Jump to content

REP + : comment gérer un CE2 avec des élèves qui sortent de CE1 dédoublé ?


Recommended Posts

Le 18/11/2021 à 17:51, Goëllette a dit :

Bien sûr, tout le monde n'a pas géré de la même façon, certains ont mis plus de cadre que d'autres.

Je pense que les collègues dédoublés ne se sont pas rendu compte des conséquences.

C'est vrai : elles se sont concentrées sur l'apprentissage de la lecture et des mathématiques, comme on le leur demandait, et beaucoup moins sur le "devenir élève". On ne leur avait donné aucune consigne à ce sujet : au contraire, c'est plutôt une personnalisation de l'enseignement  qui est encouragée. Et le développement de l'autonomie, comme l'intégration de règles de classe, est nettement moins nécessaire avec un petit effectif. Mais cela commence à bouger sur notre REP+, en raison d'une série de CE2 difficiles qui se sont succédés depuis les dédoublements.

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Le 18/11/2021 à 17:58, corazon a dit :

Je modère un peu car les collègues qui ont des GS dédoublés n'ont pas de locaux, l'une travaille dans une pièce sans ouverture vers l'extérieur, 2 autres partagent la même classe en alternance donc partagent le matériel etc et quand elles ne sont pas dans la classe elles sont dans un recoin du couloir.

Bref, je ne sais pas quel bilan elles feront de cette première année.

Effectivement, si on devait dédoubler les GS chez nous, je ne vois vraiment pas où on les mettrait !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Akouvi a dit :

Je ne sais pas si c'est partout pareil, mais vers chez moi, quand nous sommes entrés dans le dispositif des classes dédoublées, il y avait des heures de formation/adaptation. Dès la première réunion, nous avons dû chercher les potentiels écueils, tout au long de l'année, nous avions continué à en parler.

Nous avons eu un élève qui s'est plaint qu'on ne l'interroge pas tout le temps, c'est le seul et il l'aurait fait quelle que soit la classe. Le niveau en revanche a monté. Les enfants ont de meilleures compétences en lecture et langage calcul surtout. J'avais déjà fait plusieurs années dans l'école avant les dédoublements. Il y avait beaucoup plus d'enfants qui ne lisaient pas ou décodaient péniblement en début de CE1.

En classe dédoublée, on a plus de temps pour les enfants en général, mais surtout ceux en difficulté, on peut leur accorder plus de temps qu'aux autres. Rien n'oblige à partager son temps équitablement. C'est la différenciation qui est demandée, pas l'individualisation. La différenciation est demandée quel que soit le nombre d'élèves. C'est réellement plus simple en effectif allégé.

Complètement d'accord. 

Après, ça dépend aussi des élèves et des parents, mais ça que les effectifs soient dédoublés ou non, ça ne change rien....

L'an dernier, cohorte moyenne, avec certains élèves bons et travailleurs et d'autres non. 

Cette année, bonne cohorte de CE2.... pourquoi ?? Les parents suivent, tout simplement. 

Il n'y a pas de secret, il y a l'enseignant, l'élève et les parents .... c'est un tout. 

L'effectif en classe, c'est la cerise sur le gâteau !

Link to comment
Share on other sites

4 classes de CP et classes de CE1 dédoublées dans mon école. Mes collègues travaillent beaucoup sur l'autonomie : se débrouiller avec un cahier, un manuel, travailler tout seul (travail en ateliers). Les élèves sont réunis en 3 groupes pour certaines matières (QLM). Les élèves de CE1 auraient dû, en juin, être rassemblés en deux classes au lieu de 2 pour anticiper le CE2. Cela n'a pas été possible avec le COVID. 

Les élèves que j'ai récupérés en CE2 cette année sont très autonomes et ont un meilleur niveau. (je pense que c'est une bonne cohorte car selon les années, les élèves ne sont pas les mêmes...)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, mumu043 a dit :

Les élèves sont réunis en 3 groupes pour certaines matières (QLM).

Et que font les deux enseignants en trop pendant ce temps ?

Ils vont aider à décloisonner en CE2-CM ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, Goëllette a dit :

Et que font les deux enseignants en trop pendant ce temps ?

Ils vont aider à décloisonner en CE2-CM ?

On a un tel système soutenu par notre inspecteur depuis la création de ces classes dédoublés.

Pendant le sport, où un seul enseignant prend deux classes, pendant les séances de QLM où les 4 classes sont réparties en 3 groupes ce qui libère un maître, mes collègues libérés interviennent dans les autres classes de l'école selon un emploi du temps bien défini. Et ça sera pareil quand on rassemblera deux classes de CE1 en fin d'année, si on peut un jour...

Ça ne fonctionne pas ainsi chez vous ?

Link to comment
Share on other sites

On essaie de tendre vers ça, mais pour le moment, les collègues dédoublés restent dans leur classe et font éventuellement des groupes de niveau deux par deux (because brassage).

Mais au moins, enfin, ils se sont rendus compte qu'il fallait rectifier le tir question règles de vie et respect des adultes.

Je sais que, dans certaines écoles de ma REP+, des collègues de dédoublés se rassemblaient à deux classes les après-midis, l'un en profitant pour corriger ou tisaner. C'est passé les deux premières années, mais maintenant que les collègues de CE2 récupèrent les élèves ayant eu deux années de dédoublé avant ... ils ont gueulé !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Goëllette a dit :

On essaie de tendre vers ça, mais pour le moment, les collègues dédoublés restent dans leur classe et font éventuellement des groupes de niveau deux par deux (because brassage).

Mais au moins, enfin, ils se sont rendus compte qu'il fallait rectifier le tir question règles de vie et respect des adultes.

Je sais que, dans certaines écoles de ma REP+, des collègues de dédoublés se rassemblaient à deux classes les après-midis, l'un en profitant pour corriger ou tisaner. C'est passé les deux premières années, mais maintenant que les collègues de CE2 récupèrent les élèves ayant eu deux années de dédoublé avant ... ils ont gueulé !

Je comprends mieux votre ressenti en lisant ça !!! Je suis choquée que vos collègues aient pu imaginer ce stratagème pour se la couler douce.

 Ca ne me viendrait pas à l'esprit de "glander" en rassemblant mes élèves avec les autres dédoublées. Au contraire, depuis que j'ai une classe dédoublée, j'ai l'impression de ne jamais avoir eu autant de boulot et de fatigue le soir. Je suis rincée en rentrant car je bosse comme une dingue en cours de journée, encore plus que lorsque j'avais 25 voire 28 élèves. Je travaille aussi énormément plus  à la maison parce qu'on exige de nous d'individualiser les parcours !!! Notre IEN nous met la barre très haut et nous en demande beaucoup. L'allègeiment d’effectif à un prix ici. Et parfois, je me dis que je n'ai pas du tout une place de privilégiée.

 

  • J'adhère 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Goëllette a dit :

On essaie de tendre vers ça, mais pour le moment, les collègues dédoublés restent dans leur classe et font éventuellement des groupes de niveau deux par deux (because brassage).

En fin d'année scolaire dernière, on ne brassait plus du tout. Mais cette année, on brasse puisque dans le protocole il est noté "par niveau" et que surtout, ils sont mélangés pour aller à la piscine donc pourquoi pour la piscine et pas dans la classe ? Donc on mélange les CE1 issus des différentes classes, pareil pour les CP.

On récupère ainsi beaucoup d'heures pour aider dans les autres classes : 4 heures pendant le sport / 6 heures de QLM au minimum donc 10 heures par semaine. Parfois, selon leurs préférences, les collègues préparent même leurs interventions dans les autres classes. Par exemple, l'année dernière, une collègue de CE1 prenaient toujours mes élèves pour la lecture de mes petits lecteurs. C'est elle qui gérait tout (séance + contenu)

Link to comment
Share on other sites

Ca c'est bien !

Il y a 3 heures, Franjoe a dit :

Je suis rincée en rentrant car je bosse comme une dingue en cours de journée, encore plus que lorsque j'avais 25 voire 28 élèves. Je travaille aussi énormément plus  à la maison parce qu'on exige de nous d'individualiser les parcours !!! Notre IEN nous met la barre très haut et nous en demande beaucoup. L'allègeiment d’effectif à un prix ici. Et parfois, je me dis que je n'ai pas du tout une place de privilégiée.

Peut-être ne te souviens-tu pas du travail que te demandait ta classe de 26 élèves !

Correction, préparation, différentiation. Plus la fatigue liée au bruit.

Effectivement, et ça a été bien décrit plus haut, pour justifier le profil des postes, on a entouré ça de tout un tralala pédagogique laissant penser qu'un enseignant qui réussissait à apprendre à lire à 25 élèves devait quand même changer de méthode, qu'il fallait absolument un coin regroupement, une méthode syllabique, passer son temps en réunionite, ...

Mes collègues sont plus fatigués et découragés par la demande de tralala que par la tenue de la classe en elle-même.

Pour autant, tous les CP ne savent pas lire en juin et les CE1 conjuguer et multiplier en fin d'année.

On peut même constater que les élèves signalés en difficultés en maternelle à 25 le sont presque tous encore après deux ans à 12.

Ce qui me fait penser qu'il aurait mieux valu limiter à 20 dans tous les niveaux en REP, ce qui aurait dégagé des postes pour alléger aussi hors REP à 25.

  • J'aime 1
Link to comment
Share on other sites

Totalement d'accord avec ce que vous dites. La demande de tralala m'épuise nerveusement. Le travail en classe me tue car cette année, j'en ai 14 dont 7 en trèèèèès grande difficultés. Les prep et la différenciation m'achèvent. La paperasserie me dégoute et me prend tout ce qui reste de mon temps libre.

Comme vous le dites, peut-être bien que 20 par classe partout en nous laissant faire notre travail aurait été une meilleure idée.

Link to comment
Share on other sites

Le 28/11/2021 à 16:37, Franjoe a dit :

Je comprends mieux votre ressenti en lisant ça !!! Je suis choquée que vos collègues aient pu imaginer ce stratagème pour se la couler douce.

 Ca ne me viendrait pas à l'esprit de "glander" en rassemblant mes élèves avec les autres dédoublées. Au contraire, depuis que j'ai une classe dédoublée, j'ai l'impression de ne jamais avoir eu autant de boulot et de fatigue le soir. Je suis rincée en rentrant car je bosse comme une dingue en cours de journée, encore plus que lorsque j'avais 25 voire 28 élèves. Je travaille aussi énormément plus  à la maison parce qu'on exige de nous d'individualiser les parcours !!! Notre IEN nous met la barre très haut et nous en demande beaucoup. L'allègeiment d’effectif à un prix ici. Et parfois, je me dis que je n'ai pas du tout une place de privilégiée.

 

J'ai bien l'impression que l'EN se tire une balle dans le pied avec cette demande. Le retour à la réalité en CE2 doit être très compliqué pour ces élèves.

Une classe à 12, c'est chouette pour étayer, avoir davantage de temps avec tous les élèves. Mais pourquoi les élèves à 12 ne pourraient-ils pas suivre le même programme que des élèves à 26 ?

Différencier oui (et encore, à petite dose, car autrement c'est annoncer à un élève dès le CP qu'il n'atteindra jamais les attendus), mais individualiser non ..

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...