Jump to content

reconversion en cours ou déja faite, quel est votre nouveau métier ?


pauline519
 Share

Recommended Posts

bonsoir

je n'ai pas trouvé de post qui resume les nouveaux métiers ( j'ai lu le post de enseignants pensant a la reconversion)

JE suis PES prolongée avec un bébé de 8 mois et je songe déja a la reconversion car suis a bout.... reprendre le travail demain me glace le sang.

Alors j'aimerais savoir dans quel domaine / quel métier vous vous etes reconvertis et les conditions ( formation, reprise d'étude, concours ou juste candidature ?)

Perso, j'aimerais un travail qui me laisse du temps pour ma famille et etre mon propre patron

- ecrivain public me plairait bien

-autoentrepreneur ( mais dans quoi ? )

-télétravail ( mais faut trouver quelque chose de serieux et non une arnaque)

-sophrologue ( par la meme occasion, ca me ferait du bien )

merci pour vos réponses

Link to comment
Share on other sites

Salut!

Je suis sur le chemin de la reconversion..... :)

J'aime mon boulot mais je ne me vois pas encore dix ans face aux gamins. Pourtant l'éducation, j'y crois!
Alors après quelques années passées à l'étranger, j'ai décidé de reprendre mes études (en relations internationales) et je vais essayer de repartir mais dans le cadre d'ONG, dans le cadre de projets de développement liés à l'éducation.
Pas exactement la voie que tu comptes prendre, n'est-ce pas?

Bon courage en tout cas, trouver ce chemin m'a demandé un long moment de maturation.....

Link to comment
Share on other sites

ca consiste en quoi ????

moi aussi j'aime l'instruction a la base mais j'en peux plus des parents qui se prennent pour nos chefs, de certains gamins, de l'administratif sans queue ni tete et de la charge de travail a la maison, je ne peux pas profiter de ma fille

ma vie de famille est une PRIORITE, j'ai mis 7 ans pour l'avoir, on m'avait d'ailleurs dit que je n'aurai jamais d'enfant et elle est arrivée par miracle alors...

deja cette année, je gache sa premiere année, je n'en profite pas....

c'est pour ca que je voudrai un métier qui me laisse du temps pour m'en occuper

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

assistante maternelle

Non parce que franchement je ne connais pas de métier qui te permette déjà d'avoir tous tes congés en même temps que ceux de tes enfants.

Quel que soit le métier vers lequel tu iras, ses premières années seront comme celle de PES, car ce sera le début, que tu seras stagiaire ou en période d'essai, que tu n'auras pas de congé payé la première année.... donc ce n'est pas un changement de métier qui te permettra d'avoir du temps avec ta fille.

Bref si tu veux un métier qui te permette d'avoir un salaire ( sauf si le papa evidemment a lui un salaire qui peut subvenir aux besoins du foyer ) et de passer du temps avec ton enfant, ben mis à part ne pas bosser, l'enseignement est celui qui te donne le plus de temps avec ton enfant, juste que le temps on apprend à le gérer.

Après si tu veux un métier qui te plaise etque tu es mal en tant que PE alors, recherche par cette entrée là et non pas par l'entrée de l'enfant.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

De PE je suis devenue Éducatrice de Jeunes Enfants. Un métier passionnant, qui offre une grande diversité et dans lequel je me retrouve beaucoup plus. Bien sûr je n'ai plus les vacances scolaires, mais c'est sans aucun regret vu tout ce que j'ai gagné !

Link to comment
Share on other sites

Themis, tu travailles dans quel type de structure, si ce n'est pas indiscret? Pourrais-tu nous en dire plus sur la formation qui t'a menée là?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous et à toutes!!

Je vais suivre ce post avec attention car je suis dans le même état d'esprit que vous, bien que j'adore mon métier :blush:

Cocotte, ta démarche m'intéresse beaucoup car le domaine que tu évoques me plaît beaucoup.

Je suis allée rencontrer les sections de l'ONU à Bruxelles mais il est difficile de faire comprendre ce que l'on veut et ce que l'on PEUT faire!

Quelles études reprends-tu?

Que conseilles-tu?

Je me dis qu'il faut déjà se remettre à niveau en anglais...

Mon frère vit à Singapour et m'a donné quelques contacts mais tout cela est encore bien flou.

De plus, j'aimerais me former tranquillement tout en conservant le statut de prof des écoles. Alors que faire? Un mi-temps annualisé (mais moins de pépètes du coup :heat: )???

J'attends tes conseils éclairés et si j'ai du nouveau en ce qui concerne les relations internationales, je t'en fais part !

Link to comment
Share on other sites

Mon amie d'IUFM a obtenu le concours d'entrée pour devenir psychomotricienne avec les cours du CNED. :clover: Elle revit! :yahoo:

Link to comment
Share on other sites

Themis, tu travailles dans quel type de structure, si ce n'est pas indiscret? Pourrais-tu nous en dire plus sur la formation qui t'a menée là?

Pour l'heure, malheureusement, je ne travaille pas, car j'ai suivi mon mari a l'étranger.

Mais j'ai fait des stages en crèche, en SESSAD (polyhandicap, génial comme poste! ) et à l'hôpital ( 30 semaines).

La formation est très basée sur l'alternance theorie/pratique. Sur mes trois années de formation, j'ai eu 60 semaines de stagestion. Tu te sens très vite professionnelle. D'ailleurs, en troisième année, pendant mon stage à l'hôpital, j'étais considérée comme telle. Ce que j'ai beaucoup aimé dans cette formation, c'est que très vite, on te fait confiance, on te parle comme à un adulte, les critiques sont constructives, et même si ça ne va pas du tout, on te donne toujours les moyens de te reconstruire derrière. Les formateurs sont bienveillants, on ne cherche pas à t'imposer un mode de pensée.

On étudie à fond le développement du jeune enfant : psychologique (cognitif, affectif) psychomoteur, comment se construit la relation parents enfants, mais on étudié également beaucoup toutes les problématiques liées à la parentalite. On a aussi plein de cours sur la communication (et ça s'est drôlement utile!)

Il y a aussi un aspect très méconnu du métier qui concerne tous les partenariats, la connaissance du territoire, des institutions (c'est plus rébarbatif mais très instructif)

Il y a quatre domaines de formation à valider : accueil du jeune enfant et de ses parents, action éducative envers le jeune enfant, communication professionnelle, partenariat et territoires (en gros, faudrait que je cherche les intitulés exacts)

Quand on était en formation, on avait 30 heures de cours par semaine. Pour les stages, tu fais 35 heures, et chaque heure que tu rates est à rattraper. Il y a à quand même pas mal de boulot à faire à côté. Bon je l'ai fait en étant maman de quatre enfants (4 à 10 ans en début de formation) et seule avec eux la semaine, complètement seule la dernièreannée car mon mari était déjà à l'étranger.

Voilà je ne sais pas si je réponds à tes questions...

Link to comment
Share on other sites

Mon amie d'IUFM a obtenu le concours d'entrée pour devenir psychomotricienne avec les cours du CNED. :clover: Elle revit! :yahoo:

En quoi ça consiste, psychomotricien ? J'ai regardé sur le net mais je vois qu'ils travaillent en hôpital notamment.

Link to comment
Share on other sites

J'oubliais : parmi les filles de ma promo, beaucoup travaillent en crèche pour l'instant (mais ça c'est comme dans l'enseignement, au départ tu n'as pas le poste de tes rêves sauf que la il faut plutôt deux à trois ans que 10 pour avoir ce que tu veux vraiment ) Mais il y en a aussi 5 ou 6 qui bossent en foyer de l'enfance, une en hôpital, une en centre maternel. La plupart sont en cdd mais peu ont des périodes de creux, et beaucoup ont une visibilité sur un cdi!

Link to comment
Share on other sites

Mon amie d'IUFM a obtenu le concours d'entrée pour devenir psychomotricienne avec les cours du CNED. :clover: Elle revit! :yahoo:

Sans indiscrétion, cela faisait longtemps qu'elle avait quitté l'enseignement supérieur?

Link to comment
Share on other sites

bonsoir Pauline,

Je crois que tu avais déjà posté "j'en peux plus" et j'avais hésité à te répondre... tu disais que rentrer à 18h30 ça te faisait tard... c'est ma troisième année et j'aimerais pouvoir en dire autant... sauf les trois semaines cette année où j'ai fait des remplacements courts... c'est vrai qu'on bosse plus que les 24h + 108h, que les parents sont parfois pénibles mais pas tous!!, et encore un tas d'autres tracas... mais personnellement je m'y retrouve avec les vacances... et quand j'ai pas bien envie de me mettre aux prépas je finis par le faire et là je ne vois plus le temps passer, c'est parfois pénible et parfois si intéressant.

Je pense que tu devrais t'organiser autrement(chose que j'ai du mal à faire mais tant pis j'assume les heures après l'école) en planifiant TOUT pendant les vacances.

J'ai un petit de 5 mois et je ne suis pas à temps partiel mais j'aime mon boulot. Est-ce ton cas?

T'autorises tu du temps libre? (Meilleur conseil donné par mon tuteur de mon année de pes).

Il y a beaucoup de choses différentes qui marquent tes commentaires et l'essentiel c'est ta fille que tu as eu du mal à concevoir donc profites-en. Le boulot c'est secondaire, déculpabilise et utilise un maximum de séquences clé en main... demande toi surtout si tu aimes ce que tu fais?

Tu as quel(s) niveau(x)?

Et meilleurs vœux tout de même ;-)

Link to comment
Share on other sites

Themis75, merci pour ta réponse très complète! :)

Pauline519, c'est un peu normal de se sentir "noyée" les premières années. Je suis T8 et malgré le triple niveau et la direction, j'arrive enfin à profiter un peu de mes vacances (on va dire que je passe la moitié à bosser et l 'autre à profiter). A toi de voir si c'est vraiment ce métier qui te déplaît ou juste le fait d'être particulièrement "prise" en ce moment.

Link to comment
Share on other sites

merci pour vos réponses.

effectivement,je fais tout pendant mes vacances, comme ca, j'ai juste a mettre mes fiches dans mon classeur de classe pour la semaine et modifier, reajuster mon cahier journal

les corrections j'en fais le max entre les midis

je ne sais pas si j'aime encore ce métier, c'est chronophage et il y a bcp trop de contraintes....

j'ai été bcp "bousculée" aussi depuis l'année derniere avec les rumeurs a mon egard

tous les jours, en remontant dans ma voiture, sur le chemin du retour, je me dis " qu'est ce que je fous la ?" alors est ce un burn out ? est ce la maternité qui m'a transformée ? est- ce la dure réalité du terrain qui m'arrive en pleine face ?

honnetement, je ne sais plus mais en tout cas, j'ai besoin de respirer...

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous et à toutes!!

Je vais suivre ce post avec attention car je suis dans le même état d'esprit que vous, bien que j'adore mon métier :blush:

Cocotte, ta démarche m'intéresse beaucoup car le domaine que tu évoques me plaît beaucoup.

Je suis allée rencontrer les sections de l'ONU à Bruxelles mais il est difficile de faire comprendre ce que l'on veut et ce que l'on PEUT faire!

Quelles études reprends-tu?

Que conseilles-tu?

Je me dis qu'il faut déjà se remettre à niveau en anglais...

Mon frère vit à Singapour et m'a donné quelques contacts mais tout cela est encore bien flou.

De plus, j'aimerais me former tranquillement tout en conservant le statut de prof des écoles. Alors que faire? Un mi-temps annualisé (mais moins de pépètes du coup :heat: )???

J'attends tes conseils éclairés et si j'ai du nouveau en ce qui concerne les relations internationales, je t'en fais part !

Alors, pour répondre un peu à tes questions, je te présente rapidement mon parcours: mon truc, c'est avant tout les voyages, l'étranger (mais aussi la géopolitique). J'aime beaucoup mon boulot mais depuis quelques années j'ai un peu l'impression de tourner en rond, je ne supporte plus la hiérarchie, et surtout je suis profondément en colère après notre système éducatif totalement inadapté à tant de gosses.

Je suis partie quelques années au Liban (1 an en VSI puis 3 ans dans un lycée de l'AEFE en tant que résidente) afin de changer d'air et surtout de mûrir mon projet.

Actuellement, mon idée est de mettre à profit mon expérience d'enseignante (10 ans, ça compte tout de même) et de vie à l'étranger (dont un an dans un contexte "solidaire") pour m'orienter vers des ONG qui bossent dans le domaine éducatif dans les pays en développement: accès à l'éducation préscolaire, la scolarisation des filles, l'accès à l'éducation des enfants des rues, ce genre de projets.

J'ai donc repris mes études à distance (il faut dire qu'au Liban je gagnais plus d'argent et je finissais mes journées de classe à 14h.... ça aide!) en M2 Relations Internationales. J'ai obtenu mon diplôme il y a un mois, et je reprends une petite formation en "gestion de projet humanitaire", toujours à distance, pour compléter mon CV.

Je compte finir mon année scolaire, et si tout va bien.... partir vers de nouveaux horizons, et à terme démissionner. Je croise les doigts pour que ça marche!

Si tu as plus de questions, n'hésite surtout pas!

Link to comment
Share on other sites

Mon amie d'IUFM a obtenu le concours d'entrée pour devenir psychomotricienne avec les cours du CNED. :clover: Elle revit! :yahoo:

Sans indiscrétion, cela faisait longtemps qu'elle avait quitté l'enseignement supérieur?

Nous avons fait notre pe2 en 2005-2006, elle a 34 ans :)

Link to comment
Share on other sites

Merci cocotte d'avoir pris le temps de me retracer ton parcours qui est passionnant!

Comme toi, je me sens "cadenassée" par le système avec une envie passionnée de changer les choses , de pousser un peu plus les possibilités d'action, à un niveau autre.

Ayant désormais 40 ans et mère de deux enfants encore jeunes, je me dis qu'il va m'être plus difficile de cha nger de pays....Ou alors très ponctuellement.

La formation que tu décris peut mener à quel(s) types d'emploi(s)?

Est-ce possible d'ici, en France ou bouger est-il nécessaire?

Je vis près de la Grande-Bretagne alors je me renseigne également de ce côté-là car mine de rien, le monde anglo-saxons est très présent en géopolitique!

Bref, pour le moment, je ne sais pas trop et je pars dans tous les sens ;)

Mais j'y crois et je possède un potentiel de boulot incroyable...malgré mon âge avancé héhéhéhé !!!

A bientôt pour échanger et merci encore, des expériences comme la tienne me donnent la pêche!

Link to comment
Share on other sites

Mon amie d'IUFM a obtenu le concours d'entrée pour devenir psychomotricienne avec les cours du CNED. :clover: Elle revit! :yahoo:

Sans indiscrétion, cela faisait longtemps qu'elle avait quitté l'enseignement supérieur?

Nous avons fait notre pe2 en 2005-2006, elle a 34 ans :)

Merci pour ta réponse.

Si seulement je pouvais me permettre 3 ans sans salaire, ce serait faisable mais là ............

Link to comment
Share on other sites

Merci cocotte, j'ai répondu sur MP mais comme je ne suis pas familière de ce système je ne sais si tu pourras me lire...

Link to comment
Share on other sites

Je ne compte pas me reconvertir mais j'ai deux amies qui l'ont fait.

L'une est devenue vendeuse en grande distribution.

L'autre a repris ses études en Master d'informatique pour être programmatrice.

Bon courage à tous ceux qui vivent des moments difficiles dans l'Education Nationale, que 2016 vous apporte la clé de la reconversion :clover:

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Mon amie d'IUFM a obtenu le concours d'entrée pour devenir psychomotricienne avec les cours du CNED. :clover: Elle revit! :yahoo:

En quoi ça consiste, psychomotricien ? J'ai regardé sur le net mais je vois qu'ils travaillent en hôpital notamment.

Et je redemande...

En quoi consiste le métier de psychomot' ?

Link to comment
Share on other sites

Mon amie d'IUFM a obtenu le concours d'entrée pour devenir psychomotricienne avec les cours du CNED. :clover: Elle revit! :yahoo:

En quoi ça consiste, psychomotricien ? J'ai regardé sur le net mais je vois qu'ils travaillent en hôpital notamment.

Et je redemande...

En quoi consiste le métier de psychomot' ?

Je te dis ce que j'en sais.

Chaque CAMSP possède par exemple son psychomot, qui a en charge la l'évaluation et la rééducation motrice d'enfants lourdement handicapés.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Je suis un peu dans le même cas que toi Pauline519, avec un bébé de 8 mois et l'impression de pas en profiter?. Je ne suis pas débutante mais c'est tout comme puisque j'ai été parachutée en ASH sans l'avoir demandé. Au retour de mon congé mat et en plein baby blues, tous mes cours étaient donc à reconstruire. J'ai appelé mon inspectrice à l'aide, elle m'a fait le coup du "vous êtes fonctionnaire, vous devez remplir votre mission"? Une conseillère pédagogique m'a un peu éclairée, mais je reste sur un sentiment effroyable d'échec, je n'arrive pas à savoir si je fais bien mon boulot... Et le soir je n'arrive pas à profiter pleinement de ma vie de famille, toujours cette petite voix dans la tête qui pense aux éval à corriger ou aux preps à terminer.

Tout ça pour dire que cette année, plus encore que les années précédentes, je pense sérieusement à la reconversion. Est-ce que vous pensez que les personnes ayant un autre métier ont l'esprit plus tranquille que nous? Je me doute qu'elles ramènent leurs soucis avec elles à la maison quand la journée s'est mal passée... Mais franchement, en 7 ans de carrière, je n'ai jamais eu l'esprit "libre" à part pendant mon congé mat' où j'ai bien fait la coupure. Je me dis parfois que je préfère sacrifier toutes les semaines de vacances qu'on peut avoir, pour pouvoir profiter réellement des week-end ou du peu de vacances que les autres ont.

Link to comment
Share on other sites

Je suis un peu dans le même cas que toi Pauline519, avec un bébé de 8 mois et l'impression de pas en profiter. Je ne suis pas débutante mais c'est tout comme puisque j'ai été parachutée en ASH sans l'avoir demandé. Au retour de mon congé mat et en plein baby blues, tous mes cours étaient donc à reconstruire. J'ai appelé mon inspectrice à l'aide, elle m'a fait le coup du "vous êtes fonctionnaire, vous devez remplir votre mission" Une conseillère pédagogique m'a un peu éclairée, mais je reste sur un sentiment effroyable d'échec, je n'arrive pas à savoir si je fais bien mon boulot... Et le soir je n'arrive pas à profiter pleinement de ma vie de famille, toujours cette petite voix dans la tête qui pense aux éval à corriger ou aux preps à terminer.

Tout ça pour dire que cette année, plus encore que les années précédentes, je pense sérieusement à la reconversion. Est-ce que vous pensez que les personnes ayant un autre métier ont l'esprit plus tranquille que nous? Je me doute qu'elles ramènent leurs soucis avec elles à la maison quand la journée s'est mal passée... Mais franchement, en 7 ans de carrière, je n'ai jamais eu l'esprit "libre" à part pendant mon congé mat' où j'ai bien fait la coupure. Je me dis parfois que je préfère sacrifier toutes les semaines de vacances qu'on peut avoir, pour pouvoir profiter réellement des week-end ou du peu de vacances que les autres ont.

Mon idée sur la question est que non. Elles peuvent avoir un CDI dans le privé et risquer de se trouver au chômage, elles peuvent travailler avec des personnes (chef, collègues, clients...) avec qui ça ne passe pas du tout, elles peuvent avoir des horaires folles ou un salaire plus bas. Bref, pour moi, tous les métiers ont des avantages et des inconvénients.

En revanche, quand arrive le moment où tu ne supportes plus rien de ton travail actuel, que c'est une réelle souffrance, que les limites entre vie pro et vie perso sont inexistantes et que tu ne vois aucun moyen pour changer la situation alors je pense qu'à ce moment-là, oui, il y a bien un métier qui soit mieux pour nous.

Link to comment
Share on other sites

Je me suis reconvertie et j'ai trouvé mon équilibre, sans aucun regret.

J'ai passé un concours de B comme secrétaire administratif, arrivée 4e et affectée à ma préfecture (1 5 min de chez moi actuellement très on achète à 30 min).

J'ai certes moins de vacances mais j'en ai des vraies, sans "faut que je pense à ça, que je fasse ça, j'ai oublié ça..." (quand même 3 semaines l'été, 1 semaine sur 2 aux petites vacances et encore une restante (mais je la répartis plutôt que de faire 4 semaines l'été).

J'ai pu et je pourrai assister à toutes les rentrees de mes loulous et accompagner leurs sorties, ça c'était vraiment le top!

Je travaille à l'immigration, c'est sur que ça ne vend pas forcément du rêve mais passer à de l'administratif uniquement aurait été peut être moins bien vécu, là on alterne). Moi j'aime bien ce que je fais.

Mes collègues sont topissimes, on rigole bien ça permet de décompresser parfois, mes chefs reconnaissent mon boulot, on vient même de me proposer de devenir formatrice pour les agents admin qui souhaitent une remise à niveau en orthographe grammaire (car ils savent bien sûr mon parcours, toujours étonnant une PE qui arrive à l'immigration ^^). Je sens qu'on me fait confiance et qu'on apprécie mon boulot, ça fait du bien. Et ça fait aussi du bien quand c'est un usager qui me le dit!

J'ai un parking, je suis dans le centre de la capitale normande donc magasins ou restos entre collègues certains midis.

Les horaires sont très cool et modulables à ma guise, les heures supplémentaires sont récupérables en rtt ou permettent justement de faire parfois des journées plus courtes, si on n'utilise pas tous ses rtt ou congés on peut se les faire payer, les récupérer sur d'autres années ou partir en retraite X jours plus tôt...

Quand je sors, je ne pense plus à mon boulot mais à ma famille, à moi, à sortir sans penser à une éventuelle charge de travail restant à faire.

J'ai la vie des gens entre les mains parfois mais je sais prendre du recul et je le vis bien, même si tout n'est pas rose bien sûr selon les dossiers.

Je gagne pas mal plus qu'en tant que PE échelon 5, et il y a une assoc avec des avantages.

Et dans l'avenir je compte passer B+ et pourquoi pas cadre A quand mes fils seront plus grands.

MAIS j'ai eu de là chance, au fond du trou mon rebond désespéré m'a emmenée dans une herbe plus verte, ce n'est pas le cas pour toutes les reconversions...

Mais je vous le souhaite si vous vous sentez mal vous aussi dans le métier de PE.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Nainess, tu as vraiment choisi l'immigration ou c'est l'occasion qui a fait le larron ?
En tout cas ton témoignage véhicule l'espoir, c'est vraiment plaisant. Merci ! :)

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...