Jump to content

Que lisez vous en ce moment?


Maîtresse du 37
 Share

Recommended Posts

ça parle de quoi dieu est un pote à moi ? :D

C'est un mec qui devient le meilleur ami de Dieu. C'est très drôle, triste et spirituel.

Bon, c'est commandé :) j'essaierai de le lire quand j'aurai 3 minutes :)

Link to comment
Share on other sites

J'ai terminé 2 bouquins de Kathryn Fox, Le suicideur et Sans consentement. J'aime beaucoup le style !

Demain direction la médiathèque !

Link to comment
Share on other sites

Il a l'air sympa celui ci...

oui franchement,

il me reste 30 pages (que je vais m'empresser de finir ce matin) et je le trouve superbe

le prochain sera celui la

http://www.amazon.fr/Coeur-dune-autre-Tatiana-Rosnay/dp/2253127728/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1374994138&sr=1-1&keywords=le+coeur+d%27une+autre

terminé mais bien sans plus....

commencé celui ci

http://www.amazon.fr/Deux-petits-pas-sable-mouill%C3%A9/dp/2290039667/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1375125222&sr=1-1&keywords=pas+sable

beau, triste, émouvant....

Link to comment
Share on other sites

Je savoure No et moi de Delphine de Vigan.

Je traîne pour le lire par morceaux et ne pas enchaîner les pages d'une traite, afin de faire durer le plaisir et de l'apprécier pleinement (et en plus j'ai du boulot à faire !!!).

Link to comment
Share on other sites

J'ai terminé hier soir De l'eau pour les éléphants, c'est une très belle histoire, parfois dure mais ça m'a énormément plu. :wub:

En parallèle je lis Seule dans la nuit de Ann Rule. Je pensais que ça serait un roman policier au final ça ressemble plus à un rapport d'enquête d'une vraie (?) affaire... J'ai eu beaucoup de mal avec le style d'écriture (on passe de la troisième à la première personne sans trop savoir pourquoi, ni même qui parle). Ça tourne en rond, j'ai l'impression de relire toujours les mêmes choses je vais aller voir jusqu'au bout mais j'ai en plus l'impression qu'il n'y aura pas vraiment de retournement de situation... Bref, très déçue.

Link to comment
Share on other sites

J'ai adoré ¨par un matin d'automne. apres 1984 un autre classique : Rebecca de Daphné du Maurier

Amazon.fr
Sur Manderley, superbe demeure de l'ouest de l'Angleterre, aux atours victoriens, planent l'angoisse, le doute : la nouvelle épouse de Maximilien de Winter, frêle et innocente jeune femme, réussira-t-elle à se substituer à l'ancienne madame de Winter, morte noyée quelque temps auparavant ? Daphné du Maurier plonge chaque page de son roman - popularisé par le film d'Hitchcock, tourné en 1940, avec Laurence Olivier et Joan Fontaine - dans une ambiance insoutenable, filigranée par un suspense admirablement distillé, touche après touche, comme pour mieux conserver à chaque nouvelle scène son rythme haletant, pour ne pas dire sa cadence infernale. Un récit d'une étrange rivalité entre une vivante - la nouvelle madame de Winter - et le fantôme d'une défunte, qui hante Maximilien, exerçant sur lui une psychose, dont un analyste aurait bien du mal à dessiner les contours avec certitude. Du grand art que l'écriture de Daphné du Maurier, qui signe là un véritable chef-d'oeuvre de la littérature du XXe siècle, mi-roman policier, mi-drame psychologique familial bourgeois. --Pierre Guillaume

Je viens de finir Les débutantes, de J. Courtney Sullivan.

Je le conseille, je pense qu'il y en a pas mal ici qui aimeraient. Histoire d'amitié de 4 filles à la fac.

Bree, Celia, April et Sally se sont connues à l'université, au début des années 2000. A la première rentrée, elles cachaient leurs angoisses en mangeant des bonbons et en se peignant les ongles de pieds. J. Courtney Sullivan (née en 1982) suit ces quatre filles en quête de liberté, et brosse un tableau passionnant de la société américaine, les désirs d'émancipation des femmes, les pesanteurs religieuses... Derrière l'apparente légèreté, elle réussit un excellent roman d'apprentissage à quatre voix.

Je viens de commencer le livre du club d'été, Par un matin d'automne, de Robert Goddard. Ca se lit tout seul.

Link to comment
Share on other sites

Je viens de terminer "le club des incorrigibles optimistes" de Jean-Michel Guenassia. Je me suis régalée.

Je vais commencer "Aliénor, le règne des lions" de Mireille Calmel.

Link to comment
Share on other sites

J'ai terminé deux livres d'une qualité inégale :

Belle et Sébastien de Nicolas Vanier :

L’amitié et l’amour comme remparts à la folie des hommes

1943. Dans un village au cœur des Alpes, les troupes allemandes font régner la peur. Malgré tout, certains s’organisent et résistent…
Alors qu’Angelina, la belle boulangère, doit fournir coûte que coûte du pain aux Allemands, le docteur Guillaume, lui, fait passer la frontière en montagne à des juifs persécutés. Le lieutenant allemand Peter Braun le sait et cherche à démasquer les fugitifs et leur guide. À cette périlleuse passe d’armes s’ajoute une rivalité entre les deux hommes au sujet d’Angelina…
Pendant ce temps, le village tout entier s’est ligué contre Belle, la chienne des Pyrénées. Est-elle bien cet animal errant qui égorge les moutons ? Sébastien, l’enfant des montagnes, s’est promis de la défendre, de la sauver, alors que tous se sont unis contre « la Bête ».

Au cœur de la montagne magnifique et parfois terrifiante se noue un drame que seule l’amitié pourra déjouer. Si Sébastien parvient à vaincre les préjugés des hommes…

J'ai préféré ses anciens livres, celui-ci est moins bien.

Wonder de R. J. Palacio

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. »
August Pullman voudrait être un garçon de dix ans ordinaire. Il fait des trucs ordinaires. Il mange des glaces. Il joue sur sa DS. Il fait du vélo. Mais Auggie est loin d’être ordinaire. Lorsqu'un enfant ordinaire entre dans un square, les autres enfants ordinaires ne s'enfuient pas en hurlant. Quand un enfant est normal, les gens ne le fixent pas partout où il va.

Né avec une malformation faciale, Auggie n’est jamais allé à l’école. À présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux, malgré tout ?RJ Palacio vit à New-York où elle travaille comme graphiste dans l'édition. Wonder est son premier roman.

Certes c'est un roman pour ado mais bon pendant les vacances je lis parfois des livres moins difficiles ; c'est à la fois un roman drôle, sensible et émouvant.

Là je me lance dans Racines de Alex Haley.

" Sous la lune et les étoiles, seul avec son fils, Omoro procéda au dernier rite de l'imposition du nom. Il marcha jusqu'aux confins du village, et là, élevant le petit en lui tournant le visage vers le ciel, il murmura tout doucement : " Regarde, cela seul est plus grand que toi ". Alors qu'il ramassait du bois pour en faire un tambour, le fier Kinté, fils d'Omoro, est capturé par des toubabs qui l'envoient récolter le coton de l'autre côté de l'Océan, en Virginie. Le destin de sa race est scellé : ses descendants seront esclaves de père en fils, humiliés, battus, vendus au plus offrant, séparés de ceux qu'ils aiment. En faisant revivre son aïeul et sa lignée sur sept générations, l'auteur retrace l'histoire terrible, déchirante et véridique de ses ancêtres africains. Une immense saga

Link to comment
Share on other sites

En parallèle je lis Seule dans la nuit de Ann Rule. Je pensais que ça serait un roman policier au final ça ressemble plus à un rapport d'enquête d'une vraie (?) affaire... J'ai eu beaucoup de mal avec le style d'écriture (on passe de la troisième à la première personne sans trop savoir pourquoi, ni même qui parle). Ça tourne en rond, j'ai l'impression de relire toujours les mêmes choses je vais aller voir jusqu'au bout mais j'ai en plus l'impression qu'il n'y aura pas vraiment de retournement de situation... Bref, très déçue.

Il me semble que c'est souvent écrit ainsi les livres d'Ann Rule ... enfin d'après ce que je me souviens :blush:

Link to comment
Share on other sites

J'ai terminé deux témoignages:

-Juste à côté de Esther Gaubert: il se lit facilement mais je n'ai pas trop aimé:

Vous auriez décidé de vous retirer du monde dans un hameau du Massif central, parmi les majestueux paysages de montagnes. Et puis, dans la maison juste à côté, arriverait une famille aussi démunie qu’envahissante. Pauvre, mais bruyante ! Que faire ? Installer une clôture entre les deux jardins ? Vous ne pouvez vous y résoudre. Puisque votre isolement est rompu, vous passez outre votre agacement et votre méfiance, et acceptez de faire connaissance avec vos nouveaux voisins. Vous découvrez alors leur soif de vie et leur espoir en un avenir meilleur. Leur lutte de chaque instant, harassante, pour améliorer le quotidien, rendre heureux leurs enfants. Leur fatigue qui ne vient pourtant jamais à bout de leurs projets et de leur sidérante énergie. Sans doute avez-vous peur qu’ils la déploient en vain. Qu’aucun de leurs rêves ne se réalise, que la misère les condamne à un éternel recommencement. Mais vous ne dites rien, vous admirez en silence leur volonté, leur courage, avec une humilité qui prend à rebours tous les jugements péremptoires sur la pauvreté.

-l'odeur des planches de Samira Sedira: j'ai beaucoup aimé: c'est touchant, prenant, bien écrit:

Elle a oublié l'odeur des planches.
Cette odeur si indissociable de sa vie d'avant, quand elle était encore comédienne, elle, la fille d'immigrés algériens qui avait réussi à conquérir le devant de la scène. Passer de l'ombre à la lumière.
Mais, la quarantaine venue, comme tant d'autres en fin de droits, la voilà réduite à faire des ménages. Revient alors la mémoire de sa mère. Comme elle, elle n'est plus qu'une servante, une de ces femmes invisibles dont on oublie le nom, qu'on ne reconnaît pas dans la rue. Pourtant, au théâtre, la servante est le nom qu'on donne à la petite ampoule qui reste allumée sur le plateau quand tout le monde est parti.

Link to comment
Share on other sites

Wonder de R. J. Palacio

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. »

August Pullman voudrait être un garçon de dix ans ordinaire. Il fait des trucs ordinaires. Il mange des glaces. Il joue sur sa DS. Il fait du vélo. Mais Auggie est loin d’être ordinaire. Lorsqu'un enfant ordinaire entre dans un square, les autres enfants ordinaires ne s'enfuient pas en hurlant. Quand un enfant est normal, les gens ne le fixent pas partout où il va.

Né avec une malformation faciale, Auggie n’est jamais allé à l’école. À présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux, malgré tout ?RJ Palacio vit à New-York où elle travaille comme graphiste dans l'édition. Wonder est son premier roman.

Certes c'est un roman pour ado mais bon pendant les vacances je lis parfois des livres moins difficiles ; c'est à la fois un roman drôle, sensible et émouvant.

Wonder, tu penses qu'on peut le lire à partir de quel âge ?

Je le lirais bien moi-même et le proposerais bien à mon fils qui rentre en CM2 .

Sachant que c'est un lecteur... pour le moins épisodique ; il est grand fan de BD, lit aussi des documentaires mais a plus de mal à prendre un roman pour le lire : il faut que l'histoire le prenne et que ce ne soit pas non plus trop compliqué. Il a lu les trois premiers Harry Potter et a abandonné à La coupe de feu, trop compliqué, trop long (il n'avait pas confiance en lui devant le pavé)... et il nous avait supplié de regarder le film pour comprendre l'histoire donc il n'y avait plus le suspense.

Sinon j'ai terminé No et moi hier, je me suis laissée emporter.

Et hier soir j'ai lu un livre le plus rapidement de toute ma vie, Hiver arctique d'Indridason : en trois lignes il était fini... Ben oui, en fait je l'avais déjà lu cette année ! Je ne m'en souvenais plus car je l'avais commencé au moins deux fois auparavant (et je l'avais tout de même acheté la semaine dernière, celui que j'avais lu m'ayant été prêté par mon père en grand format). Donc je suis plus avancée que ce que je pensais dans les Indridason, mon prochain de cet auteur sera donc Hypothermie.

J'aimerais bien réussir à lire avant Le guerrier solitaire de Mankell, maintes fois commencé (et pas mal avancé) aussi, ce blocage m'énerve !!!

Link to comment
Share on other sites

J'ai fini la Chanson d'Annie hier. Ok, bon, sans plus, je zappe sur Le Confident. :)

Link to comment
Share on other sites

comme quoi on ne ressent pas tous les meme choses face a un livre... et heureusement

la je suis sur "la ballade de lila K"

Link to comment
Share on other sites

Wonder de R. J. Palacio

« Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire. »

August Pullman voudrait être un garçon de dix ans ordinaire. Il fait des trucs ordinaires. Il mange des glaces. Il joue sur sa DS. Il fait du vélo. Mais Auggie est loin d’être ordinaire. Lorsqu'un enfant ordinaire entre dans un square, les autres enfants ordinaires ne s'enfuient pas en hurlant. Quand un enfant est normal, les gens ne le fixent pas partout où il va.

Né avec une malformation faciale, Auggie n’est jamais allé à l’école. À présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux, malgré tout ?RJ Palacio vit à New-York où elle travaille comme graphiste dans l'édition. Wonder est son premier roman.

Certes c'est un roman pour ado mais bon pendant les vacances je lis parfois des livres moins difficiles ; c'est à la fois un roman drôle, sensible et émouvant.

Wonder, tu penses qu'on peut le lire à partir de quel âge ?

Je le lirais bien moi-même et le proposerais bien à mon fils qui rentre en CM2 .

Wonder est un peu difficile pour un CM2. Sur le site de la FNAC, il est écrit à partir de 12 ans. Là encore cela me semble un peu juste. J'aurais dit 15 ans. Sur le site de Ricochet, ils le conseillent à partir de 14. C'est un livre qui fait 400 pages.

Link to comment
Share on other sites

Merci de ta réponse Cyrille.

Le sujet me plaisait bien, ça changeait des aventures de super héros ; idée à garder pour quand il sera plus grand...

Link to comment
Share on other sites

Bon j'ai laissé tomber Seule dans la nuit, j'ai lu quelques pages de la fin histoire de voir. Et bien j'ai bien fait de ne pas aller jusqu'au bout. :blink:

Du coup, j'ai commencé Le bonheur côté pile de Sére Prince Halverson. C'est une lecture bien sympa pendant l'été.

Depuis trois ans, Ella vit heureuse en Californie avec son mari, Joe, qui a deux enfants d'une précédente union. Elle les élève depuis leur plus jeune âge. Mais lorsque ce dernier meurt dans un tragique accident, la mère naturelle de ses enfants, qui les a abandonnés pendant des années, refait surface pour réclamer leur garde. Alors qu'elle essaie tant bien que mal de faire le deuil de l'homme qu'elle aimait, Ella va devoir se lancer dans une bataille juridique sans pitié tout en essayant de sauver l'épicerie italienne au bord de la faillite que Joe lui a léguée…

Link to comment
Share on other sites

On m'a conseillé les enfants de la terre. Vous connaissez?

Link to comment
Share on other sites

Oui, je l'ai lu il y a quelques années et j'ai beaucoupé aimé même si les derniers tomes sont un peu moins bien que les premiers. C'est vraiment une saga passionnante !

Link to comment
Share on other sites

Mon amie m'a dit aussi que les derniers tomes étaient beaucoup moins bien.

Link to comment
Share on other sites

Moi j'avais bien aimé malgré quelques longueurs disséminées un peu dans tous les tomes. J'ai sauté quelques passages et ai globalement apprécié cette lecture.

Link to comment
Share on other sites

J ai bcp rigolé avec "demain j arrête".

J ai commencé " 100 pages blanches" j aime bcp

Link to comment
Share on other sites

Je viens de terminer "le club des incorrigibles optimistes" de Jean-Michel Guenassia. Je me suis régalée.

Je vais commencer "Aliénor, le règne des lions" de Mireille Calmel.

"Le club des incorrigibles optimistes, je m'étais régalée aussi.

Mireille Calmels: j'avais lu "Le lit d'Aliénor", j'ai trouvé le livre parfaitement risible, surtout les scènes de "lit". Le tien est-il de la même veine? Qu'en penses-tu?

Link to comment
Share on other sites

J'avais adoré les enfants de la Terre !

En ce moment, je dévore Back Up de Paul Colize, je suis plongée dedans, pas envie de le terminer...

Link to comment
Share on other sites

Lu hier rapidement : Parfois, je ris de seul de Jean Paul Dubois

Un électricien victime de fous rires intem­pestifs perd son travail. Une femme renonce à son fantasme d'amant viril et charbonneux de peur de salir son tailleur beige. Un écrivain brise en mille morceaux, à la fin de chaque livre, le siège sur lequel il l'a écrit... Entre Desproges et Beckett, des instantanés insolites, féroces et extrêmement drôles des petits dérapages de la vie quotidienne.

--> Monologue d'une page en gros ! Des thèmes qui reviennent beaucoup. Très inégal : il y a des trucs drôles, des trucs bofs.

J'ai commencé : le CV de Dieu de Jean Louis Fournier

--> je trouve ça drôle, très bien écrit !

Link to comment
Share on other sites

Terminé 100 pages blanches . J ai bcp aimé. Se lit très vite.

Link to comment
Share on other sites

J'ai écrit il y a quelques jours à propos de la "saga" de Katherine PANCOL.

Je n'ai pas encore fini le 3ème : Les écureuils de central park sont tristes le lundi.

Mais je lui trouve des longueurs... J'ai un peu l'impression que "ça brode" pour allonger la sauce !

J'ai bien aimé le 1er.

J'ai beaucoup aimé le 2ème.

Quant au 3ème, je lis certains passages en diagonale. J'ai envie de connaitre la fin, mais je regrette ces longueurs...

J'ai envie de passer à autre chose mais je suis incapable de lire plusieurs livres en même temps. Je sais que certains le font...

En tout cas, merci pour les idées et les avis !

Link to comment
Share on other sites

(Je reposte ici, du coup. J'avais posté dans l'ancien, mea Culpa, maxima, maxima)

Je viens de finir :

mistuba.gif

Quelle plume légère ! Toute en simplicité et en délicatesse, presque insensible.

Ça s'écoule comme un long fleuve tranquille, au cœur de l'Entreprise japonaise toute puissante, accueillante mais terriblement exclusive. Jusqu'à la chute.


Link to comment
Share on other sites

Est-ce que t'as lu Stupeur et Tremblements, d'Amélie Nothomb ? Comme cela évoque aussi une entreprise japonaise.

Link to comment
Share on other sites

Lolita, moi j'ai pas vraiment aimé le 1 et 2, mais lu quand même jusqu'au bout. Par contre, le 3 impossible de continuer, j'ai dû lire 3 chapitres à peine et j'ai abandonné...

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...