Jump to content
Pascalinou

Ribambelle, l'envers du décor...

Recommended Posts

Guest mufab
Si on avait dit aux gens, à l'époque, que la Terre sous leurs pieds se déplaçait à la vitesse de 300 m/s, je suppose qu'ils auraient pris leur interlocuteur pour un fou.

Moi je lui aurais demandé si ça ne dépendait pas de sa latitude. Mais là on s'éloigne, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sapotille

Je voulais dire que ça ne fait aucun doute qu'on ne décompose pas en lisant, mais qu'on reconnaît le mot dans son ensemble, parce qu'on le connaît pour l'avoir beaucoup fréquenté, ce qui fait qu'on ne voit pas une petite faute de frappe bien cachée dedans.

Personnellement je suis toujours en période d'observation et je suis loin de tirer des conclusions, MAIS...

Quand je prends un petitout tout neuf, en fin de GS; avec les apports qu'il a eu dans cette classe, les apports de ses quetions aux parents devant des mots affichés et auxquels il s'est intéressé ....

Lui apprendre à lire avec une démarche syllabique est simple comme bonjour.

Et encore plus simple quand il a de bonnes connaissances générales et un vocabulaire suffisant.

Mais quand il faut faire le même travail avec un enfant qui a vaguement retenu globalement, qui est à la porte du CE2 et qui a de grosses difficulté, il est surtout difficile de comprendre pourquoi et comment ça bloque, même avec un enfant ayant un vocabulaire consistant...

J'observe, puisque je suis assise à côté d'eux, des gamins qui ne réussissant pas à lire le motglobalement ou en devinant, essaient dans un 2ème temps de le déchiffrer, et ne parvenant pas à déchiffrer la première syllabe, essaient de déchiffrer la 2ème ou une autre si le mot est long,... :blink:

Cela donne des résultats cahotiques !!!

Réapprendre à lire quand on a commencé par devoir mémoriser globalement, c'est le bagne !!!

Et pour "l'image de soi" de l'enfant, c'est désastreux... :sad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Rikki, "Ribambelle" est une méthode loin d'être fouillis. Elle est au contraire très structurée et permet un fonctionnement de classe très cadré.

De mémoire, je me souviens que le lundi, tu fais la découverte du texte, le mardi le travail sur le code, le jeudi le fonctionnement de la langue et le vendredi la production d'écrits.

Et comme tu peux également avoir beaucoup de liberté, tu peux insérer d'autres leçons sur le code. Tu peux même en prévoir une par jour ! :wink:

J'ai beaucoup apprécié le livre du maître plein de ressources et de possibilités. Même les emplois du temps sont prévus, même pour des classes à cours multiples !

Le fichier d'exercices est également structuré : des exercices répétitifs, pas de couleurs et de dessins "rococos" qui distraient les élèves, une longueur sensiblement identique chaque jour, ...

Je connais des méthodes réputées plus syllabiques, avec un manuel, et qui se révèlent à l'utilisation bien moins réglées et bien plus fouillis dans la pratique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
LouisBarthas

J'ai trouvé sur un forum une discussion à propos de Ribambelle. Voici le lien :

Avis sur Ribambelle

Certains messages sont très intéressants. En voici qui ont retenu mon attention :

Message 1

2 ans se sont passés depuis votre message et je ne le vois qu'aujourd'hui,ma fille est actuellement au cp et a,à ce jour, la methode ribambelle.ce que je lui reproche ,c'est justement une méthode globale, en effet, une méthode a départ globale est tout simplement une méthode globale tout cour.J'insiste sur ce point car l'enfant n'a pas la capacité d'aquérir le code de déchiffrage des sons lui même,j'ai l'impression que cette méthode travaille à l'envers ce qui retarde la capacitée de déchiffrage de l'enfant, j'entend par déchiffrage, la méthode B A BA ,je trouve cela triste de devoir apprendre a nos enfants nous même le principe de déchiffrage alors que nous avons en france d'exellents instituteurs qui sont obliger d'appliquer le programme prévu par l'etat pour ne pas être sanctionnés.J'aimerais beaucoup que vous me parliez des suites qu'il y a eu pour votre enfant avec cette méthode, car nous,l'année passée il y avait déjà cette méthode au cp, ils étaient au nombre de 12 et sur 12,2 ne savent toujours pas lire et sont quand même passés en CE1, les autres surnages et seulement 4 sont bons lecteurs (après avoir contacter les parents,ils ont appliqués le B A BA à leurs enfants sans en parler à la maîtresse

Message 2

Bonjour

Je suis maîtresse d'école et j'utilise la méthode ribambelle.

La partie globale en début d'année ne doit pas durer longtemps (1 mois au max).

Mais à quoi ça sert?

En fait on utilise ces mots appris pour étudier le code à l'intérieur de ces mots.Et ensuite on apprend à déchiffrer.

Si vous avez l'impression que votre enfant récite par coeur les phrases "ribambelle", vous pouvez lui préparer des étiquettes avec les mots: vous les tirez au hasard et il doit les lire.

Ensuite montrez lui le "ai" et le "ê" de "j'ai rêvé que ": il saura déjà 2 façons de lire ce son.

Mais tout cela est fait avec la maîtresse. Suivez ses conseils. Elle sait dire ce qu'il faut rajouter à la maison.

Bon courage et n'oubliez pas 15 minutes de lecture par jour c'est indispensable.

Message 3

je me permets d'intervenir, mon fils apprend avec la méthode semi-globale (j'ai rêvé que...), je suis d'accord avec vous, cette méthode donne l'illusion de savoir lire, mon fils connait le texte par coeur sans même regardé ses fiches, depuis peu j'ai commençé à lui apprendre à décomposer les mots et à associer les lettres entre elles, la méthode syllabique quoi, ma fille qui à 9 ans à appris à lire avec la méthode syllabique et au mois de novembre elle savait lire et surtout elle était capable de lire n'importe quoi, avec la méthode semi-globale cela me paraît impossible, je ne tiens pas absolument à ce que mon fils sache lire tout de suite mais je ne comprend pas comment il peut apprendre avec cette méthode d'autant plus qu'on ne leur apprend pas à reconnaître les lettres de l'alphabet (certains enfants ne les connaissent encore pas toutes). Pour moi c'est juste un travail de mémoire visuelle. Voila un exemple, dans les mots qu'il a appris il y a : peur, plus, petit, princesse. Et bien mon fils regarde la première lettre et devine le reste, quelque fois cela marche et puis quelque fois non, pareil avec de et du, la j'ai du lui apprendre que d et u font du etc... sinon une fois sur deux c'était faux. Pour le moment je n'aime pas cette méthode, peut être fera t'elle ses preuves, en tous cas si au mois de février mon fils ne sait pas lire ou lit très mal j'irai recherché le livre "ratus" que ma fille à utilisé.

Bien sur ceci n'est que mon avis.

Message 4

mon ami a un petit garçon de 6 ans qui vient de rentrer au cp ,premier jour des vacances et premier contact pour nous avec la méthode "semi globale" ,mes interrogatins sont grandes devant ce petit enfant vif qui dans une envie de bien faire "lit" le mot "sorcière" au lieu du mot "maison" (les deux mots sont associés dans une leçon trois page plus tard !) ,ettonement encore quand il "lit" parfaitement le mot "chat" mais ne connait pas la lettre "h" ,stupeur quand je lis (et pense à trente ans lire et no déchiffrer !!) que les phrases de référence sont je cite "j'ai rêvé que j'étais le mari de ma maitresse ,j'ai rêvé que j'étais riche (associé dans la meme page aux chiffres et au mot loto !!!!!!),j'ai rêvé que 'ogre faisait cuire mon petit frère dans une marmite !!!!

utiliiser les fantasmes d'identification dse enfants est il vraiment une base fondamentale de l'appprentissage de la lecture ?

je vous passe sur la "Ribambelle" des évocations de la peur !!

Pouvez vous m'aider à comprendre .

merci d'avance

Share this post


Link to post
Share on other sites
MynameisBoscher

Merci P'tit bout d'avoir répondu à ma question concernant le CE1 :smile:

Sinon je suis surprise qu'un autre débat se lance sur la méthode Ribambelle , après tout ce que j'ai pu expérimenter de la chose ( en tant que parent ), et lire à son propos sur cette file et ailleurs ... :blink: Enfin bref mon but n'était pas de polémiquer , mais d'avoir des infos concernant les recours à ce type d'enseignement : c'est à dire sur quoi s'appuyer pour que son enfant soit à peu près d'un niveau correct ( j'entends par là : avoir des connaissances de base solides , ce qui est un minimum quand on est scolarisé quand même )

Share this post


Link to post
Share on other sites
MynameisBoscher

Pardon merci LOUISBARTHAS et non pt'it bout ( j'ai confondu rapidité et précipitation je pense , honte à moi)

Share this post


Link to post
Share on other sites
MynameisBoscher

Après avoir relu une bonne partie de la file , je tiens à dire que les propos des défenseurs de Ribambelle comme Goëlette ( qui ne l'applique d'ailleurs pas à la lettre ) ou Betba ( qui éduque ses enfants à la maison si j'ai bien compris ? ) sont assez énervants pour les nombreux parents ( dont je fais partie) qui essaient de trouver des solutions aux problèmes de l'éducation en France aujourd'hui .

Echapper à la novlangue- pédagogique de "l'enfant au centre de l'apprentissage " est extrêmement difficile .

Echapper au "il a le temps" alors qu'un enfant ne sait pas lire à la fin du cp par exemple .

Echapper à un " ils ont tous des rythmes différents" pour le même problème .

Etc etc ..

Cette langue de bois est extrêmement violente pour les parents , et masque un problème globalisé : c'est toute l'éducation qui est malade .

Je précise que je n'ai pas eu à subir ce type de torture douce( mon enfant étant parmi les premiers de la classe, merci boscher ) mais que c'est le discours qui a été servi à de nombreux parents de ma connaissance.

A ce jeu de "à qui la faute si mon enfant ne lit pas mais récite?" beaucoup de parents finissent par se mettre en cause ou accuse l'enfant . Dans la plupart des cas , il s'agit bel et bien d'un problème de méthode d'apprentissage .

Je précise que pour ma part j'ai pu investir un minimum de temps dans l'apprentissage de la lecture et ainsi limiter les dégâts . Ceux qui n'en ont pas la possibilité aujourd'hui sont quasi sûrs ( si l'enseignant applique ribambelle ou une méthode du même style à la lettre ) d'avoir un mauvais lecteur à la maison et de devoir gérer les problèmes de compréhension qui vont avec .

C'est pourquoi je voue un culte à Boscher ( my name is boscher . Mathurin Boscher :wink: ).Et j'espère que les combats de méthodes n'auront plus lieu au vue de l'hécatombe nationale provoquée par les méthodes semi-globales .

Share this post


Link to post
Share on other sites
LouisBarthas

C'est pourquoi je voue un culte à Boscher ( my name is boscher . Mathurin Boscher :wink: ).

J"ai décidé de fonder une amicale virtuelle des "Amis de la méthode Boscher" qui a été injustement méprisée, honnie, vilipendée alors qu'elle fut, en son temps, une méthode révolutionnaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest mufab
Ceux qui n'en ont pas la possibilité aujourd'hui sont quasi sûrs ( si l'enseignant applique ribambelle ou une méthode du même style à la lettre ) d'avoir un mauvais lecteur à la maison et de devoir gérer les problèmes de compréhension qui vont avec .

Les méthodes "mixtes" font heureusement leurs preuves la plupart des écoles, et apprennent à lire à des écoliers d'aujourd'hui...

Finis les élèves qui ânonent des syllabes et des phrases artificielles à longueur de temps, et qui face à un "vrai" texte, sont complètement perdus tant le déchiffrement ne suffit pas à la compréhension.

Assez effarée de voir qu'un retour en arrière (de 50 ans ? ou plus ???) est possible (réalisé ? :cry: ) dans certaines classes...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest mufab

J'aime beaucoup la présentation de la réponse, qui laisse apparaître ta stratégie rhétorique : ridiculiser les arguments de l'autre pour convaincre...

Certes. A "des" écoliers. Mais pas à tous, fort malheureusement. Il y a dans chaque classe un ou deux échecs. Ca fait combien, au niveau national ?

Il faudrait les chiffres, sachant que l'école communale du XIXème n'avait pas vocation à accueillir et à apprendre à lire à TOUS les enfants.

Un "vrai texte" face à un "texte artificiel"... je veux bien. A ma gauche, le "vrai texte" : "J'ai rêvé que j'étais le mari de la maîtresse." A ma droite, le "texte artificiel" : "Aline a réparé le vélo."

Je parlais bien sûr d'un texte de littérature de jeunesse.

Mais même, je trouve celui de gauche plus intéressant... (au niveau de l'inconscient, mais c'est une préoccupation très très très récente...)

Ce qui est grave, c'est de ne pas être à la mode ?

Je ne parle pas de mode, je parle de progrès !! Exit 50 ans de recherche en didactique ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest mufab
on continue à utiliser des méthodes qui ne marchent pas du tout.

ça me paraît un peu manichéen.

Si ta méthode te convient, tant mieux. Et si une autre méthode convient à un autre enseignant, c'est sans doute pour des raisons aussi louables que les tiennes.

Par ailleurs je me mêle de ce qui ne me regarde pas, n'ayant jamais eu de CP.

Toutefois, je préfère voir mes enfants lire de vrais albums que des "mimi caline toto", sans majuscules de préférence... (ça c'est une des premières phrases de la méthode avec laquelle j'ai appris à lire).

Bon je retourne relire Hugh Laurie !! :wink: Bonne nuit et bonne pré rentrée !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest mufab
cela ne fait aujourd'hui plus de doute : le contour global des mots ne joue pratiquement aucun rôle dans la lecture. La reconnaissance visuelle des mots ne repose pas sur une appréhension globale de son contour, mais sur sa décomposition en éléments simples, les lettres et les graphèmes.

Ce qui revient à dire qu'un tout est constitué de l'ensemble de ses parties... Waouh !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sapotille

Par ailleurs je me mêle de ce qui ne me regarde pas, n'ayant jamais eu de CP.

????? :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pepettebond
Quant au progrès scientifique, je n'y connais pas grand'chose, mais il semble que les neurosciences aient prouvé l'invalidité totale de la méthode globale... (donc l'invalidité à 30 % d'une méthode à 30 % globale, etc.)

je n'y connais pas grand'chose

:DEN EFFET!! ni en neurosciences, ni en maths, et peut-être pas tout en lecture, comme nous tous

100% de farine cuite c'est pas très bon, MAIS: 30% de farine dans un gâteau c'est excellent! :D:D

Savoir lire, ce n'est pas compliqué, c'est complexe.

Compliqué, est une somme d' "actions" simples imbriquées;

Complexe, est un réseau d'actions,d'interactions et de recoupements avec la mémoire de possibles à sélectionner. PAS SI SIMPLE!

Share this post


Link to post
Share on other sites
MynameisBoscher
J"ai décidé de fonder une amicale virtuelle des "Amis de la méthode Boscher" qui a été injustement méprisée, honnie, vilipendée alors qu'elle fut, en son temps, une méthode révolutionnaire

Ah je veux bien m'inscrire !!Il y a une file dédiée sur le forum?

Pour les avis de spécialistes des neurosciences voir le Dr Ghislaine WETTSTEIN-BADOUR et puis M. Stanislas DEHAENE qui fustigent tous deux les méthodes mixtes .

pepettebond:

Savoir lire, ce n'est pas compliqué, c'est complexe.

Compliqué, est une somme d' "actions" simples imbriquées;

Complexe, est un réseau d'actions,d'interactions et de recoupements avec la mémoire de possibles à sélectionner.

:blink: Vous êtes parent pas prof j'espère ?

Donc lire est complexe , car il faut trier entre les possibles ? Quand j'écris " aberration " vous lisez en comparant la photographie du mot à d'autres stockés dans votre disque dur peut-être?? Ca doit prendre un moment dites-donc ... :glare:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest mufab

Par ailleurs je me mêle de ce qui ne me regarde pas, n'ayant jamais eu de CP.

????? :lol:

Ce qui n'empêche pas d'avoir reçu une formation qui m'a permis de comparer les différentes approches, de discuter avec mes collègues de Cp sur leurs méthodes, et d'avoir observé mes enfants en train d'apprendre à lire...

Si j'ai plus tard ce niveau, je ne me tournerai certainement pas vers Boscher ou assimilée...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sapotille

Si j'ai plus tard ce niveau, je ne me tournerai certainement pas vers Boscher ou assimilée...

Toi, peut-être pas, mais des parents ou grands parents désemparés, oui !!! :cry:

100 000 exemplaires de Méthodes Boscher vendues chaque année dans les grandes surfaces et autres commerces !!! :angel_not:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest mufab
J"ai décidé de fonder une amicale virtuelle des "Amis de la méthode Boscher" qui a été injustement méprisée, honnie, vilipendée alors qu'elle fut, en son temps, une méthode révolutionnaire

Ah je veux bien m'inscrire !!Il y a une file dédiée sur le forum?

Pour les avis de spécialistes des neurosciences voir le Dr Ghislaine WETTSTEIN-BADOUR et puis M. Stanislas DEHAENE qui fustigent tous deux les méthodes mixtes .

pepettebond:

Savoir lire, ce n'est pas compliqué, c'est complexe.

Compliqué, est une somme d' "actions" simples imbriquées;

Complexe, est un réseau d'actions,d'interactions et de recoupements avec la mémoire de possibles à sélectionner.

:blink: Vous êtes parent pas prof j'espère ?

Donc lire est complexe , car il faut trier entre les possibles ? Quand j'écris " aberration " vous lisez en comparant la photographie du mot à d'autres stockés dans votre disque dur peut-être?? Ca doit prendre un moment dites-donc ... :glare:

Et oui, c'est fou hein ?

Et même qu'après avoir reconnu le signifiant (en l'oralisant ou pas, selon la stratégie potentielle), ton cerveau va aller chercher parmi les quelques dizaines de milliers de concepts que tu as en mémoire le signifié qui correspond... Il est même capable de modifier ce schème au fur et à mesure des occurences du mot rencontrées.

Les méthodes syllabiques ne s'attachent malheureusement qu'aux signifiants...

Share this post


Link to post
Share on other sites
AllyG
Finis les élèves qui ânonent des syllabes et des phrases artificielles à longueur de temps, et qui face à un "vrai" texte, sont complètement perdus tant le déchiffrement ne suffit pas à la compréhension.

Je suis une maman anglaise de deux enfants bilingues (j'ai raconté l'histoire de mon fils au tout début de cette discussion ...). Mon fils ayant des problèmes de langage et maitrisant mal le francais, on craignait des dégats avec Ribambelle, la méthode utilisée dans l'école du village ou on habitait à l'époque. J'ai donc pris les devants et je lui ai appris à lire avec Léo et Léa. Je trouvais la méthode un peu triste, mais il l'a adorée: il prenait souvent son livre et lisait les textes avec plaisir.

Il n'a aucun souci de compréhension: il a eu 100% dans les exercices de lecture-compréhension lors des évaluations de CE1 au mois de juin ...

Son meilleur copain, qui a fait un CP Ribambelle dans cette école, ne lit pas encore correctement ... :sad:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Betba

MyNameIsBosher : je ne vois pas pourquoi mes enfants et moi sommes énervants... j'ai bien dit que je n'en tirais pas une généralité. J'ai des enfants lecteurs précoces, tant mieux pour eux et pour moi.

Par contre, si j'avais collé Bosher dans les mains de mes gosses, j'en connais au moins un des deux qui me l'aurait balancé à la tronche mon bouquin... parce que lire "la pipe de papa", ça a tj fait iech mes enfants : les miens voulaient lire des "vrais" livres! La seule fois où un adulte (une psy scolaire) a voulu faire lire des syllabes à mon fils, il lui a dit qu'il ne lisait pas ce qui ne voulait rien dire et que lire "pa" ou "so" juste pour montrer qu'on savait lire c'était trés con et ça ne servait à rien...

Et techniquement, ma fille de 3 ans est demi sait lire des phrases comme "la pipe de papa" mais elle ne sait absolument pas lire! Et elle en est consciente...

Maintenant, je ne nie pas que des enfants s'éclatent avec ça, hein ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
AllyG
Par contre, si j'avais collé Bosher dans les mains de mes gosses, j'en connais au moins un des deux qui me l'aurait balancé à la tronche mon bouquin... parce que lire "la pipe de papa", ça a tj fait iech mes enfants : les miens voulaient lire des "vrais" livres!

Pareil pour ma fille. Pour les bons-élèves-lecteurs-précoces, la méthode n'a pas ou peu d'importance: ces enfants apprendront à lire aussi facilement avec Ribambelle qu'avec Léo et Léa, et bien souvent, sans méthode du tout.

Mais pour les élèves plus "fragiles", la méthode compte énormément.

Share this post


Link to post
Share on other sites
maitressebea

Et même qu'après avoir reconnu le signifiant (en l'oralisant ou pas, selon la stratégie potentielle), ton cerveau va aller chercher parmi les quelques dizaines de milliers de concepts que tu as en mémoire le signifié qui correspond... Il est même capable de modifier ce schème au fur et à mesure des occurences du mot rencontrées.

Les méthodes syllabiques ne s'attachent malheureusement qu'aux signifiants...

Ce n'est pas vrai du tout. Je me rappelle les premières leçons de Léo et Léa avec Choupette (5 ans à l'époque), où nous avons lu la phrase : "Léo a lavé le vélo". Hautement philosophique, je vous l'accorde... Oserais-je dire que c'est une phrase insignifiante ? :bleh:

Eh bien après avoir laborieusement déchiffré la phrase, Choupette m'a demandé pourquoi il était sale le vélo de Léo. Preuve qu'elle avait quand même mis un signifié derrière le signifiant ou l'inverse, je n'ai jamais été très douée en gros mots... Bref, elle avait compris ce qu'elle lisait.

Et la fameuse loche qui fait couler tant d'encre nous a causé pas mal de soucis parce qu'elle avait du mal à retenir que c'était un poisson. Honte sur moi, ça ne faisait pas partie du vocabulaire actif de ma fillette ! :blush:

Et maintenant, elle lit tout et comprend tout ce qui est adapté à son âge. Et tout ça s'est fait dans la bonne humeur et surtout avec l'impression qu'elle était compétente puisqu'elle n'était jamais mise en difficulté. Tout ce qui était sur la page, elle savait le lire. Nous lui avons néanmoins dit au début qu'elle ne savait pas lire, mais qu'elle apprenait. Et maintenant, elle sait lire. Elle s'en est rendue compte toute seule d'ailleurs en feuilletant ses livres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
maitressebea

Maintenant, je ne nie pas que des enfants s'éclatent avec ça, hein ;-)

Je ne dis pas qu'ils s'éclatent, mais ça les rassure. Mon aîné a le profil de tes enfants et il a appris plus ou moins tout seul.

En revanche pour ma fille, ça l'angoissait. Elle avait l'impression que toutes ces lettres étaient bien trop compliquées et qu'elle n'y arriverait jamais. Du coup, une méthode très balisée comme ça lui a bien convenu.

Et il faut reconnaître que c'est quand même le cas pour la plupart des élèves qu'on a en classe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sapotille

J'ai pu observer des trucs intéressants quand mes jumeaux étaient en Classe Enfantine dans la Classe unique de l'école de nore village.

Ils n'ont pas eu d'école maternelle, parce qu'il n'y en avait pas...

Donc en classe enfantine - appelez cela GS, si vous voulez-, parmi pas mal d'activités, le Maitre leur donnait une phrase écrite à la machine sur une bande de papier, la leur faisait répéter et répéter, puis s'armait d'une paire de ciseaux et coupait la bande de papier, à charge pour les enfants de rétablir la phrase.

Un des jumeaux faisait cela sans problème...

L'autre faisait n'importe quoi et remettait même certains mots tête en bas :bleh: et retournait vite fait dans le coin-jeux !!

(inutile d'ajouter que je leur ai appris à lire à tous les 2 avant leur entrée au CP :bleh: )

Il s'est avéré par la suite que le premier était plutôt littéraire, artiste rêveur et aimant les mots pour leur musique et dévoreur de lttérature et poésie , alors que l'autre était scientifique, carré, lecteur de récits et documents pour alimenter sa passion de la montagne entre autres.

J'en ai conclu que quelqu'un qui aime la logique préfère qu'on lui enseigne que "V" et "I", ça fait "vi" plutôt qu'on lui enseigne de jolies phrases pleines de mots pleins de lettres qui restent mystérieuses si on ne vous donne pas la clé...

Je n'ai guère vérifié ma théorie avec mes élèves, les pauvres n'avaient que le B ,A = BA à se mettre sous la dent...

Mais la bibliothèque de ma classe et le bilblobus ne suffisaient pas toujours à leur appétit et je leur rapportais des bouquins de la maison...

Donc, ma question est la suivante ::

Et si Ribambelle et toute cette sorte de choses étaient pour les littéraires et Léo et Léa et BM pour les "carrés", scientifiques, ceux ayant une logique toute mathématique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Betba

Un truc aussi : je pense que pour certains enfants, la lecture est une grande étape, ils sont contents et fiers de savoir lire. Du coup, probablement que peu importe les phrases, ils sont contents de lire. Ici, mes enfants n'ont jamais eu ce déclic : pour eux, lire c'était comme parler, manger et faire pipi, naturel... ils ne se souviennent pas avoir appris? Ils ont su lire, ont choisi des livres et ont lu... du coup, le contenu était hyper important tout de suite.

Share this post


Link to post
Share on other sites
AllyG

Ma belle-mère disait toujours : "Aucune méthode de lecture, aussi désastreuse soit-elle, n'empêchera un enfant motivé d'apprendre à lire".

C'est peut-etre vrai pour les enfants n'ayant pas de difficultés mais pour les autres?

Je pense particulièrement aux enfants non-francophones, comme mon fils et son copain, qui ne peuvent pas s'appuyer sur leur vocabulaire pour deviner les mots qu'ils ne savent pas déchiffrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites
sanleane

Ça fait des années que je le suggère, en vain.

Pourquoi, sur ce forum, au moment des évaluations CE1 par exemple, ne ferions-nous pas un sondage sur la méthode de lecture utilisée au CP et les résultats en compréhension de texte de nos classes.

Nous sommes suffisamment nombreux sur ce forum pour que l'on puisse peut-être en tirer une vague conclusion.

Une autre de mes suggestions était de donner le pourcentage de "non-lecteurs" à l'entrée au CE1 et la méthode utilisée au CP.

Bonne idée, il faudrait faire un sondage. On pourrait déjà commencer par le pourcentage de non lecteur et la méthode utilisée au cp, dès ce week-end nous serons fixés sur leurs compétences et pourront compléter ce sondage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
LouisBarthas
J"ai décidé de fonder une amicale virtuelle des "Amis de la méthode Boscher" qui a été injustement méprisée, honnie, vilipendée alors qu'elle fut, en son temps, une méthode révolutionnaire

Ah je veux bien m'inscrire !!Il y a une file dédiée sur le forum?

Cliquez sur votre pseudo en haut à droite

Cliquez sur "profil"

Cliquez sur "modifier mon profil" (en haut à droite)

Cliquez sur "modifier ma signature" (à gauche)

Dans l'encadré, vous pouvez écrire : Membre des "Amis de la méthode Boscher" :biggrinthumb:

Share this post


Link to post
Share on other sites
emiliedu91

Je suis ce post depuis un certain temps, jusqu'ici avec intérêt et curiosité.

Et là, ... dadammm, j'apprends par radio trottoir que la nouvelle méthode de lecture utilisée dans l'école de mon grand, au Cp cette année, est ribambelle, ce qui ne me rejouis pas.

mon grand, en début de GS, combinait des lettres pour écrire le menu du jour; en fin d'année de GS, lors des évals, il butait sur l'encodage,en expliquant qu'il ne savait pas écrire les mots demandés car jamais vu (il cherchait dans son référentiel de mots connus), et en plus qu'il ne pouvait pas deviner l'orthographe (réponse pas idiote ceci dit). J'ai fini par lui ré expliquer l'exercice (sachant que j'avais des Gs l'année passée, et que j'ai eu des CP avant en quart temps).

l'été dernier , il a voulu commencer à lire; je lui ai proposé "léo et Léa", sur lequel il déchiffre pas trop mal; Choix de ce livre tout bonnement car j'avais un spécimen à la maison et que je savais que c'est une méthode syllabique.Il a fait uniquement du déchiffrage (mon fils ne voulait pas faire de phonologie), et une seule lecture pour chaque page, après, il voulait faire la suite. C'est rassurant, malgré l'aabsence d'entrainemnt, il déchiffrait plutôt bien, surtout vu le peu de temps passé.

Vu la méthode utilisée, et vu l'évolution en cours de GS ( !!!), je me demande si poursuivre la lecture de Léo et Léa serait valable; Je vais surveiller de près la lecture (pour l'instant "lecture" de phrases type c'est la rentrée); Qu'est ce qui doit éventuellement me faire réagir?

heureusement, les maîtresses sont expérimentées, et n'ont pas l'air de négliger le code...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Goëllette

Etant donné tout ce que tu racontes, je ne vois aucune raison pour toi de t'inquiéter. :wink:

Bonne rentrée :

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...