement ne supporte pas ces contraintes, s'il oblige le Peuple à descendre dans la rue toutes les semaines au lieu d'assurer son rôle ... il ne doit absolument pas persévérer, il a le DEVOIR de DÉMISSIONNER !"

:whistling::devil_2:

Share this post


Link to post
Share on other sites
noémieB

:D :D

Ça me fait toujours autant plaisir de lire cette réponse, même si je ne suis pas forcément en accord avec le début : je ne veux pas que les parents démissionnent, en revanche la fin ... :bleh:

Un professeur a répondu :D je vous laisse chercher sa réponse.

Je ne résiste pas au plaisir de partager cette réponse :

"Il est bien cet IPR; pour être très franc je dois ajouter : Les professeurs ont le droit d'avoir en face d'eux chaque matin des élèves éduqués, sages, attentifs, courtois, studieux, ayant fait leurs devoirs, ayant étudié leurs leçons, participatifs et intéressés qui ont laissé leur vie privée aux grilles (vive les lycées prisons! ;-) du lycée. Si cela leur semble trop dur, s'ils n'y arrivent pas, ils peuvent quitter le système scolaire à partir de 16 ans (en 2nde de lycée pour la plupart).

Les parents d'élèves ont aussi le devoir d'éduquer leurs enfants, de les suivre pendant leurs études, de ne pas interférer à mauvais escient dans la vie des établissements scolaires, de déléguer leur autorité parentale aux acteurs de l'éducation nationale pendant le temps où leurs enfants sont à l'école, d'accepter les jugements et les évaluations de l'école sans les remettre en cause ... Si cela leur semble trop dur, s'ils ne supportent pas ces contraintes, ils peuvent démissionner (malheureusement, et on le déplore, beaucoup l'ont déjà fait !).

Les professeurs ont le droit d'avoir comme interlocuteurs privilégiés des inspecteurs compétents, aimables, compréhensifs, qui agissent pour le bien de la matière, pour le bien de leurs collègues, qui aident leurs collègues en situation difficile, qui considèrent les professeurs comme de vrais collègues (sans professeurs que serait l'inspection ?), qui font part des doléances de leur base à leur autorité (IG, Ministres ...), qui se battent afin que les conditions de travail de chaque acteur de l'école soit décente et la meilleure possible. Si cela leur semble trop difficile, il ne faut pas persévérer (diabolicus est!), il FAUT démissionner! ... et on pourrait répéter ce discours à l'infini…

… jusqu'à dire Le Peuple a le droit d'avoir un gouvernement intelligent, bienveillant, qui assure la paix sociale, le travail, l'éducation, un logement ... pour tous ! Si un gouvernement ne supporte pas ces contraintes, s'il oblige le Peuple à descendre dans la rue toutes les semaines au lieu d'assurer son rôle ... il ne doit absolument pas persévérer, il a le DEVOIR de DÉMISSIONNER !"

:whistling::devil_2:

Share this post


Link to post
Share on other sites
bat49

Je suis dans quatre classes différentes (et deux écoles, j'ai de la chance) : CM2/CP-CE1/CE2/CP, pour préparer mes classes le mieux possible, je dispose du week-end, des mercredis, des vacances et bien sûr, de mes soirées ... Où est ma vie :blink: ?

C'est tout à fait le poste que j'avais en T1, et encore a peu près le mien après 6 ans de métier .

Tu espères un poste de classe simple niveau dans une petite école pépère à ta sortie ?

Ne rêve pas, au contraire ce genre de stage te prépare a ce qui t'attend très bientôt ! Courage !

Share this post


Link to post
Share on other sites
noémieB

Je suis dans quatre classes différentes (et deux écoles, j'ai de la chance) : CM2/CP-CE1/CE2/CP, pour préparer mes classes le mieux possible, je dispose du week-end, des mercredis, des vacances et bien sûr, de mes soirées ... Où est ma vie :blink: ?

C'est tout à fait le poste que j'avais en T1, et encore a peu près le mien après 6 ans de métier .

Tu espères un poste de classe simple niveau dans une petite école pépère à ta sortie ?

Ne rêve pas, au contraire ce genre de stage te prépare a ce qui t'attend très bientôt ! Courage !

Non non, je ne rêve pas d'une classe simple, je rêve d'une classe à moi même avec un quintuple niveau mais je sais que ce n'est pas pour tout de suite.

De plus, j'y passe énormément de temps car je débute et je sais que ce que je fais n'est pas toujours pertinent, avec la pratique, les quelques mini-formation et le soutien des collègues, je vais m'améliorer :D

Cela niveau petite école pépère vu mon département, je pense que ça peut se faire :angel_not:

Bonne journée et merci pour tes encouragements.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...