Jump to content
emiliepe1984

Analysons des oeuvres ensembles

Recommended Posts

emiliepe1984

Voilà, je vous propose de faire des analyse d'images comme il nous le sera demandé en Art visuel. La première que je propose est une aquarelle de william Turner.

Je précise que je suis une bille pour analyser. Je me jette à l'eau quand même!

http://www.atelier-bonno.fr/peinture/galer...illequier-2.jpg

Oeuvre impressionniste

On voit 3 grand voiliers dont 1 qui semble bruler + petits bateaux au loin, à perte de vue / travaille sur notion de perspective. A droite, pas de vagues, à gauches, quelques vagues donnent du volume...Ca rééquilibre!?!?

Composition :3 principaux bateaux sont centrés

3 plans : mer / coline /ciel =lignes de forces?

Couleur : sombres /dégradé de bleu marine + contraste bateau beige avec un peu de rose. Je pense d'ailleurs que le peu de rose équilibre l'oeuvre

Couleurs du tableau effraient un peu

Lumière : portées sur les 2 voiliers beiges

Matière : Aquarelle => aspect lisse!?!?

Gestualité :???????????

Pas par touche en tout cas...tableau semble avoir éété peint avec douceur, pas d'acout malgré violence scene

Forme : que des éléments vertical ou horizontals.

Espace : notion de perspective

Voilà ce que j'en dirais, il doit y avoir pas mal de bêtises.

Qu'en diriez vous?

Share this post


Link to post
Share on other sites
emiliepe1984

http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/...d=&annee_de

nadar : portrait de Sarah Bernhardt

Photo prise en sépia, Sarah Bernhardt enroulée dans un linge cliar accoudée sur une colonne.

Composition : Il existe une unité dans les couleurs du fait du sépia. Contraste chevelure brune

Visage centré par rapport photo

Cadre : bas du corps hors cadre (quelle est la différence d'ailleurs entre hors cadre et hors champ?)

gros plan

Couleur : écru + marron car sépia=> ambiance froide?!?!?

Lumière : image lumineuse, lumière se trouve à droite de la photo (visible par rapport ombre)

Matière : douceur du drap, douceur de son visage, douceur de sa peau dénudée...?

Forme : peau lisse, cheveux frisés, drap froissé => irrégularité

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pitchou

Concernant l'aquarelle de Turner j'aurais juste ajouté ceci :

Utilisation de couleurs froides, beaucoup de bleu dans différents tons : ça contraste avec les pointes de couleurs chaudes (bâteaux, voiles, collines). Ces touches de beiges/roses marquent la séparation mer/ciel.

Lumière : éclairage au niveau des voiles, la source lumineuse est externe au tableau, un peu vers la gauche (je sais pas si je suis claire là :unsure: )

Pour la photographie :

Pour moi les couleurs écru/marron sont plutôt chaudes :blush:

Sarah me fait penser à une statue (la colonne est comme une sorte de socle), et le sépia accentue cette impression :)

Edit : très bonne idée ces petits entraînement, merci ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
emiliepe1984

Suis contente que ce soit une bonne idée Pitchou!!

Je met 2 autres oeuvres. Perso, j'en parlerais ce soir ou plus probablement demain (je sature un peu aujourd'hui...)

Une oeuvre de Kurt Schwitters

http://www.artgallery.nsw.gov.au/__data/pa...Schwitters2.jpg

La spirale Jetty de Robert Smithson

http://www.hawaii.edu/lruby/art400/SPIRALJ.GIF

BON COURAGE!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pitchou

Je tente ! (peut être pourrions-nous également chercher quelques pistes pédagogiques ?)

(elles sont pas fameuses mes analyses, je m'en excuse !)

Spiral Jetty :

C'est une photographie, fait partie de ce qu'on appelle le Land Art (utilisation de la nature/des paysages pour créer, éphémère donc on immortalise en photographiant ; deuxième moitié du XXe siècle)

Il me semble avoir vu plusieurs photographies différentes sur le net, ce n'est pas une création si éphémère que ça du coup !

Prolongement de la terre dans l'eau sous forme d'une spirale. Deux plans distincts : les collines en arrière plan, la mer (avec surtout la spirale) en premier plan, d'ailleurs la spirale est ce qui nous saute aux yeux dès le premier regard.

(hmm... je sèche un peu sur cette photo...)

Exploitation pédagogique :

D'abord demander aux élèves ce qu'ils pensent de la photo, et de la spirale. Trouvent-ils cela naturel ? Quelle explication ?

Travail sur le sable et l'eau : manipuler le sable dans l'eau et photographier

Travail sur le thème de la spirale : découpage/collage sur des photos, essayer de les intégrer de manière naturelle. Ou bien appliquer du scotch et peindre par dessus, enlever le scotch à la fin.

Œuvre de Kurt Schwitters :

Procédé utilisé : le collage

XXe siècle.

Utilisation de matériaux vieillis, on dirait de l'emballage... Les couleurs sont très vives (il y a surtout du bleu, mais aussi des touches de jaunes et de rouge.

J'ai l'impression que l'image de base a été découpée, remaniée et recollée différemment ! Il a ajouté des éléments nouveaux (une sorte de pièce, un bout de photo en noir et blanc...)

On remarque un certains parallélisme au niveau des lignes obliques, ça casse l'organisation de départ. Il a complètement déstructuré l'image. Mais ces lignes obliques ne sont pas placées n'importe comment : elles font ressortir l'image centrale, et délimitent des couleurs et des formes.

Au niveau des formes : des lignes parallèles (j'en parle juste avant), des formes arrondies (les pommes, la pièce, le bidule beige)

La disposition de l'image m'interpelle : j'ai l'impression qu'on ne la regarde pas dans le bon sens, à cause des écritures !

Je vois un petit cochon ( :blink: :blink: :blink: ) au milieu ! Sisi j'vous jure :lol:

Exploitation pédagogique :

Récupération d'emballages cartonnés, de pub dans les magasines etc... Demander aux élèves de détourner l'image de départ pour raconter quelque chose. On peut récupérer des "bouts de couleurs" pour les recoller et représenter quelque chose (comme mon exemple du petit cochon (visible que par moi je sais !))

Share this post


Link to post
Share on other sites
ThaToo

Pour Kurt:

Artiste du mouvement DADA de Hanovre (on voulait pas de lui à Berlin).

Auteur de nombreux collages avec des objets de récupération.

On a ici un de ces collages. Il y a une image unique qui sert de fond, elle est plutôt sombre et semble morcellée car des parties de cette image recouvre la partie qui sert de fond. Ici encore il a l'air d'avoir utiliser des objets de récupération.

Une ligne oblique coupe l'image en deux, à gauche on a une représentation de pommes, quelques morceaux de l'images de fond (qui d'ailleurs est surement une pub pour les pommes ou un emballage), il a collé aussi une pièce, et des morceaux de métaux en bas à gauche.

La droite oblique est un morceau de papier collé et coupe nettement l'image en deux (même les papiers collés changent une fois cette ligne passée).

D'ailleurs celle ci semble être parallèle à un des côtés de l'hexagone jaune. Et dans la partie gauche la partie antérieure de l'image de fond qui est rajoutée sur le collage semble aussi parallèle et forme elle aussi une ligne qui découpe l'espace. Cela présente une ligne directrice.

Puis à la droite, pas grand chose mise à part les papiers.

Les couleurs on a une dominante bleue et l'hexagone est mis en valeur par un liseret blanc et jaune.

Le rouge des pommes est atténué par la vieillesse de la publicité ou de l'emballage.

On a ici la mise en commun de bout de métaux d'un côté puis ceux ci évoluent vers la pièce tout ceci mis en rapport avec un objet de consommation (des pommes ?!). L'aspect vieilli me fait penser à une sorte de misère, ptre un message contre le prix de la vie et la pauvreté ...

Enfin bon voilà l'analyse que j'en aurai fait ... (suis pas sortie de l'auberge pour demain ...)

Ah ba Pitchou ça me rassure on a vu à peu près pareil lol !

Share this post


Link to post
Share on other sites
ptitedgdg

Coucou

Je veux bien aussi participer là tout de suite j'ai pas le temps mais je reviendrais dans la soirée pour lire ce que vous avez fait et pour rajouter des choses si je peux (c pas gagné...) ou analyser une autre oeuvre...

Sinon autre petite question sur l'académie de Créteil, quand les jurys nous présentent l'oeuvre est-ce qu'ils nous donnent, le nom et la date de l'artiste et l'oeuvre???

Si ça intéresse quelqu'un sur Clermont oui...

@+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pitchou
Ah ba Pitchou ça me rassure on a vu à peu près pareil lol !

Mdr j'ai pensé exactement la même chose en lisant ton analyse ! Pfiouu suis pas si bête que ça finalement !

Je passe à Créteil aussi ptitedgdg (mercredi à 7h50 !), mais hélas, j'ignore si on nous présentera l'oeuvre avant... Seule solution : s'entraîner ici ensemble ! Essayons de bosser sur une bonne partie de la liste, y a pas mieux pour se préparer à cet exercice ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
ThaToo

Moi j'passe demain ... :cry:

Share this post


Link to post
Share on other sites
ptitedgdg

Après avoir lu vos analyses sur Turner, que je trouve pas mal, je rajouterais juste le plein et vide il n'y a que le centre de la toile avec les bateaux de plein le reste c'est vide (ya de la peinture quand même) sinon j'ai relu la liste officiel et je ne le(turner) trouve pas, peut être que je ne l'ai pas vu...

Pour les autres c'est pas mal vos idées, je rajouterais pour la spiral contraste avec les couleurs mer terre de la spirale qui s'atténue avec moins de profondeur + notion de mouvement la spirale + notion de profondeur avec la ligne qui s'enfonce dans la colline.

Bon sinon je vous souhaite bon courage, moi je passe que le vendredi 27 donc encore un peu de temps...

Share this post


Link to post
Share on other sites
emiliepe1984

D'abord, uane tite pensée pour Thatoo qui passe aujourd'hui...

Je ne vais pas analyser les 2 oeuvres du dessus, je n'en aurais pas dit plus.

J'e rajoute 2 et en fait mon analyse de suite...Car je passe demain...donc on maximise le temps!

La vénus de Milo

http://apce.levillage.org/IMG/jpg/Milo_R-6.jpg

Photo de la sculpture de la vénus de milo qui date d'avant JC exposée au Louvre. Vénus semble posées sur une colonne, un socle. La Vénus est dénudée, seul un drap blanc l'habille à compter de la taille.

Caractéristique : pas de bras!

Son corps est "biscornu" (comment dire...) pas très vertical, comprend des cassures (vous voyez ce que je veux dire?)

Le drap froissé contraste avec sa peau et son corps tout lissse

La lumière se trouve à gauche de la photo, ce qui renvoie bien la lumière sur la vénus.

La matière semble douce à toucher pour le haut de son corps, rèche pour le bas du corps

Pistes : travailler sur la notion de contraste (ici, contraste de matiere) mais pas forcément celui ci, on peut aussi bosser sur contraste de forme, de couleur, de taille.....

RIEN D'AUTRE A RAJOUTER, C'EST PAS FACILE!

Chapelle de Vence de Matisse :

http://www.lemontmartre.net/spirit/vence.jpg

Il s'agit de Vitraux. Il révelent tres bien la lumière. La mumiere se trouve derriere justeemnt. La mumiere nous montre un bleu, vert, jaune (+ ou - foncées=> nuances) et violet éclatant. Ces couleurs vives sont d'ailleurs en contraste avec le fond noir.

Il s'agit de bandes obliques paralèles.

A l'intérieur de chaque bandes, des lignes horizontales et même un cadriage en bas. Ce cadriage me fait penser à l'interdisciplinarité en maths, on pourrait faire des agrandissement!

Autre piste : Faire travailler les couleurs vives avec les enfants...qu'ils trouvent un moyen de rendre lumineux des taches de peinture par exemple.

Voilà, maintenant, au boulot, faut apprendre l'exposé pour demain!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pitchou

Oui ! Thatoo on pense fort à toi ! On t'envoie tout plein d'ondes positives :clover: :clover: :clover:

J'ai fait mon analyse aussi Emilie, voici ce que j'ai fait :

La vénus de Milo :

Statue en mouvement : l’effet de mouvement grâce au drapé, à la position de la Vénus. On a l’impression que le drap glisse sur elle.

Bras manquant : traces du temps passé…

L’effet de mouvement n’est pas seulement dû au drap : on a aussi l’impression qu’elle a été figée en action ! Avançait-elle ? Voulait-elle dire quelque chose ?

Son regard est placé légèrement sur le côté, il est décentré par rapport à son corps : on a vraiment l’impression qu’elle est vivante ! De plus, elle n’est pas placée au centre du socle : pourquoi ? Est-ce pour accentuer l’effet de mouvement ?

Exploitation pédagogique :

Faire faire les statues aux élèves : comment donner l’impression d’être en mouvement en utilisant un drap et un appareil photo ? (demander autorisation aux parents de prendre leurs enfants en photo…)  jeux avec la lumière, avec le mouvement, utiliser le drap. Selon le niveau des élèves, travailler sur l'ordinateur et jouer avec les couleurs, les contrastes, pour faire ressortir certaines parties du corps...

Chapelle de Vence de Matisse :

Photographie de vitraux dans une église (la Chapelle de Vence). Les formes et les couleurs utilisées sont très modernes et surprennent : on est loin des vitraux authentiques qu’on retrouve généralement dans les églises. En effet, couleurs jaune/vert/violet, rendues très « flashy » par la lumière qui les traverse. Des formes simples : juste des sortes de feuilles symétriques. Les vitraux ne racontent pas une histoire (généralement, je crois que ça raconte des passages de la Bible non ?), c’est abstrait.

On a un fort contraste entre le mur et la vitre : les motifs n’en ressortent que davantage !

Effet de douceur : on a l’impression que c’est tout lisse, les couleurs sont intenses mais douces.

Exploitation pédagogique :

Matériel à utiliser : feuilles assez rigides noires + papier calque ou feuilles transparentes (colorées ou non)

Peindre des motifs sur les feuilles de papier calque, ou découper les feuilles transparentes colorées. Puis, les assembler sur la feuille noire (découper puis coller, former un cadre par exemple, ou découper plusieurs petits trous) et les coller sur les vitres pour faire ressortir les motifs.

Selon l’âge des élèves, travailler la symétrie (en C1 ou C2, on peut juste leur demander de dessiner librement et de faire un cadre avec le papier noir, ou bien leur demander de réaliser un véritable travail sur la symétrie (fin C2 et C3), des collages plus complexes)

Merci Emilie, c'est un entraînement génial ça !

Si tu veux, je termine vite fait 2/3 trucs et je propose 2 œuvres à mon tour, oki ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
emiliepe1984
. Les vitraux ne racontent pas une histoire (généralement, je crois que ça raconte des passages de la Bible non ?), c’est abstrait.

Merci Emilie, c'est un entraînement génial ça !

Si tu veux, je termine vite fait 2/3 trucs et je propose 2 œuvres à mon tour, oki ?

TRès souvent dans les eglises et cathédrales, c'est la bible qui est racontée, tu as raison.

Propose toi aussi des oeuvres, ya pas de problèmes!

Ps: tu passes quand toi l'art visuel? Moi, c'est pour demain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pitchou

Alors moi je passe les arts visuels mercredi 18, à 7h50 ;)

J'en propose 3, j'ai fait les 3 mais bon, je ne sais pas si c'est bon ou pas. Vous n'êtes pas obligés de tous les faire, moi j'ai voulu en faire un maximum tant que je suis motivée :lol:

La cité radieuse du Corbusier : http://home.scarlet.be/~tpm77885/images/citeradieuse.jpg

Une gravure de Albrecht Dürer : http://www.unesco.ru/files/cd/clt-museums-...01g%20Durer.jpg

Un rayogramme de Man Ray : http://www.crdp-reunion.net/dossiers_thematiques/1mois1artiste/schwitters/galeries/les_autres/Man_Ray/rayogramme.jpg

La cité radieuse du Corbusier :

Architecture civile, moitié du XXe siècle, à Marseille. C’était l’époque où on commençait à construire des immenses bâtiments pour pouvoir loger tout le monde, des « cités ».

Construction en gros bloc imposant, les murs sont gris et le tout contraste énormément avec les touches colorées au niveau des fenêtres (couleurs très vives, couleurs primaires : jaune/rouge/bleu)

Sorte de quadrillage : les lignes horizontales et verticales qui se croisent de manière parfaitement symétrique nous donnent une impression de légèreté, contrastant avec le bloc imposant. Ça me fait penser à un « château en allumettes » ou en cartes, vu de loin on a vraiment l’impression que c’est fragile. L’air passe, on dirait vraiment une cage, c’est léger quoi !

La construction est surélevée : le bloc ne repose pas à même le sol, il est en hauteur et un couloir d’escalier permet d’y accéder. La partie basse, le mur sur le côté, d’un gris triste et sale, perd de son importance face à la force du quadrillage.

Exploitation pédagogique :

En fonction de l’environnement et du quartier dans lequel se trouve l’école, on peut organiser une sortie et photographier des architectures de ce type. Un travail pour se repérer et faire émerger les connaissances de la ville est à préparer en classe avant la sortie.

Chercher dans sa ville les constructions originales : d’abord, est-ce qu’il y a des bâtiments qui pourraient être intéressants à photographier du point de vue des lignes ? Cherchons dans notre ville ce qui se présente sous forme de quadrillage. Puis, regardons s’il y a des constructions symétriques, qui interpellent, et qu’on voudrait présenter. Ce travail pourrait déboucher sur la réalisation d’une exposition où on présente sa ville, ou être publié sur le site internet de l’école : les élèves pourraient présenter leur ville à une autre école (pas dans la même ville).

Autre travail possible : récupérer des photographies de bâtiments tristes et gris, les raviver en utiliser des touches de couleurs (intégrer les couleurs à l’architecture, comme dans la cité radieuse)

Une gravure de Albrecht Dürer :

Gravure datant du XV-XVIe (bon j’ai triché là, j’ai regardé dans la liste :blush : ) Les gravures font partie des dessins ! (vraiment pas sure de moi sur ce coup, je ne sais plus où j’ai lu ça, à vérifier donc !)

En avant plan, nous voyons 2 personnes, sans doute des paysans, et 2 animaux (vache ? taureau ? Hm…), et ils s’apprêtent à traverser un pont.

En arrière plan, une forêt dense, la végétation est diverse et variée, on a de tout. Les plantes semblent être exotiques, peut être nous trouvons nous dans un pays chaud ?

Effet de lumière sur les personnages et les animaux : la lumière semble se poser sur eux, comme pour les mettre en valeur. La forêt aussi est éclairée, mais beaucoup moins. Du coup, les personnages ressortent vraiment et ce sont eux que l’on voit au premier coup d’œil.

Les personnages semblent très fatigués ! Ont-ils beaucoup marché ? J’ai l’impression de voir un homme et une femme, mais je ne suis pas sure pour la femme : il ou elle semble être exténuée, on le voit à sa position, elle est cambrée vers l’avant et porté par l’animal. Même l’animal portant la personne semble exténué…

La fatigue est peut être due à la longue marche, mais aussi peut être qu’ils ont marché longtemps sous le soleil (je le vois aux chapeaux).

C’est vrai que comme c’est une gravure, il n’y a pas de couleurs pour nous guider.

Exploitation pédagogique :

Avec des C1 : récupérer plusieurs gravures et leur demander de colorier : comment imaginent-ils la mise en couleur ? Voient-ils tous les plans ? La forêt ?

Avec des plus grands : dessiner uniquement avec du crayons/fusains noirs et utiliser la gomme et le blanc pour mettre du relief dans le dessin, faire ressortir certains éléments.

Un rayogramme de Man Ray :

XXe siècle, c’est une photographie.

3 couleurs dominantes : le blanc, le gris et le noir. Tout ce qui est noir est en arrière plan, c’est le fond. La figure en blanc et gris ressort, elle est en relief. Plus la couleur est clair, et plus on a l’impression que ça va vers l’avant, en premier plan.

Figures très simples : un cercle, des lignes (parallèles et obliques). Des lignes simples mais les jeux de lumière donne beaucoup de relief, et donc de la force à la figure.

La pointe (en haut vers la gauche) contraste avec le reste de la figure par sa forme : il y a des arrondis, je ne sais pas ce que c’est mais ça me fait réagir, ça ne va pas avec la figure, comme si c’était à part.

Exploitation pédagogique :

Avec les plus grands : travailler sur des feuilles de papier noir. Avec de la peinture, ou des morceaux de feuilles blanches et grises, essayer de dessiner quelque chose (un cube, des lignes) en perspective, et jouer avec le blanc et le gris pour lui donner du volume, du relief…

Autre travail : photographier des objets sur un fond noir. Faire photographier un même objet, mais en orientant la lumière différemment de manière à ce qu’on ait l’impression d’avoir un objet différent à chaque fois (peut être à faire avec des petits ?) --> travail à relier avec l'astronomie en sciences ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rochette07

Matisse : l'intérieur aux aubergines.

Dans ce tableau, Matisse joue sur notre perception. :wink: Ils utilisent des motifs, dans l'ensemble de la toile.

Au premier plan, une table avec une nappe orange et balnc, avec 3 aubergines posées dessus, juste placé derière un paravent, avec des motifs verts et blancs. (sur celui ci une genre de tapisserie, au motif fleuries, sur fond jaune.)

Le sol marron avec des motifs de fleurs violettes, Matisse, ne sépare pas vraiment le sol du mur arrière.

Au premier plan, une cheminée sur la gauche, une fenètre sur la droite (ou l'on peut voir un paysage chargée, des colines, de la verdure,..)

A l'arrière plan, une porte ouverte sur une pièce, de mémoire je crois avoir lu qu'il s'agit d'un salle de bains, et donc, on voit un rideau de douche, ici encore avec des motifs (violet et blanc)

Matisse surcharge l'espace, occupé par les motifs de cette toile.

Un miroir à gauche de la table renvoie l'image de la piece, qui elle meme semble également chargée, on voit un morceau de la table, du paravent, et du plan face au miroir (renvoie de l'image qui permet aux spectateurs de voir ce qui se trouve derière lui).

Peut etre une phrase ou deux, sur les notions des couleurs sur le cercle chromatiques, l'opposition du violet, qui repond au jaune, et du vert qui repond au orange, jaune, ...

au niveau des pistes pédagogiques, je proposerais, une séance euh... help.... :cry: je suis en manque d'idée... :blink: peut etre quelqu'un... pour m'aider ? une étude sur le motif surement, puisque c'est vraiment le point que j'ai dévellopé.

Cécile

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rochette07
[Un rayogramme de Man Ray :

XXe siècle, c’est une photographie.

3 couleurs dominantes : le blanc, le gris et le noir. Tout ce qui est noir est en arrière plan, c’est le fond. La figure en blanc et gris ressort, elle est en relief. Plus la couleur est clair, et plus on a l’impression que ça va vers l’avant, en premier plan.

Figures très simples : un cercle, des lignes (parallèles et obliques). Des lignes simples mais les jeux de lumière donne beaucoup de relief, et donc de la force à la figure.

La pointe (en haut vers la gauche) contraste avec le reste de la figure par sa forme : il y a des arrondis, je ne sais pas ce que c’est mais ça me fait réagir, ça ne va pas avec la figure, comme si c’était à part.

Exploitation pédagogique :

Avec les plus grands : travailler sur des feuilles de papier noir. Avec de la peinture, ou des morceaux de feuilles blanches et grises, essayer de dessiner quelque chose (un cube, des lignes) en perspective, et jouer avec le blanc et le gris pour lui donner du volume, du relief…

Autre travail : photographier des objets sur un fond noir. Faire photographier un même objet, mais en orientant la lumière différemment de manière à ce qu’on ait l’impression d’avoir un objet différent à chaque fois (peut être à faire avec des petits ?) --> travail à relier avec l'astronomie en sciences ?

Moi je rajouterais que la forme est un pupitre de musicien (au premier plan) aprés partant de cela, je pense qu'il peut s'agir d'instrument en rapport avec la musique, ou du moins c'est mon imagination qui fait le reste.

aprés, je rajouterais peut etre la notion de négatif, il s'agit peut etre d'une photo inversé, le blanc serait noir et le noir blanc... :blink: et du coup ce qui expliquerait les différentes couleurs.

Sinon je trouve ton analyse bien construite.

Cécile

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pitchou

Ah intéressant Rochette l'histoire des négatifs ! Et je n'avais pas vu le pupitre tiens :lol:

D'ailleurs cette notion de négatif/positif peut être intéressante en classe, on peut travailler là-dessus avec les élèves :)

Voici mon analyse, je n'ai pas encore lu la tienne (pour ne pas être influencée). Je poste la mienne puis je lis la tienne oki ?

Matisse : l'intérieur aux aubergines.

En premier lieu, ce qui me frappe, c’est la douceur du tableau (dans la manière de peindre et dans les couleurs choisies)

Les couleurs utilisées sont chaudes : du jaune, du marron, du beige et du orange. Quelques touches de vert anis, mais ça réchauffe quand même le tableau !

Pas de contour bien délimité, les couleurs suffisent à délimiter les différents objets : une cheminée, une fenêtre (qui donne vue sur un lac et des collines ?), un paravent, une petite table avec une nappe sur laquelle sont posées théière et tasses et un miroir.

Je le trouve très poétique ce tableau, un soupçon de nostalgie, sans doute à cause des formes et couleurs utilisées : on dirait du vieux papier peint, comme celui qu’on trouvait dans les maisons il y a une vingtaine d’années… Ca rappelle l’enfance, la campagne, on a un sentiment de sécurité en regardant le tableau.

Il n’y a ni ombre, ni éclairage, que des aplats de couleurs. On a l’impression de se retrouver dans un univers magique, au-delà du réel, ça me fait penser aux paysages de contes…

Il y a beaucoup d’erreur de perspectives, les objets sont comme « tordus ». La disposition des fleurs par exemple, sur la moquette et le mur : on ne voit pas vraiment de limite entre le mur et le sol, parce que les fleurs ont toutes les même forme (alors que ça ne devrait pas être le cas si on tient compte de la perspective)

La pièce semble déstructurée, instable, accentuée par le trait marquant le coin entre les deux murs. On dirait que la pièce peut s’effondrer en un simple coup de vent…

Exploitation pédagogique :

Le miroir présent sur le tableau pourrait constituer un point de départ intéressant : avec les plus grand, leur demander de représenter quelque chose (un paysage, une pièce, un décor, ou un objet) et la contrainte sera de dessiner obligatoirement un miroir et de dessiner ce qui se reflète dans le miroir (prévoir des miroirs à dispositions des élèves pour qu’ils « s’entraînent » en vrai, pour voir ce que ça fait. Travail sur la symétrie en math possible pour les aider

On peut aussi demander aux élèves de prolonger le travail de l’artiste : pourquoi c’est coupé au niveau de la fenêtre et de la cheminée ? Demander aux élèves d’imaginer ce qu’il y a dehors en prolongeant la fenêtre, ou d’imaginer ce qu’il y a dans la cheminée en prolongeant le dessin !

Leur demander de réaliser le même tableau (à peu près) mais en utilisant que des couleurs froides : du bleu, du violet, du vert etc… Et comparer : avons-nous la même impression de confort et de sécurité ? Que ressentons-nous juste en changeant les couleurs ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
doudou
http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/...d=&annee_de

nadar : portrait de Sarah Bernhardt

Photo prise en sépia, Sarah Bernhardt enroulée dans un linge cliar accoudée sur une colonne.

Composition : Il existe une unité dans les couleurs du fait du sépia. Contraste chevelure brune

Visage centré par rapport photo

Cadre : bas du corps hors cadre (quelle est la différence d'ailleurs entre hors cadre et hors champ?)

gros plan

Couleur : écru + marron car sépia=> ambiance froide?!?!?

Lumière : image lumineuse, lumière se trouve à droite de la photo (visible par rapport ombre)

Matière : douceur du drap, douceur de son visage, douceur de sa peau dénudée...?

Forme : peau lisse, cheveux frisés, drap froissé => irrégularité

que veut dire sépia ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pitchou

Ah la la j'ai quand même réussi à zapper les aubergines, suis trop forte mdr :lol:

Tiens sinon, pas vu la porte en arrière, je me demandais ce que ça pouvait être :)

J'aime beaucoup ton analyse, et pour les pistes pédagogiques, j'en ai proposé quelques unes, après je ne sais pas si c'est bon ou pas :unsure:

@Doudou : sépia c'est la couleur utilisée, as-tu déjà vu des photographies dans les teints bruns ? Ou même des vidéos qui donne une impression de vieilli, avec des images non pas en noir et blanc, mais en "beige et marron", je sais pas si suis claire, mais si tu arrives à imaginer, et ben dis-toi que c'est ça le sépia !

Voici d'autres photos en sépia :

http://www.mes-annees-50.com/photos_classe..._1_sepia_gd.jpg

http://akvis.com/img/examples/coloriage/se...sepia-photo.jpg

http://akvis.com/img/examples/coloriage/se...sepia-photo.jpg

C'est beau je trouve :blush:

Share this post


Link to post
Share on other sites
emiliepe1984

Sépia, c'est un style de photo comme tu as le noir et blanc, les photos couleurs, il y a le sépia qui donne un air vieilli je trouve, toujours dans les tons écru, jaunes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
doudou
Sépia, c'est un style de photo comme tu as le noir et blanc, les photos couleurs, il y a le sépia qui donne un air vieilli je trouve, toujours dans les tons écru, jaunes.

je vois merci a toi aussi Pitchou. je trouve ce poste super.

emiliepe1984 les couleurs marron, beige sont des couleurs chaudes.

je rajouterai donc que le sépia renforce le sentiment d'humilité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pitchou

Hmm... Un peu plus difficile (malgré les apparences !) : un monochrome d'Yves Klein

Alors j'en ai trouvé 2 :

Monochrome bleu d'Yves Klein

Monochrome vert d'Yves Klein

Le monochrome vert :

Date : XXe siècle

Peinture ? (pas sure de moi là)

Alors certes, c'est un monochrome vert, donc il n'y a que du vert (bravo Pitchou :lol: ), mais si on regarde bien, il y a une sorte de dégradé : en bas le vert est légèrement plus foncé qu'en haut

La forme du tableau est particulière : très haut et très fin, on a l'impression qu'il est éclairé par le haut (Est-il vraiment éclairé par le haut ? Ou y a-t-il vraiment un dégradé de vert ?)

Tel que je vois le tableau sur l'image, ça me donne envie de toucher, on dirait du velours, ça a l'air doux et lisse. La forme me fait penser à une tige verte, une plante, je relie automatiquement le tableau à la nature.

Exploitation pédagogique :

Travailler sur les monochromes avec les élèves : puisqu'on impose une couleur, autant travailler avec différentes matière ! Créer quelque chose, un tableau, un dessin, une composition en mélangeant tout ce qu'on veut, mais une seule couleur (ça peut être de la peinture avec du feutre et du pastel, des bouts de tissus à coller, ou des parties colorées découpées dans un magazine). On peut essayer avec les plus grand de récupérer différentes gammes de couleur pour faire un travail sur les dégradés et les impressions de luminosité : demander à l'élève de choisir où il veut placer son éclairage, et y placer les éléments les plus clairs. Bien sûr, on peut laisser aux élèves le choix de leur couleur (s'ils ont une couleur préférée par exemple)

Share this post


Link to post
Share on other sites
emiliepe1984

Ca m'énerve, j'ai pas le temps de les analyser parce que je suis à la bourre dans l'apprentissage de mon exposé (le par coeur n'a jamais été mon fort). Bref, je lis quand même vos analyse qui m'apportent beaucoup je pense.

Je me permet une petite aparté car je sais que quelqu'un me répondra plus vite que si je recré un post pour une toute petite question...

Dans mon exposé je parle de contraste entre le flou et la netteté. Ca s'appelle comment ce contraste? Contraste de qualité?

Pareil, je parle de contraste entre des éléments organisé et d'autres non. C'est un contraste d'organisation?

C'est pas très joli à entendre je trouve. Vous diriez quoi vous?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pitchou

Oula alors là je ne sais pas du tout Emilie, désolée :blink:

Pour le moment je finis de lire mes fiches en OP (ui je fais des pauses en lisant les nouveaux messages :bleh: ), dès que je me remets aux Arts Visuels, j'essaierai de voir si je trouve quelque chose à ce sujet :)

Courage pour apprendre ton exposé ;)

Je referai encore des analyses tout à l'heure, quand je me remettrai aux AV

Share this post


Link to post
Share on other sites
doudou
La spirale Jetty de Robert Smithson

http://www.hawaii.edu/lruby/art400/SPIRALJ.GIF

BON COURAGE!

On peut dire que cette oeuvre revalorise l'espaceL L'artiste a été attiré par le rouge du lac salé. La forme en spirale évoque un tourbillon. La figure est dessinée à grande échelle visible seulement du ciel. L'eouvre suppose un point de vue en surplomb pour être visible dans son ensemble. L'eouvre disapraît petit à petit mais reste visible selon le niveau des eaux. Elle est à la fois intégration dans un paysage et transformation de celui-ci mais elle subit elle même l'action de l'environnement qui la modifie (oeuvre éphémère le land art). Seule la photographie peut conserver cette oeuvre.

pistes pédagogiques :

lors d'une sortie (plage forêt, montagne...) collecter des éléments d'un lieu choisi pour les considérer comme matériaux, les observer (couleurs, matière, forme) exploiter les les classer créer un oeuvre non figurative en travaillant sur les formes les couleurs ou alterner soit les formes soit les couleurs. Photographier l'oeuvre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
doudou
Suis contente que ce soit une bonne idée Pitchou!!

Je met 2 autres oeuvres. Perso, j'en parlerais ce soir ou plus probablement demain (je sature un peu aujourd'hui...)

Une oeuvre de Kurt Schwitters

http://www.artgallery.nsw.gov.au/__data/pa...Schwitters2.jpg

BON COURAGE!

C'est un assemblage collage en relief composé de divers objets. L'ojet est devenu matériau. l'artiste fait de l'art avec différents objets en recherchant une structure picturale. Contraste des couleurs chaud froid.

Share this post


Link to post
Share on other sites
mandine58

attention turner est un romantique meme si on peut le considerer comme un précursseur de l'impressionisme

il s'intéresse beaucoup aux quatres éléments et à la lumière ses oeuvres sont souvent des aquarelles et il appartient a la liste d'oeuvre

Share this post


Link to post
Share on other sites
doudou
Ca m'énerve, j'ai pas le temps de les analyser parce que je suis à la bourre dans l'apprentissage de mon exposé (le par coeur n'a jamais été mon fort). Bref, je lis quand même vos analyse qui m'apportent beaucoup je pense.

Je me permet une petite aparté car je sais que quelqu'un me répondra plus vite que si je recré un post pour une toute petite question...

Dans mon exposé je parle de contraste entre le flou et la netteté. Ca s'appelle comment ce contraste? Contraste de qualité?

Pareil, je parle de contraste entre des éléments organisé et d'autres non. C'est un contraste d'organisation?

C'est pas très joli à entendre je trouve. Vous diriez quoi vous?

j'ai trouvé ça http://www.crdp-nantes.cndp.fr/ressources/...es_ouvertes.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...